Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Valls, cris et hurlements

Valls, cris et hurlements

Olivier Falorni, ce socialiste devenu PRG après l’affaire de La Rochelle, avait donné un avis tranché, et tranchant, sur l’affaire du Falcon de Manuel Valls, encourageant le premier ministre à faire amende honorable afin de se débarrasser de ce bout de sparadrap, qui lui collera sinon pour longtemps.

Ce syndrome du sparadrap, utilisé à plusieurs reprises par le créateur de Tintin, mettant en scène le célèbre capitaine Haddock qui tente en vain de se débarrasser d’un petit sparadrap illustre bien la situation dans laquelle se trouve le chef du gouvernement. image

En faisant un rapprochement entre Valls et Sarközi, comparant « l’affaire du Fouquet’s » qui restera collé aux guêtres de l’ancien président pendant la totalité de son mandat, Falorni avait conseillé au 1er ministre de présenter au plus vite ses excuses pour cette faute, et de rembourser à l’état les frais du voyage en Falcon, d’autant que l’excuse présentée (une rencontre avec Platini), ne tenait pas, vu qu’étaient présents dans l’avion d’État, les deux enfants du premier ministre.

Voyant la tempête se lever, la polémique enfler, et pour calmer le jeu, Valls a finalement reconnu à demi-mot sa faute, et s’est engagé à rembourser le voyage de ses 2 enfants, soit 2500 €, somme fixée par la Cour des Comptes…(lien) mais la déclaration qu’il a fait à ce sujet montre que cette décision a été prise à contrecœur, contraint et quasi forcé, même s'il a affirmé : « si c’était à refaire, je ne le referais pas  ». lien

Las, alors qu’il pensait la polémique terminée, le premier ministre découvre que sa cote de popularité continue de baisser…

Le temps qu’il lui aura fallu pour prendre la seule décision possible est certainement la raison de ce désamour.

Et puis c’est l’occasion de tenter de découvrir le vrai visage de Manuel Valls.

C’est un article récent du « Point  » qui permet de lever le coin de ce voile. lien

Disons le tout net : Valls est un sanguin, un homme énervé, qui crie, voire qui hurle, ce qui ne facilite pas l’échange et n’encourage pas au dialogue, surtout quand on occupe la place de chef du gouvernement.

Citations : « depuis très longtemps, il crie pour se défouler. Quand je le vois, il hurle. il faut que ça sorte  » (un de ses amis)

Certains évoquent même la possibilité d’un burn-out, burn-out au sujet duquel l’un des membres de son gouvernement dit avec humour : « ce sera bientôt une maladie professionnelle, il aurait tort de s’en priver  ».

Qu’il soit énervé, ça fait peu de doutes, et dans les autres camps politiques, on ne se gène pas pour le lui faire savoir : de Sarközi (qui connait bien le sujet) à Philippot, en passant par quelques autres, chacun y va de son commentaire.

Le vice-président du parti d’extrême droite a récemment offert une boite de tranquillisants, en laissant à Emmanuel Macron le soin de la lui remettre, quand à l’ex-président, sa phrase (« quand je dis qu’il s’énerve un petit peu, c’est très en dessous de ma pensée »), lui a valu la réplique d’un sénateur socialiste : « il n’est pas très bien placé pour parler de gens énervés  ». lien

Pourtant ce n’est pas l’avis de Carlos da Silva, proche de Valls qui affirme : « il est serein, zen…  »… Ce qui reste a être prouvé. lien

Lorsque le scandale du voyage à Berlin est arrivé, le conseil des Ministres à l’unisson lui avait enjoint : «  arrête, rembourse, met fin à cette histoire. Mais il ne voulait rien entendre. il ne voulait pas avoir l’air de mettre un genou à terre face à des ennemis qu’il méprise  ».

L’un de ses proches en rajoute en coulisse en déclarant : «  il n’a pas compris que c’est la société française qui ne supporte plus le bon plaisir des puissants (…) il a pris la grosse tête. Pour faire le point sur mes dossiers, j’ai demandé un rendez-vous en tête a tête à Hollande et Valls. le secrétariat du Président m’a rappelé le lendemain. 3 semaines plus tard, toujours aucune nouvelle de celui du 1er Ministre » ajoute l’un de ses ministres.

Lors des séminaires voulus par le premier ministre, séminaires destinés à faire vivre le dialogue, l’un des participants a déclaré : « on n’a plus la parole. C’est Valls qui parle (…) nous, on ne nous demande plus notre avis  ».

Étrange conception de la démocratie…

Une posture qu’il prend régulièrement devrait aussi interroger le citoyen : il pointe un doigt menaçant vers ses interlocuteurs, et si on tente de décrypter cette attitude en utilisant les travaux de Joseph Messinger, il s’agit d’une attitude de mépris, classée par le scientifique dans la famille « pouvoir », et qu’il définit ainsi : « l’individu qui abuse de son index pour embrocher son interlocuteur affiche toujours son besoin d’écraser les autres, se comportant comme un prédateur parvenu  ». photo

Nous voila fixés…

Les colères de Valls vont bientôt entrer dans la légende : en mars 2014, il s’en était pris à un pompier qui avait refusé de lui serrer la main lors de son passage à Grenoble et lui avait déclaré, furieux : « Quand on refuse de serrer la main à une personne, c’est qu’on a perdu ses valeurs (…) vous n’êtes pas un gamin, vous exercez des responsabilités ». lien

Personne n’a oublié non plus le savon monumental qu’il a passé à Gérald Darmanin qui dénonçait les retards de paiement des retraites : « ce n’est ni la jeunesse, ni la campagne électorale, ni le combat politique, qui doivent vous permettre de tenir de tels propos et nous ne le permettrons jamais ». lien

Le journaliste écrivain Nicolas Gauthier en fait un portrait assez cruel : « le sourcil ombrageux, manière hidalgo de foire de village. Et le coup de menton, surtout. Viril, presque mussolinien, même si la comparaison n’est pas forcément flatteuse, eu égard au respect à la mémoire du défunt Duce. Bref, Manuel Valls, c’est le total look, un peu comme les voyous mis en scène par Quentin Tarentino dans Reservoir Dogs »

Rappelant que « les canaillous du FN » l’avait affublé du surnom d’Adolfo Ramirez, le gestapiste hystérique incarné par Gérard Jugnot dans le film de Jean-Marie PoiretPapy fait de la résistance, le journaliste continue son portrait : «  il a les fils qui se touchent grave dans la tête, l’espingouin de Matignon (…) Valls n’est qu’un cri. Un cri dans la nuit. Contre la haine, l’injustice et la mort qui tue. Un cri, on vous dit. Qui vient de l’intérieur, un peu comme le voisin de palier qui s’est coincé le bigorneau dans la porte du frigo et qui réveille tout l’étage à point d’heure. Ah Manuel, c’est qu’il est beau, quand il crie, on dirait un toréro devant un Playmobil…

Dans cette foule hululante, autre sublime sortie sur l’islamo-populisme, évidemment sortie avec tout ce qu’il faut de mise en scène, ambiance hussard juché sur un cheval de bois et brandissant un pistolet à bouchon  ». lien

Pour Eloïse Gloria, s’exprimant dans « Boulevard Voltaire », Manuel Valls « hurle comme un enfant roi, semblant perdre le contrôle dans une Assemblée Nationale devenue scène de théâtre d’une pitoyable bouffonnerie, ridiculisant la fonction même de 1er ministre  ».

Lançant avec audace : « il est temps que dans ce pays il y ait un débat ! », juste après avoir imposé un 49-3, il s’enorgueillit de défendre les « valeurs de la République » (…) et de lutter contre la pauvreté avec la maestria que l’on sait : 8 millions de pauvres, 6 millions de chômeurs

Elle poursuit : « on se frotte les yeux devant cet histrionisme dictatorial, ce cabotinage émotionnel, cet égrenage de poncifs, dont les boursoufflures ne suffisent plus à colmater les brèches d’un discours sans idée et sans vision ». lien

Le voila habillé pour l’été.

Et puis, lors de la tragédie de janvier 2015, n’avait-il pas appelé les français à crier leur haine ? lien

Alors il boxe pour évacuer cette violence, cette perpétuelle envie de crier, mais n’y a-t-il pas d’autres solutions ? Le yoga peut-être…

S’il faut en croire son coach dans ce sport, Michel Hernandez, depuis 2010, à raison de 2 fois par semaine, il boxe pendant une heure, séance intangible dont il ne peut se passer.

« C’est devenu un besoin et une condition d’équilibre, quand je suis un peu à côté de moi-même », a déclaré le 1er ministrelien

Philippe Franceshi, consultant en sécurité, pourrait apporter le mot de la fin, car si Valls raconte « sa peur de voir la France se fracasser contre le Front National », ce sont peut-être au fond aujourd’hui les français qui ont peur de Manuel Vallslien

Mais si, finalement, on peut être rassurés que le premier personnage de l’état soit manifestement plus placide, apparemment plus débonnaire, et que c’est lui qui a la mallette nucléaire, ne faut-il pas s’inquiéter que son gouvernement soit dirigé par un homme habité constamment par la colère, voire la violence ?

En tout cas, pour sa part, le 1er ministre, qui en voit de toutes les colères, n’entend rien changer : « je ne vais pas changer de personnalité, ni mon caractère » a-t-il assuré récemment. lien

Pour un homme qui voulait changer le nom du P.S, en le baptisant « les progressistes », il n’est manifestement pas décidé d’en faire. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « le fou est l’échelle du sage  ».

L’image illustrant l’article vient de reflets.info

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Une France mal à droite

Des sans-culottes aux sans-dents

Gouverner, c’est pleuvoir

le bras d’honneur hollandais

La jolie vie des parle menteurs

Hollande, terre de mirage

Hollande, le futur louis XVI

Le désamour citoyen

La victoire des délinquants

Des sous et des déçus

De Woerth à Cahuzac

On a marché sur la thune

La France avance avec une canne

L’un promet, l’autre agit

La droite en rêvait, Hollande l’a fait

Le changement, ce n’est pas tout de suite

Le poisson d’avril hollandais

En marche pour une 6ème

Un président tétanisé

La taxe carbonisée

La retraite au flamby

Qui Hollande trompe-t-il vraiment

Hollande, un pays au plus bas

Des sous et des déçus

La sauce hollandaise ne prend pas

L’improbable révolte des sans

Qu’est-ce qui cloche ?

Monsieur « Plan Plan »

Je n’aime pas les riches

Faire sauter la banque


Moyenne des avis sur cet article :  4.42/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 26 juin 2015 08:50

    Les gens mal élevés ont pris le pouvoir. Rien d’étonnant puisque les manifestations les plus violentes sont toujours faites par ceux qui veulent garder leurs privilèges.


    • Gabriel Gabriel 26 juin 2015 09:14

      Pour le petit Godillot je préconise pendant un mois la posologie suivante :

      Amitriptyline jusqu’à 150 mg en 3 prises (Matin, midi, soir) puis de la Clomipramine jusqu’à 150 mg en 2 prises (Matin, soir) avec de l’Imipramine jusqu’à 200 mg par jour en 3 prises (Matin, midi, soir) et enfin de la Nortriptyline jusqu’à 150 mg en une seule prise le matin à jeun avant les urines. Si après ce traitement l’entourage du malade ne perçoit aucune amélioration, contacter d’urgence le centre pour détraqués mentaux le plus proche de son domicile en indiquant les mesure du patient afin que l’équipe médicale trouve une camisole de force à sa taille avec un immense espace pour y faire passer la tête du mégalomane… 


      • Le Poilu Le Poilu 28 juin 2015 12:54

        @Gabriel
        Meuh non, pas de chimie pour ce mini-Franco, trop cher et puis ça ferait encore des thunes pour BigPharma...
        Un gros pet’ d’herbe bien tassé le calmerait grave avec un p’tit Space Cake au goûter histoire de. On dit que c’est bon pour pour la tremblote du couillon...
        En plus, il verrait peut-être la Lumière ce fou furieux. Quoique là, j’ai des doutes...   smiley


      • soi même 26 juin 2015 09:14

        Quand l’on arrivé au strate de la bonne mauvaise foi, d’un écrivaillon qui soutenait Hollande pour un Fesse en aie , on obtient cela : https://www.youtube.com/watch?v=zzL2RmWFekw .....  smiley


        • howahkan howahkan Hotah 26 juin 2015 09:50

          Il est le + visible mais tres loin d’être une exception, il est même une norme...la gauche est morte : hourra ! mais la politique aussi : hourra...

          mais bon 80% vont continuer à aller voter....comme on se brosse les dents,sans même y penser.....

          voter c’est abandonner sa vie..pour la donner à un autre, qui s’en sert , au fond les politiques et gens de pouvoir ne font que suivre notre abandon global de nos vies....auraient t’ ils tort de se gêner ???

          je pense que non..........


          • Trelawney Trelawney 26 juin 2015 10:03

            Vals fait partie de la catégorie des « persévérants ». C’est avant tout un homme d’opinion et de conviction qui a besoin d’être reconnu pour la qualité de son travail et part en croisade dès qu’une personne ne partage pas son point de vue.

            Le problème est que s’il est arrivé à un poste élevé pour faire passer ses convictions, il ne peut pas ouvertement les exprimer sous peine de passer direct dans le camp des « Républicains ex UMP ».

            Et c’est tout là le paradoxe : il s’emporte souvent, mais pour ne rien dire. C’est le champion du monde de la langue de bois


            • doctorix doctorix 26 juin 2015 16:59

              @Trelawney

              Valls est un fou furieux, dangereux à cette place.
              A peu près aussi fêlé que pouvait l’être Sarko.
              Un homme de conviction ? Mais alors de convictions changeantes : sept minutes pour cerner cet inquiétant personnage.

            • Auxi 26 juin 2015 21:02

              @doctorix

              Valls est un fou furieux, dangereux à cette place.

              Exact, mais je ne peux pas le prendre. J’ai déjà Spartagugusse, Werner Laferier et Rocla. Vous connaissez la situation : sous-effectif chronique, moyens matériels dérisoires, locaux inadaptés… Vous m’en voyez navré, cher confrère.

            • doctorix doctorix 27 juin 2015 07:28

              @Auxi

              De toute façon, c’est incurable. Je ne vois que l’euthanasie, pour abréger nos souffrances.

            • Dom66 Dom66 28 juin 2015 00:03

              @Auxi

              Génial smiley


            • Yanleroc Yanleroc 26 juin 2015 10:19
              Bonjour Olivier,
               
                à le voir haranguer ses valets, on comprends vite que c de la graine de tyran !

              ça se voit comme le....

              les Chemtrails ds le ciel !!

              • olivier cabanel olivier cabanel 27 juin 2015 11:37

                @Yanleroc
                je partage totalement

                 smiley

              • fred.foyn Le p’tit Charles 26 juin 2015 10:25

                heu..le lendemain de son retour il disait qu’il referait la même chose...donc c’est forcé et con-tri qu’il reconnu sa « faute »...

                Remarquez..au départ il est stupide et sans référence au sein du gouvernement..un encombrant de plus grassement payé pour incompétence.. !

                • alinea alinea 26 juin 2015 10:47

                  Ce qui est bien chez nous, c’est qu’on a la liberté d’expression, à défaut d’avoir du poids sur la politique, on peut se défouler sur les caractères ; on dirait que l’important c’est : qu’ils fassent la politique qu’ils veulent, mais qu’ils se tiennent bien !
                  Or, c’est justement parce qu’ils font la politique qu’ils font qu’ils ne se tiennent pas bien !
                  Et pis un truc : 1250 euros le Paris/Munich !! Mazette !
                  En tout cas, si ce défouloir est encore autorisé c’est bien parce que cela nous fait nous tenir tranquilles !! Car enfin, pas beaucoup de désobéissance chez les râleurs !! smiley


                  • César Castique César Castique 26 juin 2015 10:54

                    « Et puis c’est l’occasion de tenter de découvrir le vrai visage de Manuel Valls. »



                    Le vrai visage de Valls, c’est celui d’un type conscient de l’invasion allogène*, et dont la main tremble de haine impuissante, lorsqu’il s’adresse à Marion Maréchal-Le Pen. Avec ça, on en sait largement assez.

                    * Tout le politiquement correct s’est, d’instinct, focalisé sur le doigt (« Blancs, Whites. Blancos ), pour occulter la Lune : »Belle image de la ville d’Evry".

                    • Garance 26 juin 2015 10:54

                      « Il trépigne....il vocifère....il tempête.. »


                      Ses « C’est intolérable.....je ne le supporterai pas.... »

                      Il ne faut pas l’accabler : il n’y est pour rien

                      Ce sont ses parents les responsables : l’ont trop pourri....trop gâté

                      Anecdote : j’avais 8 ans , ma mère m’emmène au marché du village ou nous habitions : pour qu’elle m’achète une jolie paire de chaussures ; j’ai fais mon petit Manu 

                      Ca n’a pas marché ( excellent.. !!!!) : à la place des pompes j’ai reçu une bonne fessée devant tout le monde.

                      Moi j’ai eu ma fessée : Manu attend toujours la sienne


                      • OMAR 26 juin 2015 17:25

                        Omar9

                        Salut @Garance

                        Mais toi t’es français, pas espagnole...


                      • OMAR 26 juin 2015 17:26

                        Omar9

                        Ni hongrois, non plus ....


                      • Croa Croa 27 juin 2015 08:01

                        À OMAR
                        Pas catalan tu veux dire ?


                      • gaijin gaijin 26 juin 2015 11:33

                        vals est un apprenti sarkozy on le sait depuis le début il suffit de regarder son attitude corporelle et sa machoire en avant pour savoir a qui on a à faire
                        il faudra un jour admettre que que ce qui compte c’est ce qu’une personne « est » ( ses motivations sa psychologie ...) et pas les idées qu’elle a .....ou fait semblant d’avoir ......

                        mais a ce jeu là il ne restera plus grand monde en haut de l’échelle ........


                        • soi même 26 juin 2015 12:01

                          @gaijin, mais a ce jeu là il ne restera plus grand monde en haut de l’échelle ........
                          Il y aura toujours un tueur née , c’est cela être chef de premier plan en Politique ...

                          Tien un mythe sur le pouvoir : l’Épée de Damoclès

                          « Denys l’Ancien, tyran de Syracuse, vivait dans un château cerné d’une fosse et sans cesse sous la surveillance de nombreux gardes. Denys, qui était toujours inquiet, se trouva des courtisans qui devaient le flatter et le rassurer. Parmi eux, Damoclès, roi des orfèvres, ne cessait de flatter son maître sur la chance qu’il avait d’être le tyran de Syracuse. Agacé, celui-ci lui proposa de prendre sa place le temps d’une journée. Au milieu du festin, Damoclès leva la tête et s’aperçut qu’une épée était suspendue au-dessus de lui, et n’était retenue que par un crin du cheval de Denys. D’autres disent que cette épée était suspendue par le tyran Denys. Et, ainsi, il montra à Damoclès que son rôle de tyran possédait deux faces, c’était à la fois un sentiment de puissance et le risque d’une « mort » pouvant frapper à tout moment. »


                        • pyjahman pyjahman 26 juin 2015 11:59

                          @auteur
                          Merci pour cet article :)

                          Les médias nous montraient mélenchon comme un hystérique (alors qu’en réalité il est passionné, serein, et garde justement la tête froide), et nous vantaient la force de Valls.
                          Merci d’être notre contre media :)


                          • Fergus Fergus 26 juin 2015 23:01

                            Bonsoir, pyjahman

                            D’accord avec vous pour Valls.

                            Mais employer le mot de « serein » et le terme de « tête froide » pour Mélenchon est tout à fait inapproprié. Il est effectivement passionné, mais précisément trop souvent victime de ses passions, au point de se laisser embarquer dans des joutes stériles qui nuisent à la transmission de ses idées.


                          • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 28 juin 2015 13:34

                            @Fergu
                            C’est vrai, mais ces emportements passionés qui parfois le desservent sont aussi une preuve de sa sincérité. Et la sincérité dans le monde politique c’est une valeur extrêmement rare.



                          • pyjahman pyjahman 29 juin 2015 14:54

                            @Fergus
                            Il est passionné en effet, mais soyez sûr qu’il ne reviendra jamais sur une de ses paroles en disant « je me suis emporté je ne le pensais pas ». Le pire quand il pique, c’est que c’est réfléchis, visé, touché et coulé. Il parle peut être fort (il est malentendant) mais rien à voir avec un Dani Con Bendit qui vocifère et agite ses bras dans tous les sens en racontant les conneries qu’il démentira la seconde d’après.


                          • Allexandre 26 juin 2015 12:17

                            Valls est un arriviste aux dents longues. Mais il n’a pas l’intelligence et le cynisme qui vont avec. C’est un roquet qui suit le vent qui tourne. N’oublions pas qu’il y a douze ans, il plantait un arbre pour la Palestine, et que

                             aujourd’hui, il ne voit que par Israël et le sionisme. Il est totalement annihilé par ses « amis » du CRIF et de la LICRA. Il s’imagine être intégré dans le clan parce qu’il a épousé un femme de confession juive. Quel bourrin !!! Il n’a pas compris que dans cette caste, on « naît », on ne devient pas. Pauvre Valls, la politique va le quitter avant qu’il ne s’en soit rendu compte.

                            • Croa Croa 27 juin 2015 08:04

                              À Allexandre
                              Dans le même genre Sarko est bien arrivé à être président, alors...


                            • straine straine 26 juin 2015 13:18

                              Citation olivier cabanel :
                              « encourageant le premier ministre à faire amende honorable afin de se débarrasser de ce bout de sparadrap »
                               :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :
                              Vu le nombre de sparadraps que trimbale le bonhomme, il serait plus judicieux d’avertir le lecteur qu’un sparadrap peut en cacher un autre !


                              • troletbuse troletbuse 26 juin 2015 13:32

                                Lorsque untel crie ou hurle, cela dénote un manque d’arguments et un tempérament primaire, comme ceux qui font le coup de poing. Vu son manque de culture, pas étonnant. Il n’a rien à dire alors il gueule en s’imaginant contrer ses opposants


                                • Doume65 26 juin 2015 13:46

                                  « Valls raconte « sa peur de voir la France se fracasser contre le Front National »

                                  Mouais... S’il le craint vraiment, pourquoi vient-il d’imposer à la France ces lois liberticides qui vont donner au FN tous les outils pour la transformer en dictature genre régime Pinochet ?


                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 26 juin 2015 15:05


                                    et voila encore un attentat islamophobe , un gus qui ne demandais rien viens de se faire décapiter par un gentil musulman qui faisait peinard son djihad comme le demande expressément le coran.Profitez du calme hein la on est dans le mois de la paix de l’amour c’est vous dire si ça vas
                                    chier après.
                                    J’ attend avec impatience les explications les justifications que vont nous trouver omar ou philouie au massacre de touristes bronzant peinard sur les plages tunisiennes , faut être cons pour avoir cru que la paix regnait la bas pour avoir cru que peut etre ça aiderais la Tunisie s’y on y faisait du tourisme !
                                    Au passage on admireras le courage et l’héroïsme de djihadiste qui préfèrent fumer à la kalachnikov des familles sur la plages plutôt que d’aller avec les copains se faire foutre une tole par les dames kurdes de l ypg à kobané !


                                    • izarn 27 juin 2015 09:35

                                      @COVADONGA722
                                      La Tunisie, c’est la Tunisie.
                                      On connait des camps d’Al Qaeda en Tunisie. C’est de Tunisie que des terroristes avaient attaqué une raffinerie algérienne. Aprés il ne faut pas s’étonner, comme ces cons de merdias, idem de ministres...Et déclarer Meyssan de « complotiste »...
                                      Il faut en effet etre cinglé pour aller bronzer en Tunisie « Pays des droits de l’homme » ??
                                      Pour aller en Tunisie, le port de gilet pare-balle devrait etre obligatoire.
                                      Moi j’irais bien en Tunisie, mais en tant que soldat portant un Famas. Sinon rien.


                                    • gegemetz gegemetz 26 juin 2015 15:35

                                      bonjour Olivier

                                      petite perle relevée à l’instant sur LCI
                                      M. Vals fait du tourisme en colombie AVEC MADAME  !! 
                                      il promet de rentrer dare dare en france pour cet attentat !
                                      je ne savais pas la république si généreuse ...pourquoi je ne peut pas ...moi ...me faire trimbaler dans un avion de la république pour faire du tourisme !
                                      ses enfants à berlin ...sa femme en amérique du sud ...il y a un truc qui cloche la !

                                      M. Vals fait du sarkozisme ...pourtant je croyais qu’on l’avait viré celui la pour mauvaise conduite en 2012 ...mais comme ils se voient régulièrement aux matchs de foot ...ils doivent s’échanger des codes de conduite de la république !

                                      bonne journée à tous ... et arretez de vous engueuler sur l’islamiste


                                      • izarn 27 juin 2015 09:27

                                        @gegemetz
                                        Je n’ai jamais entendu dire que Sarkosy partait en congé avec « Sarko One »....
                                        Ceci dit, c’était le chef de l’Etat, pas un ministre, fut-il premier...
                                        Encore une comparaison qui n’a AUCUN SENS !
                                        La pub anti-Sarko commence, pour faire passer Hollande en 2017.
                                        Lamentable !


                                      • ETTORE ETTORE 26 juin 2015 16:59

                                        Bonsoir Olivier.


                                        pour dire que quand je vais chez le boucher, je le veux autenthique avec le même embonpoint et fraîcheur que la marchandise qu’il veut me vendre
                                        Si je vais au restaurant, j’attend du cuistot de l’hygiène, propre sur lui et l’oeil gourmand pour ce qu’il a mis dans mon assiette.
                                        Pour Valls, comme pour tous les autres bonimenteurs qui embrassent cette    " profession de porte voix]
                                        Je ne leur demande rien, car ils n’ont malheureusement rien à nous vendre, si ce n’est de l’air.
                                        Et justement, cet air, toujours aussi pollué par les invectives, les mensonges et autres bla bla insipides
                                        qui sortent de leur gorge, je pense qu’il faudrait instaurer une ......taxe.
                                        Non pas carbone, car on se passera de copies minables dont se chargent déjà les journaleux inféodés,
                                        Non, une taxe acoustique, permettant à chaque citoyen de mettre ses oreilles à l’abri de toutes ces vociférations et .......silences accablants.


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 juin 2015 11:43

                                          @ETTORE
                                          merci... je partage totalement !

                                           smiley

                                        • zygzornifle zygzornifle 26 juin 2015 17:39

                                          Valls est un grand amoureux de la Stasi qu’il essaye de faire renaitre de ses cendres encore tièdes .....


                                          • Samson Samson 26 juin 2015 18:15

                                            Arrivisme très agressif, perpétuelle agitation, autoritarisme de roquet, insondable vulgarité et « bling-bling » ostentatoire avaient déjà suffi à concrétiser le temps d’un quinquennat les ambitions d’une girouette à accéder - comme pour mieux la ridiculiser - à la fonction suprême de la République .
                                            Il était difficile de faire pire mais, même si çà n’a marché qu’une fois, le « produit » s’était pourtant bien vendu.

                                            S’il convient de reconnaître à « Manu le Fourbe » un peu plus de classe (ce qui n’était pas vraiment difficile !) et de distinction dans l’exercice, les recettes à satisfaire son ambition toute aussi effrénée paraissent sinon relever du même registre.

                                            Hors quelques slogans creux mais efficaces en novlangue et un droit à la « libération des mœurs » favorisant surtout l’ouverture de nouveaux créneaux au marché des biotech, le « programme » du gouvernement $ociali$te peine sous le règne de la Pensée Unique à en quelque manière se différencier de celui de la feu « République des Copains » : seule la mise en scène des luttes d’ego permet donc d’encore garantir la « qualité » d’un spectacle politique surtout destiné à entretenir par sa mascarade l’illusion de la démocratie, et les prébendes qui y sont « naturellement » associées.

                                            Reste maintenant à notre hidalgo de kermesse, pour devenir Calife à la place du Calife, à virer de son trône un « Haroun el Poussah » plus roué qu’il n’y paraît : je suis très curieux de voir comment il va se débrouiller. smiley


                                            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 26 juin 2015 18:21

                                              Mon cher Olivier, rends toi compte.
                                              Ce pauvre petit homme pour lequel personne n’a jamais voté si ce n’est lors d’une petite primaire interne au parti, ou comme maire d’une commune commune, se croit représentant de x millions fictifs de sondés anonymes. C’est au nom de ce million d’aficionados virtuels qu’il aboie sur son perchoir, encore un étage en dessous de la fonction suprême détenue par une marionnette désarticulée et passionnée pour une actrice quelconque...
                                              Quelle douleur de n’être que le tender enfumé, attaché derrière une locomotive essoufflée et poussive et surtout chargé d’aller au charbon manu militari sachant qu’ensuite il faudra aussi ramoner la cheminée ( j’ai pas dit de la violoniste ) avec des gants de boxe...Quant à celle ci, dont il est assuré qu’elle doit avoir le doigté hyper fin, je ne saurai trop lui conseiller de cesser de lui dérégler le gicleur avant qu’il ne se bouche inopportunément dans une colère de trop.
                                              Merde quoi, ça doit être rageant de ramer si près du but ultime et d’être néanmoins contraint de faire la queue derrière un vulgaire préfet devenu président. C’est comme être pris comme un perroquet en cage alors qu’on a l’ambition de l’Aigle royal ou comme grimper le Ventoux en Ferrari même pas décapotable derrière une deux chevaux pourtant allègre... Quand même  !
                                              Bel article en tous cas sur un tout petit sujet. Merci à +.


                                              • BA 27 juin 2015 06:39

                                                Tsipras vient de rejeter les propositions de la troïka.

                                                Conséquences :

                                                – il n’y aura pas d’accord entre la troïka et la Grèce ;

                                                – la Grèce sera incapable de rembourser le FMI le mardi 30 juin ;

                                                – la Grèce sera en défaut de paiement vis-à-vis du FMI le 30 juin ;

                                                – la troïka ne prêtera pas 7,2 milliards d’euros à la Grèce ;

                                                – les conséquences de la faillite de la Grèce sont tellement gigantesques que Tsipras a besoin de montrer que c’est tout le peuple grec qui dit « non » aux propositions de la troïka ;

                                                – Tsipras va demander par référendum au peuple si il dit « oui » ou « non » aux propositions de la troïka ;

                                                – samedi 27 juin, le vice-premier ministre Yannis Dragassakis et le vice-ministre des Affaires étrangères Euclide Tsakalotos vont rencontrer le Président de la BCE Mario Draghi pour préparer le plan B ;

                                                – dans les semaines qui viennent, le peuple grec va répondre « non », et l’Europe va devoir gérer la sortie de la Grèce de la zone euro ;

                                                – les peuples européens vont maintenant devoir préparer l’après-euro ;

                                                – en Europe, nous sommes en train de vivre les journées les plus importantes depuis l’effondrement de l’URSS.

                                                Samedi 27 juin 2015 :

                                                Grèce : Tsipras annonce un référendum pour le dimanche 5 juillet.

                                                http://www.romandie.com/news/Grece–Tsipras-annonce-un-referendum-pour-le-dimanche-5-juillet/606633.rom

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès