Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > UMP et mariage entre personnes de même sexe : une opposition en (...)

UMP et mariage entre personnes de même sexe : une opposition en carton-pâte

A l'heure où les socialo-communistes affûtent les derniers détails à propos du mariage entre personnes de même sexe, l'UMP est bien silencieuse. Décryptage.

Ceux qui avaient encore quelques illusions sur l'UMP et ses valeurs de défense de la famille en seront pour leurs frais ! Alors que le PS et ses alliés sont en train de peaufiner les derniers détails, l'UMP préfère s'engluer dans des recomptages de parrainage à n'en plus finir. En matière de communication sur un des sujets les plus cruciaux de l'actualité, l'UMP est en service minimum : un seul article : http://m.u-m-p.org/actualites/espace-presse/mariage-homosexuel-la-strategie-de-la-diversion-74421109 sur le sujet, qui de plus ne critique que les modalités (absence de concertation, précipitation) et non le fond du projet. Faudrait-il en conclure qu'un mariage entre personnes de même sexe, promulgué en 2014 après une large consultation, aurait leur soutien ?

Certes, MM. Fillon et Copé ont déclaré tous deux leur opposition au mariage homosexuel. Mais pourquoi alors rester dans une inaction totale ? Au lieu de concrètement tenter d'empêcher ce projet néfaste, MM. Fillon et Copé ont l'air d'être plutôt intéressés par un quatrième recomptage de parrainages !

Qu'est-ce que l'UMP peut faire, me dira-t-on ? Il existe une mesure législative, le référendum d'initative populaire, mise en place sous l'ancien quinquennat, qui permet à un cinquième des parlementaires unis au dixième des électeurs inscrits d'imposer la consultation du peuple.

Seulement voilà, ce referendum ne peut porter sur une disposition promulguée depuis moins d'un an ; aussi, il y a urgence en la matière, car il y a tout lieu de parier qu'un an après que le mariage entre personnes de même sexe sera rentré en vigueur, le désintérêt de l'opinion et la propagande médiatique aidant, gagner un tel referendum serait bien plus compliqué.

Aussi, il est urgent que l'UMP se décide enfin à agir ; au lieu de cela, un contre-feu, bien maladroit, a été allumé à propos du vote des étrangers non communautaires, l'UMP lançant une pétition sur le sujet ; pétition bien inutile, vu que l'UMP a la minorité de sièges pour s'opposer à toute modification constitutionnelle, et partant, à tout vote des étrangers non communautaires.

Cette apathie de l'UMP, est-elle vraiment étonnante ? Pas vraiment, quand on constate ces multiples reculades sur les sujets de société, entre simplification du divorce (loi votée en 2004), réforme fiscale du Pacs, et tant d'autres sujets.


Moyenne des avis sur cet article :  2.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Stalouk 26 septembre 2012 10:05

    « Il existe une mesure législative, le référendum d’initative populaire, mise en place sous l’ancien quinquennat, qui permet à un cinquième des parlementaires unis au dixième des électeurs inscrits d’imposer la consultation du peuple »

    Merci de ne pas appeler cette mesure référendum d’initiative « populaire », étant donné que comme vous l’écrivez ensuite, l’initiative appartient au parlement.
    C’est donc un référendum d’initiative parlementaire.

    *tousse* Enfummage ! *tousse*


    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 26 septembre 2012 10:39

      Ce référendum d’initiatives conjointes parlementaire et populaire n’est pas encore mis en place, les deux lois d’application (ordinaire et organique n’ayant pas été adoptées par le Parlement.


      Ce « mariage pour tous » aboutirait, selon le texte de l’avant-projet de loi, à supprimer plus d’une centaine de fois les mots « père » et « mère » du Code civil pour les remplacer par « parent ». Cela devrait quand même faire tiquer quelques législateurs.

    • dadascope dadascope 26 septembre 2012 15:37

      Bonjour,
      Je parle ici en profane en la question et je suis athee. Pardonnez moi d’avance si je divague et je vous remercie d’avance pour vos reponses.

      Je pense que la revendication d’un mariage homo ne prend bien en compte la nature premiere de ce qu’est le mariage d’eglise.
      Il faudrait preciser la revendication, demander un statut specifique dans l’eglise, une messe specifique au couple gay, pour ne pas creer de confusion chez les chretiens quand au role du mariage, meme si aujourd’hui il n’a plus la meme fonction qu’il y a encore 500 ans.

      J’ai la sensation qu’avant de demander le mariage homo, il faudrait avancer des « theses theologiques serieuses » et demander/creer un debat reel et soutenu, sur l’homosexualite au sein de l’eglise, jusqu’au Vatican, et qui resonne internationalement.

      J’ai peu chercher, mais j’ai trouver un article sur l’Apotre Paul et l’homosexualite. Interessant et tres discutable. http://www.caef.net/servir/sel_2008/2008_01_06_pauletlhomosexualite.htm
      Je ne sais pas ce que dit la bible ou si l’un des apotres concoit la communion avec « celui qui pratique l’homosexualite ». Mais le salut de cette cause ne serait il pas plutot dans la demonstration theologique, avec les verbes du cure, en bon chretien meritant ? Faire « preuve de bonne foi » en quelque sorte. (je ne remet en question la foi de personne)

      Il me semble que la revendication du mariage homo ainsi presentee, crait une veritable confrontation ideologique, alors que la simple question de l’homosexualite n’est pas debattu est reste tabou. Il semble qu’une etape bloque la suivante.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès