Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Une guerre Sarkozy / De Villepin en 2012 ?

Une guerre Sarkozy / De Villepin en 2012 ?

Les prétendants de la droite pour 2012

Dans la perspective de la course à la présidentielle 2012, faisons un horizon des forces en présence à droite.

Alain Juppé : le mentor de Chirac semble un peu apathique. Sa défaite aux municipales l’a contraint à démissionner du gouvernement dont il était le numéro 2. Il ne semble pas s’en remettre. Même s’il est encore une autorité chez les chiraco-gaullistes, il est peu de chance qu’il parvienne à se relancer d’ici 2012.

Xavier Bertrand : le nouveau patron de l’UMP est populaire auprès des militants et de l’électorat de droite. Il a clairement placé sous le patronnage de Sarkozy. Sa "fidélité" politique lui est assurée jusqu’en 2012. Il se met en orbite pour 2017 ...

Jean-François Copé : Le patron des députés UMP a fait de la résistance à Sarkozy son positionnement politique, lui permettant de se rallier tous les déçus du sarkozysme au sein de la majorité. Son habileté tactique lui a permis de se mettre sur le devant de la scène médiatique sur des sujets sensibles (HADOPI, réforme de l’audiovisuel, réforme du Code de l’Assemblée). Il a même osé, crime de lèse-majesté au sein d’une UMP godillot, créer un mouvement, intitulé Génération France, laboratoire politique qui lui sera utile pour l’élaboration d’un programme en 2017 si tout va bien, ou plus tôt si le moment politique est opportun.

Sarkozy / De Villepin : la Guerre des Fils

Dominique De Villepin : paradoxalement, c’est l’ancien premier ministre qui me semble le mieux placé pour gêner Sarkozy. Pour 3 raisons au moins :
  • Il n’est pas au pouvoir : sa liberté de ton est donc plus grande que les concurrents qui sont les "employés de Sarkozy". Il en fait d’ailleurs déjà grand usage
  • Il n’a pas digéré son éviction de la course en 2007 : la contestation anti-CPE, a été attisé par Sarkozy et l’affaire Clearstream a été instrumentalisée par Sarkozy afin de se faire passer pour une victime du couple Chirac/De Villepin. La volonté de vengeance est évidente entre des hommes
  • Il dispose d’une autorité suffisante pour catalyser tous les opposants de droite à Sarkozy.
Sarkozy, cité par Bruno Le Maire (ancien directeur de cabinet de De Villepin) résume leur relations de meilleurs ennemis politiques :
"Je vais vous dire un truc, Dominique : de toute façon, tous les deux, même quand on se déteste, on s’amuse. On ne s’ennuie jamais. On prend du plaisir. Donc on peut continuer ensemble, on se mettra sur la gueule, de toute façon on s’amusera, c’est l’essentiel."

Une candidature de De Villepin contre Sarkozy aurait des similitudes avec le duel Chirac/Balladur en 95 ou encore Chirac/VGE en 81. Dans le premier cas, le battu (Balladur) a joué le jeu en appelant à voter pour Chirac, dans le second la haine Chirac/VGE était telle que Chirac a torpillé VGE avec succès, permettant à Mitterrand de l’emporter.

Ainsi, la gauche aurait tout intérêt à "pousser" la candidature d’un dissident à droite, De Villepin en l’occurence.
De Villepin, meilleur allié de la gauche ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 13 août 2009 11:58

    Tu parles ...
    Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa, face à Dominique Gallouzeau de Villepin. Drole de match !
    Sarkozy a un parti, les médias, les financements... tout à sa botte.
    Villepin n’a ... rien. Sauf, peut être, une certaine capacité de nuisance.
    C’est du 1000 contre 1 .


    • Cug Cug 13 août 2009 12:26

       La presse ne parle plus que la reprise mais ...
       Attendons encore un peu, si la crise s’aggrave Sarko est hors-jeu voir devient très gênant pour la droite sauf pour Balkany biensur.
      Sarko en 2007 n’imaginait pas se représenter en 2012, il est jeune et pensait avoir encore un avenir ... président de ci ou de ça. Mais patatrac y’a la crise (qu’il n’avait pas vu venir c’est dire si il est à la ramasse) du coup mince pour partir la tête haute en 2017 il envisage de se représenter en 2012.
      Mais à moins qu’il n’y ai plus que tf1 et le figaro pour vanter le vent se sa présidence et si la crise repart ... il est cuit, que dis je rôti smiley


      • PatJol 13 août 2009 13:54

        Décidément, la gauche est tellement dépitée qu’elle en vient à espérer le très improbable scénario d’une candidature de droite qui gênerait Sarkozy en 2012. C’est pas gagné !


        • fred 13 août 2009 14:42

          Faites ce que vous voulez de toutes façons... changera rien. Tant qu’à faire, choisissez aussi un beau grand métis !


          • Montagnais Montagnais 13 août 2009 15:29

            Assurément.. Une grande guerre.. Pichrocoline. Mais comme le nerf de la guerre c’est le pognon et le spectron, je rejoins Alpo47, avantage à Zébulon. Mais.. Des événements d’une autre ampleur vont balayer ces futilités.


            • monbula 13 août 2009 15:46

              Bizarre , certains de mes compatriotes à baisser les bras devant l’adversité....

              J’ai tendance dans mon village à faire de la pub de Villepin lorsque je me trouve à discuter à des sarkosystes .

              Sarkosy aime les peaux de bananes et moi je me gène pas.


              • monbula 13 août 2009 15:49

                Montagrais

                bien sûr que des évènements graves sont au menu, A voir avec la situation géopolitique actuelle...

                Mais l’un n’empêche pas l’autre.


                • monbula 13 août 2009 15:52

                  Fred

                  Pas facile pour vous de prendre une décision. Electorat flottant peut-être ?


                  • monbula 13 août 2009 15:54

                    Je vous quitte, je vais au potager....


                    • georges 13 août 2009 16:12

                      mais il a jamais été elu Villepin
                      je ne crois pas qu il croit lui meme en ses chances , tout ce qu il fait et dit n a qu un objectif : preparer au mieux sa defense lors de son proces


                      • non666 non666 13 août 2009 17:23

                        Entre ne jamais avoir été elu et etre elu « de droite » à Neuilly, il y a l’epaisseur d’un paier à cigarette.
                        C’est vraiment l’argument de merde des Sarkozistes, cette histoire.

                        En quoi ne pas avoir été elu d’une municipale empecherait une pointure de l’Etat central d’etre candidat aux présidentielles ?

                        l’espece de referendum individuel que sarkozy impose a ses ennemis , est stupide et hors con,titution. Un ministre de l’Etat central n’a pas a etre doubé par des locaux d’une region , d’un departement ou d’une commune...
                        En quoi cet echantillon serait representatif ?

                        De plus cet argument est a geometrie variable quand on regarde les Kouchner, et autres « convertis » (aargument sournois a double sens....)


                      • georges 14 août 2009 03:12

                        excusez moi d aoir la faiblesse de penser qu un homme qui doit comparaitre devant la justice dune republique qu il cherit tant n a pas l ombre d une chance pour 2012
                        a moins que les francais - dans leur grande faculté d elir leurs tortionnaires - n aient l idée saugrenue de placer ce bel homme aux plus hautes fonctions


                      • non666 non666 14 août 2009 11:59

                        Georges, l’instruction de cette affaire qui traine en longueur alors que TOUS les éléments sont sur la table n’a qu’une raison d’etre : continuer a presenter DeVillepin comme suspect, au moins du point de vue médiatique qu’entretiennennt les amis de Sarkozy : Dassault, Lagardère, Rottschild, Bolloré, Arnault....
                        Ces noms ne sont pas que par hasard les propriétaires de tous les groupes de médias ( on disait officine de propagande il y a 60 ans....)

                        Je n’aime pas particulièrement la creature de Chirac.
                        Mais entre lui et l’agent des etats unis, je n’hésiterais pas une seule seconde.


                      • goc goc 13 août 2009 17:32

                        c’est marrant que tout le monde se prepare aux elections de 2012, alors que je suis persuadé qu’on assistera a des elections anticipés avant la date fatidique, et ce suite a la crise et surtout a l’incapacité du nabot a gerer cette crise.

                        et dans ce cas, on peut etre certain que Villepin sera parmis les favoris.. ou alors bayrou comme unique recourt de la droite

                        d’ailleurs ca serait marrant de voir un front « tout sauf villepin » voter comme un seul homme pour bayrou


                        • tvargentine.com lerma 13 août 2009 18:45

                          Voila un marquis,courtisan du chiraquisme et de ses affaires plus sales,qui a instrumentalisé les moyens de l’Etat pour essayer d’écarter un candidat républicain à une éléction presidentielle,alors que ce Marquis n’est même pas un élu du peuple

                          Votre TSS vous améne à vous ranger dans le coté obscure d’un personnage qui ,en tant que 1er Ministre aura vendu les autoroutes de France pour une poignée de riz (les compagnies privées viennent de faire des milliards de bénéfices grace à ce « don » du Marquis de Villepin)

                          Ne parlons pas du reste il est pitoyable

                          Sa vrai place est derrière les barreaux


                          http://www.tvargentine.com/



                          • CT 13 août 2009 20:33

                            Il n’y a rien qui tient la route dans ces 3 arguments favorisant la candidature de Villepin.
                            - Il n’a pas plus de liberté que tout autre
                            - La vengeance ne paye jamais 
                            - Il ne dispose d’aucune autorité qui puisse catalyser soit la droite soit la gauche.
                            - La suggestion de pousser la gauche a ... est débile.

                            L’ensemble de cet article est assez naïf. Peut-être un Villepiniste qui s’accroche...
                            - Une chose vraie : Bel homme, beaucoup plus représentatif que Sarkozy et probablement son meilleur ennemi encore debout et influent avec une énorme faculté de nuire.


                            • ykpaiha ykpaiha 14 août 2009 00:29

                              N’importe qui meme mon chien, mais plus de Narkola Sakoli.
                              Quand il aboie au moins je le comprend, lui, euh mon chien bien sur.


                              • Actus Politikus 14 août 2009 10:25

                                Réponse à CT :
                                - sur la liberté des sarkozystes : il n’est qu’à voir le comportement des députés UMP sur les textes HADOPI pour comprendre leur marge d’action ... Dès qu’un député/ministre/affidé ose sortir du rang, la rappel à l’ordre est immédiat.

                                - Sur la vengeance : l’exemple VGE/Chirac n’est-il pas assez édifiant ?

                                - De Villepin est perçu comme le dernier gaulliste sur l’échiquier politique. Quoi que l’on en pense, ce courant est encore puissant en France

                                - Une alliance tacite gauche/De Villepin est loin d’être absurde, de la même manière que Mitterrand a longtemps poussé, dans l’ombre, le FN pour affaiblir la droite républicaine. Il ne s’agit pas d’alliance programmatique, mais tactique.

                                Je ne sais pas ce que tu veux dire en qualifiant De Villepin de « beaucoup plus représentatif que Sarkozy »


                                • bilout1 20 août 2009 11:14

                                  Gallouzeau serait le père de Zohra Dati mais rien d’officiel bien sur.

                                  Après s’être vanté d’avoir chevauché Ségolène, rien d’étonnant à ce qu’il ait voulu faire un enfant dans le dos de Sarko. D’où l’exclusion du gouvernement de Rachida.

                                  L’affaire Clear Stream, traînera jusqu’au plus prêt de 2012 afin de laisser mariner Dominique dans le doute d’une condamnation à venir et le laisser comme un gland à la porte des élections, son épée de Damoclés entre les omoplates.

                                  Son beau discours à l’ONU oublié par tous, tandis que sa tentative d’élimination de Sarko par des comptes bancaires imaginaires, bien présente dans tous les esprits.

                                  Gallouzeau t’es foutu. Seule reconversion, Don Juan.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès