Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vers un Besitos gate ?

Vers un Besitos gate ?

Remue-ménage évité de justesse par Arnaud Lagardère : Sarkozy surpris la main sur une lettre tendre par le magazine Choc, qui voulait publier l’info. La double page ne paraîtra pas, mais le web s’est emparé du scoop, et d’une partie du texte. De quoi rendre écarlate Cécilia.

L’ample foulée, le gland (du mocassin) virevoltant, l’air décidé, Nicolas Sarkozy, suivi de Christine Boutin, sortant du conseil des ministres, le 12 septembre dernier, en main un dossier, une chemise plus précisément, et sur la chemise un papier, une lettre. Une écriture large, ronde, suffisamment pour qu’un œil expert de journaliste paparazzi déchiffre les mots. Ce que s’est employé à faire un salarié de Choc, magazine haut en couleur et riche en formes, qui entreprend de dévoiler les dessous des uns, le chic des autres, la nouvelle maîtresse de tel premier secrétaire ou les premières rondeurs de telle actrice. La légèreté des mots et le volé des photos, une sorte de Match roots. Un magazine appartenant comme nombre d’autres à l’empire Lagardère, et au sein de la rédaction duquel certains journalistes ont suffisamment de conscience professionnelle, ou de déontologie, pour aller disséquer une photographie d’apparence anodine pour en extraire la substantifique moelle. Sarkozy un texte en main ? Non, une lettre. Une lettre ? Pour qui ? De qui ?

"J’ai l’impression de ne pas t’avoir vu depuis une éternité et tu me manques. Jeudi on part faire notre virée à Essaouira pour mon (illisible). Mais j’aimerais bien réussir à te voir la semaine ou le week-end suivant. Millions de Besitos." Voilà ce que Choc a pu déchiffrer sur cette pierre de rosaire-là. A ce stade-là de l’enquête, digne du Watergate, une question se pose, fondamentale : à qui est adressée cette lettre ? A Sarkozy ? A Christine Boutin ? A moins que ce ne soit Sarkozy lui-même l’auteur de la missive, mais alors quel est le (ou la) destinataire ? Christine Boutin ? Rachida Dati ? Quelqu’un d’autre ? Non, l’hypothèse d’une lettre écrite par Sarkozy ne semble pas tenir la route : personne n’a reconnu son écriture. (Qui connaît son écriture, au fait ?) Donc la version officieuse est celle-ci : cette lettre a été écrite par quelqu’un(e) à l’attention de notre omnicourant président. Une personne qui ne l’a pas vu, donc, depuis longtemps. Qui n’est actuellement pas en France. Mais qui compte bien voir Sarkozy un de ces jours. Et qui lui fait des « millions » de « besitos ». De petits bisous. Rien de méchant, a priori, sauf qu’Arnaud Lagardère n’a pas apprécié et a fait interdire « fissa » la double page.

Alors qui, mais qui, a donc écrit à Sarkozy ? Qui ose lui envoyer ainsi tant de marques d’affection ? Qui écrit si gros qu’on arrive à déchiffrer sa lettre avec une simple loupe ? Et pourquoi Sarkozy n’a-t-il pas mieux dissimulé l’objet du délit ? Sur la photo il tourne la tête, comme si quelqu’un l’appelait ? Est-on en train de lui signifier qu’il devrait dissimuler son courrier devant les photographes ? Trop tard... Mais qui ? Qui écrit ainsi au chef de l’Etat ?

On lui connaît diverses conquêtes : Bernard Laporte, par exemple, sélectionneur un peu myope du XV de France, qui dans les vestiaires après la victoire modeste contre l’Irlande, n’a pas manqué l’occasion de souligner que ses joueurs avaient été « aussi grands que le Président ». Le grand argentier du quinze tricolore, qui ne crache pas sur le jambon et attend le bouclier fiscal comme ses joueurs attendent les Blacks serait bien homme à couvrir de petits bisous son supporter le plus haut placé. Rachida Dati, on y revient, fait aussi partie des suspectes. Elle s’est mise à dos pratiquement l’ensemble de la magistrature mais reste la protégée du magistrat suprême, qui l’adore et la couve, même quand elle jette par la fenêtre ses collaborateurs comme d’autres les sans papiers. Seul hic : Rachida et Nicolas ne se quittent pas vraiment, on raconte même qu’elle est l’oreille du Neuilly man et l’œil de Cécilia. On l’imagine bien, en revanche, tout sourire dehors, « bisouter » son petit Nicolas.

Mais elle n’est pas la seule : François Fillon lui aussi est bien capable d’une telle missive : après sa gaffe sur l’Etat en faillite, le Premier ministre, « remarquable » selon son Président, qui le voit « tous les jours », rase les murs et tente de se faire tout petit. Pour dérider son collaborateur majeur, l’homme de Matignon aurait pu inventer ce stratagème épistolaire un peu écolier attardé, certes, mais enfin. Et puis, il y a François Bayrou, qui ne sait plus trop où se mettre, à qui Sarkozy a proposé un poste dans son prochain gouvernement remanié de mai 2008. Bayrou a dit non, avant de discuter avec Hollande, avec qui il a trouvé quelques convergences. Mais des « millions de besitos », c’est pas très Mouvement Démocrate.

Et Christine Lagarde ? Ne tenterait-elle pas, par quelques mots doux, d’éviter l’éjection programmée ? Et si c’était... Ségolène. Flagellée par Jospin, raillée par Allègre, boudée par Montebourg et snobée par Dray, Ségolène est la candidate idéale à ce style d’écriture : ampoulée, doucement hystérique, gnan-gnan. Ca doit faire un moment, quelques mois au moins, qu’elle n’a pas rencontré son adversaire préféré. Du coup elle peut avoir « l’impression » de ne pas l’avoir vu « depuis une éternité ». Mais Sarkozy manque-t-il à Royal ?

Aux Etats-Unis, qu’il aime tant, ce genre d’affaire aurait fait un malheur. En Angleterre aussi, les tabloïds se seraient régalés. En France, Arnaud Lagardère a veillé au grain. (La rédaction de Choc se défend aujourd’hui d’avoir été censurée, évidemment, expliquant que « n’ayant pas trouvé l’auteure de ce mot » ils avaient préféré ne pas publier la photo.) Mais un peu trop tard. Trop tard pour empêcher le web (le site Backchich.info en l’occurrence, sous la plume de Michel Ousseuga) de s’emparer du « scoop ». Internet a au moins cette qualité : grâce à la Toile, la censure fait « pschiit ». Mais les « vrais journalistes », ceux qui se targuent de « chercher l’info » (par opposition aux bavards des blogs, qui la commentent), oseront-ils interroger Sa Présidence sur l’auteur(e) de cette lettre mystère ? Et pourquoi, après nous avoir bassiné avec celle de Guy Môquet, veut-il nous priver de sa lecture ? Avant France-Géorgie, par exemple...


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 28 septembre 2007 09:39

    C’est la « Demian West » c’est bien son style ! smiley La gar.. ! Elle va nous balancer....


    • La mouche du coche La mouche du coche 28 septembre 2007 10:56

      Pour une fois, l’auteur nous a fait un article ... subtil. Je tenais à signaler l’extraordinaire rareté de la chose. smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 28 septembre 2007 11:50

      J’a-do-re voir mes commentaires votés négativement. Héhéhé smiley


    • LE CHAT LE CHAT 28 septembre 2007 12:34

      Alors je te moinse , c’est mon jour de bonté ! smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 28 septembre 2007 17:33

      Merci le chat smiley

      Allez je relance mon commentaire. Je me sens des ailes aujourd’hui ! smiley

      Pour une fois, l’auteur nous a fait un article ... subtil. Je tenais à signaler l’extraordinaire rareté de la chose. smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 29 septembre 2007 05:32

      Je suis à moins 26 à c’te heure. La classe. smiley


    • Abstention 2007 30 septembre 2007 19:50

      En se prêtant à ce genre de ragots, Sarkozy parvient à passer pour un président « comme Monsieur tout le monde », « proche du peuple », etc... Alors qu’il est le représentant politique des interêts des multinationales et de la grande finance. A se demander qui sont ses spécialistes de la « com de masse », ils valent de loin ceux de Royal !

      D’ailleurs, entre Massoulier Match et Bolloré Matin et Soir, la pub sarkoziste se porte bien. Plus le jogging...

      Dommage qu’on nous serve ce genre de marmelade au lieu d’aborder des sujets plus sérieux qu’Agoravox a même censurés dans les articles :

      http://blog.360.yahoo.com/quicalt?p=217

      Sarkozy, Strauss-Kahn, Bush, transversalité et targaires de la politique (12 août 2007, rejeté par AV quelques hours plus tard)

      http://blog.360.yahoo.com/quicalt?p=87

      Nicolas Sarkozy, l’Etat et l’identité nationale (1) (rejeté par Agoravox le 15 mars 2007)


    • Abstention 2007 30 septembre 2007 19:55

      Pour rappel, ces deux extraits d’articles plus intéressants :

      http://blog.360.yahoo.com/quicalt?p=228

      Sarkozy, Bush, médias, lobbying... et ce qu’on nous prépare (1)

      (...)

      Grand tapage et peu d’informations lorsque Nicolas Sarkozy et George Bush se sont rencontrés le 11 août. Surtout, les médias français nous parlent peu : des transactions entre compagnies pétrolières qui se trouvaient en toile de fond de cet entretien « informel » ; de la politique de militarisation de l’Europe ; de l’alliance Europe - USA en vue de la domination de la planète ; des conséquences des délocalisations... Il y a, en revanche, une vaste publicité sur le nouveau « couple de l’Elysée » et sur la « dissidence » supposée de Cécilia Sarkozy, ainsi qu’une avalanche d’articles du genre « ça va très mal ». Il y aurait, semble-t-il, une « crise financière » et une « faible croissance » en France et en Europe. Une « hausse des prix » serait inévitable suite à la « flambée des cours des matières premières », etc... Sous-entendu, pour la France : « il faut que Sarkozy fasse quelque chose » très prochainement. Apparemment, le forcing législatif du mois de juillet n’a pas suffi. Quant à la « gauche » et aux directions syndicales, elles ne s’opposent guère à la politique du nouveau Président de la République. A la rentrée, qu’on nous prépare déjà, il faudra s’attendre au pire.

      La campagne de presse autour du couple Sarkozy tourne au roman-feuilleton, mais dans quel but ? On peut penser, d’une part, qu’elle cherche à rendre Nicolas et Cécilia Sarkozy sympathiques en tant que « couple original » ; de l’autre, il semble bien s’agir d’une manière de détourner notre attention de la gravité des transactions en cours dans les milieux financiers, industriels et politiques.

      Les enjeux de la période actuelle ne sont pas des moindres, mais « il faut » que les médias contribuent à « apaiser » ceux qui feront les frais de ce qui se prépare. D’où un certain nombre d’opérations de diversion mais aussi de conditionnement.

      (...)

      http://blog.360.yahoo.com/quicalt?p=235

      Nicolas Sarkozy, capitalisme de choc et alliance impérialiste Europe-USA

      (...)

      Nicolas Sarkozy a présenté, le jeudi 30 août, son « programme de la rentrée » à l’Université d’été du MEDEF, à laquelle se sont rendus également plusieurs dirigeants des grandes centrales syndicales. Les lois adoptées en juillet ont été vite oubliées, et à présent les coupoles syndicales se focalisent dans un esprit « constructif » sur les emplois de fonctionnaires et sur les négociations salariales. Avec de tels partenaires, ravis apparemment de se faire photographier avec « ceux qui comptent », tout baigne. Sarkozy a intérêt à en faire un maximum, de façon à permettre aux dirigeants syndicaux de se tirer d’affaire avec un « service minimum ». Sauf « imprévu », le financement de l’Europe militaire et de la gendarmerie du « nucléaire planétaire » ne pâtira guère de la « masse salariale », pas plus que des « charges sociales » ou du « coût de l’Etat ». Le coup de main donné à George Bush en Irak avec la visite de Kouchner, malgré un incident qui paraît calculé, pointe dans la même direction. Bush a d’ailleurs exclu à nouveau toute réelle perspective de retrait US de l’Irak. C’est donc une coalition impérialiste rapprochée qui se met en place à l’échelle mondiale, doublée d’une importante machine répressive et antisociale « interne » dirigée contre les populations. Avec une politique à façade humaniste très médiatisée, mais qui s’annonce clairement agressive, et des dépenses militaires sans précédent que les citoyens devront supporter jusqu’à la misère si on laisse faire.

      (...)


    • Vincent 28 septembre 2007 10:09

      Bon, que cela peut-il bien être, une de ses belles-filles par exemple.

      Mais là n’est pas l’important à mon avis, le plus important résidant dans le fait, que Monsieur le président se fait bien chier au conseil des ministres et préfère lire son courrier perso que d’écouter ses ministres.

      On sait qu’il est capable de faire 5000 trucs en même temps, mais bon, dans ce cas cela me gêne.

      Et dans sa chemise, y a quoi, une BD de Spirou, Paris-Match, Closer......


      • NPM 28 septembre 2007 10:30

        Sans interet.

        Il faut respecter la vie privé.


        • Bouli Bouli 28 septembre 2007 10:39

          Et finalement qu’est-ce qui nous intéresse le plus dans cette histoire ? Une nouvelle censure dans le groupe Lagardère ? Ou l’auteur(e) de cette lettre ?

          Et que cette photo ne soit pas passée, n’est-ce pas bien finalement, puisque la vie privée des hommes politiques ne regardent qu’eux ? Oui mais Sarko l’a beaucoup mise en avant, c’est le retour de bâton...

          Trop de questions, trop de questions !! smiley


          • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 28 septembre 2007 10:39

            David Martinon, porte-parole de l’Elysée, affirme que la lettre est d’Isabelle Balkany et adressée à Cécilia. I. Balkany s’en amuse dans Le Parisien de ce matin.

            Vrai ou pas, mystère.


            • goc goc 28 septembre 2007 11:03

              quoi ?? Cecilia tromperait son mari avec Isabelle ???

              si ca c’est pas un scoop !!

              merci Agoravox !!! smiley


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 septembre 2007 02:52

              Petits baisers, gros caractères... si c’était un(e) enfant ?

              Sherlock smiley


            • LE CHAT LE CHAT 28 septembre 2007 11:03

              c’est Lerma qui a écrit cette lettre enflammée au petit Nicolas ! les experts« neuilly sur seine » ont analysé l’encre , senti la papier qui sentait la pampa , le graphologue a reconnu le style tourmenté de l’umpéiste compulsif-socialiste retourné . smiley


              • goc goc 28 septembre 2007 11:06

                pas si sur, lerma aurait rajouté « je te lechouille mille fois tes petits petons patapon » smiley


              • orsi 28 septembre 2007 11:17

                « Voilà ce que Choc a pu déchiffrer sur cette pierre de rosaire-là. » Pour l’auteur, on enfile les pierres d’un rosaire, mais on déchiffre pas la pierre de rosaire. Celle de Rosette (ville d’Egypte) suffit à cette tache.


                • Imhotep Imhotep 28 septembre 2007 12:26

                  Non c’est bien un rosaire, à chaque grain correspond une qualité de notre Guide à tous, il a comme Allah cent noms : le bienheureux, le sage, le bienfaiteur, le droit, le juste, l’aimant, le courageux, le savant, l’illumineur, le soleil, le guide, le chemin, le compréhensif, le proche, le frère, le père, l’enfant, le visionnaire, l’alchimiste, l’economiste, le poète, le pays, l’élu, l’Elu, L’ELU...

                  euh et le bling-bling...


                • biztoback 28 septembre 2007 11:26

                  J’aimerais bien avoir la photo originale, je pourrai voir par moi-même. Parce que, à part des suppositions sur des supposition, il n’y a pas grand chose dans cette article.


                  • seigneur_canard seigneur_canard 28 septembre 2007 11:55

                    Hum... je doute qu’on écrive « tu me manques » à une simple amie... Ou alors Cécilia goute « au meilleur des deux mondes » si j’ose dire. smiley Donc, il y a de fortes chance que la lettre soit adressée à notre « petit plaisancier » national. Mais de qui est-elle ? Mon dieu ! Cette question va me tarauder toute l’année... Ah non, finalement, je m’en cogne. Par contre le mécanisme de censure d’une presse de « copains » est beaucoup plus inquiétant.


                    • Vilain petit canard Vilain petit canard 28 septembre 2007 12:06

                      Moi je sais, c’est Cecilia l’auteur, et c’est Rachida Dati qui a confié ce courrier à Sarkozy après l’avoir subtilisé à « sa meilleure amie », car c’est une preuve que Cecilia a décidé de repartir, mais plus avec Attias, ce coup-ci, avec Villepin, qui est donc le destinataire final. C’est au cours de ce futur séjour à Essaouira que Villepin va confier à Cécilia les secrets de Clearstream, ce qui lui permettra de monnayer son divorce avec Nicolas, et à Villepin de financer sa campagne pour 2012. De toute façon, Lagardère est au courant, et il ne vaut pas que ça s’ébruite, c’est un coup arrangé avec Bayrou et la Trilatérale. Boutin est sur la photo juste pour détourner l’attention (comme d’habitude).


                      • MagicBuster 28 septembre 2007 12:10

                        Bon allez , j’avoue , je lache le scoop , c’est moi qui ai rédigé ce texte.

                        A force de me faire E..U..R (trouver les lettres manquantes) tous les jours par ce chef de gouvernement (Le Capo), je me suis dit que je pourrais lui rendre la politesse ....

                        J’ai pas bien fait ? Sarko est le JFK Français. (nan pas la légende, la cible).

                        Je lui souhaite un avenir de merde... Vive la France (quand même)


                        • baptiste64 28 septembre 2007 12:13

                          Je crois que c’est bien Isabelle Balkany qui écrit à Cécilia. Vous trouvez ça normal qu’elle doive maintenant se manifester et se justifier sur le contenu d’une correspondance privée ??? Les tabloids anglais ont du souci à se faire, ils ont de la concurence sérieuse en France. ça pose question quand mème sur les choux gras de ce type de presse.

                          Ce qui est clar, c’est qu’il y a 20 ans, jamis une correspondance mnifestement privée n’aurait trouvé sa place dans un journal. encore moins d’aller agrandir pour voir ce qui y est écrit.

                          Donc elle explique « besitos » ( baisers en espagnol) pour son amie d’origine espagnole ( effectivement Cécilia est do’rigine espagnole, le maire de madrid est mème son cousin), mot illisible= anniversaire , elle a fété ses 60 ans au Maroc....

                          Voilà, ça fait pchiiiit !


                          • baptiste64 28 septembre 2007 12:21

                            Censure, vous rigolez ? Sarko est un petit joueur....

                            souvenons-nous de Tonton, ça avait une autre dimension....que ce papier qui est sorti sans sortir. On sait trés bien que des journalistes savaient pour Mazarine, savaient pour son cancer caché et qu’ils n’en ont rien dit pdt des années. On sait aussi le système Mittérand avec sa cellule de l’Elysée capable d’assurer écoutes téléphoniques, filatures et « censures » rapprochées...Alors la gravissime atteinte à la liberté de la presse, mouais.

                            Nnous sommes dans l’ère avec le développement du web, des journaux à scandale et des paparazzi, de la transparence la plus totale qui va parfois à la limite de la décence, parfois de la rumeur, je trouve, concernant la vie privée des politiques , qui savent en jouer et qui se reçoivent aussi les retours de batons.


                          • fande 28 septembre 2007 12:52

                            le choix des mots le choc des photos !!!


                          • Imhotep Imhotep 28 septembre 2007 12:15

                            Gargantua n’en manque pas une mais ses chiens de garde veillent. D’abord Martinon mais surtout ses sarkolâtres aveuglés qui sur les forum crient à nouveau au droit à la vie privée. Ils n’arrivent pas à comprendre (mais que demande-t-on à un cheval qui a des œillères ? aller là où son maître le guide et donc de ne pas regarder ni à droite ni à gauche (ici métaphoriquement car à droite ou à l’extrême droite droit ont-ils)) que :

                            1- un conseil des ministres - même pour un si bon président - n’est pas le lieu ni à apporter sa correspondance privée ni à la lire

                            2- que ce n’est pas la correspondance qui est le principal fait quoiqu’un homme si occupé par la France qui parle 25 heures sur 24 et qui se prélasse pour le restant dans les bras de Choc sait qui s’occupe dans ce cas très mal de notre pays en faillite à la tête duquel a été courant juste une interview corse notre pseudo premier ministre faillitaire - mais bien le fait qu’il y a eu censure qu’elle fut une automutilation de sa liberté d’agir ou une obéissance aveugle ou craintive ne nous importe peu ici et maintenant.

                            3- que le Surdoué de la Vé ait inconsciemment laissé sur le dessus de la pile cette lettre et qu’ensuite prenant son petit paquet (non fiscal celui-là) il ne se soit pas aperçu qu’elle serait visible quand de son pas martial il traverserait les couloirs larges de son palais laisse pantois. On ne sait si c’est de l’arrogance, de la bêtise, les deux mais cela fait peur pour celui qui peut appuyer sur un certain rouge bouton et qui a dit lors de sa visite aux sous-mariniers nucléaires que si ils avaient une lourde responsabilité, lui saurait tenir son rang en d’autre mot saurait appuyer avec un marteau sur ce fameux rouge bouton et en ricanant. Ceci alors qu’aucun contexte n’expliquât cette parole prophétique, prophétique car le bon Kouchner nous la dit : la guerre ! mais cet excellent ministre est cependant réputé très compétent (remarquable je crois est le terme consacré, enfin plutôt remarekable m’ame Chabot), choisi comme tous les ministres qui n’arrêtent plus de se tirer dessus (Rade vs Fillon, Boutin et Guéant, Fillon vs Sarkozy, Kouchner vs Kouchner, Sarkozy vs Kouchner, Fillon vs Sarkozy, Sarkozy vs Borloo, Borloo vs Barnier, Amara vs Boutin, Sarkozy vs Woerth, Hirsch vs Hortefeux, Sarkozy vs Lagarde, Dati vs tous ses conseillers, Guéant vs Morin etc . cette bande de bras cassés qui devraient exploser en vol selon Morin alors que souvenons nous ils avaient été choisis comme les meilleurs des meilleurs en bon latin de cuisine meilleurorum meilleures).

                            4- de quel droit lit-il la correspondance de sa femme si c’est le cas ? C’est vrai qu’il a été le ministre de l’intérieur et on ne perd pas si facilement ses habitudes. Mais je suppose qu’en fait c’est Villepin qui lui a concocté cette missive pour l’impliquer dans une nouvelle affaire : solarcream.


                            • vivelecentre 28 septembre 2007 12:27

                              je crois que c’est l’un des sujets les plus nuls d’agora depuis bien longtemps

                              Mais quelle importance ?????????

                              vous n’avez vraiment rien d’autre a vous mettre sous la dent ?

                              et l’autre qui diserte « un conseil des ministres - même pour un si bon président - n’est pas le lieu ni à apporter sa correspondance privée ni à la lire »"

                              mais on n’est pas à l’ecole primaire mon gars

                              Affligeant.....


                              • Imhotep Imhotep 28 septembre 2007 12:43

                                Et justement on n’est pas à l’école primaire avec la guerre en Iran possible, le déficit qui se creuse, le chômage qui monte, la confiance des ménages qui baisse, la croissance en berne (tous ces chiffres donnés ce jour) il y a autre chose plus important à faire que lire une lettre personnelle au conseil des ministres. Mais chacun pense ce qu’il veut.

                                Et si nous n’avons rien d’autre à nous mettre sous la dent, comme vous dites, vous avez cependant pris la peine de lire l’article et les commentaires pour vous-mêmes commenter. Le silence est un meileur désaveu. Usez donc votre énergie à autre chose cela vous évitera un ulcère. C’est exactement le comportement des censeurs de censeurs. Liberté à vous, mais à vos yeux aveuglés cela semble peu important à mes yeux ce n’est pas la lettre en soi ni les frasques du tout puissant qui m’intéressent mais le fait de claironner partout qu’il se démène et agit comme un chef suprême et qu’en fait ne s’intéresse en rien à un conseil des ministres. Voili voilou. Bon appétit.


                              • Philippe MEONI Philippe MEONI 28 septembre 2007 12:28

                                « J’ai l’impression de ne pas t’avoir vu depuis une éternité et tu me manques »

                                Je m’adresse aux correcteurs d’Agoravox car j’ai un sérieux doute quant à la conjugaison de cette phrase...

                                En effet, si le sujet était féminin, ne doit on pas accorder le verbe VOIR avec le genre ? Ce qui donnerait en principe « ... ne pas t’avoir vue... » - VUE ?

                                J’avoue qu’avec le temps certaines règles de grammaire et de conjugaison m’ont quelque peu échappées et je ne suis pas très sûr de mon coup...

                                Cependant, si je suis dans le vrai, en imaginant que dans le cercle amical de la « haute » présidentielle on maîtrise beaucoup mieux que moi la langue Française, cette lettre s’adresserait bien à un homme par l’emploi du genre masculin dans la phrase... non ?

                                Donc, l’explication parue dans « Le Parisien » ce matin ne tient pas...

                                Merci aux correcteurs de m’enlever le doute...

                                Amicalement


                                • Philippe MEONI Philippe MEONI 28 septembre 2007 13:07

                                  Bonjour Ægidius REX

                                  Merci de ces précisions car j’ai connu soudain un grand moment de solitude face à ce doute...

                                  Donc, selon le genre du COD, il y a accord du verbe voir.

                                  Dans ce cas, sauf faute de l’auteur de la lettre, la conjugaison VU impose que le COD est masculin, donc que la lettre s’adresserait bien à un homme et non un femme selon la version officielle de « l’explication » donnée par NS...

                                  En tout cas, merci encore

                                  Amicalement


                                • caramico 28 septembre 2007 17:46

                                  Ou alors Cécilia est un homme !


                                • minijack minijack 29 septembre 2007 02:31

                                  En somme tout ça n’est pas bien grave. Il manque un noeud pardon, un « e »... et puis quoi ?... Homme ou femme écrivant à femme ou homme, ce n’est guère qu’une faute d’accord. Et une « faute d’accord » de plus ou de moins, dans un Conseil de Ministres où l’on trouve des gens de tous horizons, ça n’a rien d’exceptionnel !

                                   smiley


                                • Polemikvictor Polemikvictor 28 septembre 2007 12:33

                                  20 siecles de civilisation pour en arriver là ! Je vais faire un tour en 4x4 pour accélérer la destruction de la planète


                                  • dperez dperez 28 septembre 2007 12:33

                                    > François Fillon lui aussi est bien capable d’une telle missive : après sa gaffe sur l’Etat en faillite

                                    Une gaffe ? L’auteur doit être de gauche. Si Fillon avait fait une gaffe, il aurait modéré ses propos la deuxième dois qu’il était interviewé, or il les a réitéré, disant qu’il faut des mots durs pour que les gens comprennent. Et je suis d’accord avec lui, la France est en faillite et en redressement judiciaire.

                                    Pour l’auteur de la lettre que tient Sarko, j’en ai aucune idée. Même chose pour le destinataire.


                                    • NPM 28 septembre 2007 12:36

                                      La gaffe, ca doit être dans l’esprit du gars d’informer les français ? Ou alors celui ci est un nuisibles, qui pompe le systéme et donc refuse toutes réformes ?

                                      Comprend pas trés bien cette attitude de lâche, d’hypocrite ou de parasite...


                                    • 5A3N5D 28 septembre 2007 15:16

                                      « Et je suis d’accord avec lui, la France est en faillite et en redressement judiciaire. »

                                      Hummm... Pas si sûr que ça pour certains :

                                      http://www.dailymotion.com/relevance/search/r%C3%A9forme+des+retraites/video/x32xgo_la-retraite-des-elus


                                    • oblomov 28 septembre 2007 12:57

                                      « Le Gland Virevoltant » ! Voilà un sobriquet qui lui va comme un gant !


                                      • seigneur_canard seigneur_canard 28 septembre 2007 13:04

                                        Hum, le fan club de Sarko est réveillé on dirait. Votre maitre joue la médiatisation a outrance et fait censuré par son pote une info (certes relevant de la vie privée) mais pouvant se révélée gênante et cela ne vous trouble pas... La différence entre vous et les gens de gauche, c’est que les seconds contrairement a ce que vous braillez à longueur de fora sont tout a fait capable de reconnaitre qu’un mec comme Mitterrand avait des défauts et n’était pas « tout blanc ». Votre champion, au contraire est un saint, un pur, inattaquable.. hum, hum...


                                        • chmoll chmoll 28 septembre 2007 13:05

                                          J’ai l’impression de ne pas t’avoir vu depuis une éternité et tu me manques. Jeudi on part faire notre virée à Essaouira pour mon (illisible

                                          qui c’est qui paye la virée ? j’pourrais avoir tous les noms de la presse étatisé (lagardère) c’est pour éviter d’acheter des torchons


                                          • rhp 28 septembre 2007 13:16

                                            Monsieur MASSOULIER,

                                            Permettez moi de m’interroger sur la pertinence de ce type d’article.

                                            En effet, « l’affaire » en elle même ne peut, compte-tenu des éléments évoqués, en être une et jamais ne saurait justifier ma modeste participation ici.

                                            Les différents problèmes au sein de l’équipe gouvernementale soulevés, comme les difficultés de l’opposition à se construire -quand bien même l’on voudrait bien admettre que l’édifice a un jour existé- font déjà la une des journaux télévisés (c’est dire !).

                                            Que la liberté de la presse en France soit largement entachée et le métier de journaliste rapporté au rang de porte parôle (n’en déplaise à Mr Martinon), ne peut en rien être qualifié de scoop.

                                            Mais alors, Monsieur MASSOULIER que reste t-il de votre article ?

                                            Bien sûr, certains sentimentaux y humeront un parfum doux-amer, une prose enfin lisible et agréable, la persistance de l’amour d’un métier. D’autres plus engagés y verront la dénonciation de problèmes sociétaux et l’utilité d’un rabachage inentendu. Enfin, peut être viendra t-il un quidam qui notera l’habileté du mélange des genres, « peopple et politique », et verra ici le constat d’une triste actualité.

                                            Pour ma part, outre les raisons sus-évoquées, je retiendrai la magie et la finesse de l’écriture mais surtout le plaisir que j’ai eu à vous lire.

                                            Bravo et merci cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès