Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Une initiative intéressante

Une initiative intéressante

En janvier 2015, le général Didier Tauzin publiait un livre du doux nom de Rebâtir la France  [1] Le titre interroge, le contenu également : durant une centaine de pages, il répond à la question : « si j’étais président de la République pendant dix ans, que ferai-je pour redonner un avenir à la France ? ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que M.Tauzin n’y va pas par quatre chemins et je dois avouer que j’ai trouvé cela assez agréable : enfin quelqu’un qui dit ce qu’il pense vraiment. Bien qu’inconnu en politique, le général a déjà exercé de nombreux commandements durant 36 ans de métiers militaires. Petite présentation de son initiative.

Rebâtir la France est construit en trois méta-parties : d’abord le constat. Assez classique, mêlant des analyses récentes à son expérience personnelle, l’auteur n’y va pas par quatre chemins. Il y a pour lui un risque certain de guerre civile, ou en tout cas de crise importante en France. Que ce soit par le communautarisme, ou bien l’abandon de nos politiques sur le plan de l’insécurité [1], la France se dirigerait vers des troubles graves si rien n’est fait. En outre, la faible démographie de l’Europe au contraire de celle de l’Afrique pourrait conduire à des flux migratoires très importants [2] que nous ne saurons intégrer. De ces phénomènes, le général fait un parallèle avec ce qu'il a connu au cours de sa carrière militaire, et notamment les horeurs de la guerre civile du Rwanda

Son analyse reposant sur des constructions personnelles, il est possible de ne pas être en accord sur tout, toutefois ses propositions valent vraiment le coup d’être étudiées. Déjà parce qu'elles sont plutôt originales dans notre paysage politique, ensuite parce que M. Tauzin commence à faire parler de lui.

La seconde partie de son livre s’intitule « les quatre piliers du redressement », il cible donc ce qui est pour lui essentiel pour l’avenir de la France. Il n’y a rien de véritablement révolutionnaire, rien que l’on puisse rejeter en bloc, il en ressort même un certain bon sens assez plaisant. Bien entendu, certaines idées peuvent choquer, mais elles sont pour moi très minoritaires. Succinctement, le général souhaite remettre l’Homme au centre du pays, et ce en refondant une véritable démocratie. Si je ne devais retenir qu’une seule proposition ce serait celle de l’État subsidiaire. Bien loin de rêver d’une centralisation à outrance, il propose au contraire de revenir aux fonctions régaliennes. Même si l’on peut regretter qu’il n’aille pas plus loin sur la question, il explique clairement que l’État devrait être réduit à son niveau normal afin de libérer les initiatives personnelles et de favoriser une démocratie directe et locale.

 

La dernière partie du livre présente « les grandes orientations d’une politique d’avenir ». Dans celle-ci, l'auteur détaille quels sont les buts et les orientations, à terme, de la politique mise en œuvre. Première priorité, et non des moindres : forger une nouvelle unité nationale s’appuyant sur la population actuelle. Arguant que de nombreux idéologues rêvent soit d’une France blanche, soit d’une France métissée ; il insiste sur la nécessité de s’appuyer sur la France réelle pour construire l’avenir du pays. Enfin, l’auteur n’oublie pas de livrer ses idées sur l’économie. En lien avec l’État subsidiaire, il veut permettre à chacun de pouvoir travailler selon ses compétences et donc d’entreprendre. 

Si l’analyse livrée par le général dans son livre n’est pas extrêmement creusée, elle reste claire et précise. En effet, il explique qu’il se positionne comme un président et non comme un ministre. Ainsi, les détails poussés des propositions ne l’intéressent aucunement, il sait seulement où il veut aller. En outre, il laisse entendre dans quelques entretiens qu'il est bien entouré et qu'il a pu forger une équipe expérimentée. Bien que l’on ne connaisse pas beaucoup cet homme, il me semble intéressant de le suivre et de voir quelle direction il prendra dans le futur. Surtout qu’il a laissé entendre qu’il pourrait bien être candidat aux prochaines élections présidentielles ... Affaire à suivre donc. 

 

 

Louis Cherin. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.57/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 octobre 2015 21:13

    Que voulez vous faire dans une France vassalisée ?

    La priorité est de sortir de l’ UE, de l’ euro et de l’ OTAN, pour retrouver la souveraineté.
    Programme de Libération nationale de l’ UPR.


    • Sozenz 17 octobre 2015 18:14

      @Fifi Brind_acier
      Ce générale fera sortir de l Europe . ne vous en inquiétez pas .
      Que monsieur Asselineau contacte le Générale Didier Tauzin .


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 octobre 2015 22:19

      @Sozenz
      Il dit où qu’il faut sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50 ?


    • Sozenz 18 octobre 2015 00:36

      @Fifi Brind_acier
      ne serait ce pas une bonne occasion de faire poser la question par monsieur Asselineau ?
       smiley
      De toute façon c est le moment de faire lever les loups ( les masques ), et de faire afficher à chacune des personnalités se présentant un positionnement clair face à la volonté ou pas de sortir de L’UE et de l Otan .


    • soi même 18 octobre 2015 02:02

      @Fifi Brind_acier, comme d’habitude vous faites meuf, bon c’est vrai vous avez à moitié raison, à moité tort, c’est vrai la France à besoin de retrouver un sens , une souveraineté, mais aussi autre chose que se passéisme nostalgique à comme ont été bien et prestigieux sous le général de Gaulle..
      Il serait grand temps de voir où Mr Asselineau ne répond pas aux nécessités de notre époque, d’ailleurs, il est pas le seul se brave général vit la la même le même travers de pensé.
      Sertes vous avec raison sur le sujet , ( priorité est de sortir de l’ UE, de l’ euro et de l’ OTAN, pour retrouver la souveraineté. ) l’ennui et que le lendemain du bal, c’est la bérézina.


    • Sozenz 18 octobre 2015 11:02

      @soi même
      mais aussi autre chose que se passéisme nostalgique à comme ont été bien et prestigieux sous le général de Gaulle

      nous pouvons avoir des aspirations sans être obligé de se mettre sous l étiquette de tel ou tel personnage de l histoire .
      il nous appartient de « rêver » notre monde , de se défaire des images anciennes pour rentrer dans de nouveaux horizons .
      ce qui n empêche pas de prendre les leçons de l histoire , nos expériences . *
      Nous le faisons tous les Jours dans nos vies
      Beaucoup se trompent entre nostalgie et apprentissage et réajustement de nos visions , de nos approches , de nos objectifs .
      Dès tout jeune lors durant nos études , ont nous fait apprendre à toujours rechercher des références anciennes : dans les dissertations .. et nous tombons tous dans ce piège d aller chercher à l extérieur ce qu il y a de cacher en nous .
      les écrits anciens ne sont que des points disséminés à droite a gauche avec des vérités et leurs erreur . tous avec leur partialité . la partialité est omniprésente ; car l ensemble de la vie ne peut exister dans un seul point .. ; ou groupe de points .
      donc tout cela pour dire qu ’ à l’ heure d aujourd’hui hui nous n avons pas encore reussi à réaliser un monde de paix . donc la nostalgie n a pas lieu d’être . mais l histoire passée a des indicateurs ... et il faut les prendre comme tels .
      Nous devons« rêver » un autre Monde


    • soi même 19 octobre 2015 15:33

      @Sozenz, nous avons plus à rêvé, nous avons à reprendre le sort de notre pays et cela passe pas une réappropriation par la base des pouvoirs institutionnels de la république..


    • Vipère Vipère 16 octobre 2015 23:25

      A L’auteur

      Il me plaît votre général. énormément. A vrai dire ce sont ses ambitions qui me plaisent. Et pas des moindres les ambitions affichées en tête de gondole : « mettre l’homme au centre »  ! en quatre cuillerées à pot, l’essentiel est dit et ne peut que capter l’intérêt de la lectrice, blasée que je suis, mais une incurable curieuse frisant la pathologie.

      Poussant la lecture plus avant, je note « les quatre piliers de redressement » ; Cela tombe sous le sens qu’il faille la redresser cette France, bien mal en point. Il n’a pas inventé l’eau chaude le Général ! Quand même ?

      « Les fonctions régaliennes » ? c’est bien, ça ne mange pas le pain des français.

       C’est après que ça se gâte...

      Excusez moi mon Général, je reviens...

       


      • Vipère Vipère 17 octobre 2015 09:16

         ... lorsque le Général parle de la nécessité de restaurer l’unité de la France, menacée par les communautarismes existants des premières vagues immigrées bien ancrées dans le pays, mais pas du insérées au noyau d’origine.

        Bien au contraire, ils revendiquent des mœurs et des coutumes différentes sur une terre où a dominé à l’origine la chrétienté, et où il subsiste encore un fort attachement de la population aux valeurs et rites chrétiens, même si le nombre de pratiquants a sensiblement diminué.

        Mais n’est-il pas trop tard, dès lors de parler d’unification de la France, face au nombre croissants de pratiquants musulmans qui exercent leurs préceptes religieux de manière voyante dans la sphère publique, par leurs femmes voilées, une « barrière » qui ne prête pas franchement les français, à engager la discussion avec ces femmes affichant de manière aussi ostentatoire leur religiosité, ayons le courage de le reconnaître.

        L’on assiste par ailleurs à un procès en sorcellerie d’une crèche, par les français eux mêmes, n’est-ce pas là un comble, lorsque sur les lieux publiques, tous les jours et partout, s’affichent toujours plus de foulards islamiques ? ....

        Retirer la crèche ? Oui. Et le retrait immédiat des foulards ! ...

         

         


      • Vipère Vipère 17 octobre 2015 10:03

        Que fera le Général TAUZIN face à la bataille symbolique de « la crèche et des foulards » en croissance exponentielle, des étendards qui préfigurent ce qui suivra immanquablement, à savoir le remplacement d’une population par une autre ? 

        La religion obéit en général à une logique, une seule, celle de la domination du plus grand nombre sur la minorité, à l’exception de la religion juive, mais c’est autre débat.

        Va t’il interdire les foulards, et stopper le mouvement conquérant, là où les politiciens ont légiféré distraitement sans prendre la mesure de l’ampleur du phénomène et de ses enjeux véritables ? ..

        Cependant, l’intérêt de cet inconnu du grand public qu’est le Généra TAUZIN, m’a poussé à en savoir un peu plus sur le personnage et j’ai écouté son exposé enregistré dans une vidéo, celle à laquelle tout un chacun peut accéder.

        Et...

         


      • Vipère Vipère 17 octobre 2015 17:10

        Et... outre les questions brûlantes sur la « crèche » et son versant « foulards islamiques » restées en suspens auxquelles lui seul peut répondre, on reste en carafe...

        Est-il obligatoire d’acheter le livre si l’on veut en savoir davantage, sur les stratégies révolutionnaires du nouveau «  liquidateur », des communautés installées en France pour n’en faire qu’une seule et belle nation ? 

         Un vague petit malaise me saisit lorsque je consulte la grille de salaires des officiers militaires de l’armée. Assurément le Général n’était pas dans le besoin, avec une solde entre 4 800 et 5 500 Euros, dans ce cas pourquoi un livre payant pour diffuser ses idées ?

         Enfin, le pompon, je découvre qu’en début de vidéo, le Général sollicite les dons des français, pour mener sa campagne politique en vue se présenter aux présidentielles.

        Il aime les pépettes des français, le Général TAUZIN, comme nos bons vieux énarques ! 

        Les électeurs connaissent la musique depuis le temps qu’on leur joue des couplets.

        De vous à moi, vous avez un projet à financer, la première démarche que vous faites est d’aller voir votre banquier ?  Les politiciens quant à eux préfèrent les dons. Rien à rembourser, on se fait même rembourser une deuxième fois par l’Etat. les dépenses de campagne. Mélenchon a fait pareil. 

        Et l’altruisme quand est- ce ? n’est pas le Général de Gaulle qui veut. 


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 octobre 2015 19:38

        @Vipère
        Il y a 10 millions de chômeurs, un agriculteur se suicide chaque jour, et tout ce qui intéresse, c’est le foulard ? Poutine est en train de régler le problème du foulard, il vous restera à vous occuper d’économie.


      • Corinne Colas Corinne Colas 17 octobre 2015 00:16

        Affaire à suivre oui... Certains emplis de préjugés n’ont pas envie de l’écouter au prétexte de l’uniforme, c’est bien dommage car le Général Tauzin est par ex plus « iconoclaste » qu’un Mélenchon en réalité et devrait mériter notre attention. Les ringards ne sont pas ceux que l’on croit...


        En ces temps de haute trahison, les gens sont tristes et se réfugient dans l’aigreur, le sentiment d’impuissance coupant les jambes. Pourtant, émergent des gens de conviction ayant bien compris qu’il fallait sortir de l’étiquette politique des uns et des autres, s’attacher plutôt aux actes en accord avec ce qui nous unit. Les difficiles discussions entre gens honnêtes débouchent toujours sur du positif. Alors, on peut rêver à un rassemblement où le Général Tauzin travaillerait main dans la main avec Mme Rivasi, Mr Lasalle, Mr Gadrey, Mr Cochet, Mr de Villepin ... et d’autres encore aux positions différentes sur des thèmes essentiels mais ayant tous en commun une idée précise de ce qu’est l’intégrité.

        Un minimum pour aider l’ambulance qui tente de se frayer un chemin ! Sur la civière, gît la France !

        • Sozenz 17 octobre 2015 18:10

          @Corinne Colas
          je ne suis pas militariste , et je trouve ce monsieur très droit .
          j ai eu plusieurs occasions de l écouter . il aime la France et le peuple. Et c est un serviteur.
           Et tout comme vous j’ aimerais que des personnes ayant les mêmes grandeurs puissent se rassembler . il y a vraiment moyen de faire quelque chose de Bon.
          Au moins procéder à un réajustement nécessaire et urgent de la situation .
          Ce serait bon pour la France , mais aussi bon pour les échanges avec les pays qui nous entourent tout en gardant notre « intégrité » .


        • Corinne Colas Corinne Colas 17 octobre 2015 00:33

          « C’est après que ça se gâte... »


          Bien que très fatiguée de ma journée, je ne résiste pas à la curiosité et ne demande qu’à m’instruire, je suis tout ouïe ! 

          J’ai l’impression que l’auteur de ce billet a fait une bonne analyse en écrivant : « Ainsi, les détails poussés des propositions ne l’intéressent aucunement, il sait seulement où il veut aller. »

          Nous sommes habitués au contraire et c’est le tort de la politique que de faire croire aux solutions en kit pré-vendues par les partis.

           smiley

          • Vipère Vipère 17 octobre 2015 17:24

            @Corinne Colas

            « Ainsi, les détails poussés des propositions ne l’intéressent aucunement, il sait seulement où il veut aller. »

            Pour sûr, qu’il sait où il veut aller, je regrette de saper vos espérances de l’homme providentiel, surgit comme Zorro « hors de nuit »...

            Mais, le moule d’où est surtout le Général de Gaulle est cassé.

            Je suis persuadée que vous avez fait le rapprochement avec le Général, l’autre et son « appel de Londres » à la France occupée.

            Ce Général ci, n’en veut qu’à nos pépettes !

             


          • Corinne Colas Corinne Colas 19 octobre 2015 01:21

            @Vipère
            « l’homme providentiel, surgit comme Zorro « hors de nuit » »


            Un ego surdimensionné permet de faire de la politique mais pas plus. Notre problème, c’est justement l’attente d’un « homme providentiel », cela encourage la passivité d’autant que chacun a le sien... Combien de trahisons encore pour que l’on comprenne ? Personnellement, je suis pour la coopération de toutes les bonnes volontés sans gourou auto-proclamé et en ne rejetant personne (l’affaire du Sulfoxaflor au parlement européen est un ex de scandale dernièrement). Lorsque tout le monde se rassemble autour d’un projet à l’échelle d’un quartier, d’un village ou d’une association quelconque, on ne vous demande pas pour qui vous voter, on vous demande de prendre des initiatives. A l’échelle d’un pays, ce devrait être identique.

          • Louis Cherin Louis Cherin 19 octobre 2015 11:32

            @Vipère

            Je ne connais pas beaucoup ce général, j’ai juste lu son livre et vu ses vidéos. Toutefois, il me semble impensable qu’un tel projet soit financé de A à Z par ses propres moyens et son équipe. C’est, je pense, pourquoi ils en appellent aux bonnes volontés. De toutes façons les médias et le système ne l’aideront pas à se faire connaître, il ne peut que compter sur le peuple. A voir par la suite s’il est prêt a renier le peuple pour rentrer dans le moule (d’où le titre de l’article), mais si tel n’est pas le cas, ça me parait normal d’appeler aux dons. 

          • devphil30 devphil30 17 octobre 2015 08:16

            Voila ce qu’il manque depuis 1968 , une volonté , une fermeté et l’envie de faire pour son pays et non pour des intérêts personnels.


            Si la solution pouvait venir d’un général d’armée , je dis oui et pourquoi pas car le passé à montré la qualité de gouvernement issu d’un général d’armée.

            L’établissement politique ne laissera pas passer celui qui pourrait rebâtir la France et faire apparaitre au grand jour les renoncements des politiques inféodées à Bruxelles et aux USA.

            Seule une action non démocratique peux rétablir la vraie démocratie 

            Philippe 

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 octobre 2015 19:41

              @devphil30
              La démocratie est liée à la souveraineté. Quand les décisions importantes sont prises par la Troïka et l’ OTAN, les citoyens peuvent bien voter pour qui ils veulent, cela ne changera rien du tout !
              Il faut se rassembler sur l’ essentiel : sortir de l’ UE par l’article 50, pas besoin de guerre civile.


            • fred.foyn Le p’tit Charles 17 octobre 2015 10:10

              (36 ans de métiers)...a se cacher derrière ses étoiles en obéissant aux casseur politiques...
              Si un jour quelqu’un m’offre son livre...il finira dans les chiottes...


              • non667 17 octobre 2015 14:16

                 foin de l’enfumage ! y a le feu ! le pen vite !


                • Emile Mourey Emile Mourey 17 octobre 2015 17:07

                  Je soutiens


                  • Yvance77 Yvance77 17 octobre 2015 18:00

                    C’est drôle quand E. Zemmour tient ce genre de discours c’est : « haro sur le baudet » ... là cela ne choque personne ou si peu !


                    • Parrhesia Parrhesia 23 octobre 2015 12:54

                      Afin de faire gagner du temps à tout le monde, puis-je faire respectueusement observer que si le général Tauzin devenait président de la République, il n’aurait le choix qu’entre deux solutions :

                      1) Faire une bouillie politique immangeable même pour les chats, et marcher droit dans l’axe Israélo-américain, comme tout le monde depuis quarante-cinq ans ! Ou…

                      2) Essayer de développer une politique socio-économique  H O N N Ê T E dans l’esprit d’une nouvelle Europe des Nations, et dans l’esprit du Marché Commun, comme l’a fait le général de Gaulle. Mais dans ce cas il se retrouvera immanquablement face à face à des « Petit-Clamart » et à un nouveau Mai 68 !

                      Car ainsi évolue la qualité moderne du « peuple français » !!!

                       

                      … >>> …ce qu’il a connu au cours de sa carrière militaire, et notamment les horreurs de la guerre civile du Rwanda…<<<

                      Il est clair que l’expérience ruandaise du général Tauzun lui serait grandement utile en cas de guerre civile sur « les restes » de la France.

                       Les mondialistes de tous poils n’ont-ils pas déjà fait tout ce qu’il fallait pour reconstituer dans l’hexagone la situation humaine prévalant en Afrique ???

                      Mais là, et même compte tenu de son expérience, croyez-moi, cela ne sera pas drôle !!!


                      • Jean 23 octobre 2015 20:00

                        Le Chili et la Grêce ont déja testé, pas de résultats concrets....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès