Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Une visite qui fait mal au porte-monnaie !

Une visite qui fait mal au porte-monnaie !

Selon le député Jean-Yves Le Déaut, la venue du président français aurait généré une perte économique de 2,35 millions d’euros à Nancy, ce qui aurait donc fait de ce déplacement l’un des plus coûteux pour le contribuable français, et surtout lorrain pour l’occasion.

Après deux heures passées au CHU de la cité ducale pour y défendre le nouveau modèle de gouvernance de l’hôpital, Nicolas Sarkozy s’est rendu à Velaine-en-Hayes, près de Toul, pour participer à une réunion politique en présence de 750 militants de son parti. Mais cette visite a de quoi figurer pour d’autres raisons encore dans le Guinness des records. En effet, cette « réunion politique camouflée en visite présidentielle » a entraîné un « record de confinement » pour les riverains consignés chez eux pendant plus de cinq heures, « un record d’embouteillages » dans le centre de Nancy et sur l’autoroute A 31, "bloquée pendant des heures » et enfin « un record de renforts policiers ». Que se passe-t-il donc, le président français aurait peur de se rendre en Lorraine ? En même temps, il faut dire qu’il a tellement gâtée notre belle province avec les restructurations militaires et l’affaire de Gandrange, que le peuple lorrain ne peut venir que l’applaudir et l’acclamer. Bravo. Si bien qu’on l’attend toujours (désespérément) en Moselle afin qu’il vienne enfin nous expliquer ses mesures iniques et prendre ses responsabilités. Malheureusement et comme par enchantement, sa visite est à chaque fois reportée ! Mais que voulez-vous, son agenda étant tellement surchargé, qu’il n’a guère le temps de venir pavoiser à Metz. Il préfère ainsi de temps à autre venir voir les copains de Nancy, qui, solidarité lorraine oblige, savent aussi le recevoir convenablement et comme il se doit, quand on voit le nombre impressionnant d’escouades policières. Si bien que notre député cité plus haut évalue à 200 000 euros le salaire du millier de CRS mobilisés pour l’occasion, à 150 000 euros le coût du voyage du président français, de sa suite et des compagnies de CRS, et à plus de deux millions d’euros la perte économique générée par le blocage pendant deux heures de 50 000 personnes. Bref, une affaire très rentable et très efficace pour au final ne brasser que de l’air. Encore si les autorités françaises avaient eu l’outrecuidance de nous installer une éolienne, on aurait presque fait fortune ! Enfin, face aux critiques exprimées par certains Nancéiens et à la colère des manifestants exaspérés et mis une nouvelle fois devant le fait accompli par le déploiement des forces de sécurité, la Direction Départementale de la Sécurité Publique (DDSP) de Meurthe-et-Moselle a précisé que le dispositif avait été programmé « afin de concilier les impératifs de sécurité liés à la venue du président français, mais également de maintenir au mieux les possibilités de déplacements habituels des usagers dans un contexte de manifestations ». On y croit tous.


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • patroc 16 mai 2009 09:09

     Bon article !.. Il fait çà partout notre prince vaillant mais pas téméraire.. Nous payons cher sa lâcheté !.. S’il assumait vraiment, comme il aime à le répéter, il prendrait quelques pompes sur la tronche, ce serait moins coûteux !.. Cà fait très dictature tout çà, non ?.. Moi, je trouve.. Allons voter alors, car c’est le seul moment où notre avis est pris en compte, notre seule possibilité de révolution dans une démocratie qui oublie ses racines.. Le pouvoir par les urnes, seule issue contre cette démocratie guerrière et répressive..


    • La Taverne des Poètes 16 mai 2009 10:12

      Fillon était en visite à Vannes hier ou avant-hier. Pareil : service d’ordre renforcé sur tout le trajet pour interdire le moindre passant de l’approcher même de loin, seuls les militants pouvant justifier d’une carte de l’UMP était autorisés à venir applaudir dans la foule.

      Liens :

      Le Télégramme

      Ouest France

      Démocratie en toc et bidonnée ! Mais bon , peu importe, c’est efficace puisque les listes UMP sont en tête dans les sondages même si les électeurs n’ont pas lu leur programme et ne connaissent parfois pas le nom de leur tête de liste. Les médias diront que l’accueil sur place a été chaleureux...

      Vive la Bretagne ! (je ne dis plus « vive la france ! »)


      • La Taverne des Poètes 16 mai 2009 10:13

        Et vive la Lorraine aussi !


      • franck2009 16 mai 2009 10:23

        Sarko en province , c’est un peu un pharaon égyptien qui se déplace de Thèbes à Tôd (Cité périphérique de cette capitale ). Amusant comment un monarque républicain, avec les moyens de transport actuels qui rapetissent l’hexagone à l’image d’un confetti sur la carte du monde, semble toujours plus éloigné des français. Je pense que dans sa voiture aux vitres blindées, il s’ennuie . Les gens qui le recoivent le font poliment. Autour des gardiens du temple s’agitent pour qu’aucun évenement ne vienne troubler la cérémonie d’accueil d’un chef d’Etat étranger dans son propre pays. Nous sommes loin de la désacralisation effectuée chez nos voisins scandinaves. Je dirais même que sous la cinquième , nous nous en éloignons à chaque quinquennat d’avantage. Plus le pays perd de son poids dans le concert des nations, plus son président prend de la hauteur, un peu comme ces pays africains qui n’existent pas en dehors des famines et des émeutes dont on nous informe, et dont les gouvernants sont traités à l’égal d’un empereur de droit divin. Sarko décidement n’est jamais dans le cadre. Trop petit pour arriver à l’épaule d’un Obama, trop haut perché pour être visible du commun de ses sujets.


        • Fergus fergus 16 mai 2009 11:31

          Bravo, BLE, pour cet article et la dénonciation d’une dérive scandaleuse à deux titres : parce qu’elle est anti-démocratique et parce qu’elle coûte effectivement des sommes faramineuses qui gagneraient, particulièrement en temps de crise, à être utilisées à meilleur escient.

          Une petite suggestion hors sujet pour faciliter la lecture : merci d’aérer vos textes en créant des paragraphes.


          • mandrier 16 mai 2009 11:54

            La visite de Fillon ?

            J’avais une invitation personnelle de l’UMP. Mais je n’ai pas de carte UMP parce que je suis un très vieux « Gaulliste » ( je considère que l’UMP n’est en rien « Gaulliste » !). Eh bien je n’ai même pas pu approcher !... J’ai même été éconduit très peu courtoisement !

            A Carnac, le vide avait même été fait ! Interdiction de circuler ! Les gens ont été purement et simplement virés ! Interdiction de circuler ou de se montrer ! 

            On est devenus quoi ? Qui ? C’est quoi ces « gens-là » ?

            J’ai personnellement le souvenir de visites du Général de Gaulle, où le peuple français était présent : il y avait acclamations, applaudissements, sifflets, cris, vociférations, des mères présentaient leur bébés ou leurs enfants !. C’était la liesse, ou la manf pour dire quelque chose : jamais l’indiférence. Le Général approchait la foule et il leur parlait ! Même aux braillards qui retiraient leur bérets pour parler avec le Général !

            Quand il passait en voiture dans les petits bleds, il s’arrêtait ne serait ce que quelque minutes et saluait toujours les maires enb tant que représentant du Peuple !...
            Le Général, on peut lui mettre sur le dos un certain nombres de choses, mais jamais il a refusé le contact.... Souvenez vous à Quimper , ou à Lorient.... La dernière fois qu’il est venu ! Même s’il y a eu des tirs de fusées, le peuple était là... Et sur la route il y avait du monde pour l’applaudir ! (Je le sais, j’y étais !...). Il faisait des discours et ca se terminait par une « Marseillaise » entonnée par le Général lui-même, même si le ton était parfois faux !

            Maintenant, ces dirigeants fuient le Peuple, parcequ’il en a peur en fait... En plus ils le méprisent ! Ce ne sont pas des chefs, mais des profiteurs....


            • La Taverne des Poètes 16 mai 2009 12:05

              Les journalistes aussi étaient interdits d’entrée de façon que le service de com’ puisse faire sa tambouille tranquillement pour les médias.


            • furio furio 16 mai 2009 13:49

              Remarquez le tour de france va bientôt passer par nos bonnes villes de France, accordéon, flon flon ; publicité, michelin et autres fleury michon ! !!! Imaginez le coût pour laisser pédaler 200 DOPES ( THG, EPO, Insuline Hormones de croissance, Modafinil nadralone, étiléfrine, Clenbutérol etrc.....poches de sang, etc.... ) et laisser une société ponctionner au passage quelques CENTAINES DE MILLIERS D’EUROS par VILLE ETAPE ! METZ heureusement je pense n’est pas ville étape sinon DEUX CALAMITES auraient pu s’abattre sur cette ville. talonetto et le TDF !!


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 16 mai 2009 14:48

                Le jour où il va venir dans ton village, il va d’abord tracer une autoroute depuis Paris pour y arriver...

                Et ça, juste pour un champs de maïs, ça coute combien ? http://www.dailymotion.com/video/x6jtrj_ogm-tout-ca-pour-un-putain-de-champ_news


                • yralim yralim 16 mai 2009 17:28

                  ’’L’arbitraire du pouvoir, non limité par les lois, son exercice au profit du gouvernant et hostile aux intérêts des gouvernés d’une part, et, d’autre part, la peur pour principe d’actions, peur du peuple ressenti par le gouvernant, peur du gouvernant éprouvée par le peuple - telles ont été, tout au long de notre tradition, les marques distinctives de la tyrannie."


                                                    Hannah Arendt



                  • Jordan Jordan 16 mai 2009 18:49

                    Il me souvient lors d’un petit séjour en France, je m’étais égaré du coté de Rambouillet. Je vis un couple se promener bras dessus bras dessous, et me décida de leur demander mon chemin, ils me renseignèrent avec gentillesse. Mon accent les rendit curieux, nous entamâmes une discutions des plus cordiale, sur plusieurs sujets. Quand finalement j’appris que le monsieur était le président de la république française. M. Pompidou et sa femme. Repartant je regardais dans mon rétroviseur, ils me saluaient de la main, c’est ce qui m’avais le plus touché. Ils continuèrent leur petite promenade.
                    A vous lire il semble qu’il soit impossible d’avoir ce genre d’aventure avec Sarkozy. Les incultes ne sont grands que face a eux même.


                    • veilchen veilchen 16 mai 2009 22:00

                      Il avait peut être peur des étudiants de la fac de lettres-poubelle encore bloquée smiley


                      • moebius 16 mai 2009 23:59

                         Il paraitrait qu’il mange des enfants à son petit déjeuner..il les trempe dans son café au lait... tout les matins... avec un yaourt... nature...il paraitrait que c’est bon ! 


                        • moebius 17 mai 2009 00:00

                           courrez plus vite...ils paraitrait qu’ils arrivent


                          • pissefroid pissefroid 17 mai 2009 12:44

                            Quand ceux qui gouvernent, ont peur du peuple, la dictature n’est pas loin !


                            • patroc 18 mai 2009 11:01

                               Et quand le peuple a peur des gouvernants, c’est la dictature !..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès