Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ton génocide est plus grave que le mien !

Ton génocide est plus grave que le mien !

Il fallait bien qu’un quarteron de députés nostalgiques de l’OAS et de la chasse au bougnoule, ou anciens d’Occident, vienne pourrir nos relations internationales.

Parce que, ne nous leurrons, pas, en ouvrant la boîte de Pandore arménienne une cinquantaine de clowns surpayés ont pourri et vont pourrir nos relations avec l’Afrique et le Monde Musulman, rien que ça !

Même Alain Juppé, le « meilleur d’entre eux », ne soutient pas cette connerie, c’est dire.

D’abord quelles sont les limites de compétence des « élus du peuple » ? Ils auraient donc le pouvoir de changer l’histoire ? De la réécrire ? Grande nouvelle …. Mais combien d’entre eux ont des compétences dans ce domaine ? Combien ont lu Fernand Braudel ? Combien connaissent l’histoire de France autrement qu’en lisant des articles avec de belles images dans la presse hebdomadaire ? Je parle de la presse « pipole », pas de Marianne, ils n’ont pas le niveau. Superficiels, limités, mais comme l’animal qui est notre emblème, ils se tiennent droits dans leurs bottes, les deux pieds dans le purin, et fiers au point de donner des leçons a un pays (la Turquie) dont la croissance en 2011 est 30 (trente) fois supérieure à la nôtre (9% contre 0,3%, excusez du peu).

Donc nos historiens du jeudi ont décidé, mais je ne suis pas sûr que ce soit en pensant aux vrais génocides qui ont eu lieu depuis que l’homme existe, et notamment ceux qui détiennent le record du monde de personnes exterminées dans une guerre, je veux parler des Tsiganes. En pourcentage durant la seconde guerre mondiale ils dépassent largement les juifs. Je veux aussi parler des russes et des ukrainiens, 26.000.000 de morts, en nombre ils dépassent là aussi largement celui des juifs et des arméniens. Oui mais les premiers sont fainéants et voleurs et les seconds étaient communistes, donc « de la chair à canon ». Ceux-là n’ont pas droit au Panthéon des « génocidés ». Comme s’il y avait deux vitesses, ou deux grades, chez les « génocidés », ceux « de luxe » et ceux « de hasard ». D’un côté les vraies victimes, essentiellement les arméniens et les juifs, chacun de leurs descendants vaut une voix, surtout si on les caresse dans le sens du poil. De l’autre ceux qui se trouvaient là par erreur, russes, tsiganes, tutsies, biafrais, nègres, chinois, dont les descendants soit n’ont pas le droit de vote, soit sont illettrés. Circulez, y-a pas de génocide à voir chez « ces gens là » !

Donc sous l’impulsion d’un président qui a quand même sur les mains environs 100.000 morts et blessés grâce à sa politique de pacification en Libye et en Côte d’Ivoire, et qui pèse de tout son poids pour que la Cour Pénale Internationale continue à n’être compétente que pour les noirs et les serbes et ne vienne pas enquêter sur les exactions commises par nous dans le « pré-carré français », nous nous attaquons cette fois à l’ensemble du monde musulman. Car à quoi pouvions-nous nous attendre quand notre gouvernement et le président en tête réduisent les possibilités pour les étudiants étrangers de faire leurs études en France, quand ils stigmatisent systématiquement et impunément des ethnies, et quand parallèlement ils tolèrent les maffieux russes et les dictateurs africains sur notre sol, leurs valises de billets étant plus intéressantes que les droits des pauvres.

Après une loi sur les bienfaits de la colonisation et un discours sur l’absence de l’homme africain dans l’histoire, nous voici au pied du mur. Car trop c’est trop !

Je me rappelle d’un ami blanc et de nationalité sénégalaise qui avait eu à retrouver les familles des noirs d’AOF qui avaient été envoyés en Europe pour combattre à nos côtés. Son rapport a été mis directement à la poubelle. Il démontrait que ce ne sont pas les majeurs, responsables de famille, qui étaient réquisitionnés mais leurs jeunes frères pas encore mariés. Nous avons envoyé sciemment au front et à la mort des gosses pour ne pas avoir de révolte dans nos colonies ! Combien de gamins de 15 ou 16 ans sont morts « au champ d’honneur », sous le nom de leur grand-frère, et avec la complicité de nos gouverneurs de l’époque coloniale ? Alors bien sûr, il ne s’agit pas dans ce cas de génocide pour deux raisons :

-à cette époque un nègre était un sous-homme donc sa mort ne rentrait pas dans les victimes de guerre et n’entrainait pas d’indemnisation des familles ;

-il n’y a pas de rétroactivité dans l’abjection, ce terme n’ayant pas de signification juridique. Et sans signification juridique, pas d’action de réparation possible.

Dormez tranquilles, braves gens, l’UMP et le PS ont fait passer cette loi pour satisfaire leurs propres troupes et leurs électeurs, notamment les banquiers et les cordonniers. Pour le reste, nos médias s’occupent de stigmatiser la Turquie car elle « sur-réagirait » ?!? La propagande continue.


Moyenne des avis sur cet article :  3.76/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • paul 24 décembre 2011 13:12

    Un pouvoir aux abois est contraint à toutes les surenchère . Ça promet pour les prochains mois !


    • non666 non666 24 décembre 2011 15:30

      Presque tout est bon dans cet article, sauf la première phrase :

      « Il fallait bien qu’un quarteron de députés nostalgiques de l’OAS et de la chasse au bougnoule, ou anciens d’Occident, vienne pourrir nos relations internationales »

      Car Sarkozy singe aussi bien le bon chretien quand il se signe 4 fois en quittant le saint Père que « l’OAS » (mais ça visiblement uniquement pour des yeux non avertis)
      Les promesses de Sarkozy n’engagent que les Arméniens qui y croient, comme la dernière fois.

      Lire cette information sous le signe du clivage Droite gauche est une erreur.
      C’est justement celle qu’ils (les think tanks qui organisent la campagne présidentielle) veulent nous voir prendre.
      Ce clivage aboutit en effet à une division droite=UMP / Gauche = PS qu’ils savent gerer.
      Chaque annonce a partir de maintenant va aboutir a repousser les voix que chacun des deux siamois ne pourra pas prendre vers son frères d’en face Ou a capter des voix indecises vers soi meme avec des signaux forts, voir caricaturaux.

      C’EST LEUR SEULE CHANCE


      • Gérard Luçon Gerard Lucon 24 décembre 2011 16:21

        @non666, j’ai depuis longtemps fini de faire la difference entre gauche et droite, entre PS et UMP. J’ai ete vaccine definitivement en 1981 !

        Pour les symboles identitaires et la signaletique, sarkozy est tellement transparent qu’il ne pourrait pas meme trouver sa propre identite si il grimpait sur lui-meme, le povre !

        la division pretendue droite / gauche est un modus vivendi, l’important etant de continuer a se partager les charges. Il suffit de voir, a part « the perv », comment les autres affaires sont etouffees conjointement, des ballets roses de Marrakech aux nuitees pedophiles orientales ... et si on delaisse les histoires de culs pour passer aux valises de billets... on va parler de charters ! Notre pays est devenu depuis longtemps une republique bananiere dont le niveau de pourriture est extremement eleve


      • piquecul 24 décembre 2011 15:39

        Jusqu’où la bêtise pourra progresser ? Car, en dehors du vote d’une loi encore inutile qui en remettra pas en cause les faits, pourquoi se cantonner aux Turcs. D’innommable faits ont été perpétrés par une quantités de gens pour des motifs divers. Cela va de la pureté de la race à l’évangélisation chrétienne. Des millions d’hommes ont périt sur toute la planète alors pourquoi se limiter à quelques uns.

        Pourquoi ai-je l’impression qu’il y à la une manipulation grand guignolesque pour dévier l’attention avec une malsaine intention ? Quel sont les motivations de ce pénible épisode et pour servir qu’elle « vérité » ?

        Décidément ces politiques ne sortirons pas grandis de ce mic mac.


        • King Al Batar King Al Batar 24 décembre 2011 15:49

          Ben oui,
          Le pir c’est que ce nain (tant par l taille que par l’intellect) vient pour se foutre de la gueule des allemands, dire que nous n’avons pas commis de génocide, ni de crime contre l’humanité...
          Arretez moi si je me trompe (et bien sur c’est tout a fait possible !).
          Il me semble qu’il y a dix ans l’esclavage des noirs et la traite négrière ont été considérés comme des crimes contre l’humanité... J’en suis quasement sur.
          Ben putain, si nous on y a pas participé ! Moi je suis Beckham !

          C’est toujours plus facile de dénoncer les crimes des autres que ceux de ces prédecesseurs....


          • mahatma mahatma 24 décembre 2011 17:06

            Il est tellement bon que de tels articles soient écris ...

            Merci


            • Gérard Luçon Gerard Lucon 24 décembre 2011 18:17

              il y a une autre theorie, celle du complot, qui voudrait que Sarkozi a ete depasse par son extreme droite sioniste qui voit d’un tres mauvais oeil sa politique « moyen-orientale », Qatar, Lybie et donc le replacement de la France sur un creneau qui ne lui etait pas geographiquement attribue par les anglo-saxons .. et donc cette superbe « erreur diplomatique » aurait comme simple explication de calmer les ardeurs de naboleon en le grillant.


            • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 24 décembre 2011 18:47

              Cette affaire n’est bien sûr que du racolage électoral, comme le staff du mini guide suprême sait très bien que les élections vont se jouer à quelques centaines de milliers de voix près, on racle les fonds de tiroir électoral. Ce qui est bien sûr un calcul stupide parce que pas sûr que les descendants d’arméniens de gauche votent pour le nain calamiteux.

              En dehors de ça, les turcs ont raison de souligner que la France (ou les salauds qui agissaient en son nom) n’a jamais été en reste sur quiconque pour ce qui est de génocides et de massacres dans divers coin de l’ex empire colonial africain. Sétif, Madagascar, Cameroun, Côte d’Ivoire, Algérie, Tchad, peu de pays africain ont réchappé à ces habitudes massacreuses à grands coups de napalm (moins cher que les bombes) et de supplétifs africains, au moins 2 millions de morts. En toute discrétion bien sûr, on est pas allé le chanter sur tout les toits. La cerise sur le gâteau (ou le pompon) en la matière est bien sûr l’aide et le soutien (en toute connaissance de cause) apporté au gouvernement génocidaire rwandais hutu en 1994 plus de 1 million de personnes trucidées en seulement 3 mois (un record)...

              Quelle sinistre farce ! ... smiley


              • blh 24 décembre 2011 20:23

                "... Sétif, Madagascar, Cameroun, Côte d’Ivoire, Algérie, Tchad, peu de pays africain ont réchappé à ces habitudes massacreuses à grands coups de napalm (moins cher que les bombes) et de supplétifs africains, au moins 2 millions de morts...."
                C’est quoi ce délire de bobo-gocho-trosko ?
                Vous avez des preuves ?

                Quel sinistre com !


              • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 25 décembre 2011 00:46

                T’as qu’à chercher un peu, tu veux pas que je vienne te border le soir et te chanter une berceuse, pendant que tu y es, non ?

                Mais comme c’est Noël et que je suis bon (je sais ça me perdra) je te laisse un indice :

                http://survie.org/          smiley Mince alors !


              • ddacoudre ddacoudre 24 décembre 2011 19:21

                bonjour Gérard

                nous avons été nombreux à percevoir ce vote comme une absurdité, je sais bien que le nombre ne fait pas la vérité mais au moins il y aura eu convergence de vue.
                ddacoudre.over-blog.com .
                bonne fête cordialement.


                • Gérard Luçon Gerard Lucon 25 décembre 2011 00:55

                  Bonjour ddacoudre, j’ai « jete un oeil » sur ton blog, l’analyse de Alain Duhamel y est tres interessante


                • arobase 24 décembre 2011 19:21

                  en tout cas moi qui suis arménien, je me réjouit de ce rappel mais ça n’amènera la résurrection de personne. 


                  mais je suis bien conscient que tous ces hypocrites des la chambre n’en ont rien à foutre du génocide, le but étant d’apporter les voix des arméniens à sarkosy.

                  alors moi, il peut toujours attendre la mienne.

                  il n’y a rien de pire que que ces fausses manifestation de sympathie car il s’ y ajoute que les arménien sont en plus pris pour des cons. je préfère de loin une insulte.

                  d’ici que l’entourage fabuleux de sarkosy dont tous les candidats pourraient rêver de posséder (morano, ciotti, bertrand, rafarin ect ...)... reconnaisse un génocide algérien , rien que pour avoir les voix des français d’origine algérienne...  





                  • Nina888 24 décembre 2011 19:52

                    Au lieu de comdamner les génocide passé (ce qui est deja bien si ont n’ommet aucune puissance dans ce cas ) , pourquoi ne pas comdamner les génocide à venir ?

                    Tous début de génocide , quel qu’il soit doit etre comdamné par la communautée internationnale ...

                    (une loi qui foutrait un gros coup de pied au cul des illuminati qui prévoie de faire tuer 93 % de l’hummanitée , je le rapelle.)


                    • Yvance77 24 décembre 2011 20:27

                      Salut,

                      Bel article en effet ! A la lumière de cela, je me demande combien de temps cela va prendre pour réparer les conneries de Pipole 1er.

                      Au fait, le révisionnisme c’est pas puni ? A moins que ce ne soit de l’ignorance, mais là chez le bonhomme c’est une seconde nature !


                      • blh 24 décembre 2011 20:27

                        Juste une question à l’auteur de cet article :
                        Remettez-vous en cause les lois mémorielles Gayssot-Fabius-Taubira ?


                        • Gérard Luçon Gerard Lucon 25 décembre 2011 01:04

                          je remet en question tout ce qui touche la liberte d’expression. Dans mon profil j’ai essaye d’etre assez clair sur ce sujet, tant en ce qui concerne les avis a donner sur les articles proposes que sur l’aspect imbecile de la censure. Empecher quelqu’un de s’exprimer, c’est ne pas savoir ce qu’il pense, et sans cela comment envisager un dialogue, une discussion, un echange !

                          Les lois Gayssot et consorts ne sont qu’une mise en application de la « pensee unique », chose qui ne peut pas exister car c’est une contradiction en soi, la pensee etant forcement plurielle.


                        • Cubigaz Cubigaz 24 décembre 2011 21:00

                          Quand environ 1000 « types » (c’est à la louche les députés et les « Sona - teurs » décident de ce que l’histoire doit être.... N’est ce pas eux qui font du révisionnisme ? Je suis triste de ne pas avoir vu notre bon BHL défendre cette loi sur les plateaux télé...... la grippe probablement !! Parce qu’en question génocides, on a pourtant notre « maître étalon ».


                          • Gérard Luçon Gerard Lucon 25 décembre 2011 01:04

                            1000 « types », quel optimisme, ils etaient 50 presents ce jour la !


                          • Serpico Serpico 24 décembre 2011 23:06

                            La Turquie « sur-réagit » : la France veut la sodomiser à sec et voudrait qu’elle soit complice de sa manoeuvre électoraliste.

                            La France juge un pays et a le culot (ou l’imbécillité) de s’indigner qu’on se « mèle de ses affaires ». Ses affaires étant l’ingérence chez les autres : Libye, Syrie, Irak, Iran, Côte-d’Ivoire...

                            Jamais le côté prétentieux occidental ne s’est aussi ostensiblement manifesté.

                            Il y a des coups de pied qui se perdent.


                            • fn2009 24 décembre 2011 23:40

                              la france, c’est 100* nazisme allemand.
                              pendant plus de 100 ans, et encore maintenant, elle a detruit, massacré, pillé l’afrique, des dizaines millions personnes etaient réduites en escalve jusque 1962.

                              C’etait plus de 20 genocides. l’ordre des massacres venaient directement de l’etat
                              francais.il y a des prevues écrite de cela.

                              la france se comporte comme une prostituée qui nie ce qu’elle fait en coulant uen chape
                              de béton sur ce qui a été fait.

                              on interdit dans les écoles l’apprentisage de la réalité,on maquille l’histoire,ce qui donne 50 millions abrutis francais ne conaissant pas la verité et continuant à croire aux mensonges que l’état francais leur débite depuis 1 siecle.

                              on vote des lois interdisant
                              d’accuser les coupables, on enseigne les bienfaits de la colonisation !!une vraie
                              farce.

                              votre impunité ne durera pas une eternité.
                              l’afrique et le monde n’oublie pas. le jour viendra ou vous devrez payer vos
                              saloperies.

                              Après la Guerre d’Algérie, la France a voté une loi d’amnistie empêchant quiconque de

                              lancer des poursuites contre d’anciens tortionnaires ou criminels de guerre français,

                              comme c’est arrivé durant la Seconde guerre mondiale. Les Nazis qui tuent, c’est pas

                              bon. Les Français qui assassinent, c’est lamentable mais c’est pas terrible, telle a

                              été la doctrine adoptée par la France après la guerre d’Algérie.

                              Même chose pour les soulèvements populaires kanaks en Nouvelle Calédonie. Une loi

                              d’amnistie a effacé tout crime commis par les Français dans ce territoire d’Outre-Mer.


                              • fn2009 24 décembre 2011 23:55

                                sarko : pauvre type inculte et raciste

                                Dans l’affaire de la loi pénalisant les négationnismes, les critiques de la presse turque visent surtout la personnalité de Nicolas Sarkozy. C’est ainsi que Fatih Altayli, rédacteur en chef du quotidien Habertürk, qualifie le président français de « honte pour la France », estimant que c’est un « ignorant », notamment sur la question arménienne : "Je me rappelle d’une interview qui m’avait vraiment fait rigoler, où Sarkozy se posait en défenseur acharné de la cause arménienne. Or il évoquait le « génocide des Arméniens à Erevan » ! Selon cet ignorant, c’est là que le génocide s’était produit. Il ne savait même pas que les Arméniens étaient morts pendant la déportation en Anatolie et en Syrie. Ne riez pas, c’est de ce niveau-là !"

                                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 25 décembre 2011 00:23

                                  Minuit vingt, joyeux Noël ! Et félicitations à l’auteur pour cet article pertinent et corrosif.

                                  En direct du repas de réveillon avec mon ordi portable au milieu des convives. Santé !


                                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 25 décembre 2011 01:06

                                    Merci Peachy ... en direct de mon ordinateur suite a des sms de Joyeux Noel qui m’ont reveille !


                                  • fn2009 25 décembre 2011 00:31

                                    la france a été un etat nazi pendant 1 siecle !

                                    La vérité qu’Erdogan a rappelée à Sarkozy

                                    C´est une vérité établie que le Premier ministre turc a tenu à rappeler, jeudi, à l´adresse du président français quand il lui dit que la première puissance coloniale au monde, la plus féroce aussi, et de loin, n´a aucune leçon à donner aux autres sur l’« histoire des génocides ».

                                    Le Premier ministre turc n´a pas fait dans la diffamation ni dans l´exagération ni dans l´injure envers le peuple français, quand il affirme que le système des fours crématoires, les nazis l´ont vraisemblablement appris de l´armée française durant la conquête de l´Algérie en 1830.

                                     Et tout au long de ses cent trente-deux ans de cette colonie de peuplement. Les Algériens étaient 10 millions au départ des Turcs en 1830, ils étaient encore 10 millions 132 ans plus tard, au départ des Français. C´est quand même inédit chez un peuple musulman qui ignorait encore le planning des naissances !

                                    Trop dit ou pas assez
                                     Taggip Erdogan sait de quoi il parle, même s´il ne s´est pas aventuré sur le terrain des démographes. Il a seulement voulu remettre les pendules à l´heure dans sa polémique avec son homologue français sur un sujet - le crime contre l´humanité - dont son pays n´a pas le monopole.

                                    De surcroît quand Paris reproche au grand pays européen qu´est la Turquie de faire partie de l´Asie mineure, selon la formule utilisée par Nicolas Sarkozy, histoire de lui fermer au nez les portes de l´Europe, « berceau des civilisations et des droits de l´homme ». Droits de l´homme ?

                                    « Parlons-en », a répondu l´islamiste modéré Erdogan. Sans complexes, il en a peut-être trop dit sur une question qui embarrasse le plus grand des empires coloniaux de l´histoire. Pour l´Algérie qui se trouve à la veille de la célébration du cinquantième anniversaire de son indépendance, le Premier ministre turc n´a, au contraire, pas tout dit ou pas assez.

                                    En 1830, la Turquie administrait alors l´Algérie précoloniale, et sans doute des choses à révéler. Une bonne partie de ses archives traite de l´histoire de l´Algérie ottomane.

                                    De la manière dont s´est faite la conquête de l´Algérie. La France a, certainement, de bonnes raisons de n´ouvrir aux historiens que la partie des archives d´Aix-en- Provence, qui ne donnent pas une idée du génocide dont elle est accusée et pour lequel Nicolas Sarkozy refuse de présenter des excuses.
                                     
                                    Le cas arménien
                                     Taggip Erdogan a donc fini par perdre son sang-froid à la suite des coups bas répétés de Nicolas Sarkozy depuis son arrivée à l´Elysée, en 2008, autour du thème du massacre des Arméniens par l´armée turque. Ce n´est un secret d´histoire, en effet, qu´en 1914, l´empire ottoman, en phase finale de son déclin avec le début de la première guerre mondiale, s´était livré au massacre de la minorité chrétienne orthodoxe.

                                    L´histoire le dit et les Turcs le reconnaissent. Faute de quoi les portes de l´Union européenne leur seront toujours fermées, même si la Turquie, paradoxe de l´histoire politique moderne dans le vieux continent, est un allié de la première heure de l´OTAN. Sa base la plus avancée aux portes mêmes des pays membres du Pacte de Varsovie dont faisaient partie la Pologne, bien sûr, et l´actuelle

                                    Tchéquie (ex-Tchécoslovaquie). Ironie de l´histoire, ce sont ces régimes de droite radicale en place à Varsovie et à Prague, nouveaux parvenus dans l´alliance atlantique depuis la toute récente chute du mur de Berlin, qui sont, aujourd´hui, les plus farouches adversaires de l´entrée de la Turquie dans l´Union européenne.

                                    Le président Bouteflika ne s´est jamais privé de relever cette anomalie dans ses entretiens politiques avec les dirigeants européens qui, comme Sarkozy, ont souvent la mémoire courte. Demander à Ankara de reconnaître le génocide arménien est légitime.

                                    Le refus de s´excuser
                                    Ce qui l´est moins, c´est le silence qui est entretenu autour des autres génocides parce que les victimes ne sont ni juives, ni chrétiennes. 

                                    Mais des musulmans, des indiens, des esclaves noirs, assimilés à du bétail. C´est là que l´Europe n´a pas un visage net. C´est pourquoi aussi Taggip Erdogan a de bonnes raisons de sortir ses meilleurs arguments, documentés, pour se défendre dans une campagne antiturque à forte connotation raciste. Feu M´hamed Yazid l´avait dit : l´Islam est la frontière de l´Occident.

                                    La limite de l´égalité en droits de l´homme aussi. Les accusations de Taggip Erdogan ont été largement médiatisées dans le monde où l´on ne comprend pas le refus obstiné de la France de soulager sa conscience pour les crimes commis en Algérie par son système colonial et en son nom.

                                    D´une seule phrase, par des excuses au peuple algérien. Un acte moral de grande civilité dont seules sont capables les grandes nations. L´Allemagne l´a fait pour les crimes nazis. Elle en est sortie grandie. Pour le gouvernement français, ces millions de musulmans algériens massacrés depuis 1830 - dont 1,5 million l´a été entre 1954 et 1962 et quelque 45 000 en 1945 - ne sont-ils donc pas des hommes, des femmes et des enfants identiques aux chrétiens arméniens et aux juifs de l´holocauste ?

                                    Sarko l´aura cherché
                                    Sa polémique avec Taggip Erdogan, Nicolas Sarkozy l´aura cherchée. Le pays qui a le plus massacré de civils innocents se refuse à reconnaître les crimes commis en son nom et soulager sa conscience. Mieux, pour espérer se maintenir au pouvoir en 2012, alors qu´il est au plus bas dans les sondages,

                                    Nicolas Sarkozy continue de donner des leçons à la planète en matière de respect des droits de l´homme, n´hésitant pas à envoyer en guerre son armée, massacrer la seule chose qu´elle sait faire - des populations par dizaines de milliers comme, comme elle l´a fait en Libye et au Rwanda et veut le faire en Syrie et en Iran. Comme le fait Israël en Palestine.



                                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 25 décembre 2011 04:58

                                      la France n’a pas ete un Etat nazi, elle a ete un Etat colonial. Par cette affirmation je ne minore pas les crimes et les atrocites commises par mon pays, mais il ne faut pas amalgamer !

                                       


                                    • velosolex velosolex 25 décembre 2011 09:49

                                      Fn 2009

                                      Voilà le genre de discours amalgamant un patchwork invraisemblables de choses n’ayant rien à voir les unes avec les autres.
                                      Ce n’est pas la France qui a inventé l’histoire coloniale.
                                      Elle même a été colonisé par les romains.
                                      Les normands ont aussi colonisé l’Angleterre.
                                      Et que dire des déplacements d’ostrogoths , wisigoths dans toute l’Europe, mais surtout en Espagne et dans le nord de l’Afrique.

                                      Pour ma part je refuse à battre ma coulpe au nom de je ne sais quelle repentance. L’histoire n’a pas un sens obligatoire, en vertu d’un chemin moral, qui plus est cette moralité et ce sens de valeurs est sans cesse en mouvements, comme d’ailleurs les peuples, dans leur perpétuel mouvement de repli et d’extension.
                                      Il y a un siècle, la colonisation semblait liée au progrès et à l’extension des lumières. Tout procès est non seulement ridicule mais contre productif, car il n’apporte rien à des gens qui vont se positionner d’une façon un peu facile en tant que victime.
                                      Et comme dans tout il y a une échelle de valeur, qui fait que ceux qui l’ignorent se rendre tout à fait troubles, en amalgamant des faits de conquête et de colonisation avec une abomination telle que la Shoah, ou le massacre des arméniens.
                                      Mettre tout sur un même plan ne sert qu’à banaliser les fait les plus graves, dans un but démagogique


                                    • velosolex velosolex 25 décembre 2011 07:11

                                      On peut se demander quel est effectivement la logique d’un tel vote, qui parait suicidaire pour la politique extérieure de la France.
                                      Un coup de billard à trois bandes,dans des buts byzantins à la finalité douteuse ?
                                      Si le massacre des arméniens ne fait tellement aucun doute, qu’évoquer le contraire est insupportable, on n’empêchera jamais les imbéciles de s’exprimer.
                                      On ne fait pas l’histoire à grands coups de décrets, ni de lois.
                                      En tout cas, la France n’a pas les moyens de ses ambitions.
                                      Là, elle va juste servir de bouc émissaire et de faire valoir aux nationalistes Turques, dont on peut se demander s’il n’attendait pas une telle aubaine pour affirmer leur puissance


                                      • JEAN LE PEREGRIN JEAN LE PEREGRIN 25 décembre 2011 12:59

                                        @kerjean : renseignez vous à propos de Bugeau et de la rue Transnonain et vous verrrez que le « racisme » n’a pas grand chose à voir avec la guerre d’Algérie (la vraie).


                                      • Gérard Luçon Gerard Lucon 26 décembre 2011 10:20

                                        Bugeaud a aussi commis des exactions au Maroc, notamment a Agadir


                                      • JEAN LE PEREGRIN JEAN LE PEREGRIN 25 décembre 2011 12:55

                                        L’histoire du monde est un conglomérat de crimes et d’horreurs odieux.

                                        Pour l’Algérie et la Turquie, il faut se souvenir des massacres de populations commises sur les Algériens par les Turcs Ottomans : les Chaouis et les Ouled Daoud doivent en avoir encore quelques souvenirs...Sans parler de la mise en esclavage de millions de chretiens par les Turcs et les royaumes Arabes...Sans parler de la Régence d’Alger...
                                        Ceux qui crachent sur la France et son passé feraient mieux de se regarder bien face dans une glace : la culpabililité qu’ils essaient de nous faire porter est bien souvent la leur propre. Un « transfert » comme on dit...


                                        • Gérard Luçon Gerard Lucon 26 décembre 2011 10:22

                                          vous differenciez les Chaouis des Ouled Daoud ... mais les Ouled Daoud sont des Chaouis !


                                          • Gérard Luçon Gerard Lucon 26 décembre 2011 10:23

                                            vous differenciez les Chaouis des Ouled Daoud ... mais les Ouled daoud sont des Chaouis, si je ne m’abuse !


                                            • fn2009 26 décembre 2011 17:35

                                              armeniens, des animaux sauvages et genocidaires

                                              Pendant la période suivant l’accord de Berlin, le problème Arménien s’est développé en deux sens. Primo : Les pays Occidentaux ont commencé à intervenir dans les affaires intérieures de L’Empire Ottoman, et à exercer une certaine pression dans le domaine politique. Secundo : Les Arméniens, vivant à L’Anatolie, en Syrie, en Roumanie, et surtout dans les différentes régions de l’Anatolie, comme à l’Est Anatolien et à KİLİKYA, se sont mis à être organisés et à s’armer illégalement.

                                              Les Arméniens ont d’abord été provoqués par les Russes. Cette provocation attirant l’attention des Anglais et des Français, ils ont commencé à s’occuper de près des Arméniens et de la question Arménienne. Soudainement, le nombre des consulats, au sud de L’Anatolie, se sont augmentés et plusieurs missionaires protestants se sont montrés dans cette région.

                                              A la fin de ces émeutes, les diffèrents comités illégaux Arméniens ont commencé à être fondés à l’Est de Anatolie à partir de 1880. Mais ces comités-là sont restés inactifs et au niveau régional, car les Arméniens de ces régions-là, ne portant aucune plainte contre L’Empire, ne s’intéressaient point de ces organisations, donc, tous ces comités n’avaient pas atteint leur but.

                                              Les comités fondés à l’intérieur n’avaient pas réussi à revolter les Arméniens de l’Anatolie contre L’Empire cette fois-ci, on a tâché de créer des organisations et des comités hors de L’Empire, en utilisant les Arméniens Russes. Ainsi, le comité socialiste “HINÇAK” à Genève, en 1887, Le Comité sympatisant de terreur, de révolte, de combat et d’indépendance “TAŞNAK” à TİFLİS, en 1890 ont été fondés. Le but à atteindre de ces comités était “Sauver les terres Anatoliennes et les Arméniens Ottomans.”

                                              La première révolte a eu lieu à Erzurum en 1890 celle-ci est suivie par la démonstration de Kumkapı la même année-là, Evénements de KAYSERİ, MERZİFON, YOZGAT, ÇORUM en 1892-93, la démonstration de BABIALİ, les révoltes de SASUN et de ZEYTUN en 1894, L’occupation de la BANQUE OTTOMANE et la révolte de VAN en 1896, la deuxième révolte de Sasun en 1903, L’attentat au Sultan Abdülhamid en 1905, et enfin la révolte d’ADANA en 1909. À ZEYTUN en 1914 100, aux événements de Van en 1915 3.000, et aux événements de Mus en 1914-1915 20.000 Turcs ont perdu la vie à cause de l’oppression Arménienne.

                                              Pendant la période de 1906-1922 Les Arméniens, à L’Anatolie et au et au Caucasse, ont tué 517.955 Turcs.

                                              Mais ils ont causé des pertes et des dommages, le plus, par des massacres qu’ils ont commis, pendant la Première Guerre Mondiale. A cette époque-là ils ont fait l’espionnage auprôfit des Russes, pendant la mobilisation générale ils ont fui devant leurs responsabilités, et ceux qui ont été mobilisés, ont trashi leur pays, en désertant, et en se rendant avec leurs armes aux ordres de l’armée Russe. Au début de la mobilisation, les Arméniens, attaquant aux villages Turcs ont massacrés des milliers de Turcs civils. Par exemples, tous les villageois du village ZEVE de la ville VAN ont été tués par les Arméniens sans prendre en considération ni femmes, ni enfants, ni agés...

                                              L’étouffement des révoltes par les Forces Ottomanes se faisait répercuter par le message “les musulmans massacrent les chrétiens” à l’opinion publique mondiale et le problème Arménien prenait une forme de plus en plus large sur la plate-forme internationnale. Les documents des représentants Anglais et Russes appartenant à cette époque écrivent que, “L’objectif des Arméniens révolutionnaires est d’assurer un dédommagement de l’Empire Ottoman en créant des désordres”. De l’autre coté les représentants politiques et les consulats des grands pays ont joué un grand rôle dans la transmission et l’acceptation de la propagande Arménienne à l’opinion Occidentale ainsi que les missionnaires chrétiens qui se sont propagés à travers l’Anatolie.


                                              • Damien Batot 26 décembre 2011 21:28

                                                L’Histoire à toujours prouver que ce n’est pas aux politiques de la faire. Le meilleur exemple est peut-être la 3eme République.

                                                Depuis, on assiste à une instrumentalisation de l’Histoire par les politiques avec la loi Taubira de 2005 et la loi Gayssot de 1990 pour ne citer qu’elles.

                                                Périclès lui-même dans son Oraison funèbre use de l’Histoire à des fins de propagande.

                                                Bref, on dit souvent que l’appropriation de l’Histoire est une caractéristique des régimes totalitaire, je crois surtout que c’est un des gros problèmes de la politique et des politiques qu’il convient de contester comme nous le faisons aujourd’hui.


                                                • ecocool 27 décembre 2011 10:32

                                                  Un triste tableau des génocides du XXe siècle, témoin de la folie de ses dirigeants politiques (ils seraient réformés P4 s’ils étaient soumis aux mêmes tests psy que leurs citoyens) et de leurs « expérimentations ».

                                                  http://www.scaruffi.com/politics/dictat.html

                                                  Avec l’appui systématique des medias et des industriels, voie moderne introduite par le montrueux Napoléon (les colons et conquistadors n’en ont tout de fois pas eu besoin pour venir a bout des indiens d’amérique).

                                                  Mais, au-delà des organisateurs, cela ne doit pas occulter les responsabilités individuelles : chaque homme qui a porté un coup, largué une bombe, dénoncé ou recensé les ennemis intérieurs ... est pleinement responsable de ses actes et devra sans doute en rendre compte un jour. Car il était libre de ses actes. Certains ont eu le courage de déserter, protéger, résister.

                                                  On pourra prier en mémoire des victimes et des proches survivants à toutes ces atrocités. A coté de cela, on pourra aussi évoquer l’esclavage, qui predure aujourd’hui - comme le dit la chanson « Esclave 2000 » - sans être reconnu par l’UNICEF ou l’UNESCO afin de de pas s’attirer la foudre d’une cinquantaine(!) d’Etats.


                                                  • Deville 27 décembre 2011 22:50

                                                    Proposition de loi condamnant le négationnisme de tous les génocides reconnus par la loi.


                                                    Causes et conséquences du génocide arménien

                                                    Selon la Convention des Nations Unis de 1948 :
                                                    « Le génocide s’entend de l’un quelconque des actes ci-après, commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial, ou religieux, comme tel :
                                                    - meurtre des membres d’un groupe,
                                                    - atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membre du groupe,
                                                    - soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’exigence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle,
                                                    - mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe,
                                                    - transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe. »

                                                    Les causes :
                                                    - l’Empire Ottoman créé au 15° siècle se trouve menacé par l’éveil des nationalismes du 19° siècle ; à savoir les Balkans, la Grèce ...
                                                    - la volonté des grandes puissances de maîtriser la désagrégation de l’Empire Ottoman, qui connaît d’énormes difficultés économiques, est le prétexte à intervenir pour les communautés Chrétiennes : Arméniens, Grecs, Maronites etc ...
                                                    - la peur de perdre les territoires de l’Arménie et le désir d’assurer l’intégrité des possessions en Asie Mineure, poussèrent alors les dirigeants turcs à éliminer les Arméniens
                                                    - en 1908, le parti Jeunes-Turcs prit le pouvoir en renversant Abdul Hamid, le sultan (1876-1908). La politique de ce parti Jeunes-Turcs est : panturquisme* et pantouranisme**.

                                                    * Panturquisme : Politique de turquification forcée à toutes les nationalités non turques de l’empire.
                                                    ** Pantouranisme : Réunir d’un seul tenant les 10 millions de Turcs de l’Empire Ottoman aux 20 millions de Touraniens de l’Asie Centrale

                                                    Les faits :
                                                    La Turquie, digne successeur de l’Empire Ottoman, a une longue tradition de terreur, systèmatiquement utilisée comme une arme politique dans le but de réduire les peuples non-Turcs à la résignation et à l’apathie.
                                                    Cette violence d’Etat s’est particulièrement manifestée à l’encontre des Arméniens.
                                                    De 1850 à 1896, la détermination de terroriser les Arméniens fit 5000.000 victimes.
                                                    En 1909, 30.000 Arméniens sont massacrés à Adana (Cilicie).
                                                    24 avril 1915 (dans la nuit), à Constantinople et dans différentes villes, des centaines d’intellectuels et de notables sont arrêtés, déportés puis anéantis : c’est le signal de l’extermination totale et de la politique définie par Talaat, Enver et Djemal.
                                                    De 1915 à 1923, ce même régime fait exécuter la déportation et le massacre du peuple arménien, en le dépossédant de tous ses biens et de ses territoires ancestraux. le génocide arménien s’exécute, faisant environ 1.500.000 victimes sur une population estimée à 2 millions.

                                                    Les conséquences :
                                                    - véritable saignée démographique pour le peuple arménien, puisque destruction de plus de 75% de sa population totale.
                                                    - perte des territoires qui constituaient le berceau de la nation arménienne depuis 3.000 ans, accompagnée de la destruction des monuments historiques : églises arméniennes et monuments laissés à l’abandon
                                                    - éclatement de la nation arménienne : création d’une diaspora aux quatres coins du monde
                                                    - la loi du silence imposée aux arméniens : en effet, malgré le temps écoulé, le génocide arménien n’a toujours pas été reconnu, et demeure impuni.

                                                    Les preuves :
                                                    - correspondances des diplomates européens en place, à l’époque, en Turquie
                                                    - Volonté de faire disparaître toute trace d’arménité des territoires anatoliens marquée par la destruction quasi-systématique des monuments et églises arméniennes
                                                    - des milliers d’orphelins « sortis de nulle part » ont été recueillis dans les nombreux orphelinats créés en ces temps-là
                                                    - pression de la Turquie, jusqu’à aujourd’hui, sur les différents gouvernements pour la non-reconnaissance du génocide arménien politique de révisionnisme et de négationnisme).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès