Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ultralibéraux et identitaires : les meilleurs ennemis

Ultralibéraux et identitaires : les meilleurs ennemis

Nous vivons décidément une drôle d’époque. Non seulement nos dirigeants cèdent toujours plus aux sirènes ultralibérales mais le fond de l’air vire aussi de plus en plus identitaire. Les circonstances peuvent expliquer cette évolution, mais on peut aussi voir un lien dans l’ascension de l’un et l’autre.

 
Cercle vicieux ou alliance inconsciente ?
 
En effet, on peut penser que l’ultralibéralisme nourrit l’identitarisme de plusieurs manières. Les ultralibéraux défendent le laisser-passer et le mouvement des migrants met une pression sur les salaires en les mettant en concurrence avec les travailleurs locaux, maintenant ainsi un rapport de force le plus favorable possible pour les entreprises. Ces mouvements migratoires créent légitimement une inquiétude pour les locaux, qui voient arriver massivement des personnes qui n’ont pas forcément le mode de vie du pays. Et ces craintes sont renforcées par les idées très multiculturalistes des ultralibéraux, pour qui les modes de vie individuels priment beaucoup trop souvent sur les règles traditionnelles du pays ou du groupe, comme on le voit aussi dans le débat sur le burkini, à l’étranger ou dans notre pays.
 
En outre, les choix économiques des ultralibéraux accentuent encore les difficultés par le maintien d’un fort niveau de chômage. Cela nourrit doublement les réactions identitaires les plus dures. D’abord, cela rend plus difficile l’assimilation des immigrés : la difficulté à trouver un travail peut aussi compliquer l’intégration culturelle, poussant les immigrés vers leur passé quand le présent dans leur nouveau pays ne leur permet pas de pleinement faire partie de la société. Les difficultés économiques nourrissent doublement la réaction des locaux, qui souffrent d’un rapport de force défavorable aux salariés, et qui apprécient modérément la concurrence avec les populations d’origine étrangère, auxquelles ils peuvent logiquement reprocher leur coût social, même admis par l’OCDE assez récemment.
 
En outre, la négation ultralibérale du collectif, surtout quand il est national, irrite directement les patriotes. Et en compliquant l’attachement des immigrés aux nations où ils élisent domicile, cela les renvoie forcément à leurs origines, compliquant l’assimilation. S’ils ne les justifient pas, bien sûr, les ultralibéraux nourrissent les dérapages de Ménard (pour qui la France est blanche et catholique) ou Zemmour (et son islamophobie qui s’exprime dans l’assimilation abusive des musulmans avec l’islamisme). Et dans un cercle vicieux, tous ces débats identitaires compliquent le débat économique, renforçant l’ultralibéralisme, qui peut voir dans tous ces débats identitaires un moyen d’étouffer une part du débat et lui permettant de se placer en alternative aux identitaires, le meilleur moyen de devenir majoritaire.
 

Les politiques ultralibérales provoquent des réactions parfaitement légitimes. C’est ce qui assure le succès des identitaires. Malheureusement, quand l’alternative à l’ultralibéralisme est principalement exprimée par les identitaires les plus excessifs, alors les ultralibéraux ont de beaux jours devant eux… D’où l’importance que les modérés prennent la parole dans le débat sur le burkini par exemple.

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 24 septembre 10:01

    L’auteur tente de donner un sens au déchaînement hystérique identitaire dont souffre notre nation.

    La raison de ce déchaînement est la primaire de droite, celle qui va désigner de facto le prochain président : Sarkozy ou Juppé.

    Sarkozy sait que la justice va le rattraper un jour ou l’autre. Il veut faire comme Chirac, jouer la montre en redevenant Président. Il est près à tout pour y arriver y compris aux pires excès démagogiques.

    Sarkozy mise à fond sur le vote des militants. Un militant de l’UMP type, à jour de ses cotisations, qu’est ce que c’est ? Un petit blanc effrayé de tout qui cherche un protecteur, un chef fort et viril.

    Sarkozy est un primaire ignorant et complexé qui comprend ces peurs car il les partage d’une certaine manière. Ne pouvant pas rivaliser avec Jupé sur le terrain de la politique pure, les projets, le programme, le budget, la réalité en somme, l’ex président, déchu perturbé, flatte sans mesure les réflexes reptiliens qui se résume à la lutte pour les femelles et le territoire. Son discours vient en complément de celui de Zemmour :

     « Les migrants, noirs et arabes, sont des envahisseurs qui viennent prendre nos femmes et nos terres. Portez-moi au pouvoir et je vous en protégerai. »

    Juppé à l’inverse, vise les voix des sympathisants de la droite et du centre. Il axe son discours sur le raisonnable, la voie moyenne.

    Un combat symbolique entre l’ange et la bête, en quelque sorte.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 septembre 12:42

      @Daniel Roux

      Après nous avoir vendu F Hollande, vous faites de la retap’ au profit de Juppé smiley ?

      Vous avez voulu ce quinquennat, qui n’avait pour seul raison d’être que l’expulsion de Sarkozy, et s’est avéré sans but ni horizon dès le début

      à l’avenir, ponctuez d’un smiley ce type d’analyses, pour qu’on se rappelle de ne plus suivre vos conseils smiley


    • zygzornifle zygzornifle 24 septembre 15:09

      @Olivier Perriet

      En juin 1995, le Canard enchaîné épingle Alain Juppé, alors Premier ministre de Jacques Chirac. En cause : depuis 1990 et alors qu’il occupait des fonctions d’adjoint aux finances de la Mairie de Paris, celui-ci louait un logement de 180 mètres carrés, propriété de la Ville de Paris, situé rue Jacob, dans le 6ème arrondissement, pour un loyer mensuel de 12.000 francs (environ 2.000 euros), bien en dessous des prix du marché.

      L’hebdomadaire tire par deux fois sur Juppé en affirmant que le ministre aurait également contribué à réduire le montant du loyer de son fils, logé aussi par la Ville de Paris dans un appartement de 88 mètres carrés. Une enquête du Parquet de Paris s’ouvre. Alain Juppé et son fils déménagent. L’affaire est classée.Ensuite il y a eut les emplois fictifs ou il a été condamné a 17 mois de prison avec sursis et 1 an inéligibilité et sa fuite au canada et maintenant il revient en chevalier Bayard...Au états unis Juppé aurait fini pompiste de nuit ou ramasseur de chariot en hyper mais en France on déroule le tapis rouge aux crapules de la politique , il y a 370 métiers ou on demande un casier judiciaire vierge mais pas en politique , une honte !!!! 

    • Daniel Roux Daniel Roux 24 septembre 15:30

      @Olivier Perriet

      L’article vous a t-il intéressé ? Quel est votre avis sur la question ?

      Entre Juppé et Sarkozy, je voterai Juppé.
      Entre Juppé et un candidat à sa gauche, je voterai pour le candidat à sa gauche fut-il ce fourbe de Hollande.
      Entre Juppé et Le Pen, je voterai Juppé.
      Entre Sarkozy et Le Pen, je ne voterai pas.

      Le choix, puisqu’il faut en faire un, au moins tous les 5 ans, est entre le moins pire et le pire parmi ceux proposés par l’oligarchie. Je le déplore mais j’assume.


    • Onecinikiou 24 septembre 17:04

      @Daniel Roux


      Soutenir que Juppé serait le candidat « le moins pire » de l’oligarchie, c’est indescriptible comme sentiment que cela suscite.

      Déchirez votre carte électorale on vous supplie, vous êtes trop con et manipulé pour comprendre et cerner les réels enjeux. 

    • Julien30 Julien30 24 septembre 17:59

      @Onecinikiou

      Oui en gros un gars qui votera comme le fera n’importe quel animateur de canal + ou journaliste des Inrocks, bref un vrai subversif !

    • Harry Stotte 24 septembre 20:13

      @Onecinikiou

      « Soutenir que Juppé serait le candidat « le moins pire » de l’oligarchie, c’est indescriptible comme sentiment que cela suscite. »


      Au premier abord, on a envie de pouffer... Puis on se demande combien de pour cent de votants,se laisseront embobiner par l’innocuité apparente de cet européiste rabique ? 


      Et là, il n’y a vraiment plus de quoi se poiler smiley

    • JL JL 24 septembre 10:43

      Les ultralibéraux, en détruisant la République et l’Etat nation, ouvrent un boulevard aux communautaristes dont la plus importante communauté est constituée par les musulmans.

       
       Et plus les communautés prennent du poids et exprime ses revendications, plus les identitaires réagissent, réaction classique et normale.
       
      Voyons ce que disait philouie à ce sujet :
       

      Par philouie 20 septembre 08:38 :
       
      ’’(Dans mon système) l’athéisme sera interdit. Il y a plusieurs options : par exemple, et puisque mes solutions sont pour après la guerre, il est possible qu’on arrive en un temps où les athées étant allés au bout de leur connerie que plus personne ne se déclare athée et que ceux-ci cherchent à se cacher sous la terre.

      Une autre serait de leur laisser une option qui ne soit pas l’athéisme mais qui soit le rattachement à une communauté de croyant. les croyants dans la théière volante par exemple. L’idée est que les gens ne soient pas socialement attachés à la terre au moyen de l’administration de l’état mais attachés socialement à leur communauté au moyen de la croyance partagée.’’
       
      Cela ne fait aucun doute que pour lui, si l’Etat n’a qu’un pouvoir réduit a minima, celui qui décidera de ces choses, ce ne sera pas un pouvoir démocratiquement élu mais sa communauté : l’islam ! 

      Donc je persiste et signe : les ultralibéraux sont les alliés objectifs des islamistes et réciproquement : le Pouvoir économique a pour ambition de sous-traiter aux communautés religieuses tout ce qui concerne la politique sociale.
       
       Voici ce que ce même philouie disait le 22 septembre :

      ’’ la stratégie clivante de Sarkozy paye. Elle renforce le camp nationaliste, et les petits Francs se sentent légitimés à monter sur leurs ergots
      Ce qu’un Franc ne perçoit pas, c’est qu’elle renforce également l’islamisme.
      C’est vrai que vous, au milieu, en tant qu’athée, vous n’y pouvez rien, mais vous allez dérouiller, puisque rien de ce que vous souhaiter ne risque de se produire. On assiste au renforcement de deux clans antagonistes.
      Moi du coup je suis serein : j’attends que le fruit soit mûr.’’

      • JL JL 24 septembre 10:47

        @JL
         

        Et plus les communautés prennent du poids et expriment leurs revendications, plus les identitaires réagissent, réaction classique et normale.
         
         Le second post copié de philouie date du 22 septembre, 08:58, et il m’était directement adressé, ainsi que le premier..

      • philouie 24 septembre 10:58

        @JL
        Et plus les communautés prennent du poids et expriment leurs revendications, plus les identitaires réagissent, réaction classique et normale.
         
        Oui cette une réaction classique et normale. Malheureusement, c’est dû à une mauvaise compréhension de la part des identitaires, puisque l’Islam, c’est aussi fait pour eux.
        Il faudra qu’ils comprennent un jour, que ce n’est pas l’Islam qui détruit l’identité française mais la République.
        Quand Najad Vallaud Belkacem introduit à l’école la théorie du genre, elle ne le fait pas en tant que beurette qui a reçu une éducation musulmane, elle le fait en soumission à la franc-maçonnerie.
        J’invite les identitaires à visionner cette interview d’A Douguin, philosophe Russe.


      • JL JL 24 septembre 11:09

        @philouie
         

        ’’Quand Najad Vallaud Belkacem introduit à l’école la théorie du genre, elle ne le fait pas en tant que beurette qui a reçu une éducation musulmane, elle le fait en soumission à la franc-maçonnerie.’’
         
         Est-ce que vous en êtes sûr ? Permettez moi d’en douter.
         
         Vous surestimez le pouvoir des Franc-maçons en même temps que vous les prenez pour des billes ! Exactement le même procès mais inversé, que font les sionistes à l’encontre des musulmans ! C’est bizarre, von ?

      • Alren Alren 24 septembre 12:13

        @philouie

        Il faudra qu’ils comprennent un jour, que ce n’est pas l’Islam qui détruit l’identité française mais la République.

        Vous voulez dire la République laïque, une et indivisible qui rejette le communautarisme. Cela aurait été plus franc de le préciser.

        Il n’y a pas « d’identité française ». Il y a des Français qui ont des convictions, des valeurs morales personnelles le plus souvent héritées de leur milieu familial et qui ne se laissent pas détruire aussi facilement que vous l’espérez.

        Soyez assuré que pour ceux qui ne sont pas musulmans, la charia est la pire des choses et qu’ils la combattraient avec violence si on essayait de leur imposer.

        Moi-même je serais prêt à mourir au combat pour cela !!!

        Mais vous n’arriverez jamais au pouvoir et resterez à jamais marginalisé. Néanmoins votre discours cause et causera le plus grand dommage des musulmans attachés à cette laïcité qui les protège en interdisant la discrimination sur une base religieuse, car tout le monde ne saura pas trier entre le bon grain et l’ivraie.


      • epicure 24 septembre 19:55

        @philouie

        C’est la république française laïque qui est le ciment des français, mais depuis un certain temps, les hommes de pouvoir veulent la défaire au profit du pouvoir oligarchique.
        Pas d’identité française sans valeurs communes portées par la république laïque.

        Ton islam archaïque c’est ce qui détruit l’identité française, comme les identitaires en face, en clivant la population.


      • Harry Stotte 25 septembre 11:45

        @epicure

        « C’est la république française laïque qui est le ciment des français... »


        Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire ? Il y a des Français qui conchient la République - ou ce qu’elle est devenue, un foutoir à inclination multiculturelle -, ils n’ont pas moins de droits à se dire Français que ceux qui l’adulent.


        Le ciment des Français, c’est le sentiment d’appartenance exclusive à la Nation. Et ce qui fait l’identité française - c’est-à-dire ce qui la distingue des autres identités nationales -, ce sont des manière de vivre, de se comporter, de penser, de voir les choses, d’agir et de réagir.


        Si vous ne le croyez pas, les journaux sont pleins d’articles, et les bibliothèques sont pleines de livres, dans lesquels des étrangers, expliquent en quoi les Français se distinguent des auteurs eux-mêmes et de leurs compatriotes lecteurs, auxquels ils s’adressent.


        On en trouve des traces sur Google où la formule « les Français vus par » renvoie à 14’600 occurrences. Même avec l’exagération dont le moteur de recherche est coutumier, ça laisse pas mal de matière à réflexion, en dehors de toute référence à la « république laïque »

      • epicure 26 septembre 04:46

        @Harry Stotte

        c’est quoi cette bouffonnerie ?*
        Déjà je répondais à un message de philouie, et donc ma réponse est dans le contexte de cette réponse.

        Les français qui conchient sur la république, ce ne sont pas des modèles de lien entre français de toutes origines, puisqu’ils excluent une partie voire la majorité des français, selon les mouvements.

        Mais c’est la république laïque qui permet à l’ensemble des français de se reconnaitre dans la nation au delà des différences...

        C’est pas le point de vu de chinois , brésiliens ou gabonais, etc..., qui va nous éclairer sur ce point là. Eux ils voient ce qui distingue les français des autres, mais cela ne dit rien sur les bases structurelles sur les quelles sont basés ces liens.


      • Harry Stotte 26 septembre 08:36

        @epicure


        « Mais c’est la république laïque qui permet à l’ensemble des français de se reconnaitre dans la nation au delà des différences... »


        « ...c’est la république laïque qui... » qui aurait dû permettre à l’ensemble des Français de se reconnaître dans la nation au delà des différences...C’était, dans le cadre de l’universalisme républicain, une invention des têtes d’oeuf - il y en avait déjà - couvées dans des Loges friandes de théories chimériques.


        « Les français qui conchient sur la république, ce ne sont pas des modèles de lien entre français de toutes origines, puisqu’ils excluent une partie voire la majorité des français, selon les mouvements. »


        Où allez-vous chercher que les Français qui conchient la République seraient des modèles de lien entre Français de toutes origines, ? Je dis simplement que du moment qu’ils éprouvent un sentiment d’appartenance exclusif à la France, ils font partie de la communauté nationale, au même titre que tous ceux qui éprouvent un sentiment d’appartenance exclusif à la France.


        « ... mais cela ne dit rien sur les bases structurelles sur les quelles sont basés ces liens. »


        Mais on en a rien à foutre des « bases structurelles », ce dont il est question dans mon propos, c’est d’appartenance tripale, pas de postures intellectuelles. 


        A propos de Chinois, je vous signale un petit livre - que, pour autant, vous ne lirez pas - fort instructif quant aux différences d’identité entre Européens, écrit par un Chinois précisément, Hua Lin, et il s’intitule « Coups de baguettes sur la fourchette - Les Européens vus par un Chinois » (L’Harmattan, 2008).


        Il y est surtout question de comportemens ordinaires de la vie, et aucun moment de bases structurelles sur lesquelles seraient basés des liens. En trois mots, il nous restitue la vraie vie des Français, des Allemands, des Anglais, des Italiens, etc.

      • epicure 27 septembre 21:01

        @Harry Stotte

        Ta négation de l’histoire de France est quand même merveilleuse.

        la république a uni les français au delà de leurs différences particulières (parisiens, bretons, corses, etc...), et la laïcité a amené une unité de la nation au delà des divisions religieuses, mettant fin de fait à toute guerre religieuse liées à la volonté de domination de l’église catholique de l’époque.
        Ça c’était avant la venue d’un islam intégriste profitant des discriminations économiques des populations originaires de pays musulmans.


      • maQiavel maQiavel 24 septembre 14:52

        Il y’a en effet un jeu entre les libre-échangistes les plus radicaux et les affirmations identitaires les plus extrêmes. 


        • izarn 24 septembre 16:31

          Non il n’y pas d’excès dans les identitaires....
          Fantasme, baratin du Système.
          Il n’y a pas d’excès chez Trump, ni chez Marine Le Pen.
          Vous ne voyez pas que l’excès se trouve en face ?
          Les libéraux ne fabriquent pas l’excès, ils sont l’excès !
          L’excès c’est votre gueule ontologique !


          • ouam2 (---.---.41.186) 24 septembre 21:14

            @izarn :

            +1000000 avec ta remarque.

            Ou alors les suisses et les japonais sonts les pires des identitaires.

             

            La stricte définition du mot identitaire dans le LAROUSSE FRANCAIS :

            Identitaires

            Qui concerne l’identité, la singularité de quelqu’un, d’un groupe.

             

            Parfois péjoratif.

            Qui caractérise la revendication par une communauté de son identité menacée.

             

            De bon ton il serait que certains arrettent de nous prendre pour des quiches, cela en deviens insultant !



          • Nérée (---.---.107.91) 24 septembre 17:41

            Il faut avoir une cervelle grosse comme un petit pois pour croire que les difficultés économiques sont la cause premières des désordres : Depuis le marxisme, les « citoyens du monde » font couler le sang pour détruire les identitées.

            Toujours ces distinctions grotesques ! Quand on sait parler français, on sait que l’islamisme c’est les musulmans, aussi nien que le christianisme, se sont les chrétiens.


            • epicure 24 septembre 20:26

              Effectivement le néolibéralisme favorise l’adhésion aux idées identitaires.

              Pour résumer je vais me référer à une théorie simple celle des 4 pulsions.
              Théorie qui dit que l’être humain est animé par 4 pulsions : acquérir, lien, apprendre , défendre.

              acquérir s’oppose à lien, et apprendre s’oppose à défendre.

              L’idéologie libérale repose avant tout sur la pulsion acquérir, le néolibéralisme ajoute une dose de défendre : la défense du pouvoir des oligarques. C’est en relation avec la mentalité égoïste, la culture des « winners ». C’est une mentalité qui favorise les gagnants, et qui a un côté cercle vicieux, plus on gagne plus on en veut.

              Pour le reste de la population, le système qui en découle, délie tout type de liens sociaux, les verticaux par : moins état, dégradation de l’école, dilution de la nation dans des structures mondialisées, etc..., et les horizontaux par  : la concurrence, les communautarismes, le délitement des protections sociales , le recul des droits égaux, la licence pour les riches etc....

              Ceux qui ne font pas parti des winner, se retrouvent isolés, laissés face aux difficultés, sans lien social (chômage, SDF, solitude, etc... ), perte de repère, exposés à l’instabilité de la société, etc...
              La société est vue plus dangereuse, l’incertitude moins tenable. La mondialisation, l’UE, etc... font de l’étranger la source de pouvoir extérieur et menaçant les intérêts des gens.
              Les gens simples vont donc réagir par une demande à la fois de lien (la nation, l’identité, le vivre ensemble, etc... ) et surtout de défense (sécurité, protection contre les menaces extérieures, etc...), un besoin de stabilité, de certitude.

              C’est à dire exactement là où travaillent les idéologies national-populistes et autres mouvements identitaires. Qui arrivent à attirer des gens, les perdants de la mondialisation comme disent certains sociologues, sur les ruines du néolibéralisme mondialiste, en se basant sur l’aspect reposant du passé dans ces périodes d’incertitude.

              La montée des partis d’extrême droite, est le signe d’une société en mauvaise santé, que ce soit depuis ces 20 dernières années ou dans les années 30, après la crise de 1929 générée par une finance sans limite. C’est la peur le moteur principal de ces basculements, peur générée par un système instable, sans perspective positive.


              • Jex Thérée 25 septembre 03:55

                Il n’y a qu’en France où l’anxiété identitaire liée à la transformation de la population est taxée d’hystérie et autres concepts psychopathologiques. Réveillez-vous bande de béats ou dans 50 ans vous serez une minorité communautaire.


                • Julien30 Julien30 25 septembre 22:52

                  « Si une communauté n’est pas acceptée, c’est parce qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quant elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous pour imposer ses moeurs.” 

                  Charles De Gaulle

                  Mais c’est vrai que c’est plus simple de nier ses torts et de dire que c’est la faute des méchants autochtones (ou »di siounistes« ), la gauche »antiraciste" les a bien dressé, de grands enfants. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès