Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un « buzz » Fillon sans fondement

Un « buzz » Fillon sans fondement

« Aux municipales, je conseille de voter pour le moins sectaire. »

Il ne faut rien de plus pour déclencher une tourmente médiatique. François Fillon, s’il voulait faire parler de lui a parfaitement réussi son coup. Le voulait-il ? La suite de sa rhétorique pourrait le laisser envisager.

De quoi s’agit-il au demeurant ?

Une toute petite et très courte réponse faite à la question de savoir la position qu’adopterait l’ancien premier ministre dans le cas d’école ou le second tour d’une élection municipale ne laisserait aux prises qu'une liste menée par le PS et une autre par le FN.

La suite est délectable au regard des hurlements des uns et des autres. Au PS, on comprend et le contraire eut été le scoop. Mais le pataquès à l’UMP, qui ne sait plus très bien où elle habite tout en étant parfaitement consciente que le FN veut sa peau, mérite son pesant de moutarde pour mieux pleurer. L'embarras est une aubaine pour Borloo et l'UDI en plein rêve éveillé d'un éclatement du "grand hégémonique". Marine Le Pen, quant a elle, n’a plus qu’à rappeler que les électeurs ne sont pas des moutons et c’est joué : le Front National a réussi, une fois de plus, ce n’est pas nouveau, à occuper l’espace et rendre « dingues » les autres formations politiques. Mais ce qui est le plus surprenant, ce sont les contorsions de l’auteur de la « scandaleuse » petite phrase. François Fillon essaye d’expliquer, de gommer, « d’accepter d’être minoritaire » au sein de sa propre formation, puis de dire qu'il ne votera jamais pour le FN et que son passé en témoigne etc. Il n'avait pas besoin de telles explications réitérées sans cesse. Les termes de sa phrase incriminée contenaient déjà la réponse. "Voter pour le moins sectaire, c’est, par définition, ne pas voter FN". S'il voulait apporter une précision elle consisterait à ajouter : "mais ce n’est pas obligatoirement voter PS". "Si vous êtes en face d’un candidat PS parfaitement ‘sectaire’, ne votez pas pour lui » Toute cette polémique revient au « ni,ni « de l'autre avec la seule différence qu'un vote PS n'est plus exclu radicalement. Reprenant la phrase « bruyante » : « Aux municipales, je conseille de voter pour le moins sectaire. », je la signe. Une telle consigne est parfaitement valide en précisant simplement que je me réserve la possibilité de m’abstenir en face d’un candidat du PS sectaire. La contre-épreuve vient d'ailleurs directement de chez beaucoup d'électeurs de gauche ; lesquels lors d'élections locales récentes n'ont pas hésité à voter FN contre le candidat UMP. Ils pensaient sans doute que le candidat FN était moins sectaire que celui de l'UMP ? A moins que certains, à contrario de François Fillon, privilégient un vote "sectaire" ... Pourquoi pas ...

Me suis-je bien fait comprendre ?

Le BLOG


Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 65beve 18 septembre 2013 08:19

    En arrivant au pouvoir, ce type a déclaré : « la France est en faillite ».
    Et que fit-il ? Il a redistribué des millions d’impôts aux millionnaires.
    Fillon un jour, Fion toujours.


    • Kern Kern 18 septembre 2013 09:32

      Il est évident que par cette phrase Fillon à fait prendre conscience aux socialistes et à la France entière que sectaires les socialistes le sont effectivement


      Et ce comme tous les partis de gauche

       Si ils ne l’étaient pas , ils se seraient amusés de cette déclaration

      Ils s’en doutaient bien un peu , mais comme c’était pour leur bonne cause , cela ne les empêchaient pas de dormir

      Mais ce qui change tout c’est que leur sectarisme soit mis en lumière et cela puisse leur nuire dans les élections futures , alors ils crient « Harro sur le baudet Fillon » en bons sectaires qu’ils sont

      Ils n’ont pourtant pas à s’inquiéter de ce que peut dire ou ne pas dire Fillon : le bilan de ce qu’ils font ou ne font pas parlera pour eux

      • Sarah Sarah 18 septembre 2013 16:03

        Peut-être que ceux qui se savent être les plus sectaires se sont senti visés, d’où leur cris.


        Faut-il en déduire que si Fillon avait dit « Aux municipales, je conseille de voter pour le plus sectaire. », cela n’aurait pas fait scandale ??

      • Denzo75018 18 septembre 2013 10:01

        La Presse s’ennuie depuis que la déferlante médiatique de Sarkozy n’est plu !
        Pour continuer a maintenir en haleine, le niveau audimétrique des médias et de la presse écrite, donc de leurs revenus, ils sont prêt à faire du buzz de n’importe quoi, monter en épingle toute sorte d’histoire qui n’a pas lieu mais pire transformer la réalité pour l’adapter à leur prisme.


        • ZenZoe ZenZoe 18 septembre 2013 10:22

          buzz sans fondement = pléonasme


          • anamo 18 septembre 2013 12:13

            « Un buzz Fillon sans fondement » est une oxymore


          • JMBerniolles 18 septembre 2013 10:37

            Dans notre monde de mensonges et de manipulations médiatiques unanimes, les réalités sont étouffées, inaccessibles aux gens en général parce qu’ils n’ont pas les moyens, le goût, ou le temps de réfléchir par eux-mêmes. Ce qui suppose d’aller chercher l’information sur le net, les médias étrangers... et de juger de la vraisemblance de tout cela.


            L’idéologie « inerte », je veux dire que c’est bien d’avoir des idées mais qu’il faut les faire vivre, les actualiser, fait alors perdurer des croyances qui sont très anciennes et qui peuvent ne plus être d’actualité.
            Il en est ainsi du concept de Gauche qui plonge ses racines dans des idées, des mouvements, des luttes qui sont parfois plus que séculaires.
            Cette référence à des valeurs, certes toujours d’actualité comme la solidarité, la lutte contre les inégalités, le racisme,.. les avancées de notre nation, - abolition de l’esclavage, de la peine de mort, et sur le plan social-, a été trop trahie pour conserver toute sa force.
            Elle a été utilisée aussi pour des manipulations de type électoraliste jusqu’à plus soif.
            * rassemblement de la Gauche
            * désistement pour le candidat de gauche le mieux placé
            * majorité de gauche dans des mairies, conseil général et régional et gouvernement.

            Partout dans le pays nous sommes maintenant dans un système de gauche majoritaire. Le mot d’ordre complémentaire « battre la droite » est accompli quasiment à tous les niveaux de gouvernance.

            Tout le monde voit bien qu’il y a un gros problème avec tout cela.

            Ce n’est pas d’aujourd’hui que le courant social démocrate pratique des politiques que l’on peut qualifier de droite, provoque des guerres de type colonial, trahit le pays.
            Mitterrand, dont les compromissions avec l’extrême droite ont duré toute sa vie, a commencé à démolir l’oeuvre du CNR et a déjà enterré l’idée d’un programme commun de ce que l’on qualifiait la Gauche.

            La gauche plurielle a été une horreur, pour ses privatisations systématiques, sa démolition de notre jeunesse avec les emplois jeunes et le laxisme généralisé dans l’éducation, sa trahison de notre pays dans les traités européens... 

            L’égémonie actuelle du PS et ce qu’il en fait au niveau politique : autoritarisme, pouvoir personnel, mépris du peuple, liquidation des couches moyennes sans réels espoirs pour les plus défavorisés, engagement dans une agression vis à vis de la Syrie qui reproduit l’expédition de Suez en plus archarné et finalement plus ridicule et dramatique pour le rôle diplomatique de notre pays, tue définitivement cette idée de possible rassemblement sous ce que l’on appelait la Gauche.

            Evidemment cela provoque affolement et peur chez les politiciens ancrés dans leurs privilèges et leur routine.

            Il faut à tout prix redonner un souffle à ce leurre. La dénonciation de l’extrême droite, qui est une réalité qui ne peut se nourrir que d’une faillite de la gauche, l’anti fascisme sont les moyens d’urgence pour cet objectif très difficile.

            Pierre Laurent dont le soutien au gouvernement est une insulte aux fondements de son parti, a développé ce thème dans son dernier discours.

            Il y a en France un consensus dans la classe politique pour ne pas s’attaquer aux vrais et gros problèmes de notre pays.

            Qui ne peut se traduire que par un crash de notre pays qui est déjà objectivement en faillite ce dont Fillon avait fait le simple constat, sans plus.





            • Tipol 18 septembre 2013 11:11

              On est obligé de voter comme ils le demandent ?


              • ETTORE ETTORE 18 septembre 2013 12:02

                Une pétaudière que cette « vie » politique Française !

                IIs sont TOUS dans les mêmes draps
                De temps en temps, UN [une] lâche un pet, et la presse soulève un pan de la couette
                et se lance dans de longues diatribes pour expliquer aux moutons sous le lit que nous sommes, QUI « aurait eu intérêt à lâcher un prout  » et nous demande de surcroît de humer pour que nous nous en faisions une opinion « préparée »
                Aller combattre l’utilisation des Gaz mortels dans certains pays, et utiliser de même des « soporifiques anesthésiants » à notre encontre, quelle déchéance !


                • LE CHAT LE CHAT 18 septembre 2013 12:16

                  une belle démonstration de sodomisation de diptères , ils n’ont vraiment plus que ça à faire à l’UMP....


                  • anamo 18 septembre 2013 13:04

                    « Me suis-je bien fait comprendre ? »

                    C’est clair comme de l’eau de roche.
                    Le plus sectaire s’étant dénoncé comme tel, c.a.d.Harlem Désir, Fillon invite donc au vote FN contre le PS.
                    UMP / PS même combat ! Puisque le bipartisme est leur plus forte revendication (sectarisme de rigueur).
                    Donc, Fillon incite implicitement au vote FN contre, tout à la fois, le PS et l’UMP selon la configuration, les circonstances, les personnalités.

                    « Me suis-je bien fait comprendre ? »


                    • Luc le Raz Luc le Raz 18 septembre 2013 13:12

                      Bof ! Guéguerre Copé vs Fillon pour la primaire des présidentielles UMP. A moins que Pinocchio ne remonte sur scène.


                      • Claire29 Claire29 18 septembre 2013 13:53

                        Fillon a dû être conseillé par Fenech,député UMP, « spécialiste » du sectarisme qui voyait des petits hommes verts à Bugarach !



                        • claude bonhomme claude bonhomme 18 septembre 2013 16:13

                          Dire que ce Fillon était le second de M Seguin !


                          • Pyrathome Pyrathome 18 septembre 2013 18:33
                            Fillon sans fondement...

                            .

                            À inscrire dans les anales..........

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès