Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un peu de dignité Madame Royal !

Un peu de dignité Madame Royal !

Les déclarations de Madame Royal au soir du deuxième tour dénonçant Olivier Falorni le candidat « dissident socialiste et affirmant « le résultat de ce soir est le résultat d'une trahison politique » sont indignes.

Olivier Falorni, lui, a répondu avec hauteur "la victoire de la démocratie". "Je comprends sa déception, et je souhaite qu'on retrouve des paroles apaisées, et qu'on n'utilise plus des termes comme 'trahison', ça salit le débat politique, ça me salit, et ça salit mes électeurs"... "Tous les électeurs qui ont voté pour moi ce soir ont voté pour un candidat socialiste."

Les déclarations des dirigeants socialistes exprimant leur regret voire leur consternation devant l'échec de Ségolène Royal ressemblent un peu à des larmes de crocodiles.

Certains militants, « hors micro » n'hésitent pas à rappeler que Ségolène Royal s'est parachutée sur cette circonscription et qu'elle est arrivée en pays conquis.

Alors qu'elle n'a jamais cessé de prôner la démocratie participative, c'est elle qui a décidé de A jusqu'à Z comment mener la campagne législative.

Des militants, voire des responsables socialistes rappellent que comme les autres dissidents, Olivier Falorni sera ré intégré au PS...

Rien n'est moins sûr si Ségolène Royal continue à faire pression, elle qui ne veut pas que le gagnant puisse faire partie du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale.

Je n'ai rien contre la présidente de la Région Poitou Charente, j'ai même voté pour elle au deuxième tour de la présidentielle en 2007 mais je trouve que sur ce coup là, elle manque de dignité...

Une femme de gauche qui se gausse d'être une combattante, s'offrant à servir avant tout la cause devrait élever le niveau du débat politique ….

Aujourd'hui, il y a mieux à faire que de pleurer sur son sort.

Il serait bon que la gauche dans son ensemble s'interroge sur la désaffection des quartiers populaires qui se sont abstenus en masse et sur les causes de la césure entre les plus pauvres, les laissés pour compte et le reste de la société.

Ces gens qui survivent avec les minima sociaux ou avec de petites indemnités de chômage sont inquiets devant leur avenir, ils se sentent abandonnés par des élus qu'ils ne voient que tous les cinq ans sur les marchés .

Il y a là pour Ségolène Royal et pour beaucoup de militants de gauche, un terrain de réflexion et d'actions.

Si dès aujourd'hui, le PS se contente de gérer en se coupant du peuple et de ses aspirations, il y a un risque mortel de voir s'installer la désespérance et une fuite en avant vers le populisme de droite ou même vers l'extrême droite xénophobe....

Il faut reconquérir les territoires « perdus » de la République !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.04/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 19 juin 2012 10:53

    Bonjour Chalot,

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre analyse et je m’en explique dans l’article ci-dessous. Comme quoi les avis peuvent divergés suivant l’angle sous lequel on les aborde.

    Cordialement

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-cas-segolene-royal-118694



    • kiouty 19 juin 2012 11:06

      Si dès aujourd’hui, le PS se contente de gérer en se coupant du peuple et de ses aspirations, il y a un risque mortel de voir s’installer la désespérance et une fuite en avant vers le populisme de droite ou même vers l’extrême droite xénophobe....

      1) Oui, certes, ok, mais c’est pas spécialement le cas de Royal qui permet de dénoncer ce type de dérive... Il y a quand même bien assez pour ne pas se servir de l’anecdotique pour illustrer le cas général. Ne faites pas comme Amaury Watremez.

      2) Sans blague, comme si la dérive vers l’extrême-droite n’avait pas déjà lieu.

      3) Le VRAI problème, ce n’est pas que le PS gère en se coupant du peuple, c’est le fait qu’ils sont des représentants du courant de la SOCIAL-DEMOCRATIE,q ui est une idéologie pro-marché de droite (avec des rustines sociales).

      Vous comprenez ?


      • Georges Yang 19 juin 2012 11:14

        Royal est sans vergogne avec un ego surdimensioné, une sorte de BHL au féminin qui joue les victimes, ce ne sont pas des gens de gauche, mais des arrivistes qui ne pensent qu’à leur notoriété


        • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2012 11:21

          le peuple a choisi et c’est sans appel , avec 2 tiers des voix , elle commence vraiment à lasser l’opinion , la cruche  !


          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 juin 2012 11:22

                   Je trouve l’ami Chalot un peu trop indulgent pour l’outsider de Ségo. Quel qu’ait pu être le mode (contestable) de désignation de la candidate officielle du PS, la règle républicaine était le désistement au bénéfice du candidat de gauche le mieux placé. Cela s’est fait dans mon département où des communistes seuls face à des socialistes se sont désistés. Falorni a préféré se faire élire avec les voix de droite contre un personnage certes contestable mais qui était arrivé en tête au 1er tour.
            On peut reprocher à Ségolène Royal son égocentrisme, son arrivisme, son autoritarisme ; en l’occurence, je ne pense pas qu’on puisse lui reprocher d’avoir manqué de dignité. Devant la conjonction de tous les anti-Ségo, elle s’est bien tenue. Falorni s’est conduit à son égard un peu de la même façon que Besson il y a 5 ans.

            Cela dit, personnellement, je ne suis pas fâché qu’elle soit désormais hors course. Si on pouvait en même temps museler Mme Trierweiler, Hollande pourrait peut-être présider par lui-même ! 

            • Mmarvinbear Mmarvinbear 19 juin 2012 13:10

              Invoquer le désistement républicain dans ce cas est un abus.

              Cette règle non-écrite n’est utile et morale que si le second tour risque de voir la victoire du candidat du bord adverse. Dans ce cas, oui, il est moral et normal de voir le candidat le moins bien placé renoncer.

              En revanche, ici, personne d’autre n’a pu se qualifier. Royal voulait juste rester seule en lice et se faire élire avec 100 % des suffrages !

              Je trouve complètement amoral et anormal de ne laisser qu’un seul candidat au second tour. Ce mode doit être revu, on n’est pas en URSS !


            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 juin 2012 17:17

              Nous ne sommes pas en URSS mais cela s’est fait dans plusieurs circonscriptions, y compris dans mon département, le 76.


            • mouais 19 juin 2012 20:18

              ’Si on pouvait en même temps museler Mme Trierweiler, Hollande pourrait peut-être présider par lui-même".
              Elle est élue, cette dame ? quel mandat le peuple lui a-t-il confié ?
              Depuis quand la République a à s’occuper des maîtresses des chefs d’Etat ?
              Les Pompadour et Montespan, je croyais qu’on leur avait coupé la tête à la Révolution.
              Apparemment, ce n’est pas encore assez.
              BEURRKK !!


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 22 juin 2012 02:11

              « Les Pompadour et Montespan, je croyais qu’on leur avait coupé la tête à la Révolution. »

              Vu que madame de Montespan est morte en 1707 et la Pompadour en 1764, je pense qu’il a dû être difficile de les décapiter.

              De la Culture, que diable !

              Et vous serez écouté plus attentivement !


            • CHALOT CHALOT 19 juin 2012 11:36

              Jean !
              Falorni a été désigné par les militants socialistes et Ségolène Royal en s’appuyant sur l’appareil national est arrivé là avec un parachute.
              Il est totalement compréhensible que le sans grade se soit quelque peu révolté...Quant au deuxième tour, n’ayant aucun danger à droite, je trouve que l’attitude de Falorni compréhensible.
              Ceci étant précisé, mon propos dans l’article est de fustiger l’attitude de Ségolène Royal vis à vis de son concurrent victorieux qui bdevient pestiféré ! curieuse méthode républicaine et surtout socialiste !


              • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 juin 2012 11:57

                La question est justement : est-ce que les militants socialistes de la fédération locale ont effectivement investi qui que ce soit ? Il serait temps qu’un parti qui se veut exemplaire en finisse avec les parachutages par-dessus la tête des militants.


                Cela dit, je continue à me demander si Falorni a gagné un siège à la « Gauche » en se faisant élire par un minimum d’électeurs socialistes et un maximum d’électeurs de droite, ravis de déboulonner la « Madone du Poitou » ! Ne serait-il pas plus logique qu’il siège désormais sur les bancs de l’UMP ?

              • sisyphe sisyphe 19 juin 2012 14:12

                Par CHALOT (xxx.xxx.xxx.133) 19 juin 11:36

                Jean !
                Falorni a été désigné par les militants socialistes et Ségolène Royal en s’appuyant sur l’appareil national est arrivé là avec un parachute.

                FAUX ; vu que les militants socialistes n’ont pas été appelés à voter.

                Ségolène Royal a été désignée par le PS, en remplacement du député sortant, qui n’était pas Falorni, mais Maxime Bono, avec son plein accord.

                Falorni n’était que conseiller municipal, et sa candidature n’est le fait que de son propre arrivisme : il n’a été désigné par personne d’autre que lui-même, alors qu’il n’était arrivé qu’en seconde place au 1er tour, derrière Royal.

                Et a été élu, c’est une évidence absolue, avec les voix de la droite et de l’extrême-droite, qu’il revendique, d’ailleurs, comme son modèle ; Michel Crépeau.

                Ce mec s’est mis lui-même hors-jeu du PS, pour arriver à être élu ; c’est à lui qu’il faudrait demander un minimum de dignité.

                Royal, elle, investie par le PS, avec l’accord du député sortant, a été d’une extrême dignité tout au long de cette élection, malgré tous les coups bas : elle rebondira, c’est certain.

                Falorni, à part son poste de député (non-inscrit) de La Rochelle, ne représente plus rien, et siègera tout seul à l’AN : il ne pèsera d’aucun poids au niveau national.


              • TicTac TicTac 19 juin 2012 17:29

                Le résultat du second tour est une confirmation de ce que Falorni devait être le candidat naturel du PS dans cette circonscription.
                Lorsque l’on voit la claque prise par Royal, l’on est en droit de se demander s’il était légitime de remplacer dès le 1er tour le « dissident » par la « madone ». Qui sait si le résultat aurait été un député pour la gauche ou un député pour la droite.
                Il serait temps que Royal se pose la question de sa légitimité populaire. Peut-être n’est-elle plus faite que pour des désignations intra-PS...


              • Ouallonsnous ? 19 juin 2012 18:02

                Quant à Falorni, il rejoint la longue liste des traîtres de l’ouverture à gauche de leur Deus ex Machina !


              • moebius 20 juin 2012 04:09

                 Votre sollicitute est touchante espece de vieux faux cul mais rassurez vous dans trois mois celui qui a été elu grace aux voix de la droite sablera le champagne avec ses collégues du parti a la buvette de l’assemblée. Apres que nous soyons ,comme des midinettes, passés par toutes les gradations du scandale,de l’indignation, de la trahison, segolene aura sans doute autre chose a faire qu’a nous faire sortir nos mouchoirs . 
                 Segoléne s’est trouve a la croisée de toute les revanches qui coincident avec le changement de majorité. Ce moment somme toute previsible a été mal gére par tous autant que par elle méme. Il a été ressentie par beaucoup de français comme injuste et comme une erreur. Il doit imperativement trouver sa compensation


              • CHALOT CHALOT 19 juin 2012 12:02

                Les militants ont investi Falorni
                Oh Jean, pas toi ! Falorni n’a ni demandé ces voix et se réclame de la gauche !


                • sisyphe sisyphe 19 juin 2012 14:14

                  Arrêtez de répéter des mensonges : Falorni n’a jamais été investi par les militants : sa candidature n’est que le fait de sa propre volonté.


                • brieli67 19 juin 2012 15:17

                  ZIZI t’es informé de rien du tout 

                  Change de pin-up dans ton Kat - Kat !!

                  QUEL TOUPET !

                  Il faut te se sortir l’interview de Bourdieu au sujet des opportunistes même de gauche en politique et cite la Ségo !

                  Et puis toute la France entière le sait sauf TOI, que le petit copain chez qui elle logeait pendant son ’Ena : l’éminence grise et PM de Chirac.

                  Le traître qui devait s’éffacer : le premier secrétaire du PS de ce département qui acceuille les Universités d’été du PS pendant des années. 

                  Une victoire à la Pyrrhus pour le poste de premier fédéral : va renseigne toi sur les yus et coutumes des Partis.

                  Décevant le Syph , tabétique dirai-je !

                   


                • sisyphe sisyphe 19 juin 2012 15:36

                  Brieli

                  La France entière sait surtout que le couple Hollande-Trierweiler était logé, pendant la campagne présidentielle 2007 (de Ségolène, piratée par son propre parti), à la Rochelle, par le Falorni : ce qui explique le tweet assassin de la Tweetweiler contre Royal.

                  Et épargne nous tes commentaires oiseux ; je n’ai pas de 4x4, et suis un militant de la gauche radicale depuis maintenant 40 ans ; ayant voté Mélenchon à la présidentielle, et FdG aux 2 tours des législatives : aucune leçon de « gauchisme » à recevoir d’un qui se réjouit de voir élu un pseudo socialiste, avec les voix de la droite et de la droite extrême.

                  Essaie un peu de démêler tes connexions synaptiques, avant de venir essayer de donner des leçons.


                • brieli67 19 juin 2012 17:46

                  Hé Gaucho !

                  que sais tu ........ qui des deux a dépaxé en premier ? Et pour combien de temps ? 

                  FH a la pudeur de rien en dire. L’essentiel est qu’elle débarasse le plancher

                  Ta prose tu peux te la réserver à d’autres comme le Furtif qui adoooooooooore

                  non t’as tout faux et ça ne t’avances à rien à vouloir catégoriser ma graisse cérébrale

                  Nix fer Ungüd comme on dit chez nous !


                • louphi 19 juin 2012 12:11

                  Triervilaine, Flagorny, Holla, cherchez et trouvez le cocu.


                  • paul 19 juin 2012 13:04

                    Imposer une candidate contre le premier fédéral du PS depuis 8 ans, très estimé, c’est déjà une grosse erreur . M.Aubry n’a pas retenu la leçon d’autres échecs du même genre (cf. Malek Boutih). M.Bono, le maire, croyait pouvoir transmettre son mandat comme un héritage . C’était un autre siècle, M.Bono !

                    Comment croire que les électeurs vont accepter facilement de voter pour une candidate dont l’objectif réel est d’être élue à un poste national ? c’est un peu les prendre pour des moutons .

                    En plus de deux ministres, le président a soutenu officiellement la candidate : il commet une faute en sortant de son devoir de réserve, et accessoirement , il gère mal une affaire privée.
                    Il oublie au passage que le « dissident » lui a toujours été un soutien fidèle, ce qui est loin d’être le cas de la candidate ( « le point faible de F.H., c’est l’inaction » ) .

                    La gestion et le comportement de Royal à la présidence de la Région sont fortement contestés , non seulement par l’opposition mais aussi par sa majorité : autoritarisme, voire sectarisme, provoquent de fortes dissensions ( clash Royal / Fountaine -juin 2008 ) Des faits qui expliquent en grande partie la sanction électorale du 17 mai dernier .

                    Mme Royal a l’habitude de dévier les critiques politiques sur des critiques personnelles, n’hésitant pas à mettre en scène sa personnalité de femme et de mère : « je demande le respect par rapport à une mère de famille dont les enfants entendent ce qui se dit .. » 13 juin 2012 . Par contre elle ne reconnait pas sa très nette défaite et prononce des mots très durs contre son concurrent qui n’est pas tombé dans la provocation .
                     Qu’elle se recentre sur sa présidence de Région, ce ne sera déjà pas si mal .


                    • A. Nonyme A. Nonyme 19 juin 2012 13:59

                      Oui la réaction de Royale est indigne, mais elle venait de tomber du perchoir : elle était encore sonnée c’est pour ça qu’elle avait l’air cloche.


                      • jef88 jef88 19 juin 2012 14:05

                        Nos zélus et leurs admirateurs journalistiques n’ont qu’un mot à la bouche : le fief !

                        Nous ne sommes plus dans un régime féodal ou le baron local est propriétaire de son fief  !
                        Les électeurs peuvent et doivent choisir eux même leurs élus... C"est eux qui ont le dernier mot !

                        Nous sommes en république !


                        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 juin 2012 15:13

                          La candidature de Falorni se justifiait au 1er tour. Au second, il devait s’incliner devant le verdict des urnes et non faire arbitrer un conflit interne au parti socialiste par des Dominique Bussereau et autres électeurs de droite qui n’en demandaient pas tant !

                          Que Falorni se réclame de la gauche, soit ! Le PS n’avait pas besoin de lui pour obtenir sa majorité absolue.Le plus gênant dans l’histoire, c’est la perte de crédibilité de François II passé de l’Elysée aux marécages de Voici ou de Gala ! Ségo, la mère de ses enfants, dézinguée par sa nouvelle compagne et l’ami qui avait abrité leurs premières amours clandestines, voilà de quoi bien amuser les Guignols de l’Info !
                          Sur le socialiste Talorni, on peut lire dans TF1 News :
                          « Le maire de la Rochelle, Maxime Bono, confiait il y a peu au Point qu’ il y avait  »chez Falorni de l’ambition, ce qui n’est pas scandaleux, et de la rancœur, ce qui est regrettable. Un mélange de sentiment qui donne une grande confusion sur le plan politique et rend son attitude illisible« . À l’AFP, le futur ex-maire, qui soutient Ségolène Royal va plus loin dans sa critique : »Il n’a rien fait pendant dix ans. La seule chose qu’il faisait c’était organiser l’université d’été du PS« .

                          Plus critique, un élu local interrogé par Libération voyait en ce professeur d’histoire-géographie, adjoint au maire en charge des finances  »un apparatchik de première qui cumule trois mandats (conseiller régional depuis 2010, il siège aussi à la communauté d’agglomération), de belles indemnités et n’en fout pas une". 

                          Voilà de quoi consoler la droite de sa déconfiture !






                          • brieli67 19 juin 2012 17:56

                            d’où sors tu ?

                            t’as déjà été dans un parti hors de tes partis pris ?

                            Le traitre, le renégat était premier fédéral et a oeuvré pour que Bono devienne député de la ville.

                            Il est ou a été son adjoint....

                            Comme ZIZI le shériff, change de Pin-up dans tes waters. On ne devient pas Premier Fédéral au PS par les voix célestes...

                            C’est HORS LA LOI dure et impitoyable des Partis.


                          • CHALOT CHALOT 19 juin 2012 15:45

                            Il doit y avoir une sacrée pression de l’appareil du PS qui vient au secours de Ségolène et qui fait parler des élus contre lui.
                            Ce qui n’empêche pas :
                            1- qu’il était le candidat des socialistes
                            2- que Ségolène Royal fait tout pour le faire passer pour quelqu’un qui est à droite
                            3 - que, viré du PS, il n’avait pas à respecter la discipline « républicaine » qui serait plus forte que le choix des militants PS

                            Quant au cumul il est inacceptable et le fait de beaucoup de « militants » 


                            • paul 19 juin 2012 15:59

                              Citation pour citation, S.Royal a dit de son ex,  :
                              « Est ce que les français peuvent citer une seule chose que F.H. aurait réalisée en 30 ans de vie politique ? » (le Figaro -8 sept 2011) .

                              Le fait incontestable, c’est que dans une circonscription très nettement acquise à la gauche,
                              les électeurs ont largement rejeté la candidate .
                              Falorni est respecté par ses adversaires politiques , ce qui explique son élection royale .
                              De plus il démissionne de ses mandats : conseiller municipal et régional .Pour celui ci, la présidente l’avait déplacé au fond de la (classe) salle, à la réunion de ce lundi ! Puni !


                              • bernard29 bernard29 19 juin 2012 16:58

                                que de mensonges dans cet article. Falorni ne devait de toutes façons pas être le candidat socialiste puisque le poste était réservée à une femme. Il ne pouvait pas être candidat. Falorni a joué son petit apparatchiok des familles. ( d’ailleurs si vous vous renseignez , vous auriez pu lire une lettre ouverte d’une socialiste de la Rochelle qui critique la façon dont ce Falorni jouait dans sa fédération).

                                par ailleurs, on dit beaucoup que Ségolène Royal aurait du passer par les primaires au sein de la fédération locale. A mon avis, non !! parce que justement les choix y étaient pipés. (ou alors il aurait fallu une longue explication interne et pas seulement un vote rapide, et encore !!! ) . Car dans un parti, il y a les courants mais surtout les réseaux quand on parle du pouvoir.. Et ces courants et réseaux parasitent bien évidemment les structures locales dans lesquelles les postes de choix sont attribués bien souvent (élus démocratiquement bien sûr) aux « apparatchiks », disons plutôt « amis » desdits courants et réseaux pour justement assurer le retour sur investissement. ( et Jospin de l’île de Ré n’y est pas le dernier à magouiller). C’est comme celà que l’on consolide aussi le réseau ou le courant. C’est le cercle de l’abus de pouvoir. « Avoir le pouvoir c’est abuser du pouvoir même au niveau local ». Et donc bousculer un parti, c’est bousculer les réseaux internes. ça prend du temps.  La vraie primaire, c’est celle qu’a gagnée Ségolène Royal au premier tour des législatives.  Pour moi c’est trés clair et c’est cela la democratie participative tournée vers les citoyens électeurs. Ce n’est pas le vote au sein de la seule structure partisane. Pour ma part je pense que Falorni a volé son mandat..


                                • lionel-pg44 19 juin 2012 19:44

                                  Ce qui me réjouit, c’est de voir les soces se bouffer le nez.


                                  Je ne connais pas ce monsieur Falorni, il s’est présenté contre la candidate désignée par le national. C’est son droit, il ne s’est pas présenté sous l’étiquette socialiste.

                                  Quant à la règle républicaine, elle ne s’applique que lorsqu’il y a un risque de faire passer la droite. Là, pas de droite, donc Falorni était légitime pour se maintenir.

                                  Et que le Parti « dit » Socialiste cesse ses cris à la trahison... Falorni a été élu avec les voix de droite et du FN ! Et alors, combien de députés soces doivent, depuis une vingtaine d’années, leur siège à une triangulaire et, en conséquences, ont été élus avec le concours du Fion National ?
                                  Pour autant que je me souvienne, pas un n’a démissionné ne voulant pas être « l’otage » du dit FHaine.

                                  Alors que les tartufes réfléchissent à deux fois.

                                  Quant à moi, j’aurais bien préféré l’élection de Royal... et au perchoir. Flamby aurait passé de douloureux moments avec son ex comme quatrième personnage de l’état. Le touïte de madame la première dame n’était surement pas innocent, sans doute piloté par son retors compagnon.


                                • chantecler chantecler 20 juin 2012 06:44

                                  Certains se réjouissent et se consolent comme ils peuvent .

                                  A droite il n’y a aucune démocratie : un chef s’ autodésigne et ensuite tous les militants s’alignent derrière et le soutiennent jusqu’à la débacle .

                                  Le PS a démontré son envie de renouer avec la démocratie , même si ce n’est pas facile pour un grand et ancien parti , bien implanté localement et un appareil central fort .

                                  De plus il a subi des revers très durs qui l’ont fragilisé . Certains l’ont même déclaré en mort clinique .

                                  Sans parler de ceux qui ont cherché à le détruire à droite et sur à gauche .

                                  Pour faire vivre cette démocratie il a pris le risque de primaires ouvertes où les concurrents proches sur le plan politique doivent se démarquer les uns des autres .

                                  D’où des expressions vachardes prononcées à cette occasion dont se nourrit l’opposition ravie et goguenarde qu’on lui fourbisse des armes gratis .

                                  De ces primaires F.Hollande est sorti en tête .

                                  La suite a largement démontré qu’il représentait le bon choix .

                                  S. Royal , elle , est arrivée quatrième avec un très mauvais score . Ce qui aurait pu l’éclairer si elle n’était pas en permanence dans le déni et la paranoïa .

                                  Alors cher Monsieur , vous pouvez vous moquer des « socs » , mais reconnaissez que les « socs » vous l’ont mis bien profond .

                                  Quant à l’UMP , l’armée en déroute qui a suivi le petit caporal jusqu’aux portes de son bunker en faisant une campagne hallucinante qui reprenait tous les arguments de l’extrême droite , il est tout déconfit .

                                  Ses chefs sont divisés .

                                  Ils tentent de se reprendre mais penser qu’après avoir montré les crocs pendant tant de semaines , ils sont en quelques jours redevenus assagis c’est un peu gros .

                                  Bref il faudra du temps pour que les électeurs leur fassent de nouveau confiance et ce n’est pas la propagande et le bourrage de crâne qu’ils nous ont imposés qui les y aideront .

                                  L’ivresse du pouvoir qu’ils pensaient être leur du et garder ad vitam les a montrés sous de bien vilains traits .

                                  Alors soyez modestes dans vos critiques ou sarcasmes .


                                • FERAUD 19 juin 2012 17:18

                                  Bernard 29, la démocratie c’est le deuxième tour.
                                  Je ne pleurerai pas Ségolène, la cumularde qui ne pense qu’à son plan de carrière.


                                  • L'Auvergnat L’Auvergnat 19 juin 2012 18:30

                                    Eh "Trippeweiler as-t-elle de la dignité ?????????????????

                                    Si une Femme a de la dignité c’est bien Ségolène ........................


                                    • Radix Radix 19 juin 2012 18:48

                                      Bonjour Chalot

                                      Le problème de Ségolène c’est qu’elle ne s’est pas fait parachuter assez loin du Poitou-Charente, dans un endroit où personne ne la connaîtrait !

                                      A Hénin Beaumont cela aurait été mieux... Mais plus risqué, du moins en apparence.

                                      Radix


                                      • mouais 19 juin 2012 19:11

                                        Pourquoi s’occuper de Ségolène ? Elle n’est pas élue ? tant mieux ! elle n’a qu’à pointer à Pôle emploi comme les autres.
                                        Je ne suis pas près d’oublier son passage au ministère de l’Education nationale et les dégâts qu’elle y a commis.
                                        Elle ne paie même pas ses employés au conseil régional. Bien pour une femme prétendument de gauche ...
                                        Les parachutés qui se font virer n’ont que ce qu’ils méritent.
                                        Finalement le plus juste est le tirage au sort des responsables, ce sera plus écologique en usant moins de papier.
                                        Et vive la dictature du prolétariat.


                                        • OMAR 19 juin 2012 20:12

                                          Omar 33

                                          Oh Calmos, il n’y a donc que 2 députés F.Haineux pour représenter vos idées extrémistes ????

                                           Alors, on casse du Royale ( même si elle le vaut bien....).

                                          Pas un mot sur votre Pollution-Marine toute heureuse de battre Mélenchon.
                                          Mais baveuse comme une rainette de s’être faite lourdée par une majorité de citoyens français, allant jusqu’à mettre en doute le décompte final des voix.....

                                          http://www.liberation.fr/politiques/2012/06/17/a-henin-beaumont-le-compte-n-y-est-pas-pour-marine-le-pen_827123

                                          Quant à cette lèche-cul du F.Haine de Morano, sûr qu’elle ne racontera plus de blagues par téléphone, sur les étrangers...

                                          http://lci.tf1.fr/politique/elections-legislatives/morano-battue-malgre-son-appel-aux-electeurs-du-fn-7363623.html

                                          Alors question dignité : PS, UMP ou F.Haine, c’est kif-kif ...

                                           Par contre, vous, changez d’avatar, car avec un œil en moins vous savez à qui vous nous faites penser....

                                          Mettez-y un dromadaire à la place : car comme on dit dans notre bled :
                                          « Le dromadaire regarde la bosse d’un autre dromadaire, mais jamais la sienne ».

                                          Enfin, doublez votre prise de « Lecimé »....


                                        • Cigogne67 19 juin 2012 22:23

                                          des blagues sur les étrangers, quelles blagues OMAR ???

                                          morano ne veut pas de la libanisation du liban et moi non plus...mais toi, peut être ?

                                          faut dire que végéter entre les barbus et les voilées ça c’est de la perspective...


                                        • OMAR 20 juin 2012 00:35

                                          Omar 33

                                          Il suffit de titiller cette chemise brune de Calmos pour que la cigogne ait mal au cul....

                                          Mais qui a dit que la symbiose fascisme-sionisme n’existe pas ?

                                          http://www.juif.org/antisemitisme-juif/172361,le-front-national-tend-la-main-aux-juifs-mais-quelle-main.php

                                          PS : physiquement, ; elle n’est pas mal la Marion Maréchal-Pétain-Le-Pen....
                                          Elle fera une excellente bru chez nous, enfin......, si vous voulez bien intercéder auprès du bor... pardon, du grand papa.
                                          Déjà qu’il connait le bled....


                                          • bernard bernard 19 juin 2012 21:06

                                            En 2007, c’était :
                                            tous ensemble, tous ensemble, ouais ! ouais !

                                            En juin 2012, c’est :
                                            ♫♪♫ je suis seule ♫♪♫♪♫
                                            ♫♪♫ abandonnée ♫♪♫♪♫

                                             smiley  smiley  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès