Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Valls à contrepied et à contretemps

Valls à contrepied et à contretemps

Un carton jaune révélateur de l’opinion publique

Il n’a pas pu rester droit dans ses crampons. Le psycho-rigide exalté a dû faire marche arrière tout penaud. Il en a, parait-il, beaucoup souffert.

Il aurait quand même dû savoir que les médias ne veulent pas informer mais faire du buzz. Cela étant, il est certain qu’il s’est payé un petit plaisir de supporter de Barcelone aux frais de l’État. En passant, il a fait plaisir à ses enfants et à son chauvinisme catalan. Comme diraient les franco algériens, dis moi qui tu supportes, je te dirai où penche ton patriotisme ! ;

Mais un premier ministre a tout de même le droit d’utiliser un jet gouvernemental et le vol de ses enfants n’a rien coûté, parait-il. Certes il s’est fait inviter par Michel Platini pour justifier le déplacement. Mais nos ministres ont toujours fait ça et bien pire. ;

Ce qui est intéressant c’est le carton jaune de l’opinion publique. La détestation des politiques est telle qu’on ne leur passe plus rien. C’est cela que Manuel Valls a sous-estimé et c’est sa seule vraie faute, une erreur d’appréciation et donc de communication par aveuglement politique. ;

Après avoir passé une rapide tête à Poitiers, dimanche matin, le premier ministre a regagné Paris dès le début d'après-midi pour assister à la finale des internationaux de France opposant le Suisse Stanislas Wawrinka au Serbe Novak Djokovic. Et oui c’est mieux de se pavaner à Roland Garros que de plancher pour un congrès insipide à Poitiers où le Ps n’a personne à arrêter. Les militants qui déjà n’aiment pas Valls ont détesté. Cette erreur là n’a pas été assez mise en avant. Il s’est encore plus coupé du PS. ;

Il en profite cependant pour revenir, au micro de BFM-TV, dont le traitement de l'info en spectacle permanent pose un problème déontologique, sur son aller-retour controversé de la veille : « Je travaille beaucoup, je m'engage beaucoup. Et puis de temps en temps, il y a aussi un moment de détente, même s'il y a de la tension et de la passion dans le sport », explique-t-il, précisant avoir « aussi voulu rencontrer Michel Platini » pour « parler de l'Euro 2016 ». On peut sourire tout de même. Platini ne l'a pas démenti malgré un embarras certain. ;

Le premier ministre laisse alors entendre qu'il est allé à Berlin pour le travail, certes, mais aussi par amour du sport. Une version que confirme aussi le secrétaire d'État aux Sports, Thierry Braillard, qui défend, lundi, sur France info, le lien particulier qui unit le premier ministre au FC Barcelone, qui a remporté la finale. ;

Se serait-il déplacé aux frais de l'État pour une équipe française ? Oui bien sûr car personne n’aurait pu le lui reprocher, mais peut-être aurait-il été moins motivé finalement. Jeudi, après six jours de polémique, Manuel Valls consent une inflexion. Depuis La Réunion, il annonce qu'il remboursera le voyage de ses enfants, évalué à 2500 euros. « Il ne peut y avoir la moindre place pour le doute. Si c'était à refaire, je ne le referais pas », ajoute-t-il. Mais, là encore, le message est trouble. Car pourquoi rembourser ce qui ne coûtait rien ? Quant au Président, il serait furieux. ;

Manuel Valls ne sera pas mis sur le banc de touche mais ce faux pas du capitaine, suivi d’un carton jaune mérité ou pas, peu importe dans notre médiacratie, affaiblit une équipe déjà en grande méforme.


Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 11 juin 2015 18:24

    « ... le Suisse Stanislas Wawrinka... »



    ... de mère allemande et de père polonais.


    « Se serait-il déplacé aux frais de l’État pour une équipe française ? »


    Ce n’est pas cela, la question à poser, mais « Se serait-il déplacé aux frais de l’État pour une équipe anglaise ? », parce qu’il me paraît évident que c’est le Catalan Vals qui est allé soutenir l’équipe de sa communauté d’origine.

    • bernard29 bernard29 11 juin 2015 18:39

      L’équipe de France de football est dépitée et a perdu contre les mangeurs de frites.. Valls n’est pas venu. Voilà le résultat de la politique sportive de Valls. 

      C’est vrai que ce n’est l’oncle du premier ministre qui a inventé la Marseillaise. 


      • bernard bernard 12 juin 2015 08:00

        Comme dit dans le texte :


        « Car pourquoi rembourser ce qui ne coûtait rien ? »(sic)

        Y aurait-il un...léger doute...sur l’intégrité de manolo ?

        J’ai comme un...doute !

         smiley smiley 



        • straine straine 12 juin 2015 08:14
          Manuel Valls, comment tu élèves tes gosses ?

          En juin 1993, avant d’être confondu, un député socialiste et ancien ministre, Jacques Mellick, avait soutenu devant la Justice qu’il se trouvait dans le bureau de Bernard Tapie à Paris à une heure où un entraîneur disait dialoguer à Valenciennes avec Tapie qui lui proposait un petit arrangement fouteux.

          En juin 2015, Michel Platini soutient que la présence de Manuel Valls à un match de foot à Berlin répondait à une invitation qu’il lui avait faite pour une réunion ce jour-là, à cette heure-là, à cet endroit-là et pour parler de 2016.

          Comme dirait Aphatie refusant de croire en la culpabilité du ministre socialiste Jérôme Cahuzac : « Des prrreuves ! On veut des prrrreuves ! » (photocopie de l’invitation avec ordre du jour, agendas de Platini et Valls...).

          Pour l’heure, il semblerait que la réunion invoquée n’ait pas eu lieu et que Platini était à Paris, deux jours après l’escapade berlinoise de notre Premier ministre avec deux de ses enfants à qui il apprend la probité dans le service de la République et l’amour de la vérité.

          La pauvreté des arguments de Valls, Hollande, Sapin et autres solfériniens est consternante. Seuls peuvent y croire ceux dont Desproges (qui haïssait le foot) disait qu’ils ont un QI dont le chiffre ne dépasse pas celui de la température anale. Ou alors, il faut être encore et toujours électeur du PS (ce qui n’empêche pas).

          Théophraste R. (Chef du bureau des cartons rouges au GS).


          • fred.foyn Le p’tit Charles 12 juin 2015 08:57

            Qui dit politicien dit voyou...c’est pourtant facile de s’en rendre compte.. ?


            • fred.foyn Le p’tit Charles 12 juin 2015 09:32

              Par sa bêtise et son incompétence il vient de rater la marche de l’élysée...Un de moins pour 2017...


              • 6ber 6ber 12 juin 2015 10:08

                Ce type est prêt à toutes les lâchetés pour garder son fauteuil.
                Hier, fort de son autorité déléguée il frappait à tour de bras sur un comique, aujourd’hui il se met à genoux et demande pardon.
                C’est écœurant.


                • Ruut Ruut 12 juin 2015 15:34

                  En effet le gouvernement de gauche est tellement déconnecté de la réalité du peuple de France que leurs actions pour eux normales sont a des années lumières de ce que le peuple attend d’eux, de l’exemplarité.

                  Comment de mander aux sans dents de se serrer la ceinture alors que l’exemple la dessert, ce n’est pas sérieux, le pire est qu’ils ne s’en rendent même pas compte tellement ils sont déconnecté du peuple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

metamag.fr


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès