Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Une idée : le PSP

Une idée : le PSP

On dit que la vérité sort de la bouche des enfants ; on sait que souvent les bonnes idées viennent de l'idiot du village. Vous connaissez l'histoire du cheval qui est tombé dans le puits : tous les gens du village se solidarisent pour vider le puits. Le cheval s'enfonce inexorablement. Alors, timidement, après avoir levé le doigt, le demeuré dit : « Il faudrait au contraire remplir le puits, ainsi le cheval serait à notre hauteur et nous pourrions l'aider à sortir. » Après un moment de stupeur voire d'agacement, on sonna les pompiers, le puits fut rempli et le cheval sauvé.

Bon, je suis l'idiote du village mais j'ai rarement de bonnes idées ; en tout cas, les autres ne me donnent que très rarement l'occasion de le vérifier.

Cependant, on est tous d'accord pour penser que le PS est mal barré ; au sens propre si on considère que François Hollande tient la barre. Si on considère que c'est Désir – mais j'en vois peu- c'est encore pire.

Alors, tantôt, en discutant avec une nièce élue et employée d'élu socialiste, absolument dégoûtée, frisant la dépression mais ne voyant pas de remède, j'ai eu une idée..

PSP veut dire : Parti Socialiste Propre.

Militante au PG, je n'ai au fond pas grand chose à faire de ce qui se passe au PS sauf à considérer que cela concerne beaucoup de monde, des fidèles assommés, élus ou électeurs, pour qui, d'une manière ou d'une autre, il faudra que quelque chose se passe.

Si Ségolène Royal qui fut, à son heure, roulée dans la farine par ses pairs tout en étant l'égérie d'un pourcentage non négligeable de la population, après quelques nuits blanches, s'avisait qu'elle n'a rien à attendre de son ex et de ses amiraux, non, comment ? Caporaux, généraux ? Non, seulement lieutenants, décidait de reprendre le flambeau de ses promesses à elle, en 2007, de tirer le parti vers la gauche en s'alliant au Front du même nom ( sans en faire partie, il ne faut pas rêver) et d'attirer à elle tous les désespérés pour fonder ce nouveau parti propre ?

Cela pourrait laisser les éléphants dans un isolement létal, rassurer les électeurs qui se grattent la tête en se demandant : pour qui voter dorénavant ? Et à moins que nous fassions fort au parti de gauche pour rallier les socialistes de cœur, qui se laissent toujours influencer par telle ou telle attitude de son porte-parole pour râler et jouer contre eux-mêmes, un PSP éviterait les dérives vers le centre ( droit) ou vers rien..

N'ayant que peu d'affection pour Ségolène, sauf à avoir eu de la compassion durant son épreuve de lâchage et lynchage de la part des siens, ayant nourri bien avant cela, du temps de son Ministère à l'Écologie, un agacement que, l'avoir pour punching-ball aurait soulagé, mon idée est toute entière dédiée à cette femme forte qui devrait, en ce moment de fin de tout, ne pas laisser passer l'occasion d'une revanche.

La claque politique pour notre François qui lui n'est pas premier, et pour sa mégère peu apprivoisée, ne lasserait pas de me réjouir. Oh, certes, de manière bien superficielle, mais à moins d'une révolution efficace, sobre de dégâts et courte, rien d'autre ne pourra me combler.

Ainsi, je vous soumets sommairement cette idée, idiote peut-être, et bien que vous n'y puissiez rien de plus que moi, je me réjouirais de trouver des accointances sur la tactique à adopter sur ce jeu, d'échec ou de dominos, dont on nous contraint aujourd'hui de jouer.

Je la trouve silencieuse Ségolène ; je la trouve discrète : préparerait-elle un mauvais coup ?

Ce ne serait que justice ; car enfin, ceux qu'on lui opposa naguère, que sont-ils devenus ?

Aubry boude, et se tait.

Dominique Stauss-Kahn, bon, tout le monde est au courant.

François Hollande, idem.

Quant à tous ceux qui se disaient à gauche, très gauches, ils ont vite enfilé le manteau de l'opportunité !

Je ne vois personne ; ils doivent tous se sécher avant de regiper. ( c'est un mot du patois de Bourgogne qui veut dire : faire des rejets, pour une plante).

Les périodes d'attente, plus ou moins actives, plus ou moins anxieuses, sont toujours porteuses de spéculations ; celle-ci en est une !

L'avenir ne manquera pas à sa réputation de nous le dire !


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • alinea Alinea 10 avril 2013 18:32

    @modé : pourriez vous mettre à la place « et s’ils allaient vers le socialisme royal » qui est une correction de celui-ci ! Merci


    • leypanou 10 avril 2013 18:59

      S Royal ? J’ai bien peur qu’elle soit finie même si en politique, on n’est jamais définitivement éliminé.

      La bravitude a pu passer un moment mais son admiration à haute voix pour Tony Blair en dit pas mal sur son positionnement politique. Et son opportunisme en allant féliciter Michèle Bachelet au Chili, sous prétexte qu’elle est une femme en plus « de gauche », dont je me demande d’ailleurs en quoi elle est de gauche -et je ne suis pas le seul- a prouvé à ceux qui ne la connaissent pas encore que S Royal est vraiment de la partie droite du PS, comme la clique majoritaire actuelle (la fameuse phrase lors de l’affaire de l’instituteur accusé à tort « un enfant ne ment jamais » est encore plus grave à mon avis).

      La claque aux dernières législatives ne l’a peut-être pas anéantie définitivement mais risque d’avoir des remake au cas où : à sa place, j’y réfléchirais à deux fois.


      • alinea Alinea 10 avril 2013 19:16

        Un dernier sursaut avant la fin des fins ? Je dois dire que je ne suis pas allée jusqu’à l’imaginer présidente ; mais, au point où on en est, l’idée ne me paraît même pas saugrenue !


      • Pierre-Yves Martin 10 avril 2013 19:05

        Je ne suis pas souvent d’accord avec vous, et cette fois-ci est comme les autres. Mais on peut tous apprécier votre verve, votre auto-dérision et une rosserie qui n’est jamais méchante.

        Cela change de beaucoup d’autres !


        • alinea Alinea 10 avril 2013 19:14

          Sur ce coup je ne suis pas vraiment d’accord avec moi-même !!! Mais l’idée m’est venue !


        • alinea Alinea 10 avril 2013 19:18

          Vous voyez loin durae leges ! Moi je me suis contentée ici, et une fois n’est pas coutume, de garder le nez dans le guidon ! Je poste et je regarde votre lien


        • alinea Alinea 10 avril 2013 19:24

          Je suis bien d’accord avec ce qui est écrit là ; mais à l’époque il y avait moins long et moins lourd à détricoter ! Dans le moindre esprit aujourd’hui est ancrée cette professionnalisation ; sans parler du monde qui s’est complexifié.
          Je pense que c’est le chemin , la vie, l’aboutissement, c’est la mort ; quoique l’on fasse, on vit ! Le tout c’est d’être le plus nombreux possible à vivre mieux, et pour cela, c’est vrai, on a besoin de rêve, d’utopie et, plus prosaïquement, d’une direction !


        • Christian Christian 10 avril 2013 20:19

          Si Royal n’avait eu à subir les assauts machos de DSK et Fabius, et obtenu le soutien qu’elle méritait de la part des socialos au tropisme Rocardien qui ont préféré voter Bayrou, nous nous serions épargnés 5 ans de Sarkozysme mégalomaniaque et notre pays irait bien mieux.


          Un exemple, parmi d’autres.
          dans son programme Ségolène prévoyait une révolution en matière de transition énergétique. Ne craignant aucun lobby elle l’aurait mener à bien et des milliers d’emplois en auraient découles.

          Quant à Mélenchon il était présent et à tenu diatribe à la fête de la Fraternité d’Arcueuil en 2010. Il a toujours manifesté le plus grand respect pour Ségolène Royal et salué sa combativité, même s’il a quitté le PS au moment précis où elle a été désignée candidate.

          Royal reviendra dans le processus gouvernemental car nombre de ses idées sont aujourd’hui copiées par le gouvernement, mais trop timidement.

          Che64

          • alinea Alinea 10 avril 2013 20:49

            Je me le suis souvent demandé ; le mérite de Sarkozy, c’est, à force, d’avoir ouvert les yeux de psl mal de monde. Comme il faut toujours un moment de destruction avant le renouveau...
            Moi aussi, du moins dans ses ’ promesses’, S.Royal me paraissait vouloir tirer à gauche ; bon, le temps ne se remonte pas et nous n’avons pas le loisir d’essayer à nouveau ! D’un autre côté je vois mal l’avenir avec elle ; il faut dire que je ne vois pas l’avenir du tout, alors !


          • Brontau 10 avril 2013 21:19

             Bonsoir Alinea. Vous parvenez toujours à me surprendre ! Ni formatée, ni banale ! Pas toujours (jamais ?) où l’on vous attend (oui, je suis un homme,donc moins souple et moins « extensible », même si j’assume et cultive ma féminité, c’est tout de même à recommencer sans cesse avec des résultats pas forcément à la hauteur de mes ambitions...). Parfois vous secouez un peu mes certitudes avec votre franchise et vos questionnements... Votre écriture est généreuse, sans calcul comme vous devez l’être dans la vie (j’ai lu votre commentaire au texte de Vanina que j’ai également beaucoup, beaucoup apprécié). En ce qui concerne le sujet du jour, Royal, je pense qu’elle va se cramponner à son « fromage », que c’est pour cette unique raison qu’on lui a jeté dans les bras... 


            • alinea Alinea 10 avril 2013 21:36

              Je vois juste en tout humain un humain !
              Je suis toute énervée, sur un autre fil, on me broute avec les loups. Je donnerais ma peau pour sauver un loup !
              Ce texte est une petite fantaisie pleine de fautes, parce que, aussi, j’étais stupéfaite, et abattue, de voir ma nièce « ne pas penser à quitter le PS » ! C’est comme si, finalement, je cherchais désespérément une issue à sa déprime ! Le sud était Royal en 2007 ; enfin bon...merci Brontau


            • bernard29 bernard29 10 avril 2013 23:54

              « Je la trouve silencieuse Ségolène ; je la trouve discrète : préparerait-elle un mauvais coup ? »

              ah, « l’humain d’abord » ?? c’est sympa !!

               


              • alinea Alinea 11 avril 2013 11:03

                Qu’est-ce qui se cache derrière cette gentille moquerie ?


              • Tall 11 avril 2013 11:06

                Bonne idée, mais le PSP existe déjà


                • alinea Alinea 11 avril 2013 11:20

                  Vous jouez sur les mots ! Mais sur le fond, vous avez raison ; le PS sonne tellement PS à nos oreilles, que ce jeu de mots-là ne m’est pas venu !


                • alinea Alinea 11 avril 2013 13:47

                  C’est exactement ça parkway ! L’idiotie due à la peur ne donne rien de bon ! À moins que la caste mondiale dominante s’imagine qu’elle nous a assez anéantis pour s’en foutre,avec toute l’arrogance que l’on connaît, pour croire qu’une fois tondus nous nous laisserons mourir ou asservir davantage ! C’est méconnaître ne serait-ce l’énergie vitale d’une espèce, ici, tous les peuples,


                • Luc le Raz Luc le Raz 11 avril 2013 17:01

                  @ Alinéa

                  Je ne verrais qu’une solution pour nous sortir de la prise d’otages que nous subissons de la part des cartels financiers. Faire intervenir le GIGN et la BAC conjointement. Mais j’ai bien peur que cela ne provoque que de lourdes pertes dues aux dommages collatéraux. Les parrains n’aiment guère que l’on piétine leur pré-carré.
                   
                  Quel homme politique est prêt à commander l’assaut ? Je n’en vois aucun. Tous préfèrent la négociation... qui ne mène nulle part.

                  La mafia capitaliste-financière a encore de beaux jours devant elle, hélas smiley


                • alinea Alinea 11 avril 2013 17:27

                  Nous en sommes encore à ne vouloir et pouvoir ne faire que des guerres armées ! Tout le reste est noyé, ou pas encore né ; il faut dire que le morceau n’a jamais été aussi gros ! En attendant, les dommages collatéraux, on les a ! À moins que ce ne soit que des prémices et que même le plus génial des auteurs de science fiction n’a pas imaginé ce qui nous attend, nous, peuple, d’aujourd’hui et de demain ! Si déjà on pouvait s’en tenir à quelques parades !


                • Hervé Hum Hervé Hum 11 avril 2013 17:59

                  Pour une fois je ne suis pas d’accord avec vous Alinea. Non pas pour l’intention, mais pour continuer encore et toujours à croire dans les politicards. L’heure est à l’éradication pure et simple des politicards et de passer à autre chose. A la citoyenneté par exemple !

                  Et pour ceux qui croient naïvement que si Ségolène Royal était passé on aurait évité Sarkozy, m’est avis qu’on se le coltinerai aujourd’hui en lieu et place de Hollande.


                  • alinea Alinea 11 avril 2013 18:09

                    Hervé, je suis déçue ; vous ne m’avez pas comprise ; à moins que vous soyez incapable de vous déplacer et regarder les choses d’un autre point de vue. Je n’ai pas quitté mon « être » anarchiste !
                    D’abord, je me pose aujourd’hui dans le monde tel qu’il est ; puis, plus précisément dans la tête de tous ces socialistes déboussolés. Une petite fantaisie ; qui pourrait bien se réaliser ! Mais ai-je dit que j’y voyais une solution ?!
                    Bien à vous quand même, sans rancune aucune !!


                  • Hervé Hum Hervé Hum 11 avril 2013 20:49

                    Ne soyez pas déçue Alinea. Une fois n’est pas coutume. Moi j’ai pris plaisir à ne pas être d’accord avec vous !!!

                    Cela dit, ce serait amusant de voir Ségolène se jeter dans les bras de Mélenchon. Cela ferait sûrement jaser.


                  • louphi 11 avril 2013 19:15

                    Alinea

                    Joli article au point de vue prose. Le style et le rythme sont succulents. Votre anecdote de l’idiot du village et du cheval dans un puits est particulièrement poignante et éducative. Le moins qu’on puise dire est que vous ne manquez pas du sens de la modestie, ce qui vous éloigne de l’idiotie.

                    Mais votre idée d’« une révolution efficace, sobre de dégâts et courte… » indiquerait peut-être la direction de la bonne solution à envisager. Mais cette idée reste assez énigmatique par les conditions à priori rigides de sobriété et de raccourcissement qui l’entourent. Puisque vous militez au PG (Parti de Gauche), c’est peut-être la solution prônée par Jean-Luc Mélenchon qu’il désigne par « la révolution citoyenne ». Si c’est le cas, il faudrait reconnaître le côté paradoxe de cette orientation puisque la notion même de citoyen est une notion dilatoire qui englobe tout le monde, qui camoufle la source même du mal dont souffre la société, le fondement bourgeois de la société, la propriété privée du capital. Giscard d’Estaing comme Jacques Chirac, Le Pen comme Hollande, Jérôme Cahuzac comme Gérard de Pardieu et Parisot, Jean François Copé comme Mélenchon et Besancenot, ne sont-ils pas tous des citoyens militants ?

                    Je risque donc peut-être de passer pour le vrai idiot du village en suggérant que la bonne solution serait peut-être, non pas « la révolution citoyenne », mais plutôt la révolution communiste de type bolchevique, léniniste-staliniste, qui ne sera peut-être pas sobre et courte comme vous le souhaitez compte tenu de l’ampleur de la tâche, mais sera sans aucun conteste la plus efficace, la plus émancipatrice de l’exploitation et de l’oppression capitalistes.



                    • citoyenrené citoyenrené 14 avril 2013 11:28

                      Alinea,

                      bonjour,

                      la question démocratique semble vous passionner, à travers des commentaires pertinents que vous aviez laissé sur des articles que j’avais commis ou à travers, bien sûr, vos articles, je me permets donc de vous indiquer, si toutefois vous ne les suiviez pas, une série « fabuleuse » de « l’Éloge du savoir » de France Culture :

                      « la démocratie : esquisse d’une théorie générale » par Pierre Rosanvallon

                      la réflexion, de tout auditeur, en est assurément aiguisée et affutée, à l’heure où est discuté la constituante, le système démocratique au PG, ces séminaires sont de « salut public » pour quiconque s’intéresse aux affaires publiques

                      et puis, il me semble avoir lu d’une part que vous refusiez, à juste titre, les insipides programmes télés, et d’autre part, que vous fûtes (?) membres du PG, aussi ces « épisodes » pourraient vous intéresser, même si avec l’arrivée des beaux jours, un morceau de soleil est beaucoup plus attractif 

                      et désolé de ne pas commenter l’article ci-dessus, je pensais juste, en une fulgurance, à faire suivre ces épisodes à ceux que la question de système de gouvernance collective interpelle

                      cordialement,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès