Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Une bonne gauche contre une bonne droite ?

Une bonne gauche contre une bonne droite ?

Sortir du clivage permettrait d'éviter la guerre de tous contre tous.

Ils ne peuvent pas se sentir. Pourtant, ils nous font croire qu'ils tirent dans le même sens pour l'intérêt général du pays. Leur seul point commun : la guerre déclarée contre le chef de l'Etat sortant.

Ils sont copains et connivents pour négocier des places et des morceaux du pouvoir. Mais l'électeur peut nourrir des doutes et s'interroger longuement.

Que fera François Hollande s'il est élu ?

Comment l'ancien secrétaire du PS pourra-t-il travailler sereinement avec tous ces "amis" qui l'ont tant critiqué ? (voir la petite revue de presse ici).

Comment François Hollande pourra-t-il opérer la synthèse entre l'étatisme soviétique préconisé par Jean-Luc Mélenchon, le régionalisme écologique souhaité par les amis d'Eva Joly, ou la haine de l'Europe exprimée par les autres candidats qui forment "la gauche" de France ?

D'un côté, un président sortant multiplie les appels du pied à l'électorat d'extrême droite, et tente de focaliser la campagne sur les questions sécuritaires. Les radicaux, rassemblés autour de Jean-Louis Borloo, carressent toujours le fol espoir d'être entendus, et de glâner quelques postes, à l'issue d'un grand concert de la nouvelle droite bornée et dure...

De l'autre côté, le candidat socialiste, tiré par son incapacité à rendre confiance au peuple. Ce serait donc cela, le grand duel du second tour de la présidentielle ?!

C'est ce que veulent nous faire croire les "grands" observateurs de la vie politique de ce pays, car ils sont, au fond, les grands copains des mêmes, confits dans leur microcosme parisien.

Mais contrairement à une idée reçue, la bipolarisation de la vie politique française n'est pas une fatalité. Nous sommes libres - peuple de France - de ne pas plonger dans les réglements de compte électoraux entre les amis de gauche et les copains de droite. Libre de saisir l'urgence. Quelle urgence ? L'urgence solidaire de mettre fin à la guerre de tous contre tous, déclenchée - à chaque scrutin depuis trop longtemps - au nom de la conquête du pouvoir.

Une autre voie est possible. Plus paisible, plus juste, plus vraie, ouverte sur débat, le pluralisme et la société de demain. Celle qui permettra aux enfants de reconnaître leurs aînés.


Moyenne des avis sur cet article :  2.65/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • frugeky 30 mars 2012 09:40

    Oui mais ce n’est pas Bayrou !


    • NON UNE VRAIE GAUCHE ...CONTRE UNE TRES MAUVAISE DROITE POPULAIRE


    • credohumanisme credohumanisme 30 mars 2012 10:01

      Je partage votre avis j’ai du mal à comprendre que l’on puisse voter Hollande ou Sarkosy au premier tour alors qu’il y a une offre politique vaste :

      - le changement réaliste (en particulier aux niveau des institutions) de François Bayrou
      - le changement d’extrême droite avec Le Pen
      - un vrai changement à gauche avec JL Mélenchon
      - une position écologique (certes très faible) avec Eva Joly
      - Cheminade pour ceux qui veulent s’installer sur Mars

      Il y a des possibilités pour s’exprimer au premier tour pour le changement. Votons utile, votons pour changer.


      • oncle archibald 30 mars 2012 10:27

        Quiconque réfléchit un peu ne peut qu’être d’accord avec vous et le seul espoir d’un changement profitable à tous passe par un consensus national qu’à ce jour seul François Bayrou propose ... et c’est si vrai que les médias, qui ont tout à gagner à la mise en scène d’une bipolarisation forcenée avec tous les excès qu’elle entraîne, font de leur mieux pour empêcher l’émergence d’idées simples pourtant, de bon sens qui plus est .

        A nous de démontrer que Georges Freche avait tort en disant que le corps électoral est composé à 90% de cons et que c’est avec une tape dans le dos, un verre de pastis et une partie de pétanque qu’on peut acheter des voix ... Cette « méthode pour faire une campagne efficace » applicable pour la région Languedoc Roussillon a été modifiée par les candidats de la grande élection nationale. 

        Depuis toujours et invariablement celui qui drague les voix des électeurs qui penchent naturellement à droite se sert sans vergogne des faits divers sordides pour leur faire craindre la gauche réputée laxiste en matière de sécurité et ceux qui draguent les voix  des électeurs qui penchent naturellement à gauche leur promettent encore et inlassablement que demain on va raser gratis, ne pas rembourser ce que l’on doit et financer toutes ces merveilles en faisant payer « les riches ».

        C’est minable, de part et d’autre. Ces promesses ne sont jamais tenues et depuis plus de trente ans qu’on nous sert la même soupe nous ne serions pas capables de voir ce qu’il en est ?


        • Scual 30 mars 2012 11:12

          « l’étatisme soviétique préconisé par Jean-Luc Mélenchon »

          Et voila ! Poubelle !

          Article mensonger tout juste bon à perdre du temps jusqu’à cet énorme mensonge.

          Passez votre chemin, l’auteur ne sais pas de quoi il parle ou il roule pour quelqu’un, en tout cas c’est faux.


          • 1984 30 mars 2012 21:12

            Le P.S et ses méthodes dignes du stalinisme !

            Le maire P.S de la commune de Loupian décide de faire de la publicité pour le candidat Hollande en faisant interner un militant défenseur de l’environnement !

            A repartager massivement !

            http://gauchedecombat.com/2012/03/30/pour-faire-taire-un-opposant-politique-lhospitalisation-sous-contrainte-sarkozy/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès