Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Texte : Le vocabulaire des constitutions

Texte : Le vocabulaire des constitutions

​ ​​​​ Je trouve tout à fait impressionnant (et réconfortant) qu’autant de citoyens, quelle que soit leur opinion essaient de lire le Traité établissant une Constitution pour l’Europe (TCE). Mais comment aborder la lecture d’un document aussi imposant ? Sa taille, aussi bien que son style, ne le rendent pas forcément simple d’accès pour le non-spécialiste, et diverses initiatives citoyennes essaient de donner des clés et des outils pour sa lecture (mise en format hypertexte : Brit Aarskog, NotreConstitution.Net, etc.), moteur de recherche dans le texte intégral (ici même), index terminologique, etc.

Une des clés possibles pour la compréhension du TCE est l’analyse de son vocabulaire. Partisans du oui et du non se livrent d’ailleurs largement au jeu du comptage des mots dans le document. Les aspects quantitatifs du vocabulaire peuvent sans aucun doute donner une « photographie » intéressante d’un texte, et diverses analyses lexicométriques ont été menées avec succès sur des textes politiques et littéraires. Quelques précautions méthodologiques s’imposent toutefois.

Tout d’abord, il faut disposer de bases de comparaison. Le fait que tel ou tel mot apparaisse x

fois dans un texte n’a aucune signification en soi. Une des approches possibles (ce n’est pas la seule) est la comparaison avec une autre Constitution, peut-être plus familière, si ce n’est mieux connue, la Constitution Française. C’est l’approche que je vais adopter ici.

Une autre précaution, évidente, est de nature statistique. Il est bien rare que l’on puisse comparer des textes de tailles strictement identiques. Par exemple, le TCE est presque 20 fois plus volumineux que la Constitution française (en nombre de mots, annexes comprises puisque l’article IV-442 nous dit qu’elles font partie intégrante du traité). Le fait que, par exemple, le mot social apparaisse 77 fois dans le TCE et seulement 7 fois dans la Constitution française doit peut-être être pondéré par ce facteur. Si le TCE était réduit à la taille de la Constitution française, en gardant les mêmes proportions de vocabulaire, le mot social n’y apparaîtrait qu’environ 4 fois. L’excédent (7 au lieu de 4) est-il significatif ? Inversement, le mot capital apparaît 61 fois dans le TCE, et 0 fois dans la Constitution française. Mais si le TCE avait la taille de la Constitution française, il n’apparaît que trois fois. Le déficit (0 au lieu de 3) est-il significatif ?

Les statisticiens ont développé des outils permettant de mesurer la significativité de ces différences, outils qui sont largement utilisés en lexicométrie. L’idée générale est d’écrire les mots des deux constitutions sur des boules et de les mélanger dans un grand sac, comme au loto, et de tirer au hasard (sans les remettre dans le sac) autant de mots qu’en a la Constitution française. Dans le cas de social, par exemple, on peut calculer la probabilité qu’on aurait de tirer au moins 7 fois ce mot. La loi qui permet de calculer ces probabilités porte le nom savant de loi hypergéométrique. Je donne quelques exemples ci-dessous de l’application de ce modèle au vocabulaire des deux constitutions.

Le TCE contient un peu plus de 8000 mots différents, la Constitution française un peu plus de 1400 (voir listes complètes ici). Il ne m’est pas possible, matériellement parlant, de proposer une analyse de tous les mots (et aurait-elle un intérêt ?). Je m’imposerai donc trois limites :

  • je n’examinerai que les mots qui apparaissent au moins 5 fois dans les deux traités confondus (l’analyse statistique n’ayant guère de sens sur des fréquences plus faibles)
  • je me limiterai aux mots qui divergent de façon importante entre les deux Constitutions (j’ai fixé un seuil de probabilité à 0,05). Le mot social n’apparaîtra donc pas, car le calcul statistique montre que la différence observée est peu significative.
  • j’ignorerai enfin les mots triviaux (annexé, considérant, mise en oeuvre, etc.) ou les évidences qui obscurciraient l’analyse (par exemple le TCE parle beaucoup d’Europe, d’Etats membres, etc. tandis que la Constitution française parle bien entendu de Président, d’Assemblée nationale, etc.).

Pour essayer de rendre les choses lisibles, j’ai groupé les mots qui restent, et qui constituent donc le vocabulaire qui oppose le plus les deux constitutions, en un certain nombre de rubriques :

  • Economie et finances
  • L’individu et ses droits
  • Le processus démocratique
  • La loi et le processus législatif
Les diagrammes peuvent être interprétés de façon simple. Plus la barre colorée est importante, plus la différence entre les deux constitutions est significative pour le mot concerné. La colonne E donne le nombre d’occurrences dans le TCE, la colonne F dans la Constitution française et la colonne E’ donne le nombre d’occurences qu’aurait le mot dans le TCE si celui-ci avait la taille de la Constitution française. Les nombres d’occurrences sont des liens cliquables vers les contextes de chaque mot dans les textes.
Economie et finances

MOTE
EUROPE
FRANCE
F(E’)
 
BANQUE417





0(23)
 
BANQUES175





0(10)
 
MARCHÉ110





0(6)
 
PRODUITS109





0(6)
 
FONDS84





0(5)
 
BUDGET66





0(4)
 
CAPITAL61





0(3)
 
INVESTISSEMENT61





0(3)
 
FISCALES5





1(0)
 
ASSIETTE8





2(0)
 
IMPOSITIONS7





2(0)
 
FINANCES9





6(0)
 


L’individu et ses droits
MOTE
EUROPE
FRANCE
F(E’)
 
DROITS289





7(16)
 
CEDH74





0(4)
 
RESSORTISSANTS65





0(4)
 
TRAVAILLEURS58





0(3)
 
ASILE23





3(1)
 
OPINIONS4





1(0)
 
RACE4





1(0)
 
ÉGALITÉ36





5(2)
 
CITOYENS33





6(2)
 
POPULATIONS3





4(0)
 
PEUPLE9





7(0)
 


Le processus démocratique
MOTE
EUROPE
FRANCE
F(E’)
 
ÉLIT5





1(0)
 
PÉTITION5





1(0)
 
ÉLIGIBILITÉ12





2(1)
 
DÉMOCRATIQUE12





2(1)
 
ÉLECTIONS20





3(1)
 
PARTIS4





1(0)
 
LÉGISLATURE4





1(0)
 
PARLEMENTAIRE4





1(0)
 
SUFFRAGES11





3(1)
 
VOTE70





11(4)
 
PARLEMENTAIRES7





4(0)
 
ÉLUS6





4(0)
 
DÉBAT4





4(0)
 
MOTION6





5(0)
 
SUFFRAGE6





5(0)
 
PARLEMENT356





41(20)
 
ÉLECTORAL2





4(0)
 
ÉLU5





5(0)
 
CENSURE3





5(0)
 
DÉPUTÉS0





5(0)
 
ÉLECTION6





10(0)
 
RÉFÉRENDUM1





9(0)
 
ÉLECTEURS0





9(0)
 


La loi et le processus législatif
MOTE
EUROPE
FRANCE
F(E’)
 
LOI-CADRE99





0(5)
 
TRIBUNAL108





1(6)
 
PÉNALEMENT5





1(0)
 
JUDICIAIRE28





4(2)
 
JUGÉ7





2(0)
 
PÉNALE18





4(1)
 
AMENDEMENTS10





3(1)
 
LÉGISLATIVE22





5(1)
 
CRIME3





2(0)
 
DÉLIT3





2(0)
 
CRIMES3





3(0)
 
DÉLITS3





3(0)
 
ORDONNANCE3





4(0)
 

AMENDEMENT1




4(0)
 
RÉGLEMENTAIRE1





4(0)
 
MAGISTRATURE0





5(0)
 
PARQUET4





7(0)
 
CASSATION0





6(0)
 
ORDONNANCES0





6(0)
 
DÉCRET0





8(0)
 
LOIS41





19(2)
 
MAGISTRATS3





17(0)
 
LOI226





94(12)
 

Mon propos n’est pas partisan, et je laisse chacun interpréter les tableaux ci-dessus à sa manière. Il convient bien entendu d’accueillir les chiffres avec prudence, et de retourner aux textes

pour leur interprétation : ils ne dispensent pas de la lecture (et j’ai d’ailleurs fourni pour chaque mot des liens cliquables vers le texte). Le paradoxe de toute synthèse, quantitative ou pas, est qu’elle doit nécessairement, pour être une synthèse, laisser tomber une partie de l’information. Ce faisant, elle est déjà, qu’on le veuille ou non une interprétation.

Le propre de la méthode scientifique (ou qui essaie de l’être autant que faire se peut), est de founir les éléments de sa propre réfutation : je fournis ci-dessous un outil qui permet de faire votre propre sélection de mots et d’afficher vos propres diagrammes. Nul besoin d’adopter la sélection de mots et le classement en catégories que j’ai proposé ci-dessus : vous pouvez faire vos propres expériences (vous pouvez taper jusqu’à 30 mots séparés par des espaces).


Comparer les vocabulaires
des Constitutions française et européenne



Technologies du langage

Jean Véronis


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès