Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > #Valls : ce Javert qui casse du salarié

#Valls : ce Javert qui casse du salarié

Manuel Valls est, sans aucun doute possible, un redoutable casseur du salariat français. Pour ceux qui en douteraient, ou qui refuseraient d’admettre cette froide réalité en raison de leur proximité avec le parti social libéral dont Valls est un des membres essentiels, il suffit d’observer qui le ministre de l’intérieur a décidé de protéger, qui le ministre de l’intérieur a décidé de réprimer. Alors on comprend que le ministre de l’intérieur devient le bras armé des patrons du CAC 40 qui, pour des logiques financières, licencient, délocalisent et détruisent le tissu économique. Alors on comprend qu’il prend pour cible ceux qui cherchent à protéger l’outil de travail français, ces salariés, ces représentants syndicaux qui luttent contre la désindustrialisation du pays et qu’il devrait pourtant, en théorie, protéger, puisqu’il est de gauche. 

Mais plus question d’être de gauche pour le gouvernement que Manuel Valls défend avec ses compagnies de CRS. Seulement il ne faut pas que cela se voit. Il faut, coûte que coûte, faire durer l’illusion que François Hollande est un président qui fait la guerre à la finance, il faut entretenir coûte que coûte cette illusion selon laquelle Jean-marc Ayrault n’est pas le premier ministre de Laurence Parisot. Dès lors, il convient d’entretenir l’idée qu’il existe deux types de salariés, deux types de représentations syndicales. D’un côté les responsables qui acceptent l’accord Medef que le gouvernement entend faire valider par une assemblée aux ordres. De l’autre, les irresponsables, casseurs, voyous qui refusent d’entendre la raison de l’accord Medef.

Dans un premier temps, il faut marginaliser les luttes sociales et les syndicats en pointe de la défense du salariat. Ces luttes sont nécessairement violentes et le fruit d’hommes et de femmes extrémistes. Leur méthode est l’affrontement, pas la négociation. Sinon, ils auraient accepté un accord que seule Laurence Parisot qualifie d’historique. Et il l’est en vérité. Mais pour le grand patronat français qui pourra lancer des PSE sans contrôle, sans garde fou. 

imageAussi, l’envoi par dizaines de compagnies de sécurité pour faire face à des salariés désemparés par le chômage qui les guette n’a qu’un objectif. Les faire apparaitre comme bien plus menaçantsqu’ils ne le sont pour l’ordre social, par un simple effet de contraste. S’il est nécessaire d’envoyer des centaines de gardes mobiles pour canaliser des ouvriers, c’est bien la preuve qu’ils sont hystériques et prêts à tout casser. Les médias mordent à l’hameçon et dépêchent sur place des reporters spéciaux comme ils le feraient pour couvrir des scènes de guerre. Ensuite on gaze, on tire, on fait des victimes. C’est la preuve ultime qu’il fallait rétablir l’ordre.

Toujours par contraste, Valls, au nom de son gouvernement, infuse l’idée qu’il existe des syndicats responsables et sérieux. Car les lieux choisis pour “restaurer l’ordre” sont toujours des lieux où les syndicats impliqués dans la défense des salariés sont des organisations non signataires de l’accord Medef. Dans le collimateur, la CGT et FO.image Ainsi, les émissions TV et articles de journaux de dénigrement de la CGT ou de FO se multiplient. C’est bien connu, avec eux il est impossible de parler, il est impossible de discuter. Mieux, ou plutôt pire, ils défendent des luttes d’arrière garde préjudiciables à la modernisation de l’économie et à sa libéralisation, préjudiciables à la lutte contre le chômage. Ainsi, les responsables de la crise et du chômage finissent par être les représentants du salariat. Ainsi, les responsables du grand patronat n’y sont pour rien, ils modernisent. 

imageDès lors, l’échiquier est en place. En envoyant la force contre les salariés on défend “l’avenir et la modernité” contre une vision passée et obsolète de l’économie. Et la modernisation ça produit inévitablement des dégâts collatérraux qu’il faut admettre. Le grand patronat, son accord et ses alliés protègent l’outil de travail, les vieux syndicats le détruisent. La mécanique est limpide. Elle est surtout révélatrice de ce qu’est la réelle nature du gouvernement Ayrault sous la présidence Hollande : la conservation d’un système. En agitant la menace du désordre, le péril du chaos, on justifie l’utilisation de la police pour maintenir l’ordre. On entend ainsi soulever la réaction et ses forces dans le but de légitimer une violence radicale et injustifiable à l’encontre de salariés en lutte pour leurs emplois et leurs conditions de travail. Et tant pis si en jouant avec le feu certains périssent par le feu. L’histoire est vieille, aussi vieille que la révolution industrielle. En ce temps là, un socialiste aurait eu pour nom Jean Valjean. Aujourd’hui c’est un Javert.

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • frugeky 15 février 2013 10:03

    Arrêtons d’abord de les dire de gauche. La gauche est le camp qui défend les salariés face au patronat. Le PS est de la droite dure (ça y est je vais encore outrer Pelletier). Rappelons nous que Thiers était sur les barricades de 48 avant de massacrer les communards.


    • HELIOS HELIOS 15 février 2013 15:06

      Vous avez raison ! Valls socialiste ??? Ah, ah, ah...
      M Valls est un pro de la politique qui ne sait que vivre de ça.
      Il est socialiste aujourd’hui parceque la gauche est au pouvoir... demain il sera ce que la tendance au pouvoir sera.
      Rappelez vous que M Valls participe (et a participé) a au moins une reunion du groupe Bilderbgerg a Athenes.

      Tant que nous voterons pour les mêmes nous aurons la même poltique avec les mêmes resultats.
      Tous les commentateurs sont pareils... ils se plaignent tous, et au sortir des urnes, ce sont toujours les mêmes qui sont elus... posez la question chez vous, au boulot, partout, tout le monde se plaint....
      Où est le probleme ?... les gens mentent-ils ou les elections sont truquées... choisissez !

      En attendant, Valls agit...


    • subliminette subliminette 15 février 2013 10:23

      Arrêtons aussi d’appeler la CFDT, la CFTC etc...de syndicats de « travailleurs » ! Depuis longtemps ce ne sont plus les travailleurs qu’ils défendent.
      C comme collabos
      T comme traitres


      • frugeky 15 février 2013 10:32

        La Confédération des Fossoyeurs Du Travail remis à sa place dans une réunion d’entreprise qui illustre son rôle :

        Du coup, pour éviter de perdre la face, il s’en prend au représentant de la CFDT qui ne s’y attendait pas.

        « Vous ne me servez à rien », crache le directeur. L’autre est surpris. « Non, je n’ai plus besoin de vous. Vous ne me servez à rien. Vous n’avez même pas empêché que la grève ait lieu. Vous n’avez même pas sorti un tract pour critiquer la grève et l’arrêt des ateliers. à quoi servez-vous ? »

        http://www.cqfd-journal.org/Envies-de-meurtres

        C’est dans CQFD, le journal du chien rouge actuellement en difficultés financières et qui ne disposent pas de la générosité de l’Etat (on s’en serait douté) comme ceux-là http://www.bakchich.info/blogs/sebastien-fontenelle/il-serait-maintenant-plus-que-temps-que-franz-olivier-giesbert-se-decide-a-reduire-enfin-sa-depense...


      • subliminette subliminette 15 février 2013 12:02

        Frugeky,

        Merci pour le lien. Je ne connaissais pas CQFD


      • Traroth Traroth 15 février 2013 20:44

        Dans les commentaires de l’article de CQFD : « si un jour l’esclavage revenait, la CFDT saurait négocier le poids des chaines »


        Génial. La CFDT (et tout les syndicats « réformistes » - comprendre : vendus) résumée en une phrase !



      • TSS 15 février 2013 10:24

        La profusion des forces de l’ordre montre aussi le niveau de peur du GVT surtout depuis que

        les representants des diverses entreprises font bloc !

        dispersée la contestation etait relativement contrôlable mais maintenant qu’elle fait bloc le

        GVT s’affole.et a peur de l’effet tache d’huile... !!


        • jaja jaja 15 février 2013 10:57

          Depuis l’arrivée de la gauche et de Valls au gouvernement les CRS et gendarmes mobiles casqués, boucliers et matraques à la main sont placés au contact direct des premiers rangs des manifestants. Ce qui, comme à Rueil devant le siège de Goodyear ou à Stasbourg pour les Arcelor est vécu par les travailleurs, qui ne sont pas des criminels, comme une provocation et bien sûr cela génère des incidents.

          Je suis d’autant plus révulsé par l’odieuse mutilation de John David cet ouvrier belge qui a perdu un oeil à Strasbourg lors de la manifestation des Arcelor qu’il est interdit à la police de tirer en tir tendu à hauteur du visage ou/et à bout portant. Il faut exiger l’interdiction du flashball contre les manifestants. Flashball déja responsable de nombreuses mutilations dans ce pays... Et aussi exiger des forces dites de l’ordre qu’elles respectent la loi qu’elles bafouent allègrement comme le démontrent de nombreuses vidéos...

          Les flics disposent de bonbonnes de gaz qui empêchent les manifestants de les accrocher en corps à corps. Gaz qui même protégé par un masque est tout à fait insupportable et oblige à reculer pour aller chercher de l’air frais
          Mutiler un travailleur en lui tirant dessus en tir tendu ou au flashball est donc une volonté délibérée de blesser, un acte sadique. Le flic qui a tiré sur John doit être identifié et sévèrement condamné.

          Que ce soit un gouvernement de gauche qui nous ramène un Valls, nouveau Jules Moch au ministère de l’intérieur, n’a, hélas rien d’étonnant....

          soutenir John David :
          http://www.facebook.com/groups/292288647563259/


          • lisée 15 février 2013 11:28

            C’est un Javert qui ne risque pas de se repentir en se jetant dans la seine ! Bien trop content de lui.

            Lisée.


            • lebreton 15 février 2013 12:05

              le prochain 68 sera sanglant il y a mille fois plus de raison de se révolter aujourdhui ,hollande ferait bien de réfléchir ,pour bien des électeurs qui se sont exprimés ce n’est pas pour lui mais contre le porteur de talonnette sans foi ni loi , pauvre france !


              • germain 15 février 2013 13:45

                 pour « le mariage pour tous » les gens étaient dans la rue, ........mais pour Javert et sa bande qui casse les droits du salarié et le code du travail, (qui aura bientôt plus de page)........... aucuns appel à manifester, RIEN incroyable nous sommes fou complétement fou...
                .l’esclavage moderne s’installe profondément et durablement

                avec la bénédictions des médias véreux qui préfèrent les manif, le cheval a la place de la vache, les météorites........................


              • credohumanisme credohumanisme 15 février 2013 12:09

                La question est aussi de savoir si les travailleurs ont les syndicats qu’ils méritent.

                Y-a-t-il un problème avec la démocratie syndicale et sa représentativité ?

                Et une autre remarque pour la route : qui constitue le vrai prolétariat aujourd’hui ?
                Les employés de la SNCF, les enseignants, les dockers, les salariés des grandes entreprises de l’automobile ou bien les chômeurs, les vendeuses de la petite boutique du coin de la rue, la secrétaire de la petite entreprise, le précaire qui bosse 10 heures par semaine à la garderie de la commune, les télé-opérateurs ....

                N’y a-t-il pas une anomalie entre le bruitage médiatique de quelques centaines de suppression de poste (souvent sans licenciements ou avec de belles indemnités à la clef) et le silence dans lequel se déroule des dizaines de milliers de licenciements avec juste le minimum légal ?


                • LE CHAT LE CHAT 15 février 2013 14:28
                  En huit jours il pourrait y avoir 40 millions de travailleurs syndiqués !

                  il y a 40 millions de salariés en France ??????? 
                  m^me pas 23 millions , en fait !

                • LE CHAT LE CHAT 15 février 2013 14:31

                  et ça demande quoi ? téléphoner au syndicat de son choix et s’inscire.

                  MDR ! c’est comme les promesses de dons au téléthon maintenant ?


                • colza 15 février 2013 16:57

                  Complètement d’accord, Sampiero
                  Deux remarques, tout de même.
                  Les cotisations syndicales sont perçues comme une dépense inutile aux salariés, jusqu’à ce qu’ils aient un problème justifiant l’intervention d’un syndicat, et encore là, le syndicat doit intervenir tout de suite et gratuitement.
                  Les représentants syndicaux, du moins dans les entreprises où j’ai été, paraissent souvent plus préoccupés de leurs temps de délégation que de la défense des salariés.


                • manech42 manech42 17 février 2013 21:40

                  pour sampiero,


                  Le jour où le timbre syndical sera gratuit et que le chef de service sera syndiqué alors les adhésions afflueront, c’est ça le monde ouvrier d’aujourd’hui, rien a voir avec les anciens dont je fais partie qui connaissaient le mot solidarité et qui n’avaient pas peur de se mettre en grève pour défendre leur honneur de travailleur et assurer l’avenir de leurs enfants. Les jeunes d’aujourd’hui refusent de perdre une seule journée de salaire pour fait de grève car il faut payer le crédit du dernier i phone et son abonnement, son écran plat et économiser pour les vacances, pauvre France !

                • Mugiwara 15 février 2013 12:09

                  c’est valls strict (wall street)...


                  il faut supprimer la ville de vichy, déplacer sa population. 

                  • superyeti superyeti 15 février 2013 12:29

                    Le Parti Scélérat a peur des ouvriers et de la convergence des luttes, il fait tout pour que les mouvements de protestation soit tués dans l’œuf, l’ennemi pour le PS, ce n’est pas la finance mais bien les ouvriers qui relèvent la tête et veulent sauver leurs emplois.

                    Ça me rappelle les élections de 2012 en Grèce ou un certain François Hollande s’ inquiété plus du score élevé de Syriza (l’équivalent du FdG) que du pourcentage de l’aube dorée, parti néonazi grec.

                    Ce que je trouve bizarre, c’est que Valls et ses forces bleues n’aient même pas peur d’une bavure, ils cognent a s’en rompre la matraque sans aucun état d’âme, le risque est palpable (voir les manifs de Strasbourg ou du siège de Goodyear) il suffit d’une étincelle pour que ça parte en vrille, ou alors les débordements policiers sont intentionnelles et le gouvernement et sa main armée veulent en arriver au clash pour accuser le mouvement ouvrier d’être irresponsable et dangereux et interdire tout rassemblement de protestation.
                    Ce n’est qu’une hypothèse et j’espère me tromper, MAIS !!!!!!


                    • colza 15 février 2013 17:02

                      La réponse est peut-être contenue dans la Convention Européenne des Droits de l’Homme , en particulier dans l’alinéa c :
                      ARTICLE 2
                      Droit à la vie
                      1. Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La
                      mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, sauf en
                      exécution d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au
                      cas où le délit est puni de cette peine par la loi.
                      2. La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de
                      cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force
                      rendu absolument nécessaire :
                      a) pour assurer la défense de toute personne contre la
                      violence illégale ;
                      b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher
                      l’évasion d’une personne régulièrement détenue ;
                      c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.

                      http://www.echr.coe.int/NR/rdonlyres/086519A8-B57A-40F4-9E22-3E27564DBE86/0/Convention_FRA.pdf


                    • TSS 15 février 2013 13:16

                      « Les délégués syndicaux se battent partout dans les entreprises, mais en plus des patrons ils ont souvent contre eux de nombreux veaux salariés toujours prompts à aller du coté du manche. »

                      J’ai connu ça pendant mes 17 années de delegué syndical !


                      • mario mario 15 février 2013 14:03

                        sarkosy : valls c’est le meilleur des socialistes.... !

                        valls : je propose de changer le nom du parti socialiste.... !

                        la triste réalité c’est que la france est tres a droite . parce que il y a des cons et meme tres cons qui bien que ouvriers ou cadres moyen se croyent nanties alors qu’ils auraient tout a gagner d’etre de la vrais gauche .

                        la malipulation commence des l’école avec l’histoire falsifié et des livres de crétinisations ou nos plus jeunes planche des heures sur vercingirorix ou je ne sait quel druide abruti .

                        quasi rien sur la commune,ou le CNR ....

                         


                        • Pyrathome Pyrathome 15 février 2013 14:04

                          Vals n’a strictement rien à faire dans un gouvernement de gauche, de plus il ne représente rien au vu de sa prestation médiocre aux primaires...
                          C’est juste la honte de la gauche....


                          • olfe olfe 15 février 2013 16:33

                            Mais ... il n’est pas dans un gouvernement de gauche !!!


                          • Pyrathome Pyrathome 15 février 2013 22:52

                            Absolument vrai...... !!!
                            Ce qui veut dire que si c’était vraiment un gouvernement de gauche, jamais il aurait été ministre, de l’intérieur qui plus est.... smiley


                          • Jean-Louis CHARPAL 15 février 2013 15:44

                            Valls est un des spécimens les plus odieux de social-traître.

                            J’espère qu’un jour il paiera, très cher, le prix de ses trahisons.


                            • mortelune mortelune 15 février 2013 17:14

                              je vais rien dire contre D Valls il a une tête de mec qui prend note de l’adresse IP des contestataires. Pas envie d’être prise pour une terroriste.

                              Donc Dominique il est beau, il est brun et il a l’oeil doux. En plus il aime bien les ouvriers et quand il fait donner des coups c’est pour leur éducation. Petit il rêvait d’être socialiste, c’est pour dire la volonté qu’il avait de réussir. Bien sur il a ses humeurs alors pour se calmer il va voir le sang des taureaux couler dans les corridas. Il aime bien le sang Dominique même qu’au restaurant il commande toujours son steak bien saignant. Sa plus grande qualité c’est l’humilité, surtout depuis qu’il est sinistre, heu ! je veux dire ministre, ministre de l’intérieur. Avec lui faut pas avoir peur, faut juste travailler sans rien dire, il n’y a qu’à obéir. smiley



                              • olfe olfe 15 février 2013 17:19

                                Manuel ... Il s’appelle Manuel Valls !
                                Mais ça ne change rien à sa hargne ...


                              • alinea Alinea 15 février 2013 17:49

                                « sinistre », vous voulez dire « gauche » ? À gauche ou maladroit ? Il n’a pas l’air si mal à droite !


                              • aviso aviso 15 février 2013 17:30

                                Encore un bolchevique qui s’ignore !!!

                                Et qui n’a pas compris que tous les mardis la France emprunte plusieurs milliards d’Euros aux banques capitalo-libérales débridés a des taux très avantageux...


                                • mazig 15 février 2013 17:47

                                  Je prends le pari que le peu de sympathie dont a bénéficié le PS et qui lui a permis d’accéder au pouvoir est en train de fondre grace en très grande partie à Manuel VALLS. Que le PS se prépare à une hécatombe dès les prochaines échéances éléctorales .Ce parti ne pourra plus duper personne , moi le premier, tant que des gens comme Valls en font partie , et que sa politique n’est que la copie pale et baclée de celle de la droite archaique française.
                                  Valls est le contraire absolu du socialisme.


                                  • alinea Alinea 15 février 2013 17:48

                                    Vous êtes marrant vous ! Il faut bien les employer tous ces CRS, tous ces journaleux ; on ne va pas les payer à rien foutre ou bien les licencier ! Vous vous rendez compte, tous ces chômeurs qu’il faudrait indemniser ? Toutes « ces forces de l’ordre » déversées ça et là, à Notre-dame-des-landes ou à Paris, je ne suis pas sûre que ça passe inaperçu ; je ne suis pas sûre que l’illusion fonctionne. Le gouvernement doit déjà se sentir bien faible pour, si vite, en être là !


                                    • MARMOR 15 février 2013 18:17

                                      Manolo, pur produit de la politique. Il n’a jamais travaillé, comme son patron et TOUS ceux qui les entourent. En attendant, il est ministre et pas n’importe quel maroquin, l’interieur !! et le pouvoir faramineux que lui donne ce levier, croyez moi, il va savoir s’en servir !! il a de l’ambition le catalan ! Donc, Manolo, il vous emmerde, bande de chômeurs en puissance ! Lui, il aime l’ordre, son ordre. Et pour çà, il a la police, la gendarmerie, les RG, la DCRI et le reste ! tout çà aux ordres pour maintenir l’ordre ! Alors s’il faut inventer quelques dizaines de Mohamed Merah et quelques ouvriers fauteurs de troubles, il peut le faire !! La contestation oui, la chienlit non ! Arriba Espana et viva Franco !!


                                      • Christoff_M Christoff_M 15 février 2013 18:53

                                        Qu’attendre d’un président falot entouré d’une bande de parvenus infiltrés par les francs maçons du Grand Orient... le noyautage du PS avait commencé sous Mitterrand, avec Delors, Fabius et autres pour détruire la vraie « gauche » en France et en faire un parti européen ( à l’image des gouvernements Blair et autres) plutôt libéral et plutôt européaniste au détriment des intérêts du pays !!!

                                        Valls cadre tout à fait avec cela, sélectionné ds les « élites » en fait petit fonctionnaire sans réelle profondeur et bon gestionnaire qui applique des procédures venues d’en haut !!!

                                        Ce pouvoir socialiste qui a renié son âme pour obéir au capital et aux forces financières qui dirigent l’Europe actuelle constitue un allié précieux, les partis PS et UMP étant interchangeables pour faire croire aux naïfs qu’ils ont vraiment le choix !! le but étant de maintenir coute que coute l’Euro et l’Europe des fonds et des banques au service des architectes du mondialisme le plus néfaste...

                                        Étrange ressemblance entre Sarkozy il y a quelques années et le Valls actuel... idem pour ce gouvernement qui clame défendre l’ouvrier et qui obéit au dogme européen en cedant du terrain tous les jours aux groupes internationaux et renégociant à la baisse les droits des employés et des ouvriers ( voir affaires Continental, Arcelor, le secteur automobile, Petro^plus et tant d’autres à venir)...

                                        Nos pseudo élites méprisent le peuple depuis longtemps et surtout le trompe... rappelez vous Coluche qui nous disait « la droite elle te previent avant de t’enculer , la gauche (PS de Mitterrand à l’époque, elle fait la meme chose sans te prévenir et elle t’encule par derrière)...

                                        Reveillez vous pauvres français avant de tous vous faire enculer par un gouvernement qui se dit de gauche et qui est le meilleur allié des grands patrons, des libéraux européens et des mondialistes du NOM en général...

                                        Le pouvoir et les grandes écoles n’ont toujours eu que du mépris pour les classes populaires, ce n’est pas nouveau !!! certains verront à la longue qu’ils sont pire que les curés d’un autre age ( qu’ils ont toujours voulu diaboliser en bon franc maçons) qu’ils utilisent les beaux discours, la morale, la transparence et tous les blalblas, pour justifier leur action qui est avant tout de continuer l’opération de destruction de l’industrie et de l’agriculture de ce pays...

                                        Avec des ministres qui n’ont jamais mis un pied dans une usine ou une bouse nous sommes mal barré !!! je me rappelle toujours du cas Peillon, à l’époque couvrant la campagne de Royal en province et trouvant que Ségolène passait trop de temps a serrer la main de »bouseux"...
                                        Vous avez la un résumé de ce que pense une certaine élite socialiste très citadine du peuple !!!
                                        (voir le film de Moati sur le Off et la préparation des candidats pour les elections de 2007).


                                        • Christoff_M Christoff_M 15 février 2013 19:00

                                          L’armée recrute 10000 personnes depuis l’opération au Mali... tout cela sous un gouvernement de gauche avec une crise et un chômage bien entretenu !!!

                                          Ce qui sont éclairés comprendront ce qui se passe réellement dans ce pays et à quel jeu mondialiste jouent réellement les autorités de ce pays ( voir des faits comparables sous Bush fils avec déclenchement de conflits programmés et recrutement dans les villes de province, démarchage dans les lycées et les facs de pros de la com de l’armée américaine, l’ Amérique d’alors ayant un fort chômage qui baisse comme par miracle apres l’annonce du retrait des troupes sous Obama...).


                                        • bigglop bigglop 16 février 2013 00:12

                                          @Christoff, ce recrutement de 10 000 hommes/femmes est considéré comme « des emplois d’avenir »


                                        • Mugiwara 15 février 2013 22:02

                                          dommage que les syndicalistes soient vus comme des pestiférés dans les entreprises. pas grave, continuons. 


                                          je reconnais que la position officielle des instances dirigeantes à la CGT est quelque peu difficile à tenir. ne pas aller vers la CFDT, ni vers les syndicats plus extrêmes que SUD... 

                                          Penser que Fillon et Copé soient en train de critiquer la politique économique du gouvernement... c’est à pleurer de rire... seraient ils devenus des gauchistes ??? 

                                          de toutes les façons, il y a bien une erreur d’appréciation au plus haut niveau sur la conduite à tenir... quand je pense que les généraux se disent généraux, là aussi, c’est à pleurer de rire ... 

                                          pas étonnant que Pétain n’ait pas trouvé mieux que d’être maréchal pour compenser son incapacité à gagner, ne serait ce que la moindre bataille ... même les américains sont en train de se perdre militairement parlant, même s’ils sont supérieurs dans ce domaine... quand c’est géré par des nuls ... on obtient des résultats nuls, what else ??? 

                                          la politique d’extrême droite est une politique à courte vue, une politique qui ne fonctionne que quand elle n’est jamais au pouvoir et surtout que sur quelques années... même pas dix ans... 

                                          Obama a bien eu raison de retirer ses troupes, espérons que l’armée afghane saura bien s’y prendre par la suite. 

                                          ah ouais, j’oubliais encore un truc : c’est l’histoire d’un mec qui m’a dit que le monde ne devrait pas connaître le nombre de population moindre qu’avant. grosso modo si on est 7 ou 9 milliards, il est en fait strictement interdit de descendre en dessous... 

                                          à charge donc pour les gouvernants de bien gérer son capital humain... ne pas trop employer les machines, ce serait un bon début... sauf dans le cas d’une pénurie de main d’oeuvre... si vous savez faire 1+1 = 2, vous comprendriez ... 

                                          la dame NKM à paris, je dis oui, mais pas avant une dizaine d’années, je vote Hidalgo, malheureusement, il reste encore du taf à faire... un grand paris, avec plusieurs centre ville, chacun qui soit bien animé et considéré, des parcs gigantesques comme celui du 19è en face de la mairie du même arrondissement ou celui des tuileries, etc ... une ville à l’image des communes Françaises, avec de la verdure. je serais pas contre que paris transforme les villes périphériques, en proche banlieue, pour en faire de nouveaux arrondissements.
                                          pourquoi ? parce que quand on voit à quel point on s’arrache  l’immo parisien (je ne parle pas seulement que de maintenant, mais aussi pour plus tard) dans le monde entier, il serait judicieux que Paris s’élargisse. 


                                          • Mugiwara 4 mars 2013 21:45

                                            une nouvelle évolution : pour diminuer la population, il faut que celle ci puisse quitter avec un sentiment disons positif de ce monde. 


                                          • A. Nonyme A. Nonyme 15 février 2013 22:57

                                            "ceux qui cherchent à protéger l’outil de travail français, ces salariés, ces représentants syndicaux qui luttent contre la désindustrialisation du pays..."

                                            Mouahahaha vous en avez d’autres des comme ça ? Des syndicats ultra minoritaires qui ne représentent qu’eux même et qui s’arque-boutent sur le peu de crédibilité qui leur reste !

                                            A part scier la branche sur laquelle ils sont assis, se tirer dans les pattes (voir le syndicat du livre qui débranche la perfusion de quotidiens à l’agonie, ou la CGT qui dégage une offre de reprise pour Goodyear - ils ont l’air malin maintenant - ou encore les sites de sidérurgie qui tirent chacun la couverture), ils branlent quoi ? Ah oui, pardon : salops de patrons ! Et après ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès