Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Triple A : la démagogie de la droite

Triple A : la démagogie de la droite

Contrainte par les mauvais sondages à passer à l’attaque, la majorité présidentielle sous la houlette des communicants de l’Elysée se livre à un dénigrement systématique de François Hollande accusé de façon récurrente de ne pas avoir la stature d’un homme d’Etat. Surtout lorsque celui-ci remet en cause l’hypocrisie qui entoure la notation financière de la France.

Pas d’armistice. Ca pilonne sec du côté de la droite avec pour objectif de faire douter les français sur l’épaisseur du candidat socialiste. Les propos tenus par François Hollande le 11 novembre dans la Meuse ont ainsi entrainé de vives réactions à droite.

Interrogé sur l'annonce erronée, faite jeudi par l'agence Standard and Poor's, d'une perte par la France de son triple A, le député de Corrèze a formulé tout haut ce que les économistes constatent tout bas à savoir, "Nous payons nos emprunts d'Etat avec un taux d'intérêt supérieur aux Allemands. D'une certaine façon, c'est comme si nous étions déjà dégradés".

François Hollande met ses pas dans ceux de Jacques Attali qui quelques jours plus tôt déclarait dans les colonnes du quotidien économique La Tribune "Ne nous faisons pas d'illusion : sur les marchés, la dette (française) n'est déjà plus AAA", et estimé que le projet de Budget 2012 "n'est pas à la hauteur de la situation".

Il ne changera "rien quant à la survie de la note AAA de la France", avait ajouté l’ancien sherpa de François Mitterrand remettant ainsi en cause toute la stratégie de Nicolas Sarkozy qui a fait du maintien de cette note la pierre angulaire de sa campagne.

Vieille ficelle que celle de la peur résumée dans la formule, "après-moi le déluge". Autrement dit voter Hollande ce serait voter pour des dépenses supplémentaires inconsidérées, notamment la création de 60 000 postes sur cinq ans dans l’enseignement, qui entraîneraient aussitôt la dégradation de la note française.

Sauf que les choses vont vite, très vite et que les faits sont têtus. La notation financière est une simple indication donnée aux marchés. Une histoire de poule et d’œuf ou parfois les marchés suivent les agences de notation et où parfois c’est l’inverse. Or en l’espèce le triple A accordé à la France ne convainc plus les marchés puisque les taux accordés sont désormais du niveau d’un double A.

Prise au piège de son miroir aux alouettes, la majorité présidentielle en est contrainte à accuser de traître à l’intérêt national tous ceux qui ont l’audace de dire que le roi est nu. Et voilà Jacques Attali et François Hollande qualifiés d’irresponsables, de suppôts de l’anti-France.

En fait, c’est la droite qui est prise en flagrant délit de non-assistance à France en danger. L’empilement des plans d’austérité donne raison à Jacques Attali qui estimait que le projet de budget 2012 n’est pas à la hauteur de la situation.

En creux, le président de Planet Finance accuse le gouvernement de ne pas avoir réagi à temps ce qui place aujourd’hui notre pays face à une marche infranchissable en termes d'efforts à accomplir.

Poursuivant ce raisonnement, Jacques Attali pointe ce qu’il considère comme le péché originel du Sarkozysme : laisser filer les déficits avec le raisonnement absurde et faux que les impôts cassent la croissance. Et de rappeler une vérité simple : "Si on doit faire de la rigueur, autant le faire vraiment, pas à moitié : sinon, on récolte les inconvénients de l'impopularité sans gagner les avantages de l'efficacité".


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • fredleborgne fredleborgne 13 novembre 2011 11:00

    Pour faire le lien avec un article d’agoravox, oui, le gouvernement se préoccupe plus des apparences des agences de notation, qui finalement ne trompent que les populations, que de son classement sur la liberté de la Presse.


    Hollande et Sarkozy sont entrés dans une guerre de tranchées imbécile, qui fait dire à l’un le contraire de l’autre, et où fusent des noms d’oiseaux de plus en plus nauséux. Nul doute que la campagne présidentielle, qui a déjà commencé, sera SALE.

    A se demander s’ils sont seulement dignes d’être candidats, ces deux-là !

    Et ne parlons pas des seconds couteaux, crottés jusqu’au manche à force de poignarder dans le dos des sacs à m...

    • Traroth Traroth 14 novembre 2011 11:22

      Euh... je n’ai pas vu le même type de comportement chez des gens du PS, hein ! Un peu facile de renvoyer le PS et l’UMP dos à dos, hein !


    • chantecler chantecler 13 novembre 2011 11:03

      Il est bien cet Attali !
      Monté sur un roulement pour mieux bénéficier du sens du vent ...
      Mais au fait il roule pour qui ?
      PS : désolé je n’ai pas le temps de faire un best de J.A .
      M’ enfin j’en connais qui sont plus cohérents dans leur parcours .
      Berd alors .


      • maddle maddle 13 novembre 2011 12:14

        @ Chantecler PS : désolé je n’ai pas le temps de faire un best de J.A .



        Ce pauvre fou considère la France comme un Hotel.Que les « Gentils » Goyims ne sont pas Humains !!! Que ajouter de plus ?

      • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 13 novembre 2011 16:23

        Bonjour,

        En cas de montage, n’oubliez pas de rajouter celle là :

        http://www.youtube.com/watch?v=jXBLvGuNVuU


      • platon613 14 novembre 2011 08:57

        Une chronique excellente...la bourse pour tout le monde...à mourir de rire ! Et tellement juste...

        Morningbull : Berlusconi est parti, à qui le tour ?

        Le marché s’offre 3% de hausse parce que Berlusconi se casse, c’est bien pour le moral, mais il ne faut tout de même pas oublier que son départ ne change STRICTEMENT rien à la situation actuelle. Mais le marché spécule largement sur la magie que pourrait éventuellement peut-être faire opérer Monsieur Monti. C’est tout le mal qu’on lui souhaite, mais c’est pas gagné...

        http://www.news-26.com/bourse/1340-morningbull-berlusconi-est-parti-a-qui-le-tour-.html


      • kalagan75 13 novembre 2011 12:00

        attali, quand il était aux affaires, a oublié de dire que la retraite à 60 ans allait nous plomber nos finances pour les générations futures ainsi que la différence de traitement entre public et privé . La différence entre l’allemagne et nous se situe essentiellement dans le financement des retraites des fonctionnaires ( 13% du pib chez nous , 8 % en allemagne ) : cette différence de 5% est énorme , on ne pourra jamais diminuer de 38% les retraites de nos « chers » fonctionnaires ...


        • J-J-R 13 novembre 2011 14:41

          Non, je n’approuve pas ce que vous dites car s’il est exact que J. Attali est un fervent défenseur de l’idéologie mondialiste dont il est le porte parole pour la France, accuser les actifs, salariés, les indépendants, de paresse et de manque de compétitivité à cause de la retraite à 60 ans ou encore des 35 heures est une tromperie. La course à la compétitivité pour maintenir une croissance suffisante en dépit d’un taux de chômage élevé est une fuite en avant pour dégager une plus grande capacité d’endettement publique.
          Les économies dégagées par le passage à une retraite pleine à 67 ans sont une goute d’eau dans la marre de l’endettement exponentiel du pays aux fondements purement structurels. C’est à dire depuis qu’on a coupé le robinet de la création monétaire par la Banque de France, acté par Maastricht puis par le traité de Lisbonne.

          La story est la nouvelle monnaie du managment financier. "Les histoires sont primordiales pour donner du sens aux chiffres. Elles fournissent le contexte et captivent l’imagination des gens" assure Dorothéa Brennan, membre du conseil d’administration d’une multinationale de la santé.
          La leçon de storytelling financier du Président de la République


        • kalagan75 13 novembre 2011 15:48

          une goute d’eau ? depuis 30 ans la plupart des fonctionnaires partent à la retraite vers 57-58 ans , et il n’y a pas si longtemps , indexée sur les 6 derniers mois de la carrière ou la plupart était amené en « classe exceptionnelle » !!


        • Mylène 13 novembre 2011 16:22

          Attali est un voyou de la République comme les autres, ras le cul d’entendre les vieux croûtons, « l’économie est une science humaine », c’est ce qu’on nous apprend en étude sup, c’est le genre de connard qui étudie le consommateur, pas le besoin des hommes... ces andouilles se sont pris pour des comportementalistes au prétexte de tout connaitre sur les homidés.... lui même que pense t il de ses besoins primaires, enlevez lui sa petite baraque, son petit compte en banque, sa jolie résidence secondaire et son petit foie gras, vous avez un bipède en sursis .. ; et aujourd’hui venir nous gonfler avec ce qu’on sait déjà, çà valait bien la peine d’être le conseiller particulier de l’Elysée ... marre de ces positivistes qui viennent braire après que le chaos se soit installé !! quand à France Info, je n’en dirai pas davantage ! tous les mêmes du moment qu’ils fassent leur audimat ! rappelez vous France Info pendant la première guerre du Golf ! les militaires français sont rentrés à la base sains et saufs et mon cul ?


        • manech42 manech42 14 novembre 2011 00:01

          on voit que tu parles sans savoir, 75% des fonctionnaires sont des employées de catégorie III ( agents administratives, secrétaires, etc...), ces personnels gagnent le SMIG par le biais de primes sans lesquelles elles seraient payées en dessous de ce SMIG, comme les primes ne sont pas inclues dans le calcul de la retraite, elles touchent moins à la retraite que quelqu’un qui touchait le SMIG. J’indique que les fonctionnaires, à l’inverse de beaucoup dans le privé, ne connaissent pas le treizième mois, pas de primes de fin d’année, de tickets restaurant, de comité d’entreprise pour les vacances des gosses et j’en passe. De plus tu devrais te poser la question de savoir ce que tu ferais aujourd’hui si les fainéants de fonctionnaires n’étaient pas descendus dans la rue pour améliorer les conditions de travail qui servent à tous, crois tu que tu aurais des congés pour tes loisirs, certainement pas, comme beaucoup tu dois énormément aux fonctionnaires alors cesses donc de les critiquer et passes ta rage sur les vrais responsables de la crise que sont les patrons vérreux, tu sais, ceux qui te font peur, pauvre France !


        • kot begemot kot begemot 14 novembre 2011 10:16

          Vous parlez de M.Attalli ?


        • luluberlu luluberlu 13 novembre 2011 12:25

          Et bien sur qu’ils s’en tapent au fond de la notation, ils ramassent entassent et aprés ils auront de quoi vivre ....Ils profitent du présent en foutant aux autres la trouille de demain et le paradis pour aprés demain ?, ceci n’est pas trés neuf.
          Votez le Juge.


          • ddacoudre ddacoudre 13 novembre 2011 12:54

            bonjour moreigne

            une bonne analyse même si je ne partage pas le fond.
            certes la droite même une campagne de dénigrement, mais je ne pense pas qu’il faille attendre du programme socialiste monts et merveilles, au delà de tenir compte de la réalité qui s’imposera à eux s’il est élu.
            réguler la justice sociale correspond aux attentes, si cela répond au présent ça ne règle en rien le fond, et avant de convaincre l’Europe des 27 à régler le fond nous aurons coulé avec d’autres.
            la seule éptape décisive est de savoir si l’Europe veut avoir une Banque régalienne, pour lui faire jouer un rôle politique dans le choc qui l’oppose aux marchés.

            tout le reste n’est que blabla.le bateau à une grande avarie et les pompes sont insuffisantes pour évacuer l’eau, la seule réponse du capitaine est de faire maigri les passagers pour alléger le bateau, en cela il ne recule que le moment de l’engloutissement. http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=103172.
            ddacoudre.over-blog.com .
            cordialement.


            • kéké02360 13 novembre 2011 12:55

              La crise financière cache le monstre :

              1 )  l’ Arabie Saoudite offre un raccourci aérien à israël pour bombarder l’Iran :

              Dans le bras de fer qui oppose l’Iran au reste du monde, à travers le Conseil de Sécurité de l’ONU, au sujet de ses activités nucléaires dites sensibles, l’Arabie Saoudite est en train de faire place nette dans son ciel pour permettre à Israël de bombarder l’Iran en toute liberté, au nom de leur haine mutuelle de Téhéran.
               
              Selon le Times, le puissant royaume wahhabite, dont l’obscurantisme n’a jamais rebuté ses indéfectibles alliés occidentaux, vient de procéder à une série d’essais afin de retirer ses défenses anti-aériennes pour faciliter un éventuel raid israélien sur les installations nucléaires iraniennes.
               
              C’est un précieux raccourci qu’offre là l’Arabie Saoudite à l’aviation israélienne, dont les objectifs iraniens se situent à 2 250 km de chez elle, soit à la distance limite que peuvent parcourir ses bombardiers.
               
              Au nombre de quatre, les cibles iraniennes stratégiques seraient : les installations d’enrichissement d’uranium à Natanz et Qom, le bâtiment de stockage de gaz à Ispahan et le réacteur à eau lourde d’Arak. Comme le souligne le quotidien britannique, cette politique du laisser-faire de l’Arabie Saoudite, qui a accepté de fermer les yeux avec l’aval du Département d’Etat américain, est un secret de polichinelle à Riyad.
               
              De son côté, un ancien chef du renseignement militaire israélien s’est contenté de préciser qu’outre son antagonisme avec l’Iran, « l’Arabie Saoudite a encore plus peur du nucléaire iranien qu’Israël ». C’est peu dire.

              2 ) Iran le scénario de la catastrophe :

              par Manlio Dinucci

              Le 11 novembre 2011 ilmanifesto.it

              Sur un ton de bonimenteur, le ministre israélien de la défense Ehud Barak a annoncé que si « le pays était contraint à une guerre » contre l’Iran, cela ne lui coûterait pas « 100mille morts, ni 10mille ni même 1.000 mais à peine 500 et même moins si tout le monde reste à l’abri chez soi ». Ne sont pas compris, dans le calcul macabre, tous les autres morts.

              Selon de hauts fonctionnaires britanniques, l’attaque contre l’Iran pourrait avoir lieu entre Noël et le début de la nouvelle année, avec l’appui logistique étasunien. Les experts pensent que les sites nucléaires iraniens seraient touchés par des missiles et des chasseurs-bombardiers, à travers trois couloirs aériens : un direct à travers Jordanie et Irak, un méridional à travers Jordanie et Arabie saoudite, un septentrional à travers la Méditerranée et la Turquie (carte jointe, NdT). Les implantations nucléaires seraient touchées par des bombes pénétrantes à tête non-nucléaire, comme les Blu-117 déjà fournies par les USA, qui peuvent être larguées à plus de 60 Kms de l’objectif, sur lequel elles se dirigent automatiquement.

              Que se passerait-il si était détruite la centrale nucléaire iranienne de Bushehr, qui a commencé à produire de l’électricité en septembre dernier pour une capacité de 60 mégawatts ? Un nuage radioactif se produirait, semblable à celui de Tchernobyl, qui, selon les vents, se propagerait sur le Golfe persique ou même sur la Méditerranée. Les conséquences seraient encore plus graves si, par rétorsion, l’Iran frappait le réacteur israélien de Dimona, dont la puissance est estimée à 70-150 MW. L’Iran ne possède pas d’armes nucléaires, mais a des missiles balistiques à moyenne portée, testés en juin dernier, qui, avec leur portée d’environ 2.000 Kms, sont en mesure d’atteindre Israël. Ces missiles sont installés dans des silos souterrains et, donc, difficilement neutralisables par une attaque « préventive ». Si le réacteur de Dimona, qui produit du plutonium et du tritium pour les armes nucléaires israéliennes, était endommagé ou détruit, le nuage se propagerait non seulement sur Israël (Dimona est à seulement 85 Kms de Jérusalem), mais aussi sur la Jordanie (distante de 25 Kms) et l’Egypte (distante de 75 Kms). Et, selon les vents, ce nuage pourrait atteindre même l’Italie et d’autres pays européens. Les radiations (surtout celles de l’iode-131 et du césium-137) provoqueraient avec le temps des milliers de morts par cancer.
              Voila ce qui est prévu par ceux qui planifient l’attaque contre l’Iran. Il est donc prévu de neutraliser la capacité de riposte de l’Iran. Ceci ne pourrait être fait par les seules forces israéliennes. Selon Dan Plesch, directeur du Centre d’études internationales de l’Université de Londres, « les bombardiers étasuniens sont déjà prêts à détruire 10mille objectifs en Iran en quelques heures ». Et même la Grande-Bretagne, révèle The Guardian, est prête à attaquer l’Iran. Le plan prévoit à coup sûr le déploiement d’armes nuclaires israéliennes (parmi lesquelles le missile Jericho à longue portée testé le 2 novembre) et aussi étasuniennes et britanniques. Soit pour dissuader l’Iran d’effectuer de lourdes représailles, même contre des bases étasuniennes du Golfe, soit par une attaque résolutive effectuée avec une bombe à neutrons, qui contamine moins mais tue davantage. Une guerre contre l’Iran comporterait la plus haute probabilité d’une utilisation d’armes nucléaires depuis la fin de la guerre froide jusqu’à nos jours. Tandis que l’opinion publique est concentrée sur le « spread » (écart) financier, le « spread » humain augmente : le différentiel entre les choix politiques et ceux nécessaires pour la survie de l’espèce humaine.
              Edition de vendredi 11 novembre 2011 de il manifesto
              http://www.ilmanifesto.it/area-abbonati/in-edicola/manip2n1/20111111/manip2pg/09/manip2pz/313153/

              Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio


              • Defrance Defrance 13 novembre 2011 18:41

                 Normal ils ont l’article 40 dans leur constitution qui permet TOUT, même ce que les normaux appellent crime contre ll’humanité !

                   Grâce a cet article, les poursuites liées a l’agent orange ne sont que des faits de guerre ! 


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 novembre 2011 12:58

                « ...la majorité présidentielle en est contrainte à accuser de traître à l’intérêt national tous ceux qui ont l’audace de dire que le roi est nu. (...) François Hollande qualifiés d’irresponsables, de suppôts de l’anti-France. »

                Oui, moi aussi j’ai beaucoup ri. Face à la perspective de l’échec l’UMP en vient à dire n’importe quoi. Ce matin Bruno Le Maire en a remis une couche sur I-Télé- Europe1 : « Interrogé sur la possible perte du Triple A de la France, le ministre de l’agriculture a accusé Hollande d’être « défaitiste » ».

                Leur argumentaire foireux prouve que la panique est grande à l’Elysée. Le nabot craint de finir comme Berlusconi, hué et quittant le pouvoir sous une haie de déshonneur.

                 smiley


                • J-J-R 13 novembre 2011 14:22

                  Il faut bien avoir à l’esprit ce qu’est la création monétaire par le crédit, le système des réserves fractionnaires, et l’article 123 du traité de Lisbonne  pour comprendre l’origine des dettes publiques et privées qui ravagent l’ensemble des pays développés.
                  Vidéo très bien conçue pour se faire une opinion d’ensemble en 10 mn :
                   http://www.youtube.com/watch?v=ZE8xBzcLYRs&feature=player_embedded


                  • Richard Schneider Richard Schneider 13 novembre 2011 19:58

                    Comme je l’ai écrit sur un autre site, cette vidéo devrait être projetée, expliquée et commentée dans tous les Lycées de France et de Navarre.

                    En ce qui concerne les finances, « on » nous raconte n’importe quoi et nous, nous ne comprenons rien - voir ci-dessous :
                     « Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin » (Henry FORD)

                    Aujourd’hui, pour Bruxelles, Merkel, les marchés, il faut que Sarkozy soit réélu en 2012 ... Et pourtant, Hollande n’est pas un dangereux crypto-marxiste ! Ce n’est pas lui qui va soulever l’infamie de cet article 123 du traité de Lisbonne ! Mais, malgré cela, il ne doit pas prendre la place de l’actuel titulaire : il arrêterait peut-être la casse des services publics et refuserait le démantèlement de la Sécu. Ce qui serait insupportable pour les marchés - qui veulent tout privatiser.


                  • ykpaiha ykpaiha 13 novembre 2011 14:58

                    Nos triple AAA francais :

                    Sarko
                    Lalouette (alias Lagarde)
                    DSK

                    Deux s’en sont allés ne reste plus que le meilleur d’entre eux !!

                    Apres ben apres comme on n’aura plus rien faudra a la demande de nos Zlites faire appel a un commissaire de salut publique, chargé de la bienveillance des « marchés ».

                    Comme GS (goldmann&fucks) n’aura plus de cadres ils feront revenir B.Tapie, qui lui au moins saura comment nous enfumer...

                    A Suivre.


                    • platon613 14 novembre 2011 10:33

                      Une chronique excellente...la bourse pour tout le monde...à mourir de rire !
                      Et tellement juste...

                      Morningbull : Berlusconi est parti, à qui le tour ?

                      Le marché s’offre 3% de hausse parce que Berlusconi se casse, c’est bien pour le moral, mais il ne faut tout de même pas oublier que son départ ne change STRICTEMENT rien à la situation actuelle. Mais le marché spécule largement sur la magie que pourrait éventuellement peut-être faire opérer Monsieur Monti. C’est tout le mal qu’on lui souhaite, mais c’est pas gagné...

                      http://www.news-26.com/bourse/1340-morningbull-berlusconi-est-parti-a-qui-le-tour-.html



                    • christian pène 13 novembre 2011 15:42

                      Attali qui a mené la France à un état catastrophique entraînant des dévaluations du franc est vraiment mal placé pour faire la morale aux gouvernants en place ; qui a laissé filer les déficits en 1981 ? qui était conseiller de Mitterrarnd en 1981 aux questions économiques auxquelles Mitterrand avouait ne rien connaître ?

                      personne parmi les intervenants précédents ne se souvient d’Attali ? personne ne se souvient qu’il avait rédigé des propositions , autant que de jours dans l’année , pour restaurer la société française ? ou bien il avait raison , mais Sarkozy ne l’a pas suivi , une fois de plus , ou bien Attali était une fois de plus loufoque et irresponsable ....

                      Peut-être certains des lecteurs se souviennent ils ? ne serait-ce que pour apprécier le jugement dans tel ou tel sens historiquement exact

                      seule en effet la vérité est révolutionnaire ; ainsi la Révolution française à-côté ......s’est distinguée comme modèle républicain (la Ière République date de 1792) par les tricheries et les bains de sang.....mais les républicains avaient commencé dès 1789

                      Or rien ne peut excuser du sang versé.Donc que messieurs-dames les assassins commencent par s’interdire la peine de mort , par exemple ces assassins du jeune Jérémy en 2009 parce qu’il était fils de flic , assassins aujourd’hui relâchés tous.


                      • Superyoyo 13 novembre 2011 15:59

                        « la majorité présidentielle se livre à un dénigrement systématique de François Hollande accusé de façon récurrente de ne pas avoir la stature d’un homme d’Etat »
                        Et malheureusement ça marche. Je cotoie des gens (travail, famille) qui ne suivent pas la politique, qui ne connaissent rien aux programmes, et qui ne retiennent qu’une chose : Sarkozy au moins il bouge et Hollande c’est un gros mou. La droite avait réussi à faire passer Royal pour une cruche, elle va utiliser la même méthode contre Hollande.


                        • Richard Schneider Richard Schneider 13 novembre 2011 20:17

                          Vous avez raison. La Droite essaie d’emprisonner Hollande dans une nasse. Il ne peut se permettre aucun faux pas. 

                          Espérons que la stratégie utilisée en 2007 ne produise pas le mêmes effets. À Hollande d’être plus « rusé » que Royal.

                        • christian pène 13 novembre 2011 15:59

                          je ne vois pas comment ceux qui nous ont mis au bord du gouffre en ayant commencé dès 1974 pourraient soudainement nous tirer d’affaire ; tous les partis de gouvernement se sont succédés depuis et n’ont fait qu’aggraver

                          on ne peut confier la justice à des maffiosi ? eh bien là c’est pareil.....il ne s’agit pas de piètres économistes , mais d’individus qui ont sciemment fait le nécessaire pour en arriver là , dont la solidarité , le clientélisme , à crédit......

                          Toujours tenter de casser le thermomètre qui visualise les effets sans remédier aux causes.....

                          avez vous constaté des réformes de fond depuis l’élection de Sarkozy ? les prédécesseurs tant UMP que de la gauche ont ils fait quoi que ce soitdans ce sens ?

                          parmi les problèmes de fond , redonner au privé l’initiative qu’il sait mieux mener que les énarques et polytechniciens , les normaliens formatés

                          vous constatez vous -même journellement que l’enseignement est quasi par terre , que la justice est quasi par terre, que l’économie est quasi par terre , que le mécontentement attisé par les syndicats a le vent dans les voiles , que le problème des retraites n’est pas réglé , que l’injustice est criante dans ce domaine où c’est le privé qui crée la richesse mais qui est victime des injustices voire des spoliations ; vous voyez bien que la créativité est réduite de 10% par les 35 heures ; que les gens ne pensent plus qu’aux RTT .....quant à la fiscalité , ubuesque et spoliatrice autant des gens modestes ( TVA 19.6%) que des riches (IRPP et ISF confiscatoires) , rien ne prouvant que leurs gains soient immérités....ne travaillent ils pas jusqu’à 70 heures par semaine ?

                          C’est Sarkozy qui entretient les flux migratoires , de personnes autant que d’argent qui fout le camp......avec un dysfonctionnement général accablant , voulu ....une laïcité à vau-l’eau...

                          « il ne t »appartient pas de demander à l’État qu’il s’occupe de toi (assistanat) , mais ce que tu dois faire pour l’État« ....(Ronald Reagan) et encore »aide-toi et le ciel t’aidera« (citation inconnue au pays de l’intransigeante laïcité.......

                          quand Christine Clerc écrivait » le bonheur d’être Français".....


                          • jef88 jef88 13 novembre 2011 16:04

                            SURPRISE !!!
                            Titre : « la démagogie de la droite  »
                            Photo : Attali conseiller de Mitterand

                            Bizarre cette droite

                            Le vrai problème ne serait il pas la finance ??? Au dessus des partis .. ces petits moutons !


                            • hgo04 hgo04 13 novembre 2011 16:24

                              Notre avenir ??


                              quelqu’un qui le vit en ce moment en parle :


                              A 1 minute, c’est au moins clair..

                              • soubise 13 novembre 2011 17:50

                                Excellent le contenu de ce lien, je ne connaissais pas...
                                Quelque soit notre prochain timonier ,a part si l’on fait une vrai révolution avec le sang et les morts qui iront avec ,je ne vois pas d’issue , il est clair notre nain national non seulement est à plat ventre comme un lombric devant les désirs de ceux qui gouvernent le monde ,mais il précède leurs désirs...
                                Si seulement le prochain trainait juste un peu les pieds ,nous serions déjà en moins mauvaise posture.


                                • Defrance Defrance 13 novembre 2011 18:37

                                   Monsieur Attali, ZZZ- pour la BERD avant de se faire éjecter ! 

                                       Encore un a mettre dans la grande poubelle de l’Histoire !!! 

                                       C’et bizarre comme ils ont la mémoire courte les paltoquets dit experts, lui il etait expert en marbre ! 


                                  • Defrance Defrance 13 novembre 2011 18:48

                                     E attendant on risque une guerre de la part de l’Italie ! 

                                      Ma sarkozy per favor resti a casa ! vidéo a visionner entièrement par curiosité. 

                                       Il devrait aller faire un tour en Italie, c’est le moment ou jamais ! 


                                    • Claudec Claudec 13 novembre 2011 19:07

                                      Trêves d’analyses savantes et plus alambiquées les unes que les autres, formulées par des experts dont la science se manifeste hélas trop souvent après coup.

                                      Mais gageons par contre que dans les minutes qui suivraient la moindre confirmation d’une sérieuse probabilité d’élection de Hollande, la note chute.
                                      Quant à ceux qui ne voient dans ce phénomène qu’artifices et maléfices, qu’ils aillent donc consulter leur banquier et comparer le crédit et le taux qu’il leur consentira avec celui accordé à tout autre emprunteur offrant de meilleures garanties ou un moindre endettement.

                                      • Dzan 13 novembre 2011 19:27

                                        Comment Copé a tiré une balle dans le pied de la note triple A

                                        http://www.liberation.fr/economie/0101630329-la-niche-cope-un-boulet-a-22-milliards

                                        C’est pas de la faute à Miterrand !!!


                                        • wesson wesson 13 novembre 2011 19:59

                                          Bonjour l’auteur,

                                          "Si on doit faire de la rigueur, autant le faire vraiment, pas à moitié : sinon, on récolte les inconvénients de l’impopularité sans gagner les avantages de l’efficacité"

                                          A mon avis, cet argument est - en terme d’imbécilité - totalement indépassable !

                                          Et pour bien le comprendre, il convient de le formuler autrement : Si ça rate, c’est que on a pas assez essayé. Et si 10 fois en faisant la rigueur on a obtenu la même chose (effondrement économique), alors en la faisant encore plus fort, on obtiendra l’effet inverse.

                                          Et là effectivement, c’est beau comme du Shadock !


                                          • BA 13 novembre 2011 20:26

                                            Lucas Papadémos est le nouveau Premier ministre grec.

                                             

                                            « Lucas Papadémos est membre du groupe européen de la Commission Trilatérale depuis 1998 dont le président n’est autre que Mario Monti, que les politologues transalpins donnent comme le successeur le plus probable de Silvio Berlusconi. »

                                             

                                            http://www.lesechos.fr/journal20111109/lec1_international/0201735236611-un-ex-banquier-central-pret-a-diriger-le-gouvernement-grec-246222.php

                                             

                                            Mario Monti est le nouveau Premier ministre italien.

                                             

                                            « Depuis 2010, Mario Monti est aussi Président de la section Europe à la Commission Trilatérale. Il est également membre du comité de direction du groupe Bilderberg. »

                                             

                                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Mario_Monti

                                             

                                            Mario Draghi est le nouveau président de la Banque Centrale Européenne.

                                             

                                            Mario Draghi a participé au Groupe de Bilderberg en 1994, 1995, 2001, 2002, 2003, 2004 :

                                             

                                            http://www.bilderberg.org/1994.htm

                                             

                                            http://www.bilderberg.org/cocktail.htm

                                             

                                            http://www.bilderberg.org/2001.htm

                                             

                                            http://www.bilderberg.org/2002.htm

                                             

                                            http://www.bilderberg.org/2003.htm

                                             

                                            http://www.bilderberg.org/2004.htm


                                            • platon613 14 novembre 2011 08:55

                                              Une chronique excellente...la bourse pour tout le monde...à mourir de rire ! Et tellement juste...

                                              Morningbull : Berlusconi est parti, à qui le tour ?

                                              Le marché s’offre 3% de hausse parce que Berlusconi se casse, c’est bien pour le moral, mais il ne faut tout de même pas oublier que son départ ne change STRICTEMENT rien à la situation actuelle. Mais le marché spécule largement sur la magie que pourrait éventuellement peut-être faire opérer Monsieur Monti. C’est tout le mal qu’on lui souhaite, mais c’est pas gagné...

                                              http://www.news-26.com/bourse/1340-morningbull-berlusconi-est-parti-a-qui-le-tour-.html


                                              • Leviathan Leviathan 14 novembre 2011 13:01

                                                Pour en savoir plus sur la propagande mondialiste de Jacques Attali, visionnez :
                                                - Jacques Attali, le best-of...


                                                • Taverne Taverne 14 novembre 2011 13:18

                                                  Eh oui ! Nous nous sommes accrochés à ce triple A comme à un symbole sans voir qu’il ne signifie plus grand chose vu que la France paie des intérêts bien plus lourds que l’Allemagne. Il n’est pas normal qu’avec un triple A nous payions des intérêts pareils, c’est cela le message qu’il faut marteler. Il nous faut exiger de corriger cette injustice.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès