Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Victoire de Ségolène Royal, la droite plonge dans l’irréel

Victoire de Ségolène Royal, la droite plonge dans l’irréel

Au moment où le PS se donne un candidat attrape-tout qui a bien compris qu’il fallait récupérer l’électorat populaire enfui au FN, à la fois néo-chevènementiste (« restauration » de l’Etat) et post soixante-huitard (super-écologie et sociétal alors que la cause industrielle et automobile du réchauffement climatique n’est pas fondée et que le Pacs est choisi à 75% par des hétérosexuels), la droite, elle, se déchire, Chirac jouant au tueur du duc de Guise, Bernadette en Brutus, plantant en choeur une dague dans le dos de Sarko.

Ainsi va Chirac qui a tué Chaban, puis Giscard, Noir, Barzac, Balladur, il ne lui reste plus que Sarko (avec Debré en rabatteur, Villepin en torero piqueur, MAM en redresseuse de torses (ainsi tous les jeunes ne seraient pas délinquants...), Juppé, "le meilleur d’entre nous" en carotte...), le tout pour un second tour Ségolène-Jean Marie et évidemment la victoire de la première parce que c’est encore trop tôt pour le FN, la France est encore classé AAA financièrement, la déliquescence n’a pas encore atteint son point limite.

Comment en est-on arrivé là ?

Sans doute parce que dans une France jacobine et nostalgique d’un pouvoir charismatique, les libéraux, trop économistes, ont perdu l’élan novateur qui faisait d’eux au XIXe siècle la pointe du renouveau, ils ont imité leurs confrères anglosaxons en laissant la politique aux techniciens ; Giscard au fond a fait beaucoup de mal lui aussi à l’idée de liberté, parce qu’il a été envoûté par l’or spirituel de la République, l’esprit napoléonien y enivre encore les lambris (et Villepin en est le fantôme) ; Giscard a certes accouché d’un Bayrou au bon fond mais au débit lent, en ce qu’il laisse toujours à la gauche le peuple et l’articulation entre prospérité et solidarité, tandis que la sécurité et l’identité restent accaparées désormais par le FN de Le Pen et le MPF de Villiers, même si Sarko donne encore l’illusion de dominer les évènements.

Pourtant, une fenêtre d’opportunité s’ouvre, qui permettrait de sortir de cette ankylose qui se nomme gauche-droite et qui en réalité recouvre le débat permanent entre liberté, égalité, fraternité. Cette fenêtre durera sans doute quelques années, peut-être moins, le temps que l’on découvre les limites du néo-populisme royalien. Mais on ne sait jamais, parfois la gauche non communiste arrive à faire des choses (comme la privatisation d’Air France) que Chirac aurait évidemment gâchées, on l’a vu avec les plans Bull à répétition, et aujourd’hui EADS...

N’oublions pas que Chirac considère le libéralisme comme plus dangereux que le communisme, ne nous étonnons pas qu’il fasse ce qu’il faut pour lui barrer la route, coûte que coûte, même si l’on ne voit pas au nom de quoi liberté et prospérité pour toutes et tous ne pourraient pas rimer ensemble, pourquoi des missions de service public ne seraient pas confiées au privé puisque ce qui compte, c’est le cahier des charges sous contrôle parlementaire, par exemple.

Je n’ai jamais douté de la volonté de Chirac de se représenter (alors que beaucoup n’y ont jamais cru et en doutent encore), je me suis trompé sur une seule chose ; la défaite du CEP devait le pousser à organiser des élections anticipées, j’ai sous-estimé sa capacité machiavélienne à essouffler ses adversaires par des piques longues et à séduire la bête populaire avec des crédits puisés dans le déficit de plus en plus abyssal.

Chirac est en définitive plus à gauche que Ségolène, ce qui faisait rager Fabius évidemment, lui qui se prétend le héraut des exclus du fond de son appartement place du Panthéon. Il ne faut pas s’étonner de ce que Chirac (comme peut-être Fabius/Chevènement) fasse tout pour suicider son camp, il l’a fait en 1997 lorsqu’il a dissout l’Assemblée sur les conseils de Villepin, comme Mitterrand l’a accompli lorsqu’il s’est représenté en 1988 alors qu’il devait laisser évidemment Rocard (qui a soutenu DSK).

Un boulevard pour les extrêmes pave de plus en plus la route des affrontements acerbes à venir, discutant du sexe des anges alors que la maison brûle, mais cela ne se voit pas. Voilà le tour de force de la magie médiatico-politique à la française.


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (321 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • (---.---.103.74) 17 novembre 2006 12:39

    Bonjour Lucien,

    Une ou deux questions en passant : vos réunions néo-conservatrices au temple de l’Oratoire sont-elles ouvertes au public ? Où en êtes-vous avec votre soutien indéfectible à George W. Bush et à l’extrème-droite israélienne ? Quelques remords ou toujours le même aveuglement ?

    Cordialement,

    Milou


    • joë (---.---.100.176) 17 novembre 2006 16:40

      "On comprend pourquoi les comiques ne font plus rire : la réalité est un gag si énorme qu’il laisse sur le carreau toute tentative de caricature.


    • Fred (---.---.64.1) 17 novembre 2006 12:50

      Finalement pour moi qui suit de gauche et segosceptique sue sa capacité à battre Sarkozy mon dernier espoir et que Sarko se fasse descendre par son propre camp. Je ne doute pas un seul instant que les peaux de bananes sont en places ou prêtes à être lancé, on verra ce que ca donne. Après des primaires socialistes dont le résultat m’a personnelement décu, j’éspère pouvoir un peu m’amuser en regardant faire l’ump.


      • (---.---.161.4) 17 novembre 2006 13:03

        En France, les pires coups tordus sont souvent venus de la « gauche » qui s’est servi de la passivité des organisations dites « populaires » pour faire passer le contraire de ce qu’elle avait promis.

        Avec Ségolène Royal, qui a été une aparatchik tout au long de sa carrière, et qui était avec Mitterrand lors des pires coups de ce dernier, ça risque d’être encore pire.


      • Fred (---.---.64.1) 17 novembre 2006 13:12

        Oh je n’ai jamais voulu prétendre que la gauche avait quoique ce soit à envier à la droite à ce jeu là.


      • Marsupilami (---.---.223.69) 17 novembre 2006 14:00

        @ Fred

        C’est aussi mon opinion de mec de gauche pas content du tout. Je vais donc m’inscrire à l’UMP pour bourrer les urnes de bulletins de vote en faveur de MAM, afin de faire perdre le petit Nicolas Sarkozy.


      • Adama Adama 17 novembre 2006 18:30

        Qu’est ce qu’on en a a faire qu’il soit petit, grand, chauve, nez aquilin,camus,borgne etc ,ce racisme Mengelien, cet Eugénisme est à vomir !

        En ce qui concerne l’article, comme toujours avec sieur Oulahbib, un seul mot : chapeau bas.


      • (---.---.161.4) 17 novembre 2006 13:00

        Mais la « gauche » plonge dans la magouille :

        http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=15736


        • Max (---.---.58.159) 17 novembre 2006 13:14

          Excellent article mais qui je le comprend ne plait pas aux esprits partisans (il n’y a qu’a voir les réactions à votre article). Ce pays est en train de construire des autoroutes electorales pour les extrêmes de tout bord...chacun revendiquant ses avantages éculés sans tenir compte du voisin... Quand les français auront compris leurs propres incapacités (aie je ne souhaite pas que cela se fasse dans la douleur) alors peut ête assistera t on à un vrai renouveau. Le bouc émissaire n’est ni la mondialisation, ni l’immigration amis notre propre incapacité à accepter les transformations du monde qui nous impactent


          • (---.---.92.13) 17 novembre 2006 13:32

            Les Caves du CRIF se rebiffent...

            Tant mieux !

             smiley


            • dazibao (---.---.249.4) 17 novembre 2006 13:47

              « ...la cause industrielle et automobile du réchauffement climatique n’est pas fondée... »

              Ah bon ? A quoi servent donc alors, les rapports (alarmistes) à ce sujet du GIEC ? A quoi servent les rémunérations versées à d’éminents chercheurs, comme Jean JOUZEL, Hervé LE TREUT, auteurs de multiples ouvrages nous informant du changement climatique en cours & nous avertissant des risques, que celui-ci nous fait courir ?

              Encore un négationniste-révisionniste, amateur de complots internationaux...


              • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 17 novembre 2006 14:44

                Disons que le débat est biaisé puisque les opposants à cette thèse, qui comprend désormais Allègre, sont empêchés de s’exprimer...

                Pour en savoir plus (à recopier dans votre navigateur s’ils en sont pas actifs) :

                http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=1375


              • Cassandre (---.---.237.104) 17 novembre 2006 16:26

                Ce n’est pas Allègre (géophysicien) qui est censuré, mais les climatologues qui lui répondent, en tout cas dans Le Monde. Détails sur le site de l’Institut Pierre-Simon Laplace, dans les actualités (www.ipsl.jussieu.fr).

                Je vous recommande aussi le film « Une vérité qui dérange », et vous signale que les hypothèses évoquées par Allègre pour expliquer le réchauffement (Soleil, magnétisme) ne collent ni avec la structure du réchauffement actuel (hausse des minima plus que des maxima, refroidissement de la stratosphère) ni avec son ampleur (depuis 50 ans, le forçage thermique constaté a dépassé les fluctuations naturelles de l’activité solaire).


              • Ed (---.---.216.225) 17 novembre 2006 17:16

                Manifestement M. Arezki Oulahbib ne connaît pas grand chose sur le réchauffement climatique. Il ferait mieux de lire quelques uns des nombreux rapports scientifiques sur le sujet plutôt que de colporter des rumeurs entendues de-ci de-là. Et sa réponse est stupéfiante : contrairement à ce qu’il dit, M. Allègre n’est absolument pas muselé ! Bien au contraire on l’entend partout et toute liberté lui est donnée de s’épandre dans les médias (et il sait en abuser). Mais est-il nécessaire de rappeler que M. Allègre est un géophysicien, pas un climatologue, et que si on écoute bien son propos (ce que j’ai fait), il se contredit très régulièrement. Ainsi il se prononce en faveur de mesures drastiques sur la circulation automobile parce qu’il trouve que le protocole de Kyoto est insuffisant... et en même temps il explique qu’il ne croit pas personnellement au rôle des activités humaines dans le réchauffement climatique. Plutôt étrange et pas très cohérent pour un « scientifique »... Le changement climatique est un sujet précis et important. Il mérite mieux que des formules à l’emporte-pièce balancées comme cela.


              • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 17 novembre 2006 22:47

                Il suffit de lire les propos dYves Lenoir et de Brigitte Van Viet Lanoé :

                http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=1022

                pour comprendre que ce que dit Ladurie lorsqu’il explique dans sa monumentale histoire sur le climat que ce n’est pas la première fois que les glaciers reculent (Hannibal a pu ainsi faire passer ses éléphants dans les Alpes...) et que le Groëland veut dire « terre verte »...


              • personne (---.---.42.18) 17 novembre 2006 23:24

                Ce n’est pas le réchauffement le problème (ce n’est effectivement pas le premier) c’est sa rapidité.


              • Cassandre (---.---.115.123) 18 novembre 2006 09:30

                Cher Lucien-Samir, soucieux de ne pas vous laisser mourir idiot, je vous invite à lire cette page d’analyse du livre de Lenoir « Climat de panique » :

                http://www.manicore.com/documentation/serre/ouvrages/climat_panique.html

                Vous y découvrirez en particulier l’art et la manière de transformer des dépressions en anticyclones.


              • melanie (---.---.121.158) 18 novembre 2006 12:00

                Allègre s’est trop souvent exprimé hors de sa sphère de compétence pour avancer de façon péremptoire des conneries magistrales qu’il a perdu toute crédibilité.

                Pour le reste les preuves sont accablantes et tellement patentes des causes anthropiques deu rechauffement climatique qu’il s’agit évidemment d’une tentative encore ratée d’Allègre pour se faire « mousser ».


              • ALDEBARAN (---.---.162.39) 22 novembre 2006 16:32

                Au lieu de nous seriner les âneries chiraco -hulotesques et de nous sortir les prétendues oeuvres des moutons de Panurg« de »l’apocalypse est pour demain", lis donc Lomborg, ancien de Greenpeace !! Il t’expliquera entre autres que la négation du changement climatique est d’autant plus crime de lèse-majesté qu’elle met en péril les aides et subventions versées à ces officines.. Que feraient les 800 fainéants qui sévissent à l’ADEME si on ne faisait pas peur à l’opinion. Mais Galilée avait raison contre la majorité des obscurantistes !!!


              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 17 novembre 2006 14:12

                Stimulant mais une légère contradiction : Les extrêmes, s’ils sont présents au deuxième tour, n’ont aucune chance d’être élus. Du reste, à mon avis, ils le savent et ils ne le désirent pas vraiment, même Le Pen : il ne se serait pas présenté s’il pouvait craindre d’être élu ; son rôle et sa crédibilité (relative) sont dans le fait qu’il n’est pas au gouvernement ; par contre il a été un des premier il y a plus de cinq ans à avoir prévu l’élection de SR ! Et certains de ses propos à son sujet sont habilement ambigus...

                Quant à Chirac, nous sommes d’accord, il est et a toujours été un radical, il fera tout pour faire battre Sarko, soit en se présentant, soit en soutenant avec ses troupes ou ce qui lui en reste, en sous mains SR, soit en faisant les deux, s’il ne passe pas le premier tour. (Réédition de son coup de 1981). Il faut entendre les propos de Bernadette , de Jean-Louis Debré et consort pour le comprendre.

                Mais je suis moins pessimiste que vous : de votre propre point de vue la démarche de SR ne m’apparaît pas être tout à fait fermée à un certaine forme de libéralisation de la vie publique et même économique ; le tout est dans la définition de cette « certaine » ; à mon avis SR se situe dans la mouvance sociale-libérale ; ce qu’on très bien compris tous ses adversaires.


                • CAMBRONNE (---.---.119.204) 17 novembre 2006 14:19

                  Monsieur Reboul

                  Pour la deuxième fois je suis d’accord avec votre analyse .

                  Nous n’avons donc pas fini de rigoler en attendant l’élection présidentielle .

                  Cdt


                • Sylvain Reboul (---.---.101.58) 17 novembre 2006 16:31

                  Cez qu’ont très bien compris ses adversaires (bien sûr), apparemment mieux que vous ; mais peut-être que votre vision pure ou trop dogmatique du libéralisme vous empèche de voir une évolution si nécessairement impure car pragmatique

                  Mais le libéralisme de vos rêves est probablement tout simplement impossible en France (et j’ajoute en Allemagne où je vis ainsi que dans tous les pays du Nord de l’Europe), ce que je ne regrette pas et je vous invite de faire de même, sauf à aller de désillusion en désillution et cela n’est pas très sain, ni psychologiquement, ni politiquement.


                • CAMBRONNE (---.---.246.65) 17 novembre 2006 19:02

                  MONSIEUR REBOUL

                  Est ce à moi que vous vous adressez dans votre post de 16h30 ? Si c’est à moi vous faites erreur car en parlant de dogmatisme vous me semblez franchement trés mal placé .

                  Je ne suis pas pour un libéralisme débridé à l’américaine mais pour relacher la tutelle de l’etat chaque fois que c’est possible et nous en sommes bien loin .

                  J’attends votre réponse et j’espère avoir répondu d’avance à vos préjugés .

                  Vive la république quand même .


                • CAMBRONNE (---.---.119.204) 17 novembre 2006 14:15

                  LUCIEN

                  J’ai dit à plusieurs reprises sur Agoravox que Chirac préférerait voir à l’Elysée pour lui succéder une ou un socialiste plutot que Nicolas Sarkozy .

                  Vous faites exactement la même analyse et l’histoire récente de la cinquième république ne peut que nous donner raison .

                  Il est évident que Chirac entre un libéralisme même tempéré que représente Nicolas Sarkozy et une république assez proche de la quatrième et du père Queuille et du non moins célèbre Edgard Faure choisira cette dernière .

                  Le Crétin de service qu’est Jean Louis Debré qui a vraiment tout pris de son père et pas grand chose de son grand père avance avec ses gros sabots suivi de la malheureuse MAM qui de plus en plus détestée dans les armées est en train de se mettre l’UMP à dos .

                  Il faudra beaucoup de soutien à Nicolas Sarkozy car Chirac est un tueur dangereux .

                  Bien cordialement à vous .

                  Et vive la république quand même .


                  • Marsupilami (---.---.223.69) 17 novembre 2006 14:21

                    @ Cambronne

                    Bien vu Maréchal. Chirac le rad-soc égaré à droite fait déjà courir le lièvre MAM pour aider la course de Ségo. Et Supermenteur est un supertueur dans son propre camps auquel, au fond, il ne se sent pas vraiment appartenir sinon pour les prévarications & élections qu’il lui permet. Les chiraquiens sont les meilleurs alliés objectifs de Ségo, tout comme les gauchistes sont les meilleurs alliés objectifs de l’extrême-droite.

                    Quel jeu de cons...

                    Mais comme tu dis, vive la République quand même.


                  • patrick patrick 17 novembre 2006 15:11

                    Cher Cambronne

                    je souscris totalement et en + je suis MDR. Je partage votre passion pour l’innefable Debré .. Pour le reste j ecris un commentaire plus bas .

                    Bien à vous


                  • blizk4849 (---.---.79.70) 17 novembre 2006 15:54

                    Chirac a la trahison chevillée au corps il préfère manigancer contre son camp. Pour les francais républicains de droite cette attitude est insupportable, ces haines sordides ,ces manipulations n’aident personne et nous dégoûtent de la politique encore un peu plus Je salue l’élection de SR ....même si LF est DSK font grise mine


                  • CAMBRONNE (---.---.246.65) 17 novembre 2006 18:50

                    MARSU

                    Ta clairvoyance et ton esprit non partisan t’honorent !

                    J’ai laissé un message pour toi sur l’autre fil qui est polué par un commando de trollers du sinistre Démian .

                    Salut et fraternité .


                  • smonna (---.---.2.66) 17 novembre 2006 14:17

                    Bon...l’institutrice a gagné contre le l’employé de banque et le bourgeois de gauche , même si la dame est élue , quid de l’avenir des pauvres ? quelle marge de manœuvres réelle ?

                    Les « riches » ? intouchables

                    Les paysans et fonctionnaires ? intouchables

                    les petits entrepreneurs et commerçants ? ils ont appris depuis longtemps a contourner le système......

                    Qui reste ?


                    • Max (---.---.58.117) 17 novembre 2006 14:42

                      He, he, he z’avez oublié les chomeurs, RMISTES et les banlieusards


                    • smonna (---.---.2.66) 17 novembre 2006 15:29

                      Pour Max , ben voilà , le« pauvre reste » qui lui n’est pas représenté ou si peu , disons instrumentalisé quand cela peut se révéler utile pour l’accession d’une nouvelle génération aux largesses bien contrôlées de la république , enfin ....on ne va quand meme pas donner les moyens à tous ces pauvres de vivre normalement ...n’ayez aucune craintes , pour la gauche socialiste si le pauvre est malheureux c’est d’sa faute !

                      Pour le reste on peut gloser sans fin sur les manœuvres des politiciens professionnels comme le font beaucoup d’intervenants sur ce média ....


                    • Max (---.---.39.54) 17 novembre 2006 18:02

                      C’est bien là le problème....qui fait le terreau des extrêmes. Il n’y a plus qu’à attendre (pas trés longtemps à mon avis, regardez autour de vous) que le nombre de non pris en compte par les parti augmentent...Extrême gauche et extrême droite ont de beaux jours devant eux


                    • melanie (---.---.121.158) 18 novembre 2006 12:08

                      Fonctionnaires pas si sûr.

                      Entre les vacataires, les diminutions d’effectfs et la réduction drastique des postes au concours...

                      Ils sont plus que jamais « touchables » et dans la ligne de mire.


                    • smonna (---.---.123.52) 19 novembre 2006 09:44

                      Certes , il y a diminution , mais dans ce pays il est impossible d’aborder une réflexion critique sur les bastions que sont la fonction publique et le monde agricole ( je persiste , car ces classes sont très organisées , sur-représentées ; le problème n’est pas tellement de savoir si il y a trop ou pas assez de fonctionnaires , mais déjà au moins d’obtenir un minimum de transparence sur l’effectif exact , la répartition réaliste ou non ( adéquation entre le besoin et la présence)etc etc ....serpent de mer , bref , que ce soit la droite libérale ou la gauche réaliste ; pour être élu faut il encore un minimum de citoyens ; qui vote en France ? ceux qui sont réellement représentés et donc en capacité de faire pression ; Chirac , Royal and co se partagent ces suffrages sans plus , avec une marge très limitée ; je constate que la droite ou la gauche ont toujours + ou - cédé face aux pressions des syndicats de la fonction publique ou aux violences paysannes....Je précise que je considère la présence et l’action sur le terrain de fonctionnaires sérieux , concernés , comme une réponse correcte pour compenser l’appétit des prédateurs libéraux , ah , oui , au sujet de l’accession aux postes de la fonction publique par voie de concours ( argument fallacieux ), sachez que dans le privé c’est tous les jours que vous le passez votre concours ..... c’est là une digression qui nous éloigne de ce sujet au combien passionnant : qui du chien gris ou du loup de même couleur ? quelle importance ? dans les pays dits démocratiques , les gestionnaires sont là pour éviter le passage à un « seuil critique » qui pourrait compromettre la jouissance égoïste de ceux pour qui cela ne va pas si mal mais qui bien sur aspirent à plus de consommation , pour conclure Ségolène Royale est en adéquation avec le système sans plus


                    • ALDEBARAN (---.---.162.39) 22 novembre 2006 16:39

                      Ah si la dame est élue ce sera « s’ils n’ont pas de boulot qu’ils mangent du bio » Les priorités de la Région Poitou Charente c’est l’écolo !!! On a évidemment du mal à y voir ce que les gens menacés par le sous développement durable dans lequel nous sommes entrés auront à y gagner. Si l’on ajoute qu’avec Royal l’ordre moral, la pudibonderie féministe la plus crasse et la bigotterie sont au rendez vous , bonjour Tristesse !!!


                    • Argoul Argoul 17 novembre 2006 14:39

                      Intéressante analyse sur le jeu de Chirac. Je ne suis pas médecin, mais est-ce qu’un AVS, s’il n’handicape pas à court terme, ne pousse quand même pas à la suspicion ceux qui seraient tentés de suivre l’actuel Président ? En général, on en fait un, puis un autre, et au troisième, pchitt... dit-on. (Simple remarque de tactique politique, je n’ai pas de jugement sur l’homme Chirac).

                      Sur Le Pen, je suis de l’avis de Sylvain Reboul : les électeurs tentés par l’opposition radicale de droite ont déjà donné : ils n’ont vu aucun programme crédible au second tour 2002. Ne devraient rester cette fois-ci comme électeurs que les convaincus, ce qui est moins que les 20% dont on le crédite.

                      Mais il reste 156 jours et il peut s’en passer, des choses, d’ici là !


                      • Bruno Melchior (---.---.103.74) 17 novembre 2006 14:40

                        Ce qu’il est important de rappeler et de souligner à l’occasion de ces élections c’est que comme le dit si bien Sarkozy : « l’homme n’est pas une marchandise comme les autres »

                        Pour voir et entendre cette grande leçon d’humanisme de notre futur président :

                        http://www.marianne2007.info/Sarkozy-l-homme-n-est-pas-une-marchandise-comme-les-autres-_a242.html

                         smiley


                        • (---.---.3.30) 17 novembre 2006 16:24

                          futur président ?? JAMAIS !

                          Il sera « neutralisé » avant d’avoir tenté de prêter serment ! Mais ça n’arrivera pas, car il est déjà mort politiquement, tué par Chirac et Le Pen.


                        • patrick patrick 17 novembre 2006 17:37

                          « Il sera »neutralisé" avant d’avoir tenté de prêter serment ! Mais ça n’arrivera pas, car il est déjà mort politiquement, tué par Chirac et Le Pen."

                          Voici un jugement argumenté, une dialectique imparable, une vérité devoilée, une analyse macro économique enfin bref un avis intelligent qui fait avancé le schmilblik et nous pousse à remettre en cause de nombreuses certitudes !

                          Bravo pour cette belle contribution , le we me paraitra plus leger et je me coucherais moins bête ce soir !


                        • melanie (---.---.121.158) 18 novembre 2006 12:17

                          Au secours , quelle démagogie.....

                          « L’homme n’est pas une marchandise comme les autres » : copié:collé sur le slogan d’ATTAC ;

                          Quand à l’humanisme de Sarkozy l’atlantiste, qui comme un petit garçon attiré par les lumières dans la vitine, ne voit pas l’ignoble machine à broyer la classe moyenne et les pauvres qui sévit aux USA .

                          Adepte de Geoges Bush , il n’a jamais été capable de percevoir l’inanité cérébrale de ce fantoche .

                          Ce n’est pas un signe d’intelligence ni d« humanisme » .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès