Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un dirigeant du Modem devient fou et se prend pour un gauchiste (...)

Un dirigeant du Modem devient fou et se prend pour un gauchiste !

C’est pétrifié de stupéfaction que j’ai appris ce matin à la radio qu’un politicien de droite, responsable du Modem de Haute Garonne, faisait depuis plusieurs jours une espèce de “grève du froid” (il vit dans sa voiture garée devant l’usine par des températures frisquettes) pour soutenir les 300 salariés de Molex à Villemur-Sur-Tarn, près de Toulouse, promis au licenciement.

Cette histoire rappelle un peu la grève de la faim d’un autre député Modem, Jean Lassalle, qui a retiré une grande popularité de sa courageuse action, mais qui avait été catalogué comme fou par le gouvernement de l’époque, notamment par Chirac, Villepin et Sarkozy, obligés de se mouiller contre leur volonté pour sortir de cette histoire.

Je ne suis pas un chien, il est hors de question de me moquer stérilement. Au contraire, je suis admiratif de ce genre de courage, et j’apprécie toujours qu’un politicien s’engage auprès de ses électeurs plutôt que de jouer au notable, de faire les importants, de se contenter de pontifier, de les mépriser, de voter des lois contre leurs intérêts, et d’empocher les indemnités afférentes à ses (souvent multiples) fonctions.
Cela-dit je ne le connais pas, et il m’est impossible de savoir s’il est sincère (ce que je veux bien lui accorder par défaut) où s’il a simplement trouvé un bon moyen de faire parler de lui…

Un bref rappel de la situation pour ceux qui n’auraient pas suivi. Ils sont excusables, tant en ce moment des fermetures d’usines et des “dégraissages sauvages” sont annoncés tous les jours, sans que l’on sache d’ailleurs si la “crise” en est réellement responsable ou si c’est un simple prétexte pour faire baisser des coûts sans susciter outre mesure de protestations : l’usine Molex de Villemur est une filiale de la société américaine Molex, qui l’a achetée à la SNECMA en 2004 (ce fut donc une usine du secteur public !). Molex est un énorme sous-traitant américain de l’automobile qui fabrique notamment des connecteurs électriques. Il se trouve qu’aux Etats-Unis, la situation du secteur automobile est catastrophique, et le mot est faible. Tous les grands constructeurs, qui sont pourtant des monstres (General Motors, Ford, Chrysler) sont quasiment en faillite, et maintenus artificiellement en vie par les deniers de l’Etat. On peut même considérer que l’industrie automobile européenne va bien en comparaison, c’est dire !

Faute d’avoir voulu reconnaître à temps que l’époque des gros 4x4 à moteur V8 était révolue, ils se trouvent désormais bien marris de voir qu’ils n’ont rien d’autre à proposer. Du coup ils licencient à tour de bras, et notamment dans leurs filiales étrangères. C’est ainsi que les comptables de Molex USA ont décidé de virer 25% des effectifs, soit tout de même 25000 personnes dans le monde.

L’usine Molex de Villemur fait partie du lot, et doit fermer en juin prochain, précipitant les 300 salariés dans la dèche. Il s’agit assurément d’une “fermeture préventive” car l’usine était rentable et gagnait de l’argent. Elle devait dans un premier temps être délocalisée en Slovaquie (“L’Europe l’Europe l’Europe !”), mais depuis quelques jours l’usine slovaque est également sur la liste des sites à fermer.

Depuis lors, c’est l’agitation classique que l’on a très bien connue en Lorraine : grève avec occupation d’usine, surveillance permanente des locaux pour éviter un déménagement sauvage des machines, manifs, visite de politiciens (rappelez-vous Sarkozy à Gandrange !)… Une lutte courageuse dont 99% se terminent hélas comme l’employeur l’avait planifié dès le départ…

Un blog très fourni a également été mis en place.

J’ai déjà dit et répété ce que je pensais de la situation de l’automobile en France : son avenir est derrière elle, elle est foutue, archi-foutue, et la principale chose que les politiciens devraient faire, plutôt que de filer de dérisoires “primes à la casse” pour encourager à l’achat de voitures à pétrole neuves ou de prier Saint Antoine de Padoue en caressant une patte de lapin pour que nos chers constructeurs mettent enfin sur le marché une “voiture propre” qui saurait se passer de pétrole alors qu’ils n’ont quasiment fait aucune recherche en ce sens, préférant goinfrer leurs actionnaires sur la rente du diesel, serait de préparer la reconversion de ces centaines de milliers de chômeurs probables… Ça tombe bien, on cherche des bras pour étudier et mettre en place des générateurs d’énergies renouvelables, isoler des millions de logements, faire tourner de grosses fermes bio…

Mais revenons-en à Rémy Daillet-Wiedemann, qui poursuit sa grève du froid (dont vous pourrez lire l’histoire dans le blog de Molex Quel est son but : «  faire adopter la proposition d’un texte législatif qui vise à empêcher les délocalisations spéculatives » (sic !!!)

On se pince un bon coup ! Un politicien du Modem (donc, au risque d’insister lourdement, de droite) qui réclame une loi pour interdire les délocalisations ? C’était pas dans le programme de Laguiller, ça ? Ou de Besancenot ?

C’est intéressant, comme démarche. Après le coup d’envoi donné par les États américain et britannique qui, subitement devenus “fous”, se sont mis à nationaliser des institutions financières pour les sauver, après avoir depuis des décennies montré la voie du libéralisme sauvage le plus échevelé et conchié tout ce qui ressemblait de près ou de loin à du communisme, cette tendance a traversé l’atlantique et se développe en France. On peut évidemment rigoler des grandes déclarations de Sarkozy contre le capitalisme, les “patrons-voyous”, les parachutes dorés, les stock-options ou les bonus qui n’étaient après tout qu’autant d’attributs inséparables du monde tel qu’il le concevait. Mais il y a bien d’autres exemples, plus subtils, et notamment au Modem, où certains notamment se piquent d’écologie, mais aussi semble-t-il de “social”.

Attention à ne pas s’y tromper ! Le Modem est historiquement un parti de droite, conservateur, héritier de Giscard (qui n’est pas a priori spécialement connu pour ses prises de positions avant-gardistes et encore moins gauchistes) et dont la vision de la société ne s’éloigne guère de celle de l’UMP, même si la montre (j’ajouterais bien “et l’épouse” mais j’ai trop peur de me faire taxer de misogynie, alors je ne le fais pas…) de Bayrou est sans doute moins clinquante que celle de Sarkozy !

Le social, l’environnement , sont les valeurs des partis de Gauche, les vrais ! Ces valeurs sont d’ailleurs liées, et constituent forcément le socle du programme de tout parti politique qui souhaite parler d’avenir. Le fait que le Modem s’y intéresse (ou du moins fasse mine de) est en soi une bonne chose, et démontre que les choses bougent. Doucement, tout doucement.

Rémy Daillet-Wiedemann a raison, cent fois raison ! D’ailleurs, s’il est difficile d’interdire les délocalisations, il doit au moins être possible de faire en sorte qu’elles n’aient aucun intérêt économique. A coup de taxes ou d’amendes, par exemple. Mais cela est tellement aux antipodes des traditions du Modem, attaché à la libre-entreprise, glorifiant le courage et le volontarisme des patrons de PME, signataire enthousiaste des traités européens, qu’entendre un de ses responsables appeler à l’interdiction des délocalisations fait hésiter en ce qui le concerne entre un cri de désespoir et une salutaire prise de conscience pleine de remords tardifs…

C’est marrant, en cherchant sur le site du Modem, pas de trace de cette histoire ! C’est donc encore sur le blog de Molex que l’on trouve un communiqué, dont le ton perd subitement tout accent gauchiste :

”- La “grève du froid” de Rémy Daillet-Wiedemann sur le parking de Molex est une démarche personnelle.

- Les Instances nationales du Mouvement Démocrate n’ont pas été informées et RDW lui-même n’a interrogé ni le Bureau du MoDem 31 ni les militants avant d’entreprendre cette action.

- Si la médiatisation est un vecteur clé pour le combat des “Molex”, les salariés et leurs représentants en conservent l’exclusivité et c’est bien là, depuis le début, le sens de l’action du Mouvement Démocrate de Haute Garonne.

L’avenir de ce trublion du Modem au sein de son parti me semble donc plutôt compromis…

[Vous voulez soutenir les salariés de Molex Villemur sans vous geler les miches ? Faites comme moi : signez la pétition en place sur leur blog !]


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • morice morice 3 février 2009 12:22

     Cet homme est fou, il croit qu’en protestant sous Sarkozy on obtient quelque chose !


    • Yannick J. Yannick J. 3 février 2009 13:38

      @ l’auteur :

      bonjour, l’article commençait sympathiquement, une bonne pointe d’irronie qui fait souvent défaut ces derniers temps.....

      mais vous avez trop pris parti dans le restant, vous semblez ne pas apprécier le modem ou tout au moins le méjuger (considérez le de droite si vous voulez il n’en reste pas moins émancipé de cette frange politique droitière inféodée).

      de dire :
      "Le social, l’environnement , sont les valeurs des partis de Gauche, les vrais ! Ces valeurs sont d’ailleurs liées, et constituent forcément le socle du programme de tout parti politique qui souhaite parler d’avenir. Le fait que le Modem s’y intéresse (ou du moins fasse mine de) est en soi une bonne chose, et démontre que les choses bougent. Doucement, tout doucement"

      là, malheureusement, hormis l’extrème gauche et justement bayrou, aux élections présidentielles, désolé mais le social fut absent ou totalement incongru dans le programme du parti....socialiste...

      l’article part bien mais est trop partisan comme je le répète....
      mais je respecte vos convictions, et effectivement je serai curieux de voir comment vont réagir les instances nationales du modem et surtout le gouvernement.....

      cordialement


      • LE CHAT LE CHAT 3 février 2009 13:42

        la solitude ça rend dingue , on le savait déjà !


        • delamothe delamothe 3 février 2009 16:15

          Lorsqu’on voit tant de cons dans des assemblées ou conseil diverses , on peut se dire que la solitude protège de la connerie


        • Üriniglirimirnäglü Üriniglirimirnäglü 3 février 2009 13:51

          A creuser : si en protestant sous Sarkozy on n’obtient rien, pourquoi ne pas envisager de protester "sur" lui... ?


          - repeindre ses affiches ou en créer de nouvelles couvertes de slogan exagérément et caricaturalement UMPiens

          - projeter des images génantes sur sa tronche quand il se déplace

          - balancer des tracts dironiques u haut des immeubles (des toits)

          - se balader avec un transistor et mettre la radio à fond (nécessite la complicité d’une radio libre) par exemple diffusion de la musique de "rocky", de "champs élysée", un truc bien pourrave...

          ...


          • LE CHAT LE CHAT 3 février 2009 14:12

            il a peut être été inspiré par cet excellent film de Sean Penn , le monde devient si sauvage ! espérons qu’il n’ira pas jusqu’au bout quand même ! smiley http://blog.afi.com/main/wp-content/uploads/2007/12/into_the_wild_movie_poster.jpg


            • La Taverne des Poètes 3 février 2009 14:17

              C’est très révélateur de commencer l’article par l’expression "politicien de droite" au lieu d’élu du Mouvement Démocrate. Pour un élu ou une élu de gauche, auriez-vous employé la même expression méprisante ? Vous fustigez et vous amalgamez. Seuls les "partis de Gauche, les vrais !", selon vous, ont le droit de défendre les gens et l’environnement. L’humanisme du MoDem et ses actions locales montrent que les partis dont vous vous réclamez n’ont pas le monopole. Et, pour l’environnement, vous oubliez Corinne Le page, présidente de Cap21 et vice-présidente du MoDem qui défend tant de causes environnementales, et qui a joué un rôle important comme ministre de l’environnement et dans l’affaire Erika, notamment (mais avant aussi, elle a gagné la bataille de l’indemnisation des communes bretonnes, suite au naufrage du pétrolier Amoco Cadiz)

              Je pense que le MoDem, dans sa forte majorité, est contre les délocalisations spéculatives.


              • Algunet 3 février 2009 18:30

                Et même la droite est contre les localisations, les pauvres, les mal-logés, etc... smiley


              • La Taverne des Poètes 3 février 2009 22:32

                Alors qu’elle le prouve : elle est au pouvoir !


              • Flibustier 3 février 2009 14:28

                Encore une fois, là où l’humanité est prise pour de la folie, et où la vraie folie froide et dépassionnée du licenciement de masse est prise pour la raison. Voilà qui illustre parfaitement ceci.

                Bravo à l’auteur et à l’être humain qui entament cette action.


                • PapyJC_78 3 février 2009 14:29

                  UN "JOURNALISTE" D’AGORAVOX DEVIENT FOU ET PRENDS LES MODEMISTES POUR DES POLITICIENS DE DROITE


                  • Céphale Céphale 3 février 2009 14:32

                    Auteur

                    Je ne partage pas du tout votre avis quand vous écrivez « la situation de l’automobile en France... son avenir est derrière elle, elle est foutue, archi-foutue... »

                    L’industrie automobile est en pleine reconversion vers de nouveaux types de véhicules, et les groupes automobiles français ne sont pas mal placés dans la compétition internationale. Rendez-vous dans cinq ans.


                    • Cogno2 3 février 2009 14:51

                      Dans 5 ans il se fera encore moins de voitures en France, c’est tout ce dont on est sur, et à terme, plus aucune, ça aussi on en est sur.
                      La bagnole va suivre le chemin de pas mal d’industrie, elle va aller ailleurs, ça, on en est sur aussi.

                      Ne restera en France que quelques bureaux d’études et d’ingénierie, point barre.

                      Et si tu doute de ça... c’est que tu ne regardes pas bien autour de toi, ça a déjà commencé.

                      Quant à l’argument "nouveau type de véhicule"... désolé mais c’est irrecevable car sans aucune précision.


                    • Apo 3 février 2009 19:34

                      D’ailleurs plus de 50% des véhicules PSA et Renault sont déjà fabriqués hors de nos frontières.
                      Et on va leur donner des milliards pour les en remercier et les aider a encore mieux délocaliser vers l’Est.


                    • Voltaire Voltaire 3 février 2009 15:02

                       smiley

                      Dommage d’avoir effectivement saboté un article potentiellement intéressant par de tels parti-pris politiques. L’auteur semble ignorer que les deux-tiers des français ne se réclament ni de droite ni de gauche, ce qui rend son analyse sérieusement archaïque. Quant à la vraie gauche, le MoDem à droite, et tutti quanti, ce discours sent bon la naphtaline façon Arlette ; le charme surrané d’une vielle photo noir et blanc un peu jaunie.

                      Bon, mis à part ces élucubrations même pas digne du comptoir du coin (où l’on entend finalement pas mal de chose juste avant le troisième verre), reste que les fermetures d’usines pour raison financière sont uen vraie plaie économique et un gachis social inacceptable.

                      Deux types de mesures s’imposent :


                      - d’abord, des pénalités importantes dasn ce type de fermetures, aggravées en cas d’absence de plan social digne de ce nom

                      - en parallèles, de vraies mesures incitatives à la reprise de ces usines, notamment par les cadres de l’entreprise. Dans ce type de cas, où l’usine est rentable, il faut éviter une reprise par des financiers menant à une nouvelle vente à la déoupe, et favoriser la reprise par les cadres, qui connaissent le travail et le contexte, et n’ont pas nécessairement les mêmes apétits financiers. Bien sûr, évitons d’être naïfs, et conditionons les aides à des reprises durables...


                      • molex31340 3 février 2009 17:56

                        Juste une précision la aussi :

                        L’entreprise n’est pas rentable contrairement à ce que l’on a pu dire : oui le site de Villemur/Tarn a dégagé 1.2 millions d’euros de bénéfices en 2008 (de juin 2007 à juin 2008, année fiscale américaine), mais aujourd’hui, cette entreprise tourne à 30% (et encore) de sa capacité. La cause : crise de l’automobile.

                        Et derrière ca, la direction annonce une perte de 2 millions d’euros depuis Juin 2008 aujourd’hui à Villemur/Tarn, annonce globalement que Molex perd de l’argent pour la 1ere fois depuis 70 ans et s’en suit l’annonce qui est dans cet article : reduction de 25% de sa force de travail (fermeture de toutes les usines de la filière automobile en Europe sans pour autant retroceder les actifs et brevets...) pour voir son action en bourse remonter dès le lendemain de cette fabuleuse annonce (vive le NASDAQ).

                        Alors il est bien beau le discours de reprendre l’entreprise, mais pour y faire quoi ? ? (dites le nous si vous avez des idées, parce que la on commence à être à court...)
                        Pensez vous sincèrement que depuis le mois d’octobre cette piste n’a pas été exploré ? ?

                        Quand à faire payer des amendes pour ce type de fermeture, croyez vous que celà va inciter les investisseurs à venir en France ? ? Et ces amendes, elles seront versés à qui ? A Sarkozy ? ?
                        Il ne faut pas oublier que c’est l’Etat Français qui nous a vendu à Molex en 2004 pour à peine la moitié du chiffres d’affaires. Et oui, la aussi SNECMA devait se débarrasser rapidement du boulet Connecteur Cinch acquis lors du rachat de LABINAL en 2000 pour ouvrir son capital en bourse rapidement...(ouverture en bourse prévue en 2001 mais reporté à Juin 2004, 2 mois aprés la cession de Connecteur Cinch à Molex)

                        Et pour fini en beauté, même l’Etat français ne veut pas donner le moindre centime pour aider à la reprise et a été incapable de trouver le moindre repreneur : "Personne ne veut reprendre Molex"

                        Ce qui est une vraie plaie, c’est le système financier capitaliste et les gouvernements qui laissent la finance racheter (quand ce n’est pas eux qui vendent) toute notre industrie et notre savoir faire


                      • Voltaire Voltaire 3 février 2009 21:14

                        Merci pour ces précisions.
                        Je ne peux pas me prononcer en détail sur un dossier que je ne connais pas, mais il existe plusieurs types de mesures permettant d’aider à la reprise d’un tel site. En effet, si cette usnie a été bénéficiaire, c’est que l’instrument de production est de qualité et qu’un marché existe. Une entreprise peut avoir des coûts important par ailleurs, tandis qun sous traitant mieux placé, et subissant de moindres coûts financiers, peut s’en sortir. C’est surtout vrai si cette nouvelles entreprises n’a pas à distribuder de dividendes au départ. De plus, le statut d’entreprise innovante, si elle peut en bénéficier, peut lui assurer des avantages non négigeables pour redémarrer.

                        Pour ce type de reprise, il est essentiel que l’appareil de production soit revendu aux repreneurs pour un coût symbolique. De plus, les repreneurs doivent pouvoir bénéficier des brevets ou licences à moindre coût, au moins au démarrage ; Il s’agit d’un paquet à mettre en oeuvre, cela a été fait avec succès dans bien d’autres cas. IL faut aussi souligner qu’une crise économique ne dure pas éternellement : la période actuelle peut justement servir à réorganiser l’entreprise en lui faisant bénéficier de facilités fiscales, jusqu’à la reprise. C’esrt aussi pour un pays bien plus rentable que de voir son outil industriel disparaitre, puisque celui-ci ne peut plus bénéficier de la reprise quand elle arrive.

                        Bien sûr, je ne peux pas juger de la qualité des repreneurs éventuels, ni ne bénéficie des études de marchés indispensables pour juger de la viabilité d’un tel projet, mais il existe souvent des perspectives plus intéressantes que la fermeture si on y met les moyens au départ.


                      • molex31340 3 février 2009 22:42

                        Oui, vous avez tout à fait raison.

                        Mais effectivement, il y a plusieurs choses dans ce dossier que vous ne savez pas, ce qui est normal.

                        Alors, Molex a racheté Connecteur Cinch a SNECMA en 2004 et depuis cette date, Molex a vidé l’entité Connecteur Cinch (qui était donc un concurrent ) de sa structure. Les achats, le R&D (intégrés dans la structure Molex), tout les actifs qui n’interessait pas Molex dans ce rachat qui etait pourtant générateur de chiffre d’affaire pour Villemur/Tarn ont été cédés, bref un rachat stratégique pour Molex qui ne s’interessait qu’aux brevets et produits de Connecteur Cinch. En 4 ans, Molex a fermé 2 sites de l’ancien Connecteur Cinch (Europe et Inde). Il ne manquait plus que Villemur/Tarn, voila qui va être fait, avec la crise économique et financière en paysage !

                        L’éventualité de la reprise sous toute ses formes est envisagé depuis l’annonce de cette fermeture. Mais le chantier pour reconstruire cette entreprise est titanesque sachant que Molex ne veut évidemment pas céder ses actifs pour créer un autre concurent !! Bref, ce que je vous disais dans ma réponse précedente, qu’allons nous faire par ces temps de tempête économique ?
                        Et la, on commence à comprendre que l’on en sait rien, que le marché et notre activité (la connectique) est déjà tenu par des énormes entreprises, qui se font une guerre et une course au plus riche sans pitié. Et que ces entreprises qui pillent sans merci tout les plus faibles concurrent en les avalant ne laisseront pas de place à un nouveau !!
                        Voila ou nous en sommes aujourd’hui, sachant que Molex vient d’asseoir sa stratégie en annoncant son énorme plan de réorganisation, le 3eme en 4ans ,à cause de la baisse de ses ventes sous couvert de crise.

                        Certains pensent encore qu’il y a une "lueur d’espoir" dans cette annonce de 8200 emplois en moins, qu’ils sont peut être pret à lacher des actifs au vue de la situation. Je ne sais rien de plus aujourd’hui, peut être en fin de semaine...

                        A suivre donc,


                      • Voltaire Voltaire 4 février 2009 08:55

                        Merci pour ces précisions. Le dossier est effectivement complexe, et je comprends la stratégie de Molex. Néanmoins, ils pourraient avoir intérêt à disposer d’un sous-traitant qui ne leur coûte rien et qui puisse leur permettre de tenir un marché lorsque la reprise sera là. Tout le problème est de permettre à la nouvelle entreprise d’être viable sans constituer un concurent pour Molex. Cela me semble possible, si certaines clauses d’exclusivités sont prévues, et que Molex accepte de céder l’outil de production de façon symbolique. C’est un montage délicat à négocier, mais faisable.
                        Bon courage... 


                      • Christopher Lienard Christopher Lienard 3 février 2009 15:08

                        "L’avenir de ce trublion du Modem au sein de son parti me semble donc plutôt compromis…"

                        Ah parce que l’avenir au sein du Mouvement Démocrate de Jean Lassalle après sa grève de la faim contre une délocalisation a été compromis, peut-être ?

                        Bref, un article bourré de faux a-priori envers le MoDem... Tout en mettant en valeur l’action locale de l’un de ses élus.
                        Un peu schizophrène, quoi.


                        • PapyJC_78 3 février 2009 15:28

                          Pour être tout à fait honnête, on a récemment entendu parler de l’avenir de certaine trublione(?) compromis dans certain parti "de gauche " ! L’auteur doit se baser sur cette expérience récente !


                        • molex31340 3 février 2009 15:45
                          Bonjour,
                           
                          Etant salarié chez Molex, je voudrais apporter quelques précisions sur le sujet Daillet-Wiedemann.
                          Tout d’abord, je ne suis également pas un chien et je ne veux pas non plus me moquer stérilement, mais il faut aujourd’hui remettre les choses dans leur contexte.
                           
                          Remy Daillet-Wiedemann entame sa 3eme semaine de « grève du froid » sur le parking de l’usine de Molex Villemur. (Semaine coupé puisque ce dernier est rentré chez lui le 1er WE car son épouse a accouché de leur 7eme enfants, et est également rentré chez lui ce WE pour je ne sais quelles raisons…j’ai pu constater que Rémy est revenu s’installer Dimanche soir vers 18h15)
                           
                          Mr Daillet-Wiedemann fait le pitre devant notre usine, spectacle à sa seule initiative dont personne n’avait été mis au courant.
                          En effet, ce dernier est venu s’installer en déclarant qu’il avait une proposition d’un texte législatif qui vise à empêcher les délocalisations spéculatives... (Le projet du siècle certainement !) et qu’il ne bougerait pas tant que ce texte ne serait pas porté par Bayrou à l’assemblée. Mais le problème, c’est que les instances du Modem (et donc Bayrou) ne veulent pas de sa "proposition de loi"...Pourquoi, c’est la question à 10 sous... (Je n’invente rien, ces propos que l’ont pouvaient lire sur le blog www.molex-villemur.com ont étés modérés suite à la polémique que ce sujet a déclenché chez les salariés).
                           
                          Mais qu’y a t il dans cette proposition de loi ? Personne ne le sait chez les salariés de Villemur/Tarn, c’est bien dommage !! Je me demande même si quelqu’un sait ce qu’il y a dans ce projet…(je rejoins l’analyse de cet article concernant le Modem et sa vision très à droite en terme d’économie ! Mr Daillet-Wiedemann lui-même expliquait qu’il ne veut pas interdire la spéculation, ni les licenciements, mais empêcher les délocalisations spéculatives…j’ai quand même du mal a comprendre…)
                           
                          La moindre des choses aurait été de présenter au moins sa démarche aux salariés (ou aux représentants des salariés) pour que ces derniers puissent donner leurs avis, voir de débattre sur ce sujet en accord avec les valeurs démocrate que le Modem défend ! Nous sommes tout de même concernés dans cette affaire !!! Mais nous n’avons pas eu notre mot à dire, prendre a partie les salariés de Molex est navrant, même si dans le fond, l’intention pourrait être bonne…La récupération politique qu’elle quelle soit, les salariés de Villemur n’en veulent pas !
                           
                          Mais visiblement, le fond du problème n’est pas là… En effet, le Modem en Haute-Garonne est en pleine déconfiture, et fait l’objet d’une mise sous tutelle de la part des dirigeants Parisiens au même moment où Daillet-Wiedemann arrivait sur le parking de Molex .
                          Vous pouvez comprendre que le doute commence à planer sur ce spectacle dont les salariés de Molex ce seraient bien passé…Spectacle dont Mr Daillet-Wiedemann connaît bien les rouages puisque, selon les informations qui étaient publiés sur son blog qu’il a ouvert pour les éléctions municipales, il a été (entres autres) successivement « traducteur et interprète, comédien pour le cinéma et le théâtre, journaliste, viticulteur, restaurateur, hôte à la ferme, et enfin artisan de production ». La aussi, je n’invente rien mais malheureusement pour moi, ces infos qui étaient encore en ligne la semaine dernière ont été retirés de son blog (on tombe sur une page qui a été vidé de son contenu)… On voit bien la aussi la transparence totale des acteurs politiques départementaux du Modem, et c’est la que je rejoint l’article de Superno, il faut se lever de bonne heure pour trouver encore des traces de cette action sur les nombreux sites du Modem existant (c’est une véritable nébuleuse, chacun fait sa petite sauce à la mode internet…)

                          Quand à la comparaison avec Lassalle, elle s’arrête là : Lasalle était député, Mr Daillet-Wiedemann n’est que président de Haute-Garonne en sursis ! Et c’est sans compter sur le caractère inconscient et dangereux de la démarche, et encore il ne fait pas trop froid en ce moment ! J’admet toute fois que la comparaison peut être valable : le caractère « givré » de ces 2 protagonistes du Modem (et vive la démocratie !!)
                           
                          Bref, on peut facilement s’apercevoir que le Modem est en train de régler ses petites affaires devant l’usine.
                          Voila une bien triste histoire, prendre les salariés en otage de la sorte est inacceptable, et même indécent, nous n’avions pas besoin de ça.
                           
                          Ensuite, Molex ne vire pas 25 000 personnes dans le Monde sur les 33 000 salariés actuellement. Effectivement, Molex licencie plus de 25 % de ses salariés, soit un chiffre annoncée de 9300 personnes (8200 selon d’autres sources…je me demande même si nos dirigeants le savent réellement…). Molex arrive dans le top ten des entreprises mondiale en terme de ratio de licenciements (plus d’un quart de sa force de travail, c’est vraiment pas mal !!).
                           
                          Quand « au blog très fourni qui également été mis en place », je ne voudrais pas être un « chien et me moquer stérilement », mais franchement, le terme « très fourni » me dérange… Ce blog devrait être beaucoup plus fourni que ça puisqu’il reprend les articles de presse qui ont été publiés sur Molex (mais le fait de manière partielle, voir partiale !!), et relaye des actions comme celle de Daillet-Wiedemann alors que les salariés (ou la majorité) sont bien d’accord sur le sujet : Remy Daillet-Wiedemann devrait aller faire son spectacle ailleurs !!
                           
                          Dommage, car ce blog est extrêmement bien diffusé au niveau médiatique (la preuve puisque vous en parlez) et aurait pu être beaucoup plus exhaustif sur les parutions médiatiques concernant Molex Villemur (même si certains sujets ne sont pas plaisant à lire… si on veut faire de l’info, faisons la correctement !)
                           
                          Un reportage de France 3 Sud sur l’affaire Daillet-Wiedemann ici : http://fr.youtube.com/watch?v=86t0IXSNJSc


                          • SuperNo 3 février 2009 16:19

                            Merci de ce commentaire et de cette mise au point très éclairante. Je l’ai copié dans les commentaires de mon blog d’origine et j’y ai rajouté un lien vers votre blog. Bon courage pour votre combat !
                            Cordialement,

                            SuperNo


                          • molex31340 3 février 2009 17:07

                            De rien, avec plaisir. smiley

                            Le Modem fait en sorte de ne pas dévoiler le vent de panique qui s’est emparé de leur mouvement en Haute-Garonne ces dernieres semaines... quand on arrive à établir les faits dans son ensemble (ce qui est loin d’être facile je vous l’accorde), ça aide à comprendre la démarche !

                            Le Modem n’en est pas à son coup d’essai chez Molex, nous avons eu la visite de Mme Laperrouze Député Européen du Modem (et accessoirement ex Responsable RH de chez Valéo pendant 7 ans, ce qui fut l’objet d’un article de ma part, certe un peu aggressif...mais il faut là aussi établir les faits dans leur ensemble à 6 mois des Européennes ! Chacun reste libre de son opinion par la suite.).
                            De plus, la démarche auprés de l’union européenne par Mme Laperrouze est serieusement compromise aujourd’hui dans sa version initiale : en effet, il s’agissait de demander une enquête auprès de la commission Européenne pour verifier si Molex n’avait pas touché des subventions pour ouvrir son site Slovaque (qui devait récuperer à l’origine une bonne partie des productions de Villemur/Tarn).
                            Vu que le site Slovaque doit être fermé (annonce du 27 janvier 2009 de la direction américaine Molex), je ne sais pas aujourd’hui quelle action doit entreprendre Mme Laperrouze auprés de la commision... Demander à Molex de rembourser les aides ? Mais pour donner l’argent à qui ? A Sarkozy ?? (pour qu’il le reverse à Renault et PSA, nos donneurs d’ordre qui sont également responsable par leur politique de pression sur les prix des délocalisations de la sous-traitance ?)

                            J’ai même eu des remarques du style : "NOUS AVONS “LA PECHE” ET NOUS CROYONS A CE QUE NOUS FAISONS... Pendant que d’autres s’enlisent dans leurs querelles internes..." , ce qui me fait bien marrer aujourd’hui !! smiley






                          • Voltaire Voltaire 3 février 2009 22:12

                            Après avoir compulsé les différentes informations disponibles, à la fois sur le MoDem local et sur son président, je vous trouve, ainsi que l’auteur, bien sévère...

                            Les raisons pour lesquelles le MoDem 31 est sous tutelle ne semble en rien lié à cet évènement. Il semble que lors des derières élections internes, deux listes aient obtenues des scores très proches, et que la gouvernance de ce parti au niveau local soit donc devenue difficile, personne n’ayant une majorité nette. Je n’ai pas noté de remarques négatives au détriment de leur président, et il est possible que celui-ci, lassé de certaines querelles internes, ait décidé de mener cette action de façon plus individuelle, ce qui n’enlève rien à son courage.

                            Je suis en revanche effectivement plus réservé sur un projet de loi proposé par un néophyte, mais il est évident que le but recherché était plus de faire parler médiatiquement de ce cas d’école, plutôt que de faire réellement passer un projet mal ficelé. en ce sens, son action a certainement été positive pour les salarié, car on imagien mal les autorités locales ne pas essayer de trouver des soultions, une fois le problème soulevé ainsi au niveau national. En cela, j’aurais tendance à considérer que ce responsable politique a fait son travail.

                            Je ne ferai pas plus de commentaires sur les diverses remarques à propos du MoDem ; je ne trouve hélas guère étonnant qu’un responsable CGT ou des sympathisans politiquement très à gauche essayent de décrédibiliser un parti démocrate modéré ou ses représentants. Dans ce pays, on a du mal à reconnaitre le mérite de ceux avec qui l’on est en désaccord.

                            Je me contenterai de vous indiquer que j’ai pu rencontrer Mme Lapérrouse il y a quelques années. J’avais alors eu en face de moi une personne à la fois compétente et volontaire, du genre de femme politique que l’on aimerait voir plus souvent. Son (lointain) passé à la tête des RH d’un site Valéo (et non du groupe entier) lui donne à mon avis une connaissance du sujet qui ne peut qu’être utile dans un dossier qui concerne la sous-traitance automobile... Tous les cadres ne sont pas nécessairement des adeptes du capitalisme sauvage...


                          • molex31340 3 février 2009 23:08

                            J’ai avec moi un collègue de travail depuis 11ans qui a pu apprecier Mme Laperrouze en tant que Responsable RH de Mazamet. Je ne m’etendrais pas sur le sujet, et j’attend seulement le retour sur investissement puisque c’est comme ca que ça marche aujourd’hui !!

                            Pour les infos sur Daillet-Wiedemann, j’ai eu moi même du mal à en avoir du fait de la très grande activité de la communauté Modem sur Internet, la aussi, je ne m’etendrais pas sur le sujet, je suis sur le terrain, je sais comment ca se passe dans le 31 !


                          • bayrouFrance 9 mars 2009 16:16

                            Monsieur,
                            si vous êtes réellement salarié de Molex, vous devriez pour le moins remercier quelqu’un qui se rend sur votre site pour vous défendre.
                            Si la France doit bouger, c’est en soutenant ceux qui se battent, monsieur, c’est du moins mon avis et j’espère que vous en conviendrez.
                            Amicalement.


                          • Elson Elson 3 février 2009 16:17

                            @ l’auteur

                            Je suis Super content que SuperNo vienne publier sur Agoravox : ça va faire très nettement remonter la qualité de ce site !! Ne te formalise pas des critiques stupides dont tu pourras faire l’objet, celles-ci ne seront que la preuve que tu es sur la bonne voie (vu la bêtise de nombre d’habitués). Donc, courage et persévérance, viens apporter la bonne parole en ces lieux qui en ont bien besoin !!

                            Un admirateur de longue date


                            • SuperNo 3 février 2009 16:23

                              Voilà bien un des travers du système. Quelqu’un d’Agoravox m’a demandé si j’acceptais qu’ils missent ce billet en ligne sur leur site. J’ai acquiescé.
                              Le voilà donc, tout seul au milieu de dizaines d’autres, et séparé des 400 et des brouettes qui figurent sur mon blog. Un peu comme un cheveu sur la soupe.
                              Et soumis à un jugement, pouce levé ou pouce baissé. On se fait noter comme à l’école. Même les commentaires sont notés !
                              Le premier reproche qui m’est fait est d’avoir écrit un billet partisan. Ah ben oui, mon brave monsieur, si vous aviez lu l’ensemble de mon blog, vous eussiez assurément constaté qu’il est partisan, que c’est même sa raison d’être, et qu’il ne se contente pas, sous un prétexte bien confortable "d’objectivité" de paraphraser les billevesées des JT. Drapés dans leur "objectivité" et leurs "professionnalisme", ceux-ci servent en fait la soupe quotidienne du libéralisme en faisant croire qu’elle "va de soi" et qu’elle relève du sens commun, tout en procurant à ses valets une confortable rémunération qui les conforte dans leurs convictions... De grâce ne me demandez pas de les singer, bénévolement qui plus est...

                              Deuxième reproche, je suis un sale gauchiste qui n’aime pas le Modem et pourtant y’a Corinne Lepage au Modem... Ben oui, je suis un "sale gauchiste", et oui, je sais que Madame Lepage n’aime pas les marées noires. Mais vu que personne, et surtout pas Madame Lepage, n’a été fichu de me faire une démonstration crédible de la compatibilité de la croissance économique (qui est sauf erreur de ma part le credo du Modem, comme de l’UMP ou du NPA, d’ailleurs) et de la préservation de ce qui reste encore préservable dans notre environnement, alors non, je n’aime pas le Modem. Cela n’empêche pas que Madame Lepage fasse moins peur aux électeurs que des "alters" ou des "décroissants", et il n’est pas impossible qu’un grand avenir l’attende.

                              Et vu la concentration de gens qui pensent ici que le Modem n’est pas de droite, et à moins qu’Agoravox soit un repaire de Modemistes (cela ne figure nulle part en tout cas), la planète a du souci à se faire.

                              @Christopher Liénard
                              Monsieur Bayrou a été bien content de récupérer Jean Lassalle et sa popularité, cependant que tous ses ex-potes, Morin, Lagarde et consorts, allaient prouver qu’ils n’étaient pas de droite en se jetant sur la soupe sarkozyste... Par contre le nouveau trublion est inconnu et l’attitude du Modem à son égard est bien révélatrice...
                              Par ailleurs vous auriez pu faire état de votre appartenance au Modem, cela eût assurément éclairé votre commentaire...



                              • Yannick J. Yannick J. 3 février 2009 16:55

                                Bonjour,

                                je ne vous demande aucunement de singer qui que ce soit (je me permet de répondre étant le premier "critiqueur"), et surtout pas ce qui tiens lieu de journalisme dans les JT.
                                heureusement d’ailleurs ce serait aller à l’encontre de mes convictions.
                                je n’ai pu accéder à votre blog pour le moment , et je vous crois sur parole en ce cas si vous le dites partisant. En ce cas je peux comprendre que comme beaucoup de déçu de la représentation que l’on vous fait de la gauche (au niveau des "dirigeants") vous soyez de toute façon systématiquement en train de considérer le modem à droite, c’est votre droit (euuhh je sais cétait facile....).
                                je ne chercherai pas non plus à vous faire changer d’avis, je doute que ça serve à quoi que ce soit de toute façon vu le contexte actuel. la politique n’a plus vraiment grand chose à voir avec la vie de tous les jours que nous vivons, la preuve, j’ai un peu fouillé sur ce député, et en grattant le vernis on s’aperçoit qu’il veut un peu (beaucoup ?) faire parler de lui, que ce n’est pas le modem ou qui que ce soit qu’il représente mais plutot lui-même.
                                M. Lassalle, au moins y avait été avec conviction et réalisme au vu de ses idées, et en essayant d’abord de prévenir tous les protagonistes, avant de faire venir les médias...
                                la comparaison à elle seule suffit pour vous faire comprendre ce que j’en pense.

                                je suis modemiste et je l’assume tant pour certaines conneries dites par ses représentants (et dans ce cas quand on a tort on la ferme) que pour défendre les idées qui en émanent.
                                Pourquoi ? parce qu’a gauche, il y a l’extrème qui ne sait que raler, le ps qui ne sait que s’entredéchirer, les verts encore pire dansleur désunion, et à droite un ump impérialiste voire autocratique, une extrème droite pathétique en ce 21ème siècle, il reste quoi ? bouder les urnes ? non je prends des trois maux le moins pire.

                                bien à vous.


                              • Mouche-zélée 3 février 2009 17:34

                                Yannick J

                                J’avoue en étant de gauche que le MoDem avait fait un très bon congrès national l’été avant les présidentielles .
                                Le dommage c’est que les alliances ne se sont pas faites pour barrer la route à Sarkozy, que Bayrou a pété un plomb s’éloignant du fil conducteur de son congrès .
                                Déjà les alliances entre les gauches c’est assez compliqué ...

                                Il n’y a pas de monopôle d’idées de gauche ou de droite, j’ai bien vu Sarko parler comme un type de gauche sur certains sujets et Ségo parler comme une femme de droite sur d’autres ...
                                (les enfants encadrés par des militaires j’aurai attendu ça de Sarkozy mais c’est Ségo qui l’a sorti )
                                Le pen est très à droite, pourtant il n’est pas Atlantiste ni Européen des USA...

                                Cette façon binaire de cataloguer droite / gauche ne me convient pas vraiment .
                                Elle date de l’époque ou un grand homme a dit : "que ceux qui croient en dieu viennent à ma droite et que ceux qui n’y croient pas à ma gauche"
                                Ce n’est pas d’hier ...


                              • Christopher Lienard Christopher Lienard 3 février 2009 18:43

                                Jean Lassalle a toujours été aux côtés de Bayrou, il n’a pas été "récupéré" comme vous dites.

                                En ce qui concerne mon appartenance au Mouvement Démocrate, c’était quelque peu visible, notamment avec l’ajout d’un lien vers mon blog... que je n’aurais pas mis si j’avais voulu le cacher.

                                Mais vu que personne, et surtout pas Madame Lepage, n’a été fichu de me faire une démonstration crédible de la compatibilité de la croissance économique et de la préservation de ce qui reste encore préservable dans notre environnement,

                                Alors je vais essayer...
                                Pour préserver l’environnement il faut entre autre rejeter moins de gaz à effet de serre. Pour cela il y a des tas de trucs à faire pour adapter notre société : remplacement des véhicule polluants par des véhicule nettement moins polluants, isolation des logements, fabrication et installation de panneaux solaires et j’en passe.
                                Pour faire tout ça, il va falloir construire les véhicules, les panneaux et les isolants en question, ce qui devrait vraisemblablement générer de la croissance économique. Bien que ce ne soit pas le premier but recherché, les deux sont liés, du moins pour un temps. Ensuite la croissance peut très bien être celle du savoir, de la culture, de la recherche, quantifiable économiquement mais non polluants.
                                Donc je confirme que d’une par pour moi l’écologie n’est pas lié à la croissance/décroissance au sens large, mais à la croissance de produits et services non polluants et la décroissance des produits polluants.
                                Donc la croissance et l’écologie sont compatibles pour moi.


                              • Dan51 3 février 2009 16:54

                                L’article commençait pas mal, mais ensuite, les dérives sectaires de l’auteur le discréditent totalement.
                                .
                                Son monde est binaire et fait de préjugés. Juste "la gauche" est digne d’intérêt - il refuse de voir toutes les magouilles qui ont lieu en son sein, depuis des décennies, les gens qui s’entredéchirent, les autres qui ne vivent que pour leur "mandat électif" au détriment du reste du pays dont ils n’ont RIEN à foutre...
                                .
                                Il juge ce qu’il appelle le "MoDem" sans le connaître, il voit en lui le descendant de Giscard, alors qu’il se trouve au "Nouveau Centre" dont l’ineffable Hervé Morin est l’exemplaire le plus connu...
                                .
                                Il refuse de voir que le Mouvement Démocrate est constituté de dizaines de milliers de nouveaux adhérents qui n’ont RIEN à voir avec l’UDF...
                                .
                                Il a tout simplement zappé deux ans de vie. Triste, triste, tant d’idéologie en une seule personne smiley


                                • SuperNo 3 février 2009 17:31

                                  Si essayer de penser et construire une nouvelle manière de vivre (et d’abord survivre) dans un monde condamné par l’inconséquence des dirigeants libéraux, c’est être sectaire, alors je veux bien confesser l’être.
                                  Je voudrais tout de même clarifier le mot "gauche". Si c’est aux "socialistes" que vous pensez, rassurez-vous, seule une minorité (comme Gérard Filoche) trouve encore grâce à mes yeux. Pour le reste, ce sont des croissantistes, oui-ouistes européens, partisans inconditionnels de l’économie de marché et de sa concurrence libre et non faussée. Ils n’ont rien compris au film.
                                  Donc la Gauche telle que je l’entends (et telle que de plus en plus de gens l’entendent), ça devrait être une priorité absolue à l’environnement et au social, ce qui est totalement et génétiquement incompatible le libéralisme plus ou moins régulé du P"S", du MODEM ou de l’UMP.
                                  Quant au Modem "pas de droite et qui a changé", son président fut tout de même admirateur de Giscard, ministre de Balladur et de Juppé, et a recruté Peyrelevade ou Fillias, qui sont tous comme chacun sait des gauchistes avérés dont le seul rêve est de renverser le capitalisme !


                                • Emile Red Emile Red 4 février 2009 10:45

                                  Bravo SuperNo

                                  Envoie leur la photo de ce parti fantoche à la solde du béarnais catho-égotiste.
                                  Ils sont encore à croire qu’un parti composé de 99% d’ex UMP ou aparentés et de 1% de rêveur serait au centre gauche, il n’y a que les coquillages et les crustacés pour raisonner de la sorte...


                                  • Mouche-zélée 3 février 2009 17:21

                                    Soyons réalistes demandons l’impossible !


                                    - A la première lecture je me suis dit que bof, pour une fois qu’un politique se mouille ...

                                    - Après un peu de documentation je réalise que ce monsieur ne manifeste pas pour les salariés mais pour promouvoir sa loi .
                                    Cela me semblait tout de même trop courageux pour être désintéressé ...

                                    N’importe quel citoyen lambda squattant dans sa voiture aurait déjà été viré par les gendarmes !


                                    L’esprit partisan de l’article pourquoi pas, ce que je reproche à la gauche Française c’est justement de ne pas savoir pardonner les erreurs :

                                    Mitterrand s’est bien réinventé un passé de résistant mais voir des types de droite migrer à gauche est hors de question .
                                    Pourtant la droite sait très bien recruter à gauche ...
                                    C’est là tout un débat (que je lance içi) ...
                                    Il faut que la gauche s’ouvre aux gauches mais encore aux anciens de la droite, à défaut la gauche se prive de précieuses voix et de militants .

                                    Pourtant TOUTE LA GAUCHE a voté pour Chirac en 2002 !

                                    De là certains électeurs ont été désinhibés et se sont laissés endormir par les discours démagogues et trompeurs de Sarkozy . (un électeur n’est pas un professionnel de la politique)
                                    La gauche et ses militants devrait apprendre de ses erreurs, pourquoi se priver d’électeurs .
                                    Là où Sarkozy parlait aux Français, souvent Ségolène parlait aux gens de gauche ...

                                    Le plus comique est que dans ma ville un candidat UMP est carté à la CGT !!!
                                    Dans le même syndicat j’ai vu des citoyens se faire jeter parce qu’ils avaient traîné avec des gens de droite.
                                    Cherchez l’erreur ....  smiley


                                    • nervyoko nervyoko 3 février 2009 17:29

                                      En tous les cas je trouve que c’est très courageux ! 


                                      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 3 février 2009 17:31

                                        "Un politicien du Modem (donc, au risque d’insister lourdement, de droite)"

                                        En effet car ce n’est pas à vous de décider si le Modem est de droite ou de gauche ; ce n’est d’ailleurs jamais aux autres de décider qui nous sommes !

                                        En tout cas votre vision de la liberté politique me semble plutôt relever de la droite conservatrice que de gauche libérale. Coller des étiquettes politiques sur le dos des autres sans même leur demander leur avis est une attitude anti-démocratique.


                                        • SuperNo 3 février 2009 17:38

                                          Décidément, il y a la moitié du Modem qui commente sur ce site ?

                                          Effectivement, je ne peux pas vous dénier le droit de décider de ne pas être de droite. De la même manière que Sarkozy peut tout aussi bien décrêter ne pas être un capitaliste atavique et avide, comme il l’a déjà fait.

                                          Mais vous n’avez pas le droit de m’obliger à vous croire !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

SuperNo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès