Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Valls offre des miettes aux pauvres !

Valls offre des miettes aux pauvres !

JPEG

Alors que la France compte plus de 8 millions 500 000 pauvres en 2016 dont plus de 2 millions d’enfants, le chef du gouvernement, « socialiste » -paraît-il- annonce fièrement à Mantes-la-Jolie une revalorisation du RSA de 2% à la rentrée…..

De qui se moque-t-il donc ?

Manuel Valls a tenu à préciser que

« Le plan pauvreté n'est pas un plan pour les pauvres, encore moins un plan d'assistanat comme je l'ai encore entendu cette semaine »

Bien évidemment, ce n’est même pas la peine de le dire /

Celles et ceux qui ne trouvant pas de travail reçoivent le RSA ne sont pas des assistés. Ils sont des victimes du chômage et des conséquences des politiques menées depuis plus de 20 ans par les gouvernements successifs.

Au 1er avril le RSA s’élevait à 524,68 euros pour une personne seule et à 673,75 euros pour cette même personne seule si elle bénéficie de la majoration parent isolé.

Ce RSA majoré de 2% en septembre prochain sera encore très loin du seuil actuel de pauvreté qui est de 987 € pour une personne seule.

« Le seuil de pauvreté est déterminé par rapport aux niveaux de vie de la population.

Être pauvre, c’est avoir un revenu très inférieur à celui dont dispose la plus grande partie de la population.

Pour l’Insee, comme pour Eurostat, une personne est pauvre si son niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie médian de la population française »

 

Cette « revalorisation » ne couvre pas les augmentations souvent exponentielles des charges locatives. Rappelons d’ailleurs que seul le loyer sans les charges est pris en compte dans le calcul de l’APL.

Certains s’étonnent que de nombreuses familles qui vivent avec le RSA aient des retards de paiement de loyers.

Comment faire face aux dépenses incompressibles que sont les fluides, la nourriture, la santé et les vêtements ?

 Ce ne sont pas des miettes qu’il faut distribuer mais un revenu qui soit supérieur au seuil actuel de pauvreté.

C’est possible et cela éviterait par ailleurs beaucoup de dépenses comme celles inhérentes aux expulsions locatives…..

Il est clair que la majorité des familles expulsées sont des familles qui ont des revenus de misère.

 

Des dizaines de départements ont des difficultés financières liées aux dépenses sociales non compensées par l’Etat.

Les Conseils départementaux devraient obtenir une compensation au centime près des dépenses liées au paiement du RSA…..

 

Oui, Monsieur le Premier Ministre, nous ne voulons pas des miettes pré-électorales mais une politique sociale à la hauteur des enjeux !

 

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 10 mai 15:00

    "Au 1er avril le RSA s’élevait à 524,68 euros pour une personne seule et à 673,75 euros pour cette même personne seule si elle bénéficie de la majoration parent isolé."
    pour un SDF. sinon il faut enlever le forfait logement. -62€ pour une personne.


    • @foufouille

      VALS le seul 1er ministre qui est droit dans ses bottes et qui y chie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      pour les JEUNES salariés
       étudiants rmisteS chomeurs et rsa....istes NUIT DEBOUT... 2 NOUVELLES FRAICHES

      UNE MAUVAISE ET UNE BONNE

      -commencons par la mauvaise LA LOI ELLE CONNERIE VA PASSER...........PAR LE 49.3

      - avec cette grosse CONNERIE nous allons avoir une VRAIE GAUCHE 60 FRONDEURS PS

      LE PCF ET LE FRONT DE GAUCHE et flamby et l’homme aux bottes puantes perdent leur majorité
      ils ne feront plus rien au pouvioir pas de changement pendant 4 ANS ILS N ONT RIEN FAIT 

      quand a eelv ils ont des problemes d’ harcelement COSSE ET SON BONHOMME VIENNENT D ACHEVER EELV ( par harcelement interposé ) pas grave vaut mieux les avoir comme ennemis que comme faux-amis

      HA CA IRA CA IRA L’ UMPS DITS LES RIPOUBLICAINS ...........A LA BASTILLE §§§§


    • Robert GIL Robert GIL 10 mai 15:00

      dans les années 60/70 on a voulu une france de propriétaire et l’on a subventionné a fond l’acces a la propriété ; et aujourd’hui encore on incite les gens qui payeraient trop d’impot a investir dans le logement locatif : resultat une politique catrastrophique pour les finance public pour a la sortie avoir des propriétaires privés ... quand cesseront nous d’arreter de subventionner la propriété privé et d’avoir une vrai politique de logement social de qualité ?


      • Habana Habana 11 mai 13:11

        @Robert GIL
        Oui mais sociale pour qui ? Les immigrés ? Non merci !

        Commençons par le commencement...toute personne n’ayant pas sa carte d’identité Française : DEHORS !
        La on verra si les étrangers se torchent toujours le cul ou crachent encore sur le drapeau Français en vous disant fièrement qu’ils encaissent le pognon de la France pendant des cons comme nous travaillons !
        C’est ça la réalité !

      • Croa Croa 11 mai 14:33

        À Robert GIL,
        Oui, d’autant qu’aides ou pas il ne peut pas y avoir tellement plus de propriétaires vu que les marchés immobiliers achat/vente ne sont pas encadrées (contrairement aux marchés locatifs qui le sont.)
         
         Ces « aides » aident plus les marchands que les candidats à la propriété vu que ça fait surtout monter encore plus les prix. smiley

        C’est sûr qu’il serait bien plus avisé de mettre tout cet argent dans le logement social !

        Ceci dit ce n’est peut-être pas une erreur. Il existe tout un monde entre les intentions affichés et la politique réelle. Et peut-être pas de différence entre la manière dont nos successifs gouvernement traitent du travail comme du logement ! 


      • Etbendidon 10 mai 15:12

        L’actu en ce moment remue un max
        Normal c’est le printemps, la nature est en rut (la verdure surtout)
        Mais bon il semble que nos rédacteurs en chefs (chalot-fergus-gruni.. ;) aient reçu des instructions de la direction pour occulter ces évenements cruciaux
        Ah les merdias alors et leur info dirigée
         smiley


        • rocla+ rocla+ 10 mai 15:52

          C ’est vrai , on veut pas des miettes .


          On veut du thon entier .

          • rocla+ rocla+ 10 mai 16:03

            Cher Monsieur L’ Etat ,


            Par la présente j’ ai l’ honneur de vous demander de nous entretenir . 

            Veuillez donc nous envoyer , je vous laisse le choix dans le moyen , de quoi 
            subvenir à nos besoins quotidiens .

            Que votre nom soit sanctifié et que votre araignée dans le plafond 
            prospère , 

            On voudrait le gaz l’ eau et l’ ilictriciti .

            Et des billets de cinéma Gaumont .

            Des tickets de train et des bons pour aller voir les filles .

            Parait qu’ il y en a d’ nouvelles .

            On r’chantera comme avant 

            Comme quand on était jeunes . 

            Allez viens Jeff viens .....


            • Sozenz 10 mai 18:25

              @rocla+
              hors de question rocla  !!
               comment vont vivre nos politiques et nos actionnaire si on donne le thon en entier !!
              faut que ça vive vieux un politicien ; hormis à l occasion une foulure au poignet lors d une poignée de main et d un signature( il peuvent meme pas avoir une foulure à cause d une B .... ils ont des toutes mains à dispo), ils sont en trop bon état .( quand je dis état , c est le leur d état , pas la nation , hein !!)


            • Auxi 11 mai 20:08

              @raclure+


              Raclure, reste à ta place et laisse Brel dormir en paix, là, tu pètes plus haut que ton cul. Contente-toi de Sardou et Bigard, ça, c’est fait pour toi. Et cesse d’essayer l’humour, il faut une cervelle pour ça, tes tentatives sont tout simplement tragiques. Tu voudrais faire rire, tu fais pitié…

            • Albert123 10 mai 16:24

              « Ce ne sont pas des miettes qu’il faut distribuer mais un revenu qui soit supérieur au seuil actuel de pauvreté. »


              certes mais dans ce cas là vous relevez le SMIC à quel niveau, et quid des charges patronales ?

              Et il faut bien motiver ceux qui produisent en les rémunérant plus que ceux qui ne produisent rien !!! 

              D’où sortez vous donc cet excédent monétaire, vous allez braquer une banque ?

              Avez vous seulement conscience qu’un salarié payé 2500 € mensuel net coûte 60.000 €/ an à son patron ?

              En bref l’argent ne tombe pas du ciel et j’aimerais savoir combien de coup de fouet supplémentaire je dois prendre gratuitement par jour pour satisfaire les délires de M Chalot ?

              • flourens flourens 10 mai 16:38

                @Albert123
                j’adore cette logique, l’ouvrier coûte à son patron, le pauvre, et en plus il râle et fait grève, dans quel monde on vit, ben oui quoi, il est bien gentil le patron de donner du travail à ces feignasses, alors qu’il pourrait le faire lui même et bien mieux, puisqu’il est patron
                il ne vient pas à l’esprit que, au contraire, l’ouvrier est une richesse, une plus-value sans lequel on ne fait rien, la preuve, les patrons ne peuvent pas s’en passer, alors que l’inverse n’est pas vrai
                mais, suis je bête, c’est vrai que l’ouvrier demande un salaire, le rapace, alors que les libéraux, dont vous faites partie, aimeraient bien le supprimer ce salaire, car en fin de compte, ce n’est pas l’ouvrier qui coute, c’est le salaire, gardons l’ouvrier et supprimons le salaire et le patron sera content et en plus les jaunes de la CFDT seront la pour négocier le poids des chaines


              • Albert123 10 mai 17:04

                @flourens


                c’est bien vous avez bien réciter votre bible trotkiste, 

                mais vous n’avez absolument pas répondu à ma question, 

                distribuer du fric ok mais il vient d’où le fric ?

                répondez, vous le trouvez où tout ce pognon ?

                il va falloir monter la fiscalité des PME à 95 % ?

                Le jour où l’état dit « stop démerdez vous » vous faites quoi ?

                parce que moi, comme d’autre, la vie m’a appris à en générer par la force de mon travail du fric, et étonnement le discours des Chalots et compagnie, dont le salaire doit tomber miraculeusement tous les mois me fait juste rigoler par leur manque de réalisme.
                Alors avant de venir me coller minablement des étiquettes à la con, commencez donc par répondre à des questions simples de bon sens.

                A défaut d’apporter des solutions à vos projets, ça vous permettra d’éviter de passer pour un trou du cul.

              • Trelawney Trelawney 10 mai 17:09

                @flourens
                il ne vient pas à l’esprit que, au contraire, l’ouvrier est une richesse, une plus-value sans lequel on ne fait rien, la preuve, les patrons ne peuvent pas s’en passer, alors que l’inverse n’est pas vrai

                Il faudra donc vous expliquer pourquoi, plus il y a de chômeurs et donc moins il y a d’ouvriers, plus les entreprises font des bénéfices. Car la vrai richesse d’une entreprise, c’est fabriquer (mais surtout vendre) un maximum de produits avec un minimum de personnes. Et comme nous vivons dans une joyeuse démocratie où pour se faire élire il faut faire des tas de promesses et bien l’entrepreneur, le patron, le dirigeant (comme vous voulez) laisse au bon soin de l’élu la gestion du traitement social de ses électeurs.

                Quel est l’ambition d’un RSA, d’un pauvre pékinois habitant les sous sols de sa ville, d’un immigrant mexicain, ou même d’un syriens zonant à Calais : posséder un smartphone ! La révolution camarade ce n’est pas encore pour demain


              • Sozenz 10 mai 19:21

                @Albert123
                D’où sortez vous donc cet excédent monétaire, vous allez braquer une banque ?

                bonne idée ...^^
                et je dirais même les banques !!


              • Chuck Maurice 10 mai 21:56

                @Albert123
                Avez vous seulement conscience qu’un salarié payé 2500 € mensuel net coûte 60.000 €/ an à son patron ?
                ==========================================

                Et voilà l’argument qui tue ! Tu te rends compte, un salarié ça coûte 60000 à son patron ! Ho my gode !

                Mais pauvre nouille, si un patron peut rémunérer un mec 60000 par an, c’est qu’il lui rapporte encore plus, alors ton argument, il est complètement bidon !

                Je perds pas plus mon temps, les autres propos du Monsieur sont à l’avenant...


              • Trelawney Trelawney 11 mai 07:32

                @Chuck Maurice
                Mais pauvre nouille, si un patron peut rémunérer un mec 60000 par an, c’est qu’il lui rapporte encore plus,

                Et inversement, s’il peut se payer la même charge de travail pour 3 fois moins et dans un autre pays, pourquoi se générait-il ? C’est justement là que réside le problème : vous avait un salaire annuel à 30 000 euro et à cela il faut ajouter 35 000 euro de taxe et divers. dans ce contexte il ne faut pas s’étonner d’avoir un chômage en constante augmentation et en corrélation avec un développement de sociétés à 1 salarié.

                Mais je sens qu’avec vous je perds mon temps, car vous êtes dans un configuration : qu’importe d’où vient le fric, je veux mes aides et ma protection sociale


              • flourens flourens 11 mai 09:19

                @Albert123
                on trouve bien du pognon pour Goshn, les footeux et Johnny et Dipardiou, mais pas pour les travailleurs
                la France est riche, il faut prendre le pognon ou il est, mais c’est vrai, prendre au riches pour donner aux pauvres, c’est has been, Robin des bois c’est beau pour les enfants, vous c’est plutot binro des oibs
                et puis le coût du capital, ça vous cause


              • flourens flourens 11 mai 09:22

                @Albert123
                milles excuses j’avais pas lu jusqu’au bout, car la il y a la flèche ultime, l’argument qui tue, l’insulte, c’est une constante, vous avez tort et vous le savez, alors à cour d’argument, vous insultez, mais j’ai déja dit qu’une insulte venant de libéraux comme vous vaut médaille et surtout prouve la justesse de mon raisonnement


              • flourens flourens 11 mai 09:29

                @Trelawney
                rien que de très nouveau dans les arguments, je pourrais répondre que le chomage est voulu pour baisser les salaires et les prestations, et l’expérience prouve que ça marche, mais vous ne comprendriez pas
                la révolution pas pour demain, c’est bien ce qui me désole, encore que, en 68 on disait, la France s’ennuie
                la révolution ne se décrète pas et on ne la voit pas venir mais continuez comme ça et cela ne devrait pas tarder, j’espère ne pas avoir trop de rhumatismes pour aller sur les barricades, allez camarade, de l’espoir


              • tousensemble (---.---.43.44) 11 mai 09:57
                @Chuck Maurice

                FAUX ARCHIFAUX UN SALARIE PAYE CORRECTEMENT ET DEBUTANT COUTE 60000 EUROS DE SALAIRES ET 18000 EUROS/AN de charges sociales A SON ENTREPRISE

                les suppots de la droite et ps et du MEDEF IL FAUT PAS LES LAISSER MENTIR  !!!!!

                TOUS ENSEMBLE EX DELEGUE DU PERSONNEL SPECIALISTE RETRAITE ET MUTUELLE

                la dernière mais véridiqiue beaucoup de patrons de pme MAL CONSEILLES ONT PROPOSE
                A LEURS SALARIES UNE MUTUELLE DE MERDE POUR LE 01.01.2016
                COMME CELA NE COUVRAIT RIEN DU TOUT PAS PLUS QUE LA SECU ILS ONT CONSEILLE
                AUX SALARIES GE GARDER LEUR MUTUELLE PERSONNELLE comme cela le salarié paye tout (env 100 EUROS/MOIS !!!!!!!) en DESOBEISSANT AUX ARTICLES 41 42 82 83 DU CODE GENERAL DES IMPOTS la CGE /PME ET LE MEDEF NE SONT PAS INQUIETES CE QUI ME FAIT DIRE ET CONFIRMER QUE LES PS=RIPOUXBLICAINS !!!!!!!!!!!!!!

                DES BRIGANDS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

              • Albert123 11 mai 12:25

                @Chuck Maurice

                bah montes une boite, poses le le capital de 60.000 que tu auras accumulés avec le fruit de ton labeur et redistribue le tout en 1 an à un salarié avec ton profil hargneux qui ne risque pas d’en ramener le double sur l’année,

                tu ne perdras plus ton temps non plus avec les zozos de ton espèce après cette expérience (douloureuse) et le RSI qui t’en réclamera tout autant pour t’achever

                ah les assistés et les irresponsables ils sont formidables, vous devriez faire de la politique vous avez le profil du parasite.

                PS : la pauvre nouille vous emm... au passage

              • Diogène_Club Diogène_Club 11 mai 13:15

                @Albert123 : Les assistés et les irresponsables ! 

                Je me demande pourquoi vous ne partez pas par le premier vol pour l’un de ces paradis ultralibéraux, vous avez le choix, Dubaï par exemple, où vous auriez tout loisir de faire du chiffre en employant des pauvres bien dociles payés au lance-pierres, sans RSI. 

                Et si, au lieu de vous en tenir aux clichés abondamment distillés par la propagandstaffel, vous alliez plutôt à la rencontre des vrais RSAstes là où ils sont, vous faire votre propre idée sur ce qu’ils sont en réalité ? Vous croyez que c’est une sinécure de survivre avec 500 balles par mois ? Vous croyez qu’ils n’en ont pas marre, les RSAstes, de voir des plus cons qu’eux, en moins qualifié souvent, fonctionnarisés par piston dans les administrations qui leur pourrissent la vie ? Vous croyez que c’est une vie de se faire exploiter par les mairies, les CG, les administrations, et quand on veut aller voir du côté du privé, se faire recaler par un DRH surpayé à hanter un bureau parce qu’on a passé 40 ans, parce qu’on est une nana qui a un môme à faire garder, ou qui risque encore de tomber enceinte, ou parce qu’on habite un peu loin et qu’on n’a plus de bagnole ? 
                Des RSAstes, vous en trouverez aussi qui bosse au black plus de 40 heures par semaine, parce qu’ils sont bosseurs et en guerre ouverte contre le système. Vous en trouverez des diplomés, des masterisés, vous en trouverez des ultra-qualifiés, vous trouverez parmi eux des artistes.

                 L’imagerie des sacs-à-vin et des losers à bière abondamment distillée par les medias de la Nomenklatura, ça sert bien les idéologies prémachées qui satisfont les petites gens.... 

              • Croa Croa 11 mai 14:43

                À Albert123,
                Ce que tu nommes « charges » sont en réalité des cotisations. Tout ça fait partie du salaire, lequel est effectivement plus élevé qu’il ne semble l’être (seul point sur lequel tu as raison.)
                *
                Bien sûr que « l’argent ne tombe pas du ciel » mais la « concurrence libre et non-faussée » (tu parles smiley !) c’est bien les patrons qui l’on voulu non ? Donc que les patrons aiment se bouffer entre eux C’EST LEUR PROBLÈME ! Que ça leur serve de prétexte pour diminuer les salaires NON !  smiley 


              • Auxi 11 mai 20:10

                @Albert123
                et quid des charges patronales ?

                Il n’y a pas de « charges » patronales, il n’y a que des cotisations sociales, et les salariés en paient aussi !!!

              • rocla+ rocla+ 10 mai 16:54

                Il ne faut pas mêler «  envoyez l’ oseille  » avec des considérations 

                nauséabondes , comme de savoir si c’ est l’oeuf (le salarié ) ou la poule 
                ( le patron ) qui était en premier .

                L’ important est d’ organiser les flux .



                • zygzornifle zygzornifle 10 mai 17:04

                  des miettes ?? même les pellicules de ses cheveux sont payantes .....


                  • zygzornifle zygzornifle 10 mai 17:07

                    encore moins un plan d’assistanat....ce sont les politiques qui sont des assistés, tout juste s’ils peuvent encore pisser par eux même ..... ils ne produisent rien mais consomment tout....


                    • Yohan Yohan 10 mai 19:01

                      Moi j’ai reçu de Baupin et Sapin deux entrées gratuites à la fête du slip.


                      • Etbendidon 10 mai 19:17

                        @Yohan
                         smiley
                        Au moins les verts sont encore verts
                        Les rouges sont cramés


                      • Le421 Le421 10 mai 20:59

                        Tout n’est pas aussi simple.
                        La preuve, Valls et son orchestre mènent une politique imparablement et exclusivement de droite.
                        Pour se positionner dans la course à l’échalote, c’est la course au « pire » disant chez les ripoublicains... Et que je te supprime l’ISF, et que je crame les 35H (les cons n’ont même pas vu que Valls le fait !!) et que je retarde la retraite* à 65, 66 ou 67 ans (pourquoi pas 80, normalement, le « nouvrier » moyen est déjà mort !!) et que je sucre le RSA, pourquoi pas la sécu et les congés payés, ça serait l’idéal.
                        Avec la blonde qui ferme les frontières, taxes les importations, vire les bougnoules et mets des flics partout, je pense que le pays va avancer dans le bon sens.
                        L’idée de tirer à la mitrailleuse lourde sur les chauffards n’est pas retenue car il serait difficile de faire payer l’amende à la famille.
                        J’ai bien aussi une idée sur la reprise de la fabrication de ZyklonB et des gégènes, mais bon...
                        Ne soyons pas si pressés !!  smiley

                        *Aux states, on a bien des papys de 80 balais qui rangent les caddies dans les supermarchés pour que les « bons » cons-ommateurs puissent faire leur course de façon optimum !!


                        • Le421 Le421 10 mai 21:02

                          Au fait, les droitos champion du monde qui ont tout compris, vous proposez quoi pour que le pays avance ??
                          On euthanasie tout ce qui ne gagne pas 3000€ par mois ?? Par exemple.
                          Parce que si t’as pas 3000€, t’es forcément « assisté » quelque part !!
                          La déportation en Grèce, aussi, ça pourrait être une idée, pour les pègreleux !!
                          Place nette !!


                          • Jeffsurmer Jeffsurmer 10 mai 23:09

                            Sur le travail, le chômage et la retraite


                            « Les pauvres ne veulent pas travailler. »

                            Au contraire, une majorité souhaite travailler, même sans gain financier immédiat !

                            Prétendre que les personnes en grande précarité ne veulent pas travailler (tout comme prétendre qu’elles réclament des droits mais ne font pas face à leurs devoirs – voir « Les pauvres ont des droits, mais ça va avec des devoirs ») évite aux responsables politiques et économiques de s’interroger sur le cruel manque d’emploi dans notre pays et sur les freins à la reprise d’emploi. Faute de quoi, on s’attaque aux personnes : c’est plus facile.

                             

                            « Les bénéficiaires du RSA ne font pas d’efforts réels pour chercher du travail. »

                            Faux.

                            La plupart des bénéficiaires du RSA ont l’obligation de chercher un emploi, sous peine de diminution ou suspension de l’allocation.Mais les préjugés peuvent être forts à l’égard des personnes qui touchent cette allocation, ce qui ne facilite par leur recrutement.
                            Par ailleurs, elles sont souvent confrontées à des freins à la reprise d’un travail importants et méconnus.
                            Enfin, de nombreux bénéficiaires du RSA et chercheurs dénoncent le manque crucial d’emplois qui fait que « les personnes sont convoquées le plus souvent avec l’envie très forte d’obtenir un emploi, alors qu’il va leur être proposé d’assister à des informations collectives, de se rendre à des forums, d’intégrer des ateliers, de faire des formations dans le meilleur des cas » (Dominique Méda et Bernard Gomel, Le RSA, innovation ou réforme technocratique ? Premiers enseignements d’une monographie départementale, Centre d’études de l’emploi)

                             

                            « Si on veut vraiment travailler, on trouve. »

                            Non, la situation n’est pas si simple.

                            Dans l’état actuel du marché de l’emploi, selon la catégorie que l’on considère, tout le monde ne parvient pas à trouver du travail. De plus, certaines personnes restées depuis longtemps sans travail ont besoin d’être particulièrement soutenues pour revenir à l’emploi. Elles rencontrent par ailleurs des freins à la reprise d’un travail qui sont souvent méconnus (voir « Les pauvres ne veulent pas travailler »).
                            Malgré l’annonce par des responsables politiques de chiffres (variant parfois du simple au double !) sur le nombre d’offres emplois non pourvues, il n’existe pas de statistique fiable à ce sujet et les chiffres les plus optimistes n’excèdent pas quelques centaines de milliers, soit environ 10 fois moins que le nombre de demandeurs d’emploi. De plus, comme le soulignait en 2011 Marie-Claire Carrère-Gée, présidente du Comité d’Orientation pour l’Emploi, les raisons pour lesquelles les offres ne sont pas pourvues devraient être analysées finement : « On pourrait ainsi faire la part des choses entre les offres qui ne trouvent pas preneurs, celles qui ne peuvent pas trouver preneurs du fait de conditions d’embauche farfelues, et celles qui trouvent preneurs sans que Pôle emploi en soit informé. »


                            • Diogène_Club Diogène_Club 11 mai 12:13

                              @Jeffsurmer : Il y a aussi une lassitude des « emplois aidés » sous contrat jetable qui débouchent après quelques mois sur un retour à la case Pôle Emploi, avec des tonnes de paperasses à refaire. Normal que parmi les RSAstes il y en ait beaucoup qui n’ont plus envie de jouer le jeu. Une vie de RSAste ça se passe à pied, sous un toit pas choisi et généralement mal chauffé, en guéguerre permanente avec la bureaucratie flicarde, CAF, Pôle Emploi and co, son lot c’est des factures à régler, des décomptes de pièces jaunes pour finir un mois toujours trop long et avec un peu de chance, quelques heures au black pour arrondir. 


                              Les réacs qui pensent que les RSAstes sont des feignasses sont ceux-là même qui ont encouragé une politique qui a fabriqué les RSAstes, les chômeurs de longue durée, la pauvreté de carrière, les désaffiliés - ils sont comptables de l’état de décomposition de la société française. Ce sont les mêmes qui vous diront que s’il n’y a pas de boulot ici, il faut aller en chercher ailleurs... sauf que ces réacs-là, ont rendu les villes inaccessibles aux pauvres par le biais de la spéculation immo, où la moindre studette de 10 M² est proposée à 500 balles + charges avec caution solidaire obligatoire, dans les villes qui possèdent un bassin d’emploi. Pas surprenant que le gros des RSAstes croupisse dans les banlieues pourries et dans les département reculés où il n’y a pas de taf possible, autre que les contrats bidons « offerts » par les administrations, CG, mairies, qui sont les plus gros pourvoyeurs d’emplois précaires. 

                              N’oublions pas la contrainte d’isolement qui contribue à marginaliser les RSAstes : comme tout minima social, le RSA est servi sous conditions de ressources : pour bénéficier d’un RSA-socle à taux plein, il est obligatoire de vivre seul, et la CAF va déduire du montant du RSA l’allocation-logement consentie à la personne. Si celle-ci habite avec un conjoint, sa famille, la CAF va prendre en compte le revenu du foyer et recalculer le montat du RSA en conséquence. Montant qui pourra se résumer à une obole ridicule si le conjoint gagne correctement sa vie, laissant le RSAste à la charge de celui-ci. Il n’en aura pas moins de comptes à rendre à la bureaucratie... 

                              Si vous voulez en savoir davantage sur la vie des RSAstes, visitez donc ce blog, le seul qui se soit penché sur le scandale du RSA : http://www.collectif-rto.org/

                            • fred.foyn Le p’tit Charles 11 mai 09:09

                              Normal, il est de gauche, celle des collabos qui travaillent pour Merkel.. !


                              • rocla+ rocla+ 11 mai 09:27

                                Ne vous inquiétez pas chers amis gauchistes la nouvelle société Nuit Debout 

                                va vous trouver the Soluce .

                                Pour que le monde fonctionne faut aller à Nuit Debout avec son punk à chien .

                                • flourens flourens 11 mai 12:30

                                  @rocla+
                                  nous savons tous que toi et tes pareils ont la panacée, la misère généralisée, le tous contre tous, des iles de très très très très riches entourées d’océans de barbarie, quel beau monde, on y va tout droit et tout le prouve,
                                  et puis avec ton chien chien à sa mémère du XVIe on ne risque pas de t’y voir à nuit debout, surtout que tu préfères vivre couché devant les puissants, normal


                                • Giordano Bruno 11 mai 13:11

                                  Je touche le RSA. Il m’a été demandé d’entrer en contact avec un « référent » afin de constituer un "projet d’insertion". Je suis venu à tous les rendez-vous et ai adopté dès le départ une position simple : accepter tout ce qui me serait demandé, dire amen à tout. Je m’y suis tenu. J’ai donc suivi scrupuleusement les conseils de mon référent, même quand ils me semblaient absurdes. C’est essentiellement mon référent qui a constitué mon premier projet d’insertion, celui-ci n’étant pas sensible à mes initiatives et suggestions.

                                  Résultat : ce projet d’insertion a été refusé et le montant de mon RSA diminué de 100 €.

                                  J’ai expliqué cela à la Commission de solidarité territoriale, responsable de ce refus, et érigée pour l’occasion en une sorte de tribunal militaire expéditif. Je leur ai demandé quels critères devait respecter un projet pour être validé. Ils ont refusé de me répondre.


                                  • Diogène_Club Diogène_Club 11 mai 15:26

                                    @Giordano Bruno : RSA diminué de 100 € sous quel motif ? Conseil : Demandez à changer de référent. Faites-le verbalement ET par lettre recommandée en AR dont vous conserverez un double. Vous invoquerez le différend qui vous oppose à votre référent sans mettre en doute sa compétence (il est du bon côté du bureau, inutile donc de tendre le bâton pour se faire battre) et signifierez que suite à la diminution de votre RSA, sachant que celle-ci vous place dans une situation de grande précarité, avec ce que cela implique de conséquences, vous allez prendre conseil auprès d’un avocat. 


                                    Rendez vous à la permanence mensuelle de la Maison des Avocats de votre ville (dans certaines, cette permanence se tient en mairie), muni de votre dossier, et soumettez votre cas à l’avocat qui vous recevra, et vous conseillera quant à la marche à suivre. 

                                    Le recours juridique de la part des administrés est la bête noire de la bureaucratie, de même que les témoignages sur les réseaux sociaux et leur médiatisation. 

                                    A ce sujet, je vous conseillerais de contacter Sonia Kronlund, productrice de « Les pieds sur terre », sur France-Culture, pour lui exposer votre cas. Son émission, excellente, traite des thèmes de société tels que celui qui est l’objet de notre débat. 


                                  • Giordano Bruno 11 mai 16:45

                                    @Diogène_Club

                                    Je vous remercie beaucoup pour vos conseils et pour avoir pris le temps de les écrire. Je vais les suivre.

                                    Le motif n’est pas exposé. Il s’agit d’une lettre type. Le texte est : Votre contrat d’insertion ou votre Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE) n’a pas été établi dans les délais prévus ou n’a pas été renouvelé, ou n’a pas été validé.


                                    Ils n’ont même pas fait l’effort de retirer les mentions inutiles.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès