Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Venezuela : plus je lis les menteurs, plus j’aime Bolivar

Venezuela : plus je lis les menteurs, plus j’aime Bolivar

Un sujet d’étonnement, quand on lit la presse opposée à la montée des résistances en Amérique latine, est l’évacuation de toute pensée élaborée qui pourrait convaincre de leur nocivité. Seul le mensonge est attelé à ce labeur.

Après tout, des discussions philosophiques, éthiques pourraient opposer les partisans de Chavez et ses adversaires. La place existe pour confronter des approches différentes, des conceptions politiques antagonistes, sur la gestion des affaires publiques, sur les choix économiques, sociaux, culturels, sur la vision du rôle des Etats-Unis dans la région, sur ce que doit être la démocratie, sur ce que devrait être, ou ne pas être, le socialisme, sur les vertus ou les tares du néolibéralisme dans ce pays.

Hélas !, les penseurs qui situeraient le débat à ce niveau, qui le tireraient vers le haut, ont laissé la place à des falsificateurs de faits, à des truqueurs de vérité, à des faussaires ou, dans le meilleur des cas, à des paresseux qui ressassent sans vérifier.

A quoi assistons-nous depuis des années ?

A la répétition quasi machinale d’informations provenant d’une source unique dont il faudrait se méfier comme de la peste. Quelle est cette source ? La presse vénézuélienne. Qui sont ses patrons ? Pour l’essentiel, des oligarques immensément riches qui vivent une partie de l’année aux Etats-Unis et dont la vocation pour l’information est aussi forte que celle de Serge Dassault, Arnaud Lagardère ou de Patrick Lelay. Parfois, le décervelage s’appuie sur des instituts de sondage vénézuéliens. Nombre de ces derniers appartiennent aux patrons de presse.

La quasi totalité des chaînes de télévision vénézuéliennes sont privées. Elles sont hostiles à un gouvernement choisi par le peuple avec une grande constance (onze élections consécutives remportées par les tenants de la révolution bolivarienne). Neuf grands quotidiens nationaux sur dix sont dans l’opposition. Ces télés et ces journaux se sont substitués pour la plupart aux partis politiques de droite en complète déconfiture. Ce sont pourtant leurs « informations » et uniquement celles-là, que nos médias reprennent à l’envi.

Ce panurgisme est suicidaire pour notre presse déjà (et pour cela ?) assez discréditée et, par suite, en mauvaise santé.

Dans leur grande masse, les médias vénézuéliens ont participé au coup d’Etat d’avril 2002. Quelques-uns, au premier rang desquels la chaîne RCTV, ont joué un rôle moteur dans son déclenchement. Ces faits (et non cette « opinion ») n’ont plus à être démontrés. Jusqu’aux Etats-Unis, on trouve des journaux qui ont honnêtement écrit là-dessus. Voir le Los Angeles Times du 30 mai 2007. « Hugo Chavez contre RCTV » par Bart Jones. http://www.latimes.com/news/opinion/commentary/la-oe-jones30may30,1,5553603.story

Les médias putschistes ont menti, menti, menti tout au long du putsch. Ils n’ont pas cessé ensuite. Au contraire.

Avant, pendant, après le putsch, et sans désemparer jusqu’à aujourd’hui, une chaîne comme RCTV s’est mise dans une situation où elle n’aurait pas tenu une heure en France. La liste de ses manquements à la loi est telle que son patron serait en prison, accompagné par une partie de son équipe. Manquements ? Oui, par centaines ! Des manquements qu’aucun média ne se permettrait en France, et couvrant des domaines divers : loi sur la publicité pour le tabac et l’alcool dans les stades, protection de l’enfance, images subliminales, appels à la désobéissance civile... Ajoutons-y le refus arrogant, réitéré, de tout dialogue de RCTV avec la Conatel, l’équivalent de notre CSA. Plus de vingt fois convoquée en 2006, RCTV n’a jamais répondu.

Or, que lisons-nous en France ? Des articles de journalistes informés auprès des différents protagonistes ? Pas du tout. Seules les versions des ex-putschistes nous parviennent, c’est-à-dire celles des adversaires de la légalité démocratique, celles des ennemis du suffrage universel, celles des félons. Même sur des sites internet attachés à la vérité, le bourrage de crâne se taille une place.

L’avalanche des mensonges déversés partout est telle que la fatigue nous vient à l’idée de démonter toutes ces fumisteries. Il faudrait n’avoir que ça à faire.

D’autant plus que, pour chacune, on doit développer, tant le lecteur est a priori incrédule devant une autre information qui dément celle qu’il a reçue cent fois déjà et qui lui a appris le contraire.

Si un explorateur revient d’Amazonie et réussit à publier dans nos journaux que, là-bas, dans la forêt profonde, l’eau boue à 80°, que les mygales s’accouplent avec les serpents et que les Indiens mangent un de leur bébé sur deux, si ces bobards sont ensuite repris mille fois dans les médias, ils convaincront une partie des lecteurs, non parce qu’ils sont crédibles, mais parce qu’ils sont répétés.

Mais ils resteront des mensonges.

S’agissant du Venezuela, nous en sommes là.

Chavez a instauré un parti unique ? Mensonge !

Il modifie la Constitution pour être président à vie ? Mensonge !

Il a fermé la dernière chaîne de télévision d’opposition ? Mensonge !

Il empêche RCTV d’émettre par d’autres voies ? Mensonge !

Son incurie provoque des pénuries alimentaires ? Mensonge !

Il n’a pas été invité à la Douma lors de sa visite à Moscou ? Mensonge !

Poutine lui a fait un affront ? Mensonge !

On en citerait mille encore, on s’égosillerait à répéter : Mensonge ! Mensonge ! Mensonge !

En voici un nouveau, pourtant, sur lequel je m’arrête un peu : « RCTV n’a pas repris ses émissions parce que son matériel lui a été volé par l’Etat ». Sous-entendu : « Nous n’avons pas affaire à un Etat de droit, mais à une mafia dictatoriale ».

La vérité est la suivante : la concession pour émettre par voie hertzienne a été accordée à RCTV par un précédent gouvernement, il y a vingt ans. Le contrat stipule que les installations nécessaires seront construites par Radio Caracas C.A. à ses seuls frais. Tant le terrain, comme les tours et constructions qui s’y installent resteront propriété exclusive de la République.

Pourquoi cette disposition ? Pour que, en cas d’attribution de la fréquence à une autre chaîne, il n’y ait pas rupture dans les émissions. Chavez n’a rien volé, il a rendu à la nation deux biens qui lui appartenaient : la fréquence hertzienne et les moyens d’en user. En conformité avec la loi et les termes d’un contrat signé par ses prédécesseurs.

RCTV n’a pu émettre entre le 28 mai et juillet ? Mais elle a délibérément refusé de se tourner vers les canaux par satellites et par câble, d’abord pour bien marquer qu’elle ne respecterait pas la décision souveraine de l’Etat, qu’elle le ferait plier, et ensuite parce que sa victimisation nécessitait une fermeture volontaire. Dès qu’il est apparu qu’elle avait perdu la partie, RCTV a pris ses dispositions pour émettre (par câble, à ce jour). Elle aurait pu le faire avant, ayant été avertie dès décembre 2006.

RCTV n’est pas une chaîne de télé comme les nôtres, c’est un fer de lance de la droite la plus radicale du Venezuela. Son patron, Marcel Garnier, peut supporter des mois d’interruption sans que ses finances en soient plus affectées que les vôtres quand vous achetez une baguette de pain. Il possède, en totalité ou en partie, quarante radios et chaînes télévisées, en plus de RCTV.

Sur Agoravox, Daniel Duquenal, qui s’est spécialisé dans la critique du gouvernement vénézuélien, parle de « vengeance politique », de «  haine politique de Chavez », de « projet totalitaire » tendant vers la « répression pure et simple ». Nous sommes là dans le domaine de l’opinion. Acceptons-là comme élément d’un débat.

Hélas, il étaie cette opinion par des faits mensongers, souvent basés sur l’émotionnel. En vrac : Chavez a fermé RCTV (faux). RCTV n’a pas été capable depuis plus d’un mois de retrouver un espace de diffusion (un mois ? Mais elle a bénéficié de près de six mois) ni de recevoir les revenus nécessaires pour pouvoir maintenir son personnel (Des subventions, peut-être ? Malgré l’immense fortune du patron de RCTV). Chavez veut faire payer des impôts supplémentaires à RCTV (il s’agit d’arriérés, RCTV ayant coutume de se soustraire impunément à l’impôt. RCTV doit au fisc 1,5 milliard de dollars de bolivares, soit 700 000 dollars).

Et puis ceci que j’ai déjà évoqué : « Tous les équipements de transmissions de RCTV ont été séquestrés par le gouvernement... simple confiscation de la part du gouvernement de Chavez qui établit le dangereux précèdent juridique de donner à l’état le « droit » de saisir tout bien privé dont l’Etat a simplement besoin, quelle que soit la raison de ce besoin. Bref, le vol légalisé en faveur de l’Etat. » Nous avons là un beau mensonge pour amener un jugement abrupt.

Et encore : «  Il y a les déficiences maintenant chroniques de certaines denrées alimentaires » (Les services officiels chargés de l’approvisionnement n’en finissent pas de découvrir des stocks cachés, la pénurie étant organisée : une grève patronale d’un type nouveau et cruel).

Enfin, pour le même polémiste, ceux qui n’adhèrent pas au « parti unique du chavismo » (faux, ce parti se veut « uni », pas « unique ») « seront désormais des citoyens de seconde classe, voire des ennemis de la nation, des suppôts de l’impérialisme » (belle invention qui ne se base sur rien de rien !).

Chavez honni du monde entier ? « Même le parlement russe, la Douma n’a pas voulu le recevoir la semaine dernière, alors que Poutine ne le recevait que d’une façon « privée » pour ne pas avoir à lui donner les honneurs d’une visite officielle ».

La vérité est que Chavez a été invité à la Douma. Il y a fait un discours (pas à la tribune mais dans une salle annexe). Pourquoi ? Parce que le règlement de la Douma, sauf rarissimes exceptions, interdit que des chefs d’Etat s’y expriment en tribune. Y déroger pour Chavez, c’était irriter inutilement Washington à la veille d’un sommet avec le président George W. Bush.

Voici ce que dit RFI (Stefanie Schüler 29/6/207 ) : « Il a été accueilli par Vladimir Poutine dans sa résidence de campagne à Novo-Ogarevo, près de Moscou. Lequel Poutine « sera reçu, le 1er et 2 juillet, par George W. Bush dans sa résidence familiale à Kennebunkport, dans le Maine. Un honneur qu’aucun autre dirigeant ne s’est encore jamais vu accorder ». Affront ici, honneur là-bas ?

On pourrait faire ainsi cent pages qui démontreraient que les adversaires de la révolution bolivarienne ont besoin de l’à-peu-près, de l’insinuation, du mensonge pour la combattre.

Et ça, c’est finalement réjouissant (Cette remarque finale est une « opinion ». Optimiste).

Maxime Vivas


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • patroc 16 juillet 2007 15:14

    Merci de ce contrepoids à la propagande anti-Chavez qui circule depuis l’arrêt d’RCTV... Les journalistes officiels en france devraient prendre exemple sur la libre expression du président vénézuelien plutôt que de lécher les bottes d’une direction à la pensée unique, et pondre des articles sans se soucier de la véracité de leurs sources...


    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 16 juillet 2007 16:35

      Je ne connais pas les détails de l’attribution des concessions des canaux hertziens au Vénézuéla.

      Toutefois, en vertu de l’adage : dis moi quels sont tes amis je te direz qui tu es ; quand Hugo Chavez « partage les valeurs » de Mahmoud Ahmadinejad et l’appel « compagnon de lutte », ou entretien des contacts étroit avec l’autocrate biélorusse Alexandre Loukachenko, on peut légitimement se poser des questions. (informations issues d’un site ami du gouvernement vénézuélien : http://risal.collectifs.net/article.php3?id_article=2302)

      Hélas, à cause des petro-dollars, des « années de plombs » risquent d’étouffer longtemps le peuple vénézuélien, à l’image de l’Algérie.


    • zets zets 16 juillet 2007 23:36

      moi aussi j’y vais de mon adage : les ennemis de mes ennemis sont mes amis. En effet, comment se situer face à la dictature de USA ? En amérique latine, ce mot a une véritable résonnance dans la mémoire collective. Alors, point de jugements à l’emporte-pièce.


    • Michel Maugis Michel Maugis 18 juillet 2007 07:22

      Michel Maugis @ jesuisunhommelibre

      Vous êtes à ce point si aliéné par le système économique que vous croyez exorciser votre aliénation en proclamant que vous êtes un homme libre par votre pseudo. En fait vous montrez être un bel hypocrite, et un parfait représentant de ce monde dont l’idéologie est celle du mensonge, de la tergiversation, de la calomnie et dont vous vous réclamez et que Maxime Vivas dénonçait dans son article.

      Ne vous trompez pas, en vous attaquant je m’en prends à vos idées qui s’expriment à travers un pseudo ridicule et insultant envers tous les autres forumeurs que vous postulez indirectement ne pas être comme vous, c’est à dire libres. Car un pseudo concret est supposé exprimer une originalité, une particularité de son auteur. Le vôtre n’est certainement pas celui de la libre pensée. Ou alors, celle dénuée d’une vision éthique autre que sa petite personne. Mais votre insulte est flatteuse tant votre commentaire d’ « homme libre » est stupide.

      L’article excellent de Maxime Vivas traitait des mensonges débités par la droite européenne au sujet de la fin de la concession de RCTV. Patroc y fit un commentaire plein de bon sens sur les journalistes « officiels » en France qui « devraient prendre exemple sur la libre expression du président vénézuelien plutôt que de lécher les bottes d’une direction à la pensée unique, et pondre des articles sans se soucier de la véracité de leurs sources »

      Il semble, que vous êtes absolument d’accord avec l’article de Maxime et avec la commentaire de Patroc puisque vous y avez répondu par une affirmation démontrant votre impossibilité de réfuter ou même critiquer ces propos selon leurs mérites propres.

      Vous répondez :

      « Je ne connais pas les détails de l’attribution des concessions des canaux hertziens au Vénézuéla. « 

      Comme si cela était nécessaire ! Comme si vous ne saviez pas ce que le mot concession veut dire. Comme si il était nécessaire de connaître les détails d’une concession pour juger si les propos de Patroc etde Maxime étaient justifiés. Vous êtes d’une mauvaise foi caractéristique, celle d’un type qui veut à tout prix défendre des journalistes vendus, béni oui oui, lèchent cul de l’empire, obéissant aux ordres, et que vous reconnaissez être tels.

      Vous le reconnaissez car vous l’avouez par l ’adverbe « toutefois » en tête de votre justification aux mensonges, tergiversations, calomnies de la droite et de ce monde « libre » adepte de la pérennité de l’économie capitaliste.

      Vous reconnaissez donc bien faire parti de ces tristes personnages dont le mensonge est le principal moyen rhétorique dès lors qu’il vous permet de défendre vos dogmes, ceux du capitalisme. Donc, c’est normal que les « journalistes », dont le premier des rôles est d’informer, usent de mensonges car c’est pour la bonne cause. Et au diable l’éthique.

      Mais examinons vos tristes moyens. Certainement ceux d’un très grand esprit libre, au service du mensonge. On remarquera que conscient de votre malhonnêteté intellectuelle vous vous abstenez de faire le lien avec le commentaire et l’article. Qu’est il donc ce lien ? Sinon celui que je viens de dire : votre triste cause de la « liberté » Il faut diaboliser, et Chavez, et Ahnadinejad et Louchenko, ces gens qui osent se rebeller contre l’empire fascisant .

      Toutefois, en vertu de l’adage : dis moi quels sont tes amis je te direz qui tu es ;

      En plus, vous reconnaissez être un imbécile, c’est à dire qui raisonnent sur des adages. De surcroît tel adage n’existe pas. Le correct c’est « dis moi qui tu fréquentes je dirais qui tu es ».

      Homme qui se croit libre, l’unique, vous parlez avec vous-même car vous pensez que vos lecteurs ont votre cerveau. En effet, si cet adage est juste, alors il vous faut dire ce que vous trouvez de mal à être ami avec Ahmadinejad et Loukachenko. Cette information manque. Ce que je sais est que ces deux chefs d’Etat défendre le droit des peuples à disposer d’eux même, le principe de souveraineté, le respect de la charte de l’Onu, le droit des palestiniens à un État, le non recours à la force, dénoncer le fascisme et racisme sioniste, etc... Voilà sans doute des valeurs partageables et qui sont communes à Chavez, Ahmadinejas, Louchenko et bien d’autres chefs d’états, et il faut bien le dire, la majorité.

      Certainement que Maxime, Patroc, comme moi-même les partageons aussi. Mais pas vous car vous n’êtes pas un ami de Chavez.

      Mais comme vous semblez donner une valeur probante à votre adage ( pour justifier vos mensonges de la droite et du capitalisme), voilà que vous reconnaissez Sarkosy être un criminel de guerre, lui l’ami de Bush. Mais peut être que vos valeurs sont elles aussi celles de Bush, ou même de n’importe quel autre président des USA, ceux de bombarder des peuples, de pratiquer des génocides, pour les forcer à se soumettre à votre volonté de « liberté ». Voilà des valeurs qu’elles sont belles » Les vôtres assurément, celui du triste individu qui veut nous faire croire qu’il est libre, libre de dire des conneries oui.

      Vous remarquerez que ce que je dis sur ces présidents ne sont pas des opinions, mais des faits qui permettent de juger, même avec une intelligence très moyenne, mais avec une éthique.

      Loutchenko un autocrate ? encore un beau mensonge ! Vous ne connaissez pas les détails des concessions radio électrique du Venezuela mais vous savez que Loutchenko est un autocrate ! Comment le savez vous ? Autant dire que Fidel Castro est un dictateur, pendant que vous y êtes avec vos ragots d’homme qui se croit libre de rabâcher ce que dit sa presse « libre », parce que cela lui convient.

      informations issues d’un site ami du gouvernement vénézuélien : http://risal.collectifs.net/ar...

      Vous rappelez cela dans un but de donner de la crédibilité à vos mensonges. Mais si Risal est ami du processus bolivarien, l’auteur de ces propos l’est t’il vraiment ? Personnellement j’en doute, c’est un ignare de gauuuuche avec la démagogie trotskiste collée à celle de l’empire. D’ailleurs Risal précise : « Les opinions exprimées et les arguments avancés dans cet article demeurent l’entière responsabilité de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement ceux de RISAL ». Ce qui réduit à néant votre manipulation malhonnête.

      Mais admettons que ce n’est pas une manipulation. Vous seriez alors d’une incohérence absolue !! Votre adage ne marche plus ? si Risal est aussi l’ami du gouvernement Venezuelien, et critique Chavez sur « ses amis », alors la question se pose : QUI EST CHAVEZ ? Comme Louchenko et Ahmadinejad ou Comme Risal qui est contre Loutchenko et Ahmandinejad ? On s’y perd avec votre logique à la con.

      Encore une fois, vos propos n’ont pas pour but de servir la vérité et une éthique, seraient ce les vôtres, mais de défendre les valeurs du colonialisme, du racisme et du fascisme Sioniste et US.

      Hélas, à cause des petro-dollars, des « années de plombs » risquent d’étouffer longtemps le peuple vénézuélien, à l’image de l’Algérie.

      Ah, ce bon vieux temps, quand l’Algérie était « libre » grâce à cette France « libre » de 1830 jusqu’à 1962. Vouys le regrettez, c’est sûr.

      C’est affolant comment vous connaissez les détails de la révolution bolivarienne ! Vous mentez pour la bonne cause, celle des réacs qui ne pensent qu’à leurs nombrils, en rabâchant des opinions toutes faites sans le moindre argument.


    • Dalziel 16 juillet 2007 16:31

      Très franchement, qui, en France, se soucie sérieusement des chavezeries et autres cucuteries vénézueliennes ?

      Chavez est en train de brader la richesse nationale pour se livrer à un clientélisme frénétique, et après ?

      Peut-être ruinera-t-il son pays, et après ?

      Je ne suis pas Vénézuelien, je n’ai pas de famille au Vénézuela, je n’irai jamais là-bas, et le seul Vénézuelien que je connaisse un peu, s’appelle Unai Etxebrria.

      Il est coureur cycliste, en Europe, ce qui le met à l’abri des espiègleries du Caudillo de Caracas...

      Si bien que ce Chavez qui m’aurait inquiété au temps de la Guerre froide - comme m’inquiétait Allende - me fait, aujourd’hui, franchement rigoler, avec ses faux airs de trisomique 21...


      • zets zets 16 juillet 2007 23:47

        Très franchement, qui, sur Agoravox, se soucie de tes commentaires ?

        « Moi je dis, quand on a rien à dire, on n’a qu’à fermer sa gueule ! » comme disait le plus grand homme d’esprit français, Michel Colucci.

        Personne ne t’oblige à t’intéresser au monde ni à lire les articles qui ne t’intéressent pas, et si tous les lecteurs laissaient un commentaire comme le tien aux articles dont ils se foutent... on ne s’entendrait pas brailler en rond.


      • chiktaba 16 juillet 2007 19:32

        On peut faire exactement le meme commentaire a Chavez et consort... 1 partout la balle au centre. Tout n est pas rose, les medias prives font et ont fait certainement un paquet de trucs reprehensible, Chavez semble faire la meme chose de l autre cote, et donc regarder des deux cotes et essayer de croiser les infos....


        • ExSam 16 juillet 2007 21:10

          Excellent article, clair et détaillé.

          Ca suffit la désinformation !

          Dire que l’UE a voté une motion condamnant Chavez pour « fermeture de RCTV », montre à l’évidence que cette UE est au service des puissances financières dont la source est aux USA.

          Je n’ai pas trouvé trace de cette volonté manipulatrice, élitiste et anti-démocratique dans le traité de Maastricht. Quoique le volet social y était déjà indigent...


          • karg se 16 juillet 2007 21:11

            Bravo pour cet article, un peu de rigueur et d’honnêteté dans un torrent d’articles indigents, qu’ils soit d’avox ou du Monde.


            • Ben Ouar y Villón Brisefer 16 juillet 2007 23:34

              Bel article et commentaire indigent.

              Un « homme libre » s’exprime plus haut, et s’inquiète pour le peuple venezuelien.

              Il doit être en effet drôlement « libre » pour penser que l’accession à la lecture de millions d’hommes et de femmes, de 7 à 77 ans (des anciens se précipitent dans les cours d’éducation populaire), que les soins gratuits dispensés à tous les mineurs évitent enfin à certains enfants -par exemple- de mourir de l’appendicite ou de bronchite, comme au temps regretté de notre ami « libre », le temps d’avant-Chavez où le peuple venezuelien « respirait » ; drôlement « libre » en effet pour penser que ces choses-là soient le fait d’un affreux dictateur qui redistribue les richesses du sous-sol à sa Nation (concept d’homme vraiment libre).

              Que voulez-vous répondre à des « humanistes » pareils, pétris de « vigilance » ?

              « Homme libre », allez éprouver votre liberté aux USA ou au Canada par exemple.

              Viva Chavèz ! Les incrédules d’aujourd’hui seront tes défenseurs de demain. Il suffirait qu’ils en bavent un peu pour comprendre.


              • 3barre 17 juillet 2007 00:28

                je suis en amérique latine et je viens de passer10 mois au Vénézuéla. J’approuve à 100% ce qui est avancé dans cet article. Bien sur je soutiens l’expérience bolivarienne, même si je suis très critique.Les mèdias en France sont tombés très bas dans la désinformation.....


                • Boileau419 Boileau419 17 juillet 2007 03:55

                  Enfin un commentaire qui rétablit les faits face aux torchons éditoriaux de Mister Duquenal, dont le silence sur ce fil est particulièrement révélateur. Encore un peu et je le croyais, que Chavez avait « séquestré » les équipements de RCTV !

                  Eh oui, RCTV a repris ses émissions sur câble et satellite. C’était écrit hier sur venezuelanalysis.com, le média « financé » par Chavez (dixit Duquenal). De toute évidence, le Vénézuéla est un Etat stalinien, hehe.

                  Marx avait drôlement raison, la lutte des classes, c’est la vérité première de la société actuelle.

                  La guerre des riches contre les autres. Les gouvernements nous font la guerre. Voilà la vérité.

                  Sauf...au Vénézuéla. Viva Chavez !!!!!!!!!!!!!!


                  • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 18 juillet 2007 20:02

                    Je suis desolé, je ne vous avez pas encore lu. Il faut dire que vos commentaires sur mes textes ne vous ont pas fait devenir une priorité dans mes lectures. Maintenat voila, vous pouvez lire mes commentaires ici aussi. Vous voyez, je ne me cache pas.

                    Je voudrais egalement profiter de l’occasion pour vous rappeler qu’entre le Venezuela et la France il y a un decalage horaire important. De plus je suis fort occupé avec mon blog. Donc je ne peux pas être à votre disposition pour repondre au pied levé. Avant de supposer que je me defile, soyez un peu plus patient. Tout vient a point a qui sait attendre.

                    PS : merci pour le compliment ironique


                  • Jacques Saint-Pierre 17 juillet 2007 04:50

                    À voir la hargne avec laquelle l’auteur défend Chavez ici, on est en droit de se demander à quoi riment ses intentions.

                    Duquenal défend une liberté qui disparaît rapidement. Vous défendez quelqu’un que vous ne connaissez pas, qui détrousse un pays que vous ne semblez pas connaître.

                    Je connais personnellement des exilés du Venezuela, qui savent ce que Chavez prépare. Et ils sont tristes, et inquiets. Ils parlent à leur famille là-bas et savent, eux, que la liberté est en voie d’extinction. Sans compter que la sécurité, qui n’a jamais été grande, est maintenant incertaine, corruption et pauvreté obligent.

                    Votre diatribe sert quelle cause, au juste ? Le marxisme ? Le communisme ? Le Castrisme ?

                    Monsieur Duquenal, vous n’êtes pas seul.


                    • maxime vivas maxime vivas 17 juillet 2007 08:43

                      A mon article documenté qui expose des faits, vous répondez en regrettant « la hargne avec laquelle l’auteur défend Chavez » Je ne suis pas hargneux mais véhément. Et si exposer des faits avérés c’est défendre Chavez, faut-il comprendre que le mensonge a contrario est nécessaire pour l’attaquer ? je crois que oui.

                      « Duquenal défend une liberté qui disparaît rapidement. » ? De quelle liberté parlez-vous. De celle des riches de continuer à confiner les pauvres dans une situation dont vous ne voudriez pas en France ? Chavez rend le pétrole à son pays et vous dites qu’il le « détroussse ».

                      Vous connaissez des Vénézuéliens ? Moi aussi, et des Français qui vivent là-bas et avec qui je suis en contact quasi quotidien. J’étais à Caracas en mai.Je parle de ce que j’ai vu.

                      Enfin vous vous demandez quelle cause je défends : « Le marxisme ? Le communisme ? Le Castrisme ? » Aucune de Mais vous avez oublié la plus importante : la vérité.

                      MV


                    • Azür 17 juillet 2007 08:36

                      « A propos du Venezuela »

                      par Manuel Colinas manuel.colinas@wanadoo.fr

                      J’étais au Venezuela pendant l’affaire RCTV. J’ai pu mesurer l’écart entre ce que disent les médias internationaux et la réalité... Imaginez, en France, une chaine de télévision qui participe activement à un coup d’état militaire contre le gouvernement élu, qui se rend ensuite complice du sabotage économiqyue du pays par les Etats-Unis, qui appelle chaque jour à la violence et au rencversement des institutions démocratiques, qui enfreint à 652 reprises en 6 mois les règlements audiovisuels sur la pub, la violence, les images subliminales, etc. Qui refuse tout entretien de conciliation, cette chaîne ne serait elle pas interdite ?

                      Rappelons par ailleurs que RCTV n’est pas fermée. En fait elle continue d’émettre ur le cable et le satellite. Elle n’est pas « la dernière chaîne d’opposition » (il en reste beaucoup). Et les monopoles privés (liés aux Etats-Unis) continuent à dominer de façon écrasante l’audiovisuel et la presse écrite au Venezuela (...).

                      Demandons nous ce que cache la présentation de cette actualité par les grands médias internationaux et français. Le Venezuela n’est-il pas en train de se libérer de la Banque Mondiale ?

                      Source : Forum des Lecteurs de l’Humanité Dimanche n°69 pg 6


                      • Azür 17 juillet 2007 09:06

                        Merci Maxime pour cet article ne craignant pas de nager à contre-courant !

                        J’ai lu avec beaucoup d’intérêt lundi 09.07.07 dans Métro « Mais qu’est-ce qui fait courir Chavez ? ». Vous serait il possible de mettre ce texte en ligne sur Agoravox ?

                        Par ailleurs, vos contributions à « Cuba Si France Info » mériteraient également d’être reprises ici, comme par exemple :

                        - La Leçon Cubaine n°28 05/2007
                        - Fidel malade, Miss Monde acnéique, presse métastasée n°27 12/2006
                        - Nelson Mandela a choisit La Havane n°27 12/2006
                        - Parlez donc de Cuba à vos amis écolos n°26 08/2006
                        - L’UE sur la piste des 1,3 millions d’euros versés à RSF n°26 08/2006
                        - Rap cubain, rap français et tolérance n°25 04/2006
                        - Reporteres Sans Frontières, la CIA et l’omerta n°23 08/2005
                        - « Sois sage, ô mon dollar, et tiens-toi plus tranquille. » n°21 11/2004

                        Qu’en pensez-vous ?


                      • maxime vivas maxime vivas 17 juillet 2007 23:14

                        Vous dites : « J’ai lu avec beaucoup d’intérêt lundi 09.07.07 dans Métro »Mais qu’est-ce qui fait courir Chavez ?« . Vous serait-il possible de mettre ce texte en ligne sur Agoravox ? » ainsi que d’autres articles ?"

                        Pourquoi pas ? A Agoravox de voir si c’est pertinent. Quoi qu’il en soit, mes articles sont libres de droit et les diffuse qui veut.

                        Un mot sur METRO : c’est un quotidien gratuit, mais ne le sont-ils pas (presque) tous, payés d’abord par la pub, même s’il faut les acheter ?

                        METRO est le SEUL quotidien français qui a accepté de publier un article où je signalais que Reporters sans frontières est financé en partie par des dollars d’officines écrans de la CIA.

                        Partout sur Internet, souvent dans des journaux étrangers (y compris aux USA), cette vérité est révélée. JAMAIS dans les médias français.

                        Je me réjouis de pouvoir toucher d’un coup 700 000 lecteurs, non pas pour dire ce que me soufflerait le patron de METRO, mais ce que je crois utile pour les peuples qui se dressent contre l’Empire.


                      • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 18 juillet 2007 17:42

                        Le Venezuela de Chavez n’a jamais été otage de la banque mondiale. Avec tout le pognon qui rentre dans les caisses, il y a longtemps que les représentants de la banque mondiale ne sont pas reçus à Miraflores. Sont « départ », toujours pas final d’ailleurs, n’est qu’un esbroufe pour appâter la galerie.


                      • NPM 17 juillet 2007 10:48

                        La liberté de critique est TOTALE au Vénézuéla !


                        • stephanemot stephanemot 17 juillet 2007 11:20

                          Nier les derives antidemocratiques de ce regime releve de l’aveuglement ou d’une candeur confondante.

                          Le Venezuela etait controle par les puissants et les corrupteurs, il est desormais sous l’emprise d’un regime encore plus corrompu et incompetent. Dans un cas comme dans l’autre il est delicat de parler de democratie modele, et le coup de 2002 a d’ailleurs montre les limites d’une opposition a peine plus credible que l’emule de Castro et Bolivar, et le comportement de Bush ne peut que renforcer Chavez et ses propres clones.

                          Chavez n’est pas un democrate mais un revolutionnaire de carnaval au fond theorique pour le moins leger. Ses diarrees verbales populistes masquent difficilement la confiscation du pouvoir et de tous les pouvoirs.


                          • maxime vivas maxime vivas 17 juillet 2007 23:26

                            Vous dites à propos de Chavez : « dérives antidemocratiques de ce régime corrompu et incompétent. Chavez n’est pas un démocrate mais un révolutionnaire de carnaval », etc.

                            Sur ceux qui ne sont pas de votre avis : « aveuglement, candeur confondante... », etc.

                            C’est un point de vue. Vous avez des faits concrets pour l’étayer ?

                            Maxime Vivas.


                          • stephanemot stephanemot 20 juillet 2007 12:24

                            En octobre 2004, Tranparency International publiait un rapport accablant sur la corruption au Venezuela, 114e sur 146 pays. Le lendemain, Hugo annonçait une « bataille à mort contre la corruption » (dont il avait d’ailleurs déjà dénoncé l’ampleur l’été précédent).

                            Résultat des courses : le Venezuela a reculé au 130e rang sur 159 en 2005 et au 138e sur 163 en 2006. En réalité, c’est la liste qui s’allonge et le pays stagne aux alentours de 2.3 d’indice, plus près des 1.8 d’Haiti que des 9.6 de la Finlande et même des 7.4 de la Chiraquie... de toute façon en-dessous des 2.5 de la Russie et du Rwanda.

                            Les articles sur le sujet de la corruption au Venezuela ne manquent pas. Par exemple chez Newsweek, plutôt proche des Dems que des Reps : « A Question of Graft - As gushing petrodollars stick to the wrong hands, corruption threatens the regime of Hugo Chávez » (Newsweek 20060731)

                            http://www.msnbc.msn.com/id/13989898/site/newsweek/

                            L’ampleur du phénomène est à la mesure de l’incompétence de dirigeants choisis en fonction de leur seule proximité à Chavez. A leur décharge, la corruption ne date pas de leur arrivée au pouvoir, et eux n’ont reçu ni l’éducation ni la préparation nécessaires à la gestion d’un pays.

                            Une fois de plus, je n’encense pas pour autant les régimes qui ont précédé. Je me contente de noter que tout n’est pas rose dans le monde merveilleux de ce Lider Minimo, et je vous invite à plus de circonspection et de patience avant de vous enflammer pour une révolution, où qu’elle se produise.

                            — -


                          • Emile Red Emile Red 20 juillet 2007 14:00

                            J’espère M. Stephanemot que vous n’êtes pas sérieux en utilisant les chiffres de cette ONG digne de RSF qu’est Transparency International.

                            ONG qui décline le « faites ce que je dit.... », dirigée par des sbires de la pensée belliqueuse Américaine, certainement proche de la CIA, non vraiment TI est tout sauf une référence.

                            Lire descriptif exogène

                            Les donnateurs publics et surtout privés

                            A remarquer : ExxonMobil, Shell International, entre autres, sociétés pleines de condescendance pour le Vénézuéla et son pétrole nationalisé...


                          • stephanemot stephanemot 26 juillet 2007 16:54

                            @Emile Red,

                            1) Quoi qu’il en soit, la corruption est bien là et reconnue par l’ensemble des parties comme perdurant à un niveau inacceptable.

                            2) Si vous aviez correctement lu mes posts précédents, vous auriez compris que je n’épargnais personne : ni Chavez, ni ses prédécesseurs, ni ses opposants, et certainement pas l’ami Dubya (http://e-blogules.blogspot.com/search/label/george%20w.%20bush).

                            3) Vous vous doutez bien qu’avant de citer TI j’ai fait un minimum de rebouclage, d’autant qu’il s’agit de la seule source à proposer un comparatif sur la durée. J’ai entre autres consulté cette liste de donateurs où je n’ai rien trouvé d’anormal - un bon mix entre institutions onusiennes, nationales et privées. Je ne me fais aucune illusion sur la moralité de certains de ces donateurs, mais j’ai ma petite expérience des écrans bidons financés par USA Inc et croyez-moi, c’est autrement plus subtil que ça.


                          • Michel Maugis Michel Maugis 30 juillet 2007 00:18

                            Michel Maugis @ stephanemot.

                            Bienvenu au monde des fauxculs, genre Daniel Duquenal.

                            Votre commentaire est mensonger, et hypocrite. Vous vous flattez tout seul et ne démontrez absolument rien. Car il faut vraiment être hypocrite pour prendre une organisation et des journaux représentatifs de l’oligarchie US pour attaquer le Venezuela révolutionnaire. Vous ne savez donc pas juger sur des faits matériels ? Vous avez un besoin irresistible d’arguments d’autorité forgés et fournis par l’oligarchie US ? Pourquoi ?

                            Vous mentez honteusement tout en voulant passer pour un personnage objectif donneur de leçons. Examinons votre duquenalerie exemplaire.

                            Car j’aime bien démontrer aux imbéciles qu’ils le sont, avec la différence c’est que je ne suis pas hypocrite et appel un chat un chat. Libre à vous de me réfuter, je vais vous en donner les moyens.

                            Une fois de plus, je n’encense pas pour autant les régimes qui ont précédé.

                            Qu’elle belle hypocrisie ! Quelle lâcheté ! C’est ce que vous faites !

                            Pourquoi trouvez vous le moyen de dire cela, puisque vous ne l’auriez pas fait ? Vous pensez que vos lecteurs sont idiots et qu’ils pourraient donc le croire ? C’est parce que vous savez très bien qu’en parlant de la corruption tout en taisant les magnifiques victoires sociales, économiques, politiques et diplomatiques de Chavez pour noter que tout n’est pas rose dans le monde merveilleux de ce lider minimo ( ce qu’aucun partisan ne dit) et dire que « L’ampleur du phénomène est à la mesure de l’incompétence de dirigeants choisis en fonction de leur seule proximité à Chavez » ( ce que la droite feint de croire) ne peut que signifier que c’était nettement mieux avant, en matière de corruption.

                            Donc que cela pourrait être une manière d’encenser les régimes corrompus qui se succédèrent durant les 40 ans avant Chavez tout en n’osant pas le faire directement sachant que c’est faux.

                            Car pour vous la corruption c’est ce qui importe avant le besoin d’éliminer la pauvreté ! Dans 10 ans celle ci aura disparu au Venezuela. Grâce à la corruption chaviste ? ALORS VIVE LA CORRUPTION, CELLE QUE NE PLAIT PAS À BUSH et DUQUENAL.

                            Mais votre hypocrisie crasse vous pousse immédiatement à préciser que ce n’est pas ce que vous vouliez dire.

                            Chasser le naturel, il revient au galop ! Vous êtes un Duquenaliste. L’art de mentir et calomnier pour défendre l’indéfendable et s’en cacher, par honte.

                            Mais que vouliez vous dire exactement !

                            Pourquoi ne dîtes vous pas qu’un juge anti corruption fut assassiné (Danilo) ? Que les auteurs sont en fuite aux USA, grâce à la corruption antichaviste !. Pourquoi ne dîtes vous pas que l’administration est essentiellement celle des régimes antérieurs ? Car sous Chavez il n’y a pas eu de chasse aux sorcières, etc....

                            Pourquoi Chavez fait des missions ? Justement pour ne pas être soumis à la corruption des fonctionnaires anti chavistes qui pullulent et voient que la poule aux œufs d’or de la corruption se termine pour eux.

                            Vous êtes donc un calomniateur ou un ignorant, mais dans ce cas vous êtes stupide et préférez suivre votre instinct dogmatique, celui d’attaquer un des seuls gouvernants qui appelle un CRIMINEL DE GUERRE, un criminel de guerre et fait une révolution socialiste. Quel bel exemple de corruption que vous ne semblez pas aimer.

                            En octobre 2004, Tranparency International publiait un rapport accablant sur la corruption au Venezuela, 114e sur 146 pays.

                            Mais ça c’est le Venezuéla ! Ce n’est pas Chavez ! En quoi est il coupable si cela est vrai ?

                            A leur décharge, la corruption ne date pas de leur arrivée au pouvoir, et eux n’ont reçu ni l’éducation ni la préparation nécessaires à la gestion d’un pays.

                            C’est pour amoindrir vos mensonges ? Soyez cohérent avec vous-même. Vous parlez en élitiste, comme si ne pas être un corrompu de droite signifiait ne pas être préparé et éduqué pour gérer un pays. C’est du racisme social idiot qui vous identifie, monsieur l’analphabète politique.

                            je vous invite à plus de circonspection et de patience avant de vous enflammer pour une révolution, où qu’elle se produise.

                            Appliquez ces conseils à vous même en devenant honnête. Personne dans ce forum semble s’être enflammer pour cette révolution Bolivarienne. Ceux qui la défendent en n’ont pas encore eu le temps, tant ils sont occupés à réfuter les calomnies des gens de droite et d’une gauche hypocrite qui n’osent s’identifier explicitement. En fait vous ne savez que mentir et calomnier pour vous enflammer en la défense de votre « monde libre » qui ne se maintient que par la corruption politique et économique et par le chantage militaire sur l’ensemble des pays « libres ».

                            Or, en Amérique latine de nombreux pays en plus de Cuba se libèrent.

                            ET C’EST BIEN CELA QUI VOUS CHAGRINE.

                            L’oppostion réactionnaire fomente toujours toutes les tares d’un régime qui met en cause sont pouvoir hégémonique sur la société, pour l’en accuser après coup. C’est de « bonne guerre » dans la doctrine droitière, sans idée et encore moins capable d’en débattre.


                          • Michel Maugis Michel Maugis 30 juillet 2007 01:01

                            Michel Maugis @ Stéphanemot.

                            Vous êtes bien un duquenaliste tout craché.

                            Vous commencez une calomnie en citant votre argument d’autorité. Puis Emile Red le réduit à néant. Et vous revenez à la charge avec une affirmation absolue, relevant de votre vérité historique digne de Lapalisse, toute en accusant le coup de la réfutation par votre «  quoi qu’il en soit  » qui signe votre caractère de faux cul.

                            la corruption est bien là et reconnue par l’ensemble des parties comme perdurant à un niveau inacceptable. Ce qui est nouveau, c’est que maintenant tous les partis la jugent inacceptable. Les révolutionnaires parce que la corruption a toujours été pour eux inacceptables, et les réactionnaires qui la trouvent inacceptables seulement maintenant, parce qu’ils ne sont plus au pouvoir et qu’ils en usaient ! C’est ce que vous vouliez dire ?? Sinon, c’est quoi exactement votre message ?

                            Si vous aviez correctement lu mes posts précédents, vous auriez compris que je n’épargnais personne : ni Chavez, ni ses prédécesseurs, ni ses opposants, et certainement pas l’ami Dubya (http://e-blogules.blogspot.com...

                            Du vent. Vous attaquez ceux qui luttent contre le capitalisme, parce que ils s’attaquent à votre petit égoïsme.

                            Vous seriez donc l’impartialité même ! Vous avez certainement un petit préjugé défavorable envers Chavez que vous dénigrez avec des qualificatifs péjoratifs. Ce que vous ne faites pas envers les autres. Vous vous doutez bien qu’avant de citer TI j’ai fait un minimum de rebouclage, d’autant qu’il s’agit de la seule source à proposer un comparatif sur la durée. J’ai entre autres consulté cette liste de donateurs où je n’ai rien trouvé d’anormal - un bon mix entre institutions onusiennes, nationales et privées.

                            Et toutes partisanes de votre fameux « monde libre » du « libre marché » , du capitalisme, etc... La normalité en quelque sorte, non intéressée à tomber Chavez. Il y a bien mieux que des sources partiales pour juger. DES FAITS ! Les milliardaires et Bsuh pas content du tout. Parce que le Venezuela est plus corrompu qu’avant ou moins ? De quelle corruption parlez donc vous ? Pourquoi ne dites vous jamais que BUSH est un criminel, ce que tout le monde sait et que vous pouvez vérifier. Ah, vous avez peur, raison pour laquelle vous cachez votre faciès d’homme « libre ». C’est plus tentant d’en rajouter sur le Venezuela qui s’attaque à la pauvreté et appelle un criminel un criminel, ce que vous n’oserez jamais faire. Je ne me fais aucune illusion sur la moralité de certains de ces donateurs, mais j’ai ma petite expérience des écrans bidons financés par USA Inc et croyez-moi, c’est autrement plus subtil que ça.

                            Belle morale que la vôtre !! Vous citez en référence, comme argument d’autorité, une organisation dont vous reconnaissez l’immoralité de ses donateurs !!! Vous n’avez donc rien, sinon que vos dogmes qui déterminent vos préjugés.

                            Ps : dans vos Blogs, je n’ai rien vu sur les raisons véritables de Bush pour attaquer l’Irak ?


                          • Harald 5 août 2007 17:40

                            « Ses diarrees verbales populistes(...) » « diarrees » avec un « H » comme dans « honnête » par exemple... quand on rend compte avec sincérité des faits.

                            Ou comme dans « Haine » comme il transparait dans vos propos.

                            Là où il n’a pas tort toutefois, c’est de dire que Chavez est mal entouré et que la corruption règne au sein de l’État.

                            Merci à l’auteur pour l’article. Et vive Chavez !


                          • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 18 juillet 2007 17:37

                            Je suis ravi de voir que mes trois articles sur le Venezuela on suscite suffisamment d’émoi pour avoir droit à un article de réponse. Je suis flatté.

                            Je ne vais pas rentrer dans une diatribe avec Maxime, ses mots et les miens sont là, les lecteurs jugeront. Je vais quand même me permettre d’apporter quelques précisions qui me semblent nécessaires. Maxime écrit :

                            Chavez a instauré un parti unique ? Mensonge !

                            Chavez a institué un parti unique pour son gouvernement, le PSUV. Tous ses anciens alliés, en incluant le PCV, sont sommés de se joindre ou d’être expulsés du gouvernement. Certains ont abandonné leurs partis, d’autres se refusent de le faire. Ceux qui préfèrent rester dans leur parti, tels que les gouverneurs des états de Aragua et Sucre sont vilipendés par Chavez. Chavez à même demandé de referendums révocatoires contre eux alors que pas si loin que novembre dernier ils étaient à ses cotés pour sa campagne de réélection.

                            Il modifie la Constitution pour être président à vie ? Mensonge !

                            Effectivement, LA CONSTITUION N’EST PAS ENCORE MODIFIEE mais il y a déjà depuis le mois de janvier un comité qui débat en secret, sans participation du pays et encore moins de dirigeants de l’opposition, des « réformes » constitutionnelles dont la principale est d’autoriser la réélection constante du président de la république. Les autres réformes proposées, je ne vous raconte pas...

                            Il a fermé la dernière chaîne de télévision d’opposition ? Mensonge !

                            Je n’ai jamais dit cela. Je le note juste au cas ou.

                            Je profite de l’occasion pour rappeler quelques chiffres que votre camp oublie sciemment. Au Venezuela dans le cadre des émissions a transmission libres, VHF et UHF, les chaînes d’état à propagande plus ou moins constante en faveur de Chavez sont maintenant majoritaires, et de loin. Dans certaines régions il n’est pas possible d’avoir un message différent de celui de gouvernement à moins que vous ne payez le système satellite de Direct TV.

                            Je précise : au niveau national (au moins 50% des foyers) Chavez dispose de VTV, ViVe et TVes. Ceci est largement supplémenté par Telesur, ANTV et par de nombreuses tele régionales et « communautaires ». L’opposition ne dispose d’aucune chaîne qui en signal ouvert, libre, non payant, VHF ou UHF couvre 50% du pays. Venevision et Televen sont, dans le meilleur des cas, considérées comme neutres.

                            Il empêche RCTV d’émettre par d’autres voies ? Mensonge !

                            RCTV est revenue par câble seulement et ne couvre que 25% des foyers vénézuéliens. Le gouvernement refuse les fréquences UHF pour émissions locales de courte portée. De plus, ils est probable que le gouvernement ait accepté le retour de RCTV par câble au vu du scandale international de la fermeture de RCTV. Tout n’est pas encore dit, je vous donne rendez vous dans 6 mois.

                            Son incurie provoque des pénuries alimentaires ? Mensonge !

                            Là, vous je vous invite à visiter mon blog où vous pourrez trouver pleins de photos sur les denrées qui manquent régulièrement chez mon supermarché local. Si vous ne me faites pas confiance lisez la presse Vénézuélienne. Seul VEA, un canard même pas digne de l’Humanité dans ses beaux jours de propagande, ne rapporte jamais de pénurie. Bien sur, vous croyez qui vous voulez.

                            Il n’a pas été invité à la Douma lors de sa visite à Moscou ? Mensonge ! Poutine lui a fait un affront ? Mensonge !

                            La, j’arrête. Il n’y a pas eu de visite d’état alors que Chavez prétendait que cela en était une. Donc, tout un chacun peut interpréter cette visite a sa façon, ce qui ne prouve qu’une chose : la diplomatie Russe est plus efficace que nous ne le croyions étant donné qu’adversaires de Chavez et supporters y trouvent tous gain de compte. De toute façons, je me fous bien de Poutine et de la Douma quand dans mon supermarché local je ne peux pas trouver de lait frais.

                            Il y a un tas d’autres choses auxquelles je pourrais répondre tout aussi bien mais cette liste était trop tentante et suffira.


                            • maxime vivas maxime vivas 18 juillet 2007 20:02

                              Daniel Duquenal manœuvre en recul.

                              Dans son article du 10 juillet, auquel je réponds par mon article, il parlait bien de « fermeture » de RCTV (c’était dans son titre). Il parle aujourd’hui de diffusion réduite.

                              Il parlait de « vol légalisé en faveur de l’Etat » des équipements de RCTV. Il se garde bien de le redire.

                              Il disait que Chavez avait créé le « parti unique du chavismo ». Il reconnaît à présent (sans préciser que tous les partis de droite continuent à exister) que les partis de gauche qui ne veulent pas s’intégrer dans ce parti peuvent le faire. Nous avons vécu en France la création d’un parti du président, l’UMP, regroupant le RPR, Démocratie libérale, et une partie de l’Union pour la démocratie française (UDF). C’est normal chez nous et monstrueux au Venezuela ?

                              La vérité est donc qu’on peut soutenir le gouvernement bolivarien, en qualité de parti ou de citoyen, sans adhérer au PSUV (parti socialiste UNI du Venezuela).

                              Il prétendait que « tous ceux qui ne rejoignent pas le PSUV seront désormais des citoyens de seconde classe, voire, des ennemis de la nation, des suppôts de l’impérialisme. ». Incapable de prouver cette fable, il nous informe que DEUX gouverneurs réticents « sont vilipendés par Chavez ».

                              Il n’a effectivement jamais dit (qu’on me relise, je ne le mettais pas en cause nommément sur ce point) que Chavez a fermé la dernière chaîne d’opposition. D’autres ont mené là-dessus une campagne dans laquelle il s’intègre. Il le sait bien. Il ne les dément pas alors qu’il sait qu’ils mentent. Pis, il nous chante que « L’opposition ne dispose d’aucune chaîne qui en signal ouvert, libre, non payant, VHF ou UHF couvre 50% du pays. Venevision et Televen sont, dans le meilleur des cas, considérées comme neutres ».

                              C’est un mensonge. Venevision a renoncé à jouer un rôle insurrectionnel, mais elle reste une chaîne d’opposition couvrant tout le territoire. A Caracas, voici ce que disent (j’ai pris des photos) des affiches où figurent les photos de Gustavo Cisnero (patron de Venevision), Marcel Granier de RCTV et les patron des journaux El Universal et El Nacional

                              « RECONOCELOS PUEBLO ! Enemigos de la patria ! » (RECONNAIS-LES, PEUPLE ! Ennemis de la patrie). Et en dessous : MERCADERES DEL TERROR FABRICANTES DE MENTIRAS (MARCHANDS DE TERREUR FABRICANTS DE MENSONGES).

                              L’affiche se termine par un bandeau qui enfonce bien le clou : « PROHIBIDO OLVIDAR » (INTERDIT D’OUBLIER !)

                              On dirait bien que Venevision qui participa activement au putsch de 2002 (et qui stocka ensuite des armes dans ses locaux, au cas où) n’est pas vue comme une télé neutre, sauf par ceux qui considèrent que l’opposition cesse de l’être si elle respecte la loi.

                              Duquenal écrivait : « Même le parlement russe, la Douma, n’a pas voulu le recevoir... ». Incapable de le répéter, il s’énerve : « De toute façons, je me fous bien de Poutine et de la Douma... ».

                              Bref, dans l’impossibilité de démontrer ses contrevérités passées, il ergote, lâche du lest et attaque sur d’autres points. On n’en finirait pas d’infirmer ses dires à mesure qu’il les distille.

                              Le débat serait plus clair si nous savions qui parle. Agoravox dispose de mon CV. On peut le lire. j’ajoute que je ne suis adhérent à aucune organisation autre qu’Attac et des associations françaises de soutien à Cuba (Cuba Si, France Cuba). Je vis à Toulouse.

                              Daniel Duquenal peut-il se présenter pareillement et nous dire combien de mois par an il vit à au Venezuela ? Cette dernière question n’est pas anodine car je m’inquiète, en le lisant, de la famine qui le guette à Caracas.

                              Un ami français qui vit là-bas (et qui arrive à se nourrir) me dit que Duquenal vit surtout au pays de l’Oncle Sam et des hamburgers pleins de calories.


                            • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 19 juillet 2007 02:41

                              Maxime

                              Vous savez, vous pouvez vous adresser à moi directement, je mord pas.

                              Le 10 juillet RCTV était fermé. Il est ouvert aujourd’hui, seulement sur cable, 25% des foyers, mais le 10 il était fermé.

                              Tous les équipements de transmissions qui ont été payés par RCTV ont été saisi par l’état et a cette date n’ont été ni dédommagés ni loués. J’appelle cela du vol ; vous appelez ça comme vous voulez.

                              Le parti unique, j’ai déjà répondu. Respirez un grand coup et relisez. Savez vous, puisqu’on parle de ségrégation politique, ce que sont les listes de Tascon ? Le programme de Maisanta ? Maintenant si vous n’appartenez pas au PUVS c’est pas la peine de chercher du boulot dans l’administration publique (a moins d’avoir un ‘contact’). Renseignez vous mieux, je vous en prie.

                              Venevision était dans l’opposition jusqu’en 2004. Vous avez pas l’air d’être au courant mais son patron, Gustavo Cisneros, a eu un meeting privé sponsorisé par Carter, avec Chavez. Depuis, bisoux-bisoux. Venevision n’a même pas annoncé la cessation des émissions de RCTV dans son news du soir. Votre affiche, elle est un peu datée, il faut se mettre à jour.

                              Le reste j’arrête car cela devient une attaque insensée. Il est évident que si vous appuyez Attac (ce qui pourrait être OK selon ce que vous en faites) mais qu’en plus vous trouvez que le camp de concentration cubain c’est chouette, alors là nous n’avons plus rien à nous dire.

                              Je vous laisse avec des informations à mon sujet pour que vous les passiez à votre pote afin qu’il sache que je sais de qui je cause. Vous pouvez m’écouter dans plusieurs sites Internet (en anglais, sorry !), donc j’existe et des tas de medias ont mon numéro de téléphone. J’habite 8 mois par ans dans une petite ville du Venezuela, San Felipe ; vous le sauriez si vous vous étiez donné la peine de lire mon blog. J’en ai présenté suffisamment de photos pour en attester. 3,5 mois par an je suis à Caracas où ailleurs au Venezuela. Et 15 jours par an à l’étranger. Il faut bien que je me ravitaille.

                              Ah ! J’oubliais ! Je visite un macdo ou équivalent 3-4 fois par an. Cela fait de moi, bien sur, un suppôt de Satan.


                            • maxime vivas maxime vivas 19 juillet 2007 15:05

                              Une fois de plus, Duquenal répond à côté ou ne répond pas, abandonnant dans le caniveau ses affirmations initiales éclopées. Puis, il renfloue sa troupe par des bobards tous frais.

                              Un exemple ? D’après lui, Gustavo Cisneros, et Chavez, c’est « bisoux-bisoux » et l’affiche qui dénonce le patron de Venevision comme un ennemi « est un peu datée ». Je l’ai vue fleurir sur les murs en juin 2007. Attendons que Duquenal nous sorte que Venevision est une chaîne pro-chaviste et Cisnero un rouge.

                              RCTV a été moteur du coup d’Etat de 2002. Mais l’obsession de Duquenal est que l’Etat, en appliquant le contrat passé il y a 20 ans, « vole » RCTV.

                              « Le parti unique, j’ai déjà répondu » jure-t-il. Il n’a rien répondu du tout et j’affirme que son scoop selon lequel il faut être membre du parti UNI pour être fonctionnaire est sa dernière invention.

                              Après quoi, il m’attaque, non pas sur ce que je dis (il ne peut), mais sur ce que je suis, à la manière de ses joueurs de foot dépassés qui « jouent le bonhomme », ne pouvant toucher la balle.

                              Et on ne sait toujours rien de ses appartenances politiques, sauf qu’il a des contacts avec plein de médias.

                              Aussi prestigieux que ceux du Venezuela qu’il défend ?


                            • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 20 juillet 2007 00:22

                              Maxime Vivas

                              Repondez : savez vous ce que c’est que la liste de Tascon ?


                            • maxime vivas maxime vivas 28 juillet 2007 19:30

                              Je rentre de quelques jours de vacances et je prends le temps de répondre à la question réitérée de Duquenal à propos de la « liste Tascon ».

                              La liste dite « Tascon" du nom du député qui l’a rendue publique est la liste des personnes ayant signé pour convoquer un referendum révocatoire contre Chavez. Bien loin d’être un travail d’espion de Luis Tascon, cette liste était publique sur le site Internet de Sumate (organisme financé par la NED, officine écran de la CIA). Tascon, à fait un copié-collé du site de Sumate.

                              La liste Maisanta (sur laquelle il m’interroge aussi) qui a suivi est la liste des gens qui on voté pour ou Contre Chavez aux élections d’août 2004 (le referendum révocatoire).

                              Dans un pays où une partie de l’Administration obéit à l’opposition et non au pouvoir légal, il n’est pas aberrant de vérifier si une personne est de confiance avant de lui donner un poste à responsabilité. En France, le procédé serait incongru, d’autant plus que les fonctionnaires, quel que soit leur grade, obéissent au pouvoir, quelle que soit sa couleur.

                              Duquenal fait référence aux listes Tascon et Maisanta dans l’espoir de prouver l’esprit inquisitorial du gouvernement bolivarien. Mais il faut savoir que cette liste a nui a beaucoup d’ouvriers, à des travailleurs en général, qui se sont vus remercier du jour au lendemain par leur employeur parce qu’ils n’y figuraient pas. Un ami journaliste français en poste à Caracas me dit avoir entendu une enseignante lui dire que si elle est prof aujourd’hui à la UCV, c’est parce qu’elle avait fait savoir qu’elle vote contre Chavez.

                              Et cet ami d’ajouter : « Duquenal est un militant actif de l’opposition vénézuélienne aux Etats Unis. En anglais, la langue de son blog, il utilise le langage de l’opposition radicale. Il parle de prisonniers politiques... C’est un opinologue d’extrême droite. »

                              Les Internautes auront remarqué comment il jette des accusations mensongères, des insinuations et, dès qu’elles sont démontées (ce qui demande malgré tout du temps qu’on pourrait mieux utiliser ailleurs), il les oublie et en invente d’autres. C’est sans fin. Il se sert d’AgoraVox, comme tribune. C’est un infiltré qui a peu à voir avec l’esprit de ce site.

                              Personnellement, je cesse de lui répondre.

                              MV.


                            • Michel Maugis Michel Maugis 29 juillet 2007 19:31

                              Michel Maugis @ Daniel Duquenal.

                              Vous ne faites que mentir et prendre vos lecteurs pour des ... Vous croyez que ceux-ci sont des habitants de Miami, vos amis qui votent pour Bush et que vous avez traités de con dans un de vos commentaires.

                              Vous déformez tous les propos des gens pour mieux (ce que vous croyez) paraître les réfuter. En fait vous ne faites qu’étaler votre hypocrisie crasse, celle d’un Bush ou d’une Rice, celle de votre petite classe de nanti égoïste en voie de désintégration historique.

                              Je suis ravi de voir que mes trois articles sur le Venezuela ont suscité suffisamment d’émoi pour avoir droit à un article de réponse. Je suis flatté.

                              Il n’y a vraiment pas de quoi l’être, bien au contraire puisqu’elle étale votre malhonnêteté et hypocrisie. Il faut vraiment être d’une suffisance cynique pour se sentir flatté devant cette réponse.

                              Je ne vais pas rentrer dans une diatribe avec Maxime, ses mots et les miens sont là, les lecteurs jugeront.

                              Effectivement, il n’y a pas photo.

                              Je vais quand même me permettre d’apporter quelques précisions qui me semblent nécessaires.

                              Vous allez certainement aggraver votre cas, j’en suis absolument certain, connaissant votre rhétorique et celle de Maxime depuis bien longtemps. En fait en chacune de vos précisions, vous ne faites que confirmer avoir menti, l’avouez même ( sans le vouloir), pour continuer de mentir encore de plus belle.

                              Maxime : « Chavez a instauré un parti unique ? Mensonge ! »

                              Vous répondez : Chavez a institué un parti unique pour son gouvernement, le PSUV.

                              Vous reconnaissez avoir menti, en précisant seulement maintenant « pour son gouvernement »

                              Ce faisant vous mentez de plus belle, car Chavez n’a pas instauré un parti unique, même pour son gouvernement, ce que vous reconnaissez plus loin.

                              - Et même si il l’avait instauré, vous n’avez toujours pas dit en quoi cela serait démoniaque, l’œuvre d’un apprenti dictateur, puisque à peu près tous les gouvernements du monde démocratique bourgeois aspirent à avoir un parti unique de gouvernement. Bush en a un, le parti républicain. Il a même un parti d’« opposition » unique à sa convenance, pour simuler la démocratie.

                              Mais vous mentez encore.

                              Tous ses anciens alliés, en incluant le PCV, sont sommés de se joindre ou d’être expulsés du gouvernement.

                              Pourquoi seraient ce des «  anciens alliés » ? Mensonge donc. Puisqu’ils le sont toujours, tout en étant pas dans le PSUV, et en étant toujours au gouvernement, faisant fi des « menaces » de Chavez.

                              Pourquoi « sommés » ? Avez-vous des preuves de ce que vous avancez ? AUCUNE. Mensonge donc.

                              Vous ne faites que fantasmer sur ce que vous souhaiteriez. Un fantasme hante l’Amérique Latine.... le fantasme du communisme. Le communisme est donc si bien pour que des charlatans idéologiques de votre genre usent du mensonges et de la calomnies contre lui ?

                              Ce que vous racontez en suite n’a absolument aucun rapport avec votre mensonge original et ne démontre rien, sinon que la bonne pratique démocratique bourgeoise.

                              Maxime : « Il modifie la Constitution pour être président à vie ? Mensonge ! »

                              Vous répondez : Effectivement, LA CONSTITUION N’EST PAS ENCORE MODIFIEE mais il y a déjà depuis le mois de janvier un comité qui débat en secret, sans participation du pays et encore moins de dirigeants de l’opposition, des « réformes » constitutionnelles dont la principale est d’autoriser la réélection constante du président de la république.

                              Effectivement quoi ? Que vous aviez bien dit un mensonge. Et vous mentez de plus belle avec votre diabolisation d’une action gouvernementale tout à fait démocratique. Vous reconnaissez que la méthode est bien plus démocratique que celle adoptée par l’Union Européenne pour créer sa « constitution ». Le gouvernement élu par le peuple a crée un comité ad hoc dans lequel ne participe pas l’élite possédante. Vous n’avez pas dit en quoi cela n’est pas démocratique. Le gouvernement va soumettre au peuple une proposition qui sera débattue par celui-ci. Que vouliez vous ? Que ce soit l’Oligarchie possédante qui fasse une proposition tendant à donner plus de pouvoir au peuple ? Vous rêvez tout haut et prenez encore vos lecteurs pour des ..... Il est vrai que pour vous Oligarchie, élite et peuple sont des mots sans signification puisque vous prenez bien soin de ne jamais les utiliser. Or en évitant de le faire, même pour les récuser avec argumentation, vous démontrez qu’ils ont un sens bien réel.

                              Cette « opposition » a choisi de ne pas participer car elle se sait en déroute. Ce n’est pas elle, ni le Vatican qui vont décider pour le peuple. L’un comme l’autre ne sont pas l’émanation du peuple, mais du FRIC.

                              Pour les autres réformes vous répondez : Les autres réformes proposées, je ne vous raconte pas...

                              Quelle belle suffisance pour se parler à soi même, comme si vous aviez démontré quelque chose.

                              C’est bien mieux en effet de ne rien raconter, cela serait de la même veine, celle de la volonté de mentir pour nuire à un gouvernement réellement révolutionnaire et non pseudo.

                              Maxime : Il a fermé la dernière chaîne de télévision d’opposition ? Mensonge ! »

                              Vous répondez : « Je n’ai jamais dit cela. Je le note juste au cas ou.  »

                              C’est vrai vous ne l’avez jamais dit comme cela. Mais vous le notez au cas où quoi exactement ?

                              Que l’on vous prenne pour une menteur ? Mais alors en disant cela vous commettez la stupidité de le reconnaître pour vos deux mensonges précédents, celui du « le parti unique » et « le président à vie », sinon vous auriez là aussi relevé ne pas avoir dit cela. !!!!!

                              La grande erreur des partisans de Chavez consiste à répéter ce que dit Washington, à savoir que RCTV et Globovision seraient des chaînes d’opposition. Certes elles le sont. Mais comme des carrés sont aussi des rectangles, ou des cercles des ellipses. Mais si vous voyez un carré ou un cercle vous ne le nommez pas rectangle ou ellipse respectivement, quoique cela ne soit pas faux. C’est tout de même un mensonge par omission, une spéciosité destiner à tromper.

                              Car enfin, vous n’avez toujours pas dit qu’elle serait la chaîne d’opposition en France ( ou ailleurs) que l’on pourrait honnêtement comparer avec ce que sont réellement Globovision et RCTV. Ces chaînes ne sont pas que des chaînes d’opposition. Ce sont surtout des chaînes d’obstruction, d’irrespect, de dénigrement systématique d’un gouvernement démocratiquement élu par le peuple. Des chaînes prônant le renversement de Chavez, souhaitant directement ou indirectement sa mort. Elles sont vendue à un pays étranger en guerre médiatique contre le Venezuela révolutionnaire etc.. Et vous le savez.

                              Je profite de l’occasion pour rappeler quelques chiffres que votre camp oublie sciemment. Au Venezuela dans le cadre des émissions a transmission libres, VHF et UHF, les chaînes d’état à propagande plus ou moins constante en faveur de Chavez sont maintenant majoritaires, et de loin. Dans certaines régions il n’est pas possible d’avoir un message différent de celui de gouvernement à moins que vous ne payez le système satellite de Direct TV.

                              Qu’est cela veut dire au juste ? Il vous manque le raisonnement qui devrait aboutir à la conclusion que vous prenez comme prémisse : Chavez est un dictateur. Pour que cela soit il faudrait démontrer que ce supposé état de fait soit FORCE par Chavez. Ce que vous ne pouvez faire.

                              N’importe quelle communauté démocratique a la possibilité d’avoir une chaîne locale de TV ou radio anti-Chavez ! Mais quoi de plus normale dans un pays démocratique dont l’ample majorité soutient Chavez que l’ample majorité des chaînes locales le soutiennent ? C’est justement que maintenant il y a démocratie.

                              L’opposition ne dispose d’aucune chaîne qui en signal ouvert, libre, non payant, VHF ou UHF couvre 50% du pays. Venevision et Televen sont, dans le meilleur des cas, considérées comme neutres.

                              Encore une fois, vous déplorer l’absence de télévision golpiste, d’obstruction, d’irrespect du jeu démocratique, de haîne, en appelant neutre des chaînes qui ne seraient pas tout cela.

                              Pour vous un rectangle doit être un carré !!. Une chaîne d’opposition doit être golpiste, obstructive, calomniatrice, mensongère, etc...

                              Mais quelle est donc cette chaîne d’opposition en France ? Tous neutres ?

                              Maxime : « Il empêche RCTV d’émettre par d’autres voies ? Mensonge ! »

                              Vous répondez : RCTV est revenue par câble seulement et ne couvre que 25% des foyers vénézuéliens.

                              Vous confirmez donc avoir menti.

                              De plus, ils est probable que le gouvernement ait accepté le retour de RCTV par câble au vu du scandale international de la fermeture de RCTV.

                              Et vous déclarer être stupide ! On le savait déjà. Voilà maintenant que vous vous défendez de mentir en vous basant sur vos probabilités des raisons de Chavez. Comme si Chavez avait une loi pour interdire le retour de RCTV par câble et qu’il ne l’aurait pas utilisée parce que.... Donc Chavez ne respecte pas la loi ! Chavez est un dictateur qui fait ce qu’il veut ! Chavez est un dictateur qui autorise RCTV par câble parce que probablement il a eu peur du scandale international etc..

                              Aviez vous un autre moyen de montrer au lecteur votre fourberie et stupidité monumentales ?

                              Tout n’est pas encore dit, je vous donne rendez vous dans 6 mois.

                              Mais vous n’avez encore rien dit. Débitez des stupidités ne fait pas de vous une personne qui dîtes des choses véraces et pertinentes. Comme l’a dit superbement Maxime, vous manœuvrer en recul, et cela n’échappe à aucun lecteur honnête. Vous êtes en votre genre un véhément démonstrateur de la rhétorique fasciste et oligarchique.

                              Maxime : "Son incurie provoque des pénuries alimentaires ? Mensonge !

                              Vous répondez : Là, vous je vous invite à visiter mon blog où vous pourrez trouver pleins de photos sur les denrées qui manquent régulièrement chez mon supermarché local.

                              Vous manoeuvrez en hypocrite. La question n’est pas là. Elle est dans vos deux mensonges : «  son incurie » et « pénurie »".

                              Votre blog ne démontre pas que le mot « pénurie » soit justifié, ou alors vous ne savez pas ce que ce mot veut dire. Il démontre encore moins que cette « pénurie » soit due à « l’incurie » de Chavez. Il ne précise surtout pas que le peuple consomme BIEN PLUS qu’avant, malgré tout, à tel point que le Venezuela importe plus d’alimentation qu’avant tout en produisant plus localement qu’avant !! Alors parlez de pénurie dans une situation ou le peuple consomme plus qu’avant Chavez est une autre de vos fourberies.

                              Si vous ne me faites pas confiance lisez la presse Vénézuélienne.

                              Quoi ? Il y a une presse qui oserait parlez ainsi du gouvernement de Chavez ( d’incurie et pénurie) ? Une presse d’« opposition » qui serait selon vous inexistante ? Une presse neutre en quelque sorte.

                              Seul VEA, un canard même pas digne de l’Humanité dans ses beaux jours de propagande, ne rapporte jamais de pénurie.

                              Merci pour cet hommage indirecte à « l’Humanité » dans ses beaux jours.

                              Bien sur, vous croyez qui vous voulez.

                              Qu’il y est « des pénuries » n’est certainement pas une chose à mettre en doute. C’est vous qui en faîtes une montagne en ne les plaçant pas dans le contexte que j’ai rappelé, et qui devrait plutôt être une confirmation positive de l’action gouvernementale.

                              Bien sûr, vôtre soif d’objectivité ne vous autorise pas à dénoncer les sabotages de la classe huppée qui contrôle encore les circuits de distribution, où même à dénoncer ceux qui en parlent.

                              Maxime : « Il n’a pas été invité à la Douma lors de sa visite à Moscou ? Mensonge ! Poutine lui a fait un affront ? Mensonge ! ».

                              Vous répondez : La, j’arrête. Il n’y a pas eu de visite d’état alors que Chavez prétendait que cela en était une. Donc, tout un chacun peut interpréter cette visite a sa façon, ce qui ne prouve qu’une chose : la diplomatie Russe est plus efficace que nous ne le croyions étant donné qu’adversaires de Chavez et supporters y trouvent tous gain de compte. De toute façons, je me fous bien de Poutine et de la Douma quand dans mon supermarché local je ne peux pas trouver de lait frais.

                              IL n’y a qu’une seule manière de bien interpréter : OBJECTIVEMENT . Comme cela a été fait par plusieurs intervenants. Vous le faites dans le but de satisfaire vos prémisses et non la vérité.

                              Ce que vous avouez superbement avec votre « jet d’éponge » d’écolier frustré devant une réfutation qu’il juge efficace : ¨ De toutes façons, je me fous de Poutine....

                              Chasser le naturel, il revient au galop !

                              Quant à la diplomatie Russe, elle a toujours été depuis la révolution bolchévique une des meilleures du Monde (pour ne pas dire la meilleure) et des plus efficaces. Votre « nous » à ce sujet est encore très révélateur.

                              Il y a un tas d’autres choses auxquelles je pourrais répondre tout aussi bien mais cette liste était trop tentante et suffira.

                              Vous êtes tellement persuadé que votre réponse est nulle que vous vous félicitez de votre suffisance.

                              Pauvre gamin !! Vous n’avez absolument rien réfuté.


                            • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 31 juillet 2007 19:22

                              Maxime

                              ah ! Vous ne me répondez plus !? Vous étiez en vacances ? Evidemment cela aide pas mal lorsqu’on veut éviter les questions délicates. Je vais donc m’adresser aux autres lecteurs.

                              Lecteurs d’Agoravox

                              La liste de Tascon n’est pas du tout ce que Maxime tente de faire passer comme un petit outil de gestion de personnel. Cette liste a été utilisée pour faire des purges massives dans l’administration publique, purges qui continuent a ce jour, par exemple dans les filières de Total qui ont été reprises par le gouvernement Vénézuélien. A moins bien sur que Maxime prétende nous faire croire que Total n’embauchait que des opposants reconnus au régime de Chavez.

                              Mais cette liste a été utilisée pour bien d’autre motifs, comme par exemple le refus d’octroi de passeport. Non seulement j’ai été victime moi-même de telle discrimination, mais pour pouvoir renouveler mon passeport vénézuélien j’ai du payer un « intermédiaire » Apres 1 an d’essais infructueux, a travers cet intermédiaire j’ai eu mon nouveau passeport en à peine un mois. Je connais plusieurs personnes qui ont du subir une telle humiliation.

                              Maxime également nous dit, pince sans rire, que le secteur privé utilise cette liste. Et bien j’invite les lecteurs a vérifier le nombre de procès en contre du secteur prive et ceux contre le gouvernement. Considérant que le système judiciaire et biaisé profondément en faveur du gouvernement nous pourrions croire que les procès aux patrons privés salauds qui discriminent devraient être très nombreux, non ?

                              Malheureusement balayer sous le tapis la liste Tascon/Maisanta ne sers a rien : petit a petit ces procès sans réponses au Venezuela font leurs chemins vers les tribunaux internationaux. Ce nouvel apartheid politique imposé par Chavez et ses mercenaires sera un jour puni. Ce qui est malheureux c’est que de nombreux gauchistes ne voient aucun inconvénient dans de tels procèdés d’exclusion, car bien sur ils aident le héros du jour. « Bilan globalement positif » comme disait l’autre.


                            • maxime vivas maxime vivas 31 juillet 2007 19:53

                              « Purges contre les opposants de la filière Total » devenue propriété de la nation ? Développez, monsieur. Et dites-nous un mot sur cette fonction publique qui n’obéit pas à un gouvernement élu.

                              Les horreurs » chavistes » contre les opposants se résument à présent aux petits problèmes persos et invérifiables de Duquenal qui affirme devoir magouiller pour avoir son passeport.

                              Il invite les lecteurs « à vérifier le nombre de procès en contre du secteur prive et ceux contre le gouvernement » S’il connaît la réponse, que ne la donne-t-il pas au lieu de procéder par insinuation.

                              « Le système judiciaire et biaisé profondément en faveur du gouvernement » ? Preuves ? Preuves surtout qu’il en va autrement chez ses amis US.

                              « Ce nouvel apartheid politique imposé par Chavez et ses mercenaires sera un jour puni. » Un procès contre Chavez, faute de ne pouvoir en venir à bout par la voie des urnes. Pas mal les donneurs de leçons démocratiques.

                              Un dernier mot (le der des ders) à Duquenal : cessez d’enfreindre la loi et de vous en vanter en payant des fonctionnaires corrompus quand ça vous arrange et cessez aussi de m’appeler « Maxime ». Nous n’avons pas gardé ces cochons de putschistes ensemble.

                              PS. Au fait, RCTV a été fermée comme le disent vos amis ? Ses équipements ont été « volés », comme vous le déploriez ? Poutine n’a pas été reçu à la Douma, comme vous nous l’apprîtes ? Caracas meurt toujours de faim par incurie chaviste ?

                              Si vous pouvez répondre oui à toutes ces questions, il est temps en effet de mettre Chavez sous les verrous, ce qui va obliger les hordes des bidonvilles à en rabattre un peu.

                              Au fait, Bush, comment il va ?


                            • Jacques Saint-Pierre 19 juillet 2007 00:11

                              L’auteur, outre le fait de noter de fausses inexactitudes dans tout ce qu’il lit, ne prouve pas grand chose lui-même. Il s’égosille, crie mensonge, mais ne sait, au fond, vraiment rien.

                              Il réfute même l’irréfutable : les denrées se font sporadiquement rares au Venezuela. Crier mensonge ne remplit pas un estomac. Alors ce billet n’a certainement pas d’autres vertus que de prouver un point : il y a toujours des gens pour défendre les dictateurs, qu’ils soient confirmés ou en gestation.

                              Beaucoup de gens, de la même espèce que l’auteur au fond, défendent encore Bush, malgré les faits accablants. Alors, avec la feuille de route de Chavez, comment peut-on encore ne pas s’inquiéter, au moins ?

                              L’auteur fait partie d’une association française de soutien à Cuba, Cuba Si France. Organisme paradoxal s’il en est un. Cet organisme fait l’apologie de Cuba et du régime Castriste, mais, en même temps, se présente comme un organisme humanitaire ??? Un exemple (extrait de leur site) :

                              « Cette réalisation permettra à l’école de bénéficier d’un outil pédagogique essentiel à l’éducation, à son développement et améliorera la qualité nutritive des repas dans les écoles de toute la région de Sancti Spiritus »

                              Me permettez-vous de rire (même si c’est triste à mourir) ? Fidel ne sait pas nourrir les enfants au pays de la magie communiste ? Comme c’est atroce !

                              Je suis allé à Cuba, j’ai visité des « écoles » (bâtiments sans pupitres, sans planchers et sans eau). J’ai visité des « agriculteurs » (trois bananiers et un cocotier).

                              Ce « paradis », que Chavez leur prépare à l’aide des « blueprints » de son ami Fidel, je suis certain que les Venezueliens n’en veulent pas.


                              • Michel Maugis Michel Maugis 30 juillet 2007 03:17

                                Michel Maugis @ Jacques Saint Pierre.

                                Je vais répondre à votre article calomniateur à l’égard de Maxime qui a bien raison de ne pas s’abaisser pour vous répondre. Mais comme je n’ai pas d’éducation académique je peux me le permettre. Surtout devant un Saint Pierre.

                                Je vous donne mon résumé : Vous êtes une belle ordure intellectuelle.

                                Et cela ne peut être une insulte puisque je vais prouver que c’est exacte.

                                Nulle part avez-vous essayé de réfuter ses dires. Vous inventez et calomniez la personne parce que vous êtes dans l’impossibilité manifeste d’argumenter.

                                L’auteur, outre le fait de noter de fausses inexactitudes dans tout ce qu’il lit, ne prouve pas grand chose lui-même. Il s’égosille, crie mensonge, mais ne sait, au fond, vraiment rien.

                                Il vous sera donc facile d’étayer vos dires. Vous ne le faites pas, vous êtes donc une ordure. CQFD. Mon éducation basique et non académique, m’ a imposé d’argumenter sur des jugements négatifs envers des personnes, afin de justifier ces jugements. Question d’éducation basique. Vous ne l’avez pas fait, car vous ne pouvez le faire. Vous affirmez vos mensonges, ce qui est à la portée de la plus nulle des ordures. Hitler et Bush et Aznar se comportent de la même manière, comme tous les fascistes et/ou morveux.

                                Il réfute même l’irréfutable :

                                Il est donc très fort Maxime !!. Comment peut on réfuter l’irréfutable ? Vous vouliez certainement dire « nier l’irréfutable ».

                                Mais qu’aurait donc nier d’irréfutable Maxime ?

                                « les denrées se font sporadiquement rares au Venezuela. »

                                C’est faux ! Maxime n’a jamais nié cela, bien au contraire, il l’a confirmé.

                                Vous êtes donc une belle ordure. C’est confirmé. Mais que vouliez vous insinuer avec cette calomnie et cet énoncé de fait ?

                                En quoi ce fait est de la responsabilité de Chavez ? De sa politique ? Pourquoi ne serait ce pas de la responsabilité de ceux qui serait intéressé par la chute de Chavez ? Comme pour Allende ?.

                                Pourquoi accuser Maxime de nier ce qui existe sporadiquement et est organisé par l’oligarchie ? Pourquoi n’essayez vous pas de réfuter ce point, énoncé par Maxime ? Je peux même vous assurez que c’est bon signe, signe que le Venezuela marche dans la bonne direction car l’opposition droitière est contrainte d’user d’une de ses armes favorites quand elle sent perdre son pouvoir politique : le pouvoir économique qu’elle possède encore.

                                Mais qu’avait donc dit Maxime à ce sujet. ?

                                « Son incurie provoque des pénuries alimentaires ? Mensonge !! ».

                                Le mensonge est de dire que ces pénuries alimentaires seraient provoquées par Chavez ou par son incurie. Ce que n’importe gosse de primaire aurait compris. Mais vous n’êtes pas un gosse, vous êtes une ordure, digne de votre classe en déroute morale.

                                Même que Maxime avait ajouté plus bas entre parenthèses : « (Les services officiels chargés de l’approvisionnement n’en finissent pas de découvrir des stocks cachés, la pénurie étant organisée : une grève patronale d’un type nouveau et cruel). »

                                Ce qui finit de démontrer votre caractère ordurier, indigne de ce forum. Maxime reconnaît donc bien «  le manque sporadique de denrées » puisqu’il en donne les responsables, les organisateurs, selon son point de vue.

                                Point de vue que vous confirmez en n’essayant aucunement de le réfuter sur ce point.

                                Crier mensonge ne remplit pas un estomac.

                                Vous êtes vraiment une belle ordure ! Voilà maintenant que vous voulez faire croire que vous défendez les pauvres. Mais, pauvre petit gars immoral, les pauvres mangent plus qu’avant, et c’est bien pour cela que les riches trouvent maintenant des « pénuries » et ont du mal à remplir, semble t’il, leurs estomacs. La consommation alimentaire du Venezuela a grandement augmentée depuis l’arrivée de Chavez. C’est une des raisons vraiment imputable à Chavez de cette « pénurie ». Avant il n’y avait pas de pénurie puisque les riches pouvaient bouffer et les pauvres crever de faim devant des boutiques fournies.

                                Il est d’ailleurs tout à fait caractéristique que vous vous en preniez à ce mensonge dénoncé par Maxime. Pourquoi ? Les autres seraient tous aussi des « réfutations » « irréfutables » du sur homme Maxime ?

                                Soyez sans crainte, le sur homme n’existe pas. Il n’existe que l’homme qui aime et défend la vérité et que j’admire depuis longtemps, raison pour laquelle je prends la liberté de le défendre devant votre écrit ordurier ( ce qui était très facile, je l’avoue).

                                Alors ce billet n’a certainement pas d’autres vertus que de prouver un point : il y a toujours des gens pour défendre les dictateurs, qu’ils soient confirmés ou en gestation.

                                Mais monsieur, Chavez n’est pas un dictateur, confirmé ou en gestation. Cela est encore une affirmation qui n’est toujours pas établie. Sa popularité ne fait qu’augmenter, et c’est ce qui vous désespère. Vous calomniez donc et ne prouvez rien du tout, sinon que le caractère ordurier de ce que vous représentez.

                                Beaucoup de gens, de la même espèce que l’auteur au fond, défendent encore Bush, malgré les faits accablants.

                                Là je me sens visé.

                                Quelle idiotie. Mais c’est vous qui défendez Bush, non pas malgré les faits accablants, mais en raisons de ceux-ci, car vous savez qu’ils défendent vos intérêts de nantis, à savoir attaquer Chavez entre autres, plus pour l’exemple que pour le pétrole d’ailleurs.

                                Alors, avec la feuille de route de Chavez, comment peut-on encore ne pas s’inquiéter, au moins ?

                                De quoi vous inquiétez vous vraiment ? Que Chavez bombarde et envahisse un pays ? Comme Bush ? Précisez je vous prie car, nous avons tous peur.

                                Vous n’osez même pas exprimer vos calomnies, et préférez laisser ce soin à vos lecteurs.

                                Ne pouvant attaquer les dires de Maxime, vous croyez pouvoir vous en prendre au bonhomme. Mais même en cela vous en êtes incapable. Il vous faut passer par l’image diaboliser de Cuba, comme si cette image correspondait à une vérité « irréfutable » et « historique ».

                                L’auteur fait partie d’une association française de soutien à Cuba, Cuba Si France. Organisme paradoxal s’il en est un. Cet organisme fait l’apologie de Cuba et du régime Castriste, mais, en même temps, se présente comme un organisme humanitaire ? ? ?

                                Vous énoncez un fait que vous affirmez être un paradoxe. Mais vous oubliez de donner votre raisonnement qui le prouverait. Or ce n’est pas un paradoxe, mais une cohérence absolue avec ses convictions humanitaires, puisque Cuba est réellement la première puissance humanitaire de l’histoire de l’Humanité, ce qui est largement confirmé par de nombreuses associations humanitaires, et de nombreux faits à Cuba et de part le monde, et surtout n’est réfuté par aucun gouvernement et organisation.

                                Me permettez-vous de rire (même si c’est triste à mourir) ? Fidel ne sait pas nourrir les enfants au pays de la magie communiste ? Comme c’est atroce !

                                Pauvre type misérable ! L’exemple que vous donnez est la preuve qu’il peut.

                                Je suis allé à Cuba, j’ai visité des « écoles » (bâtiments sans pupitres, sans planchers et sans eau). J’ai visité des « agriculteurs » (trois bananiers et un cocotier).

                                 ?????? Et alors ? Vous ne savez pas faire un raisonnement ? Et avec cela Cuba est reconnu par la FAO être le seul pays des Amériques où la desnutrition infantile est inexistante, ce qui est confirmé par le meilleur indice de mortalité infantile ( meilleure que celle des USA). L’UNESCO la place en tête du point de vue du niveau scolaire. Du jamais vu dans une dictature !!

                                Ce « paradis », que Chavez leur prépare à l’aide des « blueprints » de son ami Fidel, je suis certain que les Venezueliens n’en veulent pas.

                                Votre haine transpire. Votre haine de classe, d’une classe inculte, d’une classe qui se veut passer pour humaine. Personne ne parle de « paradis » sauf vous. Et je suis bien heureux que les venezueliens ne veulent pas de vos « blueprints » imaginaires. Car les révolutions socialistes se font selon les critères locaux et de l’époque concernée


                              • Jacques Saint-Pierre 2 août 2007 05:43

                                @Michel Maugis,

                                Tout d’abord, pardonnez le délai de ma réponse, vacances obligent.

                                Ensuite, merci pour vos bons mots. Votre savoir-vivre, votre retenue et votre bon sens démontrent de façon éclatante les tactiques habituelles de l’extrême-gauche lorsqu’il s’agit de débattre.

                                En terminant, je vais sans doute vous décevoir en ne répondant même pas à votre diatribe incohérente et teintée d’une agressivité maladive. Je me contentais de donner mon opinion sur le billet en question. Vous tentez, maladroitement, de « déconstruire » chacune de mes phrases.

                                Je n’écrivais pas une thèse, je critiquais le billet. Vous y voyez un procès, une attaque. Et moi, je donnais mon avis, c’est tout.

                                Ce qui vous a profondément choqué, je crois, c’est que j’ose affirmer que vos modèles sont, eux, des ordures. Difficile à avaler, j’en conviens. Accepter qu’un Castro ait pu faire fusiller plus de 15 000 personnes durant son régime, qu’il soit un admirateur invétéré d’Hitler, et qu’il soit l’idole de Chavez, donne une certaine odeur de poubelle à vos convictions profondes.

                                Je comprends donc votre frustration. Vous pouvez encore changer d’avis.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès