Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Une candidature dissidente contre le Front national ?

Une candidature dissidente contre le Front national ?

Après "Carlita", Sarkozy séduit... Carlito !

JPEG - 13.9 ko

Trois jours après le renoncement du Bloc identitaire à présenter un candidat à l’élection présidentielle – et peut-être faut-il voir là un lien de cause à effet –, le suédois d’adoption Carl Lang annonce vouloir se lancer dans la course aux parrainages.

Quelles peuvent bien être les motivations de celui qui était kinésithérapeute avant de profiter de divers mandats européens et régionaux obtenus grâce au FN ?
Croirait-il en ses chances ? Avec une moyenne haute inférieure à 1 %, au cours des dernières élections auxquelles son micro-parti s'est présenté, une telle espérance paraît disproportionnée.
C’est donc bien son acrimonie envers la présidente frontiste qui incite M. Lang à tenter un coup de Jarnac envers ses anciens camarades…

En lisant l’article que lui consacre aujourd’hui Le Parisien, quelques questions se posent :

1 / Qui apportera son parrainage à un illustre inconnu ? « Je n’ai besoin de personne pour récolter mes 500 signatures ! », clame pourtant Carl L. Là où Jean-Marie Le Pen lui-même peinait parfois à obtenir les précieux sésames, lui réussirait sans coup férir – étonnant, non ? Même en supposant que l’éphémère candidat identitaire Arnaud Gouillon lui transfère ses promesses de parrainages - au nombre de 76 - on voit mal comment se trouverait le complément.
Sauf à obtenir l’aide discrète de ceux qu’arrangeraient une candidature nationale dissidente : au hasard, l’UMP. 0,5 % pourraient s’avérer utiles à Nicolas Sarkozy dans son opération survie à l’Elysée… Les socialistes et le Front de gauche verraient également d’un bon œil toute tentative de freiner l’avancée frontiste.
Bien sûr, ni les uns ni les autres ne donneront de consignes officielles aux élus de leur camp : il leur suffira de convaincre ou contraindre les « divers droite », « sans étiquette » ou « divers gauche », de se prêter à la manœuvre.

2 / D’où viendra l’argent d’une éventuelle campagne ? Aucune banque ni aucun prêteur ne voudront attribuer un crédit dont ils sont assurés qu’il ne sera pas remboursable, puisque le seuil de remboursement par l’Etat - 5 % - constitue bien évidemment un Himalaya inaccessible pour Carl Lang. Par conséquent, une candidature du groupusculaire Parti de la France ne peut être financée ou remboursée que par un parti aux caisses bien pleines : l’UMP et ses soutiens millionnaires.

3 / Quel serait l’axe de campagne du candidat ? On l’ignore encore, sauf en ce qui concerne l’avenir de la monnaie européenne : « Si la France sortait unilatéralement de la zone euro, comme le préconise Mme Le Pen, cela causerait une dévaluation qui ferait exploser la dette publique. L’augmentation immédiate de tous les produits d’importation causerait également l’effondrement du niveau de vie des français ». Un gravillon dans le jardin de la présidente du Front national, mais surtout la confirmation de la relation incestueuse qui se noue entre l'hôte de l'Elysée et le chantre du Mont Saint-Michel.
En effet, comme le soulignent les journalistes du Parisien, ces propos de Carl Lang sont « semblables, au mot près, aux éléments de langage rédigés par le parti majoritaire ».

Promesse de poste ou de mission généreusement rémunérés après l’élection, si d’aventure le film Sarko 1er devait donner lieu à une séquelle ? Tentative d’exister ? Au fond, peu importe, car cela serait omettre une évidence : quand bien même Marine Le Pen ne serait-elle pas présente au 2nd tour en 2012, cela ne marquerait en rien la fin de son investissement politique, ni la disparition du FN.
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.09/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • frugeky 16 septembre 2011 16:50

    Il peut pas piquer des voix à la marine puisqu’elle ne veut pas des votes des nazillons.


    • Jean Eymard-Descons 16 septembre 2011 20:46

      On lave plus blanc que blanc ici...


      • non667 16 septembre 2011 22:29

        ça me rappelle la scission de naboléon mégret !


        • apopi apopi 17 septembre 2011 02:04

           Il doit vraiment y avoir le feu à l’UMPS, et il reste encore 9 mois de....gestation, on a pas fini de se marrer, rien qu’a voir la formidable prestation des six mousquetaires avant hier c’était grandiose, mieux que plus belle la vie, encore, encore !!


          • sparte sparte 17 septembre 2011 11:57

            à l’auteur :

            Une définition de la patrie :

            « La Patrie, cette famille des familles » - Charles MAURRAS


            • LE CHAT LE CHAT 17 septembre 2011 15:00

              un dupont Aignant bis  ?


              • LE CHAT LE CHAT 17 septembre 2011 15:14

                après Brutus 1er , alias Megret , voici Brutus 2 ....


                • hacheii 17 septembre 2011 15:16

                  C’est vrai que Marine Le Pen brouille un peu des cartes avec son discours républicain qui sent le facho socialiste, l’Etat, les services publics bla bla. Racoler un directeur de la police, ces gens qui sont capables de tout au nom de l’Etat, à l’exemple des Chevènement faisant incendier la case chez Francis, ou du tueur de Mesrine, ça n’est pas trop la tasse de thé des Frontistes ; Et puis l’Etat qui donne la nationalité Française à n’importe qui, et qui impose ensuite les discriminations positives pour obliger les Français à « vivre ensemble » avec ces gens qui ne le sont pas (Français), tout ça n’est pas net.
                  .
                  On s’en fout de l’Etat ou des services publics ce qui compte ce sont les Français.
                  Mias Lang est mal placé pour représenter une opposition parce qu’il s’est dévoué en 1998 contre la scission de Megret, alors qu’il connaissait tèrs bien Le Pen, qui n’a pas changé depuis. Le caractère autoritaire de Le Pen ne faisant pas l’unanimité chez les natios, (chercher le chagrin de l’espérance de Mégret, ou les articles de Gaucher par exemple)
                  Les natios ne sont pas des fachos idolâtres du « che », du chef, ni adulateur d’une autorité pour l’autorité comme peuvent l’être les gauchistes étatistes et autre légitimistes ...


                  • gaulois42 gaulois42 19 septembre 2011 11:48

                    CARL LANG = BRUBO MAIGRET
                    deux arrivistes opportunistes assez débiles pour croire aux promesses de leurs commanditaires : Union des Menteurs Professionnels & Socilalistes.

                    L’UMPS doit avoir une drôle de frousse du nouveau FN s’il se permet de manipuler un CARL LANG afin d’affaiblir MARINE LEPEN

                    Sarko comme AUBRI n’ont rien compris du passé.... et ils s’immaginent qu’au deuxième tours, ils vont pouvoir remettre ça !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès