Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Veut-on nous rendre antisémites ?

Veut-on nous rendre antisémites ?

Trop c'est trop.

Après l'affaire Hessel, l'affaire Céline.

Avant-Hier, M. Hessel, invité à participer à un débat à l'Ecole Normale supérieure, avait vu cette réunion annulée. Pourquoi ?

Le bruit courait sur internet que c'était Mme Pécresse qui l'avait interdite. Dans l'émission "Face aux Français", présentée par Guillaume Durand, on l'interroge à ce sujet.

Est-ce elle qui a donné cet ordre ? Elle s'en défend vivement : "Je n'en ai pas le pouvoir...Depuis le moyen-âge..." tout en faisant un lapsus savoureux.
 Le lapsus est la spécialité d'un gouvernement parfaitement à l'aise dans ses baskets. Ils les collectionnent. Ils font des concours.
Voulant dire : " C'est impossible sans l'accord du président de l'université... elle dit "sans l'accord du président de la République...." Bien. On a la réponse à la question posée.

Mais qui s'est opposé à cette réunion ?
Le Crif. Le conseil représentatif des institutions juives de France.

Pourquoi ?
Parce que cette réunion était organisée par une association qui avait appelé à boycotter les produits d'Israël. C'est interdit. C'est une infraction pénale.

Quel rapport ? Si l'on appelle à boycotter Israël on ne peut plus organiser de réunion ? Poursuivez-les pour leur infraction et laissez s'exprimer M. Hessel !

Guillaume Durand fait un peu d'humour :" Il est dangereux M. Hessel ? 90 ans..."
Pécresse : "Non, mais la directrice de l'Ecole Normale Supérieure n'avait pas les moyens de garantir la sécurité...."
On craignait les débordements des maisons de retraite voisines, Révolution ! Révolution ! A leur tête, Che Hessel !
La réponse est tellement ridicule qu'un thuriféraire du régime , Frédéric Bonnaud, un fanatique de la VO du 11 septembre, pousse l'audace jusqu'à s'exclamer : "Pour la sécurité, Il fallait envoyer Michelle Alliot -Marie !" Grand éclat de rire. Lui, à mon avis, bientôt, il va moins rire.

Mais l'essentiel n'est pas là. Pécresse revient sur cette fameuse histoire de boycott. C'est une infraction pénale qui peut aboutir à de graves sanctions.
A côté d'elle, Montebourg. Qui ne dit mot. Bravo. Il ne pouvait pas l'interroger sur cette loi ? Il n'était pas sur son bon profil ?

Au sujet de cet loi anti-boycott, je m'aperçois , dans les fils, que beaucoup d'entre vous la découvrent . Pour mieux vous rendre compte de l'étendue des dégâts, je vous communique la remarquable intervention de M. Benoist Hurel, secrétaire général du syndicat de la magistrature.( Paru dans Libération le 21/11/ 2010)

" Michèle Alliot-Marie a, il y a quelques mois, par une simple circulaire, commis un attentat juridique d’une rare violence contre l’un des moyens les plus anciens et les plus efficaces de la contestation des Etats par les sociétés civiles, à savoir le boycott. Le 12 février, la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une « provocation publique à la discrimination envers une nation », punie d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère demande aux procureurs de la République d’assurer une répression « ferme et cohérente » de ces agissements.
Soyons justes : la paternité de cette brillante initiative revient au procureur général de Paris qui avait, dans son rapport de politique pénale 2009, suggéré que « les faits de boycott ou de provocation au boycott peuvent s’analyser, selon les espèces, soit en une provocation à la discrimination, soit en une discrimination ayant pour effet d’entraver l’exercice d’une activité économique ».
 On peut rappeler les actions de ce type dans l’histoire : boycott du Royaume-Uni en 1930 initié par Gandhi contre la colonisation, boycott de l’Afrique du Sud dans les années 70 par les militants antiapartheid, boycott, à la même époque, par la communauté homosexuelle américaine d’une marque de bière qui refusait d’embaucher les gays ou, plus récemment, boycott des produits chinois par les soutiens de la cause tibétaine et des produits israéliens par les militants palestiniens…
Pour l’ex-garde des Sceaux, il ne s’agit pas là d’entreprises de protestation et d’émancipation, souhaitables en démocratie, mais d’associations de malfaiteurs en vue d’attenter à la bonne marche du commerce, donc du monde.
L’instrumentalisation d’un texte qui visait à combattre le racisme, le nationalisme et le sexisme est inadmissible, surtout lorsqu’elle vise à faire taire l’engagement citoyen. La circulaire en question, qui a su convaincre au moins un tribunal, constitue donc, pour la société civile, une régression d’une ampleur peu commune. Cette provocation s’est pour l’instant heurtée à un mur de silence. La pénalisation de la contestation est toujours une mauvaise nouvelle pour la démocratie. L’absence de contestation de la pénalisation, lorsque celle-ci ne répond à aucun autre objectif que celui de museler les peuples, n’en est pas une meilleure."

On sait d'où vient cette loi sur le boycott. Des Etats-Unis. On nous en a parlé dans un reportage sur Canal Plus consacré aux méfaits de Monsanto. Ce sont les industries agro-alimentaires, ulcérées de voir que les agriculteurs qu'elles ruinainet poussaient au boycott , qui ont fait voter une loi l'interdisant. Si tu te rebiffes , cent avocats te tombent desus.C'est cette loi qu'a demandée et obtenue le lobby d'Israêl pour préserver son commerce.

 
On est sciés. C'est arrivé chez nous. On vit dans ce monde là.
 
 Et ça continue.

Suit l'affaire Céline.


Louis-Ferdinand Céline est un auteur violemment anti-sémite. Mais aussi violemment génial. Que fait-on ? On va l'interdire ? On va supprimer toutes les rues et places à son nom ? On va brûler ses oeuvres en place publique ?

Bernanos est antisémite. Il faut lacérer "Sous le soleil de Satan" ?


Voltaire bat tous les records. Il est au Panthéon. Va-t-on le tirer du Panthéon par les pieds ? Interdire l'entrée avec des barricades ?

Mais revenons à Céline. Chaque année le Ministère de la Culture établit une liste de personnalités en fonction de la date de leur naissance ou de leur mort. L'écrivain figurait dans la mouture initiale du bottin des grands hommes de l'année, à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa mort, en juillet.

Rue 89 commente les faits :
 "Le nom de Louis-Ferdinand Céline a finalement été biffé de la liste des personnalités que la France devait commémorer en 2011. Serge Klarsfeld avait réclamé cette semaine que les Archives nationales -et donc le ministère de la Culture- fassent marche arrière, du fait du passé collaborationniste de l'auteur antisémite de « Voyage au bout de la nuit ». Le président de l'Association des fils et filles de déportés a obtenu gain de cause. Frédéric Mitterrand a donc fait marche arrière."

 L'homme qui trouve que Ben Ali n'est pas un dictateur, le défenseur de Polanski, sacrifie Céline, un des plus grands écrivains Français, à une pression que les juifs même, les juifs sensés, trouvent intolérables.
Pression de Serge Klarsfeld pour Céline.
Pression du Crif pour Hessel.
 Les deux étant très proches.
Esther Benbassa, directrice d'études à l'Ecole pratique des hautes études accuse :
"Le Crif terrorise certains Juifs et tous les non-Juifs. Il fait régner sa loi à l'intérieur de la communauté juive, bannissant l'un, qui n'obéit pas à ses injonctions, l'autre, qui publie un livre non conforme, un troisième encore qui ose critiquer la politique d'Israël. Alors que tous les Juifs sont loin de se reconnaître en lui, le Crif ne s'en considère pas moins comme leur porte-parole et aussi comme leur directeur de conscience.
Mais le Crif fait aussi la loi à l'extérieur de la communauté, accusant qui ils veulent d'antisémitisme, suscitant des procès contre tel journaliste, contre tel intellectuel, contre tel militant. Le Crif, en un mot, terrorise psychologiquement certains Juifs et tous les non-Juifs au nom de la défense d'Israël."

Bien. Nous sommes informés.
Nous redoutions le nouvel Ordre Mondial. Nous avons le Nouvel Ordre Français. Pour nous entraîner.

Une question se pose : Le Crif est-il noyauté par des traitres qui cherchent à le rendre antipathique ? On serait tenté de le croire ! On n'a jamais vu une telle maladresse ! A croire qu'ils veulent faire naître cet antisémitisme qu'ils redoutent ! L'excès n'est jamais profitable à ceux qui s'y abandonnent.

Dernier point :
Je voudrais signaler qu'en 2011 figure sur la liste des hommes à honorer M. Pompidou.
Alors, là, non ! Veto !
S'il y en a un qu'il faut supprimer de ces célébrations nationales, c'est bien lui, l'homme de la loi de 1973 qui, vassal de la banque Rothschild, nous a mis dans un marasme financier effroyable !

Je dirai même plus ! Changer le nom du centre Pompidou, me paraît un devoir national ! Voilà un objectif de campagne !

 Je propose comme nouveau nom : le centre "Poupoupidou".

 En hommage à Marylin Monroë.

Presque avec les mêmes lettres. Ca coûtera moins cher.

Et pour faire un peu d'argent pour couvrir les frais engendrés par ce changement, je propose qu'on dresse une immense statue de M M à l'entrée. Des ventilateurs feraient voler sa robe. On lui passerait entre les jambes. Elle aurait des écrans vidéos sur sa culotte. Ca serait moderne. Ca ferait un tabac ! Tout le monde voudrait lui passer dessous !

 (J'espère qu'elle n'était pas antisémite !)
 
Bonne nuit les petits !
Le marchand de sable est passé !
Demain sera un autre jour.
Espèrons-le !
22/01/11 3h33.


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (188 votes)




Réagissez à l'article

530 réactions à cet article    


  • pissefroid pissefroid 22 janvier 2011 07:06

    Pas besoin d’être antisémite,
    car les juifs ne sont pas responsables des actions du crif,
    en france il suffit d’être anti« crif »iste et je suppose que nombre de juifs seront d’accord.


    • Ariane Walter Ariane Walter 22 janvier 2011 08:39

      Excellente nouvelle. je note. Anti-Crifiste. Je ne savais pas si ces gens-là étaient appréciés ou pas par la communauté juive. Vous me rassurez.
      Mais il faudra le dire à notre gouvernement qui n’a pas l’air d’être au courant !
      Pour eux, le Crif, c’est Louis XIV !


    • Fergus Fergus 22 janvier 2011 11:52

      Entièrement d’accord avec Pissefroid : nombre de Juifs ne se reconnaissent pas dans les actions communautaires, souvent intégristes et parfois délirantes, du Crif, un lobby qui pousse la défense des Juifs de France jusqu’à l’absurde, en criant trop souvent et surtout beaucoup trop vite à l’antisémitisme dès qu’une agression ou une discrimination touche un porteur de kippa.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 22 janvier 2011 13:46

      J’ai plussé Calmos, on aura tout vu. Une nuance tout de même, chaton, son antisémitisme ne se limitait pas aux lobbies (relire « Bagatelles pour un massacre »). Pour autant tu as raison, ces censures doivent cesser.


    • Ariane Walter Ariane Walter 22 janvier 2011 14:33

      @ Calmos

      Entièrement d’accord avec vous.
      je m’appuie pour dire ceci sur des extraits que j’ai trouvés.
      je vais les lire en entier pour pouvoir en parler en connaissance de cause.


    • Ariane Walter Ariane Walter 22 janvier 2011 14:55

      @ calmos.

      il a l’humanité, la puissance, le désespoir. Oui, il est immense.
      Que c’est beau un grand auteur.
      Il faudrait organiser qq chose pour l’anniversaire de sa mort. Avec nos amis juifs.


    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 22 janvier 2011 15:01

      Extrait du « testament » écrit le 8 février 1937, cité par Floris Delattre dans son article « Les dernières années de Bergson », Revue philosophique de la France et de l’étranger, n° 3 à 8, mai-août 1941, page 136 :

      « Mes réflexions m’ont amené de plus en plus près du catholicisme où je vois l’achèvement complet du judaïsme. Je me serais converti si je n’avais vu se préparer depuis des années (en grande partie, hélas, par la faute d’un certain nombre de juifs entièrement dépourvus de sens moral) la formidable vague d’antisémitisme qui va déferler sur le monde. J’ai voulu rester parmi ceux qui seront demain des persécutés. Mais j’espère qu’un prêtre catholique voudra bien, si le Cardinal archevêque l’y autorise, venir dire des prières à mes obsèques. Au cas où cette autorisation ne serait pas accordée, il faudrait s’adresser à un rabbin, mais sans lui cacher, et sans cacher à personne, mon adhésion morale au catholicisme, ainsi que le désir exprimé par moi d’abord d’avoir les prières d’un prêtre catholique. »


    • jluc 22 janvier 2011 15:22

      Donc Céline n’était pas un antisémite mais un Anti-Crifiste avant l’heure !

      ... et Mitterrand une marionnette, un guignol.


    • alberto alberto 22 janvier 2011 18:26

      @ Calmos : tu devrais changer de pseudo !

      Le chat « Bébert » est entré dans l’Histoire, Lui !

      Mais je te sais modeste...

      Bien à toi.


    • OMAR 22 janvier 2011 18:53

      Omar 33

      Calmos : L’attitude de Karfeld est insupportable...

      Oh oui..mais vous ne la condamnez pas.

      D’ailleurs, tout ce qui se commet au nom du sionisme et qui revulse, vous indigne..à la limite..

      Mais les condamnations, récriminations, insultes et même actions musclées, c’est pour les autres. 
      Les blacks ou les musulmans..


    • François51 François51 22 janvier 2011 18:55

      exact. ne pas confondre antisémite et antisioniste. bien souvent l’amalgame est fait.. il existe des personnes de conféssion juive qui ne sont pas du tout d’accord avec la politique d’apartheid actuelle de l’état d’Israël. allez faire comprendre ce fait aux intégriste du CRIF.


    • armand armand 22 janvier 2011 19:14

      Calmos,

      ça y est, ce qu’il y a de mieux dans le déguelasse, vous en êtes à justifier les pamphlets de Céline sous prétexte que c’est dirigé contreles LOBBIES JUIFS.
      Pendant la guerre de 40, au cours des persécutions hitlériennes, oser citer des LOBBIES JUIFS contre lesquels on aurait dû s’emporter...
      Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la saloperie immense que vous pondez là comme une merde bien brûlante et bien grasse...

      Ou alors vous êtes inconscient ou mal inspiré, ou alors vous êtes un nazi de la pire espèce.


    • armand armand 22 janvier 2011 19:19

      Ariane,

      Distribuez bien les feuillets de votre idole pour que d’autres puissent lui offrir une lecture des plus appropriées - les parcourir d’un derrière distrait.
      Et puis tirer la chasse.

      En tout cas, organisez bien votre commémoration et n’hésitez pas à m’inviter - je saurai vous donner une bonne conférence.

      C’est franchement comique de voir comment vous baîllez d’admiration devant les éructations de l’insignifiant et du misérable Destouches comme un pharmacien sans clientèle vers la prochaine épidémie !


    • armand armand 22 janvier 2011 20:09

      Peu importe..
      Bergson a eu beau se convertir au catholicisme, il a refusé de tenter de s’en servir comme protection en 40.
      Il faudrait trouver un meilleur exemple.


    • Jean Lasson 22 janvier 2011 20:16

      Céline était un grand écrivain, certes, mais aussi un authentique antisémite sous l’Occupation nazie, collaborateur du Pilori, de l’Appel, de Je suis partout.

      Lire cette page et aussi celle-ci. Extraits :

      "Au fond, il n’y a que le chancelier Hitler pour parler des Juifs. D’ailleurs, ses propos, de plus en plus fermes, je le note, sur ce chapitre, ne sont rapportés qu’avec gêne par notre grande presse (la plus rapprochiste) minimisés au possible, alambiqués, à contrecœur... L’embarras est grand. C’est le côté que l’on aime le moins, le seul au fond que l’on redoute, chez le chancelier Hitler, de toute évidence. C’est celui que j’aime le plus. Je l’écrivais déjà en 1937 sous Blum.«  [ »L.F. Céline nous écrit", dans le journal L’Appel du 4 décembre 1941 ; p.140 des Cahiers Céline, n°8]

      "Pour recréer la France, il aurait fallu la reconstruire entièrement sur des bases racistes-communautaires. Nous nous éloignons tous les jours de cet idéal, de ce fantastique dessein.«  [Cahiers Céline, n°8, p.123]

       »Le grand malheur dans l’époque présente, c’est le manque de liaison entre les Français qui ont la redoutable mission d’éclairer l’opinion publique et de diriger les mouvements politiques. Cette liaison, il faut l’établir. AU PILORI se doit de réaliser ce magnifique programme. (...) Antijuif de la première heure, j’ai quelquefois l’impression que je suis, sinon dépassé par certains nouveaux, tout au moins qu’ils ont des conceptions entièrement différentes des miennes sur le problème juif. C’est pourquoi il faut que je les rencontre, il faut que je m’explique avec eux. Tous les Français antijuifs, sans exception, sont exactement dans les mêmes dispositions d’esprit que moi. Ils ne comprennent plus. D’une part, on leur parle d’une Europe nouvelle qui, au point de vue politique, sera régie par le principe national-socialiste, et d’autre part, ils ont l’impression que ceux qui sont soutenus pour rallier les Français à cette Europe nouvelle ont sur le socialisme des idées entièrement différentes des principes socialistes qui ont été incorporés dans le national-socialisme. Quelles questions j’ai à poser ? En voici une qui me vient tout naturellement à l’esprit : chaque fois que Hitler prend la parole, il engage formellement la responsabilité des Juifs quant au déclenchement de la guerre européenne. Alors, pourquoi vous, qui voulez vous incorporer dans le National-Socialisme, n’engagez-vous pas également officiellement cette responsabilité ? Autre question : Êtes-vous raciste comme tous les nationaux-socialistes dont Hitler fut, dès la première heure, le porte-parole, ou êtes-vous antiraciste ? Si vous êtes raciste, pourquoi n’en parlez-vous jamais ? Si vous êtes antiraciste, vous ne pouvez pas vous incorporer dans la politique nationale-socialiste." [Cahiers Céline, n°8, p.143-144]

      "Céline prit la parole et résuma en des formules brèves et saisissantes le drame de la nation française. (...) tous les assistants tombèrent d’accord sur les trois points suivants : 

      1. Racisme : régénération de la France par le racisme. Aucune haine contre le Juif, simplement la volonté de l’éliminer de la vie française. (...)

      2. [...]

      Il est nécessaire de redonner au peuple français le goût du beau et de l’effort et de remplacer le matérialisme sordide dans lequel il vivait par un peu d’idéal. C’est à cette seule condition que la France pourra sortir de l’abrutissement où l’ont plongée trois quart de siècles de domination juive" [Cahiers Céline, n°8, p.145-146]

      Cette honte, ce déshonneur irrémédiable pour un grand intellectuel justifie, à mon avis, que la République ne puisse l’honorer.


    • Serpico Serpico 22 janvier 2011 23:56

      Pissefroid « il suffit d’être anti »crif« iste »

      *************

      On ne s’en tirera pas comme ça !

      Contre le Crif, donc contre les juifs puisque le Crif les « représente ».

      Donc antisémite.

      J’adore le Crif...


    • thaumaetopea 23 janvier 2011 03:10

      « The Ghost writer » film de Roman Polanski est nominé 7 fois aux prochains Césars. C’est bien la preuve qu’en France on ne confond pas l’homme et l’oeuvre !
      Mort de rire... triste pays...


    • Ariane Walter Ariane Walter 27 janvier 2011 22:47

      Est-il bien au moins ce flm ? J’ai envie de le voir.


    • bluerage 22 janvier 2011 08:37

      @Pissefroid

      malheureux ne dites ps que vous êtes anticrifiste, vous allez ête transformé à l’insu de votre plein gré en antisémite dieudonniste soralien et zemmourien


      • Ariane Walter Ariane Walter 22 janvier 2011 08:45

        qu’est-ce qu’il faut dire alors quand on veut simplement ne pas être tyrannisé ? Qu’on est quoi ? Anti-tyrans ?


      • non667 22 janvier 2011 13:32

        à bluerage
        malheureux ne dites ps que vous êtes anticrifiste, vous allez ête transformé à l’insu de votre plein gré en antisémite dieudonniste soralien et zemmourien
        + rn +lhlpsdnh + facho + nazi + négationiste c’est automatique et déja gravé dans l’esprit des 80% des français (2002)


      • Rough 22 janvier 2011 08:54

        Pour certains sur ce site ça va être plus facile que pour d’autres.....


        • eric 22 janvier 2011 09:02

          Assez d’accord. Le chantage a l’insécurité peut finir par nuire a la liberté d’expression.
          D’un autre cote, il faudrait définir plus précisément dans quel mesure et conditions les service publics doivent la faciliter. Si c’est un droit, a quand une réunion public du FN a normal sup ?
          Cela est d’autant plus inquiétant que le mouvement a l’air de faire tache d’huile. Un maire écolo parisien veut faire interdire un apéro. D’autres refusent des salles au FN, et maintenant Hessel, toujours au nom de la securite.
          Depuis longtemps, ces formes d’intimidation étaient un quasi monopole des gauches,notamment extremes. Depuis la dispariton de l’action francaise et des camelots du roi, on n’avait plus vraiment vu de nervis de droite menacer la liberte d’expression physiquement.
          Pour le moment, il s’agit intimidation juridiquo politique, mais quid si d’aucun se mettent a imiter les contre manifs de gauche ?

          Les solutions sont simples. Interdire tres severement les contre manifestations de type confrontation. Vous etes contre ? Allez le dire dans votre coin. Et pour les multirecidivistes qui font de l’agitations manifestative une arme contre la liberte d’expression et qui sont connus, il existe un precedent, tres bien decrit dans « Mourir a trente ans » de Romain Goupil, la dissolution de la ligue communiste révolutionnaire suite a une contre manif délibérément violente.Krivine en tole, Recanatti en fuite, cela les a calme quelques années.


          • Ariane Walter Ariane Walter 22 janvier 2011 11:21

            oui, mais réfléchissons à ce pb de sécurité.
            la réunion n’est pas favorable aux idées du Crif.
            le crif la fait interdire au cas où des gens du crif viendraient manifester....
            Qu’on leur dise de rester chez eux !!

            C’est quand même incroyable.
            on ne finit à ne plus pouvoir se réunir sauf si l’on est ami du pouvoir...
            Ils nous prennet pour des imbéciles.


          • D'oeuf rance D’oeuf rance 22 janvier 2011 22:17

            @ Eric, continue, je commence à te « sert-nez »... 

            Citer Goupil, (goupille) fallait oser !
            Le même RG, sur lequel écrivit en juin 2004 un mec qui n’a pas le c.. entre deux chaises, Max Vivas :


            Devant les ruines de Bagdad, caméra en main, Romain Goupil se demande pourquoi il a voulu ça. Un « désastre », dit-il.

            Les va-t-en-guerre déchantent. Kouchner, Bruckner, Goupil déposent les armes, nous dit Télérama (N° 2839, 9 juin 2004). Goupil confesse aujourd’hui que « cette guerre est un désastre, une catastrophe absolue ». Il avoue que « l’erreur a été de croire que la démocratie allait s’installer facilement, que la liberté pouvait s’imposer. »

            Romain Goupil, tous les hommes de cœur te l’avaient dit.
            Les peuples d’Europe étaient contre cette guerre (même les Espagnols et les Anglais) et ils criaient dans la rue qu’elle serait un « désastre » et qu’elle n’apporterait pas la « liberté » mais un changement des maîtres avec pillages des richesses et massacres à grande échelle.

            Et maintenant, un an plus tard et quelques dizaines de milliers de civils, hommes, femmes, enfants explosés, après quelques preuves de tortures, que dit Goupil sur les ruines d’un pays qui ne possédait pas des armes de destruction massive ?

            Il dit : je me suis trompé. Et il en fait un film « sensible ». Trop facile, trop court, l’ami ! D’autant plus que tu travailles à renouveler la même erreur avec Cuba. Que tu sors les mêmes arguments, que tu mouilles la même chemise pour appeler au même scénario. Dans combien de temps vas-tu pleurer sur les conséquences de l’intervention US à La Havane, intervention que tu prépares par ton aveuglement répétitif ? Après avoir souhaité la guerre, viendras-tu pleurer les morts Cubains sur ta pellicule ? Combien d’invasions, du Vietnam à la Grenade, en passant par Panama et l’Afghanistan faudra-t-il encore pour que tu comprennes que l’oncle Sam fait du bizness, pas du sentiment ? Sais-tu où passe le pétrole irakien ? Qu’est-ce que tu connaissais du grand peuple Irakien ? Que sais-tu de la réalité Cubaine ? Et pourquoi est-il si facile pour toi de confesser une erreur et d’en préparer un encore plus grande ? A ton avis, Goupil, à qui pensait Mirabeau quand il disait : « Il existe quelqu’un de pire que le bourreau, c’est son valet. » ?

            Maxime Vivas, écrivain.

            *

            Merci Ariane, bel article ! 

            Concernant le boycott, ceux qui n’attendent pas qu’on leur dise quoi faire et le savent d’instinct, n’ont ni crif, ni juge, ni « baveux » derrière eux quand ils achètent des avocats (calembours ?) non israëliens !...



             


          • Ariane Walter Ariane Walter 23 janvier 2011 10:36

            J’ignorais cet auteur. Je note son nom avec intérêt !!!!


          • Ariane Walter Ariane Walter 22 janvier 2011 09:23

            Merci de toutes ces précisions.


            • VivreDifferent VivreDifferent 22 janvier 2011 09:23

              Cette politique de collaboration avec l’Etat d’Israël est tout simplement scandaleuse. Israël n’a jamais représenté les Juifs, pas plus que le CRIF. Ces derniers ne représentent que les intérêts d’une certaine classe dominante, et sont prêts à favoriser l’antisémitisme si c’est pour mieux assoir leur pouvoir personnel. Peu leur importe que les juifs d’en bas soient les victimes de leur fanatisme ! C’est la technique du pompier pyromane, bien connue en politique.

              Mais pourquoi nos « élites » soutiennent-elles ces gens-là ? Tout simplement parce qu’ils appartiennent au même monde, à la même classe dominante, qui hésite de moins en moins, en Occident, à utiliser la répression pour soumettre le peuple à ses intérêts.

              Alors, oui, à bas les tyrans ! La démocratie est un combat permanent !


              • Ariane Walter Ariane Walter 22 janvier 2011 09:26

                @ Vivre Different

                Je suis absolument, totalement d’accord avec vous.


              • Alpo47 Alpo47 22 janvier 2011 09:30

                « Etonnante » cette loi « anti-boycoot », que l’on constate faite sur mesure pour défendre les intérêts des colons israeliens, quasiment imposée par le CRIF ???.
                Pourtant, il y a quelques années, quasiment tout le monde participait au boycott du pouvoir raciste Sud Africain ? Quelle différence ?
                Il y a quelques années également, toute l’europe s’est indignée lorsque les Autrichiens ont élu Eider pour chancelier. Lequel a également été boycotté dans la plupart des pays et par les gouvernements ??? Le « criminel » voulait mettre en place une « préférence nationale ».

                Actuellement, nous avons donc israel, avec Netanyahou et surtout Liebermann, raciste de la droite extrème, qui veut envoyer la bombe atomique sur Gaza, partisans d’un israel purifié... qui est reçu à l’Elysée et partout ailleurs. Les crimes contre des civils, spoliations, brimades sont pourtant quotidiens en israel ???

                Mais quelle est donc la différence ?

                J’ai bien peur qu’il ne reste que le pouvoir de nuisance du CRIF ? Constatons l’importance de ce pays et lobby, en voyant les derniers candidats aux présidentielles, Sarkozy en tête, qui commencent par aller en israel, sitôt leur candidature annoncée pour y être adoubés. Pourtant, logiquement, ce petit pays, par la démographie, ne devrait avoir aucune importance dans la vie de notre pays. Et pourtant son influence est immense. Ne dit on pas qu’aucun ministre des affaires étrangères ne peut être nommé en France, sans son aval ?
                Lorsque l’on constate la place des soutiens à israel dans les medias, les radios et TV, le monde de l’entreprise, les intellectuels, les humoristes, le cinéma ... on a forcément envie d’avoir leur soutien pour une élection.

                Le CRIF, qui n’a pourtant la faveur que d’une petite partie de nos concitoyens de religion juive, a néanmoins pris une place prépondérante, parce qu’extrémiste et ayant un énorme pouvoir d nuisance. Il me semble que personne ne pourra être élu en France, comme aux USA avec l’AIPAC, sans son soutien ou agrément.

                Ces informations, que la grande presse censure, et pour cause, sont de plus en plus connues et ... provoquent effectivement une réaction populaire de rejet et ... d’antisémitisme. Peut être, d’ailleurs, est ce la réaction recherchée pour accélérer le « retour », but de tous les ultra sionistes.

                Evidemment, une personnalité politique qui s’élèverait contre, aurait d’abord à subir ses foudres au travers de ses affidés, BHL et consorts, serait peut être coupé de financements, mais bénéficierait d’un très large soutien populaire, tellement cette influence est de plus en plus perçue comme odieuse et inacceptable par une très grande majorité de nos concitoyens.

                Seul hic, le courage n’étant pas très répandu chez les politiques, aucun n’ose se lever ...


                • Ariane Walter Ariane Walter 22 janvier 2011 11:13

                  @Alpo 47

                  Merci pour votre analyse qui est parfaite.
                  la dénonciation de ces abus sera pour moi un indice qui me fera voter pour quelqu’un.

                  J’ai des amis juifs et je sais ce qu’ils pensent du crif. mais nous habitons en province. je vois qu’ils ne sont pas les seuls.

                  Le machiavélisme de la manipulation des idées est quand même quelque chose. C’est criminel, vu les résultats.


                • baska 22 janvier 2011 15:27

                  Alpo47,
                  « Ne dit on pas qu’aucun ministre des affaires étrangères ne peut être nommé en France, sans son aval ? » Normal c’est le crif qui dirige vraiment le pays.
                  Rappelons qu’en 2007 cet officine à la solde d’une entité étrangère, israel, s’est opposée à la nomination de Védrine au quai d’Orsay. Hubert étant jugé pas assez sioniste, l’’ancien président du crif cukierman avait sommé sarko de le remplacer par kouchner.
                  Tout cela a été relaté dans le canard enchaîné en date du 16 mai 2007 :
                  « L’ennemi d’israel,
                  Dès que les dirigeants du crif (conseil représentatif des institutions juives de France) ont appris ce projet du nouveau chef de l’Etat, roger cukierman, président sortant du crif, a appelé au téléphone Claude Guéant pour une violente mise en garde.
                  ’ On a eu une réunion au crif, aujourd’hui, et la rumeur d’une nomination de Védrine aux affaires étrangères a circulé. Cela a provoqué la panique parce que, pour nous, Védrine est pire que les anti-israéliens habituels du Quai d’Orsay.’
                  Réponse de Guéant : ’Il ne faut pas croire les rumeurs... En tout cas jusqu’à ce qu’elles se réalisent.’
                  Un peu plus tard, cukierman a joint directement sarkozy et lui a dit que la communauté juive prendrait la nomination de Védrine comme un »casus belli« .
                  Il faut le comprendre : cukierman et ses amis avaient fait campagne pour sarko en expliquant que la victoire de Ségolène provoquerait le retour de Védrine au Quai ! » Sans commentaire.


                • Alpo47 Alpo47 22 janvier 2011 16:06

                  Ah oui, je voudrais donc ajouter qu’il est étonnant d’utiliser l’argument de la sécurité pour justifier l’annulation du débat avec Hessel...
                  Car, finalement, les seuls à pouvoir (et ils le font constamment) venir « troubler » un débat de ce genre, c’est le Bétar et la LDJ, groupuscules ultra violents.
                  Etant donné que ces groupuscules sont liés au CRIF, on peut se demander, pourquoi faire annuler ?
                  La seule réponse, logique, est très simple : Parce que les arguments qui y seront développés vont desservir les ultra-sionistes en mettant en évidence les abus de la politique israelienne. Et qu’il n’y a pas de VRAI argument à opposer à Hessel.
                  Suffit d’être logique, parfois ...


                • baska 22 janvier 2011 16:31

                  « Car, finalement, les seuls à pouvoir (et ils le font constamment) venir »troubler« un débat de ce genre, c’est le Bétar et la LDJ, groupuscules ultra violents. »
                  Le bétar et la ldj sèment la terreur en France depuis de plus de vingt ans et ce en toute impunité. Ces groupuscules s’entrainent même dans des locaux gardés par la Police, hallucinant !
                  Récemment, la ldj a occupé les locaux de radio france sous prétexte que france inter ait osé diffuser un reportage sur les juifs orthodoxes qui terrorisent les prêtres chrétiens dans la vieille ville de Jérusalem. Faut savoir qu’aucun de ces nervis n’a été inquiété par la police et que leur acte est passé sous silence (black out dans les médias).
                  La ldj se gargarise de leur action :

                  http://www.liguededefensejuive.net/spip.php?article2061


                • armand armand 22 janvier 2011 20:11

                  baskette,

                  C’est infiniment plus grave et plus scandaleux, bien sûr que quand les tueurs de ta religion exterminent des chrétiens par dizaines en Irak ou en Egypte.


                • thaumaetopea 23 janvier 2011 02:00

                  A propos du CRIF
                  Il y a une courte pièce de Guitry sur l’éternel trio, mari, femme et amant (je crois que le titre est « La gifle »... mais je n’en suis pas sûr).
                  Le mari de dos prépare un apéritif tandis que la femme et l’amant se dispute à voix basse ... la femme gifle violemment l’amant et au moment où, au son de la baffe, le mari se retourne, elle a la présence d’esprit de porter la main à sa joue.... malentendu (mais bien oui -avec tréma... que je n’ai pas sur le clavier) le mari croyant sa femme giflée va coller une (deuxième) mandale à l’amant....
                  La conduite de la femme me rappelle parfois la conduite d’un certain « Conseil ». et d’un certain etat... pas vous ?

                  A propos du CRIF
                  Il y a une courte pièce de Guitry sur l’éternel trio, mari, femme et amant (je crois que le titre est « La gifle »... mais je n’en suis pas sûr).
                  Le mari de dos prépare un apéritif tandis que la femme et l’amant se dispute à voix basse ... la femme gifle violemment l’amant et au moment où, au son de la baffe, le mari se retourne, elle a la présence d’esprit de porter la main à sa joue.... malentendu (mais bien oui -avec tréma... que je n’ai pas sur le clavier) le mari croyant sa femme giflée va coller une (deuxième) mandale à l’amant....
                  La conduite de la femme me rappelle parfois la conduite d’un certain « Conseil ».... pas vous ?


                • Ariane Walter Ariane Walter 23 janvier 2011 09:41

                  @ Baska

                  Encore une fois, merci.
                  J’ai soulevé deux lièvres mais je vois qu’il n’y a que ça !!!!

                  Incroyable !

                  je comprends pourquoi ils tiennet tellement au label « antisémite ». beau bouclier !


                • Ariane Walter Ariane Walter 23 janvier 2011 09:43

                  @ Merci Alpo.

                  C’est exactement ce à quoi j’avais pensé.
                  Que fera Mélenchon face à cet Etat dans l’Etat ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès