Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Tripartisme gagnant, tripartisme perdant

Tripartisme gagnant, tripartisme perdant

Brève analyse sur ce qui se passe actuellement dans notre « vie politique ». A appliquer à toutes les élections à venir en commençant par les départementales et les régionales.

Les élections de dimanche prochain ne vont absolument rien changer. Absolument rien.

Le Front National semble être le grand gagnant de toutes les élections. Il est arrivé premier aux élections européennes et a fait de très bons scores aux législatives partielles. Il arrivera très probablement en tête à l'issue du premier tour des élections départementales. De plus, il remporte une victoire idéologique certaine puisque les sujets les plus débattus sont désormais ceux du Front National, et quand ils ne le sont pas, par diversion, le Front National lui-même. Sur une grande partie du territoire le Front National est désormais capable d’arriver en tête, et lorsqu’il ne l’est pas, il réalise un score exceptionnel compte tenu du contexte local (fief socialiste, terre radical-socialiste …) Néanmoins, cette victoire partielle sur le fond est quasi inexistante sur la forme. Le Front National obtient peu d’élu et son pouvoir décisionnel dans nos institutions est plus que limité. La seule exception est celle des élections européennes où le plus gros contingent de représentants français fut celui du FN. Mais encore une fois, pour quoi faire ? Le FN n’a ni groupe ni réelle influence sur les décisions puisque le Parlement européen est totalement verrouillé par le PSE et le PPE qui votent de manière similaire dans l’écrasante majorité des cas.

L’UMP est le gagnant modeste des élections. Il est raillé pour ses faibles victoires car ne profitant pas du désamour populaire envers le pouvoir socialiste. Comme parti d’opposition l’UMP est plus que médiocre. Il est inaudible. Néanmoins, la réalité est en fait bien différente si nous changeons de prisme d’analyse. En se basant sur un certains nombres de critères, tels que les idées, les propositions, le parti et le bilan d’une décennie au pouvoir, l’UMP est en train de réaliser un véritable hold-up. Ce parti, se trouvant dans un néant idéologique, sans aucune proposition crédible et avec un bilan plus que mauvais, remporte finalement la majeure partie des élections. La réussite de l’UMP est largement sous-estimée.

Le Parti Socialiste est un perdant triomphant, un général romain contre Pyrrhus. Il perd de nombreux sièges mais réalise lui aussi, un très beau coup. Le PS écrase littéralement les autres partis de gauche rendant toute alternative sur ce bord impossible au grand dam des Mélenchon, Laurent, Duflot … Il triomphe sur la gauche. Si l’on tient compte des résultats économiques, de la politique aveugle et dogmatique en matière internationale, des couacs à répétition du gouvernement et du mépris profond que portent les élites socialistes à l’encontre du Peuple, le PS fait de manière relative mieux que l’UMP et que le FN. 

La typographie des élections est néanmoins centrale dans cette situation. Le Front National, premier parti de France ? Pas en nombre d’élus en tout cas. Il est fort probable qu’il ne le devienne pas dans les années à venir. L’élection européenne en est l’exception car le scrutin est proportionnel et donc à un tour. Ainsi, le nombre d’élus européens s’élève à 24 pour le FN contre 13 pour le PS.

La législative partielle de l’Oise est un exemple probant de la difficulté qu’a, et aura, le FN à obtenir plus de 50% des suffrages au second tour et donc des élus lorsque le scrutin est majoritaire. Les départementales étant également à deux tours, le scrutin majoritaire aura raison du potentiel électoral et de la capacité de rassemblement du FN.

Selon Michel Houellebecq, François Hollande a des chances de l’emporter en 2017. Cela semble tout à fait réaliste. Il est communément admis que Marine Le Pen sera qualifiée au second tour de l’élection présidentielle. Dès lors, le candidat opposé à cette dernière sera automatiquement vainqueur. Certes, cette victoire ne sera pas aussi large qu’en 2002, qui avait vu Chirac l’emporter avec 82% des suffrages au second tour, mais elle sera probablement confortable. Toujours selon Houellebecq, la démocratie « représentative » serait ridiculisée et le climat en France n’en serait que plus alourdi. On imagine évidemment qu’Alain Juppé, si tant est qu’il puisse atteindre le second tour, serait un président sur la même ligne que le duo Hollande-Valls. Un pays « à droite », un pouvoir « à gauche ». Finalement, quel que soit le vainqueur, l’insatisfaction finira par être majoritaire.

L’issue de notre tripartisme semble claire. Une alliance des droites légitimiste, orléaniste et bonapartiste ? Peu probable. Une grande force de gauche réunifiée ? Imaginaire. Donc comme prévu, nous aurons le « Front Républicain » contre l’autre Front. Reste, qu’il sera difficile de déterminer lequel des deux est plus républicain que l'autre. Mais les français s’en préoccupent-ils toujours ? 


Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • lsga lsga 18 mars 2015 13:42

    « De plus, il remporte une victoire idéologique certaine puisque les sujets les plus débattus sont désormais ceux du Front National, et quand ils ne le sont pas, par diversion, le Front National lui-même.  »

     

    • P-Troll P-Troll 18 mars 2015 13:56

      Les marionnettes qui font le spectacle (les élus) ne sont pas les vrais détenteurs du pouvoir. Ils ne sont là que parceque leur enfumage médiatique anesthésie les électeurs qui sont aussi contribuables et citoyens.


      Tant que les agences de notation attribuent à un pays des évaluations qui lui permettent d’emprunter à faible taux, c’est que les gens puissants qui tirent les ficelles des marionnettes ne craignent pas de bouleversements sociaux.

      Le FN fait partie de leur boite à outils. Pour faire croire à une alternance, il faut bien un semblant de différence quand les dinosaures historiques (socio-démocrates et gaullistes) sont interchangeables.
      L’avenir ? C’est toujours le bipartisme à l’américaine, notre moule depuis le plan Marshall :
      l’alternance entre l’UMPS et le FN. 
      Que les lauréats de l’ENA et des young leaders fassent semblant d’appartenir à deux organisations différentes ne trompe plus personne.

      • zygzornifle zygzornifle 18 mars 2015 17:19

        Un politicien ne peut faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu’il lui faut oublier.


        • MARC VIOST MARC VIOST 18 mars 2015 18:01

          Pardonnez-moi pour les fautes d’orthographe ...


          • Le421 Le421 18 mars 2015 18:35

            Ce qui est formidable dans ce pays, c’est qu’on a un choix électoralo-médiatique terrible !!
            Soit on vote à droite (le PS) plus à droite (l’UMP) ou encore plus à droite(le FN).
            Voilà.
            La donne est claire.
            D’autant plus qu’effectivement, le PS, c’est la gauche de la droite.
            Moi, je vais bien rigoler quand on va s’attaquer aux retraites (c’est déjà fait, mais c’est encore un peu timide !!), aux congés payés (problème, y’a plus de boulot !!), à la sécu (on y va à fond dedans !!), c’est à dire, à toutes ces saloperies d’acquis sociaux qu’il n’y a plus personne pour défendre.
            Comment il a dit Zlatan ?? Pays de merde !!
            Ah ?? Possible, finalement. Ceux qui font la gueule, c’est peut-être parce qu’ils n’aiment pas la vérité...


            • zygzornifle zygzornifle 19 mars 2015 08:01

              grâce au redécoupage les 500 000 élus se transformeront en 500 000 élus ....elle est pas belle la vie ??.....


              • fred.foyn Le p’tit Charles 19 mars 2015 10:10

                (Les élections de dimanche prochain ne vont absolument rien changer. Absolument rien.)

                Ou vous ne connaissez rien en politique..ou vous êtes aigris de la poussée du FN... ?
                Dimanche est le début d’une nouvelle « ERE »...vous le constaterez très rapidement.. !

                • MARC VIOST MARC VIOST 19 mars 2015 10:18

                  @Le p’tit Charles

                  Une nouvelle ère avec une poignée de conseillers départementaux FN ?

                • fred.foyn Le p’tit Charles 19 mars 2015 10:27

                  @MARC VIOST...Il ne restera que deux partis politique...ce sera la disparition du PS (enfin)... !


                • bourrico6 19 mars 2015 10:32


                  Ou vous ne connaissez rien en politique

                  Je voudrais pas te vexer, mais vu la pertinence de tes sorties sur ce site, c’est le genre de propos qui fait sourire.

                  Dimanche est le début d’une nouvelle « ERE »...vous le constaterez très rapidement.. !

                  Une ère de quoi, la vie va continuer comme avant, c’est pas quelques blaireaux inconnus dont le rôle n’est même pas encore défini qui vont changer quoi que ce soit... Déjà qu’élire un président ne change rien à rien, tiens même en Grèce, pour l’instant, ben ça n’a pas changé grand chose.

                  Je crois que tu connais rien en politique non plus mon pauvre, et qu’a confondre croire et savoir, tu te contentes de prendre tes rêves pour des réalités.


                • MARC VIOST MARC VIOST 19 mars 2015 10:49

                  @Le p’tit Charles

                  Non, le PS ne va pas disparaître, du moins pas tout de suite. La saignée qu’il va subir profitera à l’UMP. Néanmoins, le PS restera un parti assez important en nombre d’élus surtout si l’on compare avec le FN.

                  Nous sommes déjà dans une nouvelle ère puisqu’il y a une sorte de tripartisme. Je doute qu’un des trois disparaissent rapidement. 

                • fred.foyn Le p’tit Charles 19 mars 2015 10:53

                  @MARC VIOST...La suite dimanche prochain.. !


                • jacques 22 mars 2015 18:43

                  @Le p’tit Charles la suite à cette heure s’annonce bien comme un grand couak, victoire de l’abstention......


                • Céline Ertalif Céline Ertalif 19 mars 2015 13:02

                  Les élections de dimanche prochain ne vont absolument rien changer. Absolument rien. Il ne se passera rien ni le 22 ni le 29 mars, ok. Mais au 3ème tour ? Où trouvera-t-on des majorités ? On pourrait bien retrouver plusieurs présidents de conseil départemental dans la même posture que les présidents de Région de 1998, rappelez-vous les Millon, Soisson, Blanc et Baur. Le mode de scrutin des régionales a été modifié en 2004.


                  Un nouvel épisode de ce genre a de fortes chances de se reproduire dans un contexte où la puissance électorale du FN a beaucoup monté.


                  • MARC VIOST MARC VIOST 19 mars 2015 21:10

                    @Céline Ertalif

                    Il y aura très probablement quelques alliances UMP PS pour les présidences. Je doute néanmoins que cela soit un grand changement. Le « Front républicain » est déjà une réalité électorale, au moins sur le plan partisan. Je ne vois pas de changement de paradigme.

                    Je ne peux me rappeler des Millon, Soisson, Blanc et Baur à cause de mon jeune âge ! Pardonnez-moi smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès