Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Université d’été du PS : les six enseignements à retenir

Université d’été du PS : les six enseignements à retenir

Le parti socialiste dit sortir renforcé de ses universités d’été 2011. Au constat des six enseignements à en tirer la réalité semble un tant soit peu plus ambivalente et risquée pour le parti. 

Closes ce dimanche soir les universités d’été du PS qui se sont tenues à la Rochelle abondent en enseignements quant à l’avenir du parti.

A tout bien considérer ils sont au nombre de six :

1)  La proximité idéologique entre François Hollande et Martine Aubry allant en se confirmant ; et ce malgré les postures d’apparence, inhibe chacun d’entre eux. En effet il semble que toute parole de l’un au sujet de l’autre fasse encourir à chacun d’eux le risque de son propre défaut de crédibilité. Preuve d’un débat interne au parti qu’on a tout intérêt à circonscrire, au moins pour François Hollande. Vu son retard en intention de vote Aubry le souhaite moins.

2) A l’avenir les deux favoris adopteront la posture qui va avec ce premier point. François Hollande a commencé à s’afficher en mitterrandien mimétique lorsqu’il cherche à s’élever au dessus de la mêlée tout en faisant implicitement campagne sur le fait qu’il peut être celui qui battra Nicolas Sarkozy. Martine Aubry, elle, dit souhaiter « changer la société » sans trop y mettre plus de précisions. Invocation rappelant le « changer d’avenir » dentant par laquelle elle tente d’enclencher la dynamique qui lui permettrait de définitivement lancer sa candidature ; après son annonce ratée du 28 juin et l’éclipse qui fut longtemps la sienne derrière DSK.

3) Ségolène Royal a certainement raison de faire montre de la plus déconcertante des certitudes quant à ses chances réelles de l’emporter. Déjà parce qu’en politique la prime va souvent aux plus combattifs, ensuite parce qu’elle sera, très probablement, la faiseuse de roi. En effet une Royal au dessus des 13 à 14% décidera, certainement, de l’issue finale de la primaire.

4)  En revanche les autres outsiders semblent définitivement largués. Car triste enseignement de ces universités d’été : les candidats les plus singuliers sont ceux qui ont le moins de chance de l’emporter. Preuve de deux choses. Tout d’abord d’un parti à la ligne idéologique implicite sur laquelle naviguent les trois premiers des sondages, et ce au risque d’un débat d’apparence à venir. Ensuite se pose la question du véritable statut idéologique d’Arnaud Montebourg et De Manuel Valls. Michel Onfray a ainsi certainement raison d’affirmer que le premier est le « seul candidat socialiste » engagé dans cette primaire, tout en jugeant le second déjà bien trop déporté vers sa droite pour réellement pouvoir apparaitre pour tel. Quant à la candidature de Jean-Michel Baylet ne confine-t-elle pas au symbole ?

5) Vu l’état de proximité programmatique entre les trois favoris la décision quant à ce qui les dissociera pourrait venir de l’extérieur, en particulier d’éventuels ralliements d’entre-deux-tours de présidentielle. Le front de gauche est ici à regarder. La préférence avouée de Jean-Luc Mélenchon pour Martine Aubry lors des universités d’été du front de gauche à Grenoble apparaissant comme une spécificité de la candidature Aubry.

6)  La page DSK semble bel et bien tournée au PS, au moins pour le moment. Preuve en est cette initiative commerciale en forme d’acte manqué. Il était possible lors de ces universités d’été d’acheter une biographie de Dominique Strauss-Khan, comme tout bon militant l’a, un jour, fait pour Jaurès, Mayer, Blum ou Mitterrand. 

Bref autant de constats pour une conclusion regrettable : on est encore loin au PS du parti en ordre de marche près pour la bataille et le débat sans tabou ni réticences.

Mais en est-il possible autrement sachant qu’au sein de tous les partis existent des rivalités, d’autant plus exacerbées que l’on sent s’approcher le moment des prochaines élections.

http://www.lepoint.fr/politique/parti-pris/29-08-2011-primaire-ps-valls-montebourg-le-seul-duel-qui-vaille-29-08-2011-1367406_222.php

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/186735 ;ps-l-universite-d-ete-parasitee-par-la-campagne-des-primaires.html
 
http://www.rfi.fr/france/20110828-ombre-portee-dsk-le-parti-socialiste
 
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/le-ps-a-la-rochelle/20110824.OBS9078/lutte-des-places-a-l-universite-d-ete-du-ps.html
 
http://www.lemonde.fr/primaire-parti-socialiste/article/2011/08/26/depuis-la-savoie-jean-luc-melenchon-raille-l-ambiance-de-l-universite-d-ete-du-ps_1564079_1471072.html
 

Grégory VUIBOUT le 29-08-2011


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • kiouty 30 août 2011 10:19


    Le parti socialiste dit sortir renforcé de ses universités d’été 2011.

    Ah ben si ils le disent...

    Martine Aubry, elle, dit souhaiter « changer la société »

    Génial on est sauvés !

    Mais en est-il possible autrement sachant qu’au sein de tous les partis existent des rivalités,

    [ Mode Roselyne Bachelot ] Ah boooooooooooon ????  [ FIN Mode Roselyne Bachelot ]

    Au fait, je fais une dédicace à Manuel-Valls-le-Super-Gauchiste en passant ! (si si il a dit sur rue89 qu’il était de gauche !!!!!!)


    • interlibre 30 août 2011 10:34

      Personnellement je rêve d’une primaire ou les 2 favoris des sondages sautent. Au revoir les Fromages, ça me ferait vraiment plaisir et on pourrait voir ce qu’est réellement le PS avec le tollé que ça provoquerai ainsi le PS évoluerai ou disparaîtrai.

      Et les journalistes en général, arrêtez de faire des articles en prenant en compte les sondages. Les sondages sont des opérations de propagande manipulatrice. Vous devriez le savoir depuis le temps qu’on nous entube avec. Dernier exemple en date Hulot qui devait être la taupe de TF1, pardon le champion d’EELV.

      • joelim joelim 30 août 2011 17:06

        Moi aussi. Et si c’était utile je prierais !

        Mais pour que le rêve rejoigne la réalité il faut voter à la primaire. D’ailleurs une primaire de parti c’est bien plus sain que le stalinisme en vogue chez le concurrent de la boutique d’en face... Je ne vois donc aucune raison de la boycotter. 

      • Roosevelt_vs_Keynes 30 août 2011 12:07

        Ce que les médias ne diront pas (encore).

        Par Karel Vereycken

        29 août 2011 (Nouvelle Solidarité) — Comme nos envoyés ont pu le constater in vivo à l’Université d’été du Parti socialiste à La Rochelle, plus un seul socialiste n’ose désormais sortir de chez lui sans se draper dans « la » réforme bancaire qu’encore il y a un an personne, à part Solidarité & Progrès et Jacques Cheminade, mettait au centre de la bataille contre la « finance folle » : celle d’un retour à la loi Glass-Steagall imposée par Franklin Roosevelt en 1933.


      • LE CHAT LE CHAT 30 août 2011 15:53

        ils font la hola comme s’ils avaient déjà gagné , ils feraient mieux de faire la danse des canards !


        • le journal de personne le journal de personne 1er septembre 2011 18:58

          Les couleuvres politiques

          On m’a demandé en haut lieu de peindre... ou de dépeindre notre paysage politique d’aujourd’hui...

          En premier, le grand Bleu, ni turquoise, ni gris ardoise... mais bleu
          l’océan qui désire tout submerger... reprendre les terres que les hommes n’ont pas su exploiter.
          C’est la vague qui voudrait nous laver de la tête aux pieds et nous débarrasser de toutes les impuretés.
          Il faut que tout change, pour qu’on redevienne les mêmes que nous-mêmes...
          pour qu’on revienne au même avec cette eau originelle...
          seule capable d’étancher notre soif du berceau jusqu’au tombeau.

          http://www.lejournaldepersonne.com/2011/09/les-couleuvres/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès