Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Titanic Européen : Nouvel épisode en Espagne

Titanic Européen : Nouvel épisode en Espagne

ESPAGNE : TOUT ÉTAIT SAUVÉ HIER… … ET RIEN NE VA DE NOUVEAU PLUS AUJOURD’HUI.

À la fin de la semaine dernière, l’Espagne suscitait une profonde angoisse chez …les européistes car le gouvernement espagnol de M. Rajoy (l’UMP locale) traînait les pieds pour demander à l’UE le « sauvetage » nécessaire de ses banques. Il craignait en effet la réaction du peuple espagnol, quand on lui annoncerait que l’Espagne avait appelé à l’aide l’UE et le FMI, tel un pays sous-développé.
 

CRISES DE NERFS ET CONTES DE FÉES

Mais, après un week-end de psychothérapie de groupe, d’engueulades au téléphone et de crises de nerfs derrière les portes capitonnées, tout a été réglé comme par enchantement. Les dirigeants de l’Euro-Titanic ont convié les médias dimanche pour leur annoncer cette bonne nouvelle. Et tout le monde de se congratuler, de M. Rajoy à Mme Merkel en passant par les autorités américaines, qui suivaient l’affaire de près. Les médias occidentaux, toujours aussi peu regardants dès lors qu’il s’agit d’enfumer les peuples pour le compte de l’oligarchie euro-atlantiste, avaient aussitôt fait chorus. Pensez donc ! Tout ce beau monde était tombé d’accord pour mettre sur pied un sauvetage de 100 milliards d’euros des banques espagnoles, et hop ! le problème était réglé. On se demande d’ailleurs pourquoi on avait une nouvelle fois tergiversé. Pourquoi se faire des frayeurs puisque tous les problèmes de l’euro se règlent toujours de la même façon ? Dès qu’une faillite est en vue, on finit toujours par annonce que l’on met sur la table 30, 50, 80, 100 milliards d’euros et le tour est joué. Ce n’est au fond pas si compliqué de régler les problèmes de l’euro, n’est-ce pas ?

LA GUEULE DE BOIS AU RÉVEIL

Seulement voilà : ce fameux « plan de sauvetage des banques espagnoles, susceptible de mobiliser jusqu’à 100 milliards d’euros » n’a eu un effet positif très éphémère sur les marchés que pendant quelques heures, à peine, lundi 11 juin au matin. Dès ce mardi, le changement de décor est complet : le taux à 10 ans de l’Espagne a atteint un plus haut depuis la création de la zone euro mardi 12 en milieu d’après-midi. Vers 16H10 (14H10 GMT), le rendement espagnol se tendait à 6,756% contre 6,487% lundi soir. Un record ! Loin d’avoir l’effet escompté, le plan de sauvetage des banques a finalement… accentué la méfiance des marchés à l’égard de la dette espagnole. Car les marchés financiers sont un peu moins faciles à duper que les télé-consommateurs. Ils ont en effet remarqué que le plan annoncé est très vague : – nul ne sait qui va émettre les nouveaux titres de la dette pour recapitaliser les banques espagnoles : le FESF (fonds de secours de la zone euro) ou le Mécanisme européen de stabilité (MES) ? – nul ne sait qui vont en être les responsables. – nul ne sait qui aura le titre d’emprunteur senior, c’est-à-dire le premier à être remboursé en cas de défaut. – etc. Bref, ces « 100 milliards d’euros » n’étaient, encore une fois, qu’un effet d’annonce. Personne n’a encore vu le moindre fifrelin à l’horizon…

DE NOUVEAUX ENNUIS ARRIVENT

Le feuilleton de l’euro-Titanic a d’ailleurs connu, aujourd’hui, de nouveaux développements peu faits pour rassurer les fameux marchés financiers :

a)- l’agence de notation Fitch Ratings a abaissé la perspective de Crédit Agricole de stable à négative, une décision attribuée à l’exposition de la banque française à l’Europe du Sud en général et à la Grèce en particulier. Le Crédit Agricole est actuellement noté A+ par Fitch. La décision de mardi implique que cette note pourrait être abaissée à moyen terme.

b)- la Chancelière allemande a eu des mots très durs contre l’action de l’Autorité bancaire européenne (EBA) chargée d’estimer les besoins de recapitalisation des banques. Selon Frau Merkel, « l’EBA est dirigée par les organismes de supervision nationaux qui ont d’abord essayé d’amoindrir les problèmes par fierté nationale mal placée » et la Chancelière a appelé à « une véritable régulation européenne centralisée. » Sous-entendu : tout le monde au pas sous direction et contrôle allemands !

c)- La Chancelière allemande, se prenant pour le Premier ministre espagnol, a également annoncé que « l’aide à l’Espagne sera conditionnée à une réforme de son système bancaire. » Mais à quoi sert donc encore le gouvernement espagnol ?

d)- enfin, dans cet univers ubuesque, la Commission européenne a confirmé le secret de Polichinelle, à savoir que certains Etats membres ou ailleurs avaient bâti des scénarios de sortie de la Grèce. Le porte-parole de la Commission a précisé : « Certains construisent des scénarios, nous, nous disons le droit, cela ne veut pas dire que nous préparons un plan. [...] Quand il s’agit de libres mouvements, qu’il s’agisse de capitaux ou autres, il y a la possibilité, pour des raisons d’ordre public et de sécurité publique, pour les Etats-membres de rétablir certaines formes de restriction. »

Cette déclaration obscure et mensongère, typique de la langue de bois européiste, n’est pas faite, elle non plus, pour « rassurer » ces fameux marchés mondiaux…

CONCLUSION

Tout va bien.

François Asselineau

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Le Yeti Le Yeti 14 juin 2012 11:34

    Mouais ...
    Je dirais que c’est juste le « malentendu » habituel sur les délais et sur les coûts comme pour tous les grands projets (Eurotunnel, Iter ...) et tous les naufrages (Bankia !).

    Rien de nouveau sous le soleil, surtout pas la « naïveté » (hypocrisie, bêtise, avarice).


    • Le Yeti Le Yeti 14 juin 2012 11:42

      PS : Ceci dit, l’analyse me parait claire et pertinente ou plus simplement : honnête.
       
      Il n’y manque qu’une phrase de conclusion. Je propose celle-ci :
      « La Bank Network (italienne) vient d’ouvrir le bal des vampires. »


    • Croa Croa 14 juin 2012 22:28

      Ah non, c’est bien pire qu’un grand projet !

      Un grand projet c’est au moins du travail même s’il ne dure pas.

      Un sauvetage bancaire c’est juste de nouvelles dettes ;

      En plus ce montant est astronomique  : 100G€ soit à peu près 10 budgets de Jeux Olympiques !

       smiley juste pour boucher un trou !  smiley


    • Yvance77 14 juin 2012 12:11

      Salut,

      Bon billet qui rejoint celui du « canard enchainé » de cet semaine ou ces tombereaux de milliards sont surtout virtuels.

      Puis ce qui me fait rire est qu’une taxe Tobin qui aurait pu profiter aux divers peuples n’a jamais (et ne verra jamais) le jour. Alors que distribuer des milliards à des banques privées - qui jouent contre lesdits peuples - se trouvent comme par enchantement en un mois !!!

      Cherchez l’erreur !


      • Pyrathome Pyrathome 14 juin 2012 13:44

        Cherchez l’erreur !

        Il n’y a aucune erreur, c’est un hold-up mondial déguisé en crise financière.........Et quand la plupart des gens auront compris, il sera trop tard, les malfrats auront déjà tout pillé !!
        Pour l’instant, les seuls châtiés sont les Cassandre.....


      • Micka FRENCH Micka FRENCH 14 juin 2012 15:49

        De l’Ecossaise qui pour une fois va dire des gros mots.... (ooooops)....

        « EuroVison », « EuroMillions », « Euro de Foot », a« EuroCons », au moment où BARROSO et MELKEL sont en train de piller l’Europe et la vider de son sang, RAS LE BOL DE TOUS CES TRUCS QUI FONT LE TAPIN POUR UNE EUROPE DE ME**DE QUI N’EXISTE pAS ET N’EXISTERA JAMAIS....

        Micka FRENCH sur le Web..

        http://mickafrench.unblog.fr


      • kriké 15 juin 2012 11:52

        il sera trop tard

        Il est déjà trop tard


      • bergerlotois 14 juin 2012 12:59

        Les dominos sont lancés, l’espagne, c’est le gros morceau de bidoche indigeste que l’UE ne va pas pouvoir gober. La bonde de la baignoire est ouverte, le niveau baisse malgré le remplissage permanent. Bientôt, le fond sera sec, l’UE explosera avec l’euro. Une seule question, que restera t’il pour les petits comme nous ? La misère et l’espoir de lendemain qui chantent, peut-être.


        • lambda 14 juin 2012 13:08

          Ecoutez Nigel Farage (vidéo sous titrée) -lien cidessous

          L’Espagne aura besoin de 400 milliard

          Sur le prêt de 100 milliards, la France participe à hauteur de 22 milliards ( personne nous a dit comment ils allaient les financer - à moins qu’on le demande à Valérie Trierweller - elle a peut être un avis—

          http://www.info-libre.fr/?p=514


          • bergerlotois 14 juin 2012 17:23

            Pas besoin de nous dire comment, on a pas une tune d’avance, donc on va emprunter...


            • BA 14 juin 2012 14:29

              Portugal, Irlande, Italie, Grèce, Espagne, Chypre : les dominos tombent les uns après les autres.

              L’Espagne fonce vers un défaut de paiement total.

              Jeudi 14 juin 2012 :

              Le taux de l’Espagne frôle 7%, spread record avec l’Allemagne

              Le taux à 10 ans de l’Espagne a atteint un nouveau plus haut depuis la création de la zone euro jeudi matin, tout près des 7%, creusant un écart record avec l’Allemagne, après la dégradation de trois crans de la note du pays par l’agence de notation Moody’s.

              Vers 11H00, le rendement espagnol s’est établi à 6,967%, contre 6,721% mercredi à la clôture, sur le marché obligataire, où s’échange la dette déjà émise.

              Ce rendement, qui évolue en sens inverse de la demande, se tassait un peu vers 12H00, à 6,905%.

              Il évoluait à un niveau jugé insoutenable sur le long terme par les marchés.

              Ce qui est inquiétant aux yeux du marché, c’est que le taux de 7% est justement celui à partir duquel la situation des pays qui ont bénéficié de l’aide internationale, Grèce, Irlande et Portugal, est devenu incontrôlable.

              En outre, le « spread » ou écart avec le taux à 10 ans de l’Allemagne, a atteint un nouveau record historique vers 11H00, à 550 points de base soit 5,50 points de pourcentage.

              Après sa consoeur Fitch, l’agence d’évaluation financière Moody’s a abaissé mercredi soir la note d’endettement de long terme de l’Espagne de trois crans, à « Baa3 », juste au dessus de la catégorie spéculative, laissant entendre qu’elle pourrait l’abaisser encore.

              « L’Espagne pourrait se retrouver dans la même catégorie que l’Irlande », rappelle Patrick Jacq, stratégiste chez BNP Paribas.

              Les investisseurs sont convaincus que l’Espagne n’est pas sortie d’affaires, malgré le plan européen d’aide à ses banques, d’un montant de 100 milliards d’euros.

              « Le pays restera dans une situation très inconfortable aussi longtemps que les détails du plan d’aide ne seront pas dévoilés », explique Jesus Castillo, économiste chez Natixis.

              (AWP / 14.06.2012 12h18)


              • Micka FRENCH Micka FRENCH 14 juin 2012 15:56

                Des nouvelles de l’Ecossaise aux Européens...

                Vous avez comme intérêt à avoir une peu d’or de Pépé en réserve, au fond du tiroir de votre table de nuit, pour limiter la casse.
                Le problèmes est qu’au cours du jour, l’or cote 265 EUROS le Napo de 20 Francs et 52 Euros le gramme.....

                Micka FRENCH sur le Web...
                http://Mickafrench.unblog.fr


              • cslaoui cslaoui 14 juin 2012 15:03

                Asselineau et les agences de notations (en 3 min.) extrait tiré du congrès de l’UPR du 3 décembre 2011 :

                http://www.youtube.com/watch?v=O1Nv7ioP1Mc


                • elmi 14 juin 2012 15:05

                  Tout va bien.

                  bin oui pourquoi ça n’irait pas ? tout se déroule comme prévu

                  blablabla ENFUMAGE blablabla NOVLANGUE blablabla ... une grosse arnaque pour tuer les pauvres et paupériser les classes moyennes

                  vous inquiétez pas ils vont prendre leur temps, étaler la vaseline sur quelques années, pour éradiquer les services publics et faire exploser les impôts, ou plutôt le racket fiscal, pour ’rembourser la dette’ ...

                  alors que tout l’argent n’est que dette, comptes en banque, chèques, billets, que des dettes.
                  au supermarché, vous échangez une dette contre une autre, c’est le ticket que vous ’achetez’, pas la marchandise

                  au fait la ’langue de bois’ est + qu’européiste, elle est intrinsèque à la politique, dès qu’un gars veut penser pour les autres
                  ( Franck Lepage pour en rire : http://www.youtube.com/watch?v=oNJo-E4MEk8 )

                  bientôt vaudra mieux être apatride, statut réfugié
                  ce qui donne la valeur à l’économie, c’est nous, car en appartenant à la ’société publique française’ on accepte les règles du jeu, et c’est le gouvernement qui écrit les règles, donc on se fera saigner tôt ou tard


                  • Croa Croa 14 juin 2012 22:39

                    Ils auraient bien tors de se priver... Les français votent toujours pour les mêmes !


                  • Micka FRENCH Micka FRENCH 14 juin 2012 16:01

                    Des nouvelles de l’Ecossaise et du gauchiste HOLLANDE...

                    Enfin la (fausse) Gauche.

                    OUF !!!! Heureusement, Monsieur HOLLANDE va s’empresser de dé-ratifier le traité de Lisbonne pour lequel LE PEUPLE A VOTE NON sous le règne de l(ignoble SARKOZY qui lui, l’a , comme un traitre à son pays, validé...... (je rigole !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!=)

                    Micka FRENCH du Web
                    http://mickafrench.unblog.fr


                    • Tythan 14 juin 2012 19:33

                      Les analyses de François Asselineau rejoignent celles de Nicolas Dupont-Aignan et de Debout la république sur ce sujet :

                      par exemple http://www.debout-la-republique.fr/communique/espagne-l-austerite-creuse-la-dette ou bien encore http://www.marianne2.fr/Espagne-la-recapitalisation-des-banques-ne-resoudra-rien_a219640.html

                      Il y a un point sur lequel François Asselineau passe rapidement : les scénarios de sortie de la zone euro de la Grèce se précisent, et vont probablement être bientôt mis en oeuvre, contrairement à ce qu’affirmait François Asselienau qui expliquait à qui voulait l’entendre qu’il était impossible de sortir de l’euro.


                      • Hubu 14 juin 2012 20:34

                        Il parais de plus en plus probable que les Grecs vont sortir de l’Euro et les élection du 17 juin n’y changerons rien... enfin si ils vont rester un peu plus longtemps dans la zone Euro si Nouvelle Démocratie passe mais ce délais supplémentaire sera très court !!



                      • papi 14 juin 2012 20:47

                        @l’auteur

                        Votre conclusion me satisfait, Tout va bien !! le guet, clamait le soir« dormez brave gens » , et bien le guet c’est maintenant Bruxelles !!
                        Pendant que les braves gens dorment du sommeil du bien-heureux, les brigands vident les coffres , que le réveil va être dur et douloureux , les peuples risquent de ne pas digérer
                        cet infâme brouet déguisé en caviar ! et pourtant ce n’est pas faute de les avertir !!
                        Je tente encore une fois :
                        L’EUROPE EST EN TRAIN DE S’ÉCROULER !! Hou hou ! y’a quelqu’un ??????


                        • c’est pas grave 14 juin 2012 21:33


                          on n’a plus du tout du tout de nouvelles de Marc d’Héré
                           


                          • Le péripate Le péripate 14 juin 2012 23:46

                            Ben oui les Grecs vont sortir de l’euro. Et faire un bond en arrière de 50 ans. Bon c’est de la fausse richesse qui s’envole et comme on dit, plaie d’argent n’est pas mortelle.

                            Nous on a la chance de pouvoir faire chanter les Allemands, à cause d’un certain méchant moustachu qui a fait de grosses konneries dans le temps.
                            Sauf qu’à un moment, genre dans deux mois ou trois, la facture va être lourde aussi pour eux.

                            L’Allemagne paiera.... jusqu’à quand ?


                            • kriké 15 juin 2012 12:08

                              @ Me. Asselineau 

                              Merci pour votre travail de qualité.
                              Mais au train ou vont les choses, je pense que l’ Eurotitanic à déjà la proue bien profondément
                              enfoncer,et l’écopage de l ’Espagne ne relève que des travaux d’ Hercule.

                              Rappelez-moi : c’est bien 3 millions de logements neufs non occupés
                              (à 150 000 Eurotitanic l’ unité) qui constituent un gros problème.
                               
                              QUI VA PAYER. ??????


                              • Electric Electric Tof 15 juin 2012 12:18

                                Sur le site du LIESI aujourd’hui :


                                1/ Egan-Jones a dégradé la note de la dette souveraine de la France de A à BBB+, perspective négative

                                2/ L’Espagne s’apprêterait à quitter l’Euro

                                L’Euro-Titanic va couler au son de l’orchestre de Van Fripouille et Barroso.


                                • Vipère Vipère 15 juin 2012 12:46

                                  Bonjour à tous

                                  Excellent billet M. ASSELINEAU !!!

                                  Au fond, depuis le temps que le Titanic prend l’eau, il nous prend parfois l’envie qu’il sombre, définitivement et advienne que pourra.

                                  Il y a eu un avant Europe, il y aura forcément un après ?
                                  L’Europe n’est pas une grosse farce, imaginée et mise en oeuvre par une bande de farceurs,
                                  et parmi eux, Valéry Giscard d’Estaing.
                                   
                                  Un homme qui a écrit, « la Princesse et le Président », en insunuant dans ce livre une relation intime avec Lady DIANA, Princesse de Galles, ne peut-être qu’un farceur, un amuseur de salon. Et l’Europe de ses oeuvres est elle, aussi, une bouffonnerie !!!


                                  • Vipère Vipère 15 juin 2012 12:49

                                    * Lire : L’Europe n’est qu’une grosse farce, imaginée et mise en oeuvre par une bande de farceurs, et....

                                    * Lire : en insinuant dans ce livre... smiley


                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 15 juin 2012 18:38

                                      Le « projet européen » n’avait pas les fondations ni les les fondements solides et légitimes qui auraient permis sa pérennisation, il a tenu jusqu’au jour où les peuples du monde ont compris et ... tout doit s’écrouler maintenant !

                                      L’« idéologie nazie de domination du monde est périmée, même si l’occident sort son arsenal de la dissuasion de merde nucléaire, les peuples du monde ne se soumettront pas ! Il n’ y aura pas un »Maitre’ en Europe« , il n y aura donc pas un »Maitre du Monde" qui commandera aux autres continents ! Le fédéralisme occidental a réussi en Amérique, il ne réussira pas une deuxième fois en Europe parce que comme je l’avais dit des centaines de fois : ON N’ADDITIONNE PAS DES PAYS SUR UNE CARTE GÉOGRAPHIQUE POUR FORMER UN EMPIRE, ON NE PEUT PAS TRICHER AVEC LA NATURE HUMAINE ET SON ORGANISATION SOCIALE ET ENCORE MOINS AVEC LA NATURE TOUT COURT !

                                      Le compromis franco-allemand se dissipera comme la rosée du matin et chaque nation doit se retrouver pour affronter elle-même son avenir ! Ou alors les peuples embrigadés doivent continuer à travailler plus pour payer plus afin de secourir ceux qui iront de faillite en faillite ! Tel est le seul choix d’aujourd’hui pour le fragment ouest européen responsable de 90 pour cent des problèmes humains : L’HISTOIRE EST LA POUR LE PROUVER !

                                      La crise occidentale n’est pas la crise de l’argent : Les idéologies fondamentales étant périmées, les États refusent de voir la réalité du monde et persistent à aller vers l’échec certain et définitif au lieu de se remettre fondamentalement en cause !

                                      Ce siècle de toutes les complots et de toutes les perfidies sera celui qui accablera le fragment ouest européen qui a malmené le Monde depuis de nombreux siècles !

                                      Mohammed MADJOUR.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès