Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Valls veut-il la peau des syndicats ?

Valls veut-il la peau des syndicats ?

Pour le 1er ministre, toujours droit dans ses bottes, un syndicat ouvrier doit plier ou faire des courbettes, comme le fait si bien la CFDT, c’est-à-dire la direction de ce « syndicat ».

Il limite le droit de manifester et aujourd’hui en arrive à faire littéralement « cerner » la bourse du travail de Paris.

Voici un communiqué tout chaud de l’AG interprofessionnelle :

 

« Nous sommes en AG interpro (200) à la bourse du travail de Paris encerclés par gendarmes et CRS devant porte et rue du Château d'Eau

 rejoignez nous, intervenez en direction syndicats et médias.

Ci- dessous communiqué envoyé à la presse ;

 

Déploiement de la police devant la Bourse du travail de Paris

 

Ce matin, se tenait à 10 heures à la Bourse du travail de Paris (rue du Château d'eau) une assemblée générale interprofessionnelle. Celle-ci a rassemblé près de deux cents personnes, travailleurs et travailleuses, précaires, syndiqués ou non, militants et militantes de la mobilisation qui dure depuis près de quatre mois contre la loi Travail.

Alors que nous terminons l'AG et nous apprêtons à ‎rejoindre la manifestation place de la Bastille, nous nous rendons compte que la police et les CRS se déploient sur la place de la République, notamment devant la Bourse du travail, procédant même à des contrôles et à des fouilles !

Après avoir réduit le parcours de la précédente manifestation à un tour de manège place de la Bastille, après avoir arbitrairement confisqué les effets personnels de manifestants et manifestantes et même avoir arrêté certains d'entre eux, après avoir assigné à résidence des militants et militantes et en avoir arrêté à domicile ce matin, l'État en vient maintenant à quadriller tout un quartier et à intimider ceux et celles qui ne font que se réunir dans un bâtiment syndical !

Jusqu'où le gouvernement et l'État policier iront-ils ?!

Nous appelons l'ensemble des organisations syndicales, politiques, associatives à élever leurs protestations contre cette atteinte inadmissible à la démocratie et à tout mettre en oeuvre pour faire que la police quitte les lieux. Nous appelons tous ceux et celles qui le peuvent à nous rejoindre à la Bourse du travail dès maintenant.

Nous réitérons notre volonté de nous battre jusqu'au bout contre la loi El Khomri et le gouvernement. Les tentatives d'intimidation et de répression arbitraire ne viendront pas à bout de notre détermination.

Nous nous réunirons de nouveau ce soir après la manifestation, vers 18h00, en assemblée générale à la Bourse du travail afin de discuter des suites de notre mobilisation. »

 

Après avoir donné de tels ordres à sa police, le Premier Ministre et celui de l’Intérieur s’insurgent devant la montée d’un vent de réprobation, qu’ils appellent « la haine du flic »….

Il n’y a pas chez les syndicalistes, chez les militantes et militants du mouvement social une haine de la personne « flic » mais une condamnation de toute cette politique répressive et d’instrumentalisation de la police pour des tâches qui dépassent très largement le cadre de la mission de sécurité.

La police n’a rien à faire devant la Bourse du travail.

 

Ces exactions de la police, commanditées par un régime aux abois rappellent à beaucoup de manifestants et à leurs familles des heures noires de notre histoire quand le Régime n’était pas républicain !

 

Jean-François CHALOT


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Extra Omnes Extra Omnes 29 juin 08:46

    Vals et Hollande veulent soit la reddition totale soit la guerre civile.
    Ils auront la dernière probablement.
    Mais ont-ils le choix ? Cette loi (La Konerie mal nommée) était exigée par la commission européenne bien avant l’arrivée de Moulland. Sarko avait évité l’épreuve, attendant soit d’être viré (ce qui fut fait) soit de rempiler.
    Maintenant, la meilleure solution serait de sortir de l’UE comme les anglais et de jeter aux orties leurs lois de merde et renvoyer El Konerie chez elle, elle fait pitié.
    Marre de se faire piétiner !


    • Le421 Le421 29 juin 21:46

      @Extra Omnes
      Pourquoi zapper le fait que nos gouvernants, au lieu de se comporter comme des serpillières du IVème Reich, pourraient dire « NEIN ».

      Donc.
      Valls, Hollande et tout l’orchestre sont des « droitos » pur luxe et se comportent comme tels.

      Un petit conseil.
      En 2017, votez donc à droite.
      Histoire de changer.
      PS, LR ou même mieux. FN. Voilà la solution qu’elle est bonne !!

      Mmmb’éciles !!


    • ENZOLIGARK 29 juin 08:56

      ... En attendant ( Music - engagee - by Silmarils ) . ... АФФ ИСС ...


      • Robert GIL Robert GIL 29 juin 09:54

        pour aller un peu plus loin sur les motivations de ce gouvernement :

        LE RETOUR DES HEURES SOMBRES …

        lisez aussi les commentaires associés a l’article


        • Robert Lavigue Robert Lavigue 29 juin 11:41

          @Robert GIL

          P’tain... Encore des zeures sombres en plein été... Y’a plus de saisons...


        • tashrin 29 juin 11:56

          @Robert Lavigue
          J’ai ri :)


        • Insoumis Insoumis 29 juin 10:13

          Les médias main-stream noient le poisson ce matin par rapport à cette répression extrêmement symbolique .

          Aucune des grandes centrales ne va lancer un appel pour une manif nationale le 14 juillet à Paris ou avant ?
          N’y aura-t-il que les parisiens le 5 juillet ?
          En tout cas , il ne faut clairement plus rester dans les nasses , ni à Paris , ni à Lyon !

          Le chemin vers la dictature , c’est maintenant !


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 29 juin 11:40

            La police n’a rien à faire devant la Bourse du travail.

            Ah bon ! Ce sont les traines-savates, les parasites subventionnés et les tchékistes associatifs qui assurent la sécurité des espaces publics ?


            • njama njama 29 juin 12:10

              La loi El Khomri, c’est le démantèlement des accords de branche au profit d’accords d’entreprises (si j’ai bien compris), donc, que resterait-il du rôle des syndicats, si au nord, au sud, à l’ouest, à l’est c’est un patchwork d’accords différents pour une même branche d’activité ? dans la même veine, c’est le démantèlement progressif du code du travail

              Valls n’a que peu à voir là-dedans, ce n’est que l’application par le gouvernement de la sociale-démocratie ultralibérale de l’Union Européenne ... c’est cette idéologie politique qui veut la peau des syndicats


              • Le421 Le421 29 juin 21:51

                @njama
                Le patron : Ce soir, on bosse jusqu’à 22H !!
                La secrétaire : Peux pas, j’ai les gosses à aller chercher !!
                Le patron : OK !! Tu pourras même aller les emmener à l’école demain matin et les autres jours !! T’es virée !! Tiens, si t’as deux minutes, appelles-moi Adecco voir une secrétaire pour demain matin...


              • Robert GIL Robert GIL 29 juin 12:16

                Le point positif, c’est qu’en ce moment on n’entends pas la blondasse, c’est vrai que comme nombre de ses electeurs sont contre la loi travail et qu’elle meme est pour, ça lui pose probleme, mais comme elle a fais allegeance au Medef, elle est emmerdée ... esperons qu’a la lumiere des evenement les gens vont compremdre sa duplicité : le FN n’est jamais la pour soutenir les salariés qui luttent pour sauver leur peau !
                .


                • Le421 Le421 29 juin 21:55

                  @Robert GIL
                  Tss tss tss !!
                  Quelle mauvaise langue !!

                  Le FN, c’est le parti des petits, des sans-grades...

                  Et cette saleté de marmotte. Ben, mon pote !! Elle s’est syndiquée et elle arrêté de mettre le chocolat dans le papier alu.

                  Pire.
                  Les « zouvriers ».

                  Certains sont tellement cons qu’ils ne le voient même pas.
                  Ceci dit, pour être au FN... Ceci explique cela en fait.


                • zygzornifle zygzornifle 29 juin 13:09

                  pour lui ce sont des Dieudonné .....


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 juin 15:23

                    Hollande et Valls ont trouvé la meilleure façon de réduire graduellement le mouvement du REFUS jusqu’à l’anéantir : Ils font défiler à chaque fois autant sinon plus de policiers et de gendarmes que de travailleurs. Et du coup, il n y a ni guerre des chiffres, ni casseurs...


                    • Le421 Le421 29 juin 21:56

                      @Mohammed MADJOUR
                      Ben oui.
                      Les syndicats comptent 40.000, la police sait qu’il y a la moitié de flics... Donc, 20.000 manifestants !!


                    • Albert123 29 juin 18:44

                      « Ces exactions de la police, commanditées par un régime aux abois rappellent à beaucoup de manifestants et à leurs familles des heures noires de notre histoire quand le Régime n’était pas républicain ! »


                      mon pauvre Chalot, encore entrain de défendre la main qui vous donne des gifles, 

                      la gauche républicaine de 2016 s’attaque aux syndicat de la même manière que la gauche républicaine de 1789 s’attaque aux corporations.

                      bref avec des amis comme les républicains pas besoin d’ennemis

                      • Phoébée 29 juin 20:53

                        Valls c’est déjà du passé....

                        Manifestons. Votons. le reste suivra .


                        • Le421 Le421 29 juin 21:59

                          @Phoébée
                          Les moutons vont-ils s’en souvenir en 2017 ?
                          Pas sûr !!

                          La trouille mon pauvre. La trouille.
                          Ca fait faire des choses incroyables.
                          Même à St Julien de Lampon, ils ont peur des « zattentats »...
                          Des djihadistes qui feraient péter le bistrot à Pompont !!
                          T’es fou !
                          La trouille... Ca rime avec « sans couilles ».


                        • Moonlander Moonlander 29 juin 22:18
                          Valls veut-il la peau des syndicats ou celle de ses .ouilles ?

                          • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 30 juin 07:57

                            @Moonlander

                            Par un beau jour d’automne 1820, le duc de Mirnouf, passionné par la chasse mais frustré par le maigre gibier qu’il ramenait de ses pérégrinations forestières, imagina qu’il devait être possible de fabriquer un outil apte à lui faciliter la tâche et rendre plus plaisante sa traque des animaux. Il convoqua tous les artisans de la contrée pour mettre au concours la concrétisation de cette idée et leur laissa deux mois pour fabriquer le plus inventif et le plus efficace des appareils. A peine une semaine plus tard, un marchand du nom de Martin Écouille, se présenta au château clamant à qui veut l’entendre qu’il possédait ce dont le duc rêvait. Il obtient sans peine une audience au près du noble et s’empressa de lui faire la démonstration de sa merveille. Devant une assemblée dubitative mais curieuse, il sortit de sa poche un minuscule sifflet et le porta à la bouche pour produire un son strident qui aussitôt imposa le silence parmi les personnes présentes. A peine quelques secondes plus tard, des dizaines d’oiseaux de toute sorte s’étaient approchés et virevoltaient autour de lui, comme attirés et charmés par cette étrange mélodie. Le duc imagina sans peine le profit qu’il pouvait tirer d’un tel accessoire lors des ses futures chasses. Il s’éclairci la gorge et ne prononça qu’une seule phrase : – Combien cela va-t-il me coûter ?

                            Martin Écouille, sûr de lui, répondit qu’il accepterait de se séparer de son objet en échange de la moitié de la fortune de son interlocuteur. Cette requête fit sourire l’assemblée mais le duc garda tout son sérieux et accepta la transaction. La nouvelle fit grand bruit et se répandit vite bien au delà des limites du duché : Un marchand avait vendu un sifflet pour une somme astronomique au Duc qui en paya le coût sans broncher.

                            On ne sait plus aujourd’hui ce que le marchand est devenu par la suite et l’objet n’a pas hélas pas survécu aux années mais cette anecdote a subsisté dans la langue française pour qualifier les objets hors de prix : « coûter l’appeau d’Écouille ».


                          • Auxi 30 juin 14:18

                            Tous les pauvres, handicapés, chômeurs, retraités, intérimaires, travailleurs à mi-temps, sans logis, malades, tous les damnés du libéral-nazisme ont un intérêt commun et prioritaire : écraser l’ordure solférinienne et ses alliés. Tant que ces imposteurs existeront, ils n’auront rien à espérer, surtout pas la justice. Avant d’envisager quoi que ce soit d’autre, il faut liquider les socio-kollabos, par tous les moyens. Cette engeance discrédite la gauche et la traîne dans la boue.


                            Pour que renaisse l’espoir, ÉCRASONS CETTE BOURGEOISIE PUANTE !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès