Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Victoire de la classe ouvrière britannique !

Victoire de la classe ouvrière britannique !

Le NON britannique à l’Union Européenne n’est pas une victoire populiste mais populaire.

Comme le montrent les résultats et comme l’explique le communiqué du POID, c’est dans les bastions ouvriers que le vote pour le départ de l’Union Européenne a été massif :

 

« La large victoire du vote « Leave », ce 23 juin, a tranché : le Royaume-Uni sortira de l’Union européenne. Ce résultat est une victoire pour la classe ouvrière britannique. Au-delà, c’est une victoire pour les travailleurs et les peuples de toute l’Europe.

A l’annonce du résultat, une députée (membre du Labour Party) qui a mené campagne pour le Brexit a déclaré sur la BBC : « Ceux qui ont voté Leave, sont particulièrement concentrés dans les municipalités frappées par l’austérité. 40 % des électeurs et des sympathisants du Labour Party se sont prononcés pour le vote « Leave ». Mon désaccord avec Jeremy Corbyn (dirigeant du Labour party et partisan du maintien dans l’Union européenne - NDR), c’est que Corbyn pense que l’Union européenne doit être réformée. Or, elle est irréformable, c’est pourquoi il fallait voter Leave ». Quels que soient les maquillages dont les commentateurs avisés veulent l’entourer, le fait est là : ce vote est un vote de classe.

C’est une victoire pour les travailleurs britanniques.

C’est une défaite pour les capitalistes et les spéculateurs de la City de Londres.

C’est une défaite pour le Premier ministre Cameron contraint de démissionner.

C’est une défaite pour l’Union européenne et la Banque centrale européenne et toute leur politique : qu’il s’agisse des plans destructeurs contre les travailleurs et la démocratie ou qu’il s’agisse de leur politique honteuse visant à travers l’accord avec la Turquie à renvoyer chez eux les centaines de milliers de migrants qui fuient les guerres provoquées par les grandes puissances impérialistes.

C’est une défaite pour le Fonds monétaire international, pour Obama et tous les chefs d’Etat des grandes puissances capitalistes qui voulaient dicter le maintien dans l’Union européenne.

C’est une défaite pour les dirigeants du Labour Party qui ont fait campagne pour le maintien dans l’Union européenne contre la volonté de leurs propres électeurs et la position prise par nombre d’organisations syndicales et sections du Labour Party.

C’est une défaite pour tous ceux qui, aux sommets des organisations se réclamant de la classe ouvrière, ont, dans toute l’Europe, mené campagne pour le maintien de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne, à commencer par les dirigeants de la Confédération européenne des syndicats (CES) et tous ceux qui, à leur suite, ont, dans chaque pays, joint leurs voix au concert des partisans de l’Union européenne.

C’est, en France, une défaite pour tous les partis, de droite comme de gauche — y compris le Parti socialiste et le Parti communiste français — qui s’étaient prononcés pour le maintien dans l’Union européenne.

Et maintenant ?

Une brèche est ouverte.

Et qu’on ne vienne pas nous tenir les sempiternels discours sur la nécessité de rénover, réformer, changer, refonder l’Union européenne. Qu’on ne vienne pas nous parler d’une Europe plus sociale ou plus démocratique.

Non, une brèche est ouverte. Et à travers cette brèche, peuvent s’engouffrer les travailleurs et les peuples de toute l’Europe pour dire : « Dehors, l’Union européenne ! » Aujourd’hui, ce mot d’ordre vient à l’ordre du jour en France, en Allemagne, en Grèce, au Portugal, en Espagne, dans chacun de nos pays.

En France : « Dehors l’Union européenne » se relie à l’exigence « Dehors le gouvernement Hollande-Valls ! Dehors la réforme El Khomri ! » Car les travailleurs le savent : la réforme El Khomri découle de l’application des traités européens. Ce qui est à l’ordre du jour, en France comme dans tous les pays, c’est l’abrogation des traités européens, la rupture avec la Banque centrale européenne et sa monnaie unique, l’annulation de toutes les mesures de privatisation, de dérèglementation, les pactes d’austérité et de responsabilité.

Le Parti ouvrier indépendant démocratique est fier d’avoir, depuis six mois, apporté tout son soutien aux organisations ouvrières et aux militants de Grande-Bretagne qui ont mené campagne pour la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne en le reliant au combat pour la sortie des travailleurs et des peuples de toute l’Europe.

Il se félicite d’avoir été partie prenante de meetings publics à Paris, le 26 septembre et surtout le 28 mai en compagnie des camarades venus de Grande-Bretagne, d’Allemagne, d’Italie, de Grèce, de Belgique (en grève générale ce 24 juin), soutenus par des travailleurs et militants venus de vingt-cinq pays d’Europe.

Saluant la victoire des travailleurs d’outre-Manche, le Parti ouvrier indépendant démocratique apporte tout son soutien à l’appel lancé en France par 1 000 travailleurs et militants de toutes tendances pour la conférence nationale de travailleurs et de jeunes « Pour la rupture avec l’Union européenne et la Ve République  ».

Le POID invite ses militants et ses sympathisants à intensifier la campagne en soutien à cet appel, plus que jamais la question centrale est celle de la rupture

La victoire du Brexit, c’est la victoire des travailleurs et des peuples de toute l’Europe, pour leurs droits, pour la démocratie.

La victoire du Brexit ouvre la voie à l’établissement de relations fraternelles entre les travailleurs et les peuples de toute l’Europe.

Dehors l’Union européenne et la Ve République !

Oui à la démocratie !

Oui à la classe ouvrière combattant pour ses droits !

Oui aux droits ouvriers,

Oui à l’union libre des peuples et des nations libres de toute l’Europe ! »

 

Durant toute la journée, à la télé et à la radio, ce sont des défenseurs de l’Union Européenne qui se sont succédé….

Quand les journalistes ont cherché des positions alternatives, ils ont choisi d’interroger ceux et celles qui se bercent d’illusions en nous chantant ce refrain faux :

Il faut renégocier les traités.

RIEN N’EST NEGOCIABLE !

IL FAUT ROMPRE AVEC L’UNION EUROPEENNE ET LA 5ème République, ces deux carcans anti démocratiques !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 25 juin 2016 10:44

    « La victoire du Brexit ouvre la voie à l’établissement de relations fraternelles entre les travailleurs et les peuples de toute l’Europe. »


    ... et ferme la porte aux clandestins de l’invasion migratoire.

    • Paul Leleu 25 juin 2016 16:40

      @César Castique



      - personne ne doute qu’une part importante de l’électorat populaire anglais et gallois (pas en Irlande ni en Ecosse cependant...) a voté pour le Brexit. Cependant, il y a aussi de nombreuses portions de la bourgeoisie capitaliste et réactionnaire qui a voté pour le Brexit... ça on en parle moins...

      - On accuse les dirigeants de gauche (y compris J. Corbyn) d’être des « nantis bourgeois faussement du peuple ».... mais que dire alors de Nigel Farrage (ancien trader !) et de Boris Johnson, ancien maire de Londres dont personne ne se souvient de mesures en faveur des londoniens ouvriers... 

      - Par ailleurs, si il y a des « bénéfices » à attendre (pour les classes populaires) du retour aux frontières nationales, ce n’est certainement pas dans « les relations fraternelles entres les travailleurs et les peuples d’Europe » ! 
      C’est plutôt dans certains rapports de force internes (syndicaux et électoraux)que le retour aux frontières nationales peut permettre de rétablir des choses. Ce qui peut représenter des gains authentiques pour les classes populaires. Mais pas au niveau de la fraternité des peuples que la désunion met en concurrence. 

      - Pour sortir du libéralisme, le vote nationaliste est plus simple que le vote socialiste : c’est clair... mais il contient un « os » de taille, c’est la pente naturelle vers la guerre... hors la guerre crée les morts chez les classes populaires... Je vis dans une petite ville qui a été libérée par les anglais en 1944, eh ben je peux vous dire que les ouvriers anglais devraient venir faire un tour devant la demi-douzaine de monuments aux morts consacrés aux centaines de leurs camarades tombés ici en 48 heures au milieu de l’été 1944.... 
      De nombreux ouvriers européens étaient « patriotes » en 1914, et « nationalistes en 1939... ils l’ont payé de leur sang. 

      - Aujourd’hui la guerre plane peu à peu sur l’Europe... il ne suffit pas de dire »l’OTAN« , les »américains"... il faut voir clairement que les gouvernements ultra-nationalistes d’Europe de l’Est poussent clairement à la guerre avec la Russie... (y compris les nationalistes ukrainiens au passage)... comment l’Allemagne y pousse ... et Poutine de même de son côté pour occuper son peuple en proie à la misère entonne des refrains guerriers... comme Erdogan en Turquie aussi... etc. La guerre, ce sont les ouvriers qui meurent... 

      - il est clair que la positionde la gauche sincère (Corbyn et assimilés) est plus complexe à tenir. Mais elle a l’avantage de ne pas alimenter la concurrance et la guerre. Je pense qu’il est trop tôt pour crier victoire. Mais si vraiment le Brexit amène la démocratie, le socialisme et la paix, alors je reconnaitrai mes torts... d’ici là... 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 juin 2016 22:30

      @Paul Leleu
      Dans tous les referendum, il y a diverses catégories d’électeurs.
      Les Conservateurs trouvent que l’ UE n’est pas assez libérale.
      L’extrême-droite vote contre les immigrés.
      Les régions sinistrées par la désindustrialisation trouvent de l’ UE est trop libérale.


      Il ne faut pas confondre les combats. La démocratie et le combat contre le capitalisme sont deux combats différents. La souveraineté répond à la question de la démocratie : voter les lois dans le pays qui les applique, et pas se voir imposer les décisions des lobbies et des non élus européens incontrôlables.

      PS Corbyn n’est pas la Gauche sincère, c’est un européiste.
      La Gauche dans le monde entier soutient la souveraineté et l’indépendance de son pays.
      Sauf en Europe.

    • Jo.Di Jo.Di 25 juin 2016 10:55

      Londres la colonie multiethniquée du maire colon islamiste : 60% contre le Brexit
       
      Comme l’ont vu Koudenhove-Kalergi où Sutherland, Grand Remplacement, arme de destruction massive de la classe révolutionnaire du petit blanc .... l’Union Européenne doit « faire de son mieux pour saper l’homogénéité » de ses états membres (Sutherland BBC)
       
      Londres n’ est désormais peuplé que de 45 % de british souchiens (white flight), Bruxelles 24 % ! Et en île-de-ex-France 60 % de naissances sont le fait de populations coloniales, avec un beau 90% dans le 93, record de natalité du Benêtland ...
       
      « Un million de migrants par an sur les 30 prochaines années »,

      prévoit Peter Sutherland du Bilderberg et ex-commissaire de l’UroReich, GATT, OMC, Bilderberg .... grand islamo-négrificateur des chiures de l’Histoire soumises, dans leur bac à sable consumériste. « Je demanderai aux gouvernements de coopérer, de reconnaître que la souveraineté est une illusion, que la souveraineté est une illusion absolue que nous devons mettre derrière nous. Les jours où nous nous cachions derrière des frontières et des barrières a disparu depuis longtemps. »


      • Paul Leleu 25 juin 2016 16:55

        @Jo.Di



        pour info, le Royaume-Uni n’est pas dans Schengen...et en plus ils sont une île... leurs immigrés sont « importés » par leur gouvernement bien de chez eux... 

        Par ailleurs, il faut légèrement se poser la question de ce qui met des millions d’Africains et d’Orientaux sur les routes de l’immigration... nos pays tirent une part de leur richesse du pillage des pays pauvres, dont la population est conduite à venir migrer chez nous... c’est le serpent qui se mord la queue... 
        Pour arrêter l’immigration ce ne sont donc pas spécialement les frontières qu’il faut fermer, mais les pays de départ qu’il faut arrêter de casser. Parce-que figuez-vous que les immigrés sont comme nous : ils ne quittent leur pays natal que contraints et forcés par les circonstances. 

        Bien-sûr il reste la possibilité de mépriser mes arguements... tout comme le cancéreux du poumon méprise celui qui lui conseille d’arrêter de fumer... 

        Le dirigeant du UKIP est Nigel Farrage un ancien trader ... c’est rigolo de voir que le « protecteur de l’angleterre, de la race blanche, et des vrais ouvriers bien de chez nous » est un type qui pendant des décennies a construit sa fortune en créant tous ces problèmes ! Avec de tels pompiers nous n’avons plus besoin de pyromanes ! 

        l’avenir nous dira, et j’espère sincèrement que je me trompe. Que la pauvreté, les tensions culturelles, l’immigration (forcée) à travers le monde de millions de gens et l’obscurentisme religieux financé par le pétrole (et ses consommateurs) cesseront. Vraiment je le souhaite... Parce-que je vois comme vous (et d’autres) les dangers qui s’accumulent. 

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 juin 2016 22:36

        @Paul Leleu
        Merci pour votre commentaire.
        Les médias commencent vraiment à nous bassiner avec Farage. Hélas, leur seule défense pour sauver l’ UE des banksters, c’est de faire croire que souveraineté = extrême -droite ...


      • Maika (---.---.162.181) 25 juin 2016 11:28

        Ben mon Chalot, la lutte des classes, c’est comme certaines activités solitaires : ça rend aveugle ! smiley


        • Auxi 25 juin 2016 20:20

          @Maika
          Les eurocrates ont dû abuser de la chose, alors. Ils se voient beaux même quand ils ont perdu. Maintenant, certains voudraient porter la majorité référendaire à 60 %. Et demain, 75, 80, 99 % ? Les eurocrates, de vrais djihadistes qui ont un très, très gros problème avec l’expression démocratique, qui vaut ce qu’elle vaut, c’est-à-dire mieux que rien. Maintenant, si les perdants peuvent s’auto-proclamer vainqueurs quoique minoritaires, preuve est bel et bien faite de la nature farce du système. Farce et totalitaire…


        • Osis Oxi gene. 25 juin 2016 20:52

          @Maika
           
          « Ben mon Chalot, la lutte des classes, c’est comme certaines activités solitaires : ça rend aveugle ! »

           

          Alors, dans votre cas, c’est assurément les activités solitaires comme vous dites...

           


        • Pie 3,14 25 juin 2016 11:49

          Faut-il être aveugle pour énoncer de telles idioties !!!

          Certes d’anciens bastions ouvriers touchés aujourd’hui par la pauvreté et la précarité ont voté le brexit mais l’immense majorité des électeurs sont âgés, souvent retraités, plutôt ruraux et conservateurs.

          Alors crier à la victoire de la classe ouvrière est pour le moins stupéfiant.

          De plus, les conséquences du Brexit vont toucher l’ensemble de la population mais en premier lieu les plus pauvres sous la forme d’une augmentation des prix et d’une croissance réduite.
          Enfin le POID, petit parti d’extrême-gauche anti-capitaliste considère qu’il faut abattre l’UE parce qu’elle représente le libéralisme dans toute son horreur. Il oublie que les conservateurs britanniques sont ultralibéraux, qu’ils ont voulu sortir de l’UE parce qu’ils ne la trouvent pas assez libérale.
          Les anglais dans l’UE ont passé leur temps à prôner le libéralisme et à obtenir des exemptions, des rabais, à bloquer toute réforme sociale ou protectrice.
          Une fois dehors, ils vont donner leur pleine mesure.



          • Anthrax 25 juin 2016 18:57

            @Pie 3,14

            Tout à fait d’accord. 
            Elle a bon dos la « classe ouvrière » quand on voit ces retraités nostalgiques d’une Angleterre dominant le monde où tout le monde est blanc, joue au foot et au rugby et boit de la bière, ça fait pitié.

          • lsga lsga 25 juin 2016 19:21

            @Anthrax

            +9000


          • Aristide 25 juin 2016 12:08

            Le POID : « 40 % des électeurs et des sympathisants du Labour Party se sont prononcés pour le vote « Leave ». »

            Chalot : Victoire de la classe ouvrière britannique !

            Un petit calcul simple 100% - 40 % = 60%, soit les partisans de la droite conservatrice. Mais bon, Chalot est incapable de distance. De plus l’amalgame entre ouvrier et sympathisants du labour est assez ridicule ...

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 juin 2016 22:46

              @Aristide
              Cela tient au fait que la pseudo Gauche de droite, au lieu de défendre l’intérêt général, a défendu les banksters en construisant l’ Union européenne.
              Les chiffres montrent que le Labour est tout aussi divisé que les autres Partis anglais.


              La classe ouvrière des régions dévastées par la désindustrialisation, organisée par les Traités européens, a bien compris, en France au moins, mais ailleurs aussi, que le PS et le PCF l’avaient abandonnée.
              Ils votent FN, ou Farage, une Grande Victoire de Gauche, sans doute ??
              Vous allez finir dans les poubelles de l’ histoire, et vous l’aurez bien mérité.

            • Loatse Loatse 25 juin 2016 12:09

              Ne vous réjouissez pas trop vite, Chalot...


              1) Une pétition a été lancée par les pro UE pour faire revoter les anglais...(hier déjà 140 000 signatures)
              2) Le divorce est loin d’être prononcé....(rappelons nous tsipras revenant de bruxelles avec son slip sur la tête...)
              3) Ia loi des marchés (mondiaux) est toujours en vigueur en angleterre (vous savez celle qui fait que l’ouvrier est une variable d’ajustement pour l’actionnaire)
              4) l’angleterre a un « karma » à liquider... (la city, ca vous parle ?)

              et arrêtez de parer de toutes les qualités la classe ouvrière, de l’idéaliser.... petits comme « grands » tous sont mouillés dans le système (croyez vous vraiment que l’ouvrier se soucie de savoir comment son argent d’assurance vie ou de capitalisation retraite fait des petits ???)

              Croyez vous qu’il renoncera à ses pépettes s’il apprend que son argent est placé par exemple dans l’industrie de l’armement ou que, pour bénéficier de sa pension, à l’autre bout de la planète des gus comme lui devront travailler dans des champs de coton ou de café pour une misère), croyez vous qu’il se soucie de ses semblables virés pour cause de délocalisations ? (à l’exception de quelques uns ?)

              Attendez avant de vous réjouir de voir comment vont être reçus là bas, les « sans papiers » calaisiens qui - une fois nos accords rompus avec l’angleterre (bruxelles va faire peser ceci dans la balance rapidement à mon avis) - s’empresseront de traverser la manche dans des embarcations de fortune ou en empruntant le tunnel sous la manche...

              777,7 (le fameux chiffre qui a fait trembler les bourses en 2008) était un avertissement : c’est 7 ans, 7 mois, 7 semaines et 7 jours.... et le brexit tombe pile poil le 24 juin 2016... le jour de la saint jean baptiste...

              7 ans = 29 septembre 2015
              7 mois= 29 avril 2016
              7 semaines= 17 juin 2016
              7 jours= 24 juin 2016

              Attendez que l’effet de sidération (des anti brexit) se dissipe....







              • César Castique César Castique 25 juin 2016 12:59

                @Loatse

                En fait, c’est un million, mais ça n’a aucune base légale, et ça ne représente jamais que 6.25 % de ceux qui ont voté en faveur du carcan oligarchique européen.

              • sahb 25 juin 2016 15:48

                @Loatse
                ben voyons une petite pétition et hop par dessus les moulins le référendum !!

                et pourquoi pas un sondage (sur un échantillon « représentatif » de 1000 personnes triées sur le volet avec le taux d’erreur habituel de 150 %  !) pour annuler le résultat puisqu’il ne plaît pas à ces messieurs !

                sinon si on enlève parmi les truquages tous les votes des nationaux des pays lointains des 54 États du Commonwealth et qu’on réintègre ceux proches de l’UE on arrive sûrement à 60 % de brexiteurs ! 


              • Jeekes Jeekes 25 juin 2016 16:34

                @sahb
                 

                Z’en sont bien capables
                A mon avis faudrait pas les pousser beaucoup ! 

              • Paul Leleu 25 juin 2016 17:00

                @César Castique



                tout le monde sur Agoravox est contre le carcan olgarchique européen... !! 

                la question qui se pose, c’est la meilleure façon d’en venir à bout... en mettant tous les arguments sur la table. Et toutes les conséquences pour les peuples. 

                Et enfin cette question pour les peuples... sortir du carcan oligarchique européen pour revenir dans le carcan oligarchique national ? 

              • César Castique César Castique 25 juin 2016 20:15

                @Paul Leleu« ...en mettant tous les arguments sur la table. Et toutes les conséquences pour les peuples. »



                Cela, malheureusement, c’est impossible. Si les conséquences des décisions prises par les politiques étaient prévisibles, gouverner serait un jeu d’enfant. 



                C’est la raison pour laquelle je n’accorde que peu d’importance aux « événements », pour les évaluer ultértieurement, à l’aune de leurs conséquences.


                S’agissant du Brexit, je l’aurais certes voté, en pensant que c’était le meilleure solution pour l’Angleterre, mais sans aucune certitude sur ce point. 


                Et maintenant, je n’ai pas de problème à reconnaître que je crains qu’un gros coup tordu ou qu’un élément imprévu ne le transforme en catastrophe, d’où l’U.E. - qu’elle crève ! - sortirait renforcée.


                « ...sortir du carcan oligarchique européen pour revenir dans le carcan oligarchique national ? » 


                Si je considère l’évolution des votes dans un certain nombre de pays, je vois une fatigue qui se renforce et se répand contre l’« alternance » qui fait que, depuis des dizaines d’années, voire beaucoup plus, les deux mêmes courants de pensée - centre-droit plus ou moins démocrate-chrétien, centre-gauche plus ou moins socialiste - occupent le pouvoir à tour de rôle.


                Or, personne ne peut dire ce qui résultera de cette lassitude. En Europe et ailleurs, dont, par exemple, Trump est l’expression américaine, en même temps qu’il est le représentant des « petits Blancs » qui ne peuvent se résigner à l’idée de devenir une simple communauté parmi d’autres, dans un pays qu’ils considèrent fondamentalement comme le leur.

              • CHALOT CHALOT 25 juin 2016 13:33

                Au congrès des TUC ( syndicats ouvriers) une motion pour la sortie de l’Union européenne a été votée par 30% des congressistes et à partir de ce moment là les pro « Leave » ce sont organisés.
                Clone sampiero ! C’est comme en France pour le référendum de 1969 ( transformation du Sénat en chambre corporatiste) une partie de la bourgeoisie a voté contre De Gaulle mais c’est la classe ouvrière qui a fait balancer dans le camp du NON
                Les militants voulaient chasser De Gaulle !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 juin 2016 22:54

                  @CHALOT
                  « Les militants voulaient chasser De Gaulle ! »
                  C’était de pauvres andouilles manipulées par une révolution colorée ! De Gaulle était vent debout contre l’ Europe dirigée par les anglo saxons, il était leur meilleur rempart contre ce que l’ Europe est devenue.
                  « Le Mai 68 dont les médias n’ont pas voulu parler »


                  Voir l’article sur la question sur le site « les Crises ».

                • lsga lsga 25 juin 2016 13:45

                  Rappelons que les britanniques reprochaient à l’UE de ne pas être assez libérale, d’être trop politique, d’être plus qu’un simple marché.

                  Ou.... de ramener trop de noirs et d’arabes....

                  Le peuple prolétaire est à Londres. Les chômeurs sousdoués des quartiers pauvres sont de la racaille fascistoide et raciste, du Lumpen réactionnaire, du même genre que ceux qui votaient Hitler ou Napoléon 3 il n’y a pas si longtemps.

                  Il est grand temps maintenant pour le peuple londonien de prendre son indépendance.


                  • covadonga*722 covadonga*722 25 juin 2016 14:18

                    @lsga

                    Le peuple prolétaire est à Londres. Les chômeurs sousdoués des quartiers pauvres sont de la racaille fascistoide et raciste, du Lumpen réactionnaire, du même genre que ceux qui votaient Hitler ou Napoléon 3 il n’y a pas si longtemps


                    un con ça ose tout c’est même a ça qu’on le reconnait ! 

                  • Ben Schott 25 juin 2016 14:26

                    @lsga
                     
                    « Il est grand temps maintenant pour le peuple londonien de prendre son indépendance. »
                     
                    Avec ou sans les chômeurs fascistoïdes ?
                     
                    zzzzzzzzzz
                     


                  • lsga lsga 25 juin 2016 14:31

                    @Ben Schott

                    On coupera les vivres :

                    - des chômeurs consanguins racistes et réactionnaires du chnord qui votent marine Le Pen.
                    - des retraités friqués du sud de la France qui votent maréchal.

                    La richesse est créé par les grandes mégalopoles cosmopolites, par les bobos friqués gauchistes et par les immigrés. On peut vous couper les vivres à n’importe quel moment.

                    Ouvrez grand les yeux : les londoniens seront les premiers à passer à l’acte.


                  • covadonga*722 covadonga*722 25 juin 2016 14:50

                    @lsga
                     absolument et la réponse sera une jacquerie qui nous vaudras de voir des olibrius de votre genre gigoter a la lanterne !

                    Ya longtemps que le peuple sous-chiens a pas saigné du gorets bourgeois éduqués !

                  • Ben Schott 25 juin 2016 14:54

                    @lsga
                     
                     
                    « On coupera les vivres »
                     
                    C’est qui « on » ? Les peignes-culs informaticiens incultes qui ont lu péniblement Marx sans en avoir compris le moindre concept, sûrs que le Grand soir est pour demain ?
                     
                    « Bobo-friqué » ! Tâcheron, oui !...
                     


                  • lsga lsga 25 juin 2016 14:59

                    Les progressistes urbains qui n’accepteront de se plier à une démocratie nationale et nationaliste, qui lanceront un processus indépendantiste appuyés par la bourgeoisie libérale, armé par la CIA, financé par la BCE.

                    Préparez vous : ça vient. Paris n’est pas français.


                  • Ben Schott 25 juin 2016 15:06

                    @lsga
                     
                    « Préparez vous : ça vient. »
                     
                    C’est ça, change pas de main !
                     


                  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 25 juin 2016 15:25

                    @lsga

                    Va falloir un peu de temps pour que les agoravoxiens se rendent compte que c’est le FN du Royaume Uni qui a gagné... et que quand on cherche la liberté à l’improviste : le grand capital gagne toujours


                  • Anthrax 25 juin 2016 19:20

                    @lsga

                    Tu sais, tu devrais consulter quand même. Pour ton pseudo tu t’es sans doute trompé, c’est pas IGSA c’est GAGA non ?

                  • Anthrax 25 juin 2016 19:24

                    @lsga

                    « Les chômeurs sousdoués des quartiers pauvres sont de la racaille fascistoide et raciste, du Lumpen réactionnaire, du même genre que ceux qui votaient Hitler ou Napoléon 3 il n’y a pas si longtemps. »
                    Super ! T’as des droits là-dessus ? Sinon je peux te l’emprunter, c’est pour une animation dans une EPAHD de la CGT ?

                  • lsga lsga 25 juin 2016 19:43

                    @La Voix De Ton Maître L’abolition de la propriété privée commence par l’abolition de la propriété intellectuelle smiley


                  • Anthrax 25 juin 2016 19:45

                    @lsga

                    De ce côté tu risques rien.

                  • Ouam 25 juin 2016 20:11

                    @covadonga*722 :

                    je peut rectifier, bien qu’etant d’accor, c’est la patie « niveau ou je ne suis pas en phase avec vous

                    c’est pas un con que on reconnait avec ce genre de propos, c’est  »LE" vrai facho.

                    Leurs caractéristiques communes (aux fafs)

                    - classer le monde ouvrier dans la case dégénéré (c’est systématique, observez)

                    - se prendrent systématiquement pour la classe supérieure avec un égo démesuré au possible.

                    - Et surtout, dès que un peuple est sur un procédé démocratique (le pouvoir par le peuple), le nier systématiquement, tenter de le salir, balancer leurs voix à la poubelle sans vergogne (ex notre non de 2005 en est une parfaite démonstration), etc...

                     

                    C’est ces gens la les vrais, les véritables, les énormes fachos, il ne leur manque que l’equipement ET la croix nazie pour parfaire de leur équiment moral à celui du physique

                    (ou polpot défois)

                     

                    Si jamais ces gens la ont les pleins pouvoirs un jour, je m’exile direct, parce qu’ils nous ressortiront les camps d’extermination sans vergogne, j’en doutes pas 1/1000eme de sec.


                  • lsga lsga 25 juin 2016 20:15

                    @Ouam

                    Le monde ouvrier : c’est l’ensemble des salariés, ça va du manouvrier à l’ingénieur en passant par le manager.

                    Il n’y a pas de vote démocratique tant qu’une part importante du monde ouvrier n’a pas le droit de vote. Les immigrés n’ayant pas eu le droit de voter lors de ce référendum, il n’est pas représentatif du monde ouvrier.


                  • Ouam 25 juin 2016 20:59

                    @lsga : Oui oui on s’est bien compris (j’inclus ces gens la jusqu’a l’ingénieur)

                     

                    le manager, ca dépends (dividendes, actions diverses, siege social ailleurs etcet...)

                     

                    bref ces gens la (en moyenne) ont bien voté majoritairement pour le brexit et tu le sait tres bien.

                    J’ai répondu plus bas sur l’autre imposture en détaillant points par points.

                     

                    (*) oui je maintiens par majoritairement, c’est pas 52% mais bien plus ( 60%), tu le sait et moi aussi, si tu veut je peut développer, mais si tu n’est pas trop bete, tu évitera de me demander la démonstration implaccable.

                     

                    Et l’oligarchie minoritaire a l’outrecuidance de redemander un nouveau referendum contradictoire 


                  • covadonga*722 covadonga*722 25 juin 2016 14:21

                    hier sur france inter un bien méprisant « vote de ptits blancs »

                    hier sur la 5 cdansl’air un docte économiste , l’Europe c’est trop sérieux pour laisser voter n’importe qui.


                    alala la démocratie c’est chiant et en plus ça fait perdre des sous !!!!!

                    • hervepasgrave hervepasgrave 25 juin 2016 16:07

                      Bonjour,
                      oh ! puta... « 

                      Victoire de la classe ouvrière »

                      Tu n’as pas honte ! la vache. Je veux bien que vous rêviez,mais laisse la classe ouvrière en dehors de tes délires.Il fallait le dire ,non mais !,il y a des limites a l’indécence.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès