Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > UIMM, mais où sont les autres syndicats ?

UIMM, mais où sont les autres syndicats ?

L’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) tangue en ce moment dangereusement... Mme Parisot s’efforce de montrer une poigne de fer face à ces magnats industriels représentés par de grands patrons que l’on qualifie aujourd’hui de « véreux »... Cependant, je ne vais pas m’intéresser ici à l’affaire en elle-même qui est considérablement médiatisée. Mais plutôt à un silence étonnant, voire inquiétant, celui des autres syndicats et notamment des syndicats de salariés...

On ne compte plus les réactions politiques contre cette affaire qui ébranle le monde du syndicalisme (M.Fillon, les représentants des partis...).

Pourtant, les grandes organisations syndicales sont drôlement muettes : FO, CGT, CFDT, CGC, CFTC...

L’affaire Gautier-Sauvagnac ne doit pas être limitée à une simple querelle de fonds détournés au sein de l’UIMM ou au sein du Medef, pourtant on restreint aujourd’hui l’oeil médiatique sur cet aspect.

Les réactions de François Chérèque et de Bernard Van Craeynest sont très timorées alors qu’on cherche encore les "milliers" d’attaques assassines de Bernard Thibault ou de Jean-Claude Mailly... On ne pensait pas que la baisse de conflictualité en France était à ce point...

Y aurait-il un intérêt à ne pas l’ouvrir dans ce moment flou ? Y a-t-il un intérêt à ne pas rajouter de l’huile sur le jeu ?

On s’interroge réellement lorsqu’on lit l’article du Nouvel Obs avec Renaut Dutreil qui explique des liens implicites entre FO et l’UIMM. 

Parce qu’il est bien là le problème. On limite médiatiquement l’affaire aux syndicats de patrons qui seraient pourris jusqu’à la moelle, mais c’est bien le système syndical, qui, si l’on enquête jusqu’au bout, va être totalement déstabilisé.

Ces affaires de fonds en liquide redistribués pendant les conflits ont sûrement (pour éviter une diffamation) arrosés des représentants locaux, voire nationaux...

C’est un silence bien complaisant. La peur de se voir balancer dans les médias l’emporte sur la nécessité de faire enfin table rase du système.

Parce que le financement des conflits, les valises pleines de billets ne peuvent être l’oeuvre que de petites initiatives personnelles. Si un syndicaliste, quel qu’il soit est capable de sortir une valisette noire de 20 000 euros et qu’il l’a fait tout seul, c’est encore plus grave...

Je n’ai pas retrouvé l’article du Canard enchaîné de l’année dernière qui reprenait l’interview d’un délégué syndical dans une usine et qui disait que lorsque les négociations étaient au point mort, on se regardait et on appelait à la valise...

Le problème est évidemment bien plus complexe que de simples valises, ce sont des problèmes de représentativité des syndicats, de leur existence même. Chacun aujourd’hui défend sa part de gras. On le voit notamment dans la discussion autour de l’acceptation des accords. Les syndicats SUD sont par exemple les enfants pauvres du syndicalisme...

Je serai contredit si jamais on entend un Bernard Thibault monter à la tribune et fustiger fortement les agissements, si une enquête s’ouvrait et que des témoignages étaient recueillis.

Cependant, aujourd’hui, ce silence montre un visage inquiétant de notre représentation syndicale, notamment patronale. Il faudra un nettoyage profond du système, mais, ça, c’est une réforme que n’oserait même pas notre cher président...

Si les élites syndicales sont mouillées dans ce scandale, il pourrait arriver une rupture certaine avec la base militante qui se sentira floué. Comment vont-ils expliquer que des accords ont en réalité été signés parce que les négociateurs se sont fait arroser ?

Comment pourrait expliquer un syndicat de salariés qu’il est en réalité financé en très grande partie par les "dessous-de-tables" venant des syndicats de patrons ?

Il serait peut-être temps de retourner à des vrais défenseurs des intérêts des salariés et à de vrais représentants des entreprises, plus responsables.

Mais ça, est-ce une utopie ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Le péripate Le péripate 5 mars 2008 13:08

    Appeler une organisation patronale "syndicat" est un abus de langage. Il y a donc un problème dans une organisation patronale. Le reste est littérature, voire mensonge.

    En ce qui concerne le syndicalisme, il est détruit par l’organisation en réseau des entreprises et la sous-traitance. De plus il a toujours été historiquement faible en France. Il ne peut donc vivre des cotisations. C’est donc les postes occupés dans les organismes paritaires et les subventions qui assurent ses frais. Des militants trop peu nombreux, qui ont rompus le contact avec la base.

    La vérité, c’est que le patronat est seul, sans rivaux, hormis dans quelques bastions. Dans ces conditions, refonder un syndicalisme est, ou utopique, ou juste dans le but de susciter des faire-valoir.

     


    • christophe 5 mars 2008 18:06

      Ahhhhhh !!!! Enfin un article qui pose les bonnes questions  !!!!!!! Il est bien évident que nos chers syndicats de salariés s’écrasent ..... ayant trop peur que le vent leur revienne en pleine figure !!!!! Enfin quoi ? Ils ne se sont pas gênés pour critiquer les vacances de "milliardaire" de Sarkozy lors de son élection et là ...... curieusement ........ rien, quedalle, silence radio total, encéphalogramme de la dénonciation de l’argent facile complètement plat ........ Quand les français auront compris que les syndicats ne sont représentatifs que de la fonction publique (pour la grande majorité de leurs adhérents) et que les grèves et autres revendications qu’ils défendent ne sont destinées justement qu’à défendre la main qui les fait vivre (les fonctionnaires) ..... là ont poura dire que les français auront fait un pas de géant !!!!! Mais non, on en est encore à s’esclaffer parce que Sarkozy a traité de con un mec au salon de l’agriculture, alors que les vrais pblm ils sont là : les syndicats de salariés ont tout aussi intérêt que l’UIMM à ce que Denis Gauthier-Sauvagnac la garde bien fermée ........ Les syndicats n’ont pas hésité à trouver scandaleux qu’on demande aux régimes spéciaux de cotiser comme les salariés du régime général, et sur l’affaire des 1,5 millions d’€ du patronat ....... pas de commentaires ??? LEUR SILENCE N’EST QUE LEUR AVEU .... finalement, pas besoin qu’ils en disent plus !!!


    • Le péripate Le péripate 5 mars 2008 20:15

       Sarkozy n’a rien dit non plus. c’est donc qu’il est coupable aussi....  J’espère que vous n’êtes pas juriste....


    • brinb666 5 mars 2008 20:37

      Il parait absolument crédible que DGS, grand trotskiste s’il en est, a tout fait pour protéger les syndicats et préfèrerait aller en tôle plutôt que de les balancer .

       

      Si ça vous intéresse j’ai encore vu aujourd’hui des tracts (SUD je crois bien) qui appelaient à corps et à cris la vérité sur ces financements.

       

      Mais je crois que TF1 ne relaye pas trop ce genre d’info.....


    • Le péripate Le péripate 5 mars 2008 20:47

      Benoit XVI observe un silence suspect sur cette affaire.... Qu’en pensent nos fins limiers ?


    • christophe 5 mars 2008 23:41

      Ben faudrait savoir : soit sarko en dit trop, soit pas assez ! Et bien si je suis juriste, et même mieux que ça : suis avocat conseil en droit du travail coté employeur, et les syndicats je les connapit parfaitement. Leur attitude rétrograde est l’une des principale cause de l’incompréhension salariés/employeurs, puisqu’ils entretiennet volontairement les salariés dans une conception des rapports professionnels totalement archaique. J’illustre : l’employeur est forcément un salaux qui exploite, et le salarié forcément un gentil exploité. Il serait temps de sortir de cette vision binaire et vieillote des choses !! Personne ne dira que le monde du travail est un monde facile, ce d’autant plus que l’on y passe l’essentiel de nos journées. Je pourrai vous en raconter pendant des heures sur l’attitude des syndicats de salariés, notamment au cours des restructurations lourdes ...... Bref, là n’est pas le propos, puisqu’il est question de leur silence quant à la transaction DGS ... Non seulement leur silence est coupble, mais les syndicats seraient d’autant plus mal venus à critiquer : connaissez vous les rapports entre les syndicats et les Cabinets de Conseils (experts comptables) que les Comité d’entreprises peuvent mandater lors de certaines restructurations et dont les honoraires (exhorbitants) sont payés par l’entreprise (c’est la Loi qui l’impose) ? ..... Que chacun se munisse d’un balais et fasse le ménage devant sa porte ..... Quelqu’un a déclaré cette semaine à juste titre : ceux qui se taisent sont ceux qui ont intérêt à ce que DGS reste silencieux (ou quelque chose d’approchant) ...


    • christophe 5 mars 2008 23:43

      Et pas d’inquiétudes .... si TF1 ne relie pas l’info, Franfe 2 et france 3 vont s’en charger parfaitement.


    • sto sto 9 mars 2008 03:19

      Question un peu hors sujet, quoique ...

       

      Sarkozy étant un troll petit de taille, pourquoi ne pas officiellement l’ajouter à la sélection des sujets attirant un point godwin ?


    • Gobolino Gobolino 5 mars 2008 13:39

      Cette argent a pu servir à bien d’autre chose , comme payer des journalistes ou des hommes politiques

      www.bakchich.info/article2044.html

      www.humanite.fr/2007-11-03_Politique_MEDEF-UIMM-lobbies-et-plus-si-affinites

      Mais plutôt que d’admettre la vérité ( que nous ne commettrons probablement jamais ) , DGS jette le discrédit sur les syndicats ; au moment même ou la représentativité des syndicats est fortement mise à mal ( qui veut tuer son chien l’accuse d’avoir la rage ).

      Pour moi, c’est l’exemple type du contre-feux allumé pour masquer la réalité de l’affaire.


      • xnounours 5 mars 2008 20:49

        Je suis bien d’accord, je vois mal les syndicats de patrons et ceux des employés se mettre d’accord par des dessous de table directs entre eux, alors qu’ils ont des buts assez opposés.

        Mais je crois que les syndicats ne disent rien parce qu’ils sont aussi très corrompus, ou en tout cas qu’il magouillent très fortement (je ne sais pas si c’est à but personnel ou non, je dirai surement généralement non, sauf quelques abus localisés)

        En tout cas, j’avais de la famille à FO. Il y avait des enveloppes d’argent liquide qui circulaient souvent, entre autre pour donner une prime de fin de mois (ca c’est avéré, mais j’imagine bien d’autres choses). Et suite à la volonté de se présenter à la tête d’une filiale de FO, mon contact a subit des pressions terribles (et autres barbouseries), à la fin de quoi ça s’est soldé par le fait d’être viré du syndicat, purement et simplement, alors que ça n’aurait pas pu se passer d’une telle manière (délit de se présenter à une élection) dans les autres emplois. Je ne détaille pas plus, cette personne craint encore de subir des ennuis si elle parle.

        Quand je vois à quels points les syndicats sont corrompus, je suis atterré. Après, ça n’empêche pas de considérer les syndicats comme très utiles malgré tout. Mais je ne considère pas cette corruption comme un moindre mal, mais comme une aberration que la base des employés et des syndiqués se doivent de dénoncer.


      • ca_roule 5 mars 2008 14:36

        OK pour parler de contre feux, c’est tellement évident que personne n’en parle.

        Mais ces sommes rondelettes ont sans doute plutôt attéri dans les poches de certains partis politiques, qui ont en retour gentiment déreglementé le marché du travail et la protection des salariés.


        • Tours2France Tours2France 5 mars 2008 14:48

          Le silence des syndicats laisse en effet planer un doute sur leur possible implication (au titre de bénéficiaire) dans cette juteuse affaire de corruption... Mais ils ont été jetés un peu trop vite en pâture pour que cela ne cache pas d’autres corrompus.

          On évoque à présent la campagne présidentielle de VGE en 74... mais, jusqu’à preuve du contraire, les valises ne remontent pas le temps ! Alors QUID des destinataires récents ? Ni le MEDEF et sa chevalière blanche, ni les politiques (qui s’empressent de la soutenir dans sa démarche de désinfection et d’enfumage) ne semblent vraiment curieux et pressés de connaître les noms des heureux gagnants...

          Peut-on s’autoriser à penser que certain(e)s parlementaires qui déposaient des amendements nocturnes, livrés "clefs en main" par le MEDEF, auraient pu être "fluidifiés", eux aussi ? Ou alors n’est-ce là que du mauvais esprit cynique et nihiliste ?...


          • gerard56 5 mars 2008 16:30

            Avant de dire que des organisations sont silencieuses, peut-être serait il utile de passer par leur site internet :

            www.cgt.fr/internet/html/lire/

            quand à s’exprimer à la télé ou à la radio, les syndicats n’ont pas antenne ouverte ; ils ne viennent que quand on les invite et sur les sujets choisis par les media.


            • christophe 5 mars 2008 18:20

              A parce que jusqu’à aujourd’hui les syndicats, et leur dirigeants en tête, attendaient qu’une caméra passe dans le coin pour s’exprimer ?? c’est nouveau !!!!! ET pourquoi n’appeleraient-ils pas à une grève générale pour protester contre ces pratiques d’un autre âge ??? C’est dingue qu’ils ne l’aient pas déjà fait, eux qui sont si précautionneux de la défense des français moyens .... Disons que l’honneur est sauf : ils ont protesté sur leur site internet !!!!! quel buz !!


            • anny paule 5 mars 2008 17:25

              Ce qui a été mis en lumière est extrêmement grave, surtout si l’on admet que notre loi actuelle ne reconnaît plus comme délits réels ceux qui concernent les affaires...mais, bref !!!

              Par contre, mettre en cause les syndicats sans preuves me paraît tout aussi grave... Je sais bien qu’il a existé une collusion parfaite entre le MEDEF et la CFDT (du temps du CNPF, de Nicole Notat et d’E.A.Sellières, et un petit opuscule, LA REFONDATION SOCIALE SELON LE MEDEF, dont j’ai oublié l’auteur et l’éditeur, explique cela très clairement), et je ne pense pas, vu ce qui s’est produit lors des divers mouvements sociaux récents que F. Chérèque soit blanc de tout soupçon au niveau décisionnel, pas au niveau des "pots de vin"... quant à accuser les responsables syndicaux d’avoir bénéficié des largesses de l’IUMM, je pense que c’est aller un peu loin... c’est peut-être diffamatoire. Apportez des preuves de ce que vous avancez.... vous aurez des chances d’être crédible... Les syndicats, en France, actuellement, n’ont nul besoin de ce type de procès d’intention.


              • Jocrisse Jacques 5 mars 2008 17:33

                Le péripate,

                Que celà vous plaise ou pas, les organisations patronales sont regroupées en syndicats. Il n’y a pas abus de langage, ce terme n’étant pas réservé aux seules organisations de salariés.

                Frodon,

                Cette affaire est particulièrement grave et scandaleuse, car elle montre bien que des sommes considérables échappent à tout contrôle et sont utilisées à la convenance de quelques caciques qui ne sont "patrons" que grace à leur passage à l’ENA.

                Et là, on comprend le conflit engagé par L.Parizot qui veut écarter et remplacer ces lascars par de véritables entrepreneurs.

                Par ailleurs, je suis également troublé par les propos rares et modérés des syndicats, malgré le démenti de Gérard56 et très en colère de constater que de telles sommes (pour ce que la presse révèle, mais est-ce tout) puissent être détournées alors que tant de gens rament pour vivre.

                Je ne suis pas de gauche, ni au Modem mais tendance gaulliste (à l’ancienne)

                L’enquête nous apprendra-t-elle la vérité ? Je crois que je vais prier ! Merci pour votre article.

                 


                • Le péripate Le péripate 5 mars 2008 20:54

                   

                  Syndicat : Association dont le but est de défendre les droits et les intérêts communs des travailleurs auprès du patronat ou des employeurs auprès de l’administration publique.  Association de propriétaires formée dans le but de réaliser des travaux sur plusieurs propriétés. Association de copropriétaires formée dans le but d’administrer et d’entretenir les parties communes de l’immeuble.

                   

                   

                   


                • Lucrezia 5 mars 2008 17:52

                  Certes, où sont les autres Syndicats ... Mais où sont nos donc nos brillants Journalistes qui aiment tant à dénigrer systématiquement les actions Gouvernementales ... ? Pourquoi n’enquètent-ils pas sur les pratiques des autres Syndicats ? Par exemple sur les caisses noires de la CGT renflouées sur le dos du "panier" de la ménagère via son abonnement au GAZ ou à EDF ? Pourtant ce ne sont pas les scandales qui manquent ... Alors pourqsuoi ce mutisme de la Presse ? des médias ? Elle qui est tant critique ....Serait-elle de parti pris !? Oh ..... !

                  Que l’on arrête donc de dire que la Presse ou les les Médias sont de DROITE !


                  • christophe 5 mars 2008 18:15

                    Parfaitement d’accord !!! Il est plus que curieux de noter que la presse choisi de se taire sur ces sujets alors que nombre d’abus sont à dénoncer ...... IL est évident que la majorité de la presse n’est pas de droite mais de gauche. Enfin, cela donnera à Arlette CHABOT l’occasion de montrer une fois de plus qu’elle déteste tout ce qui représente de près ou de loin le capital !!!! vivement sa prochaine émission !


                  • Emmanuel W 5 mars 2008 18:46

                    Hors quelques rares exceptions, les médias sont surtout grégaires, incultes, vendus et feignasses.

                    Suffit de voir comment ils ont traité "l’affaire" Cotillard. Je suis sûr que pas un de ces crétins ne savait qu’un film/débat avait été organisé à propos du 9/11 au parlement européen ce 26 février dernier. 


                  • christophe 5 mars 2008 18:56

                    C’est sur !!! Et comme l’information du prochain remariage de cécilia vient de tomber ..... alors là !!! Ca va être la totale !!!!! Ils vont nous bourrer le mou avec ça pendant des semaines !!!! Et pourquoi ci, et pourquoi ça .... !!!!! Histoire déviter, une nouvelle fois d’aborder les vrais pblm !! Putain, fo pas que Sarko lâche !!!! Il a des milliers de choses à réformer et a priori une majorité de français le suit ....... Faut y aller !!! Pas tous les jours qu’une occasion comme ça se présente ! La preuve, les syndicats (employeurs et salariés) discutent de leur conditions de financement et de représentativité .......... Il faut que ça saigne un bon coup si on veut repartir sur des bases saines .... j’adore !


                  • Gasty Gasty 9 mars 2008 10:27

                    Parisot ne savait pas, l’UMP “laisse la justice faire son travail” DGS et l’IUMM ne dira rien.

                     

                    Et si les syndicats avaient été les bénéficiaires de ce système, le patronat aurait déjà balancer dart dart…mais comme personne ne dit rien, TF1 devient un ramassis de gauchiste. Et Parisot avec !

                    Je vais reboire un café, j’ai l’impression d’etre dans un mauvais rêve.

                     

                    Morice ne dit rien , il a dû toucher sa part.


                  • mars 5 mars 2008 18:56

                    Appeler le Médef un syndicat, c’est déraisonnable. Un clan ça suffira.

                    Le fric sert... et on sancerre.

                    Que des organisations comme FO en touchent, ça reste à prouver. C’est du journalisme d’investigation, alors si certains en ont les moyens, qu’ils le fassent.

                    Le syndicalisme en France n’a jamais été aussi faible... Mais espérons que ça ne va pas durer.


                    • christophe 5 mars 2008 19:10

                      N’en déplaise, le vocable "syndicat" ne vise pas que les salariés.

                      Les syndicats en France sont faibles ? Oui, mais où ?? Dans le privé  !!!! dans la fonction publique c’est tout le contraire.

                      POurquoi n’attirent-ils pas plus de salariés du privé ?? la bonne blague !! Leurs revendications, leurs conception des rapports sociaux, des relations du travail ne sont pas sexy ! De plus, comment attirer les salariés du privé lorsque l’on fait un grand écart permanent : exemple sur les régimes spéciaux !!! Ils hurlent quand on touche aux 37,5 années de cotisations d’un coté, et signent les accords de l’autre lorsqu’il s’agit de porter la durée de cotisations à 40, puis 41 voire 42 ans de l’autre coté ....

                      Les syndicats en France : ils ne représentent qu’eux-même ...

                       


                    • jaja jaja 5 mars 2008 19:09

                      "IL est évident que la majorité de la presse n’est pas de droite mais de gauche. Enfin, cela donnera à Arlette CHABOT l’occasion de montrer une fois de plus qu’elle déteste tout ce qui représente de près ou de loin le capital  !!!!"

                      Non ? Et dire que moi qui déteste le capital je ne peux pas souffrir cette "journaliste"... La presse, appartenant en presque totalité aux patrons de multinationales, est de gauche, dit-on plus haut... on m’a caché bien des choses....

                      Plus sérieusement, les directions syndicales de salariés ne sont pas durement attaquées car elles sont l’ultime rempart du capital contre la colère des salariés. Avec leurs grévettes "nationales" d’une journée, secteur par secteur et sans lendemain, elles rendent un service considérable au patronat...

                      On les a toujours vu freiner de tous leurs fers lors des mouvements importants : mai 68, les grèves de 95, plus récemment au cours des lutttes contre le CPE qui commençaient à dégénérer salement...

                      Avant de vouloir savoir si elles sont arrosées, ou pas, (hors subventions étatiques), ce qui est difficile à démontrer, mieux vaut se poser la question : qui servent-elles réellement ?

                      De plus en plus de salariés et aussi de syndiqués pensent qu’il est urgent de construire de nouveaux outils adaptés à leur lutte contre le capital et sa mondialisation, dirigée par l’impérialisme américain..... et puisqu’ils veulent nous smicardiser, nous contraindre au chômage ou à vivre dans la rue, eh bien rentrons leur dedans !

                       


                      • christophe 5 mars 2008 23:53

                        exemples ??? ok = quel mouvements sociaux ont connus certains journaux au cours des deniers mois lors de changemets de détentions de capital ?? GREVES ... lesquelles ont été présentées sous couvert de protéger la liberté de l’info !!! Qui vient de faire signer une pétition pour lancer un appel républician ? MARIANNE ... Le Monde est de droite ? NON .... LIbé est de droite ? NON .... le syndicat des NMPP est de droite ? NON .... france 2 et 3 penchent à droite ? NON (y a qu’à écouter les interviews de + en + agaçantes de Marie Drukker qui cache de - en - ses préférences), etc .. alors oui dans le décors on trouve quelques canards orientés à droite !!! mais nier l’inclination de la presse à gauche c’est nier avoir un nez au milieu de la figure .....


                      • Caveman Caveman 5 mars 2008 20:38

                        Effectivement, après une affaire comme celle ci, on aurait du s’attendre à une levée de boucliers de la part des syndicats toutes tendances confondues, que nenni ! et ce n’est pas l’ article de circonstance de la CGT qui suffira à lever le doute.


                        • wiztricks 5 mars 2008 22:08

                          Bon article et bonnes questions.

                          Comme vous le notez, nous avons besoin des syndicats et étaler sur la place publique tout le linge sale qu’il pourrait garder dans leurs armoires ne servirait qu’à les décrédibiliser. Je ne vois pas trop qui serait gagnant sauf a desespérer un peu plus nombre d’entre nous.

                          L’affaire de l’UIMM est différente. Parisot aurait pu essayé de la jouer plus soft, elle est dans une logique de changement des rapports de force et l’occasion était trop belle pour qu’elle ne saute pas dessus.

                          Ceci dit dans ces histoires là il y a le côté "jardin" qu’on nous présente dans la presse et à la télé et un côté "cour" dont nous ne connaitrons vraisemblablement jamais la teneur sauf à être bien introduit dans ces milieux. Et a défaut de pouvoir décoder les enjeux de la bisbille actuelle, nous risquons fort en réagissant au premier degré de n’être d’être instrumentés à des fins qui risqueraient fort de nous déplaire.

                          - W

                           

                           

                           


                          • Frodon Frodon 5 mars 2008 23:39

                            Merci pour vos réponses...

                             

                            Concernant le vocable " syndicat". Dans l’étude des organisations professionnelles, les représentants du patronat sont dénommés en " syndicats des patrons et des employeurs", notamment parce qu’ils défendent leurs intérêts comme les syndicats de salariés défendent les intérêts des salariés. Je n’ai fait que reprendre cette conception. Après, on pourra toujours la peaufiner mais ce n’est pas le but je pense smiley

                            Les questions envers les médias sont tout aussi pertinentes. Il est vrai que je me suis arrêté à la réaction (ou non-réaction) des syndicats mais le problème peut être encore plus globalisé...Je ne cherche pas à stigmatiser les syndicats de salariés et je pourrai rééditer mon article envers les acteurs politiques et médiatiques...

                            Concernant le fait que l’on espère que je ne suis pas "juriste", je préciserai que je n’ai pas cherché à désigner coupable ou pas coupable. Je me suis interrogé sur une question et j’en tire des hypothèses. Je ne prétend pas détenir la vérité sur cette affaire mais au moins partager une petite réflexion...

                            De plus, le silence de Benoit XVI peut paraître il est vrai très inquiétant smiley smiley smiley

                            Enfin, j’ai évidemment, au moment de la rédaction de l’article fait le tour de tous les sites syndicaux. Alors même si un communiqué est apparu dans les méandres de la CGT, je n’ai AUCUNEMENT aperçu une dénonciation publique, unanime des syndicats, signée et cachetée par tous, sur un problème qui me semblait primordial...

                            Lorsqu’un président vole un stylo au président roumain et qu’on crie au scandale ( ce qui pour ma part ne me dérange pas plus que ça ;) on arriverait à avoir une couverture médiatique alors que lorsqu’on dénoncerait des agissements sur 160 millions d’euros, les médias n’auraient plus de batterie à leurs caméras ?...Vous avez dit "bizarre"...


                          • wiztricks 6 mars 2008 00:56

                            Lorsqu’un président vole un stylo au président roumain et qu’on crie au scandale ( ce qui pour ma part ne me dérange pas plus que ça ;) on arriverait à avoir une couverture médiatique alors que lorsqu’on dénoncerait des agissements sur 160 millions d’euros, les médias n’auraient plus de batterie à leurs caméras ?...Vous avez dit "bizarre"..

                            Côté cour, il n’est pas important que le Président soit cleptomane ou aime les belles femmes. Côté jardin, l’exemple donné n’est pas flatteur car dans sa fonction, quand il montre ses frasques devant les caméras, il nous représente. De ce fait, il ne peut pas faire ce qu’il veut parce qu’il est responsable d’une image, de la respectabilité de sa fonction, de la manière dont il use de son autorité et des pouvoirs que nous lui avons confié.

                            Les journalistes pourront difficilement éviter de commenter ce qui est visible de tous. Je veux simplement signifier qu’un problème devient pré-occupant lorsqu’on ne peut plus l’ignorer. Les propriétaires des principaux médias ne sont peut être pas anodins devant cette attitude des journalistes. Mais il faut bien manger et pour cela garder son boulot est nécessaire.

                            - W

                             

                             


                          • Le péripate Le péripate 6 mars 2008 08:55

                            Merci Frodon pour ces utiles précisions.

                            A propos du terme syndicat, je n’ai pas voulu entamer une bataille sémantique, bien que parfois cela puisse être utile à une époque où une grève est dénommé prise d’otages, et où un nain est une personne de taille moyenne . Je note simplement que MEDEF signifie mouvement des entreprises de France et non mouvement des entrepreneurs de France, que le salarié paye sa cotisation de sa poche, tandis que c’est l’entreprise qui paye la cotisation au MEDEF (ou organisation adhérente), ce qui est sensiblement different.

                            Le paradoxe de cette affaire, c’est qu’une malversation d’origine patronale attire l’attention sur les syndicats de salariés. Ceci est une méthode de défense, un contre-feu, qui masque le problème en cause. Car on sait ( source Le Figaro) qu’une partie de cet argent a servi à financer un groupuscule d’extrême droite, le GUD... Nous sommes très loin du syndicalisme.


                          • mariner valley mariner valley 9 mars 2008 12:33

                            Euh concernant le stylo Sarko me semble t-il demande la permission de le prendre http://fr.youtube.com/watch?v=NjlapD1V6O4 

                            A partir du momment ou on demande et la personne est d’accord CE N"EST PAS UN VOL c’est pas tres classe mais c’est pas du vol


                          • jaja jaja 6 mars 2008 06:54

                            @ Christophe, " ... Le Monde est de droite ? NON .... LIbé est de droite ? NON .... le syndicat des NMPP est de droite ? NON .... france 2 et 3 penchent à droite ? NON..."..."Marie Drukker qui cache de - en - ses préférences"

                            Reprenons dans l’ordre : Le Monde est le pensum de tout "libéral" (lire partisan du capitalisme), Libé (financé par le très gauchiste Rotschild) est le journal favori des bobos "libéraux" et le lieu d’atterrissage préféré des anciens "maos", aujourd’hui partisans des assassins néoconservateurs bushistes...

                            Le syndicat des NMPP est bien un syndicat et n’a rien à voir avec une entreprise de presse, donc n’a rien à faire ici....

                            France 2 et France 3 de gauche ?!!! Ces 2 télés qui récemment, pour ne donner que deux exemples, tout comme TF1 d’ailleurs, ont martelé de façon éhontée la propagande pour le oui au référendum.. jusqu’à faire vomir certains de leurs propres journalistes. N’avez-vous pas remarqué que, lors des grèves des transports, ces deux chaînes trouvent toujours le couillon de service qui dégoisera au 20H contre les grévistes ?

                            Quand à Marie Drucker, la copine du "libéral" François Baroin, elle serait "de gauche"... sans doute comme l’est notre Carla nationale, l’héritière de l’un des plus gros empires industriel italien...

                            Vous n’en n’avez pas ras-le-bol du mensonge et de l’hypocrisie ?

                             


                            • christophe 6 mars 2008 09:17

                              NMPP =monopole de li’mpression d’une grande partie des journaux nationaux .... France 2 et 3 ont trouvé un guignole qui râle contre les grèves ? Sans blague !!!! Ca fait 20 ans qu’ils nous montraient des gens soutenant les grêves !!! Il était temps que sur 63 millions de concitoyens ils montrent enfin autre chose, correspondant de surcroît plus à l’air du temps !!!! Les journaux cités ont beau être détenus par de grands patrons il n’e demeure pas moins, vous en déplaise a priori, que le contenu de leur information est loin de pencher du même coté !!! Enfin, Marie DRUKKER est avec Baroin et alors ??? Ecoutez avec attention ses interview politique, mais vraiment avec attention, et on en reparle ....

                              Hypocrisie et mensonge ??? c’est la meilleure celle-là !!!


                            • christophe 6 mars 2008 09:19

                              j’avais oublié !!!!! Qui vient de publier récemment que Sarko aurait adresé un sms à Cécilia ?? La presse manipule ses lecteurs, la chose lui important le plus est d’abord de faire du chiffre en vendant ses parutions ..... Tient c’est drôle qu’ils aient envie de faire du chiffre ...... Mais non, je suis bête, se sont des sociéts commerciales, pas des Kolkhozes !!!!


                            • jaja jaja 6 mars 2008 18:46

                              NMPP et syndicat des NMPP sont deux entités différentes. A noter : les NMPP sont tenues à 51% par les éditeurs et à 49% par la très réac entreprise Hachette. Passons...

                              J’ai beau écouter la chère Marie Drucker qui, dernièrement encore, s’en prenait à Mai 68 en compagnie de July, je n’y retrouve pas la gauche (remarquez tout dépend de ce que l’on appelle la gauche) que vous semblez voir partout. Quand au guignol gueulant contre les grévistes au JT, c’est un must depuis des décennies sur tous nos écrans. Ca ne peut vous avoir échappé....

                              De même que toutes ces campagnes de propagande manipulatoires si bien dénoncées sur le site Acrimed. Propagande qui atteint l’ignoble lorsque la France s’en va-t-en-guerre.... (Guerre du Golfe par exemple pour ceux qui s’en souviennent et les crachats immondes de la Chabot, pour ne citer qu’elle, contre le peuple irakien).

                              Bref nous n’avons pas du tout la même lecture de ce que j’appelle la presse pourrie (sans originalité puisque je ne suis pas le seul).

                               


                              • foufouille foufouille 8 mars 2008 11:46

                                personnellement, je trouve cette histoire comme celle de juppe

                                sauf que c’est leur argent uniquement si tous les patrons etaient d’accord. je doute fortement que les les adherents aient souhaite paye des vacances ou le resto a sauvignac

                                l’enrichissement personnel. quand on fait des fetes, boit du champagne, mange au resto haut de gamme et qu’on a un chauffeur, on ne paye pas, d’ou des economies qui peuvent etre investis

                                et si un pekin moyen possede 2000 000€ chez lui, il est vite vu comme un trafiquant et reste en prison. le faite qu’il y aille pas montre bien qu’il paye autre chose que des syndicats


                                • Le péripate Le péripate 9 mars 2008 12:37

                                  Denis Gautier Sauvagnac s’entête à ne pas vouloir dénoncer les heureux bénéficiaires des largesses patronales, tout en continuant à affirmer que cet argent a servi à "fluidifier " les relations sociales.

                                  Un enfant de quatre ans comprendrait que ce type ment comme il respire. A moins qu’il ne soit une taupe de la LCR.


                                  • rover75 9 mars 2008 13:29

                                    Bonjour,

                                    Mr Gattaz a confirmé sa connaissance du système "DGS" alors qu’il était à la tête du CNPF.

                                    Donc soit Mme Parisot, n’en n’avais pas connaissance et dans ce cas elle est incompétente (elle ne pas informée de ce qui se passe dans son organisation), soit elle est informée et nous prends pour des imbéciles.

                                    Ceci dit, elle applique à la lettre : la meilleure défence est l’attaque"

                                    Et dire que certains pensent quelle est vierge de tout soupçon...

                                     

                                    @+

                                     

                                     


                                    • Le péripate Le péripate 9 mars 2008 18:18

                                      Et comment vont faire tes petits copains du GUD pour se financer ? Ils vont être obligé de travailler plus peut-être ? Ou de faire appel à ta générosité, les pauvres...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Frodon

Frodon
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès