Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Troisième, second ou premier homme ? Interview de François Bayrou

Troisième, second ou premier homme ? Interview de François Bayrou

Le débat commence maintenant...

Interviewer François Bayrou était un challenge pour nos équipes. Il était le seul des candidats de premier ordre à avoir décliné ouvertement notre requête initiale en juin dernier. Celui qui plafonnait à moins de 7% dans les sondages, comme au précédant scrutin, est crédité depuis quelques semaine de 12 à 15 % d’intentions de vote et ce week-end de 30% de potentiel électoral (ah ! ces sondages).

Sera-t-il le troisième, voir le second, et pourquoi pas le « premier homme » de cette présidentielle ? Parviendra-t-il à faire entendre sa voix ? Et quel est son message, sa vision, son programme ? Connaissez-vous ne serait-ce que « l’Homme François Bayrou » ?

Nous lui avions demandé 1 heure. Il nous en a accordé 3. Voici, en 13 parties de 7 à 22 minutes, l’intégralité de cet entretien, la seconde émission de webTV politique du PoliTIC’Show « Futurs Présidents », les rencontres de citoyens lambda avec ceux qui sont le quartet de tête des prétendants à l’Élysée.


- Vidéo 1 > Introduction (7 minutes)


PoliTIC’Show #2 (1/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Début de son « portrait », de sa bio, nous évoquons : ses parents, son enfance, sa femme, ses enfants, leur exposition médiatique, la « peopolisation », ses jeunes années, la mort de son père, Calixte...

- Vidéo 2 > Les livres (7 minutes)


PoliTIC’Show #2 (2/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Suite de son « portrait », nous évoquons : son premier livre sur Henry IV, les chevaux de course, son patrimoine, son dernier livre « Au nom du tiers état », chez Hachette Littérature, les aspirations révolutionnaires, la crise démocratique, institutionnelle et médiatique dans notre république...

- Vidéo 3 > Ses débuts (14 minutes)


PoliTIC’Show #2 (3/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Suite de son « portrait », nous évoquons : ses débuts en politique, le ministère de l’éducation, ses réformes, la coresponsabilité, Michel Rocard, son entrée au Parlement Européen, la campagne présidentielle de 2002, les sondages, retour sur les médias et le traitement de la vie politique, les surprises des seconds tours et le 21 avril 2002, la confiance, le re-fondation de la République, puis François Bayrou fini par une confidence«  : ce qu’il a longtemps cru, ce qui n’est pas vrai, les mensonges, scandales et connivences, du courage de dire »non" à la représentativité de l’Assemblée Nationale...

- Vidéo 4 > La gifle (7 minutes)


PoliTIC’Show #2 (4/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Suite de son « portrait », nous revenons sur cet « évènement » de la précédente campagne, sur les français, la fermeté et l’authenticité, sur le récit inédit du contexte de cet gifle, des circonstances et de l’analyse qu’il fait de cette expérience, la perception par les français de ce geste, les courriers reçus « des familles », la crise de l’autorité parentale et des repères des populations immigrées...

- Vidéo 5 > Où est l’UDF ? (11 minutes)


PoliTIC’Show #2 (5/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Suite de son « portrait », sa marionnette et l’image de « Bayrou, le naïf » la création de l’UMP et le départ de 4/5 des députés de l’UDF en 2002, l’opposition au gouvernement, la censure, l’électorat chrétien et les liens entre la droite et celui-ci, son rapport au religieux et au spirituel, le conservatisme et le progressisme à l’UDF, les conséquences de ses croyances, la laïcité, la loi de 1905, les guerres de religions, le financement des lieux de culte...

- Vidéo 6 > 2005 : La rupture (13 minutes)


PoliTIC’Show #2 (6/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Suite de son « portrait » : François Bayrou Présidentiable ? Premier Ministrable ? De qui ? La confrontation avec Nicolas Sarkozy, face à la vision du PS, « l’autre finale » qu’il appelle de ses vœux, le cas de la DAVSI, ses propositions sur les droits d’auteur, le logiciel libre et « l’autre modèle de société, coopérative, non marchande », les contradictions du candidat Bayrou, la créativité et la rémunération des artistes, sa vision à 5 ans, le départ de l’UDF du Parti Populaire Européen, ses positions concernant l’entrée de la Turquie (non), le problème kurde, sa vision de l’Europe demain, ses frontières, les USA et l’élargissement européen (l’échange fini lors du changement de bande, la recherche en cours sera veine)...

- Vidéo 7 > Le TCE et l’UDF (13 minutes)


PoliTIC’Show #2 (7/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Suite de son « portrait », 2005 toujours, le TCE, son analyse de la déroute du « oui » qu’il dit avoir pressentie et exprimée à Jacques Chirac, les objectifs de l’Europe, les limites d’un référendum, un nouveau traité, les erreurs du précédant, sa réélection à l’UDF et les rapports de force au sein du parti depuis, « l’OPA de l’UMP », les exclusions et les départs d’ex-UDF, l’UDF « secte » ou « commando », son budget, les dissensions et le cas De Robien après Boutin, Baguet...

- Vidéo 8 > La politique et les médias (22 minutes)


PoliTIC’Show #2 (8/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Suite de son « portrait », nous évoquons : le CSA, la liberté d’expression du groupe parlementaire, la séparation des pouvoirs, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen et la constitution française, ses différences avec DSK, « pas grand chose », et le PS, les 35 heures, la position de Ségolène Royal, l’idée d’un « ticket présidentiel », l’alliance proposée en juin dernier au PS (fake ?!), sa stratégie pour la présidentielle de 2007 au regard de ses précédents ralliements à la droite, la majorité requise à l’Assemblée pour gouverner, et avec qui gouvernera-t-il (Rocard, Kouchner, Hulot, Barnier, etc ?), l’impatience des militants ; puis nous faisons un retour sur le rôle des médias dans la vie politique et sur les choix populaires, les méprises des sondages, la loi Léotard, la privatisation de TF1, la loi Carignon et les politiques avalisées par François Bayrou, le financement des partis politiques, ses erreurs et « insuffisances » passées, la défense du pluralisme, les « médias citoyens », Internet, le « 5° pouvoir », « ça va tout changer », l’information active versus information passive, les nouvelles fréquences, son soutien...

- Vidéo 9 > Le nouveau Bayrou (21 minutes)


PoliTIC’Show #2 (9/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Fin de son « portrait », sont évoqués : son rapport à Internet (suite) et la « révolution civique », son jeunisme apparent et son rapport à la jeunesse, ses refus de postes ministériels, camera versus langue de bois // chronique par BuzzBlog du « buzz » sur Internet généré par François Bayrou // différences flagrantes entre bruit quantitatif, et écho qualitatif, le (manque de) charisme, son évolution récente sur la question de l’union gay et de l’homoparentalité, l’union civile, l’adoption, simple ou plénière, les familles monoparentales, l’homosexualité, ses enfants, l’éducation, la tolérance, son mariage, le « vivre ensemble »...

- Vidéo 10 > Projet & horizons (12 minutes)


PoliTIC’Show #2 (10/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Nous évoquons : son programme en quelques mots, sa première réforme s’il est élu, deux « bonnes idées » des principaux partis français en lice, survolons une galerie de portraits et de « points communs » avec d’autres hommes et femmes politiques (De Gaule, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Royal, Blaire, Al Gore, Bush), il se confie à propos du 11 septembre 2001, nous parle de Massoud, de sa mort, d’Al Queda, de son regard sur ce fait marquant de l’histoire contemporaine...

- Vidéo 11 > Le programme présidentiel, partie 1/2 (15 minutes)


PoliTIC’Show #2 (11/13) > F.Bayrou
envoyé par politicshow

Sont évoqués : l’emploi, le chômage, le travail, le pouvoir d’achat, les déficits budgétaires, la politique industrielle, son « smal business act à la française », l’Europe et la dérégulation, l’éducation, l’expérimentation, les « établissements ghettos », la « sanctuarisation de l’école », l’orientation, la professionnalisation, la recherche, les « lois cadres décennales », les grandes écoles, l’armée, la défense, la prolifération nucléaire, le désarmement...

- Vidéo 12 > Le programme présidentiel, partie 2/2 (19 minutes)


PoliTIC’Show #2 (12/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Suite : Les institutions, la 6° République, le rôle du Président de la République, l’indépendance de la justice, « le garde des sceaux élus par l’Assemblée Nationale », le logement, la famille, la santé, l’amélioration de la qualité de la vie, les latitudes des politiques, la solitude, l’exclusion, la charité et le RMI, l’utilité sociale et la dignité, le changement climatique, l’environnement et l’énergie (voir également à ce propos son discours, fait une heure au par avant), dépasser les clivages idéologiques, le long terme, la taxation de la pollution, la « gouvernance mondiale » via l’Europe, la société de sobriété, la croissance durable, les nouveaux indices de développement et « l’IDH », l’immigration, la montée des communautarismes, l’insertion, le « contrat d’intégration », le co-développement, l’aide au Suds « pour que les africains puissent vivre en Afrique », la PAC assassine, l’insécurité, les banlieues, l’Etat délétère ou casqué, « l’obligation de résidence des agents publiques dans les quartiers », loi des bandes versus lois de la république...

- Vidéo 13 > Pour ou Contre ? (7 minutes)


PoliTIC’Show #2 (13/13) > F. Bayrou
envoyé par politicshow

Dernière partie de cette interview (les questions des internautes restantes n’ayant pas pu être posées sont listées ci-après) ; « Pour ou Contre » : le vote des étrangers, l’allocation universelle d’existence, les maisons closes et digression à propos de la prostitution, la dépénalisation du cannabis « il est dépénalisé par défaut », « l’alcool est une drogue », la discrimination positive, la réforme de la carte scolaire, l’interdiction de fumer dans les lieux publiques, la réforme du permis de conduire...

La discussion se poursuit maintenant...


Moyenne des avis sur cet article :  4.84/5   (722 votes)




Réagissez à l'article

160 réactions à cet article    


  • (---.---.226.133) 31 octobre 2006 11:26

    Lui a-t-on demandé ce qu’il faisait à la Trilatérale (où il s’est récemment fait remplacer par Jean-Louis Bourlanges) ?


    • (---.---.67.45) 31 octobre 2006 13:24

      Ce qu’il faisait à la Trilatérale, c’est rouler pour les financiers à l’échelle mondiale. C’est vrai qu’il ne va tout de même pas nous le dire...


    • Prêtresse Prêtresse 31 octobre 2006 14:42

      " L’essentiel... N’est pas sur la table. L’essentiel, se passe sous la table. S’il y a une logique dans ce que je fais, c’est une logique d’un homme qui veut rassembler les gens au delà de leur difference. Quand ils sont d’accord sur l’essentiel ! Et je les ai amené assez loin pour qu’ils aient pu vérifier qu’ils étaient d’accord sur l’essentiel " François BAYROU.

      Curieux ! La différence est égale au produit.

      — -


    • Ingrid (---.---.64.11) 1er novembre 2006 10:18

      On n’a pas besoin de tous ces baratins marchands sur « tel Seigneur, que propose-t-il »...

      Il suffirait d’un bref rappel de leurs casseroles, de leurs « relations » et de la politique des gouvernements dont ils ont fait partie... et hop ! Tous à la corbeille, de Le Pen à Buffet en passant par les UMP, PS, UDF...


    • bayrou (---.---.54.169) 9 novembre 2006 21:12

      Je n’ai jamais siégé à la trilatérale. On m’a proposé d’entrer dans cette association. Mais je n’ai pas donné suite. Désolé. François Bayrou


    • T.B. T.B. 21 novembre 2006 02:34

      Ha bon ? Et la liste ci-dessous, donnée par Quid, c’est du pipeau ? Comité français (de la Trilatérale 20 membres) :

      Edmond Alphandéry,

      Jacques Andréani,

      François Bayrou,

      Georges Berthoin (Pt d’honneur européen),

      Nicolas Beytout,

      Jean-Louis Bourlanges,

      François Bujon de l’Estang,

      Hervé de Carmoy,

      Henri de Castries,

      Bertrand Collomb,

      Michel David-Weill,

      Laurent Fabius,

      Denis Kessler,

      Anne Lauvergeon (note personnelle : 1ère fortune de France d’après FORBES 2006, Patronne d’AREVA > le nucléaire français, EPR, ITER)

      Pierre Lellouche,

      Dominique Moïsi,

      Benoît Potier,

      Henri Proglio,

      Jean-Philippe Thierry,

      Serge Weinberg (Pt).

      Ancien membre en Service public : Patrick Devedjian


    • T.B. T.B. 21 novembre 2006 02:38

      Source (on peut en trouver sur d’autres sites en anglais) :

      http://www.quid.fr/2006/Organisations_Internationales/Commission_Trilateral e/1


    • (---.---.187.98) 3 janvier 2007 21:14

      Comité français (18 m.) : Edmond Alphandéry, Jacques Andréani, Georges Berthoin (Pt d’honneur européen), Nicolas Beytout, Jean-Louis Bourlanges, François Bujon de l’Estang, Hervé de Carmoy (Vice-Pt européen), Henri de Castries, Bertrand Collomb, Michel David-Weill, Laurent Fabius, Denis Kessler, Anne Lauvergeon, Pierre Lellouche, Dominique Moïsi, Benoît Potier, Jean-Philippe Thierry, Serge Weinberg (Pt).

      F. Bayrou n’est pas cité


    • T.B. T.B. 18 janvier 2007 14:30

      En effet, il ne l’est plus ! Peut-être parce que la page a changé du fait de nouvelle édition QUID. Le lien que j’envoyais datait de l’édition 2006 (donc les données de 2005).

      Quoi qu’il en soit, son nom et d’autres, est cité dans le lien ci-dessous (10ème du groupe européen). 2004

      http://www.solidaridad.net:80/articulo2530_enesp.htm

      TB


    • L'équipe AgoraVox Didier 31 octobre 2006 12:17

      Je suis épaté par l’exploit de Nicolas Voisin. Chapeau. Une sacré interview. C’est incroyable ce qu’on arrive à faire aujourd’hui avec peu de moyens et du talent ! Bravo. Il y a de quoi faire des jaloux dans les médias traditionnels... smiley

      Je trouve Bayrou plutôt brillant dans ses réponses et d’ailleurs il semble bien connaître les rouages du net. J’attends avec impatience le reste des vidéos même si j’ai pas encore tout fini... smiley


      • C.D.MAB (---.---.103.190) 31 octobre 2006 12:39

        Je comprends ce que dit Bayrou et il m’arrive d’être souvent d’accord avec lui.

        Je pense qu’un jour, il aura un accord entre le centre et la gauche, mais dans le passé ça c’est toujours terminé par une trahison de la gauche.

        Les domaines d’accord et de désaccords doivent être idéologiquement clarifiés. La gauche et la droite ont eu dans leur passé des alliances contre nature avec leurs extrêmes - extrêmistes liberaux, extrêmistes étatiques - je ne parle pas de Le Pen le voyou avec qui tout le monde a joué ! - on doit pouvoir éliminer ces alliances.

        Mon maître Rocard est venu voir, comme un parpaillot fait un tour à l’Eglise, il n’a pas communié mais il a écouté. En attendant la suite, je reste sur la ligne de DSK.

        PS/ Ne pas écrire : « ses différences avec DSK, pas grand-chose », ce n’est pas exact et vous faites perdre sans raison des voix socialistes à DSK


        • (---.---.67.45) 31 octobre 2006 13:23

          DSK est un partisan de la vente des universités aux oligarchies financières et aux multinationales. Ce n’est qu’un exemple. Il est aussi réac que n’importe quel Sarko ou n’importe quel Bayrou. C’est d’ailleurs, en réalité, la ligne du PS, de l’UMP, de l’UDF...


        • Olivier (---.---.193.183) 31 octobre 2006 13:29

          Alors donc, vive Besancenot !

          Il faut tout nationaliser, interdire aux entreprises de licencier (donc également d’embaucher), augmenter fortement les impots, bla bla (démago de gauche).


        • Roro (---.---.13.118) 31 octobre 2006 14:55

          Il est clair ke si on en croit nos deux amis (courageux en plus, puisk’on a droit k’à leurs IP), tout ski est pas du plus pur communisme trotskyste est nul.


        • parkway (---.---.18.161) 31 octobre 2006 16:46

          a cd mab,

          encore faudrait-il que le PS soit un parti de gauche !!!

          C’est loin d’être le cas !

          je n’ai pas vu les videos de l’auteur.

          Que dit bayrou du TCE de GISCARD ?

          il est tjrs pour ?

          Alors, ce qu’il semble dire ne tiendrais pas debout !

          on ne peut pas être anti-pourri et pro TCE.


        • Nicolas Voisin Nicolas Voisin > Nues Blog 31 octobre 2006 21:37

          non, non, un simple copié collé donne : ses différences avec DSK, « pas grand-chose », ce qui n’est pas pareil ;)

          (entre guillemets sa réponse, avant, le sujet évoqué ;)


        • Sam (---.---.116.120) 1er novembre 2006 10:35

          on ne peut pas être anti-pourri et pro TCE.

          Je n’ai écouté que cette vidéo. Bayrou répète qu’il savait que les Français voteraient contre.

          Il explique que les Français attendent un texte clair et simple.

          Mais il ne révèle pas avoir changé d’avis. Donc, il voterait toujours OUI au TCE ; au prétexte qu’on a besoin d’Europe.

          En clair, il comprend que les français ait besoin de politique neufs, intègres et humbles...Mais lui reste toujours aussi réac et attaché aux libéralisme, même s’il se gargarise d’Europe. Une Europe totalement floue.

          Et il n’a toujours pas raconté ce qui se disait à la Trilatérale, pas plus que DSK n’a révélé la teneur des entretiens au Bilderberg, ou Beytout, ou Fabius...


        • Noireb (---.---.73.203) 2 novembre 2006 09:31

          @Sam

          Effectivement, il ne dit pas qu’il voterait non.

          Mais le fait important c’est qu’il prétend que les francais n’ont rien compris à ce texte et l’ont largement interprété comme une dérive vers l’ « ultra-libéralisme ».

          Ce qui, selon Bayrou, N’EST PAS LE CAS.


        • huguenot (---.---.127.129) 3 novembre 2006 19:39

          Les parpaillots sont aussi avec BAYROU !


        • clairette (---.---.109.149) 5 novembre 2006 09:20

          @ Huguenot : s’il vous plaît, pas de communautarisme Calviniste ou Luthérien ! Les protestants ont, fort justement, toujours refusé ce type de démarche !

          Mais je prends votre réflexion pour une simple boutade !

          Pour l’équipe qui a fait l’interwiev : bravo pour ce travail sérieux et constructif (je n’ai pas encore regardé toutes les vidéos) ; mais je reconnais apprécier de plus en plus François Bayrou. Ce qui m’inquiète, ce sont les députés UDF ???

          Merci et cordialement.


        • zz (---.---.200.155) 31 octobre 2006 13:30

          Excellente interview. La possibilité de faire durer l’entretien sans limite de temps, contrairement à la télévision, est géniale. Sur trois heures, on a le temps de mieux comprendre, de mieux sentir... On sort des petites phrases percutantes. Autant Bayrou passe mal dans le format stressé de la TV, autant il s’en tire bien avec le format Internet.

          J’attends la suite avec impatience et j’espère que les autres gros candidats répondront à vos sollicitations.


          • JC Moullet (---.---.55.100) 31 octobre 2006 15:09

            Bravo pour cette interview.

            Bayrou est vraiment le seul dans cette campagne qui a un discours de fond et qui est sincère dans sa démarche.

            Les français ont besoin de cela et non de propositions de circonstances.

            La campagne ne fait que commencer et Bayrou s’il garde le même ton devrait convaincre beaucoup d’électeurs particulièrement les anciens abstentionistes (plus de 50% de la population...)


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 31 octobre 2006 15:10

              Le troisième homme permet de jouer au tiercé mais sachons ouvrir le jeu et passons au quinté plus. Les deux favoris du PS et de l’UMP et puis Bayrou, Le Pen et un candidat anti-libéral. Qui parie maintenant ?

              Cela dit, la question porte sur ce mythique troisième homme qui en 2002 était, ne l’oublions pas, Chevènement.

              Sinon, au vu de toutes les questions auxquelles Bayrou a dû répondre, c’est pas de troisième homme mais de surhomme dont il s’agit. C’est un peu le mal de la politique personnalisée à la française. On demande à un seul homme de se prononcer sur toutes les questions du moment. C’est comme si on demandais à un individu de donner les plans de montage d’un airbus, d’une automobile, d’une moto, d’un yacht, d’un accélérateur de particules et en plus, de savoir piloter ces engins. Le mal des médias est de tomber dans cette logique et de ne pas savoir poser quelques questions de fond sur les principes permettant à une société de fonctionner correctement, de s’améliorer et surtout se projeter à travers un horizon de sens


              • Nicolas Voisin Nicolas Voisin > Nues Blog 31 octobre 2006 15:12

                @ tous > merci des premiers retours et à ceux qui ont relayé ces vidéos.

                à cette heure (15h) la vidéo 8 est en réencondage chez Daily et sera en ligne ici « ASAP », suivie de la 9.

                La 10 et 11 seront en ligne dans la soirée (sauf nouveau bug de réencondage) et les deux dernières demain matin !


                • Rage Rage 31 octobre 2006 15:47

                  Bonjour,

                  Je ne sais pas comment vous avez fait, mais vous l’avez fait : avoir 3 heures pour échanger sur le FOND avec Bayrou est non seulement une idée remarquable mais en plus une superbe occasion de vraiment connaître le personnage.

                  Est-ce que Sego ou Sarko se risqueraient, pendant 3 heures à se livrer de la sorte et à, il faut bien le dire, répondre tout aussi justement à la pléthore de thèmes proposés ?

                  Pour le moment, l’avantage de Bayrou sur les autres, c’est qu’il se prononce sur du FOND et qu’il ne passe pas 3 débats à produire de la « sécurité durable et autres »karcherisage de cités" mais à décomposer les mécaniques qui grippent système social.

                  Les citoyens français en ont sans doute rien à foutre des logiques de courant ou même de blabla durables. Les gens veulent que leur quotidien change (en s’améliorant je précise) et que les excès qu’ils constatent soient traités (université pauvre, bénéfices records du CAC 40 non réinvesti en France, défiscalisation des plus riches, pas d’emplois dans lesquels on peut se projeter, logements hors de prix etc...).

                  Stop le blabla, un peu d’action bordel !


                  • parkway (---.---.18.161) 31 octobre 2006 16:52

                    fais gaffe rage, si t’es contre les excès financiers on va te traiter de trozkyste !

                    Y’a des cons qui pensent qu’on ne peut pas vivre bien sans beaucoup d’argent, et il n’ont que leurs armoires vides à remplir !

                    ils en oublient leur coeur et leur esprit, du moins pour certains quand il leur en reste...


                  • Roro (---.---.13.118) 31 octobre 2006 20:15

                    être anti-trotskiste ne signifie pas soutenir le tout financier, Bayrou, par exemple est anti-trotskiste et pour la régulation des marchés.


                  • PasKal (---.---.201.240) 31 octobre 2006 15:49

                    CELA ME CONFORTE DANS MA DECISION DE VOTER « BAYROU » DES LE 1er TOUR et à m’engager (1ère fois de ma vie) à ’FAIRE CAMPAGNE’ et mouiller ma chemise pour un candidat !

                    Merci pour cet interview très intéressante !


                    • Voltaire Voltaire 31 octobre 2006 15:50

                      Remarquable !

                      Quelle que soit l’opinion que l’on peut avoir sur les idées de François Bayrou, il faut lui reconnaître une profondeur de réflexion et une conviction peu commune.

                      L’immense intérêt de ce type d’entretien est bien dans sa durée, dans la possibilité qu’elle laisse au politique d’argumenter, de présenter, de défendre ses idées. Au contraire du médiatique actuel, cette durée même diminue singulièrement les possibilités d’artifice, de façade, de communication, car même pour un politique expérimenté, il est difficile de ne pas tomber le masque en une heure trente... Les vertues pédagogiques et civiques de ces entretiens sont immenses, espérons qu’elles concernerons bien tous les principaux candidats, et seront très largement diffusées.

                      Sur ces premières vidéos, F. Bayrou apparaît en effet profondément convaincu, et cette « authenticité » le sert assurément. On pouvait douter de sa stature de présidentiable, ce doute est ici, à mon avis, levé.

                      Reste bien sûr les idées, le projet, l’ambition pour le pays... On attend donc les vidéos suivantes avec impatience !


                      • T.B. T.B. 1er novembre 2006 01:06

                        Salut à toi, mon petit censeur qui fait le beau en façade. Elle est jolie, n’est-ce-pas la touche « abus » ? Même pas capable de se battre avec des mots, contre TB.

                        Le portrait que tu fais de Bayrou, c’est le portrait de milliers, je ne dis pas de millions, je n’irai pas jusque là, de millers de citoyens. Et bien plus authentiques, moins rôdés aux micros et autres médias, moins télégéniques peut-être, plus « authentiques » sûrement.

                        En clair, seko sargo c’est fini. On pense et passe maintenant à Bayrou. Quelle imagination, quel délire, quel courage !!!


                      • T.B. T.B. 1er novembre 2006 01:20

                        par Voltaire (IP:xxx.x1.65.37) le 25 septembre 2006 à 14H05 Informer les lecteurs d’Agoravox est une chose, transformer ce site en tribune pour des communiqués de presse d’un parti politique, quel qu’il soit, en est une autre. Ce site doit être l’occasion de débattre de tous les sujets mais ne doit pas se transformer en une vitrine publicitaire.

                        1er commentaire de l’article de nicolas Voisin sur les Verts. Vidéo aussi longue que celle du présent article.

                        Tu me supprimes, je te restitue.


                      • Voltaire Voltaire 1er novembre 2006 11:45

                        @TB

                        Cet entretien s’inscrit dans une série destinée à présenter l’ensemble des candidats majeurs. Comme celle de JM Le Pen déjà réalisée en juillet (très instructive mais moins bien réalisée et un peu biaisée malheureusement), elle est conduite suivant un modèle bien établi de questions, à peu près identique pour l’ensemble des candidats.

                        La retransmission du débat sur l’environnement ne s’inscrivait pas dans cette démarche, à ma connaissance, puisque les autres débats organisés par les partis ou candidats ne sont pas retransmis. Dans ce cadre, il s’agissait bien, faute de commentaire critique, ou au moins expliquant la démarche, d’une certaine « propagande », même si le terme est sans doute un peu fort et que cela n’était pas forcément l’objectif des auteurs. Cela dit, j’ai sans doute réagit de façon un peu exagérée à l’époque, peut-être parceque l’objectif des auteurs n’avait pas été bien explicité.

                        il me semble important d’inscrire clairement les articles dans leur démarche : information, analyse, opinion, faute de quoi on risque vite une dérive de propagande que j’aimerais beaucoup voir évitée sur agoravox.


                      • Sam (---.---.116.120) 1er novembre 2006 18:17

                        On pense et passe maintenant à Bayrou. Quelle imagination, quel délire, quel courage !!!

                        Oui, c’est la magie de la com...Les chevaux de retour se muent en jouvencelle aux yeux débordants d’innoncence.

                        C’est un peu gros...Ceci dit, je préfère un rusé Bayrou, à tout prendre, à SDNB qui me fout carrément la trouile autant qu’il m’exaspère.

                        Ceci dit bis, l’auteur des vidéos a fait du boulot, faut reconnaître. Même si j’aurais préféré qu’il interviewe Yves Salesse (ou Sapir, ou Lordon...Mais on sort des « bankables » présidentiables. smiley

                        P.S. : j’ai répondu à ton post sur « la voiture à air comprimé »...

                        Arrosoir et persil smiley


                      • Sam (---.---.116.120) 1er novembre 2006 18:31

                        Blem ! La transmission des deux vidéos que j’ai regardées saute toutes les trente secondes (l’image et le son stoppent)pour reprendre au bout de cinq/dix secondes environ. Je ne sais pas si je suis le seul avec ce vilain blem.

                        Concernant l’article, même si je ne suis pas un fan de Bayrou qui, pour moi, incarnable la faiblesse de la politique centriste, au mieux partagée, au pire inopérante, je salue le boulot d’interview et le format long qui permet de voir un homme politique s’exprimer et creuser les sujets.

                        A la télé on ne voit que des interviews format pub (20s et basta !).

                        On peut, enfin, espérer que l’auteur en fera d’autres avec des personnes plus intéressantes, plus politiques au sens noble, c’est-à-dire avec des orientations plus fortes, et un passé qui ne contredise pas les changements annoncés.


                      • T.B. T.B. 1er novembre 2006 20:22

                        Sam, pour moi les images n’ont pas sautés. J’ai écouté - attentivement - les dernières vidéos.

                        Je trouve que l’idée de Voisin est bonne. Elle serait excellente s’il pouvait, ou quelqu’un d’autre sur AV, poser les mêmes questions à tous les candidats, les « grands » comme les « petits ». Il est d’aileurs hallucinant que nos médias ne nous proposent pas ce procédé à la place des débats duo carnavalesques.

                        Bayrou est assez bon. Pas sur tout. J’attendais d’autres réponses. Mais n’est-ce pas son métier que d’être bon, d’accrocher le public et n’a-t-il pas tout intérêt à se montrer disponible vis à vis des internautes ?

                        Quoi qu’il en soit, je ne regrette pas d’avoir vu les vidéos.


                      • Nicolas Voisin Nicolas Voisin > Nues Blog 1er novembre 2006 20:32

                        « Je trouve que l’idée de Voisin est bonne. Elle serait excellente s’il pouvait, ou quelqu’un d’autre sur AV, poser les mêmes questions à tous les candidats, les »grands« comme les »petits« . Il est d’aileurs hallucinant que nos médias ne nous proposent pas ce procédé à la place des débats duo carnavalesques. »

                        > c’est exactement ce que l’on fait (interview des « petits candidats » et politicshows, notamment ; la grille des question est la même sur la partie programmatique mais :
                        - les interview audio ne reprennent que cette grille avec un très court portrait,
                        - Jean-Marie Le Pen (précédant politicshow) n’avait « pas souhaité » répondre sur son programme smiley )


                      • Marsupilami (---.---.164.38) 31 octobre 2006 15:59

                        Votez Bayrou dès le premier tour ! Seul ce vote est susceptible de créer un séisme démocratique ! (bon, je fais semblant de m’enflammer, mais les autres sont tellement pires...).

                        Remarquable interview d’un homme responsable, intelligent, cultivé et sensé. Merci beaucoup.


                        • Kelsaltan (---.---.178.45) 31 octobre 2006 16:11

                          J’attends aussi le reste des vidéos avec impatience. Mon propre choix a tendance à se préciser, ces derniers temps.

                          Ouf !

                          Sinon, chapeau pour le boulot de l’auteur, c’est du très pro.


                          • HKac HKac 31 octobre 2006 17:17

                            Je ne suis pas forcément d’accord avec toutes ses idées ou ses positions quoi que j’en partage beaucoup, en revanche c’est un homme qui apparait équilibré et honnête à qui on a envie de faire confiance et de confier le destin d’un pays. Et si c’était en fin de compte cela la véritable rupture ? Celle des idées plutôt que celle des mots ! Alors à peut-être aux urnes, qui sait. Un grand bravo à l’auteur Nicolas Voisin et ses collaborateurs pour une interview de vraiment très bonne qualité. J’espère que Nicolas réussira à obtenir de tels interviews, longues, détaillées et totalement décomplexées de tous les présidentiables ! Il n’y a que sur Agoravox, un média libre et qui monte au créneau, qu’on peut voir ce genre d’initiatives. Bonne continuation à tous.


                            • Bernard Dugué Bernard Dugué 31 octobre 2006 17:26

                              Au fait, Nicolas, pense aussi un coup avec Fabius. J’aurais une question sur un ticket improbable Fabius-Bayrou, une sorte de centre pas tout à fait révolutionnaire mais inédit et capable d’enrayer la machine médiatique qui nous sert un duel annoncé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès