Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > UMP : changer la forme pour ne rien faire sur le fond

UMP : changer la forme pour ne rien faire sur le fond

Nicolas Sarkozy a tranché : pour tenter de faire oublier les affaires associées à son nom, le parti dont il est le président va en changer pour prendre celui des Républicains. Outre le caractère bien optimiste de croire que cela fera oublier le passer, ce choix est significatif à plusieurs titres.

Communiquer pour ne pas réfléchir
 
Le plus incroyable depuis le retour de Nicolas Sarkozy, c’est de constater combien l’UMP a tout simplement renoncé à réfléchir. La campagne pour la présidence du mouvement avait plus à voir avec l’élection du vainqueur d’un Loft Story vaguement politique que de l’élection du premier parti d’opposition. Tout semble s’être joué sur l’équation personnelle des candidats et quelques postures bien davantage fondées sur leurs caractères plutôt que le fond de leur programme. C’est d’ailleurs la triste pente que prend le combat à venir des primaires, entre un Alain Juppé qui présente un visage plus modéré dans les Inrocks quand Nicolas Sarkozy semble vouloir suivre la voie de 2012.
 
En revanche, sur le fond, c’est l’encéphalogramme plat. Le président de l’UMP semble préférer les colloques grassement payés à la réflexion. Les quelques idées qu’il a avancées ne sont qu’une resucée de ses campagnes passées, certaines appliquées pendant son quinquennat, d’autres pas. Nicolas Sarkozy n’a pas avancé le début d’une véritable réflexion nouvelle, se contentant de surfer sur les vagues de l’actualité et le mécontentement à l’égard du président actuel. Et Alain Juppé est également en service minimum, semblant uniquement compter sur son équation personnelle, ainsi que celle de son principal adversaire, pour être élu candidat de son camp fin 2016. Bienvenue au Loft de l’UMP.
 
Le peu de sens qui émerge
 
Bien sûr, le nom qui a été choisi ne l’a pas été au hasard. « Les Républicains » s’appuie sur deux atouts pour les communiquants de la rue de la Boétie. D’abord, il est enraciné puisque le terme de Républicain a fait partie du nom du parti gaulliste dans les années 50, jusqu’à sa dissolution dans l’UMP. Et la principale composante, plus libérale, de l’ancienne UDF était le Parti Républicain. Les centristes pourraient même y voir un clin d’œil à leur ancêtre du MRP, en fouillant dans notre histoire politique. Mais ce choix s’explique aussi sans doute comme une volonté de marquer une différence avec le FN en disant que la descendance de l’UMP est républicaine, au contraire du parti lepéniste.
 
Néanmoins, il est probable que cette affirmation, ni claire ni compréhensible pour la plupart des électeurs, n’aura pas le moindre impact sur leurs votes. En outre, on peut penser que l’image de Nicolas Sarkozy est plus abîmée que celle de l’UMP quand on juge les résultats des élections de 2012 et 2015. On peut penser qu’il s’agit d’une faute de communication de changer aussi tard de nom, ne laissant pas assez de temps pour l’installer d’ici à 2017. En outre, il est aussi difficile de ne pas y voir l’expression d’un surmoi étasunien, peu surprenant pour un président qui courrait dans un tee-shirt NYPD… Ne lorgne-t-il pas outre-Atlantique en rebaptisant son parti du nom de la droite des Etats-Unis ?
 
L’avantage de ce changement de nom pour l’UMP, c’est qu’il permet de s’occuper de la seule chose qui semble désormais intéresser nos politiques : une communication complètement coupée de toute réflexion sur le fond. Difficile de ne pas y voir une bulle qui pourrait exploser en 2017.

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 17 avril 2015 10:16

    Sarkozy est déjà dans sa tombe...Il cherche désespérément un second souffle..mais un mort ne respire plus.. !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 avril 2015 10:42

      Bonjour, pourquoi voulez-vous que l’ UMP réfléchisse ?
      Réfléchir, c’est bon pour les politiques qui ont des décisions à prendre.


      Les choix économiques sont décidés par la Commission européenne, en vertu de l’article 121 du TFUE...Il suffit d’attendre le mois de Juin, et vous aurez la prochaine feuille de route pour Matignon, qui arrive toute chaude de Bruxelles. Feuille de route pour 2014/2015

      Tout ce qui reste aux Partis politiques vissés à l’ UE comme des moules au rocher, ce sont les questions sociétales. Pareil que pour le PS.
      Pour le reste, la Troïka et Washington pensent pour eux.

      « L’ UMP victime du syndrome du larbin et de la soumission mentale aux USA ». 

      • doctorix doctorix 17 avril 2015 23:49
        Choisir de s’appeler « Les républicains », c’est tout un symbole.
        Ça me rappelle l’Allemagne de l’Est qui jugeait nécessaire de s’appeler « Démocratique », ou la Chine, qui estimait indispensable de s’appeler république « populaire ».
        Parce que moins c’est évident, plus c’est nécessaire de préciser.

      • Fergus Fergus 18 avril 2015 08:57

        Bonjour, doctorix

        On retrouve cela en entreprise : plus une entreprise est mauvaise dans sa relations aux clients, plus elle se hâte d’afficher une « Charte de qualité » destinée à masquer ses carences, un peu à la manière des sauces épicées dans les plats de poisson au goût douteux.


      • Olivier 17 avril 2015 10:56

        L’absence de tout débat et réflexion programmatique sont logiques, car l’UMP, tout comme le PS s’est rallié depuis longtemps à la mondialisation, à l’immigrationisme, au fédéralisme de l’UE et au libéralisme financier. Cette politique, qui est imposée de l’extérieur, ne saurait dans leur esprit être remise en cause. Ils ne sont en fait que les représentants du mondialisme en France, et nullement les défenseurs des intérêts de la France, qui pour eux est un vestige du passé à dissoudre le plus vite possible (il suffit de voir un discours halluciné de Sarokzy, en 2008, appelant au métissage obligatoire !).



        • Fergus Fergus 17 avril 2015 11:11

          Bonjour, Laurent.

          « Les Républicains » est une dénomination scandaleuse car manipulatrice : le mot « Les » veut en effet suggérer qu’en dehors de ce parti, il n’en est aucun autre qui puisse se prévaloir du label républicain.

          En conséquence, ce nom, après saisine par les dirigeants des autres partis, devrait pouvoir être retoqué par le Conseil constitutionnel dans le cadre de sa mission visant à assurer le déroulement régulier et équitable des élections.

          Le seul point positif est que Sarkozy annonce la couleur en s’affichant plus américain que jamais. Mais les conservateurs étasuniens au moins eu la décence de se regrouper au sein d’un « Parti républicain » dont le nom ne porte pas atteinte à leurs adversaires.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 avril 2015 12:39

            @Fergus
            Bof, d’un côté « les Républicains », de l’autre, « les Démocrates », ça doit rappeler quelque chose ?
            Mais quoi ?


          • Arleen 17 avril 2015 14:05

            Les logos de votre articles ne passent pas, voici le vrai nouveau logo :

            LOGO


            • zygzornifle zygzornifle 17 avril 2015 15:50

              Sarkozy l’homme qui amenait ses clients fortunés ouvrir des comptes en Suisse , combien de ses clients sur la liste détenue par le gouvernement ? ....
              Voter pour Sarkozy c’est le soutenir dans toutes ses magouilles et toutes ses malversations les plus tordues.....La justice et les autres partis politiques n’osent même pas y toucher de crainte de représailles....
              http://rue89.nouvelobs.com/2009/04/02/quand-sarkozy-lavocat-ne-meprisait-pas-les-paradis-fiscaux


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 avril 2015 07:52

                @zygzornifle
                Je ne vois pas ce que les autres ont a envier en matière de condamnations et mises en examen ?
                «  Condamnations et mises en examen au PS, au FN et à l’ UMP » liste non exhaustive.


                Ce qu’expriment les Français, élection après élection, c’est que l’offre politique qui leur est faite par les médias, ne leur convient plus, de ces 3 là, ils n’en veulent plus !

                Résultats aux départementales, au 1er tour :
                - PS : 10,5% de l’ensemble des électeurs inscrits
                - UMP : 15% de l’ensemble des électeurs inscrits
                - FN : 12,5% de l’ensemble des électeurs inscrits.


              • Fergus Fergus 18 avril 2015 08:59

                Bonjour, Fifi Brind_acier

                Vous avez, dans la même logique du rapport aux inscrits, « oublié » de nous donner le pourcentage de l’UPR !


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 avril 2015 18:01

                @Fergu

                Le FN, avant qu’il ne passe dans les médias grâce à ton copain Mitterrand a fait 1% pendant 10 ans.
                A Grandvillars (territoire de Belfort), l’ UPR a fait 3,22%.


                Quand on trouve normal que l’ UPR soit censurée depuis 8 ans, et que le FN soit dans tous les médias, le mieux serait d’éviter de passer pour ce que vous êtes : un anti démocrate.

                Le score de l’ UPR ne change strictement rien aux résultats lamentables des 3 autres, ni au fait que les Français n’en veuille plus !

              • andromerde95 18 avril 2015 19:35

                @Fifi Brind_acier
                l’upr est une secte avec quasiment aucun sympathisant, normal qu’on invite pas ce groupuscule, et il a eu plusieurs passages à la radio et à la tv.


              • zygzornifle zygzornifle 20 avril 2015 12:54

                @Fifi Brind_acier

                Grandvillards est un patelin a vaches, je connais bien cette région en tant que Belfortain ......


              • Parrhesia Parrhesia 17 avril 2015 18:14

                Il est vrai que le traitement réservé par Sarkozy et les siens au référendum national sur l’Europe laisse bien augurer de la sincérité de leur engagement républicain ...

                Quel culot !!!

                • soi même 17 avril 2015 21:50

                  Herblay à par faire plaisir au charme critique de Fifi la nickel, votre radioscopie de tous cela est stérile du coup vous faites la même com que Assilineau , du vent, rien n’avance à par ce fondamentalisme politique qui va pas tardé à de devenir du fanatisme ... !

                  Et bien l’on va rien gagné, si vous vous posés pas certains questions pour quel but vos diatribes ?

                   


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 avril 2015 07:46

                    @soi même
                    Et vous, vous voulez rester dans la construction européenne, ou en sortir définitivement ?
                    Le choix désormais, et provisoirement, n’est plus Démocrates/ Républicains, ou Gauche /Droite, mais rester dans l’ UE ou en sortir.


                    Sinon, vous proposez quoi ? à part cracher sans argumenter sur l’ UPR.

                  • fred.foyn Le p’tit Charles 18 avril 2015 08:58

                    Changer le nom d’une poubelle n’empêchera pas les odeurs de rester.. ?


                    • zygzornifle zygzornifle 20 avril 2015 08:26

                      Comme d’habitude ils passeront leur temps a tremper dans les plus sales magouilles pour récupérer du pognon pour les élections......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès