Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Tout est possible

Tout est possible

Des millions et millions de personnes aspirent au changement.

Ces hommes et ces femmes veulent chasser Sarkozy et qu'une nouvelle majorité tourne le dos au libéralisme.

Tout est possible.

D'un côté Hollande se maintient à un niveau haut dans les intentions de vote et de l'autre le candidat du Front de Gauche galvanise les foules et redonnent l'espoir à une gauche militante et associative.

Tout est possible mais si nous voulons changer vraiment de régime et passer à la république sociale, il faudra appeler à la mobilisation de masse afin que 2012 ne soit pas 1981 avec ses lendemains qui ont déchanté.

Comme en 36 et mieux qu'en 36 !

La campagne de Jean Luc Mélenchon et du Front de Gauche rencontre un écho très favorable dans le mouvement ouvrier...C'est une dynamique politique qui est en marche avec la fin du quasi monopole du PS sur la gauche....

Des responsables et militants du NPA appellent eux aussi au rassemblement anti capitaliste derrière le candidat du Front de gauche.

Mélenchon « séduit les abstentionnistes », ça c'est aussi une bonne nouvelle.

Après l'affaiblissement du PCF commencé au tout début des années 70 et sa marginalisation électorale voire politique il y a encore peu, voici qu'une force politique réunissant le Parti de Gauche, le PCF et un certain nombre de petites organisations « altergauche » s'impose dans le paysage politique....

Certains rêvent d'un Mélenchon devant Hollande. Nous n'en sommes là.

Si cette hypothèse quelque peu irréaliste prenait corps et devenait réalité, il s'agirait là d'une explosion politique, prélude de bouleversements importants.

Comme des dizaines et des centaines de milliers de militants politique, syndicaux et associatifs je soutiens cette candidature sans oublier qu'au PS même des militants et militantes ne se reconnaissent pas dans le social libéralisme de Hollande et qu'il existe aussi une candidature communiste révolutionnaire, celle présentée par Lutte ouvrière.

L'unité de toute la gauche anti capitaliste sera nécessaire.

La question gouvernementale est une question clé.

Elle ne peut pas surgir entre les deux tours après un appel à voter pour le seul candidat de gauche resté en liste mais dès maintenant dans le cadre de propositions claires sans ambiguïté :

  • pour un gouvernement PS- Front de Gauche sans alliance directe ou indirecte avec le MODEM ;

  • pour des mesures anti capitalistes et un refus des diktats de la Commission européenne

  • pour le revenu social garanti pour tous et dès maintenant qu'aucun minima social ne se situe sous le seuil de pauvreté actuel ;

  • pour un logement de qualité accessible pour tous.

Aucun changement de société ne se fera sans les travailleurs, les travailleuses et leurs familles.

Il ne suffira pas d'émettre un bon vote au premier tour puis au second mais de préparer les lendemains qui chantent dès maintenant dans les mouvements de masse contre le mal logement et pour la défense des services publics.

Ce qui a manqué en 1981, c'est un mouvement de masse qui accompagne le changement de gouvernement en pesant sur ses décisions et en montrant à la droite : « Nous sommes là et nous n'attendrons pas ! »

 

Jean-François Chalot

Documents joints à cet article

Tout est possible

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • FERAUD 30 mars 2012 10:24

    L’article est intéressant mais le propos est timide, seule la lutte de classes permettra de changer la société et de mettre en l’air ce système.


    • marcopolo30 30 mars 2012 12:18

      Contrairement à ce que dit Monsieur Mélanchon, OUI les communistes ont du sang jusqu’au coude. Pour mémoire, pour les jeunes qui ne savent rien, Lénine et Staline, au bas mot, 100 millions de morts (mieux que Hitler), non des ennemis, mais leur propre peuple, exterminé par tous les moyens rationnels et organisés : fusillades, exécutions, déportations, famines organisées, torture, goulags, prisons politiques. Et nos braves communistes français, qui ont soutenu l’URSS à mort, jusqu’à sa mort en fait, enfin, après 70 ans d’infamie. Et le copinage Hitler-Staline, le pacte Ribentropp/Molotov, vous vous en souvenez ????? Copains comme cochons ! Et en 1940, l’Humanité qui demandait l’autorisation de reparaitre, qui prônait la collaboration, qui se félicitait des Français qui parlaient aux occupants. En 39/40, les ouvriers communistes, dans les usines d’armement, qui sabotaient les obus, les moteurs d’avions, les canons, parce que ceux-ci servaient à résister à l’envahisseur

      Allemand, leur ami, puisque Hitler et Staline étaient alliés.  Vous l’avez tous oublié, celle-là.  Les dockers marseillais, qui tapaient sur les blessés de la guerre d’Indochine, rapatriés en France par bateau-hôpital, vous l’avez oublié ???? Et les communistes qui ont aidé le FLN, à mettre des bombes dans les cinémas ou aux arrêts de bus à Alger et en France, vous avez oublié ????? OUI les communistes ont du sang jusqu’au coude. Et bien au delà. Mitterrand les avait presque éliminés. Et voilà, un Mélanchon, qui pour bénéficier de leurs voix et de leur organisation, (beaucoup de mairie, avec leur main d’œuvre gratuite et organisée sans parler de la CGT, sont encore communistes), s’allie avec eux !!!! Il faut dire que quand on est un ancien lambertiste (allez voir ce mot sur google), les communistes sont très fréquentables. Dans tous les pays où le peuple « prenait le pouvoir », le peuple a été cocu : Russie, Hongrie, Pologne, Roumanie, Bulgarie, Yougoslavie, Corée du Nord, Cuba. Ils ont connu, ou connaissent encore, le paradis soviétique où le peuple a pris le pouvoir !!!!!! Balivernes, mensonges !!!! Et il y a encore des gens pour croire à ce que dit Mélanchon ! Celui qui ne connaît pas l’Histoire est condamné à la revivre.


    • Scual 30 mars 2012 13:04

      C’est marrant mais quand on parle des communistes on nous ressort Staline mais quand on parle des capitalistes on nous ressort jamais Hitler.

      Je comprend pas pourquoi...

      Ah si ! Quand on sait pas quoi dire on sort un épouvantail bien caricatural et on se cache derrière.


    • devphil30 devphil30 30 mars 2012 14:52

      On peux ressortir Bush qui a lancé une guerre sous de faux prétexte dans le but d’enrichir ses amis et sa famille et qui à sur les mains la mort de nombreux civils irakien et des soldats américains.


      Philippe

    • Punkonfou Punkonfou 30 mars 2012 16:33

      Hep marcopolo vous n’avez pas assez voyagé ou alors vous n’êtes pas sortir de chez vous depuis les temps dont vous parlez...mais si !!!....vous avez un ordi alors je crois que vous devez savoir en quelle année nous sommes...les faits dont vous parlez ce sont passé il y a plus de 50 ans il faut toujours être vigilant je vous l’accorde mais là vous poussez le bouchon un peu loin !!!


    • Ruut Ruut 30 mars 2012 17:16

      Non, la lutte des classes est une erreur des gauches.
      Seule la coopération de toutes les classes est la solution.

      Un patron sans employés n’ira pas loin.
      Un ouvrier sans usine n’ira pas loin.

      Mais pour un patron et un ouvrier qui travaillent enssembles, tout est possible.

      Ecoutons Jacques Cheminade, son programme m’as beaucoups surpris et intéréssé.


    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 30 mars 2012 10:58

      Il y a quand-même une différence avec les périodes précédentes : ce qu’on appelle « la Crise » et l’implication dans l’Europe telle qu’elle est. Méluche nous fait rêver mais les réveils risquent d’être aussi douloureux qu’en 1937.

      Et la classe ouvrière d’aujourd’hui (relativement ) embourgeoisée, étranglée par divers crédits (le logement notamment) n’est plus celle de 1936.
      « Tout est possible » déclarait Marceau Pivert à cette époque. On a vu ce qu’il en a été... 

      • jaja jaja 30 mars 2012 11:02

        "Des responsables et militants du NPA appellent eux aussi au rassemblement anti capitaliste derrière le candidat du Front de gauche."

        C’est une bonne chose que ça se décante au NPA. Bon pas encore totalement car ceux-là restent dans l’organisation alors qu’il serait mieux pour le NPA qu’ils tirent les conséquences de leur désaccord politique avec la majorité qui soutient Philippe Poutou et aillent voir ailleurs....

        En fait Mélenchon pour qui ils appellent à voter dit lui-même qu’il est keynésien et pas révolutionnaire. On peut le dire antilibéral mais sûrement pas anticapitaliste comme le fait Chalot ici. Mélenchon affirme par exemple que "les investisseurs n’ont rien à craindre" de son programme...

        Le NPA lui est anticapitaliste est les investisseurs (lire actionnaires capitalistes) ont tout à craindre de lui car il exige déja, avant tout, de réquisitionner les banques sans indemnités ni rachat aux gros actionnaires. Et le NPA refuse aussi de rembourser la dette.

        Donc deux orientations différentes. Et il est très sain que chacun rejoigne le camp qui est le sien.... D’autant plus que parmi celles et ceux qui seraient susceptibles de militer au NPA nombreux sont les découragés par les positions de cette minorité droitière qui a fort heureusement perdu la direction du NPA.... Certains vont ainsi pouvoir rejoindre l’organisation...

        En fait ce qui se joue là est une vieille histoire au sein de la gauche : Réforme ou Révolution... (Sans parler de la vieille tendance des réformistes sociaux-démocrates à s’allier avec les socio-libéraux afin de partager la bonne soupe une fois au pouvoir)

        Quand à l’unité politique avec le FdG beaucoup se font des illusions. Par exemple, même si « ça tangue au FdG de Quimper » moi je connais la fin de cette ’histoire donnée en lien et sais quels camarades auront perdu leur temps pour rien...

        http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/quimper/ville/legislatives-le-front-de-gauche-tangue-a-quimper-15-02-2012-1602467.php


        • Tall 30 mars 2012 11:32

          Le socialisme du PS de Hollande n’est plus que du socialisme de façade car ils ont laissé la main-mise des banksters sur les finances de l’UE et donc de la France.

          Mais Melenchon a une parade contre cela : c’est la création d’un pool de banque publique qui prête aux entreprises à taux cassés ( c’est ce que fait la Fed aux USA, et ça marche ).
          Ce qui permettra de financer le smic à 1700€ qui, lui, relancera le pouvoir d’achat et donc l’économie toute entière.
          En fait, ce que propose Melenchon repose sur certains principes du « New Deal » que Roosevelt avait instauré en 1934, mettant ainsi fait à la grande dépression de 1929.

          Et c’est pourquoi Melenchon est crédible : il n’est pas seulement un bon tribun. Il a de vraies bonnes idées, et qui ont déjà fait leurs preuves.

          • Tall 30 mars 2012 11:33

            ... mettant ainsi fin à la grande dépression de 1929


            • CHALOT CHALOT 30 mars 2012 11:40

              Jaja ! il ne suffit pas d’avoir le programme le plus radical possible.
              Il faut à la fois un mouvement social et à la fois un débouché politique
              Tail ! je ne suis pas en désaccord avec vous mais pour moi il n’est pas possible de faire l’impasse sur les alliances politiques et ceci dès maintenant...Cest mon avis et je peux me tromper, bien évidemment.


              • Tall 30 mars 2012 12:11
                salut Chalot

                pour moi, la politique est une question de momentum
                et l’instant est à l’élan du coeur

                les calculs chinois, ce sera + tard si nécessaire, et en connaissant les vrais chiffres alors
                aujourd’hui on n’en sait rien ... il y a des sondages « bizarres »


              • gordon71 gordon71 30 mars 2012 12:17

                bonjour l’auteur

                du grand Chalot
                 révolutionnaire des dimanches ensoleillés, et encore, quand il y à des métros pour rentrer de la manif

                Ce qui a manqué en 1981, c’est un mouvement de masse qui accompagne le changement de gouvernement en pesant sur ses décisions et en montrant à la droite : « Nous sommes là et nous n’attendrons pas !  »

                quelle énergie dans votre détermination, on sent que vous y croyez , çà fait peur

                 la masse comme vous dites elle bêle, et elle coure derrière celui qui gueule le plus fort et tant qu’elle ne crève pas de faim elle n’a aucune raison de se révolter contre ses maîtres


                • eric 30 mars 2012 12:48

                  J’approuve cette stratégie. C’est le choix d’une défaite de la gauche au présidentielle. A 40% au premier tour, la gauche ne peut gagner au second qu’en étant parfaitement unie et en raclant au centre. Les ouvriers, c’est peine perdu. Contrairement a ce que vous prétendez, le sondage de l’Huma prouve que les FdG n’est pas plus ouvrier que les autres partis de gauche, c’est à dire très peu. Si on retirait de cette catégorie ceux qui sont fonctionnaires avant d’être ouvriers, on constaterait que les rares ouvriers qui votent et ne sont pas das la fonction publique votent massivement à droite. Mais c’est un détail.
                  Tous les article du Nouvel obs depuis que le PS panique devant la monté de Mélenchon, établissent ce qu’ils tentaient désespérément de cacher. Leur profond mépris pour le peuple en général et le « peuple de gauche » en particulier ( voir l’article sur Mélenchon candidats des riches et des cons, et celui d’hier sur les passion françaises qui dit a peu prêt la même chose.
                  Le PC fait la preuve qu’il représente la seule gauche de terrain. En agrégeant les autres, il prouve aussi qu’il est devenu un peu démocrate.
                  Demain, avec un Sarko qui veut poursuivre des réformes, le PC sera dans un dialogue viril, sur le terrain, avec un adversaire également décidé, mais qui a fait la preuve qu’il est assez démago pour écouter d’autres voix et comprendre les rapports de force. Ce serait un dialogue pratiquement en tête à tête après explosion du PS.
                  Avec un Hollande,on aurait un PC domestiqué par la « discipline républicaine » inféodé par un PS tellement imbu de ses supèriorités qu’il n’écoute personne et espère toujours s’en tirer par des aumones.
                  Il vaut mieux être les premiers dans l’opposition que des supplétifs dans une majorité bancale.

                  Après tout, le programme de la résistance, c’était bien De Gaulle négociant le bout de gras avec le PC. A-t-on jamais fait mieux depuis ?


                  • epicure 30 mars 2012 17:29

                    C’est pour ça que dans un sondage qui demande quel est le candidat qui défend le mieux les ouvriers, le plus gros score, c’est ... Mélenchon.

                    Après que des ouvriers soient assez ..... pour voter pour un parti qui jusqu’à maintenant ne proposait qu’un programme ultralibéral donnant plus de pouvoir aux patrons (on ne change pas al nature d’un parti d’extrême droite), ça peut arriver, mais cela ne veut pas dire que la droite défend mieux les intérêtsd des ouvriers, alors que les ouvriers sont le dernier soucis de la droite puisqu’ils sont au bas de l’échelle sociale.


                  • CHALOT CHALOT 30 mars 2012 13:06

                    Gordon 71 !
                    Je n’ai pas de leçon à recevoir d’un anonyme
                    J’essaye de mettre mon comportement et mes actions en adéquation avec mes idées et cela tous les jours.


                    • devphil30 devphil30 30 mars 2012 15:00

                      Chalot merci pour vos articles , votre implication pour les plus démunis.


                      Effectivement vous êtes un des rares à signer vos articles sous votre nom , cela à une signification forte que d’autres sous le couvert de l’anonymat n’ont pas l’intelligence ni de comprendre vos écrits , ni d’en percevoir la portée dans une France qui souffre au travail , au chômage , dans l’exclusion , au logement , en fin de mois.

                      Comment des gens peuvent percevoir des rémunérations astronomiques et se plaindre , et en pas voir la misère qui va en grossissant dans notre pays et juste penser « ils n’ont qu’a travailler tous ces faignants , ces assistés » surement 5 ans de matraquage et de décerabration de la part de l’ump avec aussi beaucoup d’égoïsme propre à la nature humaine.
                      C’est pour cela qu’il faut choisir une autre société que celle basé uniquement sur le libéralisme et le profit mais faire profiter à tous de la croissance pour le bien de l’ensemble

                      Un pays est plus fort quand il est soudé et uni dans une société égalitaire.

                      Philippe



                       


                    • focalix focalix 30 mars 2012 13:30

                      Derrière son incontestable talent oratoire, le discours de Méluche (que je ne serais pas fâché d’appeler un jour « Monsieur le Président ») est remarquablement logique et bien construit.

                      Il est revenu aux fondamentaux du peuple français : l’humanisme des Lumières, la Bastille, l’affrontement d’intérêts des classes. Il sait être populaire sans être populiste, en appeler au génie des peuples et non pas à la bêtise des foules.

                      Tous ceux, plus nombreux chaque jour, qui sont derrière lui, l’ont compris.

                      Qu’il y a-t-il devant lui ?
                      La bande du fouquet’s et ce foutu dogme libéral de l’économie de marché qui ne fonctionne pas pour la simple raison que la demande pour les choses les plus essentielles (santé, éducation, justice, énergie, logement), pour des millions de gens, n’est pas solvable.
                      Marine le Pen, avec ses discours tout bien tout comme il faut et ses soutiers (ou souchiers, c’est comme ti veux) haineux et racistes, accrochés à leur blanchitude qui leur tient lieu de jugement.
                      Autant dire des minus, et le bonhomme n’est pas du genre à s’en effayer.

                      Marine sur le cul, et un boulevard s’ouvre sur la vraie gauche !


                      • scorpion scorpion 30 mars 2012 14:27

                        Que les amis du Fouquet’s, les banquiers, les grands patrons, les journaux et autres médias et tous les rentiers argentés crachent sur le front de gauche, c’est compréhensible. Mais qu’ils soient suivis par 20% de blaireaux qui se font enfler depuis une décennie alors là, je suis dubitatif quant au bon équilibre psychiatrique de ceux-ci.


                        • jackyn 30 mars 2012 17:39

                          “La guerre des classes existe, c’est un fait, mais c’est la mienne, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la remporter”

                          Warren Buffett (New York Times, 26 nov 2006 l’ un des principaux soutien à Obama)

                          Évitons le danger de 81, sortir des luttes , croyant que les « camarades » au pouvoir feront tout , et qu’il est inutile et dangereux de ne pas les laisser faire en leur mettant des bâtons dans les roues.

                          si nous gagnons (et on va gagner) mobilisons nous , renforçons le Front de Gauche,donnons nous les moyens de de faire appliquer notre programme.Faisons pression sur le gouvernement autant et plus que le ferons les forces de la réaction.Et RESTONS MOBILISES jusqu’à la l’établissement de la 6 ème République

                          Aujourd’hui , demain et après demain : Ne lachons rien ! Rien ! 


                          • Claudec Claudec 30 mars 2012 19:09

                            Pourquoi Sarkozy sera réélu.

                            Pendant que les citoyens s’inquiètent de savoir à qui confier l’avenir du pays et de leurs enfants, le parti socialiste et ce qui reste du communisme règlent de vieux comptes et n’en n’ont pas fini.

                            Quoi qu’il en soit, les français sont frondeurs, c’est certain, mais pas absurdes au point d’ignorer les conséquences de leur choix final, pouvant être assez éloigné de celui du premier tour, manifesté par bon nombre d’entre eux pour se soulager de leurs inquiétudes et aigreurs politiques à peu de frais.

                            Quelles qu’aient été les erreurs de jeunesse du Président sortant,la France de droite comme de gauche a vécu un quinquennat au cours duquel l’opposition s’est lamentablement cantonnée dans des combats d’arrière-garde ; dans l’obstruction et les opérations de retardement stériles, sans se soucier le moins du monde de la mesure dans laquelle étaient contraires aux intérêts de la nation le ragot et l’invective, ayant tout autant pour objet de dénoncer de prétendues affaires à charge d’une droite immorale, que de masquer celles – de notoriété publique – intéressant une opposition aussi vertueuse qu’immaculée. Cela n’a pourtant pas empêché le pouvoir d’avancer dans son programme de réformes – certes moins qu’il eut été nécessaire, mais à qui la faute ? – tout en parvenant à freiner les effets d’une situation sans précédents au cours de laquelle 3 crises ont être successivement affrontées, au point d’éviter au pays une situation comme en connaissent notamment la Grèce, le Portugal, l’Irlande et l’Espagne, pays gouvernés par des socialistes. La France eut immanquablement connu leur sort si la gauche avait été aux manettes. Sans remonter aux conséquences calamiteuses du mitterrandisme, il n’est en effet que de voir comment sont gérées les collectivités territoriales – dont particulièrement celle que préside Hollande – ignorant les difficultés du pays assumées par le pouvoir central, pour avoir une idée du savoir-faire de la gauche.

                            Les français savent donc bien qu’au lendemain d’une élection perdue par la droite :

                            - Il y aura la queue aux guichets des banques. Et les riches ne seront pas les seuls à la faire. Nombreux seront ceux qui ayant économisé durant toute une vie de travail craindront à juste titre de voir sombrer leur épargne, aussi modeste soit-elle (cf les pays précités).

                            - Aux mains de politiciens n’ayant pas d’autre expérience que celle des tribunes et d’autres pratiques que la démagogie, la France, perdant sa crédibilité internationale et ses appuis les plus précieux, verra sa note financière immédiatement dégradée et son avenir économique et social compromis d’autant plus.

                            - La formation d’un nouveau gouvernement sera des plus problématiques et il sera en tout état de cause paralysé par les luttes que se livreront ses composantes, dans des circonstances où l’union sera plus que jamais requise. Quelles que soient ses opinions, qui peut raisonnablement imaginer voir rassemblés et durablement travailler ensemble : au sein même de son parti, Hollande, Aubry et leurs plus ou moins proches soutiens, et à l’extérieur, avec Mélenchon et Joly ?

                            - La France sera sans défense face à la crise qui perdure et menace de s’amplifier.

                            Les signes de la défaite socialiste sont d’ores et déjà inscrits dans l’échec d’accords de circonstances avec les verts et les piètres résultats de leur représentante ; dans le succès de Mélenchon, ainsi que dans des derniers sondages où Sarkozy prend résolument la tête au premier tour. Ils seront à coup sûr et sous peu confirmés par les dénonciations de stratégie de l’apeurement, puis de plébiscite, en attendant les accusations de course à la dictature. Voilà qui rappelle d’autres temps de crises profondes, mondiale, nationale et politico-sociale.

                            Puisse l’opposition en tirer l’enseignement salutaire la conduisant à adopter une attitude moins sectaire, moins obstinée et plus responsable que durant le quinquennat passé, faute de quoi, les nouvelles difficultés qui nous attendent risquent fort de nous être fatales.


                            • doctorix doctorix 31 mars 2012 07:30

                              C’est ça. Et puis on verra les chars russes aux frontières, comme en 81. Et puis les capitaux vont partir en Suisse.

                              Regardez plutôt ce qu’à fait l’Islande, qui a mis ses Ministres félons en prison, refusé de payer une dette qui n’était pas la sienne et qui retrouve une croissance :
                              Jetez un oeil sur l’Equateur, le Venezuela, ou tout est possible, où tout arrive.
                              Sarko prend résolument la tête ? Mais vous rêvez ! Il atteint un coefficient de détestation jamais vu en France, et ne survit que parce que ses petits copains possèdent les instituts de sondage...
                              Takkiedine, Bettencourt, et maintenant son appartement de l’Ile de la jatte financé à 75%par le promoteur Lasserre, en échange de marchés à Neuilly, vous voulez remettre ce délinquant tous azimuts à la tête de la France ? Sa place est à la santé, pas à l’Elysée, et s’il y a une Justice, c’est là qu’il finira. Il n’aura pas toujours un juge Courroye pour le dédouaner et signer des non-lieux.

                            • doctorix doctorix 31 mars 2012 07:32

                              j’allais oublier les 50 millions de Khadafi, tout ça est dans Mediapart.


                            • doctorix doctorix 31 mars 2012 07:38

                              Une dernière petite couche : Sarko agent de la CIA :

                              Ce qui explique bien des comportements, le rattachement à l’OTAN et la trahison de De Gaulle, et la guerre scélérate en Libye. Après le voleur, voici le traître et l’assassin.

                            • CHALOT CHALOT 30 mars 2012 19:18

                              On trouve tout ici, même des personnes qui affirment que le dictateut aux petits pieds sera réelu...Je ne lis pas dans le marc du café. Je ferai tout pour que Sarko parte, quant aux difficultés d’un gouvernement socialiste, je n’en ai que cure...Pour moi il faut, à l’opposé de 1981 qu’un courant de masse, qu’une mobilisation « booste » ce gouvernement et le contraigne à la hardiesse et à la rupture...
                              Joly avec 1% ou guère plus c’est un recul du libéralisme dans la gauche donc que du bonheur...
                              Cohn Bendit peut toujours s’agiter, il n’est plus ce qu’il a été et demeure le roquet au service du capital


                              • aliante 30 mars 2012 19:33

                                c’est dommage que l’historienne Annie Lacroix Riz n’a pas d’"echo dans les médias ,sinon les libéraux iraient se planquer ,ils ont tous aidé Hitler a monter son armée ,et ils ont désarmé la France pour que l’armée allemande prenne le dessus sans faire trop de casse
                                Hitler à joui de l’argent de la Banque des colonie française d’indochine ,de l’or de Franco qui a transité par la banque de France,l’aide de Louis Renault ,de l’importation des minerais venus des colonies françaises pour construire ses chars ,avec les Anglais et les Americains
                                d’ailleurs quand les Canadiens ont débarqué en Normandie ,ils se sont entonnés que leurs moteurs soient les mêmes que ceux des chars allemands et pour cause les usa aussi ont équipé et financé Hitler une belle brochette de faux culs
                                le seul parti qui a resisté c’est le Parti communiste d’ailleurs Degaulle ne s’y était pas trompé en voulant s’unir avec eux ,ce sont les amis de la cia de Sarkozy qui ont tout fait pour faire capoter l’affaire
                                il suffit de voir les noms que Sarkozy sortait pour sa propagande personnelle en 2007 que des héros communistes ,
                                C’est dure à avaler pour les libéraux ,c’est l’armée rouge qui a libéré l’Europe et non les usa
                                comme tout le monde semble le croire ,la destruction du nazisme ne tient qu’aux millions de Russes qui se sont sacrifiés sur le champs de bataille ,
                                Je veux bien qu’on examine le Stalinisme ,mais en même temps il faut examiner les nuisances de l’Aristocratie française pendant l’avènement d’Hitler au pouvoir en aidant un nazi ils ont du sang jusqu’aux coudes et une responsabilité historique sans précédent parceque les crédits des deux guerres étaient debloqués depuis la fin du 19 eme siècle 


                                • titi 30 mars 2012 22:18

                                  Ce qui est surtout dommage c’est que Madame Lacroix ne s’interesse pas plus à la période de 1954 à 1962.
                                  Elle pourrait ainsi nous exposer la provenance du financement des organisations paramilitaires qui combattait l’armée francaise et ses appelés.

                                  Lorsqu’on parle de trahison, il faut avoir le cul propre.


                                • aliante 30 mars 2012 19:59

                                  l’influence de la France dans le monde est égale à zéro je signale ,c’est à dire un porte avion des Usa ,si Sarkozy refait un mandat ,on sera des pestiférés sur la terre entière
                                  notre commerce extérieur n’est pas près d’être relancée ,bientôt on sera boycotté plutôt
                                  On ne peut pas insulter des gens et leur demander d’acheter nos produits si on veut se tirer une balle dans le pied il faut poursuivre avec Sarkozy
                                  c’est la droite qui se regarde le nombril quand les gens seront tous appauvris les points de Pib seront le Fmi à nos portes ,et au rythme des destructions d’emplois la croissance par la consommation ne tiendra pas ,la politique haineuse de Sarkozy ne peut pas réconcilier notre commerce extérieur ,ni nos relations dans le monde
                                  Albert Eistein disait on peut pas résoudre un problème avec celui qui en est la cause


                                  • aliante 30 mars 2012 23:01

                                    la colonisation est un crime contre l’humanité ceux qui l’ont combattu ont fait œuvre de bienveillance ,un peuple n’a pas a etre sous la tutelle d’un autre ,


                                    • CHALOT CHALOT 30 mars 2012 23:06

                                      D’accord avec Aliante !
                                      Ceux qui ont combattu le colonialisme malgré la répression qui sévissait, malgré les risques encourus sont comme les resistants de la première heure qui se sont opposés aux nazis.
                                      Quand un gouvernement mène une politique criminelle et rentraîne un peuple dans le mur, il reste un droit imprescriptible, c’est celui de s’insurger et de désobéir.


                                      • titi 31 mars 2012 21:33

                                        Vous éludez la question...

                                        L’action du PCF dans les années 1954-1962 a-t-elle oui ou non conduit à la mort de soldats francais ? d’appelés francais ? de civils francais ?

                                        A question simple doit être donné une réponse simple... 


                                      • COVADONGA722 COVADONGA722 30 mars 2012 23:14

                                        marwaaf mr Chalot je vous savais enthousiaste mais pas aveuglé à ce point votre
                                        tribun « assez bon d’ailleurs » apparatchik ps emargeant à 7/8000 e par mois vous vendras vous l’avant garde revolutionnaire et les autres aveugles pour un plat de lentille ministeriel
                                        à Hollande .Marwaaf un vieux militant comme vous un routier de l’agit prop et des luttes sociales ne pas voir
                                        le rusé chattemite se servant de vous comme marchepieds n’avez vous donc pas lu vos classiques ????? Yep il en aura fait du mal sarkozy jusqu’a faire prendre à des gens comme vous des Sieyès pour Robespierre !!!!!!


                                        • lloreen 30 mars 2012 23:53

                                          Tous ceux qui veulent chasser Sarkozy ont la possibilité de s’associer au dépôt de plainte contre le président devant le tribunal de leur juridiction ou/et de signer la pétition en ligne.
                                          Ne vous contentez pas de geindre.Agissez et apportez votre soutien à ceux qui s’engagent pour la justice.Ils le méritent bien !

                                          http://www.dossiers-sos-justice.com/archive/2012/03/27/petition-plainte-contre-nicolas-sarkozy-de-nagy-bocsa-dit-ni.html

                                          Informez autour de vous par tout moyen (tracts, liens, messages sur les réseaux sociaux, bouche à oreilles...).
                                          Cette échéance est très importante car le peuple doit pouvoir décider souverainement.
                                          Ce système bipartite est une création artificielle et totalitaire où les français ont le choix entre la peste et le choléra et aucune option pour pouvoir retrouver la santé c’est à dire, notre souveraineté.

                                          Nous avons décidé majoritairement en 2005 à près de 56% que nous ne voulions pas du traité de Lisbonne liberticide tout comme nous refusons le MES
                                          Ces sangsues qui se sont hissées à la tête des états sont de ce fait totalement illégitimes tout comme leurs lois.

                                          Il est temps que nous reprenions la main et nous avons la possibilité de boycotter cette échéance électorale tant que ce bipartisme antidémocratique n’est pas aboli et remplacé par un mode démocratique.

                                          Les islandais qui ont été confrontés aux mêmes problèmes que nous ont pris le taureau par les cornes et des citoyens se sont réunis pour élaborer une nouvelle constitution par internet.
                                          C’est ce genre d’initiative que nous devons prendre chez nous si nous voulons que les choses changent réellement.

                                          http://rebellyon.info/L-Islande-a-recourt-a.html

                                          Les gouvernements sont à la solde des banksters ,à qui ils empruntent pour faire carrière et se remplir les poches et nous adressent la facture sous forme de taxes et d’impôts de plus en plus indécents.C’est de l’escroquerie en bande organisée caractérisée.
                                          Le tout sous le camouflage de « sauvetage des banques », qui n’est rien d’autre que le vol des richesses de l’état au profit d’une clique mafieuse minoritaire.

                                          Aucun gouvernement n’agira jamais dans l’intérêt général car ces deux notions sont totalement antinomiques.


                                          • Tall 31 mars 2012 09:33
                                            salut Calmos

                                            finalement tu aimerais aussi bien que ... mais tu n’y crois pas, pasque ...
                                            bon, tu me connais assez pour savoir que je suis aussi sceptique que toi
                                            sauf que ... quand même ... on peut gratter des choses en poussant dans le bon sens
                                            compare le prolo 2012 à celui de 1912 ... ya pas photo quand même !
                                            hein ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès