Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Une arrogance anglo-saxonne de plus à l’UE

Une arrogance anglo-saxonne de plus à l’UE

U.E : « One seat » ? Yes.

OUI mais à Strasbourg.

One seat, a dream ! Pour qui ? Ces Anglais sont insupportables d’effronterie illégitime.

Tireraient-ils cette fois les premiers mais sans y être invités comme la légende de la bataille de Fontenoy le voudrait. Trois snipers britanniques (Mc Millan-Scott, Fox et Earnshaw, des noms de western) reviennent à la charge et obtiennent un vote favorable de 5 amendements au budget par une majorité d’eurodéputés mais à double interprétation possible, pour que le Parlement Européen n’ait qu’un seul siège.

 Les uns entendent Bruxelles où ont lieu les sessions additionnelles, les autres Strasbourg où se tiennent les sessions ordinaires, comme le prévoient les traités.

 Mais apparemment, c’est surtout Bruxelles ou plus enore Brussel,qui l’emporterait.

JPEG - 310.6 ko

Des arguments souvent fallacieux d’un côté ( coûts, écologie, confort…et de l’autre, Strasbourg qui se contente, sans coup férir et sans détermination intransigeante, d’agiter des symboles, sûre de son bon droit.

 

Les traités, rien que les traités.

 Un seul siège en effet : Strasbourg.

Toute modification des traités requiert, pour l’heure, l’approbation unanime des 27 gouvernements. Les amendements votés, s’ils étaient jugés recevables et appliqués, y contreviendraient gravement. Pourtant ! 

L’Association Européenne des Jeunes Entrepreneurs (AEJE) - sous la direction de Pierre Loeb -a réalisé à ses frais une étude sérieuse, passant au crible les arguments historiques, institutionnels, politiques, financiers et environnementaux, pour conclure qu’il ne devait y avoir qu’un seul siège en effet, comme au départ de l’aventure européenne et c’est Strasbourg. Un fascicule de 50 pages est disponible sur le net, en français, anglais, allemand et espagnol (http://www.jeunes-entrepreneurs.eu/) Il faut la foi pour produire un tel plaidoyer, incontestable. D’aucuns pensent d’ailleurs qu’il serait grand temps de créer une escouade de lobbyistes qui poursuivrait ce travail et le diffuserait plus largement. Aux Institutionnels mais aussi aux monde économique de s’en charger ou alors encaisser les coups de la « perfide Albion ».

 

Si de l’autre côté les arguments des députés anglo-saxons sont empreints d’une mauvaise foi évidente que dénonce avec une talentueuse ardeur et sans vergogne un journaliste allemand, Kaï Littmann de Eurojournal-3Ufer3rives (http://www.eurojournal.net), ils sont cependant entendus avec complaisance.

 Polémiste redoutable, le journaliste évoque, cynique, un avantage majeur de Bruxelles : leRotlicht-District, le quartier aux lanternes rouges et la proximité des Coffeshops hollandais que Strasbourg et sa région même avec l’Outre-Rhin immédiat, ne sauraient offrir aux supposés studieux parlementaires, à leurs attachés et aux 5000 lobbyistes bruxellois. Toute pudibonderie bue ! Normal, sans plus.

 Il rappelle aussi qu’outre le TGV ( bientôt à 2 heures de Paris), les aéroports de Strasbourg- Entzheim et celui de Baden-Karlsruhe à 30 minutes du Parlement, offrent des vols directs pour Londres et autres capitales. A capter.

 

Comment parer cette attaque pour les pros "statu quo ante" ?

 D’abord, on peut penser qu’il n’appartient pas aux Britanniques dont l’engagement européen est d’une tiédeur froide sinon glacée de donner le ton pour modifier une sereine harmonie, chaude et rarement refroidie jadis, celle « d’ avant leur admission » dans l’orchestre. Depuis leur intégration, ils chantent volontairement faux tandis qu’en flagorneur maladroit jusqu’à la lâcheté, on ( l’UE) les courtise en leur accordant des pupitres ( Ashton et autres) ou des dérogations dans la partition( La Charte), dans l’espoir de les voir s’amender. Au contraire, ils « couacquent » de plus belle, avec arrogance, eux qui ne sont ni dans Schengen, ni dans l’Euroland et assourdissent de fausses notes leurs voisins du nord. Cacophonie volontaire et perfide ? Nostalgie d’un empire perdu, hors d’Europe ? Crainte de voir la City perdre sa puissance qui n’est pas inexpugnable. Et encore....

 Enfin reste alors l’action. Et voilà qu’elle arrive sous la forme d’un communiqué publié dans les Dernières Nouvelles d’Alsace. Il émane de Joseph Daul, le président du groupe PPE au Parlement européen qui n’a pas pu donner de consigne de vote à ses troupes pourtant majoritaires ; de la présidente de la délégation socialiste française au Parlement européen, Catherine Trautmann, et enfin, du maire de Strasbourg, le sénateur Roland Ries. Ils y sont unanimes pour défendre le siège strasbourgeois du Parlement européen. Rien que çà ! Voici le communiqué.

 

 

La défense du siège du Parlement européen à Strasbourg nécessite de parler d’une seule et même voix

« Face aux énormes moyens déployés par la campagne "One Seat" anti-Strasbourg, recyclant des arguments qui sont les mêmes depuis 20 ans, nous tenons à réaffirmer en premier lieu notre attachement au respect du droit et des traités. L’intérêt suprême de la vocation européenne de Strasbourg, souligné encore une fois par le communiqué du Ministre des Affaires européennes Bernard Cazeneuve au nom du gouvernement, doit transcender les approches partisanes, car c'est bien de la présence d'une institution de l'Union européenne sur le sol de la France dont il s'agit. A ce titre, on ne peut que déplorer les quelques initiatives locales et individuelles qui ne s’inscrivent pas dans la dynamique collective de défense de Strasbourg, capitale européenne. Nous avons cependant toute confiance dans le sens des responsabilités des uns et des autres pour que toutes les forces soient rassemblées dans la bataille que nous avons à mener.

Plus nous serons cohérents, plus nous aurons de poids dans un débat qui est loin de connaître son terme. Cette campagne nuit à Strasbourg et se retourne contre le Parlement lui-même, puisque les actions qu'elle met en œuvre nuisent à l'image même de cette institution et sont contestables y compris devant la cour de justice.

Nous n’avons de cesse de nous mobiliser et continuerons de le faire tant au niveau local qu’aux niveaux national et bien sûr européen. »

Pour un communiqué, c’est vraiment un communiqué, dans le style et dans le contenu qu’on ne pouvait plus convenu. A qui s’adresse-t-il ? A l’électorat strasbourgeois ? alsacien ? Aux« initiatives locales et individuelles  » qui semblent contestées ?

 Et le président de la République ? Y aurait-il un froid depuis que Monsieur Hollande n’a pas daigné honorer de sa présence le Forum Mondial de la Démocratie ou encore parce que le contrat triennal ( aide de l’Etat pour le rôle européen de Strasbourg et de l’Alsace) tarde et tarde encore ou, pire, l’affaire serait-elle entendue à plus long terme, personne ne voulant cependant en assurer l’annonce ? Tout serait « plié », un plan B serait tout prêt dans les tiroirs ? Départ avec compensations ?

 Et dire que l’UE vient d’être distinguée par le prix Nobel de la paix. ! Ce prix revenait très certainement au Conseil de l’Europe qui lui est bien antérieur et œuvre sans relâche pour la démocratie, des Droits de l’Homme et la paix. Erreur de rive à Strasbourg .A Oslo parfois aussi .

L’Union Européenne peut réparer l’erreur en attribuant sa dotation -Nobel au prochain Forum Mondial de la Démocratie. Chiche ! Quelle belle preuve !

Pour les pro-strabourgs, il ne s’agit pas de communiquer du bout des lèvres. Ils attendent une vigoureuse protestation et non une menace, chuchotée, d’aller en cour de justice.

Que le président de la République réaffirme son engagement électoral, qu’il parvienne à obtenir le soutien de Mme Merkel, comme le suggère notre journaliste allemand et dès lors c'en est fait de l’orchestration du groupe libéral jadis pro-Strasbourg et anti aujourd’hui ,depuis l’arrivée à sa tête en 2009 de Guy Verhofstadt, ancien premier ministre belge (tiens donc !) Leur partition resterait notes mortes.

 Notre président( si on ose parler de lui comme le fit Fabienne Keller en appropriant à sa Strasbourg " notre parlement ", trouverait là l’occasion de réparer sa défection lors de l’ouverture du Forum Mondial de Strasbourg qui a beaucoup chagriné les participants de tous les continents. Dans certains milieux politiques son absence a même été perçue comme un outrage.

Une idée astucieuse circule : pour réaliser une harmonieuse jonction des sessions ordinaires et additionnelles, elles pourraient se succéder à Strasbourg pendant l’indisponibilité de l’hémicycle de Bruxelles pour raison de travaux de sécurisation urgents. Que d’économies en perspectives ! Il faudrait voir, puisque les arguments se situent à ce niveau. « Single seat for everyone », pour une petite année pour commencer, le temps des travaux.

On peut garder son origami, plié convenablement. ( photo de Gérard Bouquet)

Antoine Spohr. ( article également paru sur Médiapart)



Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Jason Jason 29 octobre 2012 10:20

    Il me semble que Cayenne serait un endroit tout trouvé. On dénicherait bien quelques tentes sous les cocotiers pour loger les 30.000 fonctionnaires et leurs 15.000 (et pas 5.000 comme vous le dites) lobbyistes.

    Nouveaux réfugiés européens, ils pourraient prendre les distances nécessaires et plancher sur les besoins de base des habitants de la vieille Europe.

    A méditer.


    • A. Spohr A. Spohr 29 octobre 2012 10:59

      Qu’avec humour ces choses là sont bien dites ! Les origamis c’est pour cette éventualité.


      • leypanou 29 octobre 2012 11:29

        "Ce prix revenait très certainement au Conseil de l’Europe ... œuvre sans relâche pour la démocratie, des Droits de l’Homme et la paix" : allez dire aux habitants de Syrte en Lybie ou encore aux Lybiens actuellement que le Conseil de l’Europe oeuvre pour la paix, je vous conseille au moins de mettre un gilet pare-balles et d’avoir les jambes encore sveltes...

        Et je ne suis pas le seul à ne pas partager votre opinion. A propos, vous connaissez certainement l’ancien Prix Nobel de la Paix qui continue des guerres à des milliers de kilomètres de son pays, et dont le pays est impliqué dans divers coups d’état, tentatives de coup d’état et autres déstabilisations en maints endroits du globe, toujours pour promouvoir le paix et la démocratie !!!


        • A. Spohr A. Spohr 29 octobre 2012 11:49

          Vous connaissez très mal le travail du Conseil de l’Europe, qui s’ouvre au monde entier et ne condamne que les atteintes aux grands principes qu’on voudrait universels.Tous les continents y étaient représentés , 150 Etats . Un hémicycle magnifiquement bariolé et des divergences de taille mais exprimées avec courtoisie sans l’arrogance que vous connaissez à l’Union Européenne. Quelle autre institution pourrait faire vivre ses rencontres là .

          Si vous aviez suivi le Forum Mondial de la Démocratie vous en seriez convaincu.
          Et la Lybie d’avant et la Syrie de demain ? Qu’en savez vous ?


          • Le taulier Le taulier 29 octobre 2012 11:51

            Je ne connais pas le sujet à fond mais c’est malhonnête de présenter la demande de regroupement du parlement européen à Bruxelles comme une exclusivité britannique. Il n’y a que les Strasbourgeois et leurs voisins Badois pour défendre le statu quo.


            • chmoll chmoll 29 octobre 2012 12:35

              dé putes en europe !!!
               j’pensais que la prostitution était interdite


              • HELIOS HELIOS 29 octobre 2012 12:37

                ... objectivement, la France, depuis Paris, ne souhaite vraiment pas que Strasbourg soit le siege ...

                En realité, les effet d’une telle organisation rendrait Paris, malgres sa taille et son importance la place qu’elle devrait avoir : une capitale de province.

                Regardons la geographie et examinons le centre geographique et economique europeen, regardons les flux et nous voyons que :

                — Geographiquement le centre est a Stasbourg...
                — Economiquement le centre se trouve plus pres de la baviere que de la Wallonie
                — Pour les flux, l’axe mediterranée (marseille Lyon Strasbourg, Allemage, Hollande est nettement plus interressant que le passage par Paris, mais les axes secondaires de l’italie et les pays de l’est sont aussi plus efficaces et même l’angleterre n’y perdrait pas...

                Politiquement, helas, le probleme n’est pas le même... Les anglais ont toujours eu peur que la France et l’Allemagne deviennent un bloc auquels il faudra se soumettre et oeuvrent depuis des siecles a la destruction de toutes alliance durable.
                Ils ont joué Bruxelles, la Belgique et la Hollande pour entraver le developpement de cette puissance... et rappelons le, sur l’echelle de l’histoire, la France n’a eu que 3 guerres contre l’Allemagne (même que piour l’une le basculement aurait du se faire d’ans l’autre sens) alors que les miriades de conflits sur au moins 1 millenaire se sont fait contre les anglos saxons.

                Enfin, les preuves par les actes demontrent que Paris a tout fait pour « isoler » Starsbourg :
                — au nom de l’ecologie, le canal Rhin Rhone a ete annulé alors que le transport fluvial est plus ecologique que le train ou le camion
                — au nom de la logique economique l’autoroute Paris-Starsbourg est a peine terminée, a un tracé hautement curieux et a un prix dissuassif.
                — au nom de l’organisation administrative (et aussi de l’interet politique), la tentative de deplacement de l’ENA a Strasbourg a été supprimée
                — au nom du liberalisme entrepreneurial, Les lignes aeriennes ne sont pas centrée sur strasbourg, qui reste une aeroport de seconde zone... et même les deroutements vonta Bruxelles ou a Lyon.... et peut etre un jours a Nantes.

                Au lieu de faire de Paris une capitale culturelle, une capitale representant la France, la classe politique s’est tiré une balle dans le pied, et lorsque ça guerit, recommence... en ne pas favoriser Strasbourg pour accueillir le siege UNIQUE du parlement europeen... pas de gauche, pas de droite qui compte, les petits interets politiciens des uns et des autres passe largement avant l’interet du pays tout entier.


                • A. Spohr A. Spohr 29 octobre 2012 14:11

                  C’est faux.... on est dans’« l’oppression » de la pub des lobbies grassement rétribués.

                  Par ailleurs, appartient-il à quelqu’employé que ce soit, recruté par un concours pour une durée déterminée -ici une élection à durée déterminée- de choisir un autre lieu de travail que celui connu par lui lors de sa candidature . 
                  Si les députés européens se faisaient élire pour changer de siège, ils mérteraient le mépris général pour absence totale de conscience européenne et petitesse avérée ..
                  On peut aller plus loin si vous voulez .

                  • Le taulier Le taulier 29 octobre 2012 15:30

                    Le parlement n’est pas une entreprise et si c’en était une , il y a longtemps que le patron aurait réunis les 3 sites (Bruxelles, Luxembourg et Strasbourg) car franchement 180 millions dépensés rien qu’en frais de transport et nuits d’hôtel c’est vraiment abuser.


                  • A. Spohr A. Spohr 29 octobre 2012 14:36

                    Mille excuses à Hélios . Ma réaction s’adressait à Le Taulier plus radicalement sceptique.

                    Quant à Helios : merci pour cette analyse argumentée.Je prends note et si vous le permettez , je transmets... c’est tellement pertinent.

                    • HELIOS HELIOS 29 octobre 2012 16:02

                      ... de rien, de rien...
                      Pour le reste, je precise naturellement que rien n’est tout noir ou tout blanc,.... seulement, le bons sens.... s’estompe rapidement devant les interets des uns et des autres !
                      Désolé pour les fautes (trop petits ces claviers, illisibles ces ecrans... il faut avoir 20 ans)


                    • A. Spohr A. Spohr 29 octobre 2012 16:58

                      Vous voulez dire « c’est celui qui dit qui est » ? C’est çà ?


                      • Jason Jason 29 octobre 2012 17:53

                        "Vous connaissez très mal le travail du Conseil de l’Europe, qui s’ouvre au monde entier et ne condamne que les atteintes aux grands principes qu’on voudrait universels."

                        Y a-t-il un article dans la déclaration universelle des droits de l’homme contre l’exploitation de l’homme par l’homme ?

                        Le nombre de participants à ces réunions n’est pas un garant des actions qui s’ensuivent. La plupart du temps cela ne débouche sur rien du tout !


                        • Soi même Soi même 29 octobre 2012 17:57

                           Part rapport à ce qui va venir l’attitude des anglais sont une peccadille !

                          L’Europe à court d’argent : il manque 9 milliards pour finir l’année Il manque 9 milliards d’euros à l’Europe pour finir l’année.

                          On pourrait croire à un gag, c’est pourtant on ne peut plus vrai. Il manque 9 milliards à l’Union Européenne pour terminer l’année et honorer ses engagements. Tous les ans, comme pour un pays, la Commission de Bruxelles présente en cours d’année un budget rectificatif, et appelle des fonds complémentaires auprès des Etats membres. Quand on sait que les pays européens ont pris la facheuse habitude de toujours envoyer moins d’argent que celui prévu dans le budget initial, on comprend pourquoi l’Union européenne doit leur faire les poches en cours d’année.

                          http://www.economiematin.fr/eco-digest/item/2049-budget-europe-2012-appel-fonds-commission-europeenne-programme-erasmus



                          • Jimmy le Toucan 29 octobre 2012 19:29

                            Arrogance anglo saxone djieu l’arrogance française ou teutone n’est pas mal non plus


                            • superyeti superyeti 5 novembre 2012 19:44

                              Pour ma part, je n’ai jamais cru dans l’Europe, qu’elle soit de Strasbourg ou de Bruxelles, un machin anti-démocratique ou des fonctionnaires commandent a des élus, des eurocrates qui font tout pour que les peuples ne soient pas consultés par voie référendaire, des commissaires tout puissants dictant leur loi au parlementaires européens, un président de la BCE mit en place alors qu’on savait ses accointances avec la banque Golman-Sachs initiatrice de la crise et des chiffres bidonnés en Grèce.

                              Une Europe ayant fait allégeance au monde du fric et des banksters, ou les États-Unis font la pluie et le beau temps et dictent la politique extérieure de l’Union Européenne avec le bras armé qu’est l’OTAN, cette Europe là, j’en veut pas, mon souhait le plus cher est quelle explose en vol et qu’on remette les choses a plat et qu’enfin on consulte les peuples et qu’on respecte leurs choix.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès