Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un Chávez français ? La belle blague !

Un Chávez français ? La belle blague !

L’affiche de la campagne « Nous voulons un Chávez français »

L’association politique française Égalité et Réconciliation vient de lancer une campagne Nous voulons un Chavez français ! Égalité et Réconciliation est un mouvement classé à l’extrême droite de l’échiquier politique, qui se revendique comme « nationaliste de gauche » (ou encore « alter-nationaliste ») et se réclame de « la gauche du travail et la droite des valeurs ». Étrange melting pot

L’association a été fondée par Alain Soral, écrivain, sociologue, homme politique et même cinéaste, qui après un passage au Parti communiste français dans les années 90, a flirté avec Jean-Marie Le Pen et le Front national (dont il fut membre du comité central). Il a quitté à son tour ce dernier parti en 2009 pour rejoindre la Liste antisioniste de Dieudonné aux élections européennes. À l’occasion, il n’hésite pas à continuer à se déclarer marxiste. Bizarre trajectoire…

Alain Soral et Dieudonné en mission au Liban

Alain Soral et Dieudonné en mission au Liban

Il y a donc de quoi confondre dans ce mouvement et dans ce personnage : l’un et l’autre manient un discours politique profondément ambigu. Mais ne nous trompons pas : ce discours vise fondamentalement à attirer vers l’extrême droite le petit peuple (y compris les immigrés) qui pourrait se sentir mal représenté par les partis républicains traditionnels, de gauche ou de droite.

On y retrouve en effet les grands thèmes chers à la droite extrême : l’anti-libéralisme, l’anti-élitisme, l’anti-impérialisme, l’anti-sionisme, l’anti-européisme, tous habilement placés sous un couvert social qui n’aurait rien à envier à la gauche. Cela rejoint un certain public se trouvant le plus souvent aux extrêmes, que ce soit de la gauche ou de la droite : tous ceux qui ressentent un profond dégoût pour une société qui « fabrique une réalité factice basée sur les seules lois du marché et dont les bénéfices ne profitent qu’à des privilégiés ».

Une certaine description d’Hugo Chávez

Voilà pour la présentation. Pour en revenir à la campagne Nous voulons un Chavez français ! d’Égalité et Réconciliation, on peut se demander ce qu’a donc de si particulier le président vénézuélien pour attirer une association politique de ce caractère ? Voyons dans le texte comment Égalité et Réconciliation décrit Hugo Chávez :

Comme Égalité & Réconciliation, Hugo Chávez défend :

  • La gauche du travail : anti-capitalisme – nationalisations – protection concrète des travailleurs, salaires dignes et garanties de l’État
  • La droite des valeurs : éthique – la morale comme fondement de société – refus du monde marchand et du capitalisme comme projet de civilisation – main tendue aux petits entrepreneurs honnêtes et sérieux contre les entreprises transnationales.
  • L’anti-impérialisme : refus de la domination impériale face à la voix des peuples – politique extérieure non alignée – résistance à la gouvernance globale agissant par le biais de Wall Street, Washington ou encore le FMI…
  • L’alter-nationalisme : Sur la même ligne que Caracas, Égalité & Réconciliation refuse de considérer l’argent et les profits comme des projets de société. La révolution bolivarienne a beaucoup de points communs avec notre propre histoire ; Hugo Chávez lui même a récemment rappelé l’inspiration qu’est encore aujourd’hui pour lui l’épisode de la Commune de Paris. Nous voulons rendre la parole au peuple, remettre l’intérêt général et l’éthique au cœur de notre société. Les élites se sont emparées de la démocratie et l’ont vidée de son sens. Aujourd’hui c’est la démocratie des bombes et des guerres préventives ! Celle de la propagande et du mépris des référendums ! Elle doit redevenir le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ! Pour cela il faut sortir au plus vite de la dictature de Bruxelles, sortir de l’OTAN, rétablir la capacité des États de battre monnaie pour garantir leur indépendance face aux réseaux financiers, et soutenir un protectionnisme intelligent !

En soi, la description n’est pas fausse. Mais elle pèche par omission. Il n’est nullement fait mention ici de l’internationalisme de Hugo Chávez, dimension pourtant essentielle de son action, qui lui est d’ailleurs fortement reprochée par son opposition. La vision de Chávez est celle d’une grande Amérique latine du Mexique à la Terre de Feu, concrétisation du rêve inachevé de Simón Bolívar. Nombre de ses initiatives vont dans ce sens : création de l’Alliance bolivarienne pour les Amériques (ALBA), de l’Union des nations sud-américaines (UNASUR), premiers pas pour l’adoption d’une monnaie commune, etc. Il se démarque ainsi du nationalisme-repli sur soi qui caractérise les extrêmes droites.

Interprétation idéologique

Belle brochette de "nationalistes" selon Égalité et Réconciliation

La description pèche aussi et surtout par sa mauvaise compréhension du chavisme, et surtout du chavisme réel. Le Chávez idéalisé par Égalité et Réconciliation n’est pas celui qui se trouve à la tête du Venezuela, pour le meilleur et pour le pire. Ce n’est pas le Chávez des Vénézuéliens qui est ici décrit. On se trouve plutôt en face d’une interprétation purement idéologique qui vient servir les objectifs politiques de l’association d’Alain Soral, ni plus ni moins. En d’autres termes, il s’agit d’une instrumentalisation pure et simple de Hugo Chávez pour des objectifs qui lui sont totalement étrangers.

Et pour ce qui est du « Chávez français », on pourra repasser : les conditions sociales, politiques, économiques, historiques, culturelles du Venezuela et de la France sont tellement dissemblables que l’émergence d’un Chávez au bord de la Seine est non seulement improbable, mais encore proprement impossible.

Égalité et Réconciliation rêve. Et tout cela nous fait l’effet d’une belle blague !

_________________________

Pour découvrir Hugo Chávez à travers le œillères d’Égalité et réconciliation, voyez cette vidéo produite dans le cadre de la campagne Nous voulons un Chavez français ! :

Moyenne des avis sur cet article :  2.63/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

154 réactions à cet article    


  • Jicé Jicé 10 août 2010 12:00

    "En soi, la description n’est pas fausse. Mais elle pèche par omission. Il n’est nullement fait mention ici de l’internationalisme de Hugo Chávez, ... concrétisation du rêve inachevé de Simón Bolívar."

    Sans oublier l’appel de Chavez à la constitution d’une 5ième Internationale


    • OuVaton OuVaton 15 août 2010 10:15

      Un Chavez français. On a déjà Mélanchon !


    • anti-oligarchie anti-oligarchie 15 août 2010 13:33

      Je comprends pas bien ce que l’auteur de l’article a prouvé sur égalité et réconciliation.
      Coup raté on dirait. Tu leur a meme fait de la pub.

      Je vous recommande les analyses d’alain soral sur le net, un vrai régal ;)


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 août 2010 14:00

      En fait il faut trouver un homme (ou une femme) qui soit :

      - un militaire de carrière haut gradé (Chavez est lieutenant-colonel)
      - qu’il ait fomenté un coup d’état au moins
      - qu’il ait fait au moins deux ans de prison
      - qu’il ait tendance à placer un maximum de membres de sa famille à de hautes responsabilités ( Hugo en est à 24)
      - qu’il menace un pays voisin de guerre toutes les trois semaines environ
      - qu’il rêve de domination politique et économique continentale
      - qu’il privatise au maximum les médias en les confiant à des amis proches
      - qu’il restreigne de façon drastique le droit de l’opposition à paraître dans les médias
      - qu’il fasse accorder les autorisations d’emissions en fonction de leur positionnement idéologique
      - qu’il organise un système d e distribution de produits aux plus pauvres, mais aux dépends de tout un secteur de l’économie de son pays
      - qu’il ait un accès exclusif et sans controle à un tiers des ressources de son pays, pour les utiliser à sa guise

      Je sais à qui cela peut faire penser, mais NS a juste fait son service militaire et il n’a jamais été en prison.

      Il va falloir encore chercher...


      • dawei dawei 10 août 2010 14:37

        bien vu !
        Mais Carlito Sarkozo risque malgres tout de faire un petit séjour à l’ombre à la fin de son mandat, car le dossier commence a etre vraiment lourd !
        Il n’aura plus qu’a prendre du galon chez les vatenguerre ... mais au fait ... t’es sur que c’est pas déjà le cas ? Pour rappel, depuis Sarko année zero, on est en guerre contre l’Afghanistan, contre le terrorisme, contre les paradis fiscaux, contre l’insécurité, contre la délinquance, contre l’islamisation galopante etc ...


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 août 2010 14:42

        Je sais, mais il manque encore le haut grade et le coup d’Etat...


      • dawei dawei 10 août 2010 15:14

        pas de coup d’etat ? : affaire karachi , clearstrem, Betoncourt, absence de primaire à l’UMP, quasi unamite sarkosiste des media et une certaine suspition pour ne pas dire une suspition certaine pour que des sarkosistes aient largement contribué à ce que Segogo gagne les primaires du PS, c’est pas un putch, mais son acces au pouvoir a été quand meme une belle mascarade montée de toute pièce dans notre dos pour ne pas dire dans notre cul !


      • dawei dawei 10 août 2010 15:26

        au fait en parlant de putch, je ne suis pas sur que Chavez en a fait un, mais je sais qu’il a été victime d’un putch appuyé par les USA alors qu’il avait été élu démocratiquement, et le peuple à defendu Chavez contre les putchistes yankee, c’est d’ailleur depuis que cette télévision de la soie disant opposition aux ordres des yankee (et donc opposition ... des interet du peuple venezuellien ) a été interdite. Est ce que vous imaginez une chaine de télévision en France qui fasse un appel à la sédition et la mutinerie ? Si c’etait le cas, elle serait censuré rapidement et c’est normal !


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 août 2010 16:31

        Chavez a conduit un coup d’ Etat en juillet 92, et soutenu depuis sa prison la tentative de novembre 92.

        C’est curieux quand même cette habitude des Chavistes d’oublier certaines lignes du CV de Hugo...


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 août 2010 16:34

        "mais son acces au pouvoir a été quand meme une belle mascarade montée de toute pièce dans notre dos pour ne pas dire dans notre cul !" : Loin de moi l’idée de défendre NS, mais il faut voir les choses en face.

        NS a toujours été légalement élu, à la régulière.

        S’il y a quelqu’un à blâmer pour cela, ce sont les absentionnistes patentés, et les ultra-gauchistes qui s’obstinent à considérer que PS et UMP, c’est bonnet blanc et blanc bonnet, favorisant ainsi la Droite à chaque élection nationale.

        2002 ne vous a pas suffit ?


      • Cogno2 10 août 2010 17:05

        S’il y a quelqu’un à blâmer pour cela, ce sont les absentionnistes patentés,

        Si pour toi choisir entre le peste et le choléra, c’est un choix, tant mieux, perso, ça me fait penser aux USA avec droite dure et droite à peine moins dure, tu parles d’un choix.
        Alors désole pour toi, mais sachant en plus à quel point leur pouvoir réel se trouve réduit à parader, je pense que tu ferai plus preuve de pertinence en allant blâmer d’autres gens, ceux qui nous ont mis dans cette tourbe par exemple, les Giscard, Mitterrand, Chirac & Co.

        Enfin, il est hors de question que je légitime l’un ou l’autre de ces pantins.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 août 2010 19:01

        « Enfin, il est hors de question que je légitime l’un ou l’autre de ces pantins. » : Ne pas vouloir choisir est une liberté et un choix. Tu as parfaitement le droit de l’utiliser.

        Mais dans ce cas, tu perds le droit moral de te plaindre ensuite.

        Alors agit en conséquence...


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 août 2010 19:10

        « Même la Vème République n’a pas été conduite comme cela. » : La IVè république a été mise en place après constituante et référendum. Ce fut un tel succès politique qu’on ne peut en vouloir à l’exécutif d’avoir confié la charge de la rédaction de la Ve à une commission de juristes plutot qu’à des parlementaires...

        De toute façon, le texte de la Vè a été approuvé par référendum par le peuple à 81 % de « oui ».

        "Si Chavez n’arrive pas à repousser la limite à 2 mandats celui de président, c’est qu’il est lié par cette constitution qui nécessite accord par référendum qu’il n’obtient."  : Heu tu n’es pas au courant ? C’est fait depuis l’an dernier...

        Chavez a perdu le référendum de 2008 et avait promis de respecter le choix du peuple.

        Il a finalement reposé la question en 2009 et cette fois le texte est passé... C’est dire la valeur de sa parole...

        Comme il a aussi promis de partir en 2013, on peut parier qu’il sera en course pour un troisième mandat...


      • Cogno2 11 août 2010 11:19

        Mais dans ce cas, tu perds le droit moral de te plaindre ensuite.

        Ben voyons, de quel droit moral tu viens me donner des leçon, t’es qui toi ?
        En votant pour eux, tu les confortes dans leur crasse, et ce n’est surement pas comme ça que ça risque de changer un jour, tu t’es vendu, c’est ton choix, mais garde tes conseils.

        Un Boycott de la classe politique est la seule alternative à quelque chose de plus mouvementé, enfin je pense.
        Mais voter pour ces nazes, ça non, c’est une capitulation.... collaboration ?


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 11 août 2010 21:29

        « la modification a respecté les procédures constitutionnelles. » : Je ne le nie pas.

        Je rappelle juste que Chavez, au soir du premier référendum, avait promis de respecter le choix du peuple et qu’un an après, il a rompu sa promesse.

        Le parallèle avec NS et le traité européen est tentant, mais il y a une différence de taille : lors de la campagne présidentielle, le candidat Sarkozy avait promis de faire repasser le texte rejeté devant le Congrès. Il n’a pris personne en traître.

        Du moins cette fois-ci...


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 11 août 2010 21:45

        "En votant pour eux, tu les confortes dans leur crasse, et ce n’est surement pas comme ça que ça risque de changer un jour, tu t’es vendu, c’est ton choix, mais garde tes conseils.«  : C’est toute la stratégie de l’extrême-gauche qui transpire ici en filigrane...

        L’ EG sait pertinemment qu’elle n’a aucune chance d’ être portée au pouvoir par les urnes. Elle n’y croit d’ailleurs pas car elle vit dans la culture du Grand Soir de la Révolution Prolétarienne. En clair : la prise du pouvoir par la force et l’instauration d’un régime autoritaire (avec suppression de toute opposition, il ne faut pas gâcher...).

        Pour »faciliter« la chose, elle doit de fait favoriser la Droite et une politique ultra-libérale afin d’attiser les tensions par l’accroissement des inégalités et des difficultés matérielles d’une large partie de la population afin de se constituer un socle pour l’action, puis pour asseoir son nouveau pouvoir. C’est la raison pour laquelle elle critique plus fortement les autres partis de Gauche que les partis de Droite : pour accélérer le processus, il importe de dénigrer et de décrédibiliser les partis comme le PS, les Verts ou encore ce qui reste du PCF. En insinuant dans l’esprit des électeur que PS = UMP, l’ EG pousse à l’abstention des électeurs de gauche. Comme ceux de Droite ne sont pas influencés, ils se déplacent toujours, votent et donc élisent un candidat de Droite.

        Cela marche : grâce à Chevènement en 2002 et son »Chipin-Josrac« , le PS s’est trouvé éliminé d’ un rien et le MDC a offert à Chirac une réélection triomphale face à Le Pen.

        Ou encore : »Un Boycott de la classe politique est la seule alternative à quelque chose de plus mouvementé, enfin je pense."...

        Comme quoi, il a raison, celui qui trouve qu’au fond, les extrêmes se touchent...


      • jaja jaja 11 août 2010 22:03

        « En insinuant dans l’esprit des électeur que PS = UMP, l’ EG pousse à l’abstention des électeurs de gauche. »

        Si c’est là tout le boulot de l’Extrême gauche c’est vrai qu’elle ne sert à rien.... Parce que PS =UMP les électeurs de gauche sont assez grands pour s’en rendre compte tout seuls...

        J’en veux pour preuve toutes les guerres coloniales sous couvert de la SFIO, puis du PS (Guerre du Golfe) plus les privatisations de Jospin. Au moins l’EG n’a pas trempé dans ces saloperies...

        Et puis je rappelle que le projet politique de la majorité des orgas de l’EG c’est la démocratie directe l’égalité sociale et non pas la dictature...

        Surtout pas celle que vous défendez : celle des marchés sous domination de votre maître, l’impérialisme Américain dont l’un des vôtres est le caniche (de luxe) à la présidence du FMI.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 11 août 2010 22:35

        "J’en veux pour preuve toutes les guerres coloniales sous couvert de la SFIO, puis du PS (Guerre du Golfe) plus les privatisations de Jospin. Au moins l’EG n’a pas trempé dans ces saloperies...«  : Que tu crois... Dès qu’elle en a été capable, l’ URSS a cherché à se constituer un petit groupe de pays dans lesquels diffuser son système tant politique qu’économique et social. Toute l’Europe de l’Est a subi l’ Hiver Russe et il a fallu attendre que le Pouvoir Central Soviétique ne s’effondre pour qu’ils se débarrassent des »Conseillers Militaires« et des unités de l’ Armée Rouge qui y stationnaient en vue de renforcer la »fraternisation« des »pays frères« , comme à Budapest en 56 et Prague en 68...

        N’oublions pas les nombreuses guerres civiles africaines et asiatiques, soigneusement entretenues tant par la CIA que par le KGB. Et l’invasion soviétique de l’ Afganisthan, dont on sent encore aujourd’hui les contrecoups...

        Tu m’objecteras, avec raison, que le PC n’est pas la LCR ou consorts. Vrai.

        Mais pourquoi donc ?

        Uniquement parce que Staline a été plus rapide que Trotski...

        Ce dernier était loin d’être un ange : c’est lui qui a fondé l’Armée Rouge. Et à quoi sert une armée, si ce n’est à la guerre ?

        De plus, n’oublie pas que si Staline a écrasé les trostkistes, Trotski lui avant a écrasé les anarchistes...

         »Et puis je rappelle que le projet politique de la majorité des orgas de l’EG c’est la démocratie directe l’égalité sociale et non pas la dictature..."  : Seulement, la démocratie directe ne peut marcher que pour des petites structures, les petits groupes de personnes... Elle n’est d’aucune efficacité à l’échelle d’ une région ou d’un pays, ou seule la représentation permet une organisation souple et efficace...

        Tu imagines sincèrement que chaque électeur, chaque citoyen, va pouvoir décider chaque journée des centaines de positions à prendre pour gérer une société telle que la notre ?

        Tu penses vraiment qu’un boulanger va comprendre quoi que ce soit aux problèmes d’infrastructures énergétiques et de la décision à prendre qui va engager le pays pour les cinquantes prochaines années ?

        Quand à l’égalité sociale...

        Mettre tout le monde sur un pied d’égalité implique de hausser le niveau de vie de certains ( ce qui n’est, en soit, pas une mauvaise chose ), et de baisser le niveau d’autres personnes.

        Tu penses vraiment que ces derniers vont volontairement, de leur plein gré, accepter cela ?

        Même Lénine a fini par comprendre, sur la fin de sa vie, que la société même communiste ou simplement socialiste impliquait une grande liberté d’action sociale et économique. La NEP ( donc la propriété privée, et donc fatalement les inégalités) avait commencé à redresser l’économie russe avant que Staline, arrivé au pouvoir, ne fasse machine arrière.

        Pour les opposants, les koulaks, ou simplement les suspects, une seule destination restait envisagée : la déportation...

        La conclusion de tout cela ?

        L’ EG n’est pas une solution miracle. La LCR actuelle ne fait que recycler encore et encore les vieilles lunes marxistes.

        Il serait temps pour vous d’ ouvrir les yeux et de grandir.


      • jaja jaja 11 août 2010 22:52

        Et le NPA ,n’est pas la LCR non plus.... Je n’ai jamais été trotskiste et pour moi l’URSS n’était qu’un capitalisme d’État. Entreprises nationalisées, profits privatisés... au service de la Nomenklatura exploiteuse aujourd’hui redevenue capitaliste....

        Grandir à mon âge devient très compliqué. Par contre tu devrais t’acheter des lunettes pour bien voir de quelles trahisons tes amis ont été capables.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 11 août 2010 23:15

        "Grandir à mon âge devient très compliqué. Par contre tu devrais t’acheter des lunettes pour bien voir de quelles trahisons tes amis ont été capables.«  : Quel mal y a t-il à trahir, quand c’est pour les autres et non pour soi ?

        Quand un parti se fait élire, c’est sur un projet, une politique.

        Il la met en oeuvre et soit elle marche, soit elle ne marche pas.

        Dans ce cas, quel mal y a t-il de dire »on s’est planté, ça ne marche pas, on va essayer autre chose " ?

        Le mal dont souffre beaucoup de partis et de politiques, c’est l’idéologie.

        J’imagine que tu fais référence à Mitterrand qui, en 83, a pris le virage de la rigueur après les promesses de 81. J’imagine, car c’est le cas qui revient le plus souvent.

        Le programme de 81 a été appliqué.

        Il ne marchait pas. Il ne tenait aucune promesse estimée par les économistes. Il a bien fallu changer de cap pour ne pas échouer le navire.

        Vaut-il mieux se drosser contre les rochers, ou mettre le cap ailleurs ?

        Mitterrand a choisi la seconde solution. Et sincèrement, c’était la meilleure.


      • Cogno2 12 août 2010 13:04

        C’est toute la stratégie de l’extrême-gauche qui transpire ici en filigrane...

        Bon, quand tu auras fini d’inventer tout et n’importe quoi, reviens me voir.
        En attendant, ce qui tu dis est trop stupide pour que je m’attarde encore dessus.
        Au revoir.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 13 août 2010 14:16

        « En attendant, ce qui tu dis est trop stupide pour que je m’attarde encore dessus. » :

        Il n’y a rien de stupide là dedans... Le but de l’ EG est de favoriser une politique ultra-libérale pour accélerer le délitement de la société afin de pousser la population à rejeter le système politique actuel et à favoriser une insurrection qui mettra l’ EG au pouvoir par la force, étant acquis qu’elle ne réussira jamais par les voies démocratiques normales , faute de convaincre suffisamment d’électeurs.

        Arlette Laguiller l’a bien montré en refusant de choisir entre Chirac et Le Pen en 2002. La libre expression démocratique implique de faire un choix. Fut-ce entre peste et choléra.


      • AlbatrosE AlbatrosE 10 août 2010 14:15

        Il est sûr que dès qu’un mouvement présente une combinaison originale de valeurs, il se trouve attaqué par les gens enfermés - par blocage épistémologique - dans l’ancien clivage ou, pire, par les conformistes.

        E & R association d’« extrême-droite » ? Ca c’est typiquement tiré de la vulgate de Wikipédia qui veille au grain et refuse toute référence la classant différemment. Vous faites un article en utilisant Wikipedia ? Ca laisse à désirer, quand on voit le degré de formatage de ses administrateurs...

        Pourquoi parler d’ambiguïté en associant les valeurs nationales et les valeurs sociales ? C’est une position cohérente, quoique minoritaire. Pourquoi se priver de combinaisons hors-normes, surtout si elles sont pertinentes ? Pertinence que démontre l’existence de la synthèse inverse, celle des mondialistes : néolibéralisme et gauche bobo-caviar (axe Sarkozy-Kouchner).

        Pourquoi parler d’emballage dans des valeurs sociales, comme si c’était cosmétique... Et si vous accordiez la sincérité à votre interlocuteur, ce ne serait pas mieux ? C’est un peu facile de taxer de « fasciste » toute idée d’E&R qui vous déplaît et de « démagogique » ou insincère toute idée qui pourraît vous paraître positive mais que vous voulez décridibiliser !

        La destruction des nations - mais aussi des familles et des églises - est actuellement l’oeuvre du capitalisme, c’est un fait... Alors la nation, protectrice du citoyen et cadre des droits sociaux, repasse à gauche, comme elle le fut du temps de Valmy (victoire au cri de Vive la Nation). Vu comme cela, est-ce réellement d’extrême droite ? Pour moi, l’extrême-droite, ce sont les ultracapitalistes, c’est Sarkozy et ses copains, le MEDEF, c’est le Likoud et le Bêtar. Mais dans votre prose, ilparaît qu’être antilibéral, c’est être d’extrême-droite... Vous roulez pour qui, pour Stauss-Kahn, le liquidateur du peuple grec ?

        Je crois que la référence à Chavez est la bonne. On peut être souverainiste sans nier la dimension internationale ! La réalité géographique s’appréhende à plusieurs échelles et de nos jours la tendance et d’affaiblir le niveau national - on peut donc vouloir le renforcer par rapport aux autres niveaux sans pour autant nier la nécessité de saisir ces derniers ! Je crois que c’est la position de Chavez, et qu’elle est très efficace. Il est probable qu’E&R ait négligé cette approche multiple et multiscalaire, je vous l’accorde.


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 août 2010 14:45

          « On peut être souverainiste sans nier la dimension internationale ! » : Il va falloir dévelloper un peu plus...

          Le souverainisme implique une préférence nationale ou régionale, et donc fatalement un détournement d’une partie au moins de l’international...

          C’est un peu comme si tu disais qu’on pouvait aller se baigner dans la mer mais sans se mouiller...


        • AlbatrosE AlbatrosE 10 août 2010 15:24

          Si j’étais simpliste, je vous répondrais qu’on peut aussi se baigner en combinaison !

          Mais ce n’est pas de cela qu’il s’agit. Le géographe Christian Grataloup, au terme d’une longue étude de géohistoire, constate que sont condamnés tant les systèmes totalement fermés que totalement ouverts. Tout système spatiale doit garder une interface avec ses voisins et le reste du monde qui pourrait être ce que vais appeler - en prévenant toutefois la dérive organiciste - une membrane semi-perméable, seul système assurant la survie des cellules.

          Autrement dit, je reprends la phrase de quelqu’un, la frontière, c’est comme une fenêtre, on se laisse la possibilité de l’ouvrir, de la fermer, de la mettre à l’espagnolette. Actuellement, on l’a scellée pour interdire de la fermer, c’est cela que je dénonce.

          Je ne manque pas, dans mes convictions associatives et professionnelles, d’utiliser des outils internationaux. Ainsi, je fais référence à la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (et Chavez aussi !!) contre les lois françaises moisies du code Napoléon, qui donnent au parent le droit - voire le devoir - de violer l’intimité du courrier des adolescents, de leur imposer une orientation contre leur gré ou de leur interdire de fréquenter leur meilleur ami. En revanche, le FMI, l’AMI, là je dis non ! Et Chavez aussi ! Bref, je garde la main. Et le pays doit garder la main et non se faire imposer 80% de ses lois par Bruxelles en méprisant l’intérêt et les aspirations des peuples. Le pouvoir supranational a des aspects totalitaires, la nation est le meilleur cadre pour en garantir la démocratie et protéger socialement les citoyens.

          C’était si compliqué ?


        • King Al Batar King Al Batar 10 août 2010 18:10

          Ben c’est simple.

          Nationalisme de gauche.... Droite des valeurs, gauche du travail.... National Socialisme.... C’ets marrant tous les 50 ans y a à peu près toujours les même idées qui ressortent... Le nazisme, vaste sujet non ?

          Proner l’épanouissement des indivdus, avec des anti.... Anti sioniste, anti européen, antimondialiste, anti tout.... Bref le mec et son parti sont anti tout, mais ils sont persuadé que ce sont pour le bien des petites gens.... Et puis au final, quand on regarde une de ses vidéos, ou il critique l’actualité, s’il a pas dit juif 5 fois, et fait peser le poids de la culpabilité pour tel ou tel incidents soit sur un juif, soit sur le sionisme, c’est qu’on a avancé trop vite la vidéo....

          Soral ferait mieux de rester dans ce qu’il fait de mieux : ecrire des bouquins de pseudo sociologie très amusant... Misere du désir et sociologie du dragueur sont d’excellent bouquin.

          Par contre sa pensée nationalisto socialiste, elle est grave, dangereuse et (contrairement à ce qu’il annonce avec le mot reconciliation) mène tout droit vers l’exclusion, la violence et le combat.


        • AlbatrosE AlbatrosE 10 août 2010 18:47

          Ah ! Voilà, nous y sommes ! A bout d’arguments sérieux, il vous reste l’anathème, le discrédit : Hitler, le nazisme, l’antisémitisme...

          Cela signifie que vous en êtes à votre dernière cartouche et que sur le plan argumentatif, j’ai tout emporté.

          Je revandique le droit d’allier idées sociales et nationales sans que l’on me renvoie Hitler à la gueule. Clair ? Merci.


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 août 2010 19:12

          Je sais bien que c’est pas ta faute mais quand même, c’est un précédent inquiétant, non ?


        • King Al Batar King Al Batar 10 août 2010 20:07

          Tu peux les revendiquer autant que tu veux. Tu ne m’enleverra pas de l’idée qu’un mec qui revendique des idées sociales et un patriotisme exacerbé, puis qui rajoute à ce savoureux mélange, la grande part de responsabilité des juifs dans les malheurs du monde, de la crise et l’idée d’un complot fommanté par des juifs qui nuisent aux interets de la nation... Ca ressemble comme deux gouttes d’eau au nazisme....


          Y a pas d’amalgame, mais dit comme ca, avoue que ca prête fortement à confusion, non ?

        • Rounga Roungalashinga 10 août 2010 21:49

          Nationalisme de gauche.... Droite des valeurs, gauche du travail.... National Socialisme.... C’ets marrant tous les 50 ans y a à peu près toujours les même idées qui ressortent... Le nazisme, vaste sujet non ?

          Il faudra un jour qu’on se rende compte que si le régime national-socialiste allemand a été une telle horreur, ce n’est pas parce qu’il était national et socialiste, mais plutôt qu’il s’appuyait sur des théories sur l’inégalité des races et avait adopté une politique d’extension de « l’espace vital ».
          A ce que je sache, Soral ne parle pas d’extension du territoire (ah ! j’en vois un au fond qui me fait savoir qu’il s’est prononcé pour la réintégration de la Wallonie en France...), ni de sous-hommes à soumettre. Quant à l’antisémitisme, c’est un procès facile qu’on lui fait, mais inévitable lorsqu’on s’en prend aux abus d’une certaine communauté non-représentative et défendant les intérêts d’un pays étranger. Par contre, le bonhomme est clairement anti-judaïque, je vous l’accorde, mais ça, ce ne sont quand même pas les auto-proclamés disciples de Voltaire qui vont le lui reprocher (suivez mon regard) !


        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 10 août 2010 21:52

          Ben voilà, Rounga est soralien ! Je comprends tout mieux d’un coup !


        • Rounga Roungalashinga 10 août 2010 21:58

          Ben voilà, Rounga est soralien ! Je comprends tout mieux d’un coup !

          Bonjour Cosmic,
          Je m’intéresse d’assez près à Soral, oui.


        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 10 août 2010 22:08

          Je vois bien, Rounga, et cela résoud des contradictions apparentes dans vos réactions : défense et illustration du catholicisme + « droite des valeurs » + « gauche du travail » + néo-marxisme + antisionisme + paradigme de la future révolution mondiale antimondialiste via les frontiérismes nationaux.
          Moi aussi, je m’intéresse au gloubi-boulga soralien, mais pas avec le même regard.


        • King Al Batar King Al Batar 10 août 2010 22:11

          BEn je ne trouve pas cela aussi simple que cela Rungalashinga....


          JE ne suis pas expert en nazisme, toutefois je pense que la théorie des races dont tu parle est le fond de la pensée Hitlerienne, qu’on analyse après coup, mais je ne suis pas sur que ce soit clairement celle qu’il énonçait lors de ses grands discours publics.... JE veut dire qu’à mon sens tous les soldats nazis ne pensaient pas necessairement que les juifs étaient une sous race, et on élu Hitler sur ses thèses. En revanche, je pense qu’il existe une réelle utilité dans le rassemblement en la défintion d’un ennemi, d’une couche de population nuisible.
          En effet definir clairement l’ennemie permet de savoir aisement ou et vers quoi on avance. Et la réconcomoation de Soral ressemble quand même vachement à cela. En gros les juifs, quelqu’ils soient sont quand même en opposition avec son idée de la republique.

          Je te le cite, selon luui Zeymmour (que je ne peut pas pifrer) sera un bon francais le jour ou il se converti au catholicisem.... Traduction, un bon francais ne peut pas être juif. 

          Il est profondément anti judaisme, avant d’être anti sioniste, et il utilise des vieux poncifs, comme ses rapports au peuple élu (dont visiblement il n’a pas compris le concept, comme beaucoup de posteur de ce site, en l’occurence élu il y a plus de 4000 ans parmis le polytheiste pour croire en un dieu unique... donc aujourd’hui chretien et musulman peuvent également etre assimilable à des élus), il s’inscrit en permanence contre le judaisme et contre le juifs, qu’il considère de facto comme des ennemie de sa vision républicaine une et indivisible.... Mais en revanche le même communautarisme musulman ne le dérange pas, il le manipule même une hypothetique haine du juif dans ces population pour motiver ses troupes...

          Berf il utilise quand même l’idée d’un combat contre judaisme puissant et nocif à la Republique, dont il est très patriote, pour motiver sa réconciliation....POur moi ca ressemble à un copier coller, dont il cache les idées les plus abjectes.

        • Rounga Roungalashinga 10 août 2010 22:13

          Je vois bien, Rounga, et cela résoud des contradictions apparentes dans vos réactions : défense et illustration du catholicisme + "droite des valeurs« + »gauche du travail" + néo-marxisme + antisionisme + paradigme de la future révolution mondiale antimondialiste via les frontiérismes nationaux.

          Non, c’est le contraire.
          C’est parce que j’ai la sensibilité que vous décrivez (grosso modo) que je me trouve des affinités avec Soral.


        • Rounga Roungalashinga 10 août 2010 22:14

          ...et vous pouvez ajouter les sports de combat.


        • King Al Batar King Al Batar 10 août 2010 22:19

          Ben pour tout vous avouez, j’ai découvert Soral il y a bien longtemps, lors de ses passages à c’est mon choix, sur l’antiféminisme....


          A l’époque j’ai adoré. J’ai ensuite lu son livre Sociologie du Dragueur qui , d’un point de vue personel, m’a beaucoup apporté sur mon comportement avec les femmes....

          J’ai ensuite lu chacun de ses livres. Misère du Desir (qui est mon préféré) Chute, ses abécédaires, et VErs la feminisation. Je les trouve tous très bien écrit, et assez pertinant, même si déjà on sent un anti judaisme fortement prononcé....

          Après je l’ai vu au Fn, je me suis posé des question. Enfin je l’ai vu très clairement engagé dans son PAS, et je vais sur son site ssez frequement pour lire ce qu’il raconte. IL va de plus en plus loin dans son discours, mais s’égare très largement dans un culte de sa propre personne, ce qui est plutot bon, car mon souhait est que ses idées ne soient pas trop populaire.

          Oui je le considére malgrè tout comme très proche des idées nationale socialiste. Et on ne construit pas une réconciliation sur la base de la définition d’un ennemi commun, clairement ennoncé par une appartenance religieuse.

        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 10 août 2010 22:20

          King, tu as tout compris.

          Rounga, j’ignorais que vous appréciez les sports de combat, et quel que soit le mouvement (du « soralisme » - c’est faire beaucoup d’honneur à ce qui prétend être une pensée et qui n’est qu’un banal populisme à la sauce contemporaine) - à vous ou de vous au soralisme), peu m’importe à vrai dire.
          Cela éclaire juste vos positions que je ne comprenais pas.


        • King Al Batar King Al Batar 10 août 2010 22:25

          Moi aussi j’aim bien les arts martiaux, et les sport de combat en général....


          Pluto Jutsu que Do, donc guerrier dans l’ame....

          Itch né san Chi !

        • Rounga Roungalashinga 10 août 2010 22:31

          Pluto Jutsu que Do, donc guerrier dans l’ame....

          Très bien, ça.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès