Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Tous pourris !… Pourquoi ?

Tous pourris !… Pourquoi ?

Outre le système capitaliste, la principale raison qui accentue le « pourrissement » des élites est le système institutionnel mis en place par la 5ème république. C’est le système électoral uninominal à deux tours qui fait voter le citoyen pour un nom et non pour des idées, qui encourage le clientélisme et le lobbyisme. Ensuite, ces élus élaboreront et voterons des lois en faveur de leurs différentes clientèles pour la plupart situées parmi les classes fortunées

Pour que les valets élus à la solde du système votent bien, on a institué des indemnités confortables à tous les niveaux des collectivités, y compris au niveau des villes et des villages. La gauche, y compris la plus honnête, en perçoit et ainsi se paye des permanents politiques sur nos impôts, bien au delà du salaire normal d’un ouvrier qualifié. Ce système pervers, encourage les élus sortants à se représenter jusqu’à la retraite, elle aussi fort bien rémunérée

La loi sur le financement des partis politiques, votée sous Rocard, donne pratiquement 2 euros par électeur aux législatives. Cette loi donne donc le jackpot à l’UMP et au PS, qui récoltent pour le moment le plus grand nombre de suffrages. Cette loi ne contribue donc pas à encourager le pluralisme politique et conforte les deux machines infernales qui gouvernent la France depuis 40 ans. Cette injustice fait en outre que les partis ne dépendent pas de leurs adhérents pour leur financement, et les candidats sont en fait programmés par les lobbys ou les médias-sondeurs, les adhérents sont mis devant le fait accompli et n’ont rien à dire. On ne vote donc pas pour des idées mais pour le Maire sortant ou le Président du conseil régional ou départemental. Cette habitude prise est la principale « faute » institutionnelle de la 5ème république qui privilégie le nom d’un candidat au détriment d’un programme clair pour le citoyen. De plus, en refusant le système proportionnel aux élections, on évacue les « gêneurs » issus de formations qui ne peuvent atteindre les 10% des suffrages exprimés. La 5ème république est une république monarchisante qui élit tous les 5 ans ou 6 ans les « mêmes » issus de l’UMP-PS, il y a même les fils qui succèdent aux pères comme Poniatowski, Dassault, Giscard d’Estaing, Sarkozy, etc…

Mais même ce système sophistiqué ne suffit plus à nos élites, ils vont chercher des sous chez les riches bourgeois du CAC40, comme avec l’affaire Betancourt par exemple. Les campagnes électorales, financées par nos impôts, ne suffisent plus à ces gens. Comme aux Etats-Unis, celui ou celle qui sera élu sera celui ou celle qui aura le plus de fric pour tromper le peuple, et une fois élu oubliera les promesses de campagne favorables au peuple et sera tout dévoué aux riches qui l’ont financé.

Conclusion : Tous pourris ? En effet à cause de ce système électoral institué par la 5ème république. Pour en finir avec cette logique, qui pervertit les élus et même les citoyens par le clientélisme local pour un logement ou un emploi, il faut changer de république et mettre le citoyen au cœur des institutions futures, sans délégation de pouvoir. Si nous avons besoin d’un système électoral, pour un temps historique qui mettra fin à l’inégalité des classes, il faut la proportionnelle intégrale à toutes les élections, sur la base d’un programme élaboré par les citoyens eux-mêmes, sur la base de leur sensibilité politique et de leur idéal de société. Grandes ou petites formations politiques doivent pouvoir s’exprimer à égalité dans chaque localité ou entreprise, sans versement d’argent des collectivités ; la gratuité des campagnes nécessaires au débat démocratique sera la règle. Cela empêchera le clientélisme et le versement d’enveloppes frauduleuses.

Les mesures politiques prises par les citoyens seront ainsi respectées par tous dans une transparence totale pour un choix citoyen en toute clarté idéologique. La nouvelle société à inventer devra éviter l’argent qui pollue au profit d’un travail commun créatif pour tous et par tous. Les soi-disant élites se fonderont dans la masse citoyenne, en y apportant leur contribution sans chercher la légion d’honneur que nous supprimerons comme breloque dévaluée pour non respect du mérite.

Pour éviter le pourrissement actuel de notre société, il faut donc en finir avec le capitalisme et avec la 5ème république monarchique. Il est de notre devoir de citoyen de comprendre cette nécessité afin que notre pays retrouve une autorité morale et corrige l’erreur de nos ancêtres du 18ème siècle qui supprimèrent la monarchie sans pour autant supprimer la cupidité et l’exploitation de l’homme par l’homme. C’est à notre génération de le faire pour entrer dans les livres d’histoire qu’étudieront les générations du 22ème siècle.

D’après Bernard SARTON

http://2ccr.unblog.fr/2013/02/05/tous-pourris-pourquoi/

Voir : NOTRE REPUBLIQUE EST UNE MONARCHIE DE PRIVILEGIES

« La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire »… Paul VALERY


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 7 février 2013 10:57

    Capitalisme, communisme ... des termes du 19ème siècle que certains cherchent à repeindre à neuf, alors que la réalité n’a rien à voir avec ces mots-valises creux. A côté de la plaque, le multi.


    • OUI TOUS LOBBYISTES.........TOUS POURRIS

      nous en avons 10 fois trop de sénateurs (doublon) de députés (lobbyistes) de conseillers régionaux et generaux (doublon)

      NOUS AVONS ASSEZ AVEC 60000 ELUS !!!!! BASTA....................

      EN PLUS LES« UMP » SE COMPORTENT COMME DES F..HAINE A L ASSEMBLEE


      • sirocco sirocco 7 février 2013 11:18

        On peut mentionner aussi les conflits d’intérêts qui touchent un très grand nombre d’élus ou de décideurs nommés (membres de commissions, experts, « commissaires » de tout poil...).

        Il n’est pas normal qu’un député qui siège au conseil d’administration ou qui est actionnaire d’une entreprise soit amené à prendre des décisions à caractère économique.
        Ce mélange des genres, extrêmement fréquent, est une spécialité française...


        • fcpgismo fcpgismo 7 février 2013 11:21

          Aucun système n’ est en soi mauvais mais c’ est la cupidité en chacun de nous qui corrompt tout et il faut un travail sur soi, avec l’ aide d’ autres ( Parents éducateurs etc...) pour en sortir dans une société ou la prédation est la loi.


          • lionel 7 février 2013 14:39

            Entièrement d’accord avec vous fcpgismo mais il est essentiel de tenir compte du fait que entre 3 et 5% de la population est composée de psychopathes. Il est donc essentiel de connaître cette pathologie personnel qui conduit à la pathologie sociale.


          • Tall 7 février 2013 14:48

            La psychopathie est un artefact pseudo-scientifique qui ne fait que qualifier un syndrome bien connu : la haine


          • lionel 7 février 2013 15:50

            La psychopathie a été rendu objective grâce à l’imagerie cérébrale qui a amené constater entre autre, une moins grande quantité de matière grise dans le lobe pré-frontal supérieur et dans les lobes pariétaux.



          • Tall 7 février 2013 16:12

            couillonnades intégrales ...



          • Tall 7 février 2013 16:26

            Dans le 1er paragraphe de votre 1er lien, on parle de « zones cérébrales associées au raisonnement moral » ....

            Et j’ai zappé immédiatement là ...

            Car « raisonnement moral », ça n’est déjà pas objectivable, puisque c’est culturel ...
            Et personne ne sait encore aujourd’hui où sont même les zones du « raisonnement » tout court, tant l’activité cérébrale s’avère décentralisée et « multi-tâches » dès qu’il s’agit de pensée consciente.

          • lionel 7 février 2013 21:07

            Culturellement en effet, manipuler les autres pour arriver à ses fins quand bien l’autre est lésé ce n’est pas terrible. Ne pas ressentir d’empathie pour autrui, presque pas d’émotions. Mentir sans sourcillier ni concevoir de remord (ce mot n’existe pas dans le paysage psychique du psychopathe est rarement admis culturellement. Si vous lisez le lien suivant, vous y verrez listés les caractéristiques de ces corps sans âme. 


            l’imagerie cérébrale a aussi montrée que les circuit neuronaux impliqués lors de stimulus visuels n’étaient pas les mêmes cheez les psychopathes et les non psychopathes. 

            Si vous voulez rester dans votre point de vue, pas de problème pour moi Tall, mais la moindre des choses serait de faire une recherche un peu approfondie que de grommeler vos doutes.

            Bonne soirée 

          • jacques lemiere 7 février 2013 22:26

            Non je crois que le gars vous dit que ce n’est pas très objectif.


            Si c’est objectif donnez nous les critères objectifs ( va pour des irm du cerveau si vous voulez) qui définissent une personne psychopathe . 

            En vous plaçant sur le registre du pathos..on est ou on est pas ....pathe.

            D’ailleurs si vous vouliez donner des contours flous à la psychopathie vous retomberiez dans la question c’est quoi un psychopathe..

            LE gars gil met tout sur le compte du capitalisme.. il a raison puisque nous vivons peu ou prou dans un monde capitaliste, mais ce monde n’a pas que de bons cotés...
             
            Bon, les gardes frontières est allemands abattaient les gens qui fuyaient le communisme.
            Cuba la corée du nord...le non capitalisme n’a pas que de bons cotés. ;et le capitalisme en a ...c’est un système qui favorise le progrès matériel en misant sur la cupidité des gens .. et si ce progrès n’a pas que de bon coté il en a aussi...


             









             
             

          • fcpgismo fcpgismo 7 février 2013 11:25

            Ce que j’ apprécie beaucoup chez Etienne Chouard c’ est le constat que nous sommes trop passifs devant l’ accaparement de la chose publique par des élites, nous portons une part de responsabilité dans ce déni de Démocratie.


            • Jean-Marc B 8 février 2013 08:30

              Tout à fait d’accord avec vous.
              Il faut protester. Ceux qui devraient le plus protester sont achetés par le RMI et autre RSA ou craignent pour leur emploi ....


            • subliminette subliminette 8 février 2013 08:43

              @ Jea-Marc B :

              Achetés par le RSA ?

              Tu serais pas plutôt acheté par ta petite situation bien au chaud ?

              Vu le niveau du RSA je te signale que les « bénéficiaires » n’ont plus rien à perdre. Que leur dignité en acceptant l’aumone des ONG


            • Jean-Marc B 8 février 2013 09:20

              Tu as raison. Mais je constate que les RMI et autres rémunérations de misère mettent bien des vélléités sous l’éteignoir et des votes orientés vers la préservation de ce peu de revenus... Du pain (un peu et aussi grâce aux Restos du Coeur bien sûr...) des jeux , la télé, et des aumônes ....le peuple sera tranquille..... Cette formule est hélas d’actualité ... Bien sûr je ne suis pas au RMI et je déplore et m’insurge fortement contre la situation terrible de ceux qui y ont droit . Mais lors d’une manifestation contre le TSCG à Paris j’ai constaté, entre autres choses, le peu de participation des jeunes dont l’avenir est complètement bouché, et l’absence complète des immigrés qui pourtant ont une situation de plus en plus difficile.... Je pense avoir trouvé un début de compréhension au problème en disant cela....


            • NON CONTENTS D’AVOIR 10 FOIS TROP D’eLUS PRESQU AUTANT QUAUX USA (1 élu pour 1000 hb....france .......1élu pour 100 hb.)

              les usa ont 435 députés (303 m d’hb..nous avons 577 députés ( 80 m d’hb)

              LE DEPUTE NOUS REVIENT A 2385 EUROS/JOUR

              LE SENATEUR NOUS REVIENT A 2557 EUROS JOURS

              comprenez pourquoi on se ruine

              COCORICO  !!!!!!!!NOUS AVONS LE PLUS D ELUS ( 10 fois trop )ET LES PLUS CHERS DU MONDE


              • Inquiet 7 février 2013 11:51

                Je serais complètement d’accord avec l’auteur si le constat ne restait pas franco-français.


                Le pourrissement est un mal mondial.

                Mais je veux bien qu’on se serve comme référence de la 5ème République Française, qui est un peu le modèle des « démocraties » occidentales « représentatives ».
                Dans le sens où les systèmes électoraux de ces pays sont basés sur le bi-partisme et le culte de la personnalité.

                C’était juste le bémol que je voulais mettre sur l’article : le constat peut être fait pour tous les pays se disant « démocraties représentatives ».

                  • RBEYEUR 7 février 2013 12:22

                    A m’en parlez pas mon pov’ monsieur ! Que voulez-vous ma pov’ madame ?


                    • Deneb Deneb 7 février 2013 13:20

                      Rbeyeur : les moinssés de tous les sujets, unissons nous ! 


                    • totor101 totor101 7 février 2013 14:38

                      LE PROBLÈME c’est l’ENA
                      - ils sortent hauts fonctionnaires sans avoir rien fait de concret
                      donc ils sont les chefs de l’exécutif réel

                      - ils sont élus députés et sont les membres prépondérants des partis
                      donc ils sont les chefs du législatif !

                      - ils ont un carnet d’adresses super
                      donc ils jouent sur leurs relations

                      C’EST LE CONFLIT D’INTÉRÊT PARFAIT ! ! !


                      • @totor101

                        oui ils ont un sacré carnet de relations....surtout qu’ils sont des lobbyistes « rémunérés »

                        et placent leurs rejetions...tout en capitalisant de l’argent MAL ACQUIS

                        LE DEPUTE DE PERE EN FILS EXISTE...EN FRANCE


                      • Gauche Normale Gauche Normale 7 février 2013 16:45

                        Robert Gil, votre article est très intéressant mais pourquoi n’y parlez-vous pas de Marinaleda ? Le modèle de cette ville-utopie que vous nous avez présentée un jour me semble transposable à n’importe-quelle république à tendance monarchiste comme la nôtre : élus non rémunérés et révocables à tout moment, démocratie participative, approbation des budgets par les citoyens...


                        • franc tireur 8 février 2013 04:43

                          Le problème est que la Vème a largement été dévoyée , elle n est plus du tout dans l esprit de son fondateur .
                          Elle était faite pour un homme providentiel,exceptionnel comme De Gaulle . Aucun autre n a pu l incarner ;le banquier Pompidou fomentait déja dans son dos pret a prendre la succession pour servir ses maitres.
                          Alors soit l’on considère que la France doit se normaliser en revenant au parlementarisme soit l’on considère qu ’elle doit continuer a se chercher un nouveau monarque capable d envoyer bouler les lobbys.
                          Aujourd hui c est la gauche III ème république dans ce qu elle a de plus de caricaturale qui est au pouvoir , franc maconne,laicarde et juive .Tout ce que vomissait De Gaulle
                          Elle va bien finir par tuer ce régime a petit feu .C est dailleurs peut etre son but assigné.
                          Comprenez que je n ai plus d illusions, la France je m en fous a présent, elle est n est plus, autant se fondre dans la masse mondialisante ca n est point la peine de lutte les forces adverses sont trop fortes ,le vers est totalement dans le fruit il suffit d allumer télé ou radio chaque matin pour le comprendre.Après tout nous avons un potentiel dans la mondialisation , mais au prix de déchirures profondes dans notre terreau francais


                          • Jean-Marc B 8 février 2013 09:01

                            Merci pour cet article. Ce n’est pas un raisonnement de bas étage que de parvenir à cette constatation.
                            Oui il semble bien que les élus- tous- ne se rendent pas compte combien leurs revenus sont indécents par rapport à ceux du Français moyen. Je dis tous car je n’en entends pas un s’indigner sur l’écart croissant entre leurs revenus et le revenu de leurs administrés.
                            Or ce sont eux qui ont conduit la France dans cet état. Ce sont eux qui, quand ils lancent des projets financés par nos impôts, acceptent de voir leurs budgets prévisionnels contredits par la réalisation des travaux . Le prix de revient double et parfois plus .... Quelle incompétence et quelle imposture !....Qu’ils paient (oui c’est cela la responsabilité) les conséquences de leurs fautes ! Lequel d’entre nous , pourrait se permettre de voir les devis non respectés quand il commande des travaux importants pour son logement ?...(Et si c’était le cas nous payerions la note ou irions en prison !...)

                            Je propose que les rémunérations des élus soient étalonnées sur les revenus du Français moyen , c’est à dire sur le résultat de leur politique.

                            Avec les financiers et les gros industriels, les élus font partie de la classe privilégiée.... Et, pour preuve, on constate chaque jour les connivences entre ces éléments de notre société au détriment des citoyens moyens du pays.
                            La lutte des classes doit conduire à les prendre pour cible par les classes en difficulté.

                            L’arrogance des élus est répugnante....


                            • Denzo75018 8 février 2013 09:56

                              Ne devriez-vous pas interroger les Russes pour leur demander ce qu’ils pensaient de leur système de vote Soviétique du temps ou ils votaient pour un programme !!!?

                              Certes le système Capitaliste est perfectible, mais je le préfère au système socialo-communiste !!!


                              • Jean-Marc B 9 février 2013 10:40

                                Je reprends partellement la remarque de Tousensemble ... (voir plus haut)

                                « NON CONTENTS D’AVOIR 10 FOIS TROP D’eLUS PRESQU AUTANT QUAUX USA (1 élu pour 1000 hb....france .......1élu pour 100 hb.) etc etc.... »

                                On pourrait tous être députés !... La proportion enfin satisfaisante de 1élu pour 1 habitant serait atteinte.... On n’en est pas loin donc....C’est en cela et seulement en cela que notre démocratie est en avance sur d’autres.

                                Allons le rêve de Chouart n’est pas impossible... (On ne serait pas tous députés à la fois. Ce serait quasi chacun son tour qu’il faudrait...).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès