Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un paradis devenu enfer

Un paradis devenu enfer

Bon, allez, c’est promis, cette fois on change d’idées, on oublie la guerre et ses horreurs on va se reposer quelques jours. Pour choisir un lieu de villégiature, on peut pratiquer la méthode traditionnelle : compulser les offres des agences de voyage sur internet, où la méthode farfelue des spots des gagnants du loto : faire tourner un globe devant soi et poser le doigt à un moment. J’ai choisi une autre méthode, variante de la seconde : celle de Google Maps, qui permet de faire des découvertes intéressantes en plus de voyager en chambre, avant de se lancer dans l’aventure...

Un beau lagon bleu avec des poissons multicolores, ce serait bien, me suis-je dit. J’ai fait tourner ma mappemonde Google Maps, l’ai positionnée côté Pacifique-océan Indien et ai choisi un point en plein milieu. 7°20’10.92"S de latitude et 72°25’20.96"E de longitude m’indique la carte. Un petit chapelet d’îles au Nord et au Nord-Ouest, les îles Nelson, indiquées "Territoires britanniques de l’océan Indien"... avec un autre nom juste à côté, celui de l’archipel des "Chagos". Et mon beau lagon... en forme de chaussure d’enfant, surplombé par de jolis nuages cotonneux... une belle barrière de récifs, une eau bleue transparente... du sable fin... et haut milieu du lagon... mon rêve qui s’évanouit. Pas loin de l’île Maurice, pourtant, mince.

Doué comme je suis, j’ai en fait choisi Diego Garcia. Au milieu du lagon, en eau profonde (jusqu’à 90 m !) traînent des formes énormes peintes en rouge, d’au moins 100 m de long. Des portes-containers, un déjà vide et un autre plein, ainsi qu’un cargo avec deux cales ouvertes. Un quatrième est un peu plus loin. Tous ont à l’arrière une énorme aire d’atterrissage d’hélicoptère. Un peu plus près de la côte, trois autres porte-containers plus petits... peints en gris. Des cargos militaires, munis de la même aire d’atterrissage. Sur les trois, deux se dirigent vers la passe de sortie du lagon. Ils repartent, l’un à vide, l’autre muni de ses containers. Et sur une anse du lagon, l’anse orientée vers le Sud, un énorme aérodrome. Passablement occupé : huit B-52, quatre hangars légers pour B-2, 6 KC-135 de ravitaillement en vol. Un peu plus loin d’autres hangars, avec à nouveau un KC-135 en maintenance. L’endroit est la plus grande base militaire de l’océan Indien, et appartient aux Etats-Unis. Ou du moins c’est ce qu’on dit... quand on ne connaît pas ce qui s’y passe.

Car l’île, un confetti de 50 km2 au milieu de l’océan présente cette particularité de ne pas savoir vraiment à qui elle appartient. A la Grande-Bretagne, qui l’avait intégré en 1965, dans ses "Territoires britannique de l’océan Indien" (British Indian Ocean Territory ou BIOT) ou à Maurice, qui la revendique depuis 1980 en droit coutumier depuis l’accession à l’indépendance du Timor survenue en 2002 ? Ou encore à un peu moins de 10 000 personnes, les Chagossiens, descendants d’esclaves de Madagascar et du Mozambique, qui ont été chassés dans des conditions déplorables entre 1967 et 1973 ? Une décision de justice de 2000 en Angleterre leur a pourtant depuis donné raison : leur déplacement a bien été illégal. On a bien violé le "droit des peuples à disposer d’eux-mêmes", tel qu’il est inscrit dans la Charte des Nations unies en les expulsant de leur île.

En fait, leur sort avait été scellé dans les années 60 par John Kennedy et Harold Macmillan, Premier ministre anglais, par un accord secret aux termes proprement hallucinants : les Américains héritent du droit d’utiliser l’île, car ils viennent en échange de baisser le tarif de leurs fusées Polaris destinées aux sous-marins anglais. Un rabais de 28 millions de dollars qui ne se refuse pas... mais avec la condition expresse, pour les Anglais, de chasser les habitants pour ne pas avoir plus tard sur le dos la revendication de leur territoire !! Dans le décret de création de l’accord, au chapitre 11, on trouve la raison réelle pour laquelle on chasse cette population autochtone : "Le gouvernement des Etats-Unis et le gouvernement du Royaume-Uni prévoient que les îles resteront disponibles pendant un laps de temps indéterminé afin de répondre aux besoins éventuels des deux gouvernements en matière de défense. En conséquence, après une période initiale de cinquante ans (jusqu’en 2016), le présent accord demeurera en vigueur pendant une période supplémentaire de vingt ans, à moins qu’un des deux gouvernements, deux ans au plus avant la fin de la période initiale, notifie à l’autre sa décision d’y mettre fin, auquel cas le présent accord expirera deux ans après la date de cette notification". Un deuxième accord signé en 1972 transforme l’île en une "station commune de communications par satellites", dont a alors besoin les Etats-Unis, après ses lancements lunaires. Le 25 février 1976, un troisième accord autorisait les Etats-Unis à agrandir sa base militaire. Qui s’agrandit donc très vite. En 2001, une Britannique jouant les touristes espionnes arrive à visiter l’île et même à se faire inviter à bord d’un sous-marin américain. Son verdict est net : "la plus grande base américaine du monde se livre frénétiquement à des activités guerrières". Un autre journaliste anglais, John Pilger, va plus loin et parle du "vol d’une nation" dans un remarquable reportage de 2004 de 56 minutes, à visionner intégralement ici. Les anciens habitants, réfugiés à l’île Maurice, ce sont en effet tous clochardisés depuis. "Passés sans ménagement d’une économie de troc à une économie libérale fondée sur le profit, ils ont été très vite relégués à une vie marginale où les gestes de survie quotidienne bornaient leur horizon", précise un article rondement mené.

A l’agrandir, et à y faire ce qu’ils veulent, dans cette île, les Américains s’y attèlent. Oui, mais, selon l’accord passé avec les Anglais, le territoire ne leur appartient toujours pas : c’est un prêt. Et aujourd’hui, cela pose problème. Un sérieux problème diplomatique, même. La raison en étant que Diego Garcia a servi de Guantanamo bis, ou en tout cas bel et bien de zone de transit de prisonniers dont on sait aujourd’hui qu’ils ont été torturés, et ceci... sur un territoire britannique !! Tony Blair a beau avoir joué le gentil caniche auprès de W. Bush, son successeur Gordon Brown, via son ministre des Affaires étrangères David Miliband, ne semble pas l’entendre de la même oreille. "Il est clair qu’il s’agit d’une affaire très sérieuse", déclare-t-il à la suite de la révélation fortuite de l’affaire.

En fait, on s’en doutait depuis longtemps. Dès 2004, un général américain à la retraite, Barry McCaffrey, avait lâché le morceau : "les Américains ont des terroristes sous les verrous à Bagram, Diego Garcia et Guantánamo", déclare-t-il à qui veut bien l’entendre. Les Anglais, alors circonspects, demandent confirmation au gouvernement américain. "Nous avons reçu la confirmation par les Américains qu’aucun prisonnier n’a été détenu dans l’île. Et personne n’a produit de preuves concrètes du contraire", déclare cette année-là un représentant du ministère des Affaires étrangères anglais. Et ce jusqu’à ce que les Américains commettent une gaffe grossière et inattendue, survenue avant-hier.

L’auteur de la gaffe est notre bien connu Michael Hayden, directeur de la CIA, évoqué fort récemment ici, qui a reconnu au moins deux vols sur le territoire de Diego Garcia, lors de sa visite à Londres la semaine dernière. Sans sourciller, pour annoncer la nouvelle il a invoqué une vague "erreur administrative", propos aussitôt relayé (ou téléguidé) par le porte-parole du département d’Etat américain, Sean McCormack. Un propos disculpant automatiquement... G. W. Bush, qui avait jusque-là fermement nié ces transferts à Diego Garcia. "L’erreur a été commise dans l’examen des données existantes", insiste encore lourdement le directeur de la CIA, ne sachant plus comment tenter de disculper son supérieur hiérarchique, à savoir le président des Etats-Unis en personne, qui n’en est plus à un mensonge près. Condoleezza Rice s’est évidemment dit elle aussi "désolée"... Hayden revenant une dernière fois à la charge avec des arguments de gamin de sixième et sans aucun amour propre :"Les deux prisonniers ne faisaient pas partie de ceux que la CIA considère de grande valeur", assène-t-il à des journalistes anglais littéralement éberlués. En résumé, "on pouvait bien se le permettre ce n’étaient pas des prisonniers importants". Il vient de violer un territoire, d’écraser du pied des accords qui datent d’un demi-siècle, et tout ce qu’il trouve à dire c’est que les prisonniers n’avaient pas de réelle valeur !!! Prouvant par là même l’inanité de la démarche : il est en effet idiot, de les balader sur plus de 10 000 km, en avion s’il vous plaît, s’ils ne "valent" rien. Hayden signifierait-il que son officine fait dans la gabegie perpétuelle ??? Idiot ! Le pire étant qu’un seul de ces prisonniers est allé jusque Guantanamo en définitive : l’autre a été relâché entre-temps !! Ridicule !

La farce et le mensonge ou, plutôt aujourd’hui, la divulgation des mensonges continuent donc. A plus de 10 000 km de là, des êtres misérables observent d’un oeil distrait dans leur vieux téléviseur un menteur avouer ce dont tout le monde se doutait... Leur île paradisiaque a été transformée en enfer pour certains, amenés spécialement en avion sur place. Eux, ils ne peuvent même pas y retourner, même en ferry. De toutes manières, ils n’ont même pas l’argent pour le faire. Tony Blair, en 2003, leur a refusé une quelconque compensation financière. Pire encore : il a ressorti le 10 juin 2004, deux décrets royaux d’Elizabeth II, (“order in council”) deux décrets-lois en forme de prérogative royale pour revenir sur le jugement favorable aux Ilois comme on les appelle... les empêchant définitivement de retourner chez eux. Bush avait à tout prix besoin de Diego Garcia pour attaquer l’Irak et l’occuper, ce n’était pas le moment un an après le début des hostilités d’avoir des manifestations humanitaires dans les parages. Dans la tourmente de la guerre, la revendication de quelques hurluberlus de l’autre côté du Pacifique a pesé fort peu. Trop peu. Une vraie honte, un déni d’existence pour un peuple sans défense et désormais sans territoire. Sur place, les documents d’état civil de la population autochtone ont été détruits ou confisqués, on va même jusqu’à interdire d’entretenir les cimetières locaux pour prouver qu’il n’y avait personne sur l’île avant l’arrivée des Américains !!! On supprime toute trace de l’existence antérieure, pour se garantir... de leur non-retour un jour.

Les Chagossiens réfugiés autour de Diego Garcia voient tous les jours la noria de portes-containers et les préparatifs qui s’accélèrent pour une autre intervention... Personne désormais ne leur rendra leur terre, même si le 8 décembre 2003, l’ONU a voté (par 130 voix contre 42) une résolution prônant la démilitarisation de la zone... mais avec trois pays pour exercer leur veto et bloquer tout le vote. Les trois noms ne sont pas difficiles à trouver. Le 26 décembre 2004, on a pourtant pensé pour une fois aux réfugiés chagossiens, en pensant à les avertir de l’arrivée du tsunami dévastateur. Ça ne leur a rien fait : ils avaient déjà tout perdu, ils ont jugé inutile d’être prévenus d’une catastrophe supplémentaire.

Pour mes vacances, faut que je me trouve autre chose. Non seulement on ne peut pas se rendre sur Diego Garcia, mais, même si l’on pouvait, je n’aurais pas le cœur à m’affaler sur les plages sans penser aux habitants déracinés de la faute de dirigeants ineptes et sans âme.

Documents joints à cet article

Un paradis devenu enfer Un paradis devenu enfer Un paradis devenu enfer Un paradis devenu enfer Un paradis devenu enfer Un paradis devenu enfer

Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

119 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 26 février 2008 10:14

    Laissons Morice et ses délires anti-américain et coté et parlons des nouveaux emplois de service à la personne

     

     
     
    Le recours à une aide professionnelle salariée exerçant directement au domicile de l’utilisateur du service constitue ce qu’on nomme actuellement LE SECTEUR DES SERVICES A LA PERSONNE.

    les services à la personne connaissent une forte croissance en France

    Le plan de cohésion sociale lancé par Jean Louis Borloo en 2005 semble porter ses fruits.

    Plus d’un emploi sur cinq créé dans l’économie en 2006,l’a été dans ce secteur.

    Les services à la personne auront créé 120.000 emplois en 2006 et 140.000 emplois en 2007.

    L’objectif du gouvernement de Nicolas Sarkozy est d’atteindre 500.000 emplois sur 3 ans et le ministère des finances de l’économie et de l’emploi vient de lancer un appel d’offre afin d’en accélérer la croissance

    http://www.minefe.gouv.fr/discours-presse/discours-communiques_finances.php?type=communique&id=1175&rub=1

     

    En 2015,l’activité des services à la personne représenteront le premier gisement d’emplois selon une étude réalisée par le Centre d’Analyse Stratégique http://www.strategie.gouv.fr/

    La répartition des créations à ce jour est la suivante :

    45% dans les « associations » ,

    35% dans les entreprises,

    le reste dans des établissements publics.

    En quoi consiste ces emplois de service à la personne ?

     

    Ces métiers de services concernent l’ensemble des activités contribuant au mieux-être des personnes à leur domicile

     

    Lien des activités http://www.servicesalapersonne.gouv.fr/spip.php?rubrique9

     

    « Dans mon département,l’offre de services à la personne n’est pas à la hauteur des besoins exprimés par les ménages » explique Philippe Juvin,vice-président du Conseil Général des Hauts de Seine.(92)

     

    Voilà donc les bases du problème posé : comment trouver du personnel qualifié ou souhaitant se reconvertir dans cette nouvelle activité de service ?

     

    Avant toutes choses,posons nous la question de la qualité des emplois.

     

    Ces emplois sont généralement à temps partiels dont la durée ne dépasse pas 20 heures à déclaré Martin Hirsch mercredi 19 décembre 2007 à l’occasion d’un colloque sur « les services à la personne au coeur des territoires » organisé par l’Agence Nationale des Services à la Personne http://www.servicesalapersonne.gouv.fr/

     

    Nous pouvons ajouter que les conditions de travail sont souvent difficiles.

     

    Si nous ajoutons à cela,que des grosses structures se sont empressées de verrouiller le marché au sein d’un syndicat http://www.sesp.asso.fr/ avec des normes et des référencements d’une autre époque....

     

    http://www.servicesalapersonne.gouv.fr/spip.php?rubrique7&id_article=61

     

    ...ne parlons pas de la « certification » http://www.servicesalapersonne.gouv.fr/spip.php?rubrique22&id_article=266

     

    ....cela ressemble à un vrai mur pour empêcher tout développement de très petites entreprises dynamiques

     

    Les « entreprises agrées » bénéficient d’un taux réduit de TVA à 5,5% et d’un régime spécifique de réduction de charges sociales

     

    Une seule activité semble sortir du lot de ces emplois à la personne c’est celui du soutien scolaire,qui reste un complément de salaire pour des fonctionnaires de l’éducation nationale !

    La France est le seul pays au Monde à avoir choisi de subventionner les cours particuliers et le soutien scolaire à domicile

     

    Le soutien public en aides et exonérations fiscales et sociales et estimé à plus de 8 milliards d’euros par an (chiffre qui n’intègre pas les aides des Conseils généraux,CCAS.....)

    Mais en Europe comment le marché fonctionne ?

    Les pays nordiques privilégient le services public municipal,les pays du sud privilégient la famille

    La France privilégient les réductions d’impôts (oui mais 57% des foyers fiscaux ne paient pas d’impôts !) ,au Pays Bas,c’est un remboursement des charges sociales.

    Les dérives du système français

    « les associations-bizness » ou les entreprises prestataires agréées sont exonérées de cotisations patronales de sécurité sociale pour tous les salariés et pour celles qui se sont « spécialisées auprès des personnes dépendantes ou de plus de 70 ans,d’une exonération totale de cotisations patronales de sécurité sociale,quel que soit leur niveau de salaire

     

    Rappelons aussi que les « associations prestataires de services » sont en tant qu’ associations ,exonérées de TVA et d’impôt sur les sociétés.

     

    Deux acteurs jouent un rôle actif dans la structuration de l’offre : l’ANSP et les Conseils Généraux

      (Association Nationale des Services à la Personne) qui dispose d’un bugdet de 30 millions d’euros (doit 13 millions de fonctionnement !)et le Département qui « définit et met en oeuvre la politique d’action sociale » loi du 13 août 2004

       

    Dans la quasi-totalité des services à la personne,les emplois sont peu qualifiés.

     

    Développer ces services contribue à soutenir ce type d’emplois précaires et à élargir la fracture sociale ou à faire appel à une main d’ oeuvre immigrée qu’avec la crise du logement,il sera impossible loger

     

    L’avenir du secteur des services à la personne n’est pas dans une démarche « associative » mais dans celui de la prestation de services de très petites entreprises afin de permettre des emplois à plein temps ou la protection sociale des salariés est assurée par une convention collective supervisée par les Conseils Généraux afin d’apporter une meilleure disponibilité du personnel et une meilleure qualité du service et par l’interdiction de la concentration de grosses structures visant à verrouiller le marché par des « normes » ou des « référencements »


    • wesson wesson 26 février 2008 11:56

      Ahhh, les services à la personne ...

      ou comment, avec 20 ans de retard sur les etats-unis, transformer un pays de gaulois en pays de loufiat...


    • Kobayachi Kobayachi 27 février 2008 05:07

      How to behave on an internet forum :

      http://www.youtube.com/watch?v=4Xs8HWN6UyE

       


    • Yifu66 1er mars 2008 12:48

      Lerma, vous dites : "parlons des nouveaux emplois de service à la personne".

      C’est bien bon de votre part de vouloir vous occuper des personnes !... Mais de quelles personnes Lerma ?

      Des blancs, bien sur, mais aussi des jaunes, des beurs, des noirs ? Même des noirs ?

      Je vous sens rougir de colère... "Ah ben non, merde, pas les noirs quand même !!!..."

      Ah... Vous me rassurez Lerma !...

      (Pardon Morice pour cette courte apartée...)


    • Djanel 1er mars 2008 15:24

       

      Lerma

       

       

      Qui va payer cette générosité ? Pas vous car vous n’avez pas les moyens. Donc, ce sera le contribuable.

       

      Vous êtes un mariole parce que vous avez déjà reproché à la gauche d’être généreuse en piochant dans le portefeuille des autres tout comme vous actuellement. En plus vous avez approuvé la baisse des impôts pour les plus riches et même temps vous augmentez les dépenses pour les plus pauvres. Vous allez donc pouvoir vous entendre avec Sarko qui gère la France comme vous. Il baisse les impôts à ceux qui ont les moyens d’en payer et augmente les taxes pour que ceux qui n’ont pas les moyens. Cela s’appelle la justice sociale.

       

      Si vous dites que se sont les gens qui payeront leur aides ménagères, sachez qu’elles n’en auront pas les moyens. Donc votre réforme, ce n’est que du pipo puisque c’est déjà comme çà.

       

      Il a tout faux le petit lerma.


    • morice morice 26 février 2008 10:24

      Lermasserie habituelle, où cette fois comment ne pas répondre au sujet, mais ça on sait c’est une seconce nature chez lui... et placer un article qui n’avait pas été retenu ici. A le lire on comprend aisément pourquoi.. Lerma non seulement est bête, mais en plus il est malhonnête à placer une prose qui ne devrait même pas paraître, jugée inutile par l’ensemble des rédacteurs du site. Bref, Lerma fait ce qu’il peut... mais aujourd’hui n’arrive même plus à critiquer ou à apporter une idée sur un sujet donné. Lerma marche tout seul et on est obligé de constater qu’il tourne en rond..


      • Castor 26 février 2008 11:22

        @ Lerma

        Quelle est la raison du refus, cette fois ?


      • Castor 26 février 2008 11:47

        Morice, au-delà de la pertinence de la présence de l’article de Lerma à cette place, voudriez-vous avoir l’amabilité de dire ce qui justifie une telle tirade à son encontre ?

        Vous le descendez en flammes et l’insultez copieusement avec votre air si dédaigneux que c’est vous qui en devenez malhonnête.

        Depuis des mois, vous trustez la une d’AV et vous vous complaisez à dénigrer chaque attaque qui vous est portée. Vous insultez, traitez vos opposants de nazis ou de fachos, sans jamais répondre à aucune des critiques.

        Or sur chacun de vos articles, à chaque commentaire, vous reprochez aux autres ce comportement...

        Alors Morice, la place d’un article de Lerma en une d’AV, pour ou contre ?


      • JoëlP JoëlP 26 février 2008 12:06

        Castor,

        Continuez de defendre lerma, c’est vraiment une bonne idée qui démontre votre ouverture d’esprit. Il va vraiment falloir qu’Agoravox fasse quelque chose pour sortir de l’impasse InsultaVox crée par quelques éléments malhonnêtes.

        morice,

        Un article bien documenté comme d’hab. Cette histoire des chagossiens dépouillés de leur pays est d’une tristesse sans nom, une illustration de ce monde où règne le seule raison du plus fort.


      • Philou017 Philou017 26 février 2008 12:08

        Lerma n’a pas à troller les articles des autres. Comme par hasard, il trolle celui de morice.

        Vous reprochez à Morice d’être incorrect, vous et vos copains trolls l’êtes bien plus. Vous ne débattez pas, n’argumentez pas (a part la complainte anti-américain / gauchiste), êtes impolis et souvent grossiers. Je trouve Morice patient dans ses réponses. Le troll qui reproche aux autres leur langage, on aura tout vu.

        Merci Morice de nous apporter cet éclairage sur cette petite ile de l’Océan Indien. L’impérialisme n’a vraiment pas de frontiere.


      • Castor 26 février 2008 12:14

        Cher grand commentateur et adorateur de Morice, j’ai nommé Philou,

        Je t’invite de ce pas à aller visiter mes commentaires sur l’un des derniersarticles de Morice, là.

        Tu me diras si j’ai eu la réponse que j’attendais et celle que je méritais.

        Après, on pourra discuter sur le fait que j’aie raison ou pas de chercher Morice quand il ne répond pas à mes critiques.


      • Philou017 Philou017 26 février 2008 12:25

        Je vois que Morice et vous n’êtes pas d’accord. Est-ce la peine de prolonger les échanges d’invectives sur TOUS les articles de Morice. On ne peut pas être d’accord avec tout le monde.

        En tout cas c’est assez pénible pour ceux qui lisent les commentaires. Je pense que chacun devrait prendre un peu sur soi et allumer le calumet de paix.


      • Castor 26 février 2008 13:15

        Est-ce que vous sous-entendez que je ne devrais plus venir commenter les articles de Morice ?

        Parce que je le suis depuis un moment et à chaque fois que j’ai pu donner mon avis, je me suis fait allumer copieusement.

        Je considère qu’à partir du moment où Morice écrit un article par jour, il doit se soumettre à la règle qui vaut pour tous ici et répondre à ses détracteurs au lieu de les traiter de fachos.

        Je vous invite en outre à aller regarder mes commentaires sur deux articles de Morice, que j’ai félicité pour l’occasion, ici et .

        Seulement voilà, quand il écrit des horreurs, j’estime être en droit de le dire, et si pour qu’il me réponde je dois le poursuivre sur deux articles, je le ferai !


      • Philou017 Philou017 26 février 2008 13:38

        Je pense aussi qu’il y a maniere de le dire. On peut être direct avec un auteur sans être agressif. Si chacun fait un effort de courtoisie, ca peut bien se passer.

        De toute façon, un auteur change rarement d’avis en direct. Il vaut mieux émettre une critique claire et explicite, que d’engager un débat sans fin. Votre critique sera d’autant plus lue qu’elle est percutante et non répétitive.


      • Castor 26 février 2008 13:51

        Où est la courtoisie quand je me fais ouvertement traiter de connard d’extrême droite ?

        Où est le bon sens quand je n’ai même pas la possibilité de critiquer un article que Morice soumet lui-même au "vote populaire" ?

        Je suis désolé que mes remarques viennent troubler votre lecture de l’article de MOrice, mais je ne le lâcherai pas.

        Je trouve honteux que l’on puisse tout à la fois écrire des articles qui dénoncent des attitudes dictatoriales et être aussi vindicatif, insultant et bête avec les autres !

        En quoi suis-je un facho quand je dis à Morice qu’il n’a pas le droit de faire un raccourci aussi dégueulasse entre cathos et pédophiles ???

        Ah, et pour finir, je souhaiterais que l’auteur vienne lui-même me donner ses explications plutôt que de devoir me justifier auprès de vous...Mais ça, je n’y crois plus !


      • Nobody knows me Nobody knows me 26 février 2008 14:25

        Castor, si vous n’avez pas encore compris pourquoi lerma en prend plein la gueule, c’est que :

        - soit vous êtes lerma,

        - soit vous avez son QI,

        - soit vous n’avez lu aucun article sur Avox.

        On appelle cela le retour de bâton. A troll, troll et demi.

        Merci morice, beau boulot de doc.


      • Djanel 26 février 2008 14:29

         

        Castor

         

        Vous allez encore pleurer. J’arrive.

         

        Morice.

         

         J’ai calmé calmos qui m’a demandé humblement que je le laisse tranquille.

         

        Quant au petit castor à la queue plate, il s’est plaint sur un fils de sandro qu’il ne pouvait plus bouger sans que je ne vienne le mordre. Des vrais durs vos trolls, en apparence seulement car dans l’action, ils sont plutôt du genre « pucelles effarouchées. » Ne me touche pas, laisse-moi tranquille….

         

        Je n’avais pas l’intention d’intervenir mais la mauvaise foi du rongeur … il serait plutôt ruminant … m’oblige à revenir pour ne pas vous laisser seul avec cette bande de piranhas agressifs et assoiffés de sang. La métaphore est un peu exagérée parce qu’en général les castors sont herbivores mais celui-là crève de faim, il boufferait ses frères pour assouvir son gros appétit grossier.

         

        A bon entendeur salut.


      • Castor 26 février 2008 14:49

        Tall,

        j’ai trouvé pourquoi Morice ne peut être un masturbateur !

        C’est parce que d’autres la lui tiennent, c’’est con mais fallait y penser !!!


      • jako jako 26 février 2008 10:48

        Très bien écrit comme d’habitude merci Morice j’avais presque oublié cette Ile.


        • tvargentine.com lerma 26 février 2008 10:53

          Il faut que la liste des articles publiés fassent l’objet d’un affichage des votes en UNE afin de s’assurer que des manipulateurs ne se mettent d’accord pour empêcher la publication d’article

          A la lecture des différents articles de Mr MORICE,vous me permettrez de constater qu’il est d’extrème droite car son discours est celui de l’anti-américanisme du FN

          C’est toujours les mêmes délires de Mr MORICE envers les américains

          En plus,il est intolérant " Lerma non seulement est bête, mais en plus il est malhonnête à placer une prose qui ne devrait même pas paraître, jugée inutile par l’ensemble des rédacteurs du site."

          Nous attendons de connaitre le nombre de votant des rédacteurs sur l’article de MORICE afin de permettre la publication de ce torchon digne de "minute"

           

           


          • Zalka Zalka 26 février 2008 11:05

            "publication de ce torchon digne de "minute"", Vous parlez de votre article, Lerma ?


          • Nemo 26 février 2008 10:57

            Je me trompe ou il y a eu un reportage de Thalassa sur le sujet ?

            C’est vrai que c’est quand même plus fun de se dorer la pilule en trempant ses doigts de pied dans une eau cristalline que de remplir les réservoirs de B52 qui vont larguer leurs engins de mort quelques milliers de km plus loin...


            • Radix Radix 26 février 2008 11:08

              Bonjour Morice

              Bon article et j’en profite pour te dire que le Courrier International a sorti un article sur les ruptures de cables de fibres optiques. Ils en situe deux en Méditerranée, au large de l’Egypte, et deux dans le golfe Arabo-Persique à un mois l’une de l’autre : drôle de coïncidence !

              Radix


              • fanzy fanzy 26 février 2008 11:25

                 Excellent comme d’hab !

                Et les vacances deja finies ? Je ne pensais pas avoir d’articles pendant au moins qq jours ! 

                Ils en ont perdu un B2 ces derniers jours, ça ne fait plus que 20 B2 (à 1,2 milliard -de dollars le morceau quand meme !) mais le pilote et navigateur sont vains et saufs, ouf.

                Ciao

                Fanzy

                 


                • Nobody knows me Nobody knows me 27 février 2008 14:16

                  En attendant, on a toujours pas vu d’article documenté de votre part sur ces peuples qui vous "dérangent".

                  Quoi que n’étant pas friant de votre propagande habituelle, vous n’avez quà faire vos articles vous aussi. Morice peut pas s’occuper de montrer tout ce qui cloche dans le monde. Il a choisi sa voie, choisissez la vôtre.


                • TALL 26 février 2008 11:55

                  Il pense d’abord aux vacances puis il casse du ricain, le momo. C’est plus fort que lui.

                  Une authentique vocation existentielle.


                  • TALL 26 février 2008 14:21

                    Si les articles de Morice anti-américains ne vous plaisent pas, vous n’êtes pas obligé de les lire.

                    Parce que vous croyez que je les lis ?


                  • La mouche du coche La mouche du coche 26 février 2008 14:25

                    Sincèrement je trouve que depuis quelques temps Tall nous fait des commentaires cultes.

                     

                    "vocation existentielle" J’adore


                  • TALL 26 février 2008 15:31

                    parkway

                    Méfie-toi de ton pseudo, il en a désintégré pour moins que ça, le momo.

                    Le blème des gouvernements ricains, c’est que c’est des ricains. Sinon, c’est impeccable. Momo a fait un article sur la campagne électorale ricaine ( oui, celle où les votes votes sont truqués, c’est ça ). Et là-dedans il casse du Bush, du Mc Cain et dans le forum, il tanne un peu le Clinton. Normal, il ne croyait pas à Obama à l’époque.


                  • nephilim 26 février 2008 11:56

                    @seb59

                    mon pauvre : /jette une pièce.


                    • grangeoisi 26 février 2008 12:02

                      Marrante cette présentation initiale style faux-cul !

                       

                      Bush déclarez vite cette guerre, vous savez que Morice vous a fixé la date limite du 20 mars, sinon on avoir ses articles vieille peau - catastrophisme jusqu’à l’été !


                      • maxim maxim 26 février 2008 12:03

                        c’est normal qu’à partir du moment ou il y a un vide juridique concernant cet atoll ,qu’un pays en guerre l’utilise comme endroit stratègique ...

                        il faut savoir dans quel camp vous vous situez Morice ,sous prétexte d’Antiaméricanisme ,vous cautionnez en quelque sorte le terrorisme ,ansi que les ennemis des pays Occidentaux ....

                        si vous nous parliez un peu de ce qui se passe à Cuba ,ou Castro s’est retiré et son frangin a repris le pouvoir ,replongeant la population dans la dictature ...

                        c’est marrant ,comme c’est votre idéologie ,ça vous dérangerai d’en parler ......

                        qui en parlera, vous qui avez la propension à dénoncer toutes les injustices du monde ...

                        et la Corée du Nord ? en avez vous une seule fois parlé ?

                        et les Phillipines ?

                        et le régime Vietnamien ?


                        • Philou017 Philou017 26 février 2008 12:17

                          Parler de Cuba, inutile. Les médias se chargent de la désinformation à outrance. Avec l’appui des correspondants engagés de l’AFP , de RSF et de ses relais anti-castristes. Quand aux dictatures comme la Corée du Nord, facile repoussoir, les médias en parlent aussi suffisamment.

                          Par contre, ils évitent de parler de problemes comme celui de Diego Garcia. Donc morice a parfaitement raison d’en faire un article.


                        • Leprince 26 février 2008 12:04

                          Morice,

                          C’est vous le pauvre con qui doit se casser du Salon de l’Agriculture ? on vous a reconnu à votre ton Dupont-Lajoie.


                          • Djanel 26 février 2008 14:53

                             

                            Le prince alias Juliette Darember ou Michael More ne sont en réalité que des prêtes nom de Demian West voici sa signature :

                             

                            Message de Juliette
                            par Leprince (IP:xxx.x3.50.239) le 25 février 2008 à 14H57

                            [Cacher le texte] 

                             

                            Le texte caché a été rédigé et publié sur Cent Papiers par Demian West lui même. Pour en avoir une preuve qu’il l’a republié sur AVox dans un commentaire, il suffit d’aller sur le fil de Philippe Bilder pour le lire.

                             

                            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=36479


                          • brieli67 26 février 2008 18:36

                            Message de Juliette
                            par Leprince (IP:xxx.x3.50.239) le 25 février 2008 à 14H57

                             

                            Un post intéressant trouvé sur le net par Juliette :.

                            "Dîner de con au Salon de l’Agriculture.

                            Comme c’est la coutume en pays françois, le Président se doit de visiter le Salon de l’Agriculture. Comme pour rassembler la nappe du banquet de tous les Français avec toutes les taches des polissonneries de l’année. En d’autres termes, c’est la foire aux labels de qualité et des noms d’oiseaux parfois.

                            Ce fut le cas pour ce coup-ci. On dira comme aux States flingueuses, un one shot débat. Jugez-en, si vous osez vous encanailler un peu ! Quand le chic Présid’ de la France a voulu serrer la main anonyme d’un visiteur en maraude entre deux cuisseaux de viande encore vive, ce dernier des hommes a refusé de serrer l’auguste main vernissée par le pouvoir tout de même républicain, qui n’est pas chien. Le gars assez farouche a même dit cette chanson-là des banlieues : "ne me touche pas... tu me salirais". Yeah !

                            De telles craintes hygiénistes sont un peu inattendues, à l’abord d’un homme qui a toutes les ressources pour être très méticuleux dans son entretien personnel du sien corps. Et avec tous savons les plus doux comme le miel. Surtout s’il ose tenter quelque emprunt au débotté, à la cantine de la salle de bain de Carla, qui est à portée de main reserrée. On vous l’avait dit qu’il s’agit d’une histoire de mains et de vilains.

                            Déjà, une vidéo se balade sur le net, qui est dégeu-sur-lui comme tout le monde le sait, pour prétendre que Sarkozy aurait fauché un stylo Mont-Blanc-Mazette, à l’issue d’une séance de signature d’un quelconque traité, mais pas de con. Quand la vidéo montre bien que Sarko met le stylo dans sa fourgue de platrusques. Et après qu’il ait demandé quelque autorisation, tout ce qu’il y a de plus poliment, à son interlocuteur. Et quand c’est la coutume qu’on reçoive le stylo, en pareille circonstance de shamans ministrés de la politique occidentale.

                            Même Ségolène Royal s’est fait avoir comme une bluette genre midinette, quand elle a tenté d’exploiter ce document désinformateur. Et juste pour réduire le Président à quelque rôle de gamin de fond de classe. Certement, on vient d’atteindre le fond mais de la classe politique. Et tout le monde se fiche de sa tête à la telly.

                            Revenons à nos moutons du Salon et à la réponse du Président au visiteur injurieux. Car craindre d’être sali par la main du Président qui sert la main d’un du Peuple, c’est franchement insulter tout le Peuple que le Président représente par le biais "sacré" du suffrage universel. Qui le contesterait ? Pas moi ni mes connaissantes douces comme le lait.

                            Sarkozy lui répondit : "Casse-toi alors, pauvre con !" D’arrivée, on ne pourra pas lui reprocher qu’il mettrait trop de protocole et de distance entre lui et le Peuple. Comme un Staline ou d’autres despotes avaient tant la hantise du Peuple, qu’ils l’éloignaient derrière les pourpris ferrés de polices et d’autres rangs de figurants pour la claque et les acclamations du culte de la personnalité. Non ! Sarkozy dérange et il est subversif, quand il répond comme le Peuple au Peuple. Et d’ailleurs, un con est un con ! Audiard le dirait. Et un con reste un con, même en France ! d’aucuns diraient, surtout en France.

                            Et c’est aussi un phénomène manifesté par les nouvelles technologies qui ont tant essaimé des caméras dans toutes les mains, que bientôt on verra tout de la vie des grands comme des petits. Et si de telles technologies avaient été inventées en d’autres temps passés, on aurait vu et entendu De Gaulle traiter des milliasses de la secte des renfrognés de "cons". Et sur un ton si régalien qu’il aurait fait trembler tous les murs en cuir épais des abri anti-cons dessous le Palais de l’Elysée. Et son souterrain secret qui résiste jusqu’à Londres. Aussi, on se serait vachement marré. Et d’autant plus que ce mot, qui qualifie les cornards agricultivés, est un des fleurons doux-fleurants de la langue française, qui a tant de richesses d’effets qu’elle peut foutre des baffes d’une main sans même avoir le besoin de la sortir de sa poche et de lâcher le stylo, qui fait un peu stylet du duelliste Cyrano.

                            Aujourd’hui et si près des élections municipales qui vont distribuer des claques chiffrées, il est très éjouissant de voir la gauche qui s’accroche, comme à un canot surpeuplé du Titanic, à son portrait du Président idéal qui resterait en haut de son trône salique. Pour recevoir tous ambassadeurs de la droite en des turqueries au bout de la galerie des glaces. Et tous ambassadeurs de la droite courbés sur le pied fin de Ségolène qui se voyait bien dans ce rôle de femme fatale. On devine bien que sur son grand pied de bêtise, Ségolène y parviendra après Quitterie Delmas qui est certes plus jeune, mais bien plus censée et tolérante.

                            Tristement, on sent par ailleurs que Bayrou, qui voulait tout changer du théâtre politique, se sent tout d’un coup en grande teinture de frilosité devant tant d’audaces sarkozystes cumulées. Comme une montée en puissance des chevaux d’une Ferrari qui file dans la droite allée élue par le suffrage universel. Et qu’elle dépasse sans se soucier des cons, qui n’en peuvent mais et qui ne voient plus rien venir qu’un peu de couleur rouge des fâcheries qui éclaboussent vitement. Tout juste, les cornards savent-ils injurier d’arrivée, comme pour s’interdire toute suite et donc toute victoire à des élections prochaines, par crainte de se salir les mains.

                            La sagesse des Peuples sait que le dessus du vent populaire est changeant en un tournemain : Un jour il se plaint de son maître, si tôt le lendemain il l’acclame.

                            Demian West"


                          • gül 26 février 2008 12:11

                            Merci de cet article.

                            Je me souviens effectivement d’un reportage fort bien fait et bouleversant sur cette anihilation d’un peuple. Leur situation est réellement désespérée et c’est scandaleux.

                            Une bonne chose que de nous le rappeler, infos et explications à l’appui.


                            • haddock 26 février 2008 12:18

                              Excellent article avec une phrase comme " Un beau lagon bleu avec des poissons multicolores " suivie de " La farce et le mensonge ou, plutôt aujourd’hui, la divulgation des mensonges continuent donc " terminant par " Pour mes vacances, faut que je me trouve autre chose. "

                               

                              On en est tout retourné .

                               

                              Il nous ferait un reportage sur les béciles Morice avec palmiers , lagunes et et Bloody-Mary comme boisson ...


                              • SANDRO FERRETTI SANDRO 26 février 2008 13:42

                                Tony,

                                Mets du bon pour Had et Tall. Du Bollinger direct. Pas la peine de leur agacer les papilles avec des veuves (Cliquot) ou des cordons rouges.

                                Les autres, quand ils seront bien envapés, on les sortira par la porte de service et on les mettra dans le coffre de la Buick.

                                Sont bien là, qu’on se dit.


                              • grangeoisi 26 février 2008 12:18

                                Les moinsseurs de Lerma touchent-ils une prime ? Dans la salle des marchés d’AgoraVox le clan des traders "moins" de Lerma forment-ils une caste particulère ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès