Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Trou de la Sécu : quand Marisol Touraine se moque du monde...

Trou de la Sécu : quand Marisol Touraine se moque du monde...

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé s'est félicité des derniers chiffres du déficit du régime général de la Sécurité sociale. Ceux-ci seraient une très grande victoire, après 4 années de réformes structurelles et une nouvelle donne s'installerait clairement et durablement.

Ce discours est à la fois ahurissant et insupportable pour les assurés sociaux tant il fait l’impasse sur les moyens qui ont été utilisés pour en arriver là, aussi bien dans la branche maladie que les autres branches de la Sécurité sociale... 

" En 2012, j’ai pris cette situation à bras le corps. J’ai assumé. Assumé de dire que la situation était grave. Assumé de dire qu’il faudrait des efforts. Jamais par plaisir, mais toujours par responsabilité. Avec une exigence de chaque instant : moderniser notre protection sociale pour faire progresser les droits. Les résultats sont là. Depuis 2012, le déficit n’a cessé de diminuer, année après année. En juin, nous prévoyions un déficit de 5 milliards d’euros pour 2016. Nous le revoyons encore à la baisse : il devrait se situer à 3,4 milliards d’euros seulement. En 2017, le régime général de la sécurité sociale sera à l’équilibre, pour la première fois depuis 2001."

 
A travers ce discours officiel de Marisol Touraine et des commentaires d'une certaine presse qui ne fait pas son travail d'information, le retour à l'équilibre financier, prévu pour l'année 2017, serait simplement le fruit d'une bonne gestion, occultant le détail des mesures scélérates qui ont été prises depuis de nombreuses années, aussi bien par la droite que la gauche au pouvoir. 

La France est présentée comme un modèle du genre au niveau des soins médicaux, alors que les assurés sociaux et leurs bénéficiaires subissent, depuis des années, un grignotage continu des différentes prestations de l’Assurance maladie. En cause notamment les nombreux forfaits en tout genre restant à la charge des malades :

- forfait d'1 € sur les actes médicaux, relevé à 4 €, lorsque plusieurs actes ou consultations sont effectués par un même professionnel de santé au cours d'une même journée,

- forfait de 18 € sur les actes dont le tarif est égal ou supérieur à 120 €,

- sans oublier le ticket modérateur qui reste à la charge de l’assuré s’il n’a pas les moyens financiers de s’offrir une mutuelle, 

Cette érosion du remboursement des diverses prestations s’est encore aggravée avec l’augmentation considérable des prix de certains actes paramédicaux : 

- Les prothèses auditives peuvent atteindre jusqu’à 3 000 euros, alors que leur fabrication en Chine revient à environ 50 euros. Sur les 6 millions de Français malentendants, la moitié d’entre eux seulement sont équipés d’un appareil auditif. Sur dix patients pour qui c’est une vraie nécessité de s’équiper, trois au maximum prennent rendez-vous avec un audioprothésiste. Ce sous-équipement est dramatique car les troubles de l’audition accélèrent la sénilité. Une étude récente, baptisée Acoudem et réalisée par des médecins spécialistes, a même prouvé que l’équipement en prothèses auditives était un facteur ralentissant l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

- Les prothèses dentaires dont les prix peuvent être fixés par les chirurgiens-dentistes eux-mêmes et varier fortement d'une région à une autre. Une couronne céramo-métallique peut aller de 400 euros à Toulouse à 850 euros à Paris et même dans certains cas atteindre 1 000 euros facturés au patient. Autre problème, la Sécurité sociale ne rembourse qu'une petite partie de la somme finale et dans le cas d’une couronne, seuls 75 euros sont remboursés. 

- Les lunettes mal prises en charge par la Sécurité sociale, s'avèrent particulièrement coûteuses. La monture est remboursée à 60 % sur la base de 2,84 € : soit 1,70 € ! Tout comme les verres sur la base de tarifs variables qui s’échelonnent de 2,29 € à 24,54 €, selon le degré de correction. Le prix de vente moyen d'une paire est deux fois plus élevé en France que dans les pays voisins. D'après plusieurs associations de consommateurs, le prix moyen d'une paire de lunettes (monture + verres) était en 2013 de 470 euros. Et une grande part revient à l'opticien : il capte en effet 275 euros, ce qui représente une marge brute de 70% !

- Les prix de séjour dans les maisons de retraite ne sont plus à la portée de la majorité des retraités. Alors que le montant de la retraite moyenne des Français était de 1 306 euros en 2015, le prix moyen mensuel dans une maison de retraite était de 2 574 € pour la même année !

Résultat de tous ces problèmes : de plus en plus de personnes ne se soignent plus ou ne sont plus pris en charge comme il conviendrait de le faire dans une société solidaire…

La mort de l’hôpital public

Avec l'accélération des suppressions d'emplois dans les hôpitaux publics et les avantages croissants accordés aux cliniques privées, le service public hospitalier est à l'agonie. Pour le budget des hôpitaux jusqu'en 2017, trois milliards d'euros d'économies sont prévues, dont 860 millions issus de la maîtrise de la masse salariale, ce qui doit se traduire par la suppression de 22 000 postes, soit 2% des effectifs. Le ministère de la Santé ne communique pas vraiment sur le sujet, évoquant non pas une réduction des dépenses mais une évolution maîtrisée de l'augmentation des dépenses

Trois milliards sur trois ans, ce n'est pas rien. Dans le détail, 1,2 milliard d'euros doit être économisé grâce à une mutualisation des achats des hôpitaux et une obtention de meilleurs tarifs auprès des fournisseurs. Une baisse de prix des médicaments doit par ailleurs permettre de dégager 350 millions d'euros, alors que des rapprochements entre hôpitaux voisins doivent permettre d'économiser 450 millions d'euros.

On trouve aussi dans le document interne du ministère de la Santé qui détaille cette évolution maîtrisée le développement de la chirurgie ambulatoire, c'est-à-dire sans nuit passée à l'hôpital, pour une économie de 400 millions ou la réduction des durées d'hospitalisation pour 600 millions d'euros.

Mais le sujet vraiment explosif, c'est bien cette fameuse maîtrise de la masse salariale qui ne se fera pas par des licenciements mais par des non-remplacements de départs à la retraite. n'oublions pourtant pas qu'au passage, des vacataires intérimaires pourront, eux, se voir remerciés...

Dernier épisode en date, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a décidé en mars 2016 de retirer des hôpitaux des traitements anticancéreux, pour la plupart innovants, qui considérés comme trop onéreux. C’est tout une partie de la population qui n’aura donc plus accès à une vingtaine de médicaments anticancéreux, mais également à des traitements antirejet pour les greffes du rein par exemple, car rayés de la liste des médicaments remboursés aux hôpitaux par la Sécurité sociale. Conséquence directe, ces soins ne seront accessibles que dans certains établissements à condition d’y mettre le prix.

Cette décision n’est qu’une illustration supplémentaire de la dégradation actuelle du système de santé et témoigne de la mise en place d’une sous-couverture santé généralisée, d’une médecine low-cost et de faible qualité accentuant davantage l’apparition d’une médecine à deux vitesses, plutôt que son endiguement supposé.


- Quand l’Etat décide de ponctionner les hôpitaux réalisant des bénéfices, sans savoir si ces bénéfices résultaient d’une bonne gestion ou ces bénéfices étaient réinvestis intelligemment,


- Quand il existe une terrible surcharge de travail sur les personnels soignants au sein des établissements, due à des contraintes budgétaires bien trop présentes, alors que la santé ne peut être considérée qu’avec des chiffres comptables,


- Quand la France détient le record d’Europe pour la part du secteur privé lucratif dans l’activité hospitalière : 34 % contre 25 % en Allemagne et en Italie et même 0% en Belgique et aux Pays-Bas où le privé lucratif est interdit,


- Quand dans 70 villes françaises déjà, le secteur privé est en situation de monopole sur certaines spécialités de chirurgie, ce qui oblige les patients à subir des dépassements d’honoraires non remboursés (66 % des dépassements pratiqués en cliniques ne sont pas couverts par les mutuelles),

Alors, le refus d'appliquer la directive européenne services, qui prône la concurrence en matière de santé s’impose mais ni François Hollande, ni Manuel Valls, ni Marisol Touraine ne veulent mener ce combat.

Et dans les autres branches de la sécurité sociale, la situation est identique. De réforme en réforme, de loi de finance en loi de finance, les bénéficiaires des autres prestations allocations familiales, invalidité ou vieillesse voient leurs avantages régulièrement grignotés. C’est même la première fois qu’un gouvernement de la République bloque le niveau du montant des allocations familiales, des pensions de vieillesse et d’invalidité en les désindexant complètement par rapport au taux annuel d’inflation...

 

 

Photo Creative Commons


 

Lire toutes les infos du blog : 

> Les 25 derniers articles

> Tous les articles 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Perceval 27 septembre 08:37

    La dette des régimes sociaux est de plus de 150 milliards d’euros, pour boucher ce trou il faudrait plus que ce président de pacotille et ses affidés.


    • foufouille foufouille 27 septembre 10:25

      @Perceval
      et ta connerie ?
      la dette de ton RSI EST COMBLÉ CHAQUE ANNÉE.


    • fred.foyn fred.foyn 27 septembre 09:01

      Pour boucher les « trous »....Hollande en est le champion...Le trou noir du siècle, Julie peut en témoigner !

      La « grande vadrouille » des étrons du PS...

      • leypanou 27 septembre 10:59

        La privatisation de la santé est en bonne marche. Il n’y a jamais eu autant de publicités pour les prétendues mutuelles ou complémentaires de santé. Ceux qui s’assurent sont écrasés en fonction de leur âge et/ou risques et certaines augmentations peuvent aller jusqu’à 60% d’une année sur l’autre.

        Quand la France détient le record d’Europe pour la part du secteur privé lucratif dans l’activité hospitalière : 34 % contre 25 % en Allemagne et en Italie et même 0% en Belgique et aux Pays-Bas où le privé lucratif est interdit, : le patient quelconque doit vraiment être patient s’il n’a pas les moyens de passer en consultation privée.

        Il faut vraiment chasser tous ces politiciens qui privatisent tout. Et sur tous les grands dossiers, PS ou LR ou UDI, c’est kif kif.


        • njama njama 27 septembre 12:18

          Le trou de la sécu rebouché ? une illusion d’optique ?

          Le déficit 2016 de la Sécurité sociale estimé à 9,1 milliards d’euros
          Le 06/06/16 www.lesechos.fr/...

          Le déficit de la Sécurité sociale pour 2016 devrait s’élever à 9,1 milliards d’euros selon le rapport intermédiaire de la Commission des comptes de la Sécurité sociale, qui doit être rendu public mardi, et que « Les Echos » ont pu consulter. Ce solde additionne le régime général et le fonds de solidarité vieillesse. Il s’améliorerait donc de 1,7 milliard d’euros par rapport à 2015, et surtout de 600 millions d’euros par rapport à la prévision inscrite dans la loi de financement votée à la fin de l’année dernière.

          Cependant, ce léger mieux est entièrement dû à un produit exceptionnel de 700 millions d’euros de CSG, attribuable à la mise en place cette année de la protection universelle maladie (PUMA). Cette recette ne sera pas récurrente.

          Par ailleurs, les recettes devraient se réduire de 1 milliard d’euros au régime général, de 300 millions au RSI et de 300 millions à la MSA, du fait de la révision de la prévision de la progression de la masse salariale en avril à +2,3 % au lieu de +2,8 %.

          Et le déficit du fonds de solidarité vieillesse (FSV) s’aggraverait de 200 millions d’euros, en raison des versements aux demandeurs d’emploi et aux apprentis.

          Les prestations sociales nettes seraient inférieures de 650 millions d’euros aux prévisions, grâce à la réforme du congé parental d’éducation (Preparee) et à 500 millions d’euros d’effet de base positif lié à la sous-exécution des dépenses 2015.

          Les dépenses de gestion administratives seraient également moindres à hauteur de 150 millions d’euros.Le déficit du régime général s’élèverait à 5,2 milliards (contre près de 25 milliards en 2010), et celui du FSV à 3,9 milliard d’euros.


          • zygzornifle zygzornifle 27 septembre 16:48

            un chiffre annoncé par un ministre ne peut être juste, même son salaire est faux car il est minimisé, ils manient avec autant d’aisance le mensonge en bande organisée que les membres de Daesh leur Kalachnikov ....


            • canard 54 27 septembre 17:52

              Mais quand on vous dit que ça va mieux faut écouter,vous voulez pas le croire paroles de faux culs du gouvernement.


              • redux (---.---.68.25) 27 septembre 18:36

                On a les records mondiaux d’impots et cotisations alors qu’on a aussi le record de déficits structurels dans toutes les branhces et ce depuis bien des années .ya un problème francais, ca s’appelle le manque de courage politique. Si on fait du 1% de croissance on ne peut plus dépenser comme si on faisait du 3% , il faut le dire et en tirer les conséquences concrètes. pour l’instant on nous dit depuis des années que la croissance va revenir ..un gars comme fillon l’a bien compris, il ose le discours de vérité , il sera evidemment jamais élu . les francais élisent toujours les bonimenteurs (mythe errant,chirac,sarko,flamby..)au detriment des pragmatiques( barre,rocard,bayrou,balladur..).


                • izarn 27 septembre 18:55

                  Plus les français vont mal, mieux la sécu se porte :
                  Etonnant non ?


                  • chantecler chantecler 27 septembre 19:37

                    Ce qui est curieux c’est la constance de ce gouvernement :
                    Au lieu de s’attaquer aux abus des praticiens et des professionnels de santé , on sanctionne les patients , les assurés pour les dissuader de se soigner .
                    Le coût de la pharmacie , les prothèses dentaires , auditives explosent ?
                    Au lieu de réguler , d’imposer ce sont les prestataires démunis qui doivent assumer .
                    Les déserts médicaux ?
                    Le manque d’effectif ?
                    Les dépassements d’honoraires abusifs ?
                    Une aubaine pour faire des économies .
                    Le monde à l’envers !
                    Et surtout ce gouvernement dit de gauche ne s’attaquera jamais aux privilégiés ..
                    Et pourquoi ?
                    Pour ne pas se couper d’ électeurs ?
                    Ce qui est une stupidité : la médecine libérale et ses agents voteront toujours et très majoritairement à droite .
                    Ceux-ci gagnent à tous les coups .
                    Idem pour le patronat .
                    Cadeaux pour lui , serrages de ceinture pour les salariés .
                    A ce niveau de dysfonctionnement il me semble difficile d’évoquer la connerie .
                    Ca ressemble davantage à une trahison fondamentale .
                    Ou alors c’est oedipien .
                    Hein le Françoué ?
                    Cr.
                    PS : ce midi encore un reportage bidon à la TV ( Fr2 ) sur les médicaments dits génériques , « facteurs d’économies conséquentes » : mon oeil !
                    Beaucoup de ces génériques vendus par les pharmacies, contre une ristourne, sont au même prix que les médicaments d’origine .
                    Les pharmaciens vous les refilent de façon automatique et quand vous leur faites remarquer que celui qui est prescrit est au même prix , ils font semblant de s’en étonner .
                    Ben oui ils touchent une com !
                    Quant à l’argument du « c’est pareil » là encore ce n’est pas tout à fait vrai : on peut supposer que les molécules actives sont les mêmes mais les adjuvants ne le sont pas .
                    Un comprimé générique qui prend l’air se délite rapidement .
                    Celui d’origine non .
                    D’ailleurs dans le même reportage et là ça devient poilant : « prenez les génériques c’est pareil et c’est moins cher » mais quand si on prend des génériques « il faut continuer parce que l’organisme est habitué » .
                    Sic .


                    • alinea alinea 27 septembre 21:12

                      @chantecler
                      Absolument d’accord ! Le prix des machines indispensables en toutes occasions ? Mystère et boule de gomme ; le prix des médocs, des prothèses, des lunettes ? Mystère et boule de gomme, on fait avec comme si c’était fatalité naturelle !
                      Pourquoi un toubib tous les vingt mètres, à Hyères-le-Palmiers et personne en Creuse en Marne en Lozère ? Les humains y sont moins malades. Moins humains ?
                      Les toubibs, ont-ils la vocation ?? smiley
                      Après, il y a l’autre côté ; pourquoi tout le monde, à partir de cinquante ans, est sous médoc ? Pourquoi aller chez le toubib pour le moindre rhume ? Ils en voient tellement de faux, que quand ils en voient un vrai, malade, ils ne savent pas le diagnostiquer ; très proches, j’en ai plein, d’exemples de « fautes professionnelles » !!


                    • Ruut Ruut 28 septembre 07:02

                      1. ils ont fait des partenariats avec les US.
                      2. Ils ont diminués la qualité des produits en y ajoutant des substances toxiques pas cher.
                      3.Ils ont délocalisés la productions pour augmenter les profits et ne plus avoir les contraintes de qualité nationales.
                      4. ils gonflent artificiellement les prix pour forcer les mutuelles complémentaires a s’implanter au niveau nationale.
                      5. ils continuent avec des prix prohibitifs pour flinguer les caisses nationales de maladies.
                      6. ils en profitent pour endetter les états pour imposer leurs mauvaises normes contres prix non abusifs.
                      etc...


                      • Gillesdd Gillesdd 28 septembre 11:57

                        Trou de la sécu ? c’est drôle on entend jamais parler du trou de l’armée, du gouffre du CICE qui coute 41milliards et qui ne rapporte pas d’emploi etc...

                        Et pourtant une population en bonne santé est aussi importante que la sécurité d’un pays ou la santé de ses entreprises.


                        • Parrhesia Parrhesia 28 septembre 20:08
                          Si nous continuons à voter globalement comme des ...., madame Touraine et ses semblables pourront bientôt par se féliciter à 100% : dès qu’ils auront complétement cessé de rembourser tout en continuant à encaisser les cotisations des « assurés » !
                          Et pour ce qui est de voter comme des ...., le moins que l’on puisse dire, c’est que cette fois encore, ça commence pas mal !!!
                          Aucun sujet majeur de politique économique cohérente (tel que le retour au protectionnisme qui conditionne pourtant le retour à la prospérité socio-économique) n’ a encore été abordé par les postulants-profiteurs de l’UMPS/Pseudo-Centre, c’est à dire précisément ceux qui s’autoproclament "partis de gouvernement !!!

                          • polandore (---.---.150.13) 28 septembre 23:26

                            Ouf on va enfin arrêter de raquer pour soigner les kassos et leurs portées trop nombreuses...

                            C est une bonne nouvelle, le retour à un peu de sélection naturelle par une incapacité financière
                            d’accès aux soins !!!!

                            Allez reste à supprimer ces horribles primes à la vache allaitante que sont les allocs et autres
                            aides à la con ( la france est le seul pays ou votre utérus vous permet de vivre grâce aux subventions !!! )

                            Pour un gamin bien éduqué dans un famille de gens normaux, 5 mouflets sont pondus et éduqués par Gulli...

                            SAVEZ VOUS QU EN FRANCE SI ON VOUS RETIRE VOS ENFANTS POUR INTELLIGENCE OU
                            MALTRAITANCE VOUS CONTINUEZ A TOUCHER LES ALLOCS !!!!!

                            ALLEZ BON COURAGE POUR LA SUITE LES MECS !!!!


                            • smilodon smilodon 29 septembre 22:35

                              @ l’auteur : La « sécu » est entrain de passer la « patate chaude » aux « mutuelles » !... Pas bien compliqué son calcul à « Marisol » !....... A moins d’être bénéficiaire de la CMU ou de pouvoir payer 200 euros mensuels à une mutuelle, tu peux pas te soigner !....La voilà la vérité !....Trop brute ou abrupte mon « analyse »... ????..... Alors prouvez-moi le contraire !.....Et encore, moi je m’en fous !... Je suis jamais malade !........ C’est pas parce que j’ai pas les moyens que je me paye pas de lunettes !... Non !..... Ca me va pas les lunettes !...... Et comme j’aime bien les animaux, quand j’y verrai vraiment plus rien, je me paye un labrador !....... Et un canne blanche !...... La sécu ne remboursant ni l’un ni l’autre, Marisol va encore faire 3 sous d’économies !........ Sont bons quand même ces « socialos » !..... J’ai voté une fois pour eux en 1981 !.... Depuis j’ai juré de ne jamais recommencer....Et j’ai tenu ma promesse..... Je la tiendrai encore l’année prochaine !... Je sais pas trop pourquoi, mais je le sens !.........Dommage que dans 2 ou 3 générations ils vont revenir !.... Parce qu’ils vont encore servir les mêmes plats à nos petits-enfants !.... Qui, comme moi, mettront 5 ou 10 ans avant de dire la même chose que « papy » !....... Dire que demain ou après-demain, mon petit-fils ou « arrière » votera pour celui de « françois » !....... On est vraiment que la « populace » !....Ils auraient bien tort de se priver !...... Ca fait chier quand même !.........Quand on sait, ENFIN !........Ca fait vraiment chier !........Nos pauvres mômes vont se faire couillonner comme nous !... Encore et toujours !....... Ca fait chier quand on sait !....... Non ???... Ca fait chier quand même !.... S’ils savaient nous écouter !......Mais non !... Tant pis....Tant pis !...... Dommage........ Dommage !...... Adishatz.


                              • bonalors 30 septembre 07:01

                                je travaille depuis 6 mois en FRance, avec un passeport francais et la secu ne m a toujours pas enregistre,
                                J ai un boulot d ingenieur grande ecole, et salarie du prive CDI et mon employeur paye plein pot pour moi

                                Si tu es SALAIRIE DU PRIVE le mot d ordre du gouvernement, SOCIALISTES et fonctionnaires et de te la mettre tres tres profondement dans le CUL

                                Alors les economies viennent :
                                - mot d ordre et de ne plus couvrir les salaries du prive
                                - ne plus rembourse tout ce qui est un peu cher
                                - ne pas toucher au salaire mirifique des directeurs et cadres qui travaillent dans la secu
                                - ne pas toucher aux fonctionnaires qui servent a rien et ne travaillent que pdt les heures sup - sont beaucouop plus nombreux compare a l Allemagne
                                - le pourcentage 7% de frais de gestion est superieur a tous les pays d europe au voisinage de 5%

                                La france un pays de fonctionnaire branleur et retraite a l age de 50 ans avec des retriates mirifiques (on nous sort tjrs le coup des retraites pauvres, meme les plus pauvres gagnent plus que beaucoup de salaries aujourd hui a nombre de part egal)

                                Votez le plus anti systeme possible cad Marine, faites attention que le gouvernement va essaye d éparpiller les votes anti-systeme en multipliant l offre des soits disant conspirationniste

                                conspirationniste = ceux qui s indigne qd notre gouvernement francais fait la promotion de la violence extreme (Bataclan, Ukraine, Syrie, Lybie)


                                • Perceval 2 octobre 10:55

                                  @bonalors
                                  La Marine veut ruiner la France en la refermant comme une coquille. La France est forte quand elle travaille et accepte la concurrence et la mondialisation. Imaginer des usines qui ne produiraient que Français pour les Français c’est penser comme au XIX ème siècle.
                                  Chez Renault sans pièces produites partout dans le monde les Usines ne produiraient plus rien.
                                  Ne parlons pas des TV ou des téléphones portables totalement impossibles à assembler en France sans importer des composants du marché mondial.
                                  Les Français se sont tirés une balle dans le pied en 2012, avec la Marine ce serait se tirer une balle dans la tête (dans le cerveau exactement)
                                  Marine et Donald mêmes combattants pour le XIX ème siècle


                                • Vipère Vipère 2 octobre 11:09

                                  @Perceval

                                  Pourquoi ce que vous dénoncez comme une catastrophe nationale fonctionne en Suisse ?

                                  Pour votre gouverne le commerce extérieur français n’est pas terrible ! je chercherai les chiffres plus tard !  smiley


                                • Vipère Vipère 2 octobre 11:16

                                  @Perceval

                                  « Chez Renault sans pièces produites partout dans le monde les Usines ne produiraient plus rien. »

                                  Vous est-il venu à l’esprit que les délocalisations de pièces, d’usines, de plate-forme téléphonique (service) privent les français de travail, cela se ressent au niveau de la consommation intérieure ?

                                  On ne peut que demander le retour de usines et du travail en France !

                                  Certes, je ne suis pas mondialiste, ni pour la compétition libre et non faussée, et libre de le revendiquer !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès