Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vers une normalisation des relations entre Cuba et les Etats-Unis (...)

Vers une normalisation des relations entre Cuba et les Etats-Unis ?

 L’élection du démocrate Barack Obama à la présidence des Etats-Unis est un événement sans précédent dans l’histoire de ce pays. Pour la première fois, un candidat de couleur a atteint le poste suprême dans une nation où le racisme était institutionnalisé, il y a encore un demi-siècle, et où les discriminations à l’encontre des minorités sont encore trop nombreuses. Jamais un scrutin n’aura suscité autant d’intérêt et d’engouement non seulement aux Etats-Unis, mais également dans le monde entier. Epuisés par les huit années catastrophiques de l’administration Bush qui a conduit l’économie mondiale au bord de l’abîme et plongé la planète dans une insécurité notable, les peuples du monde avaient unanimement fait le choix du jeune sénateur de l’Illinois au détriment de son adversaire républicain John McCain, considéré comme étant l’héritier de George W. Bush (1).

 La Havane n’a pas échappé au phénomène Obama et les Cubains ont suivi le processus électoral avec attention. Là encore, leur choix s’est porté sur le candidat démocrate (2). « Il est sans nul doute plus intelligent, plus cultivé et plus impartial que son adversaire républicain », avait déclaré Fidel Castro à son égard. Il s’agit du « meilleur orateur politique des Etats-Unis de ces dernières décennies », avait-il ajouté, saluant ses « idées bien articulées ». En revanche, le candidat républicain John McCain est « vieux, belliqueux, inculte, peu intelligent et en mauvaise santé », a signalé le leader de la Révolution cubaine (3).

 En effet, Obama est le premier président depuis James Carter à faire part de sa volonté de rencontrer le président cubain, Raúl Castro, sans imposer de conditions au préalable (4). Il a également évoqué son souhait de « normaliser les relations et assouplir l’embargo qui a gouverné les rapports entre nos pays durant les cinq dernières décennies (5) ».

 Le nouveau président états-unien éliminera les sanctions relativement cruelles imposées par l’administration Bush en 2004. Celles-ci limitent les séjours des ressortissants cubains dans leur pays d’origine à 14 jours tous les trois ans, séparant ainsi de nombreuses familles, et réduisent le montant de l’aide financière qu’il est possible d’envoyer à seulement 100 dollars par mois (6). « Il s’agit à la fois d’une question stratégique et humanitaire. Cette décision a […] un impact profondément négatif sur le bien-être du peuple cubain », a déclaré Obama. Dès le 20 janvier 2009, « j’autoriserai aux Cubains-Américains des droits illimités pour rendre visite à leur famille et envoyer de l’argent dans l’Île », a-t-il affirmé (7).

 A moyen terme, il est également envisageable que le Congrès, dominé par les démocrates, mette un terme à l’interdiction de voyager à Cuba pour les citoyens états-uniens. En effet, actuellement, ils peuvent voyager partout dans le monde, y compris en Chine, au Vietnam et en Corée du Nord, mais pas à Cuba. Il est également probable que le Congrès élimine les restrictions imposées aux échanges académiques, culturels et sportifs.

 Imposées en juillet 1960, les sanctions économiques états-uniennes sont le principal obstacle au développement économique de Cuba. Elles ont coûté la bagatelle de 93 milliards de dollars à l’économie cubaine depuis leur entrée en vigueur et 3,7 milliards rien que pour l’année 2007. Elles affectent également l’ensemble de la population, en particulier ses catégories les plus vulnérables. Ainsi, 70 % des Cubains sont nés sous le régime des sanctions (8).

 La politique de sanctions est unanimement rejetée par la communauté internationale. Le 29 octobre 2008, pour la 17e année consécutive, 185 pays sur les 192 que compte l’Assemblée générale des Nations unies se sont prononcés pour la levée de ce châtiment qui frappe les Cubains. Jamais une telle majorité n’avait été atteinte auparavant. Seuls les Etats-Unis, Israël et Palau ont voté contre la résolution. L’opinion publique états-unienne y est opposée ainsi que le monde des affaires (en particulier les multinationales pétrolières) qui voit un marché naturel tomber entre les mains des investisseurs chinois, européens et latino-américains (9).

 Wayne S. Smith, ancien ambassadeur états-unien à Cuba, a fustigé la politique états-unienne à l’égard de Cuba et s’est prononcé pour l’élimination des sanctions unilatérales. Cet acharnement « est stupide, contre-productif et rejeté au niveau international (10) ». « Notre peuple demande que cesse le blocus contre Cuba. C’est également la réclamation unanime de la communauté internationale », a clamé Fidel Castro dans une réflexion du 7 novembre 2008 (11).

 Obama, dont l’intelligence et la sagacité ne font aucun doute, serait avisé d’étudier l’idiosyncrasie cubaine et comprendre que le langage de la force et de la menace est inutile. Fidel Castro l’a de nouveau rappelé : « Il y en a encore qui rêvent de mettre Cuba à genoux en brandissant le blocus criminel comme instrument de la politique étrangère des Etats-Unis contre notre patrie. Si ce pays commet de nouveau une telle erreur, il pourrait appliquer pendant un autre demi-siècle cette politique inutile contre Cuba (12) ».

 Le gouvernement de La Havane a tendu à maintes reprises une main fraternelle à Washington, se heurtant à chaque fois à un refus obstiné. Raúl Castro a également tendu à deux reprises un rameau d’olivier à l’administration Bush, sans succès. Il s’est déclaré disposé à dialoguer ouvertement avec Barack Obama. « Nous espérons que le prochain président changera la politique à l’égard de Cuba [et] nous espérons une normalisation complète des relations », a souligné Felipe Pérez Roque, ministre cubain des Affaires étrangères (13).

Obama a tout à gagner à reconnaître enfin que Cuba est une nation souveraine et indépendante, et à baser ses futures relations avec La Havane sur la réciprocité et la non-ingérence dans les affaires internes. Il sera alors accueilli à bras ouverts par les Cubains et ne recueillera d’eux que des expressions de gratitude.

 Barack Obama dispose d’une opportunité historique de changer une fois pour toute la politique cubaine des Etats-Unis et de normaliser les relations entre les deux pays. L’acharnement insensé contre le peuple cubain de la part de Washington est cruel, inhumain et injustifiable. Le jeune président Obama a l’obligation morale d’être à la hauteur des espérances que son élection a suscitées. L’humanité entière lui en serait reconnaissante.

Notes

1 John Leicester, « Obama Victory Sparks Cheers Around the Globe », The Associated Press, 5 novembre 2008.

2 Calvin Woodward, « Where Obama Stands on the Issues », The Associated Press, 5 novembre 2008.

3 Jeff Franks, « Obama Win Raises Cuban Hopes for Change », Reuters, 5 novembre 2008.

4 Fidel Castro Ruz, « Las elecciones del 4 de noviembre », Cuba Debate, 3 novembre 2008.

5 Barack Obama, « Our Main Goal : Freedom in Cuba », The Miami Herald, 21 août 2007.

6 Colin L. Powell, Commission for Assistance to a Free Cuba, (Washington : United States Department of State, mai 2004). www.state.gov/documents/organization/32334.pdf (site consulté le 7 mai 2004).

7 Barack Obama, « Our Main Goal : Freedom in Cuba », op. cit.

8 Edith M. Lederer, « UN Again Urges US to Lift Embargo Against Cuba », The Associated Press, 29 octobre 2008.

9 Ibid.

10 Anita Snow, « Analisis : Obama Changes Could Test Castros’ Grip », 8 novembre 2008.

11 Fidel Castro Ruz, « El tercer huracán », Cuba Debate, 7 novembre 2008.

12 Ibid.

13 Edith M. Lederer, « Cuba Expects New US President to Lift Embargo », The Associated Press, 30 octobre 2008.

Salim Lamrani est enseignant, chargé de cours à l’université René Descartes Paris V et journaliste français, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis. Il vient de publier Double morale. Cuba, l’Union européenne et les droits de l’homme (Paris : Editions Estrella, 2008).



Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Céphale Céphale 12 novembre 2008 12:29

    J’approuve entièrement !


    • Jean-paul 13 novembre 2008 02:10

      El commandante cephale !!!!!
      Qui n’a jamais mis les pieds a Cuba .


    • sisyphe sisyphe 16 novembre 2008 11:15

      Il est largement temps que cesse enfin ce blocus inique, et que les cubains retrouvent le chemin de la prospérité, étape nécessaire vers la liberté.

      Espérons qu’Obama le comprenne, et fasse enfin cesser cette oppression injustifiable. 

      Hasta siempre !!


    • Act 12 novembre 2008 15:08

      Merci pour cette interpellation claire et ouverte. Nous attendons avec vigilance le changement annoncé par Obama


      • dalat-1945 12 novembre 2008 19:53

        @ l’auteur,

        ¨Pas beaucoup de commentaires !! On sait que vous êtes un supporter inconditionnel de Fidel. Je fais partie des gens qui ne souhaitent pas de changement de politique avec Cuba, tant que le peuple Cubain ne sera pas plus libre de ses faits et gestes, c’est a dire tant que la famille Castro n’aura pas ouvert son régime, comme le Vietnam le fait avec ses expatriés (Vietkieu) et la quasi totalité des pays du monde et en donnant en beaucoup plus de libertés à son peuple.


        • Julius Julius 12 novembre 2008 21:45

          Il est vrai que l’embargo ne semble pas fonctionner (pas seulement dans le cas de Cuba). Espérons que Obama va trouver une meilleure façon de libérer Cuba.

          > John McCain est « vieux, belliqueux, inculte, peu intelligent et en mauvaise santé », une signale le chef de file de la Révolution cubaine

          Les commentaires au sujet de la santé de McCain sont vraiment bien - quand ils proviennent de ce zombie Castro smiley

          > Celles-ci [USA] raisonnables et les séjours des ressortissants cubains dans leur pays d’origine à 14 jours tous les trois ans

          Je suis heureux que Castro permet à ses citoyens à passer plus de temps à l’étranger smiley

          Cuba Cambio !


          • dalat-1945 12 novembre 2008 21:50

            @ l’auteur,

            105 minutes plus tard, toujours pas de commentaires ! Vous voyez bien que votre article n’intéresse personne ! Il va falloir vous y faire et changer votre discours. L’Histoire vous obligera à le faire. Les choses ne pourront commencer à bouger à Cuba qu’après la mort de Fidel et avec une volonté profonde de changement de la part des gouvernants cubains. OBAMA ne fera rien sans cela.

            Le régime castriste à construit sa propre tombe, en mettant sur le dos des USA les causes de de ses malheurs.

            Regardez comment le Vietnam a fait pour débloquer la situation ?Ne restez pas aveugle.


            • N.E. Tatem N.E. Tatem 12 novembre 2008 23:46
              Basta !
              D’abord je félicite l’auteur qui dégage, selon cet écrit et sa riche bibliographie, une appartenance au peuple qui ne courbe pas l’échine devant les empires et les maîtres, où qu’ils peuvent être, qui croient avoir le monde sous leurs semelles. Pour l’auteur, je relève que c’est « Jimmy » Carter et non « James »… A moins que moi aussi je fourvoie.

              Ensuite je crois comprendre, que les interventions au sujet de son texte même peu nombreuses, qu’il existera à jamais des individus qui refuseront de croire en la vérité historique. Celle de recevoir la claque de l’échec, tout en persistant à vouloir vaincre…
              Obama a été élu, que ce revers les agace, c’est contre leur gré que l’H I S T O I R E a parlé.
              Les porteurs d’eau, les sherpas et les cireurs (lèche-botes) des godasses de ceux qui ont envahi et tué 4 millions de Viet. Dont l’arme, comme dit l’autre fatale, chimique dite de « l’orange » tue et mutile encore de nos jours des personnes parce qu’elles ont eu pour idée de continuer l’œuvre et d’être des descendants de l’oncle « Ho » en étant communistes.
              Je tiens à répliquer à ceux pleurnichent pour la liberté du peuple cubain, qu’il est encore temps pour vous de nous donner le (ou les) nom d’un opposant cubain ? Ici et dans ce forum de cet article ! Pardi, dites-nous !
              Si dans par homophobie (persécution des homosexuels) qui n’est pas le propre du régime cubain qui, d’ailleurs, et à ce propos et malgré la mobilisation de l’Europe et tout le monde dit libre, n’a trouvé qu’une trentaine d’hystériques pédés pour distiller ce qu’on sait de persécutés du régime. Si telle est l’opposition au régime cubain, c’est la fierté du D… J’allais dire du Dalaï-lama, un charlatan comme il n’y que de rares dans le monde des RSF (Reporter Sans Frontières) et autres officines actuellement en plein action… 
              Ensuite de nous donner le nombre de complots que la CIA a fomenté contre les personnalités, le peuple et la révolution cubaine…
              Qu’ils gardent, ceux qui ont Cuba comme diable, Etat voyou, axe du mal et autres vocables de basse échelle… Qu’ils préservent leur animosité dans les neurones pervertis des moult ignorances, que la vérité amère ne veut pas trop ces rencontrer délices corrompus.
              Je suis désolé pour mon emportement. Je préfère causer avec un entrain pour afficher mon exacerbation des donneurs de leçons qui ont l’arrière-garde comme chapelle.
              Désolé pour ma ardeur.
              Basta !

              • Michel Maugis Michel Maugis 13 novembre 2008 00:10

                @ Talem

                Bonne réaction Talem

                Je vous approuve de tout coeur

                Michel Maugis


              • Jean-paul 13 novembre 2008 02:11

                michel maugis 
                communiste marxiste leniniste ,c’est peu dire !!!


              • Michel Maugis Michel Maugis 13 novembre 2008 00:05
                @ L´auteur
                 
                Excellent article ! C´est toujours un plaisir renouvelé de vous lire, en français et en espagnol.
                 
                Personnellement je ne me fais pas beaucoup d´illusion quant à l´éventuelle levée du blocus criminel approuvé seulement par Israel qui n´a même pas osé soutenir son maître par un discours de soutien à l´ONU.
                 
                Bien sûr, la bonne politique est d´être optimiste et de faire comme si Obama n´avait pas été un des candidats choisis par l´oligarchie US. 
                 
                Les deux énergumènes qui ont osé éructer, " Dallat 1945" et "Julius", ont bien démontré à leur manière la raison d´être de ce blocus. Et donc la raison pour laquelle il ne sera pas levé.
                 
                Éviter à tout prix que le socialisme à Cuba puisse paraître victorieux et soit un exemple d´autre monde possible. Le but est d´exaspérer le peuple cubain et le pousser à la révolte contre le gouvernement qui le libéra.
                 
                Peine perdu, Il y a déjà belle lurette que Cuba est victorieuse et un exemple de dignité et de courage face à l´empire. Ça les désespère. Ils ne savent pas encore que les cubains ne leur ressemblent en rien.
                 
                Lorsqu´on lit la prose de ces deux délinquants politiques, on sent la haine des incultes et des imbéciles qui pousse au maintien de ce blocus, afin de satisfaire leur nombrilisme et leur petite cervelle.

                Ils haïssent Cuba pour ses immenses succès humanitaires, domestiques et internationaux, et pour sa merveilleuse démocratie véritable, donc socialiste. Ils ne peuvent supporter que Cuba soit le phare de la lutte pour les idées. Le sanctuaire éthique de l´humanité.
                 
                Ils ne peuvent le supporter. Ils vont certainement mourir d´ ulcères et idiots.
                 
                 
                Michel Maugis

                • dalat-1945 13 novembre 2008 09:31

                  @Maugis,

                  Je crois que vous mourrez "con" et "communiste" à la fois.

                  J’ai rencontré il y a moins de 2 semaines 2 communistes vietnamiens, l’un à Hanoi : DANG Van Viet , 88 ans, lieutenant colonel vietminh ayant commandé le régiment 174 qui a mis en pièces les troupes françaises sur la fameuse RC 4 et l’autre à HoChiMinhville : TON Nhat Hoang, 88 ans aussi, lieutenant colonel d’artillerie, un des adjoints de GIAP à Dien Bien Phu et le premier grand scientifique vietnamien.
                  Tous 2 francophone s et francophiles sont amis d’enfance (et des copains indéfectibles de GIAP) qui vient de fêter ses 95 ans mais qui malheureusement ne peut plus recevoir grand monde.

                  Le sujet de nos conversations portait sur l’histoire du Vietnam. Ils sont tous les 2 historiens et je porte cet après midi à Paris le dernier livre de Dang (en langue vietnamienne) chez son éditeur pour une édition en langue française.
                  Nous avons principalement parlé de l’évolution du Vietnam sur le plan économique, politique et social et avons comparé le Vietnam avec d’autres pays. Vous auriez dû voir leurs réactions lorsque j’ai parlé de Castro et de Kim Jung IL !! Le mot utilisé par Dang à propos de Castro était : c’est un type dangereux, un crétin, un paranoiaque. A propos de Kim Jung IL, ils considérent tous les 2 que le dernier régime véritablement stalinien va tomber bientôt et que ce sera la meilleure chose pour le peuple de Corée du Nord (KIM Jung IL est une marionnette). Je vous signale que le Vietnam ne fait aucun commerce avec la Corée du Nord et a choisi la Corée du Sud comme l’un de ses principaux partenaires (avec le Japon et les USA), pour développer le pays.

                  Vous devriez venir un peu au Vietnam pour faire évoluer vos jugements rétrogrades à propos du communisme !

                  Mon pauvre Maugis, vous marchez complètement à coté de vos chaussures !

                  Dalat- 1945

                  PS : L’action principale de Viet et de Hoang lors des réunions à haut niveau du PC vietnamien , est de prêcher pour abandonner toute référence au marxisme léninisme dans la politique vietnamienne !! Il faut dire qu’ils ont été formés tous les 2 à l’Ecole française. Viet était étudiant en médecine en 1945 et Hoang, etudiant en Phisique Chimie à l’Université d’Hanoi crée par Henri GOURDON en 1906 (Henri gourdon était un cousin de mon père).
                  Dang Van Viet a fait Math Elem apres avoir fair une première A’ (français, latin, grec) au lycée Khai Dinh de HUé et l’école primaire à la Providence (école catholique) à Hué.

                  Je vous conseillede lire 2 livres de DAng : "La RC4 embrasée" et "Souvenirs d’un colonel Vietminh". Vous y trouverez même un chapitre très intéressant et intitulé "Héritage de la Culture française au Vietnam".




                • sisyphe sisyphe 16 novembre 2008 11:21

                  Mais qu’est-ce qu’il vient nous raconter sur le vietnam, l’autre, alors qu’on parle de Cuba ?? 

                  Moi, j’ai rencontré, hier, un ancien combattant de 92 ans, qui m’a dit que Pétain était un salaud...
                  Et un pied-noir de 75 ans, qui m’a dit la même chose de de Gaulle... 

                  ’achtement intéressant, non ? 
                   smiley


                • Jean-paul 13 novembre 2008 00:56

                  A Cuba el commandante Fidel et Raul
                  En France el commandante maugis et tatem .

                  www.therealcuba.com

                  Obama ne discute pas avec des dictateurs mais la politique cubaine va changer inevitablement .Patience !!!
                  Cuba avec son peuple ayant soufert 3 cyclones et le pays totalement ravage a de l’argent non pour aider son peuple mais pour acheter des armes a la Russie .Incroyable !!!!

                  voir aussi surle site de Maria Elvira :les enfants sequestres de Cuba .Les docteurs ont fui Cuba mais a leurs enfants le gouvernement fefuse de leur donner des visas et depuis des annees .


                  • vivelecentre 13 novembre 2008 07:09

                    rien de très nouveau dans les interventions de Lamrani non pas en soutient au peuple cubain mais aux dictateur et à sa famille ..

                    La distinction est fondamentale !!


                    • Céphale Céphale 13 novembre 2008 09:08

                      Obama a tout à gagner à reconnaître enfin que Cuba est une nation souveraine et indépendante, et à baser ses futures relations avec La Havane sur la réciprocité et la non-ingérence dans les affaires internes.

                      Oui. L’effondrement de l’économie américaine qui s’amplifie chaque jour contraindra Obama à changer de politique étrangère, dans son propre intérêt.


                      • hihoha 13 novembre 2008 09:11

                         Cuba pour ses immenses succès humanitaires, domestiques et internationaux, et pour sa merveilleuse démocratie véritable,
                        Dixit maugis...
                        On moins on rigole bien sur Agora !!!!


                        • Proudhon Proudhon 13 novembre 2008 10:31

                          C’est marrant, on retrouve toujours les mêmes guignols qui critiquent Cuba sans y êtres allé, jean-paul, vive le centre etc..
                          Pauvres choux, ça les embêtent que le système de santé cubain, par exemple, soit plus efficace que l’Américain.

                           

                          Le système américain de santé à la traîne selon les patients

                          WASHINGTON (Reuters) - Les Américains atteints de maladies chroniques sont plus susceptibles d’être victimes d’erreurs médicales ou de se priver de soins en raison de leur coût élevé que les patients d’autres pays riches, selon une étude rendue publique jeudi.

                          Cette étude, qui a comparé les expériences de patients dans huit pays, renvoie une image peu flatteuse du système de santé américain que le président élu Barack Obama s’est engagé à améliorer en étendant la couverture médicale et en diminuant le coût des soins.

                          Les auteurs de cette étude ont interrogé 7.500 patients en Australie, au Canada, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande et en Grande-Bretagne. Tous souffrent d’hypertension, de problèmes cardiaques, de problèmes pulmonaires, de diabète, d’arthrite ou de dépression.

                          Les patients néerlandais sont ceux qui se plaignent le moins de leur système de santé, tandis que les griefs se multiplient chez les Américains, selon cette étude du Commonwealth Fund, un groupe de recherche sur la santé basé à New York.

                          15% D’AMÉRICAINS SANS COUVERTURE MÉDICALE

                          Quarante-quatre pour cent des patients américains disent que le coût élevé des soins les a conduit au moins une fois à renoncer aux médicaments qui leur avaient été prescrits ou à une visite chez le médecin. Seuls 7% des Néerlandais citent les prix comme une barrière au traitement.

                          Au total, 41% des Américains interrogés disent avoir dépensé plus d’un millier de dollars au cours de l’année écoulée pour se soigner, contre 4% en Grande-Bretagne et 5% en France.

                          Un tiers des patients américains disent s’être déjà fait prescrire des médicaments ou des posologies inadaptés, avoir subi une erreur médicale, reçu des résultats d’examens incorrects, soit plus que dans tout autre pays.

                          Près de la moitié des Américains disent avoir perdu du temps à cause de la désorganisation du système de santé et avoir été mal ou peu considérés par les équipes médicales ces deux dernières années.

                          "Pour résumer, les Américains nous parlent de l’inefficacité, de l’insécurité et du gaspillage du système de soins", déclare Cathy Schoen, du Commonwealth Fund. "Le manque d’accès aux soins, combiné au manque de coordination, placent la santé de ces patients dans une situation très risquée et conduisent à une hausse des dépenses."

                          D’après le Bureau de recensement des Etats-Unis, 15% des Américains, soit 45,7 millions de personnes, n’avaient aucune couverture médicale, privée ou publique, l’an dernier.


                          • vivelecentre 13 novembre 2008 11:09

                            La moitié de ma famille est soit cubaine soit péruvienne ( l’autre 1/2 française)

                            Bien sur, je ne sais pas de quoi je parle.....je n’ai pas eu la chance d’avoir des camarades"guides" ...


                          • vivelecentre 13 novembre 2008 11:14

                            A Cuba, il y a la même espérance de vie qu’aux.....Usa !

                            et nettement moins qu’en France par exemple !

                            Et , "théoriquement", ils n’ont pas les mêmes problèmes de morts violente et d’obésité que les américains !( je traduis "étasuniens" puisque vous ne comprenez rien d’autre..)


                          • vivelecentre 13 novembre 2008 18:00

                            On se fait traiter de guignol , on donne une petite explication et l’on a le droit à du "moinssage"

                            sur que l’on est en présence de grands démocrates !!!


                          • Jean-paul 14 novembre 2008 00:03

                            C’est vrai tous les commentaires pro Castro sont plusses .
                            La France pays des droits de l’homme ,a indignation variable et pre orientee ,orientee dans le sens qui arrange celui qui s’indigne .
                            Franchement je suis tres heureux d’etre moinsses ,quand je vois les commentaires des communistes ,Proudhon Maugier ,Cephale ,Talem .

                            www.therealcuba.com

                            @ vivelecentre
                            Que bola ,acere !!!


                          • sisyphe sisyphe 16 novembre 2008 11:24

                            aïe aïe aïe : jean paul est cerné par les communistes ! smiley

                            Arme toi, jean paul : la révolution est proche !
                             smiley


                          • dalat-1945 15 novembre 2008 22:31

                            20 commentaires a ce jour, bien piètre résultat ! Arrétez d’étudier les relations entre la famille Castro et les USA. Vous voyez bien que cela n’intéresse personne ! Laissez les Castro mourrir en paix et l’on verra bien par la suite ce qu’il est possible de faire.
                            En plus 11 commentaires sur 20 ne vous sont pas favorables. C’est vraiment mauvais.


                            • dalat-1945 16 novembre 2008 10:53

                              LAMRANI doit avoir le bras long à Agoravox, pour faire revenir son texte sans intéret, un dimanche matin !


                              • sisyphe sisyphe 16 novembre 2008 11:26

                                Dis, machin, tu vas nous lacher avec ton désir de censure ? 

                                Si ce sujet ne te plait pas, tu n’as qu’à ne plus y venir ; ça nous fera des vacances. 

                                Moi, je suis content de cet article, et j’espère que va enfin cesser le criminel blocus de Cuba !

                                Hasta siempre !


                              • Jean-paul 16 novembre 2008 16:27

                                A Cuba tuer une vache c’est 20 ans de prison mais cela sysiphe ne le dis pas .


                              • Jean-paul 16 novembre 2008 16:36


                                Avec Raul la repression est 2 fois plus importante .
                                Avec les 3 cyclones le pays est completement ravage mais au lieu d’aider son peuple Cuba achete des armes a la Russie .
                                www.mariaelviralive.com


                              • Jean-paul 16 novembre 2008 16:39

                                @dalat145
                                C’est aussi ce que je pense .Un media citoyen qui laisse Lamrani faire la propagande pour un regime de dictature ,mieux qui la repasse un dimanche .


                              • sisyphe sisyphe 16 novembre 2008 18:16

                                Ben voyons...
                                Pourquoi pas une censure totale sur Cuba.. ??
                                ... ou mieux : un blocus !!

                                 smiley


                              • Jean-paul 16 novembre 2008 19:11

                                @ sysiphe
                                C’est Cuba qui a une censure totale . 5 ans de prison pour ceux qui veulent s’exprimer .


                              • sisyphe sisyphe 16 novembre 2008 19:30

                                Où ça ? 
                                A Guantanamo ? 
                                 :->


                              • Jean-paul 16 novembre 2008 22:02

                                Sysiphe .il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !!!!!!!
                                En tant que communiste , tu aimes et fais la propagande du dictateur Castro ,mais tu n’aimes pas le peuple cubain qui lui souffre .


                              • sisyphe sisyphe 16 novembre 2008 23:10

                                Et il n’y a pas de pire idiot que celui qui ne voit que ce qu’il veut voir.

                                Tu continues bêtement à voir les choses uniquement à travers ton prisme pro-us, et ton cerveau pavlovien.

                                Je ne suis ni n’ai jamais été communiste ou pro-communiste. En revanche, toi, tu es d’un pro-américanisme primaire confondant d’obstination bornée. 

                                Le gros problème de Cuba et des cubains, c’est, AVANT TOUT, le blocus organisé par les USA depuis 50 ans, qui bloque leur économie, et les contraint à la pauvreté.
                                Je te l’ai déjà largement dit et démontré, les autres pays proches des caraibes, qui n’ont pas ce que tu appelles être un régime dictatorial, et qui sont sous la férule des USA (à travers United Fruit et autres), ne sont pas dans une meilleure situation, alors qu’ils ne subissent pas, eux, de blocus. 

                                Tu continues à faire ta fixation obsessionnelle sur les Castro, alors que, si le blocus n’existait pas, et sans les constantes tentatives de déstabilisation du régime par les USA et leurs officines, le régime castriste n’aurait pas eu besoin d’être si privatif de libertés. 

                                Tu continues d’ignorer volontairement tous les points positifs du régime cubain sur l’éducation, la santé, la solidarité. 

                                Tu continues, comme un petit propagandiste borné, à dénier la réalité, pour la faire correspondre à ton esprit dichotomique du bien (l’amérique) et du mal (le communisme houlala...)

                                Tu as une vision bête, linéaire, primaire, butée ; de nombreux témoignages te l’ont déjà démontré, et tu continues, avec tes formules creuses et répétitives, tes slogans binaires, à ahanner ton discours creux et stérile. 

                                Alors, comme manifestement, rien ne t’en fera changer ; tu es gentil : oublie moi ; personnellement, je n’ai strictement rien à gagner à un échange avec un mur. 

                                Merci. 

                                Hasta siempre


                              • Jean-paul 18 novembre 2008 04:03

                                OK sysiphe
                                On va oublier le bocus americain !!!
                                15ans de prison pour tuer une vache !!!
                                5 ans de prison pour dire ce que tu penses de Castro !
                                Les villas et voitures neuves appartenant a ceux du gouvernement a La Havanna !
                                Les enfants des docteurs immigres ,sequestres ( pas de visas pour sortir du pays )par Cuba !!!!
                                Les negotiations d’armes avec la Russie tandis que le peuple vit dans la misere apres les 3 cyclones !!
                                La corruption a Cuba !!!!Les avantages a travailler pour le gouvernement !!!!!

                                A ces questions j’attends des reponses .


                                • marc 16 novembre 2008 23:47

                                  Cuba a le plus bas chiffre du continent aprés le Canada pour la mortalité infantile ( : dans 5 pour mille ) et ce dans un pays trés pauvre. Espérance de vie : 77 ans de moyenne malgré le blocus.

                                   Contrairement aux rapports concernant les pays de l’Union européenne, Amnesty International n’a rapporté, pour ce qui concerne Cuba,

                                  - Aucun cas d’assassinat politique contrairement au Royaume-Uni.

                                  - Aucun cas de torture ou traitement inhumain contrairement à la Belgique, à Chypre, à l’Estonie, à la France, à la Grèce, à l’Italie, à la Lettonie, à Malte, à la République tchèque et au Royaume-Uni.

                                  - Aucun cas d’utilisation de preuves obtenues sous la torture contrairement à l’Allemagne et à Chypre.

                                  - Aucun cas de disparition contrairement à l’Estonie.

                                  - Aucun cas d’enlèvement de personnes par les autorités contrairement à l’Italie.

                                  - Aucun cas d’impunité suite à un crime commis par des agents de l’Etat contrairement à l’Autriche, l’Espagne, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, le Portugal, la République tchèque et au Royaume-Uni.

                                  - Aucun cas de trafic d’êtres humains contrairement à la Grèce et à la Lituanie.

                                  - Aucun cas de violence contre les mineurs commises par des agents de l’État, contrairement à l’Estonie, la République tchèque et la Slovaquie.

                                  - Aucun cas de violence systématique contre les femmes contrairement à la plupart des pays européens.

                                  - Aucun cas de violence contre les minorités contrairement à l’Allemagne, à l’Estonie, à la France, la Grèce, la République tchèque, le Royaume-Uni et à la Slovaquie.

                                  - Aucun cas d’enfants privés d’accès à l’éducation en raison de leur origine ethnique contrairement à la Grèce, la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie, la Lettonie, et la Slovénie.

                                  - Aucun cas d’enfants internés en raison de leur origine ethnique contrairement à la République tchèque et à la Slovaquie.

                                  - Aucun cas de stérilisation forcée de femmes issues de minorités contrairement à la République tchèque et à la Slovaquie.

                                  - Aucun cas de citoyens déchus de leur nationalité contrairement à la Grèce et à la Slovénie.

                                  - Aucun cas d’utilisation de lits-cages pour enfermer les handicapés mentaux contrairement à la République tchèque.

                                  - Aucun cas de familles expulsées de leur logement contrairement à la Hongrie.

                                  - Aucun cas de violences sur les handicapés contrairement à l’Irlande.

                                  - Aucun cas de mineurs incarcérés contrairement à l’Espagne, l’Estonie et l’Irlande.

                                  - Aucun cas de malades mentaux mis en prison contrairement à l’Autriche, à l’Irlande et à l’Italie.

                                  - Aucun cas de suicide en prison contrairement à l’Italie.

                                  - Aucun cas d’automutilation en prison contrairement à l’Italie.

                                  - Aucun cas de manque d’attention médicale contrairement à l’Estonie, l’Italie, et au Royaume-Uni.

                                  - Aucun cas de suspension des garanties constitutionnelles contrairement à la France.

                                  - Aucun cas de traite d’êtres humains contrairement à la Grèce.

                                  - Aucun cas d’incitation à la haine raciale et à la discrimination par les autorités contrairement à la Hongrie et à la Lettonie.

                                  - Aucun cas d’expulsion de demandeurs d’asile contrairement à l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, Chypre, la France et à la Grèce ».

                                  Et la comparaison n’est pas faite avec les USA, Israel, l’Arabie Saoudite, etc...


                                • vivelecentre 17 novembre 2008 07:12

                                  quand vous avez une presse muselée AUTOSURVEILLée (comme toute la société cubaine) , on ne risque pas de vous fait cas de grand chose.....


                                • Jean-paul 18 novembre 2008 04:09

                                  @ marc

                                  Va visiter Cuba non comme touriste a Varadero mais style sac a dos pour connaitre le peuple cubain et apprends l’espagnol pour parler avec les gens .
                                  Ensuite viens ecrire ton commentaire .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès