Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un PS à contre temps comme hors du temps ?

Un PS à contre temps comme hors du temps ?

Un week-end socialiste qui tourne au fiasco, un vaudeville sur les listes pour les prochaines européennes, un abécédaire sur les libertés qui tourne court faute de proposition, un contre-plan de relance écrit à la hâte initialement présenté le jour de l’investiture de Barack Obama.

Sinon et heureusement, on revoit des socialistes dans les manifestations mais après ? Certains de nos dirigeants évoquent un parti encore convalescent mais alors pourquoi dès le lendemain du Congrès de Reims proclamer un Parti Socialiste sur le retour.

Car les militants ne sont pas là, ni dans les votes, ni dans les évènements qui se veulent plus festifs, ni dans les débats… Comme si rien n’avait changé, comme si rien ne changeait.

C’est peut être ça le nœud du problème et Manuel Valls l’écrit en filigrane dans ce papier. Au fond, le PS tente de se raccrocher à « ses fondamentaux » de la fin de la période Jospin… le sociétal avec une difficulté supplémentaire, l’UMP s’y colle aussi. Mais au passage, ressurgit ce clivage désuet : Au PS, le laxisme ; à l’UMP l’ordre.

Alors certes nos communicants sont mal inspirés, une fête sur nos libertés ; d’accord on peut avoir des interrogations avec Sarkozy mais pour une majorité de citoyens l’urgence est ailleurs… boucler son mois, son boulot demain. Je passe sur l’affichage de Martine Aubry en nouvelle férue de l’informatique avec un Mac à 3.000 euros (pour ça vous pouvez lire le très bon papier d’Antoine).

Mais qu’on le veuille ou non, ça donne le sentiment d’un Parti Socialiste qui ne s’est toujours pas reconnecté à la réalité… d’être encore à contretemps vis-à-vis de l’attente des « gens simples », limite hors du temps.

Alors on pourra toujours se rassurer comme on peut, les sondages pour Juin sont flatteurs mais fort heureusement quand on voit l’état du sarkozysme triomphant. Cependant où seront les militants pour cette campagne, ils ne sont pas au Zénith malgré les appels à se mobiliser, sont-ils encore dans les sections (je ne compte plus les lectures sur le thème des sections vieillissantes, clairsemées) ?

Faire revenir les adhérents, laisser le temps du débat et non sur le mode de ce fameux livre noir des libertés sorti de nos brillantes têtes pensantes de Solférino, accepter aussi la confrontation des idées, de leur exposition (c’est peut-être le plus difficile mais ce sera la preuve de la rénovation).

Martine Aubry a promis une convention sur la rénovation du PS… Dont acte mais que le parti s’en donne les moyens et n’oubliant pas une chose… les militants ne sont peut-être plus uniquement dans les sections et dans l’appareil.

Il y a quelques signaux d’ouverture, encore ils sont encore bien timides, comme sur des blogueurs invités à la Convention de ce week-end mais une hirondelle ne fait pas le printemps surtout que les vieux reflexes ont la vie dure, très dure.

Le problème est cependant double, il faut faire vite et bien…


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 25 mars 2009 14:00

    Martine Aubry va finir par faire passer Lionel Jospin pour quelqu’un de moderne ! Au Zénith elle avait même pas enlevé le manteau ! ce PS est tellement ringard que même sur les photos couleur les gens les voient en noir en blanc ! comme si il suffisait de cracher sur Sarkozy pour intéresser les gens !!!  smiley personne ne peut les prendre au sérieux , alors que les gens attendent des propositions constructives face à la crise , ils veulnet faire croire que Sarko est un reichführer en puissance , c’est lamentable ! en 2002 , ça leur a pas suffit d’avoir fait fuir leurs electeurs en niant les problèmes de sécurités vécus par les classes populaires vivant en banlieue . Le PS n’est plus qu’un ramassis d’apparatchiks voulant garder leurs petits fiefs de carrièristes , les gens ils s’en foutent , la plus part des cadres socialistes font partie du siècle ou des bilderberg , à donf pour l’ultralibéralisme .


    • Hieronymus Hieronymus 25 mars 2009 15:49

      entierement d’accord le Chat
      le PS se caricature lui meme question politique politicienne
      il ne suffit pas de taper sur l’autre pour remporter les elections, encore faut il avoir une alternative credible a proposer
      lors du scrutin, les electeurs intelligents font la difference, de profundis socialibus ..


    • gaelec 25 mars 2009 15:35

      Le PS est en pleine dissolution dans les affres du libéralisme qu’il a tant pratiqué. Ce parti anxiogène a depuis longtemps renoncé à toutes ses valeurs. Il en paie le juste prix aujourd’hui. Pour ce qui me concerne, j’ai toujours mal au fion et c’est pas demain la veille qu’un politique me contera suzette !

      Et comme dirait un vieux copain de la Nouvelle Orléans, qui sème la tempête récolte des cyclones !

      Tous aux AuBRY !


      • Yaka Yaka 25 mars 2009 18:28

        Quand le parti socialiste a été libréral ? quand il a instauré les 35 heures ? ou quand il a créer la CMU ?
        Revoyer un peu vos définitions et arrêter de répeter bêtement ce que tout le monde dit.

        Le lynchage médiatique du PS, même s’il était justifié au départ, prend une ampleur exagérée. Comme s’il n’avait pas assez de mal comme ca !
        Rien qu’à voir comment a été accueilli le plan de relance de Martine Aubry (qui n’était pas moins bien que celui du gouvernement).
        Je n’accuse pas les médias d’être de droite (en réalité je pense que la plupart des journalistes sont de gauches avec des patrons de droite, mais c’est juste mon avis). Je les accuse juste de surfer bêtement sur une vague sans réfléchir au pouvoir qu’ils ont.
        Un peu d’objectivisme SVP !

        Yaka



        • MAIKEULKEUL 26 mars 2009 02:04

          Qu’il y ait à remettre de l’ordre dans le parti, nous sommes d’accord.

          Mais il ne faut jamais oublier qu’on a eu un bênet comme 1er secrétaire pendant 10 ans, ce qui a permis à trop d’égos de s’épanouir au détriment de l’intérêt général. On en a même qui sont carrrément passés à l’ennemi. Faut le faire !!!

          Le nabot est dans les choux, et les élus ump se rendent compte qu’ils vont, avec lui, dans le mur.

          Alors quoi de mieux, pour détourner l’attention, que de mener une campagne contre le PS en mobilisant tous les médias des copains et ceux que l’on contrôle d’une manière directe ou indirecte.

          Le congrés vient de se terminer : il faut laisser un peu de temps au nouveau secrétariat pour mettre en place sa stratégie.

          Si à la fin de l’année le PS n’est pas en ordre de marche et bien ancré à gauche, il explosera.



          • souklaye souklaye 26 mars 2009 13:40

             À la croisée de chemins handicapés par un passif, plus qu’un passé, les options de mutation offertes sont restreintes.

            Entre un jusqu’au-boutisme originel pillé par les niches modérément extrémistes et le copier/coller de façade de la fenêtre d’en face relevant plus du marketing que la pratique citoyenne pour tous, on peut considérer que nous assistons aux effets secondaires de l’excès de suffrage universel.

            La troisième voie, celle de la remise en question structurelle et l’analyse personnelle du parti est aussi utopique qu’hypocrite car les résultats de ce type d’opérations de fond forceraient la masse à la même autocritique qui dérangerait sa sieste existentielle.

            La suite ici :

            http://souklaye.wordpress.com/2009/03/21/best-of-anticipation-le-parti-socialiste-sera-droite-ou-ne-sera-pas/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès