• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Tout sauf Macron

Tout sauf Macron

Benito Mussolini, qui en connaissait un rayon puisqu’il était l’inventeur du concept, définissait le fascisme comme « l’état au service des corporations ». Cette définition s’applique à merveille pour Emmanuel Macron.

Il est aujourd’hui donné pour quasiment certain que ce candidat va être élu le 7 mai prochain. Lancé comme une marque de lessive, bénéficiant d’une promotion jamais vue, d’une complicité sidérante des médias, d’appuis financiers monstrueux, de boules puantes visant à discréditer ses adversaires, la France va donc se doter d’un président immature, creux, aux envolées lyriques dignes de Francis Lalanne et de Jean-Claude Van Damme réunis.

Macron est dangereux. A-t-on jamais vu un candidat à la fonction suprême déclarer (sur TF1 le 27 avril) : « je ne vais pas dire aujourd’hui aux Françaises et aux Français que je vais défendre leurs intérêts face à Berlin » ? Relisez bien cette phrase : un président putatif qui déclare qu’il ne va pas défendre les intérêts des français. Mais il va défendre les intérêts de qui, alors ?

Pas difficile de le deviner quand on voit ses sponsors : les milliardaires Patrick Drahi (BFM entre autre) ou Mathieu Pigasse (Le Monde, Les Inrock), Jacques Attali qui continue à pérorer alors qu’on ne compte plus ses erreurs d’analyse, Alain Minc, copie du précédent et chantre de la mondialisation heureuse, sans oublier Pierre Bergé (Le Monde encore), il ne manque plus que Georges Soros pour compléter le tableau. Bref, ce monsieur, on l’aura compris, n’est pas au service des français, c’est si vulgaire et old-school, mais de la caste du fric et du mondialisme.

Et ses soutiens politiques rassemblent tous ces politiciens dont plus personne ne veut, qui nous ont imposé depuis plus de trente ans ces politiques délétères qui ont mené la France au bord du gouffre. De Robert Hue, le fossoyeur du PC à Alain Madelin l’ultra-libéral avancé comme la viande du même nom, en passant par un joli troupeau d’éléphants socialistes qui fuient le cimetière qu’est devenu le PS, espérant sans doute une miette de maroquin dans l’affaire. Rappelons que trahir et être collabo est une grande tradition socialiste.

Pour être sûr qu’il soit confortablement élu, on a utilisé de tous les procédés de manipulation des masses que le psycho-sociologue Jean-Léon Beauvois appelle la propagande grise : simple exposition, conditionnement évaluatif, modeling… Pour ceux que ça intéresse, je vous renvoi aux ouvrages de cet auteur et notamment « Les Illusions Libérales » édité aux Presses Universitaires de Grenoble. Ce sujet mériterait un livre entier à lui tout seul.

Cet hologramme de François Hollande a un programme totalement creux, ne dit-il pas lui même que les programmes ne servent à rien ? Et pourtant, cet européiste convaincu en a un mais se garde bien de l’afficher : il suffit de lire la « feuille de route » pour 2017 que l’Union Européenne a transmis à la France et qu’on peut résumer en deux mots : casse sociale.

  • augmentation de la TVA pour financer des baisses de « charges » (lisez : cotisation sociales) pour les plus grandes entreprises. Depuis combien de temps nous serine-t-on qu’il faut baisser les ‘charges’ pour créer de l’emploi ? On voit le résultat, mais certains doivent y croire encore.
  • Baisse du SMIC, de l’allocation chômage, des remboursements médicaux
  • Démantèlement des professions réglementées (Avocats, Pharmaciens, Médecins, Chauffeurs de taxi…)
  • Mise en concurrence accrue des services publics, y compris la sécurité sociale avec au final la fin du modèle social français
  • Démantèlement du code du travail par ordonnances, facilitation des licenciements
  • Industrialisation accrue de l’agriculture et de la pêche
  • Réduction du nombre de fonctionnaires
  • Etc.

Ca ne vous rappelle rien ? C’était le programme de François Fillon qui avait eu au moins l’honnêteté d’annoncer la couleur. Macron, c’est un Fillon déguisé en bobo.

Aujourd’hui, plus de 500 personnes passent chaque jour sous le seuil de pauvreté, des agriculteurs se suicident chaque semaine, le travail est de plus en plus précarisé. Il y a eu un million de chômeurs en plus sous Sarkozy, autant sous Hollande. Ce sera la même chose sous Macron, mais il faut « penser printemps ».

Alors que faire ? D’abord refuser de voter pour lui. Et pour ceux qui ont le cœur bien accroché, voter contre lui.

Parce qu’en face, ce n’est guère engageant, doux euphémisme. Mais face à la certitude d’une casse sociale et l’inconnu, on est en droit de préférer l’inconnu, même si il a une drôle d’odeur. D’autant plus que le ralliement d’un Dupont-Aignan, qui n’a rien d’un extrémiste, permet d’envisager les choses avec un peu plus de sérénité.

Le plus fasciste des deux n’est peut-être pas celui qu’on pense.


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 1er mai 08:46

    Bonjour Bernard,


    « Le plus fasciste des deux n’est peut-être pas celui qu’on pense. »

    Oui, hélas ! Et la pub continue ! A l’instant, sur Fr.inter, Edwy Plenel de Médiapart, a le front de nous demander :

    « Pourquoi JLM n’a-t-il pas fait un grand rassemblement sur la place de la Bastille pour exhorter ses électeurs à faire barrage à l’extrême droite ? »

    Tous, ils s’y mettent tous. Et zou ! un pantin de plus aux manettes. Béni des dieux de la finance, des pays de l’UE qui ont peur, des banquiers, les pupilles en forme de dollar et le creux entre les oreilles...

    Bien à vous.




    • zygzornifle zygzornifle 1er mai 15:59

      @cevennevive


       les musulmans n’ont pas fait un grand rassemblement pour lutter contre le djihadisme .....

    • baleti baleti 1er mai 17:49

      @zygzornifle

      Tu ne voie que se que tu regarde.
      https://m6info.yahoo.com/attentats-mais-pourquoi-les-musulmans-ne-descendent-ils-pas-dans-la-rue-pour-manifester-122725805.html
      Déjà une reponce

      Tu voulais surement dire, que tu n’a pas vu le crif manifester contre l’occupation illégal de la Palestine, c’est pareil on ne peu voire, se que l’on regarde pas.


    • Croa Croa 1er mai 17:59

      À cevennevive
      « Le plus fasciste des deux n’est peut-être pas celui qu’on pense. »
      .
      Moi je dirais même plus : le fasciste c’est l’autre !

      T. Meyssan a une définition simple du fascisme : « n’en déplaise à nos préjugés, l’unanimité des puissances d’argent est la caractéristique fondamentale des partis fascistes. » Donc le candidat fasciste c’est bien Macron et pas Le Pen !
      (Ici l’article entier très intéressant aussi.)

      À partir d’une approche Wikipedia on démontre déjà que Madame Le Pen ne peut pas être considérée ainsi !


    • izarn izarn 1er mai 19:01

      @cevennevive
      Peut-etre que l’extreme droite à changé de camp, ou n’existe que dans vos cranes ?
       smiley


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 mai 02:03

      @cevennevive


      Il y a des années que j’ai écrit que le FN est un parti de Gauche et qui se radicalisera en devenant VRAIMENT communiste, ce que le PCF n’est évidement plus. Voyez seulement sa clientàle....et surtout. ceux qui s’y opposent ! Cette élection va remettre les pendules à l’heure, que ce soit Macron ou Marine qui la gagne. Et ce sont les Législatives qui décideront de tout. Melenchon devra devenir « providentiel » sinon il en apparaitra un autre. Mais il y en aura un.

      PJCA

    • babelouest babelouest 2 mai 07:02

      @cevennevive
      C’est évident pour moi : le plus fasciste, c’est l’homme des Banques, entouré d’un cortège d’ombres funestes partout où il se déplace.

      Le plus fasciste, c’est celui qui a déjà annoncé qu’il gouvernerait par ordonnances, donc sans l’avis du Parlement.

      Le plus fasciste, c’est celui qu’encensent les médias appartenant aux milliardaires, l’abbé Enfume Tes V en tête, suivi par l’Athée Est Fin.

      Le plus fasciste, c’est celui qui découvre ses discours quand on lui repasse la vidéo, après. Avant de remonter dans l’haut tocard.


    • BOBW BOBW 8 mai 11:07

      @babelouest : Le plus fasciste c’est celui qui se rapproche des Allemands et des esclavagistes , ,USA,Sion et leurs traités qui avec l’Europe vont « étouffer les travailleurs français et les p.m.e c’est celui qui se prosterne aux pied du CNPF. en l’aidant à délocaliser les entreprises et leurs salariés,en répètant » Arbeit macht frei" tout en faisant progresser chaque année le nombre des chômeurs.... Monsieur le destructeur des Entreprises publiques : Heil 49/3 et qui veut guerroyer contre la Syrie et même contre la Russie !! smiley


    • devphil devphil 1er mai 09:03

      Merci pour votre article.

      Le commentaires de blabla machin laisse imaginer un déferlement envers votre opinion que je partage.

      Il est navrant de voir le peu d’objectivité dans les propos.

      Dans ma vision et conception , il est toujours plus constructif d’apporter des arguments et de débattre mais il apparait que les commentaires depuis samedi sur Agoravox sont le reflet de la tension vis à vis de cette élection.

      Les politiques et les journalistes ont contribué de manière délibérée à faire monter cette tension afin de mettre en lumière le risque de Marine Lepen , de pouvoir dire voyez comme elle provoque des débordements etc ....

      Les relents de Pétain , Laval et de collaboration me font bondir par tant de manipulation aussi grossière et malsaine.
      « Plus c’est gros et mieux ça passe » de Chirac.

      J’ajoute pour finir pour ceux qui ne l’aurai pas encore vu

      Il est beau , il est bon le Maquereau nouveau ...

      Voter pour le nouveau Maquereau , celui que les veaux adorent ....

      Maquereau recommandé par Hollandou

      https://www.youtube.com/watch?v=4UUr4zn9X8Y
      https://www.youtube.com/watch?v=laVoYDYm_kk

      http://la-verite-est-ailleurs-2016.over-blog.com/2017/04/dans-le-livre-un-president-ne-devrait-pas-dire-ca-hollande-annonce-clairement-qu-il-a-fonde-en-marche-le-mouvement-de-macron.edifian

      Philippe


      • Bernard Pinon Bernard Pinon 1er mai 11:45

        @devphil

        Pour rappel, Pierre Laval était socialiste (SFIO) 

      • izarn izarn 1er mai 19:16

        @devphil
        Dans cette affaire vous faites mine de croire que Macron pourrait réussir un redressement. Vous etes simplement contre la méthode !
        Mais pas du tout ; ça ne marche pas depuis 9 ans déja.L’objectivité c’est le retour aux monnaies nationales pour s’adapter à leurs propres économies.
        On peut garder l’euro ou écu. Comme monnaie d’échange internationale. Evitant des attaques sur les petites monnaies. Un truc qui a existé avant l’euro.
        Les pays qui en ont besoin seront plus compétitifs et verront leurs marges augmenter s’ils gardent un niveau de leur prix à l’exportation pas trop bas. Cela impliquerait une hausse des salaires, de consommation et un redemarrage... De surplus, les importations devenant plus chères, cela favoriserait les industries locales, et donc l’emploi.
        Donc on voit que Macron/Fillon c’est de la connerie en faveur des multinationales qui veulent concentrer la richesse et le pouvoir entre leurs mains. Entrainant paupérisation généralisée.
        Il n’y avait pas d’autre solution qu’Asselineau ou désormais Marine Le Pen.
        C’est une question de logique économique.
        Si vous trouvez que le FN sent pas bon, vous etes des Marquis de la Tapette....
        Et retournez fumer votre chichon...


      • Layly Victor Layly Victor 1er mai 19:23

        @Bernard Pinon

        Ce qui est abject, c’est que les socialos usent et abusent de ce qualificatif de paitainiste, alors que ce sont les socialistes qui ont coupé les crédits de la défense en pleine ascension de Hitler, qui se sont opposés à toute résistance à son ascension, qui ensuite ont voté les pleins pouvoirs à Pétain, et qui ont massivement participé au gouvernement de Vichy. Et personne ne les reprend !

        Votre article est intéressant pour ce qui concerne Macron et ses sponsors. Ce qui est dommage, c’est que vous vous croyez obligé, pour montrer patte blanche à vos lecteurs, de parler de « fascisme » et d’odeur nauséabonde« ou de »gens peu fréquentables" à propos du FN, bref de passer par le filtre lexical obligatoire.
        C’est curieux. Je ne suis pas raciste, j’ignore ce que c’est, et j’ai été élevé par des parents qui aimaient tous les peuples du monde, et la France en particulier, et qui se sont opposés au racisme en mettant leur vie réellement en danger, dans des circonstances gravissimes, pas en faisant des manifs bobos. J’appartiens à une famille qui a payé un lourd tribu à la lutte contre le nazisme.

        Je ne suis donc pas raciste ni fasciste mais je refuse qu’on vienne me les briser dans mon propre pays. Est-ce un crime ?

        N’étant pas sectaire, je fréquente des socialos (avec eux, c’est un dialogue de sourds), des communistes (plus fins politiquement mais bornés) et des électeurs du FN qui sont d’ailleurs les seuls à admettre que je ne le soit pas (les seuls démocrates à ce qu’il m’apparaît)).
        Je connais donc pas mal d’électeurs du FN, et certains sont dans ma famille, et je n’en ai jamais rencontré aucun qui soit fasciste ou raciste.
        Alors, pourquoi vous aligner sur la meute des journaleux, alors que ce n’est pas votre style ?

      • Bernard Pinon Bernard Pinon 1er mai 20:03

        @Layly Victor
        Je n’ai jamais dit que le FN était fasciste, je vous renvoi à ce que disait Jospin à ce sujet. J’ai malgré tout eu de très mauvais contacts avec certains soutiens du FN, et quand je parle de contact, il ne s’agit pas que de contacts intellectuels. D’ou mes réserves. Ce qui ne changera rien à mon vote du 7 mai.


      • Zolko Zolko 1er mai 23:22

        @Layly Victor : "ce sont les socialistes qui ont coupé les crédits de la défense en pleine ascension de Hitler, qui se sont opposés à toute résistance à son ascension, qui ensuite ont voté les pleins pouvoirs à Pétain, et qui ont massivement participé au gouvernement de Vichy. Et personne ne les reprend !"
         
        c’est normal, ce sont les gentils. Vous comprenez vraiment rien à rien.



      • Layly Victor Layly Victor 2 mai 12:09

        @Bernard Pinon

        Je trouve que votre réponse n’est pas très juste et ne prend pas en considération ce que j’ai dit.

        Moi aussi, dans les années 60-70, j’ai participé à des actions militaires contre le GUD. J’ai même eu l’honneur de commander un détachement qui avait fait une descente rue d’Assas. Je n’en suis pas particulièrement fier. C’était une autre époque, et le GUD était un groupuscule minoritaire qui n’avait rien à voir avec les intérêts de la classe ouvrière.
        Comme dans tous les partis, il y a des abrutis aussi au FN, mais les gauchos n’ont rien à envier aux pires extrémistes sectaires. Ce sont quand même les gauchos qui actuellement détiennent le pompon du refus de tout débat démocratique et de la pression casserolière.

        Ce que je dis, c’est que les gens que je connais qui votent FN ne sont ni fascistes ni racistes. Ce sont des gens qui aiment le travail et qui aiment leur pays, et ils sont tous de condition modeste.

        En plus, le débat n’est même pas là.
        Il ne s’agit pas d’appeler à voter Le Pen ou pas. Il suffit de refuser d’appeler à voter Macron pour se faire conspuer par les hystériques gauchos.

      • rossellogilles 4 mai 22:19

        @Bernard Pinon
        ...et François Mitterrand était décoré de l’Ordre de la Francisque...


      • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 1er mai 09:18

        Salut

        L’UE est une entité fascisto-usionisto-allemande, le prolongement naturel de la deuxième guerre mondiale toujours pas finie en fait ou après la parenthèse imprévue de DE Gaulle la France retrouve son rang de carpette de l’Allemagne et de l’empire du moment donc..à genoux bien sur..... elle est la marionnette d’intérêts privés de peu de personnes situés entre Washington, Londres, Bohn, et Tel Aviv..les autres n’étant aussi que des marionnettes achetés au prix de leur trahison des peuples.....un pouvoir donc au service des grandes corporation comme disait Benito M comme Mussolini qui en connaissait un rayon sur le sujet..ah tien il était journaliste....aujourd’hui on dirait journapute..

        voila..ceci va dans le sens de l’article....

        pour la profondeur des choses les humains dans un futur genre de suite..vont devoir si ils le veulent se poser la question en ces termes

        continue t’ on la compétition qui élimine et produit tout le pire que nous voyons, vol, guerres, meurtres, crimes de masse, torture,destruction, etc etc

        va t’on remettre cela en question en profondeur et voir que la coopération, le partage ,l’équité , ceci volontairement est la seule voie qui mène à la paix extérieure

        Tout prés de la source du mal ,qui est en chacun de nous en fait cette question est parfaitement valide et parfaitement jamais posée en profondeur...car elle est captée par de faux parti d’opposition si caricaturaux que cette question semble totalement invalide...alors que c’est la bonne

        compétition ou coopération pour résumer ,sachant que si on ôte la coopération même forcée de la compétition..il n’y a plus rien que soit produit....même dans ce cas donc la coopération est ce qui prime sur tout le reste...

        cette notion de compétition qui élimine en fait est introduite par le maître pour VOUS faire croire que il est normal que certains volent le fruit d’un travail collectif parce que « ce serait comme cela » et pour vous faire accepter ce vol i la créé une société fondamentalement injuste socialement et financièrement pour que la masse soit en conflit permanent entre tous ses membres..en général le maître choisit un exemple bien précis : celui du médecin...bien sur il va vous faire peur avec la mort..vous cacher que donc pendant que les autres payés à coup de lance pierre par leur vrai travail eux lui permette d’étudier sans rien produire,parce que pendant 10 ans il n’a rien produit du tout mais va sauver votre vie quand vous serez malade, et oui la médecine moderne est avant tout une opération financière qui utilise la santé pour s’enrichir et par exemple ne parle jamais des produits chimiques que l’on nous fait ingérer quotidiennement,normal c’est les mêmes financiers que les fabricants de médicaments.. ... , il doit donc gagner beaucoup plus que le maçon qui lui a construit son université, le paysan produit sa nourriture etc etc

        ceci marche très bien..dans le cerveau se produit ceci : ah ma mort, maman j’ai peur..ah le médecin mon sauveur..donnons lui un max il me sauvera...etc..au bout du compte on vient d’accepter un monde injuste par manipulation mentale par la peur comme d’habitude..

        ainsi au sommet de ce monopoly on trouve le fabricant de billets de banque qui comme l’argent n’existe pas et n’a donc jamais rien fabriqué , peut en fait en fabriquer autant qu’il le veut...et le prêter...contre remboursement par le résultat par contre d’un vrai travail collectif là...

        Pourquoi le maître que l’on soutient se gênerait t’ il face a des abrutis pareils comme nous autres ????

        que devient le serment d’Hippocrate ? il sert juste à allumer le barbecue...

        si il nous reste un cerveau, et pas seulement une moelle épinière..c’est le moment de s’en servir....

        respect et robustesse.... smiley


        • leypanou 1er mai 09:22

          Mais face à la certitude d’une casse sociale et l’inconnu : la casse sociale avec E Macron, c’est garanti ; mais l’inconnu, quel inconnu ? Avec çà ?

          Et çà, c’est aussi inconnu ?


          • Loatse Loatse 1er mai 09:31

            Ni lui, ni marine le pen après mure reflexion (j’arrête là ma campagne du « moindre mal »),. ou alors cette dernière pour aller plus vite dans le mur et ne pas continuer à faire comme si celui ci ne se raprochait pas de plus en plus vite.. 


            J’ai découvert entre temps que notre balance commerciale (en 2016) était déficitaire de 48 MILLIARDS D EUROS !

            On importe plus qu’on exporte et ce n’est pas fini, avec la fermeture d’entreprises comme whirlpool, mim, tati, qui je n’en doute pas vont s’installer dans les pays de l’est, pologne, bulgarie... là ou le smic varie entre 400 et 250 euros..

            et qui auront l’audace je n’en doute pas d’envisager ensuite de nous fourguer leurs produits !

            Faut être réaliste : tous les ouvriers de france ne vont pas se mettre à creer des « starteupes »

            Entre temps j’ai appris que Trump comptait taxer les importations chinoises à 45%, les importations mexicaines à 25%, mettre un terme à une immigration qui n’a plus de raison d’être dans un pays avec un nombre considérables de gens vivant sous le seuil de pauvreté et bénéficiant de « food stamps »..

            A mon humble avis, il nous faut réindustrialiser notre pays, augmenter le pouvoir d’achat des francais et donc les salaires notamment des couches populaires afin que ceux ci contribuent à la VRAIE relance de l’économie en privilégiant les produits usinés en france au made in ailleurs.

            Là, la concurrence est DELOYALE ! elle ne repose ni sur la qualité, ni sur le savoir faire. mais sur la différence de cout du travail, ce qui in fine va finir par monter les européens les uns contre les autres avec le risque que le désespoir mène une partie de nos concitoyens à la violence envers les travailleurs détachés ou les « néo arrivants »..

            ON NE PEUT PAS VIVRE DANS UN SYSTEME OU L HUMAIN EST REDUIT A UNE VARIABLE D AJUSTEMENT ; NI CONTINUER UNE POLITIQUE D AUSTERITE DONT IL EST PROUVE QUE CELLE CI EST UNE ENTRAVE A LA CROISSANCE.

            • macchia 1er mai 14:09

              @Loatse
              Trump ne peut faire grande chose, il a besoin de la Chine à cause de la Corée


            • izarn izarn 1er mai 19:31

              @macchia
              Le dollar est couillonné car c’est une monnaie d’échange internationale : Ils ne peuvent dévaluer !
              Dévaluer par rapport à quoi ? C’est comme dévaluer l’or par rapport à l’or : Ca n’a pas de sens.
              Mais nous on peut en profiter !
              Le Yuan est dévalué par rapport à la valeur qu’il aurait sur les marchés.
              Le Yuan peut se le permettre. Comme le franc le pourrait.
              Donc la sortir de l’euro n’est nullement une bétise, mais la solution.
              Cf Sapir, Asselineau, Stiglitz, etc....


            • porcinet 2 mai 21:18

              @Loatse
              C’est le gentil principe Européen de LA CONCURRENCE LIBRE ET NON FAUSSEE que nous susurrent tous les technocrates européistes depuis 20 ans qui pousse les peuples dans une concurrence libre et dévastatrice. 


              • quid damned quid damned 1er mai 10:21

                Excellente synthèse. 
                À un petit détail près, la mue du PS n’est pas l’œuvre exclusive de Hollande qui n’est que le pantin manœuvrier de ses maîtres.

                Mais vous avez parfaitement dépeint le tableau, fascisme collaborationniste au service de l’oligarchie en la personne d’un dangereux haut crétin psychopathe qui incarne la finance soi-disant ennemie de flamby.

                Le degré de schizophrénie a atteint le paroxysme.
                La dissonance cognitive est à son comble.
                La contradiction au zénith.
                Le déni à son apogée.
                L’absurde à l’acmé.

                Bonne chance et bon courage à tous, surtout à ceux qui ne le voit pas, le réveil sera brut.


                • Taverne Taverne 1er mai 10:26

                  L’auteur de cet article évoque des « boules puantes visant à discréditer ses adversaires » : l’auteur est semble-t-il incapable de donner des exemples réels. Tout simplement peur-être parce qu’il n’y en a pas.

                  L’assimilation du candidat Macron à Jean-Claude Van Damme, suivant ainsi la boule puante de Le Pen (les Le Pen sont experts en boules puantes) paraît confirmer le doute qui nous effleure quand, au début de l’article, l’auteur de l’article fait sienne une définition donnée par Mussolini. Un citoyen critique réfléchirait avant de se lancer aussi imprudemment. Un citoyen fanatique ne prend pas de gants.

                  L’impression n’en est plus une et devient une incertitude quand l’auteur assène sans aucune preuve : « Rappelons que trahir et être collabo est une grande tradition socialiste. » Il va se faire des amis à gauche. C’est un classique chez les fanatisés d’accuser les autres de trahison et autres abjections. Cela s’appelle de la « rétorsion rhétorique ».

                  Enfin, la conclusion qui se félicite du ralliement d’un Dupont-Aignan appelle clairement à voter pour la famille Le Pen.

                  Avertissement au lecteur : prépare ton sac à vomi !


                  • Esprit Critique 1er mai 17:35

                    @Taverne
                    Vous avez raison , c’est blessant pour J C Van Damme.


                  • moderatus moderatus 1er mai 18:14

                    @Taverne

                    Bonjour Taverne

                    je vois que vous allez vomir d’articles en articles,

                    Respectez la position et les idées des autres, vous verrez vous vomirez moins et serez en meilleure santé.


                  • Bernard Pinon Bernard Pinon 1er mai 20:06

                    @Taverne
                    Vivement que ces électins soient finies pour qu’on puisse enfin discuter sereinement de musique, philosophie et art. Respectueusement.


                  • Piere CHALORY Piere CHALORY 1er mai 10:35

                    Bonjour Bernard Pinon,


                    Vous m’avez ’’enlevé’’ le titre d’un article que je comptais écrire, oui ; Tout sauf Macron !


                     smiley

                    Je voulais dire à peu près la même chose, peut-être en plus cinglant au risque de ne pas passer la modération d’ailleurs, merci donc pour cet article clair, évidemment que voter fn peut paraître rédhibitoire pour certains, mais vu le candidat d’en face...

                    Les gens qui votent Macron n’ont, à mon avis pas vraiment compris à qui ils ont affaire !

                    Vous dites ;

                    ’’Macron est dangereux. A-t-on jamais vu un candidat à la fonction suprême déclarer (sur TF1 le 27 avril) : « je ne vais pas dire aujourd’hui aux Françaises et aux Français que je vais défendre leurs intérêts face à Berlin » ? Relisez bien cette phrase : un président putatif qui déclare qu’il ne va pas défendre les intérêts des français. Mais il va défendre les intérêts de qui, alors ?’’

                    On peut se le demander en effet, j’ajoute que la phrase entière est :

                    « D’abord je ne suis pas face à Berlin, je suis avec Berlin. QU’ON LE VEUILLE OU NON. Parce que notre destin est là. Nous avons des différences. Nous aurons des désaccords. Mais je ne vais pas dire aujourd’hui aux Françaises et aux Français que je vais défendre leurs intérêts face à Berlin. NON ! »

                    Sa manière de parler est révélatrice, il ne parle pas au nom du Peuple qu’il entend représenter, ou plutôt esclavagiser à sa guise avec ses ordonnances estivales déjà dans la boîte, le je répété 4 fois en 4 lignes en fait foi, et ça rime, mais surtout le qu’ON le veuille ou non ! ON c’est vous, càd qu’il ne tiendra aucun compte de l’avis de ses électeurs suicidaires, vous voilà prévenus. Si ceci n’est pas du fascisme pur et dur, qu’on nous démontre le contraire...

                    Oui, Macron est (très) dangereux et ; vu la façon dont il perd le contrôle de lui même régulièrement en hurlant la haine de sa concurrente ;

                    ’’pas ça ! pas ça ! Honte à eux’’ (8 000 000 d’électeurs de MLP)

                    Au delà de sa vulgarité sans nom, Il apparaît que cet homme fat, creux & et imbu de lui même dont on se moque déjà jusqu’en Chine, n’a pas sa place en temps que président du Peuple Français dont il méprise l’histoire, la culture et les habitants.



                    • biquet biquet 1er mai 10:37

                      J’ai déjà écrit 2 articles dans AV qui ont été refusés tous les 2. Je viens d’en écrire un troisième qui va subir le même sort. Pourtant la référence historique de Delanoë a été relayée par tous les médias.
                      Le titre de l’article est : Delanoë, grand manipulateur de la vérité historique

                      Pierre Delanoë a déclaré que si Hitler était arrivé au pouvoir c’était parce l’extrême gauche allemande (traduire « le parti communiste ») avait refusé de s’opposer à Hitler en ne participant pas à un front commun, avec le SPD (sociaux-démocrates), anti-Hitler. La réalité est exactement inverse.

                      Aux élections présidentielles de mars 1932, le parti social démocrate allemand (SPD) a soutenu Hindenburg pour faire barrage aux nazis, alors que le DKP (parti communiste) a présenté son candidat. Hindenburg a obtenu 49,53 %, ne passant pas dès le premier tour pour quelques milliers de voix. En janvier 1933, c’est le même Hindenburg qui nomme Hitler chancelier. Le parti nazi était alors en totale déconfiture, aux élections municipales de décembre 1932 en Thuringe, le parti nazi perd 40 % de son électorat par rapport aux législatives de juillet. De nouvelles élections législaves ont lieu en novembre 1932 et le parti nazi perd 34 députés par rapport à celles de juillet. C’est donc Hindenburg, soutenu par les sociaux-démocrates et les bourgeois conservateurs, qui a installé Hitler au pouvoir en janvier 33. Hitler n’ayant pas de majorité, il décide de nouvelles élections législatives le 5 mars 1933. En fait les dernières élections libres en Allemagne vont être les élections législatives de novembre 1932, où le parti nazi était en net recul. Dans la nuit du 27 au 28 février, les nazis dirigés par Göring, manipulent un communiste d’origine hollandaise pour incendier le Reichtag. Le parti communiste est mis hors la loi et ne peut participer aux élections alors qu’il était le seul parti en réelle progression. C’est la fin de la démocratie en Allemagne jusqu’en 1945.

                      Dans la réalité les sociaux démocrates allemands sont indirectement responsables de l’accession au pouvoir d’Hitler en ayant refusé le Front populaire avec les communistes et en ayant soutenu Hindenburg aux présidentielles. Certes le SPD a bien soutenu Hindenburg pour faire barrage à Hitler et Delanoë a raison à ce moment de l’Histoire, mais bien sûr il oublie de dire que c’est la personne qu’ils ont soutenue, qui par la suite a ammené Hitler au pouvoir.

                      Heureusement Macron n’est pas Hitler, même si dans son discours d’Arras il lui empreinte la gestuelle et surtout l’hysthérie vocale. Le meilleur vote anti-fn c’est le vote blanc : c’est la seule façon de montrer qu’on ne se laissera pas faire avec Macron, qu’il ne sera pas le marche-pied de Marine Le Pen pour permettre son élection en 2022. De toute façon Macron sera élu, grâce aux électeurs manipulables qui respectent les consignes de vote ; mais si le vote blanc est important, cela montrera à Macron que la bataille des législatives est loin d’être gagnée.

                      Pour voter blanc il suffit de ne rien mettre dans l’enveloppe ou de prendre une feuille blanche format A4 et prendre le quart de sa surface (dimension du bulletin de vote).


                      • Jelena Jelena 1er mai 10:55

                        Juste une petite remarque...
                         
                        Si le FN gagne (peu probable, mais bon...), ce parti aura contre lui Berlin/Bruxelles, les législatives, les médias, les ONG du père Soros, etc, etc...
                         
                        Si Macron gagne, il aura les pleins pouvoirs.


                        • Shawford Shawford 1er mai 11:04

                          @Jelena

                          Et même l’UOIF et le CRIF... enfin (?) réunis !?
                          Pour qui votent les attentats ? ^^


                        • moderatus moderatus 1er mai 18:19

                          @Jelena

                          La liberté n’a pas de prix , si on y renonce par peur, on la perd. Esclave d’une oligarchie financière mondialisée , ce n’est pas un avenir réjouissant.

                          Quitter l’Europe est peut être une bonne solution.

                          Si l’Europe interdit qu’on la quitte, où est la démocratie ?


                        • Initiativedharman Initiativedharman 1er mai 22:05

                          @Jelena
                          Si Le Pen gagnait, ce qui relèverait du domaine de la politique-fiction, ce seraient d’abord les français dans leur grande majorité qui se soulèveraient contre elle.


                        • moderatus moderatus 1er mai 22:15

                          @Initiativedharman

                          Bravo pour votre idée de la démocratie, elle n’est applicable que si elle convient à votre jugement et à votre idéologie.

                          Grave comme conception !
                          il faudra réviser un peu


                        • Initiativedharman Initiativedharman 2 mai 00:30

                          @moderatus
                          Je vous explique : pour être élu ( e ) à l’Elysée, il faut un minimum de 14 millions de voix, or, votre favorite, au premier tour engrange au maximum 8 millions de voix.

                          Il lui manque donc, au minimum 6 millions d’électeurs ( ce qui n’est pas rien ) et ce, dans un contexte « favorable », c’est à dire, avec un fort taux d’abstention et un rival qui n’est pas crédible contre lequel elle pourrait l’emporter, en l’occurrence, peut-être pourrait-elle gagner contre Poutou ou Cheminade...
                          Alors que son parti a mis plus de 30 ans à convaincre 8 millions de français, il faudrait que, en quelques jours, comme par miracle, 6 millions de citoyens se mettent tout à coup à voter pour elle...
                          Allons, allons ! Soyez raisonnable ! C’est mathématiquement impossible.
                          Peut-être, lors des législatives va t-elle réussir à former un groupe de 30 députés, ce qui serait une performance étant donné le fonctionnement de nos institutions...
                          Voyez par exemple la fausse victoire des municipales ! Pensez : 36000 communes en France et 10 de gagnées...

                        • babelouest babelouest 2 mai 07:22

                          @moderatus
                          D’où la nécessité, oui, la nécessité de dire m.... à l’union, de claquer la porte UNILATÉRALEMENT, et bien entendu d’empêcher toute échappée de finances en rendant la monnaie inconvertible (au moins provisoirement). Ce n’est pas un hasard si le Pardem n’a pu présenter son candidat à la présidentielle : c’est ce qu’il mettait sur la table, avec beaucoup d’autres choses. Il allait plus loin que Mélenchon et Asselineau réunis.

                          Sortir de l’union unilatéralement ? Mais oui, les conventions internationales le permettent.


                        • Pale Rider Pale Rider 1er mai 11:54

                          face à la certitude d’une casse sociale et l’inconnu, on est en droit de préférer l’inconnu, même si il a une drôle d’odeur. D’autant plus que le ralliement d’un Dupont-Aignan, qui n’a rien d’un extrémiste, permet d’envisager les choses avec un peu plus de sérénité.
                          Ça, plus la citation tronquée sur Berlin (j’ai entièrement regardé cette émission), voilà ce qui m’inquiète. Macron n’a jamais prôné l’àplatventrisme devant Berlin mais un partenariat équilibré avec Berlin, c’est ce qu’il a dit.
                          C’est curieux, cette « sérénité » face à l’« inconnu » avec sa « drôle d’odeur ». C’est de la roulette plus que belge, avec 6 balles dans le barillet.
                          Dans votre auto-description, vous vous dites passionné de philo. Celle de Comte-Sponville, qui ne crache pas sur le bon sens, me convient assez bien.
                          Ces tendances suicidaires et nihilistes exprimées par votre article sont inquiétantes. C’est une sorte d’aspiration au vide qui, d’ailleurs, n’est pas très altruiste. Car ceux qui voudront aller au casse-pipe dans cette élection y entraîneront les autres. C’est pas très gentil.
                          Quant à Dupont-Aignan, http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/de-dupont-gnan-gnan-a-dupont-192540


                          • Attilax Attilax 1er mai 12:40

                            @Pale Rider
                            Et Macron, c’est pas une « aspiration au vide » ?
                            Si le candidat de l’oligarchie n’avait pas pris cette campagne en otage, Le Pen n’aurait aucune chance. Mais 76.5% des français ne VOULAIENT pas de Macron, et n’en veulent toujours pas. Le réflexe de refuser ce rapt de la république par les puissances de l’argent est hautement démocratique, que ce soit par l’abstention, le vote blanc ou même le vote Le Pen pour les risques-tout. Ca fait 30 ans que le FN sert de repoussoir pour faire élire n’importe qui, 30 ans au cours desquels ce parti d’imbéciles n’a fait que monter, pour une raison très simple : ils canalisent toutes les colères. En jugeant les frontistes à priori, en refusant tout débat avec eux, on n’a fait que les radicaliser. Il est incroyable de voir qu’un type qui se décide pour une raison X à voter FN, va être exclu socialement par ses amis, sa famille, voire de son boulot. Jugé sur pied, sans appel. Soit il renie sa pensée pour ne pas perdre ceux qu’il aime, soit il rejuoint des gens qui ne le jugeront pas : d’autres frontistes. Cette forme d’exclusion est contre-productive, injuste et ne peut que radicaliser ceux qui en sont victimes. Aujourd’hui, c’est le 1er parti de France, ils touchent le plafond de verre. 100% des chiens de gardes, télé, journaux, radios, politiques, artistes, penseurs, bref tout le monde appelle à voter Macron sans réserve, on menace même ceux qui osent appeler au vote blanc. Vous ne voyez pas que plus vous faites ça, en « ordonnant » au gens de voter comme il faut, plus vous les poussez à désobéir. Vous voyez la France « insoumise » obéir sans discuter aux gardiens du système ? Les gens en ont marre qu’on les infantilise ou qu’on les prenne pour des demeurés. Ils ont compris que droite et gauche servait le même projet et ils sont fous de rage contre les médias qui malgré leur nombre expriment tous la même pensée unique.
                            Il faudra bien qu’on traite certains sujets honnêtement si on veut qu’ils cessent de monter. Et arrêtez d’exclure untel ou untel du débat sous des prétextes moraux à deux balles ’il est méchant, c’est Hitler« . Je vous rappelle que le fascisme, c’est d’abord l’exclusion, justement. En démocratie, on doit TOUS se parler pour arriver à des compromis. Si vous excluez 30% de la population d’office, elle est mal, votre démocratie !
                            Ça fait trop longtemps que le FN sert d’épouvantail. Ils ont accumulé trop de rages, de peurs, de colères, le thermomètre est devenu acteur obligé, notamment grâce aux médias qui l’ont choyé toutes ces années. Vous connaissez l’histoire du garçon qui criait »au loup" ? Ben c’est pareil. Sauf qu’aujourd’hui c’est fini : le loup est là.
                            Il n’y a pas les gentils et les méchants, tant qu’on voudra nous faire avaler une connerie pareille et qu’on ne traitera pas honnêtement de certains sujets, le FN ne pourra que monter, car on lui a abandonné des valeurs fondamentales qui pourtant ne lui appartiennent pas : la nation, l’identité, l’indépendance nationale, par exemple. Rien que ces mots sonnent aujourd’hui d’extrême droite, et ce n’est vraiment pas normal.
                            Personnellement, je refuse de choisir entre deux bêtes immondes.
                            Que les pompiers se démerdent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès