Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Une conférence de presse reçue 5 sur 5… à droite

Une conférence de presse reçue 5 sur 5… à droite

A gauche pour de vrai ! nous n’attendions rien de particulier de la conférence de presse du président en fonction. Ses décisions, ainsi que celles du gouvernement qu’il préside, en disent suffisamment pour décoder les réelles intentions de l’exécutif élu le 6 mai derniers. Mais François Hollande utilise désormais, sans aucun détour, les mots qui correspondent à la politique qu’il mène : une politique de continuité avec l’ancien président pourtant battu, donc une politique de droite. Et A gauche pour de vrai ! nous allons vous en fournir quelques preuves.

Du côté de la presse de droite, les louanges tombent comme la neige en hivers, en quantité et en gros flocons s’il vous plaît. Les journalistes aux ordres d’un certain Christophe Barbier, rédac chef de lavage Express des cerveaux pour les convertir à la doctrine du marché mondiale sans loi, ont apprécié la prestation du président.

Mais le pompon nous vient sans aucun doute du Figaro, vous savez le journal de Serge Dassault, pour qui les homosexuels sont des sous hommes et des sous femmes, et dans lequel écrivent PolonyRioufol, et de temps en temps un certain Zemmour. Et pour le Figaro, Hollande est responsable !

Faut dire que François Hollande ne s’est à aucun moment adressé à celles et ceux qui l’ont porté pouvoir, c’est-à-dire des électeurs de gauche. Bien au contraire, sa cible com marketing était l’électeur de droite. Alors il a annoncé sans hésitation ni trémolo dans la voix :

la mort de la promesse 50. Les électeurs de la droite et de l’extrême droite française peuvent dormir tranquilles. Les étrangers ne voteront pas aux élections locales aussi longtemps que Hollande sera président.

Qu’il poursuivra les politiques d’austérité afin de ne pas compromettre la “signature” de la France sur les marchés comme en son temps un certain Sarkozy qui “défendait” le triplement de la première lettre de l’alphabet.

Qu’il sera le président de la continuité économique. Oui, oui, il l’a dit à plusieurs reprises. Ainsi, l’héritage des 10 dernières années en matière économique est digne d’être poursuivi. Pour un changement, c’est bien un changement à droite.

Qu’il entend être jugé personnellement sur sa capacité à résoudre le chômage, ayant en cela un Nicolas Sarkozy, au meilleur de sa forme, comme modèle en communication choc pour des résultats en toc.

Qu’il aura comme partenaires sociaux privilégiés les responsables du groupuscule patronal “Medef. Ce qui explique pourquoi il n’a pas eu un mot en direction des syndicats salariés. Pas un ! Il faudra attendre la question d’un journaliste espagnol en fin de conférence de presse, lui demandant comment lui, un président “SOCIALISTE”, entendait répondre à la grande mobilisation salariale du 14 novembre, partout en Europe, en réaction à la politique économique libérale, pour que notre président bredouille quelques mots en bois histoire que le “bottage” en touche ne se voit pas trop.

En fait la guerre à la finance ne sera pas déclarée. Mais celle contre les salariés sera bien poursuivie.

Alors, la classe politique de droite salue le président de la république. Comme cet ancien premier ministre de Jacques Chirac, grand amateur de café en grain El Gringo…

A peine quelques toutes petites réserves, mais vraiment trois fois rien, sont-elles exprimées par cet ex premier ministre de cet ex président qui ne supportait ni le bruit ni les odeurs venus de l’étranger…Mais le plus fervent soutien à François Hollande n’a même pas la senteur d’une rose qui vire au bleu. Il a la couleur, la texture et le goût de l’orange, le vif, le bien à point pour rentrer au gouvernement un de ces jours. Pourquoi pas au rang de ministre François Bayrou le premier.

Il va même, le futur probable premier des ministres libéraux de la future coalition rose orange à tendance bleue, jusqu’à déclarer que la politique de François H est exactement celle que François B attendait ! Entre François, on se comprend pour de vrai !

En synthèse, pour synthétiser afin d’être synthétique, une qualité si chère à notre président libéral de la république, sa première conférence de presse a parfaitement été reçue, entendue et appréciée…à droite.

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 14 novembre 2012 17:04

    Bonjour, Sydney.

    Au moins, les choses sont désormais claires pour tout le monde : Hollande s’est positionné, ce dont nous ne doutions pas, sur une ligne sociale-libérale, à l’image de tous les partis européens de gouvernement estampillés « de gauche » depuis de nombreuses années.

    Pour la « vraie gauche », on est prié de voir ailleurs, ce dont nous ne doutions pas non plus. Mais il reste sacrément du pain sur la planche car, contrairement à ce que vous écrivez, une partie non négligeable des électeurs qui ont porté Hollande au pouvoir espéraient le voir précisément mettre en oeuvre cette politique sociale-libérale, ou du moins une politique socio-démocrate à la Schröder.

    Pour gagner à gauche toute sur des idées réellement progressistes, il importera donc de convaincre ces millions de gens qu’ils font fausse route.


    • taktak 14 novembre 2012 18:50

      je vous rejoins en partie fergus. il est indispensable pour la gauche la vraie de mener et de gagner la bataille des idees. c est justement quand elle ne la mene pas queles forcrs du progres qui trouvent leur moteur dans le peuple qu elle se trouve en panne : condamner a perdre soit face un leader decomplexe facon sarko soit lorsqu il s est discredite en appliquant les idees dominantes qui sont celles de la droite. il faut revenir à la base pour convaincre : rapport de production et donpartage de la valeur, souveraineté des peuples donc de la nation, etc. cela est valable egalement pour l extreme gauche qui baigne par exemple dans une eurobeatitude mortifere en ne voulant pas analyser ce qu est aujourd hui la nation ( les discours de 14 ne sont pas applicables directement). il est regretable par ecemple que le pc en soit reduit à produire des textes creux sur l humain en effacant celui de classe qui est pourtant si moderne et pertinent dans la situation historgique que nous vivons


      • Le péripate Le péripate 15 novembre 2012 08:35

        Juste pour dire qu’en tant que libéral je réfute l’idée que cette huitre roi des fonctionnaires soit libéral, sauf peut-être avec ses femmes.


        Mais je me demandai : allez vous pendant 5 ans faire les Calimeros ?

        • cassandre4 cassandre4 15 novembre 2012 11:52

          Entièrement en phase avec vous, Sydne93, à ceci près que je ne partage pas votre préoccupation n°1, à savoir : « le vote des étrangers aux élections locales » qui pour moi n’est pas une priorité, et dont par ailleurs je me fout complètement.
           Non !.. pour moi, la priorité des « priorité » c’est (quant même) le chômage et la baisse constante du pouvoir d’achat des strates les plus basses de la société, tous le reste n’étant que « détails » (pour reprendre une expression tombée « en disgrâce » dans tous les merdias !)

           Bien à vous !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès