Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Victor Hugo était-il visionnaire ?

Victor Hugo était-il visionnaire ?

C’est la question que l’on peut se poser à la lumière de l’un de ses textes et que l’on peut trouver dans toutes les bonnes librairies.

Pourtant la question peut surprendre.

Autant on peut qualifier des auteurs comme Jules Vernes, ou Georges Orwell de visionnaires, autant la question peut sembler inadaptée, concernant Victor Hugo.

Bien sur, chacun n’ignore pas que le célèbre écrivain aimait à faire tourner les tables, et « communiquer avec les esprits », mais de là à le qualifier de visionnaire…

Mais voyons de plus près ce texte.

« Que peut-il ? Tout ! Qu’a-t-il fait ? Rien !

Avec cette pleine puissance, en huit mois, un homme de génie eût changé la face de la France. De l’Europe, peut-être.

Seulement voilà, il a pris la France et n’en sait rien faire. Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets »

Un Président omniprésent, touche à tout, qui court tout le temps ? On commence à avoir une petite idée, non ?

Ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; C’est le mouvement perpétuel ; mais hélas ! Cette roue tourne à vide ».

Des décrets pour passer en force, il n’est pas le seul à s’en servir, mais cette façon de « donner le change pour cacher sa nullité », c’est plutôt bien vu. Mais continuons la lecture.

« L’homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère, est un carriériste avantageux.

Princesse étrangère ? étrangère oui, mais princesse ? Je ne le savais pas.

« Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort ».

Le brouillard commence à se lever sur cet inconnu : les paillettes, ce qui brille, l’argent…. Mais allons un peu plus loin.

« Il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse.

Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit, et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise.

A ce point du texte, on peut avoir quelques doutes en ce qui concerne « le succés », mais si vous pensez à la même personne que moi, il n’est même pas à mi-mandat, et il lui reste donc un peu de temps pour donner raison à la vision hugolienne..

 Continuons la découverte du texte :

« On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l’insulte et la bafoue ! »

Personne n’a oublié le « casse toi pauv’con », ni les promesses non tenues, à Gandranges ou ailleurs, l’invective aux lèvres à l’adresse des marins pêcheurs, ou évoquant la « racaille de la banlieue, qu’il veut nettoyer au karcher ».

Le texte écrit par Hugo semble bien celui d’un visionnaire, pourtant je ne ferai pas languir plus longtemps le lecteur, car la réponse à la question posée en titre de l’article est NON

Ce texte n’évoque pas celui auquel vous pensiez.

Il provient d’un livre réédité chez Acte Sud et son titre est : « Napoléon le petit » dont l’auteur est bien sur Victor Hugo.

Dans ses « Mémoires d’outre tombe », il a cette phrase sur Napoléon qui marque une autre convergence :

« Il se complaisait dans l’humiliation de tout ceux qu’il avait abattu, son arrogance égalait son bonheur ; il croyait paraître d’autant plus grand qu’il abaissait les autres. Jaloux de ses généraux, il les accusait de ses propres fautes, car pour lui, il ne pouvait jamais avoir failli »

Le 30 mai 2007, j’avais évoqué cette convergence dans un article paru sur le net « Napoléon Sarkozy », voir lien suivi par d’autres rédacteurs de blogs, et le livre d’Alain Duhamel (la marche consulaire/janvier 2009).

Dans cet article j’avais évoqué d’autres similitudes : « impossible n’est pas français » de Napoléon, a fait place au slogan de campagne sarkozien : « ensemble tout devient possible ».

Espérons pour le Prez que les ressemblances en resteront là, car mourir empoisonné, exilé sur une île, n’est pas une fin très glorieuse, et qu’elles s’arrêteront là pour nous aussi, car les Français ne souhaiteraient sûrement pas connaître à nouveau les 2,5 millions de morts des guerres napoléoniennes.

Comme disait un vieil ami africain :

« Quand les éléphants se battent, c’est toujours l’herbe qui est écrasée ».

Documents joints à cet article

Victor Hugo était-il visionnaire ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 18 avril 2009 10:38

    .« ..Jules Vernes, ou Georges Orwell.. »

    par pitié, n’écorchez pas les noms de ces visionnaires que sont Jules Verne et George Orwell


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 11:27

      Deneb,
      vous n’êtes pas sans savoir que les noms propres n’ont pas d’orthographe,
      d’autant que George Orwell est un pseudo : il s’appelait Eric Blair...
      désolé.


    • EricB 18 avril 2009 13:02

      Les noms propres n’ont pas d’orthographe.. C’est nouveau ça. Ainsi on peut écrire indistinctement Olivier Cabanel, ou oliviait Cabanelle, ou Olhiviet Cabanels....

      N’importe quoi...


    • Deneb Deneb 18 avril 2009 13:08

      N’aggravez pas votre cas avec les arguments fallacieux. D’autant plus que votre article n’est pas mauvais.


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 14:19

      Deneb,
      ne m’en voulez pas, mais je m’attendais a une réaction sur le fond plus que sur la forme,
      désolé,


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 14:49

      oui, je confirme, on peut écrire les noms propres comme on le sent,
      mais bon, on va pas en faire tout un fromage, non ?
      j’aimerais mieux vous répondre sur le fond de l’article, qu’en rester à des « frivolités »,
      et pardon a Jules d’avoir rajouté un s à Verne, et a george d’en avoir mis un de trop.
      j’ai surement voulu équilibrer.


    • Cascabel Cascabel 18 avril 2009 15:11

      Bonjour Oliver McCain, pardon Canabel, à ne pas confondre avec Cascabel.

      Je crains que la préfecture de police ne partage pas votre avis sur la question des noms propres. smiley

      Autrement Victor Hugo a eu raison trop tôt. Il a mieux décrit Sarkoey (faute de frappe, mais je laisse en l’ état ) que Napoléon III.


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 17:28

      Cascabel,
      la préfecture de police ferait des erreurs ?!
      ah que voila un scoop qu’il est beau,
      plus sérieusement, si nous en restions au fond de l’article au lieu de chipoter ?
      enfin, c’est vous qui voyez.


    • Cascabel Cascabel 19 avril 2009 21:53

      Tout en plaisantant je suis resté dans le sujet.
      Sarkozy et Napoléon III n’ont rien de comparable bien que la description de Victor Hugo colle à merveille à notre petit président. D’où le paradoxe.


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2010 07:15

      oui, on peut !
       smiley


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 18 avril 2009 10:55

      Bonjour Olivier,

      Les visionnaires, on ne les voit jamais, mais les voyeurs, eux, ne savent pas que tout le monde les voit derrière leur arbre.

      En avançant dans votre texte, je me suis bien rendu compte, qui était décrit par Hugo. Alors, qu’est ce qui a changé depuis ces temps lointains ? probablement pas grand chose, si ce n’est que l’île de St Hélène est désormais un paradis fiscal entièrement équipé et que notre pr&sident et sa princesse pourront assister sur leur télé satellite à tout la guerre qu’ils sont en train de programmer à petit feu. Mais, rassurez vous, je n’ai rien d’un visionnaire...

      Cordialement 


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 11:29

        Lisa,
        je n’en attendais pas moins de vous,
        et c’est toujours un plaisir de vous lire,
        à+


      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 18 avril 2009 11:04

        « Personne n’a oublié le « casse toi pauv’con », »


        Mais tout le monde a oublié ce qui l’a provoqué : « touche moi pas, tu me salis ».


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 11:32

          Courove,

          la raison essentielle de ce que vous évoquez est que l’un est le Président de la République, et que fatalement les mots qu’il a utilisés vont rester plus longtemps qu’il le voudrait dans la mémoire des Français...


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 18 avril 2009 11:37

          Courouve, pas Courove !


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 18 avril 2009 11:09

          Victor Hugo était meilleur sur le communisme que dans les attaques personnelles :

          « Communisme. Une égalité d’aigles et de moineaux, de colibris et de chauves-souris, qui consisterait à mettre toutes les envergures dans la même cage et toutes les prunelles dans le même crépuscule, je n’en veux pas. […] Communisme. Rêve de quelques uns et cauchemar de tous. »


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 11:39

            Courove,

            il n’y a pas beaucoup d’illusion à se faire pour connaitre vos penchants politiques,
            ceci dit, je ne crois pas que le communisme soit ce que vous décrivez.
            la chute du mur a pour beaucoup montré les limites de ce mode de pensée, mais je crois avant tout que cet échec est plus porté par la volonté de despotes, ou dictateurs, ayant dévoyé l’idée même de ce que représentait le communisme.

            et je me sens libre d’en parler ouvertement, d’autant que je ne le suis pas.
            je crois que l’idée communiste est une idée généreuse, qui au départ signifie la mise en commun des richesses, porté en principe par un esprit de partage et de solidarité,

            hélas, le monde dans lequel nous vivons est aux antipodes de çà : quand les salaires ont un écart de 1 a 400, il y a peu a espérer d’un esprit de partage, de solidarité, et ce système la va à son tour dans le mur,

            c’est d’ailleurs ce qui se passe aujourd’hui.


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 18 avril 2009 11:52

            « je ne crois pas que le communisme soit ce que vous décrivez. »

            La description est de Victor Hugo, pas de moi !!


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 18 avril 2009 11:53

            Référence : Victor Hugo, Dossier « Idées ça et là », VI, publié par Henri Guillemin en 1951 dans Pierres.


          • Blé 18 avril 2009 14:24


            Le communisme que nous vivons actuellement est un communisme aristocratique mondiale (G20) qui organise le monde de façon que les peuples payent éternellement pour cette minorité qui détient les ficelles de la puissance et des finances.

            Le communisme version économie de marché. Rêve concrétisé par les paradis fiscaux, (source du saccage de la planète et de l’exploitation des hommes) et cauchemar pour le plus grand nombre d’individus à travers le monde.

            Victor Hugo ne connaissait pas le communisme mais la « Commune ».


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 14:25

            Courouve,
            (vous avez vu, j’ai rectifié votre ortographe, désolé pour l’erreur)

            bien sur, Hugo a eu, a une époque de sa vie une vision qui permettrait débat sur le communisme,
            mais le fond de mon article n’est pas là.
            j’ai trouvé amusant la description qu’il a fait de ce Napoléon, et de faire un rapprochement avec notre actuel président,
            manifestement, vous n’avez pas partagé mon analyse,
            mais c’est votre droit, après tout.


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 14:58

            Blé,

            j’aime bien cette approche que vous faites,
            la Commune, c’était une idée généreuse, qui a fini dans un bain de sang,
            et Thiers n’y est pas allé par Quatre chemins,
            n’empèche, le temps des cerises est pour bientôt.
            au mois de mai, je crois bien.
            à deux reprises les français sont descendus dans la rue, cette année.
            pour le premier mai, ce sera la troisième.
            avec les suppressions d’emploi qui continue, le nombre de chomeurs qui s’allonge, qui sait, les français vont peut etre etre encore plus nombreux dans quelques jours à descendre dans la rue le premier mai prochain ?


          • Cascabel Cascabel 18 avril 2009 15:21

            Courouve

            La réalité soviétique a donné raison à Victor Hugo ; décidément Olivier a raison de voir en lui un visionnaire de premier plan.

            « Communisme. ( ) Rêve de quelques uns et cauchemar de tous. »

            Tout est dit.


          • Olga Olga 18 avril 2009 11:15

            @Olivier

            A préciser que Napoléon le Petit n’est pas un pamphlet dirigé contre le Napoléon exilé à Sainte-Hélène (celui des guerres napoléoniennes), mais contre Louis-Napoléon Bonaparte (Napoléon III ).

            • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 11:47

              Olga,

              bien sûr, il s’agit de Napoléon III, mais lorsqu’on lit le texte d’Hugo, on ne peut non plus s’empêcher de penser qu’il pourrait s’appliquer aussi bien à Napoléon 1er..

              tout comme on pourrait, comme vous l’avez compris, suggerer que ce texte aurait pu décrire notre Prez actuel...

              non ?


            • Olga Olga 18 avril 2009 12:02

              Olivier,
              « ce texte aurait pu décrire notre Prez actuel... »

              Je vois bien de qui vous parlez, si ce n’est que pour ma part je n’ai pas de président (prez) actuellement. Peut-être aurons-nous un vrai président, ou une vraie présidente, après les élections de 2012, mais pour l’instant je ne vois personne à la tête de l’Etat susceptible d’être considéré comme un digne représentant du peuple français. smiley 

              non ?

            • non666 non666 18 avril 2009 13:05

              Olga  : ++++ !


              Moi non plus, je n’ai pas de president, meme si malheureusement, les institutions et un certains nombre de français considèrent qu’ils en ont un.

              Mais bon , un austro-hongrois marié à une italienne et qui utilise des quotas ethniques algeriens, marocains , senegalais et les amis d’israel pour faire un gouvernement, c’est sur que ce n’est pas fait pour sembler legitimes aux autochtones gaulois.

              Après tout notre « lobby » semble si minoritaire si l’on juge par notre « representation » dans les medias ....


            • EricB 18 avril 2009 13:06

              Que vous soyez ou non d’accord, Nicolas Sarkozy représente bien les Français, élu qu’il a été par une (large) majorité de voix. Et ce n(’est pas la méthode coué de la gauche qui changera quoique ce soit à cet état de fait.

              Si ca vous défrise tant que ça, allez voir en Russie, ou en Chine, ou en Algérie ou en Libye, ou sont les VRAIES démocraties....


            • Olga Olga 18 avril 2009 13:27
              Eric,
              Le fait que ce soit pire ailleurs (on trouvera toujours pire...) ne rendra pas « notre président » plus digne pour autant... smiley 

            • LaEr LaEr 18 avril 2009 13:49

              @ EricB

              Quand on se sert des saloperies des autres pour justifier les siennes, on est rendu bien bas.
              La « large majorité » de Sarkozy n’est qu’ illusion, et n’est due qu’à la propagande. Avec les bulletins blancs et les abstentions, elle n’existe même plus.

              Moi non plus, je ne le considère pas comme mon président. Il n’est qu’un bouffon médiatique au service des « élites » fortunés qui dirigent le pays. Vivement que le peuple le chasse et que la liberté revienne.


            • maxim maxim 18 avril 2009 14:16

              ha la pirouette Cabanel .......

              lorsque j’ai lu votre billet et le message qu’il délivrait ,j’allais faire la mème réflexion qu’Olga dont j’ai découvert le post rétabissant la vérité historique ...

              et vous pour vous rattraper aux branches ,vous argumentez mollement en ecrivant ,bien sûr mais il aurait pu s’agir de Napoléon 1er ........

              je ne suis ni Bonapartiste ,ni nostalgique de Napoléon III ,mais il se trouve que je suis passionné d’histoire et possesseur de pas mal d’ouvrages sur cette matière !

              le père Hugo était gouverneur du Royaume de Naples en 1808 ....

              en 1809 ,le Colonel Hugo est appelé en Espagne auprès du Roi Joseph ,la mère et les enfants s’installent à Paris dans l’ancien couvent des feuillantines ...

              en 1811 ,toute la famille Hugo rejoint le père nommé Général ,et gouverneur des province d’Avila et se Ségovie ,Eugène et Victor sont élèves au « collège des Nobles »

              1812 ,retour aux Feuillantines .

              1813 installation rue des Vieilles Tuileries à Paris ,actuellement 44 rue de Cherche Midi ...

              de 1814 à 1818 ,Victor et son frère Eugène sont internes à la pension Decotte et Cordier ...
              de 1816 à 1818 Victor suit des cours de maths et philo à Louis le Grand ....

              je ne vais pas vous faire toute la chronologie de la vie d’Hugo ,bien que je possède toutes les dates dans une édition de 1941 sur un ouvrage rarissime présenté par Madame Daubray et Maurice Vaillant ,éditions Délagrave ...

              Hugo n’a jamais été contre Napoléon 1er ,pour cause son père étant Général d’Empire ,.......

              mais adversaire de Napoléon III ça,c’est archi connu ....

              alors votre réaction « il aurait pu » et bien non ! il n’a pas pu !

              quand à la parallèle avec Sarkozy ,de petite taille ayant épousé une étrangère ?

              c’est digne d’un élève de 6eme ! et encore .....

              combien de gens chez nous de petite taille ayant épousé une étrangère ?

              ils vont se marrer quand ils vont lire votre truc !

              je vous laisse à vos réflexions sur le Communisme ,symbole de mise en commun des richesses et partage équitable ...

              allez dire ça à ceux qui vivent ce genre de régime ou qu’ils l’on vécus ce qu’ils en pensent !

              votre article est d’une effarante nullité !

              Maxim .


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 14:30

              @ Olga,

              le système électoral français ne permet pas aujourd’hui la candidature d’autres candidats que ceux que l’on subit depuis pas mal de temps,
              j’ai proposé une modification qui pourrait ouvrir des champs, et permettre de changer un peu tout çà : le smic, ou smig (je ne sais plus) pour chaque élu.
              étant bien entendu que leurs frais de déplacement, de représentation, de logement soient en charge des français,
              mais pas les salaires faramineux et les avantages qui vont avec.
              à mon humble avis, les candidats seraient moins nombreux, et çà pourrait ouvrir des perspectives nouvelles.
              vous en dites quoi ?
              cordialement,


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 15:06

              EricB

              une large majorité ?
              comme vous y allez !!!
              53% ce n’est pas une « large majorité »...
              ou alors il va falloir que vous m’expliquiez ce qui est une large majorité ?
              de plus, il a été élu en majorité par des personnes agées.
              et a battu campagne sur l’insécurité.
              faisant des promesses qu’il savait bien ne pouvoir tenir.
              « le pouvoir d’achat avec les dents »
              et le reste...
              j’imagine un jour que nous aurons un « super juge » capable de destituer un élu qui n’aura pas respecté ses promesses.
              utopique direz vous ?
              peut etre, mais qu’avons nous comme solution pour se doter d’un président majeur, et responsable, qui essaye au moins de faire ce qu’il a promis.


            • Olga Olga 18 avril 2009 15:30

              @Olivier

              Je ne pense pas que ceux/celles qui arrivent aux plus hautes responsabilités politiques soient motivé(e)s par l’argent en priorité (il y a des fonctions beaucoup plus rémunératrices et surtout beaucoup plus faciles à atteindre que celle de dirigeant(e) d’un Etat). Brider les salaires ne changerait pas grand chose. 
              Pour arriver à atteindre ces places de dirigeant(e)s politiques il faut plutôt additionner une soif énorme de prestige et de pouvoir de la part du candidat, avec le soutien lui aussi énorme des lobbies qui vont littéralement mettre en place ce candidat, pour qu’il serve leurs intérêts. 
              Quelques candidat(e)s ont de véritables convictions et une vraie envie d’être au service du peuple, mais ils/elles arrivent très très rarement au pouvoir... C’est certain qu’il faudrait changer beaucoup de choses pour qu’ils/elles puissent y arriver, mais là c’est un vaste débat... C’est trop demandé pour un samedi après-midi. smiley

              @non666
              Votre « lobby » d’autochtones gaulois me laisse dubitative... Je dirais même que ça m’effraie et me fait penser à des situations passées, pour le moins détestables...

            • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 16:21

              Non666,
              on pourrait ajouter à la liste que ces amis vivent dans des paradis financiers, et malgré les cadeaux qu’il leur a fait, ils sont restés bien au chaud en Suisse, ou ailleurs,
              et dire aussi que les Bollorés, et autres millardaires qui lui pretent yatch et jet privé ont fait leur fortune sur le dos des africains,
              mais ce serait peut etre trop charger la mule ?


            • Cascabel Cascabel 18 avril 2009 16:38

              Sur le dos de Africains ?
              Encore un poncif.
              Il me semble que les usines sont plutôt en Asie...enfin je dis ça en tant que lobbyiste gaulois bien sûr. Entre nous, il est mal barré actuellement mon lobbie, on a beau être chez nous et majoritaires et bien on se fait complètement berner par des « petits » lobbies exotiques sortis d’on ne sais où.


            • Cascabel Cascabel 18 avril 2009 16:42

              petite faute d’ortho, correction  :

              petits lobbies exotiques sortis d’on ne sait où.


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 avril 2009 17:33

              LaEr,
              belle envolée lyrique,
              j’apprécie, j’applaudis, je partage,
              et au vu des sondages qui tombent chaque semaine, nous ne sommes pas des cas isolés.
              à+


            • dom y loulou dom 19 avril 2009 14:52

              amenez-nous votre clown, vous verrez s’il est le bienvenu en suisse après sa traitrise contre votre plus ancien allié.


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 avril 2009 21:28

              maxim,
              abasourdi devant tant de mauvaise foi dans ce que vous écrivez,
              Napoléon était visé par Hugo,
              pour lui c’était le 3eme du nom,
              pour moi, ce qui m’a interessé, c’est le fait qu’il attaque l’un, et que je vise l’autre,
              car, bonaparte que vous le vouliez ou non, c’est le responsable de 2,5 millions de morts,
              et j’utilise les mots d’Hugo, pour les mettre en face du premier,
              alors, disons qu’il s’agit d’une vision détournée mais si juste,
              le fait qu’elle puisse viser le premier personnage de l’état ne vous plait pas,
              c’est votre droit,
              mais essayez d’etre réaliste au lieu de masquer une cruelle vérité.
              il y a un réel parrallele que l’on peut faire, à mon humble avis , entre le petit caporal, et le chef actuel de l’état.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès