Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Troisième-Reich-sur-Seine : la tradition collaborationniste (...)

Troisième-Reich-sur-Seine : la tradition collaborationniste française

 

Le 13 août 2015, Paris-plages deviendra, pour 12 heures, Tel-Aviv-sur-Seine. Une idée brillante, et, n’en doutons pas, très courageuse de la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo. Elle vient à point nommé pour commémorer le massacre israélien à Gaza durant l’été 2014, dans lequel plus de 2200 Palestiniens ont péri, dont 551 enfants, et alors même que les cendres du bébé Palestinien Ali Dawabcheh, brûlé vif par des colons israéliens, sont encore fumantes. Il est vrai que cette fois-ci, ce n’était pas du phosphore blanc, mais de simples cocktails Molotov, et qu’ils ont causé à peine deux victimes : il faut décidément être aveugle pour ne pas voir qu’Israël est réellement engagé dans une saine voie de modération de sa politique palestinienne.

 

 

Selon les voix officielles, il ne s’agit nullement de blanchir le régime israélien ou de s’en constituer un relais de propagande, bien au contraire : Bruno Julliard, le glorieux maire-adjoint de Paris, met ainsi en garde contre « les amalgames entre la politique de colonisation brutale du gouvernement israélien et la ville de Tel-Aviv qui est une ville progressiste, symbole de paix et de tolérance. » Car il s’agirait rien moins que d’une initiative en faveur de la paix, mettant en valeur Tel-Aviv non pas en tant que capitale internationalement reconnue d’Israël, et donc symbole par excellence de sa politique, mais bien, selon les mots d’Anne Hidalgo, en tant que « ville ouverte à toutes les minorités, y compris sexuelles » (certes, les Palestiniens qui ne sont pas abattus ou incinérés sont expropriés quotidiennement, mais les homosexuels du monde entier viennent y célébrer la Gay Pride, n’est-il pas ?...), et même rien moins que « la première ville d’opposition en Israël... détestée à ce titre en Israël par tous les intolérants », une affirmation aussi gratuite que grotesque. Et il serait injuste, poursuit Mme Hidalgo, de « rendre une ville ou une population comptable de la politique de son gouvernement. Ce serait mépriser la démocratie locale et donc la démocratie tout court » – ne parlons pas du fait que la population israélienne ait soutenu à plus de 90% la dernière opération contre Gaza, ou, sur le plan strictement rationnel, du principe même des sanctions internationales contre un pays, prétendument démocratique de surcroît. Face à de telles falsifications, une telle impudence, un tel contorsionnisme et une telle abjection, les mots manquent et la nausée soulève le cœur. Et du côté des élus, on ne peut trouver de semblant de refuge que dans la déclaration de Danielle Simonnet, Conseillère de Paris (Parti de Gauche), qui a dénoncé « Le cynisme de l’organisation d’une telle journée [qui] atteint les sommets de l’indécence », appelant à son annulation ou à une modification radicale du programme.

En dehors de la consternante sphère politique, un tonnerre de voix s’est élevé en France pour condamner cet événement, et les réseaux sociaux se sont tellement déchaînés que cette journée s’annonce sous haute tension, et permettra certainement d’apporter aux Parisiens une image un peu plus fidèle de la réalité de la vie en Palestine Occupée que l’ « ambiance festive » initialement prévue. Car démocratie oblige, pas question de modifier un programme visant à satisfaire les désidératas d’une infime minorité de la population, au détriment de l’immense majorité des Français qui se disent bien légitimement choqués par une telle manifestation (plus de 90% selon un sondage en ligne RMC / BFMTV).

Tout ayant été dit par ailleurs quant aux tenants et aux aboutissants de cette ignominieuse journée, on peut pour notre part se demander ceci : la France se renie-t-elle en faisant arbitrairement de sa capitale un auxiliaire au service de la propagande du régime sioniste et terroriste d’Israël, afin de redorer son blason ensanglanté et d’y favoriser un tourisme en berne ? Viole-t-elle ses traditions en s’inféodant au tout-puissant lobby sioniste, voire au lobby gay, deux cliques infinitésimales qui dictent aujourd’hui leurs quarante-quatre volontés à la « mère des armes, des arts et des lois » d’antan ? Certes non. Deux exemples éloquents indiquent assez que le collaborationnisme est profondément ancré au sein d’une certaine élite « républicaine » française, et qu’il y aurait tout à fait lieu de parler, au-delà du fameux Syndrome de Stockholm, d’un véritable « Syndrome de Paris » pour désigner ce « fin’amor françois » historique pour les Occupants étrangers.

 

 

En 1870, après la débâcle de Sedan et la chute du Second Empire, la IIIe République fut proclamée à Paris, à la grande frayeur des possédants. Malgré l’état de guerre et la présence des troupes prussiennes sur le sol national, l’élite politique et économique française ne redoutait pas tant l’ennemi de l’extérieur que celui de l’intérieur, appréhendant dans une terreur sacrée une victoire du peuple français en armes qui pourrait entrainer un bouleversement des structures économiques et sociales. Ainsi l’effort du « Gouvernement de défense nationale » qui fut constitué par la confrérie des Jules – Favre, Simon, Ferry, coiffés par Trochu et (Adolphe) Thiers – consista-t-il principalement à saboter toutes les velléités de résistance populaire et à rechercher un armistice avec Bismarck au plus vite et à tout prix. La perte de l’Alsace et de la Lorraine paraissait bien négligeable au regard de la « défense sociale », de la préservation des privilèges et de l’ordre établi, et après la trahison de Bazaine et le simulacre du siège de Paris, elle put enfin être imposée à la Nation. Il fut alors temps, enfin, de retourner les canons français contre le véritable ennemi, à savoir les faubourgs de Paris, sous l’œil approbateur de Bismarck. L’historien Henri Guillemin a minutieusement démontré cela dans sa trilogie sur Les Origines de la Commune (Cette curieuse guerre de 1870, L’Héroïque défense de Paris et La Capitulation), synthétisée dans sa série de conférences éponyme.

 

 

En 1940, il en est plus ou moins allé de même. Les élites politiques et économiques françaises ont vu dans l’Allemagne nazie un péril infiniment moins grand que le danger socialiste (à cette époque, cette doctrine n’avait pas encore été dévoyée et portait des valeurs authentiquement progressistes), et, plus encore, ont considéré qu’un « désastre » militaire pourrait permettre à la France de renouer avec ses traditions réactionnaires et d’abroger les nombreuses hérésies introduites par le Front Populaire. Ce fut notamment tout l’effort de Pétain, qui œuvra en ce sens au moins à partir de 1936. Et autour de lui, nombreux sont ceux qui firent Le choix de la défaite, pour reprendre le mot de l’historienne Annie Lacroix-Riz. Encore une fois, Henri Guillemin a établi ces faits dans ses ouvrages Nationalistes et nationaux (1870 – 1940) et La vérité sur l’Affaire Pétain, condensés dans sa série de conférences correspondante.

 

 

Dans un cas comme dans l’autre, Paris fut occupée par l’ennemi, la Prusse bismarckienne en 1871, l’Allemagne nazie en 1940. Il est difficile de parler d’autre chose que de haute trahison de la part des élites françaises, bien que la tradition politique et historiographique continue à porter la plupart de ses protagonistes aux nues – à l’exception de Pétain, que certains voudraient réhabiliter : ils ont raison dans le sens où Pétain n’a fait que perpétuer une tradition de collaborationnisme fermement ancrée dans la République, mais en prenant pour cible le régime républicain lui-même et les Juifs, et non plus le prolétariat français. Il ne peut en aller autrement, tant nos élites restent engagées sur cette ignoble voie.

 

 

Mais s’il est établi que les élites françaises, corrompues et apatrides, n’ont eu de cesse de bafouer les intérêts du peuple et de la Nation au moins depuis la IIIe République, qu’en est-il du peuple français ? Comment a-t-il accueilli l’Occupant étranger en 1871 et en 1940 ?

Henri Guillemin rapporte que « Les Prussiens sont entrés à Paris le 1er mars [1871], et Paris s’est comporté d’une manière très noble. Il faut se souvenir de ce qui s’était passé lors de l’entrée des Alliés – et en particulier des Cosaques – dans Paris en 1815. On avait assisté à des scènes hideuses. Lorsqu’ils étaient entrés dans les quartiers populaires, ça n’avait pas bougé, mais lorsqu’ils sont arrivés dans les quartiers riches, sur les grands Boulevards, ça avait été des ovations. Les femmes du monde montaient en croupe sur les chevaux des Cosaques, qui étaient les libérateurs, ces étrangers qui venaient ramener le Roi. Le 1er mars 1871, on ne voit rien de semblable, alors que cette fois-ci, les Allemands rentrent par les beaux quartiers de Paris – ils entrent par Neuilly, par le 16e et par le 8e arrondissements, par les Champs-Elysées. Tout le monde a fermé les fenêtres, toutes les boutiques sont fermées : ils entrent dans un silence de mort.  » Puis, lorsque la mystification de la pseudo-famine – qui aurait imposé l’armistice – et la haute trahison des élites furent révélées au peuple de Paris, ce fut une explosion générale d’indignation qui culmina avec la Commune, dans laquelle les Parisiens de toutes les couches sociales s’engagèrent le 26 mars 1871 en votant massivement pour les « rouges » : ceux-ci avaient été écrasés aux élections de 1870, mais triomphaient à présent comme les seuls défenseurs authentiques de la Patrie.

En 1940, alors que même un petit pays comme la Hollande, vaincu et occupé par les Nazis, pouvait s’enorgueillir de la nomination de l’Allemand Seyss-Inquart pour le diriger (la Reine Wilhelmine proclama que « Le rouge de la honte nous serait monté au visage si l’envahisseur avait choisi pour ce poste quelqu’un de notre nationalité. Cette ignominie du moins nous aura été épargnée.  »), la France n’eut pas ce bonheur. Elle fut le seul pays à s’engager dans la voie de la reddition la plus déshonorante, de la collaboration et même du collaborationnisme forcené avec l’Occupant par le biais de son plus haut représentant légal, maréchal de surcroît, auréolé d’une (fausse) aura de héros de la Première guerre mondiale. Il fut suivi par la grande majorité des Français, qui l’acclamèrent jusqu’au 26 avril 1944, lors de sa dernière visite à Paris, tandis que De Gaulle resta longtemps une figure marginale. Seule une infime minorité de Français s’engagea dans la lutte contre les nazis. Deux millions de Français fuirent Paris avant l’arrivée des Allemands, mais le million restant coexista paisiblement avec l'Occupant.

 

 

Si Paris est, comme le disait Louis Veuillot, « le cancer de la France et le scandale du monde » du point de vue des « gens de bien » ou possédants (Veuillot exprimait alors sa haine pour la Commune), il appartient aux Parisiens de retourner ce titre contre leurs élites indignes et vénales qui bafouent la démocratie et « montent en croupe » sur les chars sionistes, ovationnant les massacres de l’Occupant israélien. Allons-nous suivre la voie de De Gaulle, de Pétain ou de la majorité d’attentistes ? Il est du devoir de chacun de dénoncer autant que possible cette nouvelle Occupation de Paris par une entité sinon ennemie, du moins étrangère, colonisatrice et terroriste, dont l’infanticide est le sceau le plus caractéristique. La Résistance d’aujourd’hui ne s’exprimera certes pas par les armes ou la violence comme en 1940, mais sinon par la protestation et la désobéissance civile, du moins par le retrait. Il faut pour le moins que les Parisiens, plutôt que de répondre à l’appel d’Anna Hidalgo-Collabo « à venir nombreux », boycottent Paris-plages ce jour-là et répondent par « un silence de mort » à cet outrage. Et quant à ceux en qui la flamme de la Résistance et de la dignité brûle encore, puissent-ils s’y infiltrer et perturber autant que possible cet événement, individuellement ou en groupes, à toute heure, de tous côtés, par toute manifestation pacifique, en faisant entendre la voix du peuple Français et celle du peuple Palestinien – cris, slogans (Israël Terroriste ! Hidalgo Collabo ! Gaza, ghetto de Varsovie, enfants innocents face à la barbarie ! …), tracts et photos, drapeaux, banderoles, poupées calcinées en mémoire d’Ali Dawabcheh, des enfants Bakr et des 547 autres enfants ayant péri à Gaza l’été dernier, etc. Qu’ils fassent preuve d’inventivité : le peuple français, et Paris en particulier, en a toujours eu à revendre. Cela a encore été démontré durant l’été 2014, lorsque des dizaines de milliers de Parisiens ont défié l'interdiction du Préfet de Police de Paris (la seule au monde !) pour manifester en solidarité avec Gaza.

 

 

Bien sûr, en cette pseudo-démocratie-Charlie, un peu de courage sera également requis, car il faut s’attendre à être interpellé sans ménagements par les forces de l’ordre – voire passé à tabac par les miliciens de la LDJ, considérée comme terroriste et interdite en Israël et aux Etats-Unis, mais ayant pignon sur rue en France ; quiconque veut rendre quelques coups pour l’honneur doit s’assurer de n’avoir pas affaire à des agents de police en civil, ce qui n’est pas évident – et à subir jusqu’à 48 heures de garde à vue. Celles-ci peuvent même être agrémentées d’inculpations mensongères pour outrages, violences, etc., qui seront néanmoins solennellement attestées par des agents assermenteurs – c’est l’expérience qui parle : je n’ai pas fait de prison ni n’ai comparu devant un juge, car les mensonges étaient trop gros, mais j’aurais pu ; il faut bien savoir que nous avons affaire à des gens sans scrupules et sans honneur, mais pas à des lumières... Mais Gaza mérite bien ça, et tel est le prix de la dignité. J’y serai, et j’espère que nous serons nombreux à faire entendre notre voix.

 

 

Sayed Hasan

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 12 août 2015 18:09

    Bonjour, Sayed

    Bien que très hostile à cette journée, pour le moins mal venue, un an après le massacre des Palestiniens, je trouve le ton de votre article choquant car il fait des amalgames excessifs.

    De tels excès ne servent pourtant pas la cause que vous voulez défendre, c’est une évidence. Et pour cause : Tel Aviv est réellement une ville progressiste et tolérante qui ne peut être considérée comme représentative de la scandaleuse action politique de l’Etat d’Israël.

    Le problème est que Tel Aviv est la capitale d’un Etat qui commet régulièrement des crimes de guerre et pratique une politique de ségrégation et de spoliation à l’égard des Palestiniens. C’est à ce titre que Tel Aviv-sur-Seine est une très mauvaise idée. D’où ma condamnation personnelle à l’encontre de Hidalgo et Julliard, coupables au minimum d’avoir manqué de discernement.


    • benedicte_gab 13 août 2015 04:36

      @Fergus
      Non ce n’est pas une ville progressiste, juste une vitrine prétendue progressiste du régime fachiste d’Israel : lire l’article de Ha’Aretz relayé par Courrier International en 2012 et qu’il a republié actuellement en écho à Tel-Aviv sur plage :

      "Les artistes de Tel-Aviv ne veulent plus être la vitrine d’Israël / En 2012, nous publiions cet article, racontant la colère des artistes de Tel-Aviv qui, lassés d’être utilisés pour améliorer l’image du pays, ont refusé de participer à la “Nuit blanche”. Un boycott qui fait écho à la polémique autour de l’événement “Tel-Aviv sur Seine”, organisé par la mairie de Paris, en août 2015..... 

      Lire la suite ici http://www.courrierinternational.com/article/2012/07/19/tel-aviv-sans-nuit-blanche


    • Fergus Fergus 13 août 2015 09:18

      Bonjour, benedicte_gab

      Je parlais de la population de Tel Aviv et non de l’ambiguë municipalité.


    • eric 13 août 2015 10:57

      @Fergus, Bonjour....
      Amalgame excessif ? Qu’en termes élégant ces choses la....Ce type vient en gros nous expliquer que c’est la faute de Jules ferry et a Hidalgo si un bébé est mort dans un incendie criminel en Palestine et qu’ils sont bien pire qu’Hitler. Je vous ferai remarquer qu’on peut choisir ses amis et allies et qu’on peut manifester pour n’importe quoi, mais le peut on avec n’importe qui ?

      Quelqu’un qui part manifester contre la plage socialiste avec ce genre de conviction dans le crane, ne peut y aller qu’avec l’intention d’en découdre. Tous ceux qui lui tiendront compagnie seront des complices objectifs.

      Il ne suffira pas de dire que c’est la Mairie qui est objectivement coupable.


    • OMAR 13 août 2015 17:25

      Omar9

      Salut @Fergus

      J’apprécie votre sérénité, tolérance et sens de l’équité.

      Mais Tel-Aviv a été battis sur des quartiers et villages palestiniens qui ont été rasés.
      D’ailleurs, c’est ainsi que fut construit Israël, sur la Palestine.

      C’est de cette ville que furent créés les groupes terroristes,la Haganah et l’Irgoun qui lancèrent les premières actions de colonisation contre Jaffa.

      C’est aussi de cette ville que les derniers bombardements barbares contre Gaza, furent planifiés et ordonnés.

      Vous savez, le chant des sirènes et beau aussi...


    • Pomme de Reinette 15 août 2015 14:31

      @Fergus

      Ahlala, elle est bonne celle là !
      Tous ces braves internautes bien de chez nous qui donnent la réplique à la tribune d’un membre du hezbollah qui affiche une photo de profil avec des soldats faisant le salut nazi !!

      (faire un tour sur son blog, ça vaut le détour) smiley
      Et n’oubliez pas de cliquer sur la photo de profil !

      Agoravox publie ce machin grotesque ?


    • L’Humaniste Réaliste 12 août 2015 18:49

      C’est n’importe quoi cet article. Je vais refaire mon petit speach :


       - Israël la seule démocratie de la région, 
      - Israël n’est pas un apartheid, comme on le dit trop souvent, il a parmi sa population + 20 % d’arabes (ce sont des palestiniens que je sache ?) qui ont les mêmes droits que les israéliens juifs. De plus, il naturalise actuellement beaucoup d’arabes de Jérusalem-Est, mais ça on n’en parle pas ! 
      -vous ne parlez pas des victimes israéliennes justement (dernière en date : une femme de 27 ans brûlée dans sa voiture après l’affaire du bébé palestinien).La surenchère victimaire peut se faire, ça ne fera pas avancer le débat.
      - les photos d’enfants morts qui circulent partout, présentés comme des enfants palestiniens, sont en fait souvent des photos d’enfants syriens victimes de la guerre !

      ...Etc.

      Le gouvernement de Netanyhau n’est pas une chance pour Israël, puisqu’il ne cesse ni la colonisation, ni n’entame de procédure de reconnaissance d’un état de Palestine, mais ce n’est pas une raison d’accabler TOUS les israéliens, qui souvent descendent dans la rue contre leur gouvernement, notamment après la mort du bébé palestinien, unanimement condamné en Israël (L’EI s’excuse quand il décapite ?).

      A entendre les anti-sionistes primaires, Israël est le summun de toutes les atrocités du monde.

      Il faut savoir raison garder, réfléchir, comparer, je vous renvoies à ce texte paru dans boulevard voltaire.


      • frugeky 12 août 2015 23:46

        @L’Humaniste Réaliste

        Apartheid oui et c’est un spécialiste qui le dit, M. Desmond-tutu.

        Seule démocratie...arf...et les détentions administratives sur ordres de tribunaux militaires, c’est de la démocratie ?

        Eh klarsfeld, valls, là, oui là vraiment il y a risque avéré de trouble à l’ordre public !


      • OMAR 13 août 2015 17:38

        Omar9

        Vous êtes un fieffé menteur, @L’Humaniste Réaliste

        Faire passer une femme qui brule une voiture pour un refus de cigarette, pour une victime, il faut être effrontément ... sioniste.
        http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/30/97001-20150430FILWWW00048-elle-brule-une-voiture-brulee-pour-cigarette.php

        Par contre, vous avez parfaitement éludé le fait que deux palestiniens ont été tués par Israël, depuis que le bébé palestinien a été brulé.
        http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/La-colere-des-Palestiniens-apres-la-mort-d-un-bebe-brule-vif-2015-08-01-1340420

        Arrêtez non pas votre speech, mais votre hasbara...


      • porcinet 14 août 2015 21:53

        @frugeky
        Ces tarés socialos fricotent tellement avec Israel et ses pires dérives qu’ils en sont maintenant à rejoindre les intoxiqués sionistes de l’UMP néo-ripouxblucains adorateurs de l’état hébreu quels que soient ses crimes de masse. Nicolas Sarkozy, les connards sionos du PS (Valls, Moscovici, Hollande, Fabius, BHL et Cie) peuvent s’embrasser goulûment sur la bouche, ils sont du même berceau.

        Leur seule pauvre justification pour ce soutien aveugle est le côté branché de Tel Aviv, ses filles délurées, ses gays, ses faux déviants bobos de classe. Paris/Tel Aviv est un vrai programme bobo judéo-siono-branché. 


      • juluch juluch 12 août 2015 19:06

        La prochaine fois se sera Alger sur Seine.....pas d’inquiétude !!!


        Pfffff !!

        • OMAR 13 août 2015 17:39

          Omar9

          @juluch

          Dien Bien Phu sur Seine, serait plus indiqué...


        • juluch juluch 13 août 2015 23:50

          @OMAR

          Euh....pourquoi Dien Bien Phu ?

        • OMAR 14 août 2015 01:43

          Omar9

          @juluch

          Pour les mêmes raisons qui t’ont fait choisir Alger....


        • juluch juluch 14 août 2015 13:04

          @OMAR


          T’as Oran si tu préfères, ça me dérange pas c’est au bord de l’eau.  smiley

          par contre, Dien Bien Phu est au milieu des terres.. smiley

        • Alex Alex 12 août 2015 20:02

          Le jour où le « musulman français » que vous prétendez être écrira son nom en français, je lirai peut-être vos articles, sous réserve que leur titre ne soit pas aussi exagéré que celui-ci, et ne manifeste pas autant de haine envers le pays qui vous permet de vivre bien mieux que dans celui de vos parents.

          Alternative : écrivez votre nom en arabe, et postez sur les sites musulmans de la péninsule arabe.

          • wesson wesson 13 août 2015 11:45

            @Alex
            Etre Français, ce n’est ni une religion, ni une langue, ni un nom, pas même un territoire, mais un état d’esprit.


            C’est faire sienne de la devise « Liberté, Egalité, Fraternité ». C’est ça pour moi être Français.

            C’est pourquoi Sayed ou Mouloud est aussi Français que Bernard, ou David, dès lors que dans sa tête, on l’est.



          • Onecinikiou 13 août 2015 12:48

            @wesson

            C’est du Mélenchon dans le texte. Le même genre de délire existentiel qui fait fie de la réalité anthropologique, qui veut que l’on se vie aussi, et peut-être même avant toute chose, comme des héritiers. 

            Evidemment qu’être français c’est s’inscrire dans un territoire, un terroir, une langue, un peuple majoritaire, des us et coutumes, des traditions, des moeurs. 

            La France n’est pas un régime politique - ce qu’est la République - mais une nation, un pays, une patrie, une entité charnelle. 

            La France péexiste à la République, n’en déplaise aux fossoyeurs de l’histoire et aux mystificateurs francs-maçons. 

            Si ce n’était le cas cela voudrait dire, conformément à la vision fantasmatique de notre confrérie qui veut la revisiter pour mieux la faire concorder avec ses délires, que la France n’éxistait pas avant la République, alors qu’elle fut fondé par un roi converti au catholicisme 13 siècles avant son avènement, que ses frontières politiques était fixée depuis au moins 5 siècles avant la Révolution, que le français était devenu langue officielle depuis l’odronnance de Villers-Cotterêts en 1539, et qu’accessoirement, des générations entières de français se sont sacrifiés, tant au combat qu’au labeur dans les champs, pour en transmettre à leurs descendants l’usufruit.

            C’est donc d’une falsification, d’un scandaleux revisionnisme historique, d’un délire hors sol et d’une vision abstraite et sans substance de la réalité, que nos gauchistes totalitaires fondent leur perception idéologique et veulent la traduire poltiiquement. 

            A ce compte, le milliards d’africains en guenille peut correspondre demain à la définition inepte du Français qu’en font nos maçons du Grand-Orient. 

            D’ailleurs immense contradiction d’où éclatent au grand jour le paternalisme gauchiste qui justifia hier la colonisation du continent africain : Wasson peut-il décemment affirme que les 10 millions d’immigrés que la France a daigné acceuillir sous injonctions de différents lobbys ces quarante dernières années - non du peuple entendons-nous bien, et dont on ne peut pas dire que ces flux considérables aient servi ses intérêts généraux ni non plus du prolétariat - peut-il soutenir donc qu’une majorité correspond et s’est appropriée la devise de la république, qui selon lui vous fait Français ?

            La bonne blague.

            La France et son peuple majoritaire crèvent de ces délires. Wesson et dserrière lui Mélenchon sont tout autant coupable que le Grand patronat ou le Lobby surpuissant dans ces processus fondamentaux dans la mesure où ils ont cautionné, et continuent de cautionner follement, la submerssion migratoire en cours et la tiers mondisation de fait du pays. 

            Au poteau !

          • Alex Alex 13 août 2015 16:57

            @wesson

            « C’est pourquoi Sayed ou Mouloud est aussi Français que Bernard, ou David, dès lors que dans sa tête, on l’est. »

            Pas de problème, mais comment prononcez-vous 7asan ?

          • wesson wesson 13 août 2015 23:56

            @Alex
            mais comment prononcez-vous 7asan ?


            Touché : Je ne sait pas. 

            Yassan ? 

            quoiqu’il en soit, il m’en faut un peu plus pour lui coller l’étiquette « 5ème colonne ».

          • Jonas 14 août 2015 08:39

            @Alex

              Sayed et Mouloud peuvent en effet avoir la nationalité Française. Mais la vraie question est : ont-ils l’identité Française ? Pour ma part , je ne le crois pas mise a part une minorité courageuse qui connaît le tarif , les autres sont plus des Français des« avantages sociaux. » 

            Si vous parlez arabe , essayez d’interroger les nouveaux immigrés à l’abri de leurs frères en religion.( Car ils se méfient les uns des autres.)Vous seriez étonné de leurs réponses. 
            A un ingénieur ( d’après lui ) syrien je lui ai posé la question suivante. : Pourquoi vous insistez pour venir en Europe ? Alors que vous trouverez , un emploi plus facilement dans les Emirats , au Koweït ou au Qatar , pays riches et employant des étrangers d’autres religions . Où en Indonésie ou  Malaisie . ? 
            Sa réponse fut cinglante " Je ne veux plus vivre dans un pays arabe ou musulman pour construire mon avenir. Vous occidentaux, vous êtes des naïfs , vous ne connaissez pas la mentalité de ces pays et leurs mensonges.
            Les sociologues du 9/3 feraient mieux de s’intéresser à ces nouveaux venus et non pas à juger les arabo-musulmans sur notre territoire avec les constructions du passé. Mais hélas , très peu maitrise l’arabe et leurs études sont appuyées sur des interviews faites par leurs jeunes étudiants dans les cités. 
             
            La France dans sa longue et belle histoire( avec sa part d’ombre et de lumière) a accueilli des millions d’étrangers de toutes les origines et de tous les continents, et en l’espace d’une génération ou deux , ils se sont fendus dans la communauté nationale. 

             Jamais au grand jamais une communauté étrangère n’a osé vouloir changer les valeurs de la France ni a lui imposé sa religion. Jamais au grand jamais , il n’y eu en France une communauté se revendiquant d’abord de sa religion que de sa nationalité d’origine. 
            Ce qui est le cas avec la communauté Arabo-musulmane , inadaptable et y réformable. Cette communauté n’a rien fait pour améliorer la situation de son pays d’origine , qu’elle a fui au péril de sa vie et une fois installée et bénéficiant de la générosité de l’Etat providence , la voilà qui veut reproduire ce qu’elle a fui .
             
            C’est là la différence entre les générations des immigrés du passé et celles d’aujourd’hui. 
            Ne pas tenir compte de cette différence c’est préparer notre pays a des heures sombres. 
            Regardez une mappemonde pour avoir le coeur net. 










          • Garance 12 août 2015 20:26

            Article outrancier d’un auteur qui fait un amalgame avec le nazisme sans savoir ou voulant oublier des faits historiques


            Les palestiniens furent de zélés partisans du nazisme : 



            Comme disait Goebbels dont vous êtes un adepte : " Plus c’est gros : plus ça passe

            Ce qui n’enlève rien à la connerie qu’est Tel-Aviv sur Seine ou il faudrait me payer trés cher pour y aller faire un tour



            • César Castique César Castique 13 août 2015 08:04

              @Garance

              « Les palestiniens furent de zélés partisans du nazisme. »


              J’ai encore en mémoire - ce n’est pas vieux - un salon, international, du livre, où le stand palestinien vendait Les Protocoles des Sages de Sion. De là à penser qu’ils en sont désormais de zélés nostalgiques, il n’y a pas loin.

            • OMAR 13 août 2015 17:52

              Omar9

              Allons, allons @Gras rance

              Arrête ton chichi...

              Toi te payer, quand ta patronne Pollution Narine fait des pipes à l’ambassade israélien aux USA pour qu’il veuille bien la recevoir ?
              http://www.lefigaro.fr/politique/2011/11/03/01002-20111103ARTFIG00718-marine-le-pen-rencontre-l-ambassadeur-d-israel-a-l-onu.php

              Toi, t« aimerai plutôt faire un saucisson/pinard au diner du CRIF...

              900 euros et tu pourra aussi entendre des halouferies sur les bougnoules, de la part de R. Cuckierman.

              Et puis, t’as raison, c’est les palestiniens qui étaient à Vichy et qui ont organisés la rafle du »Vel d’Hiv".

              Pauv’ type.


            • Le Sudiste Le Sudiste 12 août 2015 20:33

              Ils vont déplacer des centaines de crs et flics en tout genre ! C’est pour rendre le truc plus réaliste.
              Comme à la maison ! Cernés par les mitraillettes !


              • fred.foyn Le p’tit Charles 13 août 2015 08:02

                 Journée de la collaboration...Au PS depuis Pétain ils sont champions pour collaborer avec l’ennemi.. !


                • bourrico 7 13 août 2015 08:50

                  @Le p’tit Charles

                  Ouais, le droite était toute en résistance, c’est bien connu, d’ailleurs elle a tout fait pour éviter la guerre.

                  D’ailleurs les industriels sont tous des gauchistes qui préféraient le nazisme au communisme.
                  Et les maquis communistes que tout le monde s’empressait d’armer ne sont qu’une invention.

                  Il est trop tard pour toi je cois, y a trop de boulot, tu vas mourir bête.


                • fred.foyn Le p’tit Charles 13 août 2015 08:54

                  @bourrico 7...Nous sommes sous gouvernance de gauche (le PS..) il me semble..c’est vrai (suis je bête..) vous avez la carte du parti c’est bien connu.. !

                  Bonne journée...phare d’un petit « porc »...c’est d’actualité en ce moment.. ?

                • bourrico 7 13 août 2015 10:28

                  @Le p’tit Charles


                  Encore raté pauvre con, je suis encarté nulle part.
                  C’est pas la première fois, t’es sénile et tu radotes. (un point commun avec momo)

                  Et sinon minable, t’as donc rien à dire que ce que je t’ai répondu ?
                  Les industriels de gauche, les maquis communistes inexistants tout ça ?

                  C’est trop facile de te mettre le nez dans ta merde, j’ai presque honte de me foutre de ta gueule tellement c’est simple... mais tellement plaisant.

                • fred.foyn Le p’tit Charles 13 août 2015 10:57

                  @bourrico 7...Je tiens à vous remercier pour ces commentaires qui font bien rire mes élèves en Fac...
                  Vous êtes un « spécimen » d’étude très intéressant ; mais je doute que vous le sachiez..Dommage pour vous, mais pas pour mes élèves...Encore merci pour vos contributions...Bonne journée.. !


                • bourrico 7 13 août 2015 11:00

                  @Le p’tit Charles

                  C’est ça, allez, file te cacher la queue entre les jambes.


                • bourrico 7 13 août 2015 11:02
                  ouh punaise, j’allais rater ça : 

                  Je tiens à vous remercier pour ces commentaires qui font bien rire mes élèves en Fac...



                  Tu comptes faire croire ça à qui ? smiley smiley

                  T’es désespéré à ce point la ?

                •  
                   

                   Le troupeau arabe du ghetto, rap, dealer, esclave de barcasse biberonné ... immature à la tétée des subventions où de la caf ... incapable de se battre contre les barbus où contre le dictateur... trouillard qui se vend au Capital.
                   

                  dans son rapport au politique, cette plèbe du mondialisme est en subordination totale (à l’élite juive notamment, voir les chefs d’ SOS-racisme). Elle est soumise à la loi (malgré tous les efforts de Taubira), dépendante des subventions, des prébendes du Capital.

                  Le relationnel est réduit au ludique, à la mode (casquette, capuche du benêt), la comédie humaine est la finalité du ghetto. Non que le colon de la mondialisation veule cette comédie comme fin, mais c’est son seul moyen d’expression collective, de politisation des conduites (fuck le Benêtland du rappeur), sémiologie des prestiges individuels (la Masérati, les putes et la Rollex en or), substitut à la vision politique.

                   

                  Juste du troupeau mondialiste.


                  • bourrico 7 13 août 2015 08:52
                    3ème Reich sur Seine.... Rien que ça... tout dans le mesure à ce que je vois.

                    Eh Massachiotte, on en a trouve un du même niveau que toi, il a même pondu un article, vous allez pouvoir discuter entre vous.

                    • L’Humaniste Réaliste 13 août 2015 09:15

                      Après réflexion, ma réponse était beaucoup beaucoup trop soft, car la référence à Goebbels faite par Garance est tout à fait judicieuse.


                      L’article de Sayed 7asan est un modèle de désinformation créé par Goebbels dans les années 30 avec la complicité du mufti de Jérusalem Mohammed Amin al-Husseini voir son édifiante bio sur internet.

                      Je vais être aussi excessive que Sayed 7asan :

                      - Comment comprendre et admettre que depuis 1948 une poignée déterminée (250000 soldats) puisse tenir tête à une coalition d’états puissamment armés(plus d’1 million) ? l’explication de l’aide américaine n’est pas suffisante, les états arabes ont eu un armement anglais, français, et surtout soviétique, aujourd’hui iranien, et ce ne sont pas les américains qui ont trouvé les solutions (payée s certes mais pas inventées). 
                      Il y a de quoi être frustré et amer.

                      -Quant à voler la Palestine, les arabes ont volé le magreb, les marocains le sahara occidental, les turcs depuis trente ans la moitié de chypre pourtant dans UE, sans parler des kurdes, seul Israël est le méchant et tient tête au monde.

                      Je n’arrive même pas à être aussi excessive que Sayed 7asan...,mais, moi, je ne suis pas aveuglée par la haine, je cherche à être objective. Bien sûr qu’il y a des excès, qu’ Israël doit arrêter la colonisation, et accepter la création d’un état arabe à de bonnes conditions.
                      Le reste c’est les horreurs de la guerre. Rappelons qu’ Israël ne fait qu’assurer sa sécurité, réponse aux roquettes, chercher les entrées des tunnels où ils sont, soit au milieu des zones peuplées.
                      Quant aux photos, ce sont souvent celles d’enfants de Syrie ou autre, ou des truquages ou mises en scène, mais pas toujours en effet !  
                      Une certaine catégorie de la population, arabo-musulmane, est complètement anti-sioniste, mues en réalité par un violent antisémitisme qui avait pourtant disparu en France.

                      • Fergus Fergus 13 août 2015 09:28

                        Bonjour, L’Humaniste Réaliste

                        Heu... sauf erreur de ma part, les Juifs revendiquant la création d’Eretz Israël dans les années 30 étaient moins de 100 000, et sans les actions à caractère terroriste conduites ensuite par l’Irgoun dans le sillage de la constitution de la Haganah, il n’y aurait jamais eu d’Etat d’Israël et d’appel à la migration massive vers ce territoire très largement arabe.

                        La logique eût été la constitution d’un Etat démocratique mixte dès le début, mais ce n’était pas la volonté des dirigeants juifs qui voulaient voir émerger un Etat sioniste appuyé sur le renfort constant de nouveaux immigrés, en balayant d’un revers de main les inévitables dégâts humains.


                      • fred.foyn Le p’tit Charles 13 août 2015 09:36

                        @Fergus...Relisez l’histoire...ça urge.. !


                      • bourrico 7 13 août 2015 11:55

                        @Le p’tit Charles

                        Relisez l’histoire...ça urge.. !


                        Toi faudrait juste que tu la lise en fait.

                        Car voila ce que tu dis :
                        Droite résistance, gauche collabo.
                        Les industriels étaient tous cocos.
                        Les maquis communistes sont une invention.

                      • fred.foyn Le p’tit Charles 13 août 2015 12:15

                        @bourrico 7...Super..une réponse de L’UNIQUE.. ?

                        non..juste de l’eunuque.. !


                      • bourrico 7 13 août 2015 20:10

                        @Le p’tit Charles

                        Mes propos sont trop compliqués pour toi ?
                        Je dis ça parce qu’à chaque fois tu réponds à coté.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès