• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un Vote Utile Le Vôtre ! La Trahison à la Valls !

Un Vote Utile Le Vôtre ! La Trahison à la Valls !

Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des Révolutions pour conquérir ce droit.

Une évidence se dégage face à tous les médias, les pressions que subissent les électeurs potentiels. Vivant pas dans le même contexte, nous sommes à l’orée d’une autre affaire Dreyfus. Je l’ai traitée ici le 13 juillet 2006 ! Informations dans leurs quasi généralités datent de quelques heures, pourquoi ?

Vous trouverez raisons, motifs dans le présent. Dans les lignes qui suivent ! Nous sommes 88% à dire assez des manipulations, des puissances financières, des lobbies d’audimats télévisés, des médias, autres, etc.

Un choix qui ne propose non pas plus l’objectif auquel nous pensons. Pour certains le choix d’une vie.

Il faut effectivement une modification des lois et décrets pour que le vote blanc permette d’annuler une élection. Ce qu’il ressort, plutôt que de sortir des awacs, vous en avez des moyens. Les candidats qui estiment des violations à divers titres durant la présente campagne peuvent :

Saisir le Conseil Constitutionnel pour valider le vote blanc. Une mesure permettant d’éviter les pressions, les puissances des partis. Un fait le candidat en tête dans les sondages n’approuverait surement pas. Jamais un choix n’a été aussi draconien. A nous de savoir nous faire entendre, nous en en avons les moyens.

Tous les candidats le savent, il leur suffit d’acter dans cette prise de position. Là nous aurions la réalité de la valeur de l’article 1er Des Droits de L’Homme et Du citoyen. L'Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Etre suprême, les droits suivants de l'Homme et du Citoyen. "Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits". Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune. Les textes ci-dessous émanent directement de ce que prévoit actuellement la Loi. Ces textes vont à l’encontre de la nation France. Neuf Français sur dix veulent la reconnaissance du vote blanc, pas les trois favoris à la présidentielle !

Un sondage montre une appétence des citoyens pour cette mesure. Seuls Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon la propose. Vote blanc en tête, élection annulée. Dans le sondage Ifop pour Synopia, on apprend que si ce vote blanc était en application, 40% des électeurs envisageraient de se porter sur ce suffrage. Au détriment principalement de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. "Ces résultats ne sont pas simplement le fait d'un ras-le-bol lié à la campagne actuelle. Leur forte progression en trente mois, et la quasi-unanimité des français sur le principe d'un vote blanc institué en véritable juge de paix démocratique. Traduit bien ce profond désir de renouveau et modernisation de la vie publique", estime Alexandre Malafaye, président de Synopia dans une tribune publiée sur Le HuffPost.

Avant cette période il en a résulté que : Les députés examinent, jeudi 28 novembre, une proposition de loi pour mieux reconnaître les votes blancs lors des prochains scrutins. C'est une version édulcorée du texte adopté l'an dernier à l'Assemblée qui devait être voté. Le député à l'origine de la proposition de loi, le centriste François Sauvadet (UDI), regrette l'attitude du PS qui a déposé un amendement pour repousser l'application de la loi après les municipales. De ce qui suit et précède, cela démontre que Monsieur Hollande a menti !

Nous avons élu deux présidents de notre République, voleurs et menteurs  ? Certains vont jusqu’à l’accuser pour être traduit comme Henri d'Aboville. I.- La reconnaissance du vote blanc ou la restauration du droit d’expression dans le système électoral.

 

Le vote blanc et le droit électoral !

Par Eric LAFOND Doctorant en Droit Public, Chargé d’enseignement à l’Université Jean Moulin Lyon 3

Dans un sondage réalisé par le Centre d’études et de connaissances sur l’opinion publique (CECOP), les motivations du vote blanc apparaissent comme étant les suivantes [11] :

- refus des candidats en présence (36%)

- hostilité à l’égard de la politique (35%)

- difficulté à choisir entre les candidats (20%)

- désintérêt (13%)

- manque d’information (11%)

Définitions : qu'est-ce qu'un bulletin blanc ? Qu'est-ce qu'un bulletin nul ?

Que deviennent les bulletins correspondant aux suffrages exprimés ?

Que deviennent les bulletins blancs et nuls ?

Le vote blanc pourrait-il être mieux pris en compte ?

Constate-t-on un désintérêt croissant pour le vote ?

Lors du dernier référendum, on a relevé de nombreux commentaires sur les bulletins. Que signifient-ils ?

Comment le juge de l'élection traite-t-il le « vote détourné » ?

Définitions : qu'est-ce qu'un bulletin blanc ? Qu'est-ce qu'un bulletin nul ?

Pour préciser la notion de bulletins « blancs et nuls », il faut partir d'un constat initial simple : qu'est-ce qui permet d'écarter un suffrage comme non valablement exprimé ?

Il s'agit d'abord d'une série de critères matériels objectifs : non respect de règles édictées par le code électoral ; par exemple, bulletins excédant le format réglementaire, bulletins imprimés sur papier de couleur, bulletins comportant les noms de personnes non candidates, etc. Ces règles doivent garantir une certaine forme d'égalité entre candidats et ces interdictions n'ont de portée réelle que parce que la loi met à la charge des candidats de soin d'imprimer ou de faire imprimer leurs bulletins de vote.

Tel n'est pas le cas du référendum où les bulletins de vote OUI et NON sont imprimés par l'administration.

Les causes de nullité des bulletins ressortissent alors à deux séries de constat :

Les bulletins de vote comportant une forme de reconnaissance, donc présentés en méconnaissance du principe du secret du vote ; selon une tradition constante depuis le XIXe siècle, ces bulletins sont considérés comme nuls

Les bulletins n'exprimant pas un choix objectivement clair de l'électeur.

En ce sens sont interprétés les bulletins en blanc, c'est-à-dire ne comportant aucune mention OUI ou NON pour un référendum. On rappellera qu'exceptionnellement, le droit électoral peut autoriser l'usage de tels bulletins en blanc (second tour des élections sénatoriales, élections municipales dans les communes de moins de 3 500 habitants). Ce n'est pas le cas pour le référendum.

Y sont assimilés les suffrages présentant une expression contradictoire, c'est-à-dire simultanément, dans la même enveloppe de scrutin, au moins un bulletin OUI et au moins un NON. A contrario, une jurisprudence constante considère comme valablement exprimé un suffrage qui se traduit par la présence dans une même enveloppe de scrutin de plusieurs bulletins identiques. C'est bien l'ensemble bulletins en blanc et bulletins n'exprimant pas de choix qu'il est convenu d'appeler le « vote blanc ».

Le code électoral assimile vote blanc et vote nul, regroupés dans l'ensemble des suffrages non exprimés, c'est à-dire la différence entre le nombre des votants et celui des suffrages exprimés. Dans certains cas, on peut hésiter quant à la qualification la plus appropriée (par exemple, bulletins trouvés dans l'urne sans enveloppe et enveloppes de scrutin sans bulletin de vote). Toutefois, dans les bureaux de vote dotés d'une machine à voter, le « vote blanc », quoique exclu des suffrages exprimés est clairement identifié comme la possibilité légale offerte à l'électeur de ne procéder à aucun choix . Le respect de cette possibilité constitue même un des critères d'agrément d'une machine à voter (cf. art. L. 57-1 du code électoral).

Que deviennent les bulletins correspondant aux suffrages exprimés ?

Les suffrages exprimés (= ensemble des bulletins - blancs et nuls) sont détruits à l'issue du dépouillement en présence des électeurs. Cf. art. R.68 du code électoral.

Que deviennent les bulletins blancs et nuls ? Ils sont annexés au procès-verbal.

Pour les scrutins faisant l'objet d'une centralisation des résultats (cantonales, législatives, européennes, présidentielles, référendums...) les procès-verbaux, accompagnés des bulletins litigieux, font l'objet d'une centralisation. Un autre exemplaire du procès-verbal est conservé à la mairie. Exemple : le Conseil constitutionnel est « bureau centralisateur national » pour les présidentielles et les référendums. C'est donc au Conseil constitutionnel qu'ils sont conservés dans ces deux cas.

Le vote blanc pourrait-il être mieux pris en compte ?

a) Il faut souligner l'ancienneté de la règle, posée par l'article L.66 du code électoral (1852), qui assimile les bulletins blancs aux bulletins nuls :

Exprimés = bulletins - « blancs et nuls »

Il n'existe pas de décompte à part des bulletins blancs.

b) Cette règle est reprise même lors de scrutins particuliers auxquels l'article L. 66 ne s'applique pas directement.

Exemples récents : Consultation à Mayotte du 2 juillet 2000 (Cf. décret n° 2000-471 du 31 mai 2000, art. 22 et 23)

Référendum du 24 septembre 2000 (Cf. art. 13-14 du décret du 18 juillet 2000)

Consultation en Corse du 6 juillet 2003 (Cf. loi n° 2003-486 du 10 juin 2003, art. 14)

Consultations du 7 décembre 2003, respectivement en Guadeloupe, en Martinique, à Saint-Martin et à Saint-Barthélémy (Cf. décrets n° 2003-1049 à 1052, art. 12)

c) Par ailleurs, les bulletins blancs ne sont pas fournis officiellement. Les électeurs qui souhaitent les utiliser les apportent avec eux. La distribution de bulletins blancs par des particuliers est interdite le jour du scrutin (cf. art. L.49 du code électoral)

d) La jurisprudence est constante sur l'assimilation des bulletins blancs aux bulletins nuls (Cf. récente décision Durand).

On peut comprendre la revendication, formulée par certaines associations, de décompte officiel des bulletins blancs. En effet, il est désobligeant d'assimiler à l'abstention ou à un vote défectueux, le geste d'un électeur qui a fait l'effort de venir voter.

e) On pourrait imaginer un décompte à part des bulletins blancs, mais, en aucun cas, leur assimilation aux suffrages exprimés. Cette assimilation produirait en effet des conséquences techniques indésirables.

f) Il faut enfin souligner l'ambiguïté que présenterait le décompte officiel des bulletins blancs : mesurerait-on la neutralité ou l'hostilité de l'électeur à l'égard des options en présence ?

Deux études montrent qu'à tout juste un mois du premier tour de la présidentielle les électeurs ne savent plus sur quel pied danser. Le soutien à la pleine reconnaissance du vote blanc atteint des sommets. De mémoire de politique comme de citoyen, on n'a pas vu une campagne présidentielle aussi riche en surprises depuis longtemps. À tel point que les électeurs ne savent plus sur quel pied danser comme l'indiquent deux études parues ce mardi 28 mars. Voyant un nombre important de candidats successivement écartés de la course et d'autres éclaboussés par les affaires beaucoup d'électeurs sombrent dans le doute, voire dans le rejet du personnel politique. À un mois du premier tour scrutin, une étude Ifop réalisée pour le think-tank Synopia, et diffusée dans l'Opinion, montre que 40% des personnes interrogées souhaiteraient voter blanc si elles en avaient la possibilité. La matérialisation en sondage du phénomène « dégagiste » régulièrement évoqué par Jean-Luc Mélenchon notamment.

Le vote blanc connaît donc une spectaculaire progression, puisque seules 26% des personnes interrogées déclaraient vouloir y recourir en 2014. À noter que l'étude précise que les gens feraient le choix du vote blanc si ce dernier était pleinement intégré au mode de scrutin, à savoir « pris en compte en tant que suffrage exprimé avec une capacité de rejet de l'élection et des candidats au-delà d'un certain seuil ». Si l'on compare avec les intentions de vote dont bénéficient actuellement les favoris (autour de 25% pour Marine Le Pen au premier tour, NDLR), c'est donc une volonté de renouvellement de l'offre politique qui domine largement le scrutin. Au rejet s'ajoute le doute

Conscients du phénomène, plusieurs candidats ont inscrit la reconnaissance du vote blanc à leur programme, comme Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. Paradoxalement, ce sont les candidats anti-système qui pourraient pâtir d'une telle évolution. Il y a bien d'autres candidats qui sont pour tenir compte du vote blanc, Je vous propose d'en parler, avec la super trahison de Valls !! Au sein des électeurs de la France Insoumise, 44% déclarent qu'ils préféreraient voter blanc, de même que 35% des électeurs frontistes interrogés. Une pétition pour la reconnaissance du bulletin blanc a dépassé les 230.000 votes sur Internet, un soutien inédit selon Olivier Durand, qui milite pour sa reconnaissance. S'il est désormais comptabilisé distinctement du vote nul depuis l'évolution de la loi en février 2014 -pour lutter contre l'abstention notamment- le vote blanc n'a pour le moment aucun effet concret sur l'élection. À noter que sont considérés comme votes blancs les bulletins immaculés ou toute enveloppe glissée vide dans l'urne.

Autre corollaire de ces temps propices aux doutes, l'indécision. Selon un sondage Ipsos réalisé pour France Inter, seules 65% des personnes interrogées se disent certaines d'aller voter, alors que jamais la participation n'est descendue au-dessous des 70% pour une présidentielle. Par ailleurs, parmi les gens souhaitant aller voter, 4 électeurs sur 10 se disent indécis et susceptibles de changer leur choix au dernier moment. C'est le cas pour la moitié des potentiels soutiens de Benoît Hamon, ou d'Emmanuel Macron. À l'inverse, 4 électeurs sur 5 de Marine Le Pen et François Fillon, sont sûrs de leur choix. Cette étude vient compléter le tableau du désarroi manifeste de l'électorat en cette fin de campagne rocambolesque.

En conclusion partielle, je peux écrire, dans la mesure où ces applications soient légèrement modifiées nous aurions le président, dont la nation France a réellement besoin. Comparez les nantis par des paradis fiscaux d’obscures provenances des banques en France . Sortir de l’Europe dites le. Seul vote qui vaut le vôtre !

 

Le Panda

 

Patrick Juan

 

Documents joints à cet article

Un Vote Utile Le Vôtre ! La Trahison à la Valls !

Moyenne des avis sur cet article :  1.59/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Le Panda Le Panda 29 mars 18:15

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/la-gauche-est-morte-l-edito-de-christophe-barbier_1893886.html?PMSRC_CAMPAIGN=20170329173101_13_nl_nl_lexpress_videos_58dbd2fc4c964d901a8b4567&xtor=EPR-850-[20170329173101_13_nl_nl_lexpress_videos_58dbd2fc4c964d901a8b4567_001XM M]-20170329-[_004G3LO]-[RB2D106H001499NB]-20170329033200#PMID=cGF0cmljay5qdWFuQHBhbmRhLWZyYW5jZS5uZXQ=

    Je l’avais dit Mélenchon ne gagnera rien de plus dans la mesure ou Hamon ne se désiste pas au profit de Mélenchon le reste du bla bla journaliste pas cohérent. Il impossible d’engrager sur le dos des « cadres » mais certains prétendent le contraire. Macron comme je l’avais dit « est flou » en tous domaines" vidéo à regarder et entendre !


    • Le Panda Le Panda 29 mars 18:27

      http://www.touteleurope.eu/l-union-europeenne/les-traites/synthese/les-traites-de-rome-1957.html

      Voici la seule Europe qui puisse fonctionner, le reste du vent nous sommes coulés par Hollande et Sarkozy


      • Le Panda Le Panda 29 mars 18:33

        Benoît Hamon a fustigé ce mercredi 29 mars le « jeu morbide » et la « vieille politique » de Manuel Valls, qui a apporté son soutien à Emmanuel Macron. Le candidat socialiste à la présidentielle a dans la foulée appelé Jean-Luc Mélenchon et les communistes à « unir leurs forces aux (s)iennes ». Lançant un « appel solennel » aux électeurs de gauche, le défenseur du revenu universel leur a demandé « de réagir » et « de sanctionner ceux qui se prêtent à ce jeu morbide ».

        http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170329.OBS7276/lache-par-valls-hamon-appelle-au-rassemblement-avec-jean-luc-melenchon-et-le-pcf.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès