• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > UMP : François Baroin veut enterrer définitivement la ligne (...)

UMP : François Baroin veut enterrer définitivement la ligne Buisson

Voici une attaque très claire contre la dérive droitière observée ces dernières années à l’UMP. En ligne d’horizon, l’élection présidentielle de 2017 et le projet du futur candidat de l’UMP.

JPEG - 35.5 ko
François Baroin en meeting à Toulouse (CC-BY-SA 3.0)
par Jackolan1 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Baroin_Toulouse_2012.JPG

Après l’accord sur l’organisation d’une primaire présidentielle ouverte prévue pour 2016 et l’acceptation "molle" de laisser Jean-François Copé présider l’UMP jusqu’en septembre 2015, les fillonistes ne désarment pas et continuent la pression sur les copéistes. Après le manque de leadership soulevé par Laurent Wauquiez le 26 mai 2013, voici qu’un autre baron du fillonisme embraie de manière très explicite sur les valeurs.

À bientôt 48 ans, le député-maire de Troyes, successeur attitré de Roger Galley, disparu le 8 juin 2012, l’un des recordmans de longévité ministérielle (entre le 30 mai 1968 et le 13 mai 1981), François Baroin a tout pour être heureux.

Au look perpétuel de Harry Potter, compagnon de la comédienne Michèle Laroque, François Baroin était avant tout le protégé du Jacques Chirac qui l’a nommé ministre lorsqu’il avait à peine 30 ans. Après avoir été sorti du gouvernement quelques mois plus tard avec les "Juppettes", François Baroin a poursuivi une carrière politique classique qui l’a ramené au gouvernement de Dominique de Villepin du 2 juin 2005 au 15 mai 2007 puis, bien que chiraquien, il fut rappelé après la défaite des régionales, le 22 mars 2010 par Nicolas Sarkozy à Bercy, d’abord au Budget puis à l’Économie et aux Finances.



Après un passage éclair à l’Intérieur (26 mars au 15 mai 2007), François Baroin avait réussi à entrer dans la cour des grands le 29 juin 2011 en succédant à Christine Lagarde nommée directrice générale du FMI après la démission tonitruante de Dominique Strauss-Kahn. Place Beauvau et Bercy sont deux places fortes ministérielles essentielles pour les personnalités ambitieuses (qu’avait obtenues notamment Nicolas Sarkozy entre 2002 et 2007).

Partisan d’une droite modérée et d’un cordon sanitaire à l’égard du Front national, François Baroin s’était éclipsé du jeu des ego après le printemps 2012 : principal membre de la "bande à Copé", François Baroin (comme Valérie Pécresse) avait préféré rejoindre l’ancien Premier Ministre François Fillon dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017.

Refusant toute responsabilité dans une UMP entachée d’irrégularités, il a surtout voulu occuper le terrain des idées et des valeurs. Or, s’il s’est éloigné de Jean-François Copé (ce qui a été sans doute pour ce dernier le plus amer dans cette bataille interne), c’est pour une raison simple qui peut être associée aux petites phrases qui laissaient clairement entendre que Jean-François Copé voulait faire du "Sarkozy puissance dix" dans la récupération de l’électorat du FN.

Il a sonné la charge cette semaine dans une interview à l’hebdomadaire "L’Express" du 30 mai 2013 en étant parfaitement clair sur les valeurs. Il regrette la ligne Buisson depuis 2007 et souhaite avant tout revenir à l’inspiration des fondateurs de l’UMP, à savoir Jacques Chirac, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin : « Le FN, c’est l’extrême droite, l’ennemi irréductible des gaullistes, donc de l’UMP. Il faut rétablir le barrage établi par Jacques Chirac, qui a eu pour effet de faire éclater le FN en deux [avec le MNR de Bruno Mégret en décembre 1998]. » (il faut noter le mot très fort d’ennemi alors que dans le débat politique, on parlerait plutôt d’adversaire).

Ce qui inquiète François Baroin, c’est surtout la trop grande puissance médiatique de la "Droite forte" (qui a remplacé dans les médias la "Droite populaire"), avec « beaucoup de gens à l’UMP, rémunérés, battus ou non représentatifs, qui parlent sans légitimité » pour fustiger notamment Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, mais aussi Patrick Buisson, l’ancien conseiller présidentiel de Nicolas Sarkozy, « qui n’a aucune légitimité pour parler au nom d’un peuple qu’il n’a jamais rencontré » et pour insister sur le fait que « son influence est nocive, nous devons le combattre ! ».

Mais implicitement, il s’en prend avant tout à la ligne des pains au chocolat de Jean-François Copé, et à cette doctrine du ni-ni instaurée depuis le 20 mars 2011 qui voudrait que dans un duel électoral de second tour entre un candidat du FN et un candidat socialiste, l’UMP ne choisisse personne : « Nous devons revoir cette affaire du ni-ni » même s’il admet quelques exceptions : « il sera impossible de demander à nos militants de voter pour un candidat d’extrême gauche ou un candidat qui a des casseroles, l’abstention sera donc le refuge naturel ».




Pour François Baroin, ce sujet dresse un réel clivage au sein de l’UMP : « Il y a aujourd’hui, à la droite de l’UMP, une trop grande porosité avec les positions traditionnelles de l’extrême droite. ». Et d’observer « une vraie ligne de fracture (…) entre ceux qui veulent déplacer le centre de gravité vers la droite et ceux qui, comme Alain Juppé, François Fillon, moi-même et bien d’autres, naturellement, souhaitent conserver l’esprit du pacte des fondateurs ».

Évidemment, dans ses propos, l’ancien Ministre de l’Économie et des Finances n’a pas voulu s’en prendre directement à Nicolas Sarkozy lui-même, pourtant à l’origine de cette droitisation de l’UMP depuis 2004, et plus particulièrement une fois élu à l’Élysée, tant dans une rhétorique de stigmatisation que dans son discours de Grenoble.

François Baroin ne l’épargne cependant pas puisqu’il le presse de dire clairement, dès 2015, s’il veut ou pas revenir dans le jeu politique et se présenter à l’élection présidentielle de 2017. François Baroin, lui, semble avoir déjà choisi François Fillon dont il se verrait bien, au même titre que Valérie Pécresse, le Premier Ministre...


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (29 mai 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Le petit-fils spirituel de Jacques Chirac (mars 2007).
Retour au gouvernement (mars 2010).
Colère à Bercy (juin 2011).
Roger Galley.
Jacques Chirac.
Nicolas Sarkozy.
François Fillon.
Jean-François Copé.
L’UMP.
Peut-on récupérer l’électorat du FN ?


 


Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Cugg Cugg 29 mai 2013 13:28

    Copé est certainement un escroc-menteur mais loin d’être stupide en politique.
    Le FN est en hausse et tout parti qui s’affichera trop contre sera perdant, c’est là que Copé a toutes ses chances.
    Surtout si Fillon, NKM joue la carte anti-FN sans proposer les mêmes options habillées différemment.
    Le changement n’est pas devant nous mais derrière nous.
    A présent il faut parer.
    De plus qui peut encore croire le PS ?
    Copé a un boulevard.


    • Daniel D. Daniel D. 29 mai 2013 19:22

      Copé, le meme qui pense que ceux qui gagnent moins de 5000euros par mois sont des minables ?
      http://www.youtube.com/watch?v=7WOGO174ESo

      Ou bien celui qui s’agrippe a un poste parce qu’il as été « élu » alors qu’il est démontré que de multiples fraudes avaient entaché le scrutin ?

      L’UMPS n’en fini plus de se décrédibiliser, c’est le FN et le FDG qui vont se retrouver en tête de gondole.


    • Akerios 29 mai 2013 14:48

      Bonjour et bon article !

      «  revenir à l’inspiration des fondateurs de l’UMP, à savoir Jacques Chironc, Alain Juppon et Jean-Pierre Rat » Oui je ne me souvient pas bien leurs noms tous avocats ou ...cela est possible et pour bientôt je n’en doute pas.

      Le plus gros requin d’un coup de dent fait le ménage et je ne le condamne pas , bien au contraire !

      Dans la chasse aux prolos c’est le meilleur qui gagne , et il a gagné ! La justice du milieux , le néo-libéralisme dont ils sont les acteurs , les défenseurs et pour tout dire les princes !

      Un deuxième couteau du néo -libéralisme a été mordu , il semble que c’est Fliou c’est bien triste !

       Le requin mordu se plaint en disant c’était moi le champion ! Et bien non c’est Copon ! Il est bien meilleur que toi parce qu’il t’a mordu  ! Il est donc le plus fort le plus apte à bouffer le prolo !

      Oui le meilleur a l’UMP c’est Copon ! 

       

      Maintenant Sylvain Rakotoarisin tu ne vas pas me faire pleurer sur le Rat ou ce mignon Bourgon.

      Non je ne me moque pas des noms mais tous ces gents sont avocats en signant une simple demande et moi je ne suis qu’un simple prolo et un simple procès ne leur coute rien........ 

       

       


      • enfin un ex ministre UMP pas aux ordres de sarko-buisson et du F.......HAINE ....

        et des BANKSTERS BAROIN


      • Akerios 29 mai 2013 14:55

         Moi j’ai voté contre l’article car c’est .... Copon qui a raison............ On est néo-libéral ou non . C’est lui qui à mordu Filou et donc a gagné un point c’est tout !


        • Akerios 29 mai 2013 15:05

          Pour ton article il faut bien réfléchir avant de voter  !........?


          • fcpgismo fcpgismo 29 mai 2013 15:22

            Pour moi le seul Homme politique de Droite mediatique digne d etre membre d un gouvernement.


            • Akerios 29 mai 2013 15:28

              Quelqu’un de sincère qui est pour Copon ou n’a rien compris.


            • Akerios 29 mai 2013 15:35

              Je penche pour quelqu’un de sincère.


            • mortelune mortelune 29 mai 2013 15:36

              l’UMP c’est quoi c’est qui, ça sert à quoi ? raz le bol du bipartisme, il est temps que les choses changent en France et on a a soupé de l’UMPS. Les menteurs, voleurs, escrocs, mafieux n’ont plus rien à faire à la gouvernance de ce pays. L’UE, le nouvel ordre mondial et l’oligarchie n’est pas la tasse de thé des français, place à la démocratie ou les représentants du peuple soient au service du peuple et non l’inverse. Zut ! Zut ! et encore Zut à l’UMP et à tout ceux qui sont assez stupides pour en parler.


              • Akerios 29 mai 2013 15:59

                Je pense comme toi et a ta juste indignation qui est légitime. Ton message et les miens vont dans ce sens

                 

                 

                Mais il faut bien dénoncer cet article manipulateur qui demande de voter pour Filou ou Copon.

                Moi je préfère Copon c’est le meilleur requin , il faut être honnête voilà tout.


              • Akerios 29 mai 2013 15:38

                Faut dire que l’article est subtil et malin . Il est manipulateur.


                • Akerios 29 mai 2013 16:34

                  C’est l’homme qui est le plus fort pas le requin. Cela se mange le requin et je ne manifesterai pas de regrets pour les gros et petits requins.

                  Amis de la nature pardonnez ces propos.


                  • Relladyant Relladyant 29 mai 2013 16:55

                    Ouhla, il se croit Gaulliste ce guignol... il va falloir lui faire suivre quelques cours d’histoire a ce petit, viol du referendum sur l’UE, Europe fédérale prennant ses ordres a Bruxelles, retour dans l’OTAN, alignement complet de la politique etrangere sur celle des USA ; on est a 180 degrés de ce qu’est le Gaullisme.


                    • DanielD2 DanielD2 29 mai 2013 16:57

                      De toute façon, L’UMP est bien mal barrée.

                      Sarkozy et la « ligne Buisson » leur ont fait gagner quelques mois, le temps que les électeurs du FN se rendent compte de l’arnaque et retourne à la maison. Et sans ces électeurs : Défaites, défaites, défaites ...

                      Revenir au centre, ça va ouvrir un boulevard encore plus grand au FN et faire d’encore plus mauvais report de voix pour l’UMP.

                      Et l’alliance local avec le FN, c’est pas évident. Ca reviens à finir de normaliser totalement le FN ( difficile de traiter de xénophobe un parti avec qui on s’est allié ) et à lui donner des élus, donc encore plus d’argent et de visibilité.

                      L’alliance national étant idéologiquement impossible, il faudrait que l’UMP applique une parti du programme du FN. 

                      Entre ça, un PS à la dérive et une crise qui s’aggrave de jour en jour, je me demande bien à quoi vont ressembler les prochaines élections ...


                      • Onecinikiou 30 mai 2013 03:21

                        Celles-là sont pas mal non plus. Du grand art mon général !

                        « Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leur djellabas, vous voyez bien que ce ne sont pas des Français ! Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se séparent de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber 10 millions de musulmans qui demain seront 20 millions, et après demain 40 ? » - C. de Gaulle (cité par A. Peyrefitte. C’était de Gaulle. Ed Gallimard, 2000. Propos tenus le 5 mars 1959)

                        « Si une communauté n’est pas acceptée, c’est qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous imposer ses moeurs. » - C. de Gaulle, « De Gaulle, mon père », Philippe de Gaulle.


                      • Akerios 29 mai 2013 17:18

                        «  Et tout cela prouve que les seuls vrais ennemis du gaullisme, ce sont les « gaullistes » comme Baroin et consorts  »

                         

                         

                         

                        OUI. Ou bien on est amnésique ou sans culture.


                        • tesla_droid84 29 mai 2013 17:44

                          Tout parti Européiste, et ils le sont tous (sauf l’UPR et DLR), sont contre le Gaullisme. 


                          Preuve, note de Jean Monnet (père fondateur de l’europe) du 6 mai 1943 dé-classifiée adressée au secrétaire d’état américain Harry Hopkins :
                          « Il faut se résoudre à conclure que l’entente est impossible avec De Gaulle, qu’il est un ennemie du peuple Francais et de ses libertés, qu’il est un ennemie de la construction européenne (et) qu’en conséquence, il doit être détruit dans l’intérêt des Français ».

                          En fait, il y a autant de gaulliste à l’UMP que de moine bouddhistes au parti communiste chinois.

                        • Onecinikiou 30 mai 2013 03:25

                          Parce que le Fornt national est européiste peut-être ! 


                          C’est étrange tout de même qu’un parti si « européiste » ait voté systématiquement contre l’émergence de la technostructure bruxelloise, et contre ses avatars (l’euro, entre autre).

                        • tesla_droid84 29 mai 2013 17:29

                          On dirait une analyse de politologue sauce « C dans l’air », l’UMP ne représente aucune valeur, il n’y a pas de parti plus arriviste avec des gens dont les dents rayent le parquet. La politique UMPiste devanceant même celle de Bruxelles, ils sont directement liés aux pouvoirs Atlantistes.


                          l’UMP qui a commis un acte de forfaiture/haute trahison en faisant voter les parlementaires sur le traité de Lisbonne alors que le texte avait été rejeté en référendum (expression ultime de la volonté d’un peuple) est un parti ANTICONSTITUTIONNEL en vertu de l’article 4 :
                          « Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie. »

                          Si les mots ont un sens, l’UMP devrait etre dissoute, et je ne pense pas faire une erreur d’interprétation dans le propos.


                          • Akerios 29 mai 2013 17:29

                            C’ est pour cela que des gens comme N. Sarcozy veulent supprimer l’histoire.


                            • captain beefheart 29 mai 2013 17:50

                              Baroin ,c’est pas le mec qui veut interdire les tracts dans la place publique à Troyes ,sauf les siens ?


                              • Vredes Vredes 29 mai 2013 17:51

                                L’UMP n’est plus un parti gaulliste. Même si certain de leurs cadres le disent. C’est un parti américaniste donc européiste (l’UE est la marionnette des USA, réf : Robert Schumann) dont Sarkozy se vantât jadis. La querelle UMP est, d’un coté les pro américains et de l’autre les pro intérêts de la nation que certain souligne comme fasciste. L’UMP souffre du même discrédit des français vis à vis du PS. C’est normal, ils font tous les deux la même politique européenne, c’est à dire la destruction des valeurs de notre nation, le découpage des régions, la valorisation des communautés au dépend du modèle républicain et au final une perte complète de la souveraineté national. 

                                Aujourd’hui on arrive au pied du mur soit : 
                                • continuez avec l’UMPS,FN et Mélenchon,EELV & Co
                                • soit quitter l’Europe, revenir au franc et retrouvez notre souveraineté avec l’UPR.

                                Je signale que le FN n’ayant aucun programme copie et plagie la charte de l’UPR. 
                                Je retiens qu’une chose, Jean Marie Le Pen disait :«  je suis le Ronald Reagan français. »
                                Le FN fait parti du système UMPS mais il n’est en aucun cas un parti réfractaire à l’UE et à l’oligarchie en place.
                                NB :
                                L’UPR agit dans le cadre du CNR 02 (la version 2 du Conseil National de la Résistance de De Gaulle 1943). Toutes personnes d’horizons politiques peuvent rejoindre ce parti.





                                • Akerios 29 mai 2013 18:08

                                  Le FN c’est avant tout la boutique à Pe Pen, pour recevoir de l’argent les idées passent après.

                                  C’est juste un commerce avec des miroirs comme pour la chasse aux déçus qui sont très nombreux . Mais sur le terreau du nazisme et de la mort ce qui pousse n’est porteur d’aucuns espoirs.


                                • Akerios 29 mai 2013 17:52
                                   
                                  «  l’UMP qui a commis un acte de forfaiture/haute trahison en faisant voter les parlementaires sur le traité de Lisbonne alors que le texte avait été rejeté en référendum (expression ultime de la volonté d’un peuple) est un parti ANTICONSTITUTIONNEL en vertu de l’article 4 :  »
                                   
                                  Oui ............................................ !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
                                   
                                   

                                  • legrind legrind 29 mai 2013 20:13

                                    Je me souviens qu’à une époque Ministre des DOM TOM ,devant l’afflux affolant d’étrangères clandestins venant accoucher à la réunion, Baroin a voulu y supprimer le droit du sol, il a vite fait machine-arrière et est devenu un ectoplasme politique. Mayotte est devenu française..


                                    • Le421 Le421 29 mai 2013 20:58

                                      De bonne guerre... L’UMP a explosé depuis la chute du « Calife »... Iznogoud le grand vizir, et question de pas être « good » du tout, Copé en connait un rayon, a pris les commandes d’un parti moribond. Un courant qui sera probablement majoritaire à droite se crée. Majoritaire, mais de très peu, les Fillo-Baroinistes, relativement modérés, vont se faire entendre pour exister sur une scène ravagée par les coups d’état de Copé.
                                      Le FN se frotte les mains. Toute la clique ’Buissonnière« va rejoindre les rangs.
                                      Nous nous retrouverons avec le Front de Gauche qui évolue mais restera probablement à moins de 20% avec trop de français conservateurs et peureux du vrai changement.
                                      Le PS, si il continue, aura toutes les peines du monde à rassembler plus de 30% des électeurs.
                                      La deuxième moitié du pays se retrouvera autour d’un genre d’ UDF qui va se créer avec Fillon et consor, le reste passera allègrement au FN, probablement près de 30% aussi. Les slogans concernant les »pédés« et autres »bougnoules« ont la cote avec des gens ne cherchant pas trop la complication. Quand ça va mal, c’est forcément de la faute des »autres« .
                                      Copé va tout perdre à ce petit jeu. Soit il est bête, soit il n’a rien compris. Il va se faire croquer tout cru par Marinette et il retournera les oubliettes qu’il n’aurait jamais du quitter.
                                      Baroin et les fillonistes pourraient quand à eux recréer un parti de droite redevenu démocratique et populaire, mais la succession du »brise-baraque" à talonnettes va être très difficile. Sa technique de la terre brûlée directement inspirée d’Attila ne porte pas les fruits qu’il escomptait.
                                      Hollande n’aurait jamais du gagner ces élections. C’est uniquement un rejet massif du prédécesseur qui l’a fait gagner.
                                      Baroin ?? Il a sûrement un jeu à jouer...


                                      • chmoll chmoll 30 mai 2013 08:05
                                        occupe une peu enviable 15e place dans le classement des 19 grands argentiers européens élaboré chaque année par le Financial Times,

                                        bon ben il est du même que les gamins D’une Merde pour Tous


                                        • eric 30 mai 2013 08:58

                                          J’imagine que d’une manière ou d’une autre, Baroin a surtout toujours été le fil de son père.
                                          A certains égard, un héritier de la troisième république façon Chirac, Mitterrand ou Hollande. Tous ces gens pour lesquels persévérer dans l’être est un peu le fin mot de la politique. De compromis en compromis, on finit dans la compromission en gérant un capital électoral.
                                          Le RPR a toujours été « frontalement » hostile au FN parce qu’il avait le même électorat ( voir les cartes de Todd et Lebras). Leurs bastions sont proches. Les régions caractérisées par une fort individualisme, anarchiste et égalitaire.
                                          Toutes les alliances dans le passe entre droite et FN ont concerne les centristes et autres démocrates chrétiens, parce que la, les électorat sont complémentaires.
                                          Quand Henin Beaumont a vote marine, toute la presse a été surprise par ce virage d’un bastion des gauches. Mais en 58 je crois, elle avait déjà été surprise par son passage très massif au gaullisme.

                                          Sarkozy a tente de reformer la France en associant un peu tous le monde, mais notamment en respectant autant que faire se peut les intérêts de classe des gauches. Donc reformer en souplesse et progressivement. Par exemple, ok, on garde les fonctionnaires inutiles et on les paye jusqu’à la fin, mais en échange vous acceptez de sacrifier les jeunes. On ne remplace qu’un partant sur deux. Ou, vous nous laissez essayer de sauver le système des retraites et en échange les fonctionnaires sont épargnés de fait par la reforme.

                                          Même cela, les gauches ne l’ont pas supporte et on a eu 5 ans exclusivement composé d’attaques personnelles. D’utilisation de l’appareil d’État contre sarko, en y incluant la presse la plus subventionnée du monde qui s’en est donne a cœur joie.

                                          Cela valait la peine d’essayer. Mais l’étape suivante sera sans doute d’imposer les reformes vite et en profondeur. Pour cela, il faut des scores sans appel. Du genre des 60% que l’ensemble des droites réunissent en général au premiers tours de toutes les élections. De préférence plus en y adjoignant la gauche « honnête », celle qui voit ce que sont hollande et le Hollandisme et a quel point leur politique est une politique de classe nuisible pour le pays. Il y en a. Il suffit de voir les abstentions socialistes aux partielles.

                                          Tous le monde vote aussi, en fonction de son intérêt. Les électeurs FN partagent avec ceux des autres droites, le privilège de penser aussi a l’intérêt du pays, ce qui est beaucoup plus rare a gauche.
                                          Paradoxalement, les divergences entre UMP et Fn sont presque marginale. L’Europe ? En sortir prendrait au moins une mandature et tous le monde comprend que le FN se servirait de sa posture pour négocier avant même de tenter de sortir. L’euro ? toutes les discussions et négociations sont possibles et bien malin aujourd’hui celui qui peut démontrer qu’il a raison sur cette question tant elle est compliquee. Les gauches survivent tres bien au fait d’être composées d’adversaires idéologiques de l’Europe et de défenseurs a tout prix de l’euro.

                                          Je suis prêt a écouter les dirigeants de l’UMP m’expliquer en quoi le FN est un ennemi, mais pas a l’accepter comme une évidence biblique qui se passerait d’explication. Jusqu’à plus ample informe, pour moi, « l’ennemi », si on peut parler ainsi en démocratie, c’est quand même plus les docteur Knock qui veulent me chatouiller la civilisation et me grattouiller la filiation en mettant la moitie du pays en arrêt maladie pendant que l’autre moitie la soigne.


                                          • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 30 mai 2013 09:15

                                             À Éric,

                                            Vos remarques sont intéressantes, cependant, expliquer des positions politiques uniquement par un intérêt électoraliste est justement ce qui contribue à l’abstention massive. On attend généralement d’un responsable politique justement qu’il s’élève au-dessus de son intérêt purement électoral pour envisager le bien commun (dont la définition prête évidemment à discussion).

                                            L’autre réflexion, c’est que vous oubliez aussi tout le contexte idéologique du FN qui place en boucs émissaires les immigrés, ou du moins, qui pose l’immigration comme l’alpha et l’oméga de l’effondrement économique de la France depuis trente ans. C’est d’ailleurs son fonds de commerce récurrent qu’il a toujours su préserver. En ce sens, cela va à l’encontre même de l’esprit de la République qui considère que chacun, par son mérite, peut contribuer à l’élévation du pays. C’est cette conception de la société qui est irréconciliable, qui rend une alliance UMP-FN idéologiquement bancale, même si elle pourrait se concevoir à titre purement électoral et même si certaines idées ont été reprises dans un but seulement démagogique.

                                            Cordialement.


                                          • eric 30 mai 2013 10:14

                                            La question de l’immigration n’est pas un marqueur idéologique fort entre les partis politiques français. Tout au long de l’entre deux guerre et jusque dans la période gaulliste, les gauches sont fondamentalement hostiles a l’émigration parce qu’elles ont encore une composante populaire.
                                            C’est au contraire et bien plutot un des domaine dans lequel les gens votent en fonction de leurs interets. la gauche classe moyenne urbaine est tres favorable a ce que ses nounous, infirmieres balayeurs et femmes de menages habitent pas trop loin et pour pas trop cher et qu’il y en ait beaucoup pour que les couts ne montent pas trop vite. Au niveau local, elle est aussi tres favorable a ce que les gens auxquels elle attribue des HLM puissent voter. Au contraire, l’electorat populaire est ulcere que ses gosses doivent se loger en grande couronne parce qu’ils ont fait quelques etudes pendant que les logements sociaux finances par leurs impots sont attribues a de nouveau arrivants corvéables a merci. Il ne faut pas écouter ce que disent les gens, mais regarder ce qu’ils font.
                                            Le « prolétariat » français continue a essayer d’intégrer les nouveaux arrivant par le lit ( voir les taux d’exogamie chez les jeunes filles arabes d’origine) même si cela diminue sous le coup de la propagande de gauche célébrant la « diversité ». Mais ce meme discours sur la « diversite » quand on connait l’endogamie de gauche. mise en évidence par une étude abordée dans le Nouvel Obs, est en réalité un discours d’apartheid. On ne peut pas croire a la sincerite du discours sur les beauté du multiculturalisme quand on sait le gouffre entre les positions d’un musulman et d’un socialiste sur le mariage pour tous....
                                            Le discours du FN a toujours été le même comme le relève tous les « spécialistes » de gauche genre Perinneaud. Love it or live it. Faire des arrivant des français comme les autres.Un discours directement hérité des traditions de la troisième république. et Perineaud et autre chercheurs de gauche de dire, ce n’est plus possible...
                                            Or, si, comme tous l’indique, une majorité de la population est favorable a ce qu’on limite les nouvelles entrées dans notre pays, voir même a ce que l’on privilégie les ressortissants, je ne vois pas qu nom de quel principe on devrait refuser cette volonté démocratique. Après tout, les gauches sont bien parvenu a maintenir la preference nationale dans les fonctions publiques.


                                          • Denzo75018 30 mai 2013 09:11

                                            Que Baroin ait le courage de sortir du « bois » et qu’il prenne le parti, comme cela il pourra imposer sa vision...Baroin oublie que l’UMP a la culture du chef et pas du compromis !


                                            • le_wankh_du_pnume 30 mai 2013 23:49

                                              bonne idée.

                                              =

                                              =

                                              VIVE LE BETON !

                                              VIVE L’IMMIGRATION !

                                              VIVE LE GRAND REMPLACEMENT !

                                              « La proportion de colons vivant sur le sol britannique passera de 10% en 2006 à 40% en 2050. Si la tendance actuelle se poursuit, le groupe souchien briton sera minoritaire en 2070. »

                                              Gauleiter à la désouchiennerie du Global State des Seigneurs Capitalistes

                                              http://www.migrationobservatory.ox.ac.uk/sites/files/migobs/Briefing%20-%20Immigration%20Population%20and%20Ethnicity_0.pdf (page 7 et 8)

                                              http://www.youtube.com/watch?v=cbTW_kz4iKo


                                              • Cropcircle 31 mai 2013 22:11

                                                le néant et barouin-oin c’est pareil...continuer à enfumer,mais surtout préserver le tiroir caisse.


                                                • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 3 juin 2013 01:51
                                                  François Baroin : ce clown de la politique donne toujours l’impression d’avoir des culottes courtes.

                                                  Sans doute était-il déjà vieux quand il était jeune. Quand il sera octogénaire, il aura toujours une tête de gamin qui mime un adulte. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès