Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Trois députés dévoilent leurs dépenses

Trois députés dévoilent leurs dépenses

Trois (socialistes) de nos 577 députés ont décidé de révéler leurs dépenses ou du moins en partie, car ils ne détaillent que 5837 euros d’indemnités représentatives. On ne saura donc rien de leurs 5200 euros de traitement en qualité de parlementaire et des 9021 euros pour rémunérer leurs collaborateurs.

Arnaud Montebourg (Saône et Loire), René Dosière (Aisne) actuel président de la commission des finances, et Jean-Jacques Urvoas (Finistère), ont décidé donc de jouer franc jeu et d’apporter des explications sur la manière dont ils dépensent leurs indemnités.
 
Ces dépenses se divisent en trois grandes familles, d’abord les dépenses liées directement à leurs permanences d’élus au sein de leurs circonscriptions respectives : aux frais de bouche lors de leurs déplacements pour siéger au Palais Bourbon et il est de même pour l’hébergement.
 
 Permanences. A 3.817 euros, le local de Jean-Jacques Urvoas est le plus cher des trois. A Laon, René Dosière dépense 1.715 euros pour sa permanence, dont 804 pour la location, 130 pour l’électricité et le chauffage, 165 pour la location du photocopieur… Arnaud Montebourg, lui, déclare à Louhans 1.389 euros, dont 278 euros pour le chauffage et l’électricité, 178 euros pour la photocopieuse et 190 euros de ménage.
 
Frais de bouche. Arnaud Montebourg, le député de la Saône et Loire, n’avance pas de chiffre, mais avoue 551 euros pour l’achat de livre et carburant ». Jean-Jacques Urvoas consacrerait 300 euros pour ses repas. Mais ce n’est rien par rapport à l’élu de l’Aisne qui débourse pas moins de 880 euros entre cantine et restaurants. 
 
Hébergement. Avec 300 euros chaque mois - principalement à l’hôtel Saint-Dominique, un deux-étoiles proche de l’Assemblée -, René Dosière est le plus dépensier en termes de frais hôteliers. Jean-Jacques Urvois descend à l’hôtel trois nuits par semaine pour 275 euros mensuels. Quant à Arnaud Montebourg, qui possède un appartement à Paris, il n’a quasiment aucun frais d’hébergement.
 
A ces dépenses s’ajoutent la dizaine d’abonnements presse local ; national et international ; ainsi que les factures de téléphone. René Dosière dépense 153 euros mensuels en presse, régionale et nationale, excepté le journal local, livré à domicile, ainsi que le Monde, que le député de l’Aisne assure lire depuis 51 ans. Il faut y ajouter 200 euros de frais de « documentation » (livres, ouvrages spécialisés). Jean-Jacques Urvoas consacre 350 euros par mois à « divers abonnements ». Montebourg pour sa part dépense 70 euros pour l’achat de journaux locaux et nationaux, 21 euros d’abonnement presse et Internet, et 40 euros en téléphonie portable.
 
Au final, le député Jean-Jacques Urvoas dépense 4742 euros par mois, sur les 5.837 euros mensuels nets, finissant devant René Dosière 3.168 euros et Arnaud Montebourg 2.071 euros, par mois.
 
Quant à ce qui leurs restent, ils affirment l’ajouter à la rémunération de leurs collaborateur.

Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Le péripate Le péripate 7 août 2009 12:35

    C’est un début. Ce dossier est attentivement suivi par Anticor.


    • tvargentine.com lerma 7 août 2009 12:47

      Il manque les fausses factures !

      http://www.tvargentine.com/


      • Gabriel Gabriel 7 août 2009 15:01

        Lesquelles ? Celles de Pasqua, Balkany, Drey ect... A droite comme à gauche un pour tous, tous pourris ! Faut ouvrir les yeux Lerma !

      • HELIOS HELIOS 7 août 2009 12:50

        Bonjour...

        Désolé, je ne comprends pas bien la polemique.
        Un député, me semble-t-il a uner mission a remplir. Pour cela il est rémunéré et defrayé.

        La rémuneration, il n’y a rien a redire, elle est fixée versée et le député en fait ce qu’il veut comme vous et moi avec nos salaires. Entendons nous toutefois, que cette rémunération correspond a la fonction de député avec ses droits et devoirs.

        Le defraiement comporte deux volets, un destiné a leur assurer une representation et l’autre a assumuer les frais engagés pour remplir correctement leur mission de député.

        Ces sommes allouées et forfaitaires sont soumises a un contrôle administratif de gestion a posteriori. Un élu de la nation se doit d’etre probe et integre et on peut supposer que les député le sont.

        Je comprends que ces montants soient importants, mais apres tout, la démocratie a un prix, je ne vois pas un député passer son temps a Paris dans un hotel miteux, ou lecher timbres et enveloppes, son temps et son confort me paraissent plus important pour qu’il remplisse sa mission dans de bonnes conditions.

        Mais peut être que vous voulez parler du résultat du contrôle a posteriori de l’usage de ces sommes ? ... et pourquoi pas des sanctions a appliquer lors des possibles manquement aux règles ? 

        Bien, oui, la cours des comptes qui a trop peu de moyens et de temps et surtout de pouvoir ne peut pas punir ceux qui ne respectent pas la déontologie et le reglement. D’autant que, nous sommes dans un domaine ou la justice ne s’applique pas, tout le monde est juges et parties.

        Si nous sommes clairement dans un système démocratique, nous ne sommes toutefois pas tout a fait dans un etat de droit, seule garantie que ne se developpent pas mafia et iniquité. La justice est defaillante, la corruption, active, passive et l’influence suintent pas tous les pores de notre société et malgrés la nuit du 4 aout 1789 qui reste un symbole, les privilèges n’ont pas été abolis et continuent a fleurir un peu partout.


        Vous qui me lisez, sachez que le jour ou vous cesserez d’elire votre maire comme député (cumul) ou bien d’envoyer au parlement des gens qui ont des casseroles, sortent de prisons, à la moralité douteuses, la promesse facile et l’interet du pays comme mirage, vous pourrez alors vous plaindre. Actuellement, je ne vois rien qui vous permettent de raler.


        • Pépé le Moco 8 août 2009 03:00

          Votre commentaire est pertinent, malheureusement trop emprunt de néologismes qui apportent la confusion.

          Sur la forme et les termes utilisés :

          Par exemple « système démocratique » n’a pas de sens (surtout aujourd’hui dans notre société adepte de la L.Q.R. définie par Eric Hazan).
          En effet, le mot « système » peut être interprété comme une doctrine, une idéologie, une opinion, une philosophie ou encore une théorie. Les choix sont nombreux et les sens multiples.
          Mais associer « démocratique » à ce dernier, est une ineptie, une absurdité.
          Qu’est-ce que le mot « démocratique » ? D’après le dictionnaire Robert (à utiliser pour les mots génériques), c’est :
          1°) Qui appartient à la démocratie (doctrine ou organisation politique),  ou
          2°) Conforme à la démocratie ; aux intérêts du peuple, ou encore
          3°) Du peuple ; qui n’est pas l’aristocratie, ... (enfin un peu de précision)
          Bref, « système démocratique » n’a pas de réalité. Cette association de mots représente une trop grande combinaison de sens.

          En revanche, si vous parlez de doctrine de la démocratie représentative, ou de doctrine de la démocratie direct, ou encore de doctrine de la démocratie autoritaire, alors là je peux arriver à comprendre ces différents sens (même si ces termes sont peu à peu vidés de leur contenu par des communicants, appelés « journalistes »).

          Sur le fond :

          Pour sortir de la L.Q.R. et pour définir la démocratie, je préciserais qu’en en grec, c’est le pouvoir du peuple (demos = le peuple, kratos = le pouvoir), un système politique ou une forme de gouvernement dans lequel la souveraineté appartient au peuple. « La démocratie c’est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple. » (Périclès – D.D.H. de 1789, préambule de la constitution de 1958).

          Si cette définition d’une démocratie représentative, peut avoir votre adhésion, il faut savoir que nos représentants sont irresponsables, au sens juridique du terme. C’est à dire que les citoyens ne peuvent pas demander, à ces derniers, de rendre des comptes sur telle ou telle décision prise pendant l’exercice de leur pouvoir, même si ces dernières ne se conforment pas à leur programme politique (Art. 26 et 63 de la Constitution de 1958).

          Cela s’appelle l’impunité, qui se traduit en langage juridique par un pouvoir autocratique.

          Quand on analyse les orientations politiques choisies par nos « représentants irresponsables » (les cosmocrates comme les défini Jean ZIEGLER) et que l’on étudie notamment l’utilisation des crédits collaborateurs (montant moyen alloué environ 6000 €), alors on peut conclure à une pratique de népotisme (ce que vous appelez corruption), qui se traduit en langage juridique par un pouvoir oligarchique.

           

          En conclusion, les mots « système démocratique » représentent un néologisme, ils ne peuvent être compris par ceux qui attachent une importance à la sémantique. La France est dirigée par des irresponsables dans un système oligarchique, avec ça, vous êtes heureux. De là, à croire que ces oligarques seraient subitement emprunts d’une certaine éthique et seraient prêts à rendre des comptes aux citoyens, il est fort à penser que cela est une ânerie.

          Si le système peut évoluer dans une voie plus démocratique au sens réel du terme (graal inaccessible), ce n’est sûrement pas en comptant par nos représentant actuels, qu’ils soient de droites ou de gauches (institutionnels comme on les appelle).

          La solution naîtra certainement, en dehors des cercles de réflexion ou cénacles, composés d’intellectuels boursouflés, adeptes de la pensée du reniement, qui composent ou espèrent qu’une chose être les favoris de la cour oligarchique.



        • HELIOS HELIOS 8 août 2009 12:27

          Bonjour,
          Je vous remercie infiniment pour votre intervention tres pertinente.

          Disons le tout de suite, vous avez 1000 fois raison, je me suis laissé aller, le temps, l’été, les vacances d’une part et l’exces de boulot d’autre part a une facilité que je critique d’habitude.

          La précision des mots et des concepts qu’ils vehiculent ne souffre pas d’à peu prés dans une discussion écrite sur un site public, « de grande ecoute » ...

          Je vous demande donc d’accepter mes excuses pour cet amateurisme dans le texte. Je me suis laissé allé a rédiger cet avis de café du commerce et c’est evidement devalorisant pour Agoravox, ses lecteurs et moi-même.

          Cela dit, sur le fond, je vous comprends tout à fait.

          Cela ne m’interdit pas d’insister sur ma conclusion... « je ne vois rien qui vous permettent de raler. » adressée a ceux qui n’apprecient pas les conditions techniques du fonctionnement de notre république parlementaire.

          Merci encore pour votre intervention.


        • Dominique TONIN dume 11 août 2009 09:42

          Bien envoyé HELIOS !
          Le français est un râleur et quand il s’agit de voter, il vote pour des cumulards, des gens peu recommandables ou pire encore pour les mêmes !
          La prochaine fois, votez pour le PEUPLE, votez « PF » 
           www.peuplefrancais.fr


        • Jojo 7 août 2009 13:04

          C’est curieux qu’ils ne disent rien sur les cadeaux offerts aux … assistantes en charge de l’entretien… du moral des troupes.
          Rien non plus sur le BPP (budget poires et pétards what else ?), quant à la caisse noire finançant l’entreprise de destitution du roi Plusconquemoitumeurs cérébralissime premier : dont’t even think about it.
          Bref : De la démagogie pur jus d’un côté, du voyeurisme de bas étage de l’autre, la soupe ne pouvait être que fade… Le festin habituel quoi !


          • cathy30 cathy30 7 août 2009 13:11

            Article bas de plafond, limite diffamatoire.
            J’espère bien qu’ils bossent et qu’ils en aient pour 200 euros de documentation et frais de presse. Il manquerait plus qu’ils foutent rien.


            • poilagratter poilagratter 7 août 2009 13:38

              C’est un pas vers une transparence totale et la mise en ligne au jour le jour des comptes publics, qui devrait être inscrite dans la Constitution.


              • bernard29 bernard29 7 août 2009 14:47

                Îl faut un statut de l’élu . ( du mal à croire à la véracité de tout ces chiffres .. Mais enfin c’est un début)

                On oublie facilement les autres avantages . prêts à taux quasi nul, retraite, chomage etc.... plus les avantages liés au groupe poplitique.etc..) 

                Car il n’est pas normal qu’un député se paye un immeuble avec ses frais , qu’un député utilise des collaborateurs pour des actions de dimensions locales ou régionales ( un député fait les lois et non l’assistante sociale dans sa circonscription)., 

                 A ce sujet, nécessité d’interdire le cumul des mandats .




                • paul muadhib 7 août 2009 14:59

                  ma vision simpliste des choses est celle la : nous n’avons pas besoin d’hommes politiques ..
                  on me répète que l’état çà ruine le gentil libéral qui nous veut du bien, alors expliquez moi pourquoi garder des hommes politiques coûteux, ?? surtout quand on voit les dégâts !!!


                  • Dominique TONIN dume 11 août 2009 09:45

                    Oui PAUL,
                    Rejoint le « PF » tu ne seras pas déçu.
                    www.peuplefrancais.fr


                  • anny paule 7 août 2009 17:11

                    « Et, voilà pourquoi votre fille est muette » ! Molière,Le malade imaginaire.

                    Remplaçons « fille » par France... Comprenons alors que de tels avantages ne se partagent qu’entre « Pairs », que le vulgaire citoyen ne peut y prétendre... et que la France est devenue muette, puisque la masse n’a pas voix au chapitre ! 


                    • tvargentine.com lerma 7 août 2009 18:39

                      Montebourg n’est qu’un démago au PS qui n’a fait que magouillé dans les différents courants pour avoir sa place

                      Franchement c’est encore de la démagogie quand on connait la réalité

                      http://www.tvargentine.com/


                      • Michel DROUET Michel DROUET 7 août 2009 21:42

                        Vous ne parlez pas non plus des autres indemnités et avantages divers procurés par le cumul avec des mandats locaux (ex : M. Montebourg est également Président de conseil général...)


                        • Pépé le Moco 7 août 2009 23:28

                          Article sans intérêt,


                          Un vulgaire plagiat d’un article du site http://info.sfr.fr (voir le lien ), site bien connu pour son indépendance rédactionnelle et ses enquêtes d’investigation !!! Bref, un torche-cul comme dirait Voltaire dans Correspondance.
                          L’auteur ne cite même pas sa source (ou ses sources ?), sa réflexion inexistante et ses commentaires vides concernant la feuille de chou de SFR, sont si affligeantes qu’ils ne méritent pas un article.

                          L’auteur aurait pu nous faire partager le fruit de ses recherches :

                          - concernant les cumuls de mandats dont bénéficient notre trois représentants de la « gauche caviar » (exemple les affirmations d’un de ces troublions et le résultat)

                          - concernant la participation des ces trois acolytes dans certains structures du type : Direction ou Présidence d’Agglo, de Présidence d’OPAC, de divers structures ou sociétés privées, ...

                          - du temps consacrés par ces profiteurs aux différents fonctions qui leur sont allouées.

                          - et surtout un comparatif avec les rémunérations de certains dirigeants du CAC 40 et de leurs différents postes au sein de multiple conseils d’administration.

                          Enfin bonne continuation, mais, de grâce, arrêtez de nous ressortir les poubelles de pseudo-journalistes.


                          • Halim Derres Halim 7 août 2009 23:39

                            Tu constateras que mon papier est plus détaillé que l’info fournit par le site dont tu parles


                            • Pépé le Moco 8 août 2009 03:24

                              Peut-être, mais ces données factuelles sont disponibles sur de nombreux sites « people » depuis le 27 juillet, voir entres autres : « Rue 89 ».
                              En revanche, votre article reste peu exhaustif en ce qui concerne les sources utilisées et de la réflexion développée.

                              Bonne continuation quand même.

                              Cordialement.


                            • beneolentia beneolentia 8 août 2009 10:14

                              je cite « Trois (socialistes) de nos 577 députés ont décidé de révéler leurs dépenses »

                              c’est bien, mais ou sont les 574 autres ? ils faut les forcer ?

                              MOI, j’exige la publication obligatoire ,(et ce pour la totalité des 577 députés), du détail des dépenses concernant les indemnités représentatives.

                              on commence par les députés, mais je veux aussi les dépenses des ministres, du président et toutes les dépenses de l’état sur les grands médias, ou en détail sur papier dans ma boîte aux lettres.

                              et je veux aussi en plus du droit de regard, un droit de véto sur les dépenses !
                              (parce que si je n’ai pas de droit de véto, c’est pas une démocratie, mais une dictature)

                              putain, j’en veux des choses, et sur plus de 15 commentaires, personne ne félicite les 3 députés qui ont voulus jouer la transparence, et personne ne s’intérroge sur les 574 manquants ?

                              triste france


                              • HELIOS HELIOS 9 août 2009 15:53

                                Comme je l’ai exprimé plus haut, ils semblent que vous... nous sommes peu nombreux a desirer cette transparence.
                                La preuve ? 51% UMP aux européennes !


                              • Dominique TONIN dume 11 août 2009 09:51

                                oui BENEOLANTIA,
                                C’est également comme ça que je conçois la démocratie, mais dit toi bien une chose, ce ne sont pas les politiques actuels qui en prendront la décision -ils n’ont aucune propension à l’auto flagellation- c’est au peuple de le faire. Le meilleur moyen de le faire, c’est par les urnes, càd, tous les virer pour mettre une nouvelle équipe animée d’une réelle envie de tout changer, parce que c’est urgent !
                                Visionnes ce site : www.peuplefrancais.fr et dis m’en des nouvelles .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès