Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un Homo Sapiens élu devrait laver plus blanc que blanc !

Un Homo Sapiens élu devrait laver plus blanc que blanc !

La suspicion généralisée qui pèse sur les élus est légitimée par des pratiques d’un autre temps

Les révélations patrimoniales ou les informations immobilières qui fleurissent autour des candidats principaux n’ont rien de choquant. Cependant, elles alimentent le discours insupportable dans une démocratie représentative du "Tous pourris" porté en étendard par l’extrême droite, discours rejoint par les tirs de barrage "anti élites" à la mode et venus de toute part.

De quelle "arme fatale" disposent les élus pour répondre à la suspicion généralisée rencontrée au contact de citoyens, et ce quel que soit notre niveau de responsabilité ?

LA TRANSPARENCE, à commencer par la transparence absolue sur nos revenus et sur nos indemnités (y compris les avantages éventuels - légaux évidemment - comme les prêts ou le régime de retraite très avantageux dont bénéficient les parlementaires) liés à l’exercice d’un mandat. Tout le reste, ce sont des arguti et des leurres divers pour ne pas répondre.

Ce que les citoyens n’acceptent pas, c’est qu’un élu ne soit pas au clair avec l’argent et ils ont mille fois raison.

  • Revenus tirés de son activité professionnelle s’il continue à travailler parallèlement
  • Indemnités et avantages de toute nature liés au (x) mandat (s) en cours
  • Patrimoine avant et après l’exercice d’un mandat, chiffré clairement. La déclaration fiscale fait foi, avec la limite du déclaratif pour payer ou non .
  • Finalement rien que de très normal dans une démocratie mais qui donne lieu à des contorsions dont chacun se demande (souvent à tort) ce qu’elles cachent.
  • Dans notre pays où parler d’argent serait tabou ? On ne peut qu’insister auprès du spécialiste de la marque déposée "parler sans tabou", le Ministre-candidat, de se mettre au clair avec son patrimoine.

  • Dans un pays où le Parlement n’arrive pas à connaître la réalité des dépenses élyséennes (voir l’article sur mon blog consacré au combat du député socialiste Bernard Derosière),

  • Où les ministres sont montrés du doigt pour des appartements de fonction disproportionnés

  • Où les dépenses de communication des collectivités et de l’Etat font sans cesse la promotion de la majorité en place, il est vraiment temps de mettre fin à ces pratiques.

Il est plus que temps de passer à une République modeste et moins dispendieuse avec les deniers publics.

Tout enrichissement personnel, tout avantage obtenu, même tacitement, en raison de son statut ou de son mandat, doit être sanctionné avec la plus grande fermeté et l’inéligilibilité (définitive ? J’en suis partisan) prononcée.

Nous en sommes très loin et la situation "clair - oscur" va se poursuivre nourrissant toujours plus la suspicion généralisée, et la boucle est bouclée !


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • (---.---.192.30) 2 mars 2007 13:39

    Non : Ils ne sont pas crédibles, parce qu’incompétent. C’est la sanction de la promesses non tenues depuis ... 30 ans.

    Après que Pierre ou Paul pique dans la caisse, ce n’est franchement pas bien, mais ce n’est pas la source de leur discrédit.

     smiley


    • Jojo2 (---.---.158.64) 2 mars 2007 15:58

      D’abord c’est pas vrai que toutes les promesses n’ont pas été tenues. Je vais pas faire la liste, c’est évident. Chirac est une exception, lui on sait à quoi s’en tenir. Non seulement il pique dans la caisse mais il ment comme il respire.

      A mon avis, les promesses ne valaient que quand les plans quinquennaux existaient, avant la globalisation. Maintenant, il est extrèmement difficile de prédire l’avenir, c’est pourquoi il ne faudrait donner que de grands axes politiques. Mais dès qu’un politicien entre dans le détail, le gogo moyen le croit et les autres se croient obligés de faire pareil pour pas avoir l’air de nazes.

      L’honnêteté est quelque chose de fondamental, car le politicien est un exemple et doit donc être exemplaire. La France est la risée du monde civilisé, elle n’est pas la seule, mais ça ne console pas.


    • (---.---.192.30) 2 mars 2007 17:21

      Oui, certainement !

      Mais en fait mon propos était d’ordre plus général. A savoir que finalement ce que l’on attend d’un politique c’est qu’il accomplisse un travail dans une localité, qui à pour but, que les électeurs se sentent bien, rassuré et assuré !

      Qu’aujourd’hui la perception de certain de nos concitoyens est inverse, il est donc naturel de ne plus avoir confiance dans les personnes en qui vous aviez placé votre espoir. On ne peut pas relancer cet espoir tous les cinq ans, se voir déçu, puis relancer, puis déçus, ça ne prends plus.

      Même si aucune promesse n’est faîte, lorsque vous votez pour quelqu’un, vous vous attendez à un résultat. C’est ce décalage entre l’attente de résultat et le résultat qui créer le discrédit, pas les petits scandales.

      Certes il y a l’environnement extérieur, qui n’est pas le fait de nos dirigeants, mais c’est de leurs responsabilités de nous y préparer, de nous y adapter.

      C’est tout du moins mon sentiment.


      • Daniel (---.---.9.225) 2 mars 2007 21:53

        « Démocratie représentative » de qui ? Hein ? Réellement ? Entre nous ? Daniel


        • Leonid (---.---.169.131) 2 mars 2007 22:36

          Je croyais dans la démocratie, seulement, beaucoup d’ « élus », une fois élus l’ont tranformé en « démocrassie » , voire en « démocrassouille » ! Qu’ils soient de « gauche » ou qu’ils soient de « droite ». Non ! Vraiment m. le Conseiler général, je n’ai pu du tout confiance ! Avant Noel dernier , j’ai assisté à une pantalonnade de la part du conseiller géneral de mon canton que j’avais contribué à élire : Ce dernier s’est cru permis dans une réunion d’un conseil dont je faisais partie en tant que voix « consultative » de faire élire un budget très suspect... Il l’a fait faire à main levée : personne de la partie « délibératrice » (fonctionnaires territoraux, conseillers municipaux, directeurs et agents d’une SEM) n’a levé la main , ni pour dire oui, ni pour dire non !...

          L’ancien haut fonctionnaire que je suis a été revulsé par cette scène. J’ai ete le seul à être choqué ! J’ai écrit pour signaler ce fait à différentes autorités : les gens ne bougent pas par peur ! DE quoi ? je me demande !

          Alors les politiques.... maintenant je les considère avec un certain ... dégout ? Je pense qu’il y a besoin d’un certain coup de torchon...


          • Yves (---.---.95.151) 3 mars 2007 00:29

            Bonsoir ,

            « Tous pourris » ... , oui , et alors ... ???
            - Avez vous entendu la « classe politique » condamner publiquement et fermement les agissements mafieux dont les citoyens sont témoins ... et qu’ils doivent subir ( notamment les 130 milliards de francs de perte de la faillite frauduleuse du Crédit Lyonnais ... , les milliers de morts du sang contaminé ... ) ???
            - Bien sûr que non ... , puisque les politicards de tous bords sont cul et chemise ... , l’exemple du pacte de corruption du Conseil régional d’Ile de France , avec les 2% de commission sur tous les contrats de B.T.P. pour la rénovation des lycées ... , répartis entre le R.P.R. , le P.R. et ... le P.S. ... , en sont une bonne illustration ......

            Le nombre d’affaires crapulo-mafieuses gravissimes auxquelles ont participé les politicards de droite et de gauche ... , sur lesquelles ils ont placé , de concert , une chape de plomb ... ne vous suffisent pas ...
            - Un bon match de foot , une star-ac , une émission de variétoche , une serie Z ... , et hop ... , tout est oublié ...
            - BANDE DE NAZES ... , vous n’avez que ce que vous méritez ... !!!

            Dernièrement , devant la montée de François BAYROU ... , le P.S. et l’U.M.P. en appellent à Jean Marie LE PEN ... , en tenant le même discours ...
            - Que LE PEN et le Front national soient représentés ( n’en déplaise aux nostalgiques de la Tchéka ou du Guépéou ... ) , c’est normal en démocratie ... ,
            - mais que le couple SARKOZY / GUEANT ... http://fr.news.yahoo.com/02032007/290/les-difficultes-de-le-pen-pour-les-parrainages-inquietent-l.html ...
            - et le couple HOLLANDE / ROYAL ... http://politique.fluctuat.net/militants/14821-jean-marie-reviens.html
            - souhaitent sa présence à seule fin de servir leurs intérêts face à un BAYROU qui monte ... , c’est à gerber ... , quand on entend ensuite leurs discours respectifs sur le Front national ......


            • Forest Ent Forest Ent 3 mars 2007 03:23

              Il suffirait en fait d’appliquer les lois existantes. Mais pourquoi diable le Parquet subordonné à l’exécutif n’instruit-il pas les nombreux cas déjà connus ?

              Allez, encore un petit tour.

              Jean-Jacques Aillagon et l’article 432-13 du code pénal.

              http://forestent.free.fr/a43123.html

              Serges Dassault et l’article LO 146 du code électoral.

              http://forestent.free.fr/lo146.html

              et cette pauvre « commission pour la transparence financière de la vie politique » :

              http://forestent.free.fr/transp.html

              et tant d’autres ...

              Si notre système politique ne se réforme pas de lui-même, il sera réformé de l’extérieur et ce sera plus brutal. Il est plus que temps de lancer « mani pulite » sur notre système Berlusconisé. N’attendez pas qu’il soit trop tard.


                • Yves (---.---.95.151) 3 mars 2007 14:07

                  Bravo pour la révolte du bétail ...

                  S’agissant de l’oeuvre de Jean MONTALDO , on peut aussi citer « LES VOYOUS DE LA REPUBLIQUE » ......

                  Pour compléter ce qu’il déclare au sujet de « CHIRAC ET LES 40 MENTEURS » ... faisant suite à « MITTERAND ET LES 40 VOLEURS » ... ,
                  - on peut rappeler le constat fait par Alain BAUER ( responsable du Grand Orient ... et président de l’Observatoire national de la délinquance ... ) sur les « planches pourries de la Franc maçonnerie » ... :
                  - « ... que fait-on dans les fraternelles du bâtiment ou des tribunaux de commerce , sinon des affaires ... » ( livre d’Antoine GAUDINO = « LA MAFIA DES TRIBUNAUX DE COMMERCE » , un tour de France de la corruption ... )
                  - « ... que fait-on au sein des fraternelles de policiers ou de juges ... , sinon court-circuiter le fonctionnement normal de la Justice ... »
                  - C’est un Franc Maçon qui dénonce ... , pas Jean Marie LE PEN ...... http://www.lexpress.fr/info/france/dossier/francsmacons/dossier.asp?ida=353488&p=5

                  Pour l’affaire du PACTE MAFIEUX dans la gestion de la rénovation des lycées d’Ile de France ( pour rappel , le budget était de quelques 24 milliards de francs ... ) ,
                  - les exécutants ont morflé ... mais aucun responsable politique n’a été convoqué ni sanctionné par la Justice ...... http://fr.news.yahoo.com/27022007/5/marches-publics-d-ile-de-france-peine-confirmee-pour-michel.html

                  Enfin , s’agissant aujourd’hui de la candidature de l’enfant du couple CHIRAC / PASQUA ... ,
                  - rappelons que , jusqu’en 1995 , SARKOZY faisait partie du cercle des intimes de CHIRAC ...
                  - qu’en 2002 , il est revenu dans le giron de son maître ... , au sujet duquel il écrit dans son livre « Témoignage » ... qu’il voue une admiration pour CHIRAC et sa carrière exceptionnelle ... http://fr.news.yahoo.com/18022007/5/chirac-sarkozy-une-relation-ambivalente.html
                  - Peut-on croire SARKOZY lorsqu’il proclame aujourd’hui que les hommes politiques et gestionnaires du Pays doivent être irréprochables et avoir une conduite exemplaire ... ???


                • FYI (---.---.220.241) 3 mars 2007 15:53

                  Sans oublier leurs tendances incestueuses à se coopter entre eux (ENA, X), et en profiter pour s’autoprotéger...

                  cf AIRBUS, Crédit Lyonnais, France Télécom etc ...

                  AH peuple de FRANCE, faut vous réveiller et vraiment !

                  Comment faire pour avoir de VRAI contre-pouvoir ? Les Mandats ne suffisent plus et on le sait désormais...


                  • cdg (---.---.242.197) 4 mars 2007 20:13

                    le probleme c est que de toute facon meme un pourri est reelu.
                    - Chirac elu en 95 et en tete au premier tour en 2002 (alors tout le monde connaissait son action a la maire de paris)
                    - juppe : reelu a bordeaux au premier tour apres sa condamnation
                    - balkany : idem

                    de meme pour les amis de l auteur
                    - le trop meconnu Francois bernardini (ex maire distres et depute europeen, toujours inneligible mais elue grace a une « potiche »)
                    - jack mellick (le paris/bethune en 1h de l affaire OM/VA)
                    - et bien sur tous les copains de mitterrand (pelat, papamadit ...)

                    Qui est responsable ? Nous globablement qui continuons a voter pour eux et qui allons elire un sarko qui n est qu un chirac avec 20 ans de moisn (au moins sur le plan des promesses et des magouilles)


                    • robotics (---.---.0.57) 5 mars 2007 13:57

                      pas « nous globalement » non,

                      mais les 10 millions de petites têtes, hypnotisés par la tv et pour qui les élus et les publicitaires gouvernent à coups de vrais faux cadeaux infantilisant, en prenant en otages les 50 millions d’adultes restants.

                      La solidarité religio-sociétale « nous » impose cette infamie totalitaire de la médiocrité par le bas.

                      La recrudescence de l’analphabétisation et le communaurarisme quart mondiste dans nos cités, sont du pain béni pour nos élites corrompues qui se tamponnent de la morale ou de l’honneur.

                      Cette république bananière schyzophrène et artificielle, est condamnée à terme.

                      Le RMI, bouclier anti rébellion du ventre vide emprunté sur les deniers des générations futures, lui autorise une mort lente plutôt qu’une explosion.

                      Le symbole de l’anti-réforme dans toute son ampleur, est le Sénat.


                    • chmoll 7 mars 2007 08:16

                      j’aurais bien aimé faire L’ENA (école nationale des arnaques) là j’aurais pu torpiller les fonds publics j’en passe et des meilleurs.je serais intouchable

                      mais si je fais la mème chose sans avoir L’ENA,là j’vais direct en taule


                      • SEBAOUN (---.---.141.147) 7 mars 2007 09:09

                        Après lecture des premiers messages, une réaction : ils confortent ma conviction que seule l’exemplarité (avec la limite que les élus sont des hommes et qu’ils ne sont pas « meilleurs » que les citoyens non élus)et la transparence de celles et ceux qui une responsabilité publique (au service du seul intérêt général) fera la différence. L’exercice est difficile car les contre exemples sont nombreux et certains de me citer Chirac, Juppé, Balkany, Bernardini, Mellick etc. C’est un exemple de l’amalgame du « tous pourris » que je dénonce. Les affaires judiciaires des uns et des autres sont différentes, et je ne veux pas être juge à la place des juges. Certains comme Balkany ou Bernardinin (avec un faux nez)ont été condamnés et réélus : Que voulez vous que j’y fasse ! Je ne peux comme vous que le déplorer mais tant que l’on autorisera un homme politique condamné (vraiment condamné après appel et pas sur des rumeurs)postuler à nouveau à un mandat, on n’aura pas avancer d’un pouce. Le populisme, et il est évident dans les 2 cas précités, peut faire la différence auprès de concitoyens crédules : Là encore qu’y pouvons nous ? Retirer sa confiance définitivement à ceux qui font de la politique n’est certainement pas la réponse, ou plutôt c’est la réponse la plus dangereuse et la plus anti démocratique qui soit. Je tiens à vous dire que ce que vous écrivez les uns et les autres, je le ressens souvent douloureusement au contact des habitants de mon canton, d’autant plus que je crois à l’éthique et à la morale, surtout en politique. Au quotidien, ne pas se laisser phagocyter par les « petits honneurs » assortis de séances petits fours, résister même à un petit niveau à la flatterie et à la révérence ne demande pas trop d’efforts à la seule condition d’avoir avant et après l’élection le même tour de tête ! Et enfin, toujours se dire que nous sommes en situation précaire et heureusement révocabes par les citoyens aux dates prévues à cet effet.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès