Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Trois questions à un candidat en campagne

Trois questions à un candidat en campagne

Après avoir rencontré Martine Billard, députée sortante, représentante de la gauche, j’ai eu l’occasion de croiser Mario Stasi, membre du MoDem, proche de François Bayrou, candidat dans cette même 1e circonscription de Paris. Il a aussi accepté de répondre à une courte interview.

La campagne présidentielle a été l’occasion d’une clarification de taille dans la vie politique française : François Bayrou, président de l’UDF, parti traditionnellement au centre-droit de l’échiquier, a pris ses distances avec la droite et décidé de prôner une indépendance dure, sans concessions.

Son échec lors de l’élection présidentielle a précipité une nouvelle scission de son parti, nombre de ses anciens amis préférant rejoindre une majorité présidentielle assurée d’une victoire confortable, plutôt que de continuer à valider une ligne politique si tranchante.

François Bayrou a répliqué en lançant un nouveau parti politique, résolument au centre, le Mouvement démocrate ou MoDem. Leurs candidats n’ont aucun accord électoral, à gauche comme à droite et se lancent sous leur couleur, le orange, à l’assaut des bancs de l’Assemblée.

Qui sont-ils, que veulent-ils faire ? Voici les réponses qu’apporte Mario Stasi, candidat à l’élection législative dans la première circonscription de Paris, regroupant les quatre premiers arrondissements.

1/ Quelle est la conception du mandat de député pour un candidat du MoDem ?

Le député a un devoir de débat ! Il doit être celui qui, par ses propositions, ses prises de positions, ses critiques ou son adhésion argumentée à un texte de loi, permet aux citoyens d’être informés.

Sans débat ni confrontation d’idées au Parlement, la démocratie est viciée et le Parlement devient une chambre d’enregistrement. Ma conception du mandat de député est à l’opposé de celle du mandat impératif.

2/ Pour quelles raisons briguez-vous, personnellement, ce mandat de député ?

Engagé depuis plus de dix ans dans l’animation de la Fédération de Paris de l’UDF et maintenant du MoDem, il me paraît indispensable que cette famille soit représentée à l’Assemblée. De la diversité naît l’équilibre de notre démocratie. C’est pour porter la voix de l’engagement européen du MoDem, de ses valeurs de tolérance, son souci d’une vitalité économique et de solidarité que je brigue ce mandat. Je souhaite bien sûr travailler à la commission des lois. Je m’efforcerai par exemple de rendre nos textes moins nombreux, plus lisibles et plus compréhensibles de tous. D’une manière générale, et quand nécessaire, en toute liberté de pensée et de vote, je veux être l’avocat des citoyens face au pouvoir.

3/ Si vous êtes élu, quels sujets seront pour vous prioritaires ?

Passionné de justice, je travaillerai et débattrai sur les projets de lois annoncés par madame Dati. L’abaissement de la majorité pénale et la création de peines plancher n’offriront aucune solution durable à la lutte contre la délinquance.

Je considère d’ailleurs que l’urgence est ailleurs et surtout dans l’état misérable et criminogène de nos prisons.

J’oeuvrerai pour une grande loi pénitentiaire avec multiplication des centres d’éducation fermés pour les mineurs, la rénovation urgente de l’habitat, la réelle possibilité de travailler en détention avec un salaire décent, de reprendre des formations ou simplement de réapprendre les bases d’une scolarité indispensable. Je proposerai l’installation de parloirs famille pour les condamnés à des peines longues. Bref, il faut s’inspirer du modèle canadien et sortir de la honte.

La relance de la politique européenne est une urgence et le principe d’un traité simplifié, si son contenu reprend les grands points du texte alors proposé aux Français, devra être soutenu. L’aide aux entrepreneurs, véritable moteur économique de notre pays, doit être aussi une priorité, avec la proposition de créer deux emplois sans charge pendant cinq ans.

La réforme de l’université est indispensable, pas à la va-vite comme proposée par la ministre, mais après une grande concertation et un vrai débat au Parlement.


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 7 juin 2007 10:55

    Avant toute chose,je tiens à signaler mon mécontentement envers NEUF-TELECOM car depuis 1 mois ma NEUF-BOX-TV ne fonctionne plus et le service hot-line ne sert qu’à vous taper du fric en communication.

    Concernant le parti populiste MODEM qui se sert de la naiveté des électeurs pour avoir des voix,des sièges,de l’argent public et se verser des salaires et avantages en nature aux frais des contribuables ,il est consternant que une partie de l’électorat ,adorateur des émissions débiles à la star académy,votent pour ce mouvement qui ne va nul part ,à l’exception celui d’être au service de l’ambition d’un homme.

    Ou sont les idées ?

    Concernant le publi-reportage du candidat de droite Mario Stasi,(les places étaient toutes prises à l’UMP ! smiley) permettez moi de relever ceci :

    « Engagé depuis plus de 10 ans dans l’animation de la Fédération de Paris de l’UDF »

    UDF => PARTI DE DROITE qui à toujours gouverné avec le RPR

    C’est à dire que pendant que la gauche était au pouvoir en juin 1997,notre ami de droite Mario Stasi,avait déjà pris le maquis contre l’invasion socialo-communistes-verts !

     smiley smiley smiley smiley smiley

    Allez voter pour l’UMP ou pour le PS,mais VOTER


    • spartacus1 spartacus1 7 juin 2007 11:08

      Pour ta NEUF-BOX-TV, demande à NS (l’homme qui remplace le beurre aurait dit San Antonio), avec lui, tout est possible !


    • ol 7 juin 2007 11:15

      Est-on obligé de supporter les commentaires instantanés, peu constructifs et vindicatifs de lerma, notre lobotomisé de TF1, à chaque fois qu’il est question du modem ?


    • Manuel Atreide Manuel Atreide 7 juin 2007 11:17

      Juste un petit mot que je vous adresse directement Lerma ...

      Aucune allusion à mon éventuel « mariage » avec ce candidat là ? N’avez vous pas envisagé la possibilité que je sois bigame, à la fois marié avec Martine Billard ET avec Mario Stasi ?

      Allez, je fais ce travail d’interview pour informer, pas pour prendre parti. En l’occurence vous reconnaitrez que mes questions et ma présentation est neutre ou peu s’en faut. C’est plus que vous ne pouvez en dire mais au moins ces articles vous donnent la possibilité de réagir, et donc de vous exprimer. C’est toujours ca.

      Manuel Atreide.


    • tvargentine.com lerma 7 juin 2007 12:16

      Oui,je suis entièrement d’accord et il faut avoir l’esprit de contradiction,car c’est comme cela que la démocratie avance.

      Mais ,je trouve,que vous « valoriser » ces candidats plutôt que de les mettre devant leurs propres contradictions.

      A commencer par ce candidat de droite,qui à honte d’être de droite ,alors que pendant 10 ANS,il à suivi la droite et qu’il pense comme un homme de droite.

      Ce qui peut changer,c’est le discours ,mais leur discours peut etre mis en échec devant leur propre contradiction.

      D’ou ma réflexion que depuis des années ,nous sommes passé d’un journalisme d’enquêtes (qui coûte de l’argent) à un journalisme de publi-reportage puisque ce sont les chargés de communication de ces hommes ou femmes politiques qui scénarisent les questions-réponses.


    • Manuel Atreide Manuel Atreide 7 juin 2007 12:33

      lerma ...

      1/ Rien ne vous empeche de prendre votre petit stylo, un bloc-note et d’aller interroger les personnes que vous voulez pour leur poser les questions qui vous semblent les plus pertinentes. En l’occurence, je ne doute pas que cela serait extrèmement instructif. Et comme je ne suis pas « journaliste » mais « rédacteur », je continuerai, moi, à faire des papiers sur les sujets qui m’intéressent.

      2/ En ce qui me concerne, je me suis penché sur cette élection législative avec un regard un peu différent de ce qu’on lit dans la presse traditionnelle. M’éloignant des polémiques et attaques incessantes, j’ai voulu savoir les convictions et les idées des candidats sur ce qui constitue la base d’un mandat de député. Je préfère savoir comment un candidat voit le travail de député plutot de que lui poser encore et toujours la question si rabattue : « Alors la politique, hein, toujours tous pourris ? »

      Que voulez vous, je suis un incurable optimiste.

      Manuel « la-vie-en-rose » Atréide.


    • LE CHAT LE CHAT 7 juin 2007 12:08

      salut manuel , j’étais hier soir au meeting du modem dans la 13eme des bdr et notre candidat Jean Fayolle a dit qu’il soutiendrait les propositions du gouvernement si elles vont dans le bon sens , mais au contraire s’opposerait à celles non conformes aux engagements de françois Bayrou .

      Bien à toi


      • Anniemal 7 juin 2007 14:44

        Cet article n’est à mon avis qu’un tract de plus. Il apparait de plus en plus que la visibilité soit l’arguement principal aujourd’hui en politique. Qu’entendons-nous dans ce texte si ce n’est le laïus habituel de proposition. Et qu’en dit martine Billard ? pourquoi la citer ? Le Modem, pour beaucoup a été une belle idée, encourageante, vivifiante, mais en pratique pour faire de la politique d’une façon plus motivante et intelligente que les autres, il en faut un peu plus. Or le Modem a appelé ses nouveaux adhérents à venir causer autour d’un verre de l’ex-barbe de Legaret( UMP) et du sourire ravageur de Martine Billard.... Pas très nouveau comme comportement en politique ; plutot du niveau Star’Ac : le bon casting. L’allure physique devient tellement importante qu’on voit mal qui aura encore la patience de suivre des analyses politiques qui ne reposeraient pas sur des affects mais sur de la pensée....


        • vorski 7 juin 2007 15:32

          Je suis outré par les réactions partisanes des interventions hostiles à François Bayrou, au MoDem et à ses candidats. Comment peut-on, en toute impudence dire que le MoDem n’a pas de programme, lorsqu’on voit à longueur d’interviews de Ségolène Royal, par exemple, reprendre quasiment mot pour mot, les arguments proférés par Bayrou quelques jours avant ? Et que penser d’un Président, qui pour se faire élire, brandit le drapeau de la peur en disant : voter Bayrou, c’est avoir des socialistes au gouvernement voire pactiser avec des trotskistes, et qui, dès son élection pratique des débauchages de la pire espèce... Je recommende à tous ceux qui trouvent le programme illisible du MoDem de se rendre sur le site de Bayrou, et voir à quel point, sa candidature était la meilleure pour revenir à une France forte et juste. Alors, oui, votez. Bien sur votez. Mais ni pour l’UMP et encore moins pour le PS. Les candidats du MoDem sont justement les seuls à privilégier le fond sur la forme, mais si vous restez hermétique à l’humour concernant Legaret et Billard, c’est une preuve de plus de votre installation confortable dans des partis ringards et conservateurs. Surtout n’en bougez pas ! Le MoDem s’est déjà débarrassé de Maurice Leroy, ce n’est pas le moment de rempiler avec des individus de la même veine...


        • Anniemal 7 juin 2007 19:14

          Je crois avoir +++ d’humour,et j’avais bien compris que c’était « drôle », mais je fais partie des gens qui pensent que la fin ne justifie pas les moyens, et qu’il est plus que désobligeant de se moquer du physique des gens, ou de faire des « jeux » de mot , d’esprit sur leur tronche. Ca c’est la TV comme mode de pensée. En écrivant ce texte, la question que je me posais c’était : F. Bayrou, que j’estime et à qui je garde ma sympathie, est-il au courant de telles pratiques ? Est-ce une stratégie visant les « bobos » de Paris, faire des jeux, des trucs simples pour ne pas leur prendre la tête... ? Je revendique au contraire qu’on me « prenne la tête » et le reste..


        • vorski 7 juin 2007 21:04

          Shoking ! Surtout pas de critique politiquement incorrecte ! Je vois très bien où vous voulez en venir... Mais êtes-vous vraiment sérieux lorsque vous dîtes douter des connaissances de Bayrou sur les pratiques des militants ? Est-ce que ces (gentilles) critiques se font en public ? Etes-vous, vous même au courant de tout ce qui se dit sur Mario Stasi et son équipe ?N’est-ce pas de bonne guerre ? Et Bayrou, lui-même, n’est-il pas le premier à rire des remarques faites sur ses grandes oreilles, en disant que chez lui tout est à proportion ?... Allez, un peu de légèreté que Diable ! Et surtout écoutez les arguments des militants en triant le bon grain de l’ivraie... à moins que ça vous arrange de continuer à faire l’inverse !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès