Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Thierry Saussez, qui est ce nouveau ministre de la Parole ?

Thierry Saussez, qui est ce nouveau ministre de la Parole ?

Mais qui est donc le nouveau dircom du pouvoir ? Ce M. Saussez dont les gazettes relaye le nom à l’envi ces derniers jours ? On l’a vu, récemment, enfiler quelques bons mots sur les plateaux et, hop, le revoilà sous les feux de la rampe de lancement élyséenne, patron de la com’ gouvernementale !

Une nomination bien opportune pour un gouvernement en quête de sens...

Ma curiosité naturelle a été piquée par cette nomination, et j’ai voulu en savoir plus sur l’homme qui désormais s’assurera que nous avons été convenablement communiqués, nous autres les gentils citoyens...

Sans arrière-pensées, quelques morceaux du puzzle retrouvés épars sur le web :

Piste 1

Une biographie Wikipédia qui le dépeint en publicitaire et spindoctor à la française, au passé chargé d’interventions publiques et de campagnes politiques - plus de 500 d’après les médias, quelle santé ! Et qui retrace la progression de notre César de la com’ à la française, très politico-économique. Classique sous nos latitudes somme toute. http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Saussez

Piste 2

Un site perso, pas à jour, vaguement intéressant, décidément, Thierry Saussez n’est pas surbranché au web. On y découvre l’élu derrière le communicant (à Rueil), et l’écrivain prolifique... http://www.thierry-saussez.com/

Piste 3

Jacques et Thierry, deux copains devant l’éternel ? Y aurait-il un Séguela (pour rappel il était le communicant des campagnes présidentielles de Mitterrand et de Jospin) de droite et serait-il Thierry Saussez ? Pourquoi pas : c’est en tout cas ce que laisse penser l’activisme joyeux de ces deux larrons en foire. Une série de débats sur la présidentielle, intéressants à revoir et un livre, plus tard...

Vidéos sur Saussez

En vrac, une boîte de com au nom évocateur "Image & Stratégie", un ministère de la Parole, un homme au parcours complexe et un défi énorme. Quand même, regardons le bon côté des choses : pour la première fois, en France, on nomme un communicant venu du privé à un poste politique, avec des responsabilités politiques. On imagine que ledit communicant doit abandonner sa grosse rémunération, sa voiture et le chauffeur, les avantages d’être "dedans sans y être", protégé par son statut. Ici, il mouille sa chemise, dans ce que d’aucuns considèrent comme un vrai champ de bataille...

Si j’étais naïf, je dirais que M. Saussez prend un gros, très gros risque, en se jetant dans le panier de crabes la tête la première et que, finalement, ce risque pris le met plutôt à son avantage. Finalement, Thierry Saussez ne serait-il pas convaincu qu’il peut aider ? Et pourquoi pas ?

Après tout, il y croyait déjà AVANT à notre "Sarko préféré"...


Sarkozy va gagner/Thierry Saussez
envoyé par jelavaisdit

Maintenant, M. Saussez, évitez les réflexes à la sauce Big Brother, ne nous communiquez pas : informez-nous plutôt.

Et nous vous serons reconnaissants de nous avoir considérés comme des individus responsables.


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Forest Ent Forest Ent 18 avril 2008 12:37

    La campagne présidentielle de Sarkozy, qui s’était entouré d’une brochette de pros comme Saussez et Brochand, a été très professionnelle. Son gouvernement l’est beaucoup moins. Ce n’est pas en mettant de la com en plus qu’il le sera plus. Il faut bien se rendre à l’évidence : ce n’est pas le vendeur qui pèche, c’est le produit.


    • Hub. Hub 18 avril 2008 16:49

      D’accord avec Forest, peu importe un nouvel emballage qui ne pourra, dans le meilleur des cas, que récupérer quelques parts de marché du côté des gogos sensibles aux couleurs de surface qui cachent la réalité du produit : indigeste et urticant.


      • melanie 19 avril 2008 20:03

        D’accord mais ...

         

        Il ne faut jamais sous-estimer le côté versatile et influençable du"peuple", à savoir qu’un lissage - commencé après les Municipales et sous l’influence de la consensuelle diplomate Carlita - habile du style surexité de Sarko peut réaliser ce qui finalement permettrait de créer le classique tandem - au demeurant pas si éloignée de la réalité - : Le gentil président et le méchant premier Ministre ultra-libéral et inflexible  : Stratégie gagnante qui ferait remonter Sarko dans les sondages - Il aime les sondages , c’est son gouvernail quotidien- et honnir Fillon par les français d’où sondages à la baisse.

        Ce qui , par ailleurs au vu de l’activisme à "reformer" de Fillon , son rôle d’aiguillon pour Sarkozy qui aurait tendance à s’ attendrir sur sa félicité conjugale, est déjà en marche : On aimera la soudaine tempérance de Sarkozy et vomira les réformes de Fillon : BINGO


        • la fee viviane 20 avril 2008 00:07

          Alors comme cà la zizanie est à ce point voyante dans les rangs du gouvernement et dans les rangs de l’ump qu’il faut un monsieur communication je sais tout pour remettre tout ce beau monde à sa place ? il va y avoir du boulot, ces jours-ci il faudra qu’il viennent faire un tour à Marseille parceque la traitrise, il aide pas çà du tout Mr Muselier. cette nomination reflète bien l’air du temps un président à 36 % dans les sondages avec un premier ministre qui tombe aussi de ses 58 % , les jeux sont faits, rien ne va plus !!


          • valere valere 22 avril 2008 11:20

             

            Saussez est comme un lapin sortit du chapeau de notre super magicien Sarkomore. Vous savez, Sarkomore, le type qui vous annonce un truc et qui par magie, réalise son contraire.

            Sarkogogo fait appel à ce monsieur pour "tenir" ses troupes, (incroyable non !!??). On croirait un Général à la tête d’une armée. Révélateur non ?

            Il croyait quoi le Sarkopipeau, que les gens sont des machines et qu’il en est le cerveau ??!! Faut qu’il arrête de se reluquer le nombril notre Sarkodingo, car les gens ont une liberté de pensée et d’expression individuelles, n’en déplaise au triste Sire de Président.

            Cela veut-il dire que les Ministres et autres pantins de Sarkomégalo répéteront ce que le Monsieur communication leur aura soufflé ?! (Qui lui-même répétera ce que Sarkoclown aura décidé).

            Mais à quand le prochain couac ?? Car il y en aura ! Quatre ans, ça peut être long.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès