Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > TOUT EST A NOUS.....

TOUT EST A NOUS.....

Rien n'est à eux, tout est à nous.....

 

« Rien n'est à eux, tout ce qu'ils ont, ils l'ont volé, nationalisation sans indemnité ni rachat.... »

Voici ce que les manifestants radicaux et révolutionnaires, voire syndicaux scandaient dans les rues dans les années précédant les élections présidentielles de 1981....

Même la gauche réformiste, pas encore libérale , parlait de nationalisations, avec indemnités, bien évidemment.

Aujourd'hui, cette période et ces mots d'ordre semblent oubliés alors que ce mot d'ordre est le seul qui permette de donner de l'oxygène aux salariés menacés et de relancer la production au moindre frais.....

Il est normal et légitime qu'aucune indemnité ne soit versée à des « industriels » ou financiers qui ont reçu pendant des années des aides de la part des pouvoirs publics.

 

Quand Arnaud Montebourg déclare au Monde que : «  Durant cette année de combat, nous avons traité plus de 500 dossiers et préservé 65 031 emplois sur les 76 800 qui étaient menacés  », il exagère peut être....Certes, mais il a le mérite d'essayer et même parfois de bousculer le gouvernement social-libéral.

Quand il s'oppose au rachat de Dailymotion, filiale de France Télécom par un groupe américain Yahoo, il a droit à une attaque en règle de la part du MEDEF, de la droite, et même du libéral teinté de très peu de social, Moscovici.....

Cette offensive anti Montebourg me le rend sympathique même si je trouve qu'il parle beaucoup plus qu'il n'agit en fait.

Le groupe coréen STX propriétaire de 66% du capital des chantiers navals de Saint Nazaire envisage de vendre sa participation.

C'est l'inquiétude qui règne sur cette ville et sur cette région :

Que va devenir le fleuron de l'industrie navale française ? Que vont devenir les emplois ?

Force Ouvrière a le mot juste et la revendication la plus claire qui soit : «  Ce dernier épisode nous conforte dans notre revendication : le moment est venu que l’État nationalise le dernier grand chantier naval » !

En décembre dernier, une grosse commande est arrivée , il s'agit de la construction d'un paquebot d'un milliard d'euros....Si cette commande ne suffit pas pour maintenir tous les emplois, il s'agit là d'un premier pas....

Moscovici et son collège du redressement productif n'ont ils pas affirmé que « l'activité de Saint Nazaire n'est aucunement menacée par les événements de Corée » !?

Oui ! la nationalisation est la seule réponse qui permette de redonner l'espoir aux salariés et à leurs familles, aux petites entreprises de sous traitance inquiètes....

El le coût budgétaire ?

Il faut pour les grands maux, utiliser les grands remèdes, pas les cautères sur une jambe de bois...

La seule solution économique juste c'est

NATIONALISATION SANS INDEMNITE NI RACHAT !

 

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • latortue latortue 6 mai 2013 18:31

    maintenant la gauche parle de dilapider les actions de l’état comme ça le Quatar se fera un plaisir de les racheter ou les fonds de pension , 60 milliards d’actions ça fait du grain a moudre ça hein ??? et merluchon la grande gueule il dit quoi la dessus ,il dit quoi sur ce scandale de brader notre patrimoine après il pourrons licencier a l’aise non !!!!!!!!!!! et ce sera le stock d’or et les monuments et en dernier quand il n’y aura plus rien il viendra piquer le fric sur nos comptes bel exemple de gestion des finances de la France .Sous Sarkoland on a dilapidé des tonnes d’or et sous holandréou c’est les actions et rien pas d’économie dans le budget que des nouveaux impots bientôt la TVA qui va augmenter .bande de rats va !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • spartacus spartacus 6 mai 2013 19:14

      L’état est tellement intelligent pour gérer les entreprises :


      Des plans étatiques aussi fumeux que la filière nucléaire graphite gaz, le plan calcul, le plan câble, le plan machine outil, le minitel, super phénix, le crédit lyonnais, les missiles ades et autres usines à gaz en mal de milliard de dépenses publiques a jeter aux ordures.

      Ne pas avoir Vendu Dailly Motion est une absurdité sans nom !
      Dailymotion aurait donc pu être le fer de lance du développement de Yahoo dans la vidéo, poussé par le géant américain, en particulier aux États-Unis. 
      Dailymotion est une société française, dont l’intérêt pour Yahoo est la marque, mais surtout le savoir-faire. On ne délocalise pas comme ça le savoir-faire. C’est dangereux. La France serait donc restée la base de Dailymotion. La société se serait développée à l’étranger, bien sûr. Les États-Unis doivent devenir un centre important pour elle, qu’elle soit rachetée ou non, car c’est là le plus grand marché. Mais ce développement international aurait profité à la France. Qui sait, notre pays serait peut-être devenu une base de Yahoo, moyennant quelques changements dans sa fiscalité bien sûr.

      Mais allez faire comprendre ça a des cocos que l’état est nul a gérer, dépense votre argent en absurdités ubuesques.

      • demosoluce 7 mai 2013 11:33

        Spartacus, vous assénez des vérités toutes faites qui ne tiennent pas face aux réalités. Mais c’est toujours la stratégie des adpetes du TINA d’ailleurs.

        On ne délocalise pas le savoir faire dites vous !! Vous rajoutez que le développement de Dailymotion passe par les USA obligatoirement. Vous semblez oublier des précédents prouvant le contraire comme Gemplus. Il est possible, voire quasiment certain que Daimymotion ne pourrait se développer bcp plus sans « conquérir » le marché US. Mais est-ce un problème si le développement de dailymotion sur le marché US entraine la disparition de la richesse de Dailymotion pour la France ? Non le développement international de Gemplus n’aurait pas profiter à la France. Seules les développements internationaux de sociétés liées à l’Etat on profité à la France (et encore pas toujours très proprement) : Airbus, Aerospatial, TOTAL Fina ELF etc...

        Vous êtes dans l’erreur en pensant que c’est la gestion public d’une entreprise qui entraine son inefficacité. Vous semblez ne vous êtes jamais demandé si une mauvaise gestion financière et stratégique ne pouvait pas profiter à des intérêts particuliers. Posez vous cette question et tirez les fils. Et vous ferez d’une pierre 2 coups : vous comprendrez que nous ne sommes pas en démocratie puisque nous n’avons aucun contrôle sur les choix du pouvoir même dans la gestion des biens de l’Etat. Vous verrez que les tenants du libéralisme s’enrichissent surtout grâce aux Nations/peuples : collectivisation des investissements et des pertes, privatisation des gains. Même aux USA, c’est le cas, où c’est l’Etat qui via les Universités et programmes militaires investissent l’argent public qui finit par profiter aux entreprises privées qui ont participer, certes, aux projets mais en ne représentant qu’une infime partie des investissements et qui ne subissent que très peu les cas où le projet n’aboutit pas (puisque l’investissement était principalement public).

        Votre théorie libérale ne tient même pas sur ses bases pour la simple raison que mêmes les libéraux ne jouent pas les règles du jeu basiques définies par les théoriciens libéraux (Walras, Ricardo et consorts).

        La solution est-elle une course en avant permanente sans autre objectif sociétal que grossir, grossir


      • demosoluce 7 mai 2013 11:42

        ouaille, j’ai fait pas mal de fautes de participe passé. Désolé. Voulant aller trop vite, on fait des erreurs de français. Enlevez donc quelques « er » et replacez les par des « é(ée-és-ées) ». Merci msieurs-dames.


      • spartacus spartacus 7 mai 2013 18:06

        @demosoluce

        Internet est un paysage rapide, les entreprises évoluent a une vitesse extrêmement rapide.

        Vous rappelez vous qu’en 2003 il y a 10 ans Google était en France pratiquement inconnu, et on ne parlait que du chien Lycos ?

        Il y a 5 ans vous achetiez tous aux enchères sur ebay, et aujourd’hui, vous l’avez oblié et achetez sur le boncoin et n’allez plus sur ebay ?

        Il y a 3 ans Facebook vous ne connaissiez que peu de monde sur Facebook.

        Sur Internet, quand une opportunité se présente il faut la prendre ! 
        L’effet de levier est plus rapide à monter mais aussi à descendre ! 
        Daillymotion s’il n’a pas de partenaire va mourir, au nom de la croyance des vieux cons qui n’ont jamais gérés de société, mais qui se croient Califes à la place du Calife !

      • demosoluce 7 mai 2013 19:00

        @ Spartacus,

        J’ai créé une société que je gère tant bien que mal donc je sais ce que c’est.

        Je crois que njous ne parlons pas de la même chose. Je vous dis simplement que penser que Dailymotion va pouvoir se développer en étant racheté par une entreprises US est, et particulièrement si c’est une entreprise US, une utopie. Je prenais l’exemple de Gemplus mais il y en a d’autres. Il est certainement plus intéressant d’intégrer Dailymotion dans un groupe européen mais cela est difficilement possible car chaque pays la joue perso en préférant s’allier avec les USA au coup par coup, ce qui est du pain béni pour les USA.

        Les USA ne sont pas nos alliés économiquement (pas plus la Chine, la Russie, L’inde ou je ne sais qui). Le marché transatlantique est d’ailleurs à ce sujet une vaste fumisterie.

        Le problème voyez vous est que les libéraux mettent en avant la mondialisation en arguant que cela doit créer une saine concurrence entre les entreprises indépendamment de leur nationalité. C’est vrai et faux en même temps. Vrai dans le mauvais côté des choses où cela permet uniquement à celui qui possède les capitaux de s’affranchir de quelque responsabilité collective que ce soit. cela finit systématiquement par un accaparement des richesses collectives par la minorité la plus puissantes, les plus riches (les 5%, puis les 1%, puis les 0,1% jusqu’aux 0,01%). C’est mathématique. Faux aussi car les possédants ont pris en main les pouvoirs nationaux afin d’utiliser les richesses et capacités collectives pour optimiser leurs intérêts particuliers. Donc pour en revenir aux USA, ce n’est pas tant le pays notre ennemi que les possédants qui le contrôlent.

        Pour résumer, il y a les règles écrites, qui vous concernent, qui me concernent et qui sont élaborées par les possédants et qu’eux s’octroient le droit de ne pas suivre. Pour Dailymotion, s’ils sont rachetés par les US, ils sont morts et s’il n’y a pas une volonté politique française voire européenne de leur donner les moyens de se développer (parce qu’ils apportent un intérêt pour la collectivité), ils sont morts aussi : bref, je suis d’accord avec vous : sous peu ils sont morts.


      • spartacus spartacus 7 mai 2013 22:52

        J’ai aussi des sociétés et suis bien heureux de travailler à l’international avec des entreprises de tous les pays. 

        J’ai démarré jeune il y a 28 ans et créé 12 entreprises racheté une, j’en ai revendu 7, fermé 1 et il m’en reste 4.

        -Une de service,17 personnes et une ce trade, 11 personnes en France. Une autre en GB 12 personnes et une autre à HK 5 personnes. Mes enfants gèrent le courant sous ma direction maintenant.
        J’ai des partenaires Internationaux, qu’importe la nationalité, du moment que mes PME prospèrent.

        Je ne vit que de mes cessions de parts sociales, mes frais sont payés par mes PME. Je ne prend que des bénéfices et ne prend qu’un salaire a ultra-minima.

        Les salariés de Daillymotion coûtent moins cher en France qu’aux USA. L’internet permet des localisations étrangères donc en France pour une entreprise Américaine ne pose aucun PB.
        Yahoo est une entreprise « privée », qu’elle soit Américaine ou Européenne n’a aucune importance. Les USA sont un marché important, en avoir privé Daillymotion est stupide.

        Sortez de la niaiserie apprise par votre éducation de haine des riches ou « super riches » c’est ridicule en plus d’être faux. 
        Bill Gates est un simple ancien universitaire, Waren Buffet un ancien analyste financier, Carlos Slim, un ancien petit commerçant, Bernard Arnault est parti d’une petite PME de bâtiment de son père. 
        Ces personnages ont créés des fondations de bien public. 

        Sortez du carcan idéologique de la connerie marxiste qui n’a comme logique que de désigner des ennemis factices. A part montrer des boucs émissaires factices (riches, possédants, libéraux), qui génèrent de la richesse. Leur spoliation et la jalousie ne vous rendra pas plus riche.


      • viva 6 mai 2013 20:18

        Monsieur Spartacus toutes les grandes multinationales ont été financé par l’état.


        Vous oubliez d’évoquer Ariane, Airbus,Thales, le CEA, Areva , Elf, Renault, Alstom..

        Qui sont issus des nationalisation sans parler de Dassault.
         Sans l’intervention de l’état et ses investissements nous n’aurions jamais eu ces grands groupes.
        Quoi que vous puissiez en penser ce sont ces grands groupes qui permettent aux français de faire bouillir la marmite. Avec leur privatisation ça ne va mas durer

        • Gauche Normale Gauche Normale 6 mai 2013 22:06

          Exactement viva ! Les nationalisations de 45 ou de 81 n’ont été que des chantiers de rénovations des firmes aux frais de l’État avant de les redonner aux rapaces dès que les profits revenaient.

          Mais allez faire comprendre ça a des ultra-libéraux que l’état est le fer de lance de toute grosse fortune, dépense votre argent en armes pour préserver les profits.

        • titi 6 mai 2013 23:30

          Bah non c’est pas ça au moins pour 2 « fleurons ».

          Dans le cas de Renault, la firme fonctionnait très bien avant la nationalisation.
          Idem pour la SNCF avant sa « semi nationalisation » en 1937 et sa nationalisation définitive en 1982. Les réseaux existaient. Ils étaient exploités et plutôt bien.

          En fait vous venez de découvrir un truc essentiel : un outil industriel doit être entretenu de façon régulière en y injectant de l’argent. Et oui le capital ça sert à ça.


        • spartacus spartacus 7 mai 2013 18:08

          Comparer des entreprises sur Internet et des usines classique relève de l’ignorance du monde économique !



        • hopeless 6 mai 2013 22:31

          Ce qui nous manque, en France, c’est un vrai pro de la politique, comme il en existe ailleurs. Démonstration


          • titi 6 mai 2013 23:24

            NATIONALISATION !!

            Voilà qui me permet de terminer ma journée sur une note d’humour !!!

            Ne croyez vous pas que l’argent que l’Etat va devoir nécessairement investir ne serait il pas mieux utilisé dans le développement de l’industrie de demain, plutôt qu’a vouloir perfusionner l’industrie du siècle dernier ?

            Surtout qu’une fois nationalisée, ca va être la fête du slip avec les potes à Chalot : comme chez Renault dans les années 70-80. Basta.


            • Traroth Traroth 7 mai 2013 15:55

              Quand j’entends les apôtres du déclin inéluctable débarquer avec leurs « industries du siècle passé », je suis révolté. C’est exactement la logique : on bâtit une entreprise performante avec l’argent public, et quand elle marche bien, elle est vendue parce que « c’est une industrie du siècle passé » !


              Arcelor est un exemple typique : numéro 1 mondial de l’acier jusque dans les années 2000, il a été rattrapé par Mittal en chiffre d’affaire, mais Mittal fabriquait de l’acier bas de gamme, à faible niveau de technicité, là où Arcelor était capable de fabriquer des aciers spéciaux pour l’aéronautique ou l’industrie nucléaire. Les pourris de l’UMP ont accepté le rachat par Mittal (les mêmes avaient déjà privatisé Usinor, ancêtre d’Arcelor en 1995). Maintenant, Mittal produit d’excellents aciers spéciaux à haute technicité, et on nous dit « abandonnez donc la sidérurgie, cette industrie du siècle passé ».

              Et on pourrait dire la même chose pour Pechiney, Gemplus, le CCF...

              On vous dépouille et vous dites « merci Monsieur ». Inutile de chercher plus loin les causes des malheurs de la France.

            • titi 7 mai 2013 19:09

              @Traroth

              Vous êtes formidable !!!
              La droite a eu les commandes de 1995 à 1997 et vous arrivez à lui coller la déroute de la sidérurgie.
              Petit bémol cependant : vous n’avez pas réussi à mouiller Sarko dedans. Il va falloir vous appliquer mon gars !!!

              Puisque vous semblez l’ignorer, l’agonie de la sidérurgie c’est avant tout au début des années 80.
              C’est quoi la sidérurgie ? C’est la transformation du minerai de fer, en brulant du charbon.
              Or depuis 30 ans il n’y a plus ni l’u ni l’autre dans la région Lorraine.


            • titi 7 mai 2013 19:19

              « Arcelor est un exemple typique : numéro 1 mondial de l’acier jusque dans les années 2000 »

              Achetez vous des rasoirs ?

              Quand vous allez dans le rayon il y a des rasoirs, 3, 4 et 5 lames. Avec des têtes qui pivotent. Avec un grip au niveau de la poignée. Vendus avec un petit support pour pas crader le lavabo quand on repose la bête.

              Et il y a aussi le rasoir Bic Jetable.

              Et aujourd’hui l’entreprise qui vend le plus de rasoir et qui gagne le plus d’argent dans le monde c’est Bic.

              C’est bien beau d’avoir des produits de qualité, mais si ils ont un cout de revient et donc de vente élevé alors ca ne sert à rien.
              Produire des supers aciers et être incapable de les vendre ca ne sert à rien.


            • CHALOT CHALOT 7 mai 2013 11:01

              Titi !
              Pendant des années l’argent public a été versé par milliards aux entreprises privées...Sans qu’elles ne rentrent des comptes.
              Elles sont au peuple, je ne vois pas pourquoi on continuerait à accepter que des actionnaires puissent ainsi vendre des entreprises, pressurer le personnel et le jeter.
              OUI EXPROPRIATION SANS INDEMNITE NI RACHAT !


              • Cocasse Cocasse 7 mai 2013 13:41

                Quelque part, vous militez pour ce slogan simple : « la France aux Français »...

                 smiley


              • titi 7 mai 2013 15:52

                « Pendant des années l’argent public a été versé par milliards aux entreprises privées...Sans qu’elles ne rentrent des comptes. »

                Chalot de quoi parlez vous ? Quelles sont vos sources ?

                Sont ce les aides à l’embauche ? Les réductions de charges ?

                Pour que nous nous fassions une idée, pouvez vous mettre en parallèle les montants des ces réductions, avec le montant total payé ?

                Cela permettra de voir en % du total ce que cela représente.


              • titi 7 mai 2013 16:04

                Chalot,

                Je suis sympa je vais indiqué des éléments de réponse...

                Pour le 4ème trimestre 2012, voici ce que les « cadeaux aux patrons » ont représenté pour mon entreprise :

                Les déductions filllon représentent : 0,64 % des cotisations URSSAF
                Les déductions heures sup représentent : 1,56 % des cotisations URSSAF

                Total  : 2,2% du total URSSAF

                J’ajoute que des cotisations ont été payées à l’UGRR, à l’UGRC à l’AGIRC, à Médéric.

                Donc au final on est très en dessous de 2%. Il reste encore 98% qui va à l’Etat pour faire... de la merde.

                Avec ces 2,2% je me gave que s’en est indécent !!! Vous verriez ma voiture de fonction, et les hôtels dans lesquels je descends lorsque je vais en voyage !!!

                La vérité c’est que vous ne savez pas de quoi vous parlez.


              • demosoluce 7 mai 2013 19:05

                Titi,

                Vous savez très bien que les cadeaux aux entreprises privés ne concernent pas les entreprises de mois de 50 salariés, et encore, je suis sympa. Il suffit de regarder le taux réel d’imposition des entreprises par rapport à la taille (et leur présence au sein du CAC40). Votre entreprise, comme la mienne paie 30% sur les bénéfices quand nous réussissons à en faire (car malheureusement aussi, même si je travaille à l’international, mon président, qu’il se nomme Sarkozy ou Hollande, n’a jamais rien fait pour promouvoir mes solutions). celle du CAC40 : 8% et en plus, l’Etat va les aider en subventions diverses (pseudo relocalisations etc...)


              • titi 7 mai 2013 19:14

                @demosoluce

                Si l’Oréal, Total, etc... fabrique (j’insiste) et vend en Chine ou au Brésil, ce sont les Chinois et les Brésiliens qui devraient légitimement récupérer cet argent. Pas les Français.

                Je ne vois pas ce qu’il y aurait de juste à ce que l’Etat Français perçoive plus d’argent que l’Etat chinois ou brésilien sur l’activité de ces entreprises dans ces pays.

                Sauf à être dans une hystérie spoliatrice de vengeance de classe... hystérie dans laquelle vous n’êtes pas !! n’est ce pas ?


              • demosoluce 7 mai 2013 19:45

                Mais Titi, vous savez bien que ce ne sont même pas les chinois ou les brésiliens qui vont récupérer le différentiel de richesses produites. Soit parce que les prélèvements sociaux vont être presque nuls soit parce que les salaires vont être énormément bas, soit les 2.

                Je suis atterré que l’on ait complètement oublié la dimension collective de tout projet. Les entreprises françaises se sont développées grâce au soutien de l’Etat français, à l’implication de sa population. Il y a donc une dimension collective du projet. L’Oréal a profité de l’image française en matière de Luxe et de Cosmétique.


              • titi 7 mai 2013 22:22

                « vous savez bien que ce ne sont même pas les chinois ou les brésiliens qui vont récupérer le différentiel de richesses produites »

                Ce n’est pas ce que je dis. je dis juste qu’il n’y a aucune raison que l’Etat Français perçoive un impot sur une activité qui lui est totalement étrangère autrement que par les liens capitalistique des ses ressortissants.

                « Soit parce que les prélèvements sociaux vont être presque nuls soit parce que les salaires vont être énormément bas, soit les 2. »
                On parlait d’impôts. Ni de salaire, ni de prélèvements sociaux.

                « Je suis atterré que l’on ait complètement oublié la dimension collective de tout projet. »
                La faute à qui ?
                Dans le cas de la SNCM, puisque je l’ai citée plus haut, 100% des recettes des bars étaient détournées. Dans le cas d’EDF une procédure est en cours qui vise le président CéGéTiste du CE.
                Qui peut encore se sentir concerné par un avenir commun ?
                Et en plus le ministre du budget à un compte en Suisse. Je me marre.

                « Les entreprises françaises se sont développées grâce au soutien de l’Etat français »
                Comment peut on parler d’un soutient de l’Etat lorsque celui-ci accapare 50% de la richesse produite ? je dirai que les entreprises se sont développées malgré les entraves administratives.

                « à l’implication de sa population Il y a donc une dimension collective du projet. L’Oréal a profité de l’image française en matière de Luxe et de Cosmétique. »
                Personnellement, je peux vous garantir que ma participation à la réussite de l’Oréal est totalement nulle.


              • lulupipistrelle 7 mai 2013 11:31

                Je serais assez d’accord avec vous, sauf que ce que j’ai retenu de l’actualité, c’est que l’Etat PS cherche encore à vendre ses actions dans les grandes entreprises... on ne veut pas parler de privatisation , mais enfin ça y ressemble beaucoup... et ce n’est sûrement pas pour investir mais pour boucler les fins de mois... 


                Je ne sais pas comment on peut espérer un avenir commun avec un monstre qui dévore indéfiniment toutes nos ressources, qui indéfiniment nous endette pour son seul profit...

                Etonnez-vous que ceux qui ont quelques biens à sauver, essayent de se désengager pour fuir ce système ? 

                Le pire étant que les repreneurs étrangers n’acquièrent ces entreprises que pour les couler, pour neutraliser leurs concurrents français... 

                Je ne vois pas d’autre solution que d’abattre l’Etat , se débarrasser des fonctionnaires et que chaque secteur s’auto-gère et coopère avec les autres...mais pour y arriver, on fait comment ? 

                • demosoluce 7 mai 2013 11:37

                  Tito,

                  vous faites des raccourcis. Pose vous la question tout d’abord de savoir pourquoi ce sont les véhicules Renault qui ont été utilisés pour la fameuse bataille de Verdun. Concernant le SNCF, oui biensûr, puisque le train était le principal moyen de locomotion à cette époque. heureusement que la SNCF a été nationalisée avant le développement du réseau autoroutier, sinon le lobby ferrovière aurait tout fait pour en limiter le développement. Ou il n’aurait pas survécu au développement de l’auto.


                  • titi 7 mai 2013 16:24

                    « tout d’abord de savoir pourquoi ce sont les véhicules Renault qui ont été utilisés pour la fameuse bataille de Verdun. »
                    Je ne savais pas que c’était des véhicules Renault.. pour la Marne oui mais pas pour Verdun. Vous m’apprenez qq chose.
                    Sans doute est-ce parce que la nation avait besoin de camions, et que Renault fabriquait des camions... Je pense que l’Etat a fait preuve de clairvoyance, en ne s’adressant pas à Peugeot qui à l’époque faisait des moulins à café et des scie égoïnes...

                    J’ajoute que l’inénarrable Ritz Lacroix, affirme que Renault refusait en 1940 de fabriquer des chars en préférant fabriquer des voitures individuelles.
                    En gros, Renault est coupable de s’enrichir sur des marché sur lesquels il refusait de s’enrichir.

                    « Concernant le SNCF, oui biensûr, puisque le train était le principal moyen de locomotion à cette époque. heureusement que la SNCF a été nationalisée avant le développement du réseau autoroutier, sinon le lobby ferrovière aurait tout fait pour en limiter le développement. Ou il n’aurait pas survécu au développement de l’auto »
                    Qui en 1937 pouvait dire ce qui allait se passer dans les années 70 ?
                    Si j’apportais la moindre once de crédit à vos affirmations, je serai tenter de dire qu’il faut au contraire remettre notre destin dans les mains du Medef : pour arriver à prédire en 1937 ce que serait le train dans les années 70 il fallait être fortiche. C’était qui le patron des patrons à l’époque ? Madame Irma ?

                     


                  • demosoluce 7 mai 2013 19:16

                    @ Titi, j’aurais du prendre le temps de vérifier pour Verdun. En l’écrivant, je sentais bien que quelque chose clochait. L’instantannéïté des échanges entraine des erreurs, c’est clair.

                    L’objectif de nationalisation des chemins de fer français visait à unifier son développement je crois (je préfère rester prudent n’ayant pas encore vérifier ce point). On ne peut pas dire que les conséquences furent désastreuses, loin de là. Je ne vois pas en quoi une privatisation des chemins de fer apporterait du positif. Tout dépend de ce que l’on recherche en politique des transports. La rentabilité purement économique n’est pas toujours l’objectif prioritaire si le service apporte d’autres intérêts pour la collectivité. mais cela est un autre sujet.


                  • titi 7 mai 2013 19:57

                    @demosoluce

                    Je ne faisais que répondre à un interlocuteur qui prétendait que l’Etat avait « fait » les grandes entreprises. Or c’est faux.
                    Et ne vous y trompez pas : je ne suis pas opposé aux nationalisations.

                    L’Etat doit pouvoir contrôler les activités qui sont stratégiques pour lui. Et le meilleurs moyen c’est de prendre les commandes, comme le ferait un actionnaire.

                    La nationalisation de la SNCF dans les années 30 ca ne me choque pas. Ce qui me choque plus c’est ce que les potes à Chalot en ont fait. Idem pour EDF. Idem SNCM.
                    Car le problème c’est que l’Etat actionnaire, est perçu par les potes à Chalot comme un blanc seing pour faire n’importe quoi : et ce n’est plus l’Etat qui commande mais des syndicats à 4%.
                    Et c’est toute l’ambiguïté d’un Etat qui doit gérer en tant qu’actionnaire, mais qui doit séduire puisque ses représentants sont élus. Or la gestion d’une entreprise c’est aussi prendre des décisions qui ne font pas plaisir : ni aux salariés, ni aux élus locaux.

                    L’idéal serait un « fond souverain » indépendant du pouvoir politique.

                     

                    J’ajoute que pour la bataille de la Marne ce sont des taxis privés (donc déjà achetés par d’autres) qui ont été réquisitionné. Ce sont les artisans taxi qui y ont gagné en espèce sonnante pas Renault.


                  • demosoluce 7 mai 2013 11:38

                    Titi pardon, pas Tito (ce n’est même pas un lapsus révélateur).


                    • Cocasse Cocasse 7 mai 2013 13:36

                      Quoique dailymotion, ce serait pas plus mal que ce soit racheté, google si possible, ou free.

                      Il y a vraiment trop de censure dessus, je n’y vais plus.


                      • asterix asterix 7 mai 2013 14:45

                        Il est normal que si un dirigeant d’entreprise abandonne un site et ses travailleurs pour aller voir là où les cieux sont financièrement plus cléments, l’entreprise appartienne de facto aux salariés restés sur le carreau.
                        J’ai toujours été surpris de ne pas voir parmi les revendications des laissés pour compte celle de reprendre l’entreprise en coopérative. Le salaire du patron en moins, les économies devraient être importantes, non ?


                        • eric 7 mai 2013 15:56

                          Il y a beaucoup plus grave et urgent. Les actionnaires touchent peut être 2 a 3 % de pib avant inflation et impôts. Cette insuffisante rémunération du capital expliquant du reste beaucoup de nos difficultés en matière d’emploi, en un temps ou l’intensité capitalistique de chaque emploi est très élevée.Une boite qui recevrait hors tout plus de subventions qu’elle ne produit d’impôts payes, directement ou indirectement, c’est fermée qu’elle devrait être, pas nationalisée. Et pis, tous cela, c’est de l’argent prive. La tete des retraites américains ou japonais quand Chalot va leur expliquer que leur argent, on a plus besoin qu’eux...On a vu des guerres pour moins que cela.
                          D’autant qu’il y a plus simple. 10 point de PIb correspondent au secteur associatif. Pour l’essentiel, il vit de subventions, personne ne controle vraiment ce qui s’y passe, en particulier sur le plan des resultats. C’est de l’argent public, mais jamais un contribuable n’est consulte, ni meme vraiment un usager. C’est notre argent a tous. Pas celui des Quatari, des japonais ou des épargnant français qui ont encore le courage de favoriser l’investissement ( on notera que pas un ministre hollande n’a cru bon de prendre des risques dans le développement productif redresses, alors qu’il y aurait 7 millionnaires. Ils font tous dans l’immobilier...)
                          Il faut d’abord nous assurer de la bonne utilisation de notre argent commun avant d’aller chercher des poux dans l’argent des autres.


                          • Léonel Houssam Andy Vérol 7 mai 2013 16:08

                            N’est-il pas temps de tourner la page de l’industrialisation destructrice d’environnement, génératrice d’une urbanisation folle ravageant le corps social, familial, bousillant la psyché de chacun ?
                            N’est-il pas temps de regarder devant ? De penser notre micro-pays comme un laboratoire de la révolution économique verte ? Remodeler en profondeur toute la politique ! Etre les fers de lance d’un avenir progressiste ?

                            aujourd’hui, les gens veulent des voitures à 10 000 euros avec tous les équipements. Ils veulent aussi garder les ouvriers. Mais non, si on veut garder les ouvriers, on achète la voiture 18 000/20 000 euros. Il faut choisir. C’est la fin de l’ère industrielle fondée sur le saccage des sous-sols des pays colonisés et post-colonisés. La Chine a gagné, le Mexique a gagné, le Brésil a gagné. Ils entrent dans l’ère de leurs trente glorieuses à eux. Nous en avons assez profité. Passons à un nouvel âge et arrêtons de nous cramponnez à l’âge mort de l’industrie.

                            Produire de la merde en masse pour rendre complètement con même les plus intègres des citoyens, ça suffit. La Révolution passe par une changement en profondeur des modes de vie, des stratégies et même de la structure du pays.


                            • viva 7 mai 2013 17:28

                              @Andy Vérol


                              Les économies des pays émergents sont en train de couler elles aussi, ne vous fiez pas au taux de croissance, la consommation intérieur n’est pas au rendez-vous et la crise leur tombe dessus bien plus dramatiquement que ce nous connaissons actuellement. Lorsque la Chine va plonger, cela va être ingérable tant en interne qu’international les problèmes sont masqués pour l’instant, pourtant cela est en train de se produire .....

                              Une économie vertueuse qui ressemblerait fichtrement à une régression sans précédent, revoyez vos cours d’histoire si le moteur tombe en panne ce sera la guerre comme toujours. 
                              Il est possible de parvenir a de meilleurs équilibres mais ce ne sera pas de notre vivant ni de celui de nos enfant, si cela devait arriver rapidement nous ne pourrions que pleurer nos morts pour la France .....
                              Et ne croyez pas que les grandes puissances ne songent pas à la guerre comme moyen de relancer l’économie. Regardez autour de vous, les grandes manoeuvres ont commencé.

                              Il faut des solutions sans destruction et surtout sans regression sociale trop brutale, dans le cas contraire les peuples ne feraient plus barrage à l’idée d’entrer en guerre. Pour l’instant ça tient encore et il y a encore de bonnes raisons de penser que nous pourrons y échapper. 

                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 7 mai 2013 17:34

                                Tout est à nous . 


                                C ’est ça qu’ est bien . 

                                Je suis chrétien voilà ma gloire , ma trinité et tout est à nous .

                                Si j’ avais un marteau , tra la la la la la ...... smiley

                                Et une enclume ...... smiley

                                • viva 7 mai 2013 17:45

                                  Je voudrais rajouter que je suis tout à fait d’accord avec Monsieur Chalot. La seule solution possible est de faire payer les dettes par ceux qui en ont bénéficié, unique moyen de parvenir a des rééquilibrage, les plus riches le seront simplement un peu moins. 

                                  Autrement ce sera la ruine, et le conflit. Toutes les autres solutions proposées ou mises en oeuvres ne sont que des fadaises qui nous mènerons dans le mur, tout au plus ne permettront elles que de repousser un peu le problème qui est global. Il faut ce sortir de cette situation sous peine de sombrer dans le chao.

                                  • lulupipistrelle 8 mai 2013 12:35

                                     faire payer les dettes par ceux qui en ont bénéficié ... les fonctionnaires et les élus ? qui ne produisent rien et qui gèrent le pays comme des manches ? 


                                  • viva 7 mai 2013 18:05

                                    Je vais rajouter qu’ils ne faut pas regarder le monde avec nos yeux de gens simples et modestes. 


                                    Mais sous l’angle des puissants qui sont par définition coupé de la réalité, égocentriques et mégalo, c’est ainsi que l’humanité fonctionne depuis toujours. 

                                    Cela ne va pas plaire à Monsieur Chalot smiley Mais relisez la bible comme si vous lisiez un livre d’histoire, ont y apprend tout de l’homme, de notre passé et de notre avenir prévisible, à nous de nous organiser pour prendre en main nos destins et surtout ne faisons pas plus de cadeau que nous n’en avons déjà fait, il faut récupérer le pouvoir en récupérant l’argent en face nous n’aurons droit à aucune mensuétude.

                                     Il suffit là aussi de simplement regarder ce qui ce produit et toute cette agitation pour que simplement quelques poignés d’humains aient beaucoup plus qu’ils ne pourront jamais dépenser même en vivant quelques milliers d’années, ces gens sont des grands malades ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès