Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vies perdues en Méditerranée : qui est responsable ?

Vies perdues en Méditerranée : qui est responsable ?

 On attendait le témoignage de Ghirma Haleform, l’un des 9 rescapés d’une fuite désespérée de 72 Subsahariens, établis en Libye. Le pauvre immigré Ethiopien après avoir franchi la frontière italienne a été arrêté et refoulé dans le train par la PAF . On n’aura donc pas pu entendre l’invraisemblable récit du drame effroyable qu’il a vécu au printemps 2011 à bord d’un bateau pneumatique de 7 mètres en Méditerranée.

En principe, il aurait obtenu, ne serait-ce que provisoirement, l’asile en Italie, dans l’Europe de Schengen et, dès lors, c’était en toute confiance qu’il était attendu au Conseil de l’Europe à Strasbourg pour y témoigner devant l’Assemblée Parlementaire (APCE) et dans une conférence de presse. A défaut des papiers requis, il devait disposer de l’invitation de l’Institution Européenne et des preuves du défraiement…Pas suffisant, même à titre temporaire, surtout qu’il ne s’exprime ni en français, ni en anglais pour s’expliquer.

 

Une enquête minutieuse d’une commission du Conseil.

 Le titre choisi ci-dessus est emprunté au rapport de madame Tineke Strik, une parlementaire socialiste néerlandaise, spécialiste de droit international et en la circonstance pénaliste scrupuleuse et acharnée. Si les faits s’y déroulent comme dans une série télévisée, avec un décours juridiquement irréprochable, ils laissent sous-jacents, un sentiment irrépressible de compassion et bien vite une froide révolte, réfléchie cette fois.

Ainsi peut on mourir en silence dans une cruelle errance dans la « mare nostrum ». Les yeux rivés sur l’eldorado de Lampedusa qu’on doit atteindre en 18 heures comme l’ont promis les trafiquants. Alors on supporte l’inconfort absolu. Quelle importance alors cette superposition de corps, assis recroquevillés les uns sur les autres, endoloris, assoiffés, affamés, tous solidaires de plus en plus rassurés presque heureux à mesure qu’ils s’éloignent des zones de bombardement sur Tripoli ? Mais le temps se gâte, le carburant vient à manquer puis l’eau, la nourriture. Le cap ne peut plus être tenu et l’embarcation surchargée dérive. SOS, SOS ! L’appel au secours a été entendu et bientôt un hélicoptère les survole et leur livre un peu d’eau et des biscuits. Il leur recommande de ne pas s’éloigner mais il ne reviendra pas. Et puis c’est une succession d’espoirs déçus : 2 bateaux de pêche, des navires de guerre sous commandement de l’OTAN, l’un passant à moins de 11 milles et bien d’autres que l’enquête s’efforce encore d’identifier. Des marins font des photos de tous ces bras agités parmi des cadavres qui commencent à s’entasser. Rien, nous sommes en zone de guerre.

L’OTAN qui a trop hâtivement suivi le président français de l’époque poussé par un politico-philosophe vaniteux, irresponsble, puis par l’adhésion du Royaume-Uni puis celle des Etats-Unis et enfin le mandat de l’ONU, a montré sa redoutable puissance de feu par un déluge de bombes et de roquettes. Et, une fois de plus, elle n’a pas prévu le sort des réfugiés, inévitables et prévisibles. Pour fuir cet enfer, toutes les voies sont bonnes pour ces immigrés qui n’ont aucun point d’appui en Libye. Une embarcation de 7mètres pour 72 personnes, hommes femmes et deux enfants. Une folie mais la peur et l’espoir qu’accompagnent les boniments de ces marchands de bateau-cercueil, l’emportent. On y va…en Europe, on verra, car là vivent des gens accueillants, secourables. Ceux qu’ils croisent ne le sont visiblement pas, pêcheurs préoccupés par leur prise, guerriers tout à leur affaire, observateurs aveugles et muets (Voir la carte du périple et la légende -source le Conseil de l’Europe-).

 

Quelques rescapés à l’échouage.

 Onze migrants sont toujours vivants à la fin du périple, deux d’entre eux mourront dans les jours suivants. La macabre comptabilité nous oblige à imaginer des scènes affreuses se répétant 61 fois. 61 une fois jeter le cadavre d’un compagnon, d’un être aimé, d’un enfant par dessus bord pour les raisons qu’on imagine dans ce printemps 2011 en Méditerranée du sud. Et non loin,la bataille continue avec l’armement et les équipements les plus sophistiqués. Le riche Occident triomphe.

Alors qui est responsable ? La pugnace enquêtrice aidée par les membres de la Commission des migrations, des réfugiés et des personnes déplacées, en a déjà beaucoup fait. Son rapport devant le parlement a été largement approuvé mais elle ne veut pas en rester là. Qui d’autre, qu’elle ; quelle autre institution pourraient le faire ? Alors ce sera fait ! OTAN, autorités libyennes, tunisiennes, italiennes, espagnoles seront inlassablement sollicitées pour non respect des dispositions Search and Rescue, Recherche et Secours (voir la carte).

Quand on saura que c’est un journaliste du Guardian qui a révélé cette lamentable affaire - il démontrait déjà que ces personnes auraient pu être sauvées- on devra bien reconnaître à la presse une noble mission, bien loin des bureaux centraux qu’on accuse de tous les maux...Mais les temps sont difficiles.

Aujourd’hui, le Conseil de l’Europe va plus et dénichera les coupables.

 

Antoine Spohr ( article également paru sur Médiapart)

 

JPEG - 111.1 ko
carte du periple (COE)

Voir l'image agrandie

JPEG - 262.7 ko
Légende de la carte

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Soi Même 30 avril 2012 11:47

    Je crois que vous dites tous, le problème qui se pose, comment sortie de cette politique de l’Autruche.
    Et cela est bien de notre responsabilité !


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 30 avril 2012 12:16

      En effet, l’implication de MAM en Tunisie, de tout le pouvoir en place sur la déstabilisation de la Méditerrannée et le matraquage des étrangers en fuite par Eurogendfor http://webrunner.kazeo.com/les-%C3%A9trangers-veulent-%C3%A0-tout-prix-quitter-la-gr%C3%A8ce,a3181851.html et le risque que ça dure encore cinq ans...c’est trop lourd à porter !


      • FRIDA FRIDA 30 avril 2012 12:26

        Vies perdues en pleine mer, ou dans les prisons, dans les bombardements etc, il faut que les responsables répondes de leurs crimes en Syrie et en Libyie,

        mais ce sont là des crimes qui resteront impunis comme tant d’autres en Palestine et en Afrique.


        • A. Spohr A. Spohr 30 avril 2012 13:56

          Resteront impunis ? Oui peut-être, mais pas sans effet sur l’avenir : observer, dénoncer en informant puis requérir, ce n’est pas rien.

          Pour moi cette enquêtrice du COE fait du bon boulot . Qui d’autre peut le faire ? Les ONG les mieux placées n’ont pas les mêmes moyens

        • morice morice 30 avril 2012 13:14

          lire ici qui a manipulé l’opinion pour CACHER cette affaire :



          elle est FLAGRANTE !!!

          • A. Spohr A. Spohr 30 avril 2012 14:05

            Le lien que propose Morice est un article exceptionnel, truffé de photos.très parlantes.. Il me renvoie à une certaine modestie. Mais désormais le cas dont je rendais compte est dans des Instances Internationales .Je transmets ce lien à la commission ad hoc’.

            Merci.

            • Lolo Le Caid 30 avril 2012 14:16

              Le HCR estime à 1500 le nombre de personnes noyées ou portées disparues l’an dernier en Méditerranée, en cherchant à  fuir les zones de combats en Libye.

              Durant tout le conflit libyen, c’est l’OTAN qui contrôlait totalement les eaux territoriales libyennes et internationales en Méditerranée. A ce titre, elle est coupable de non-assistance à personnes en danger. Comment expliquer, face à toutes les noyades et naufrages, qu’il n’y ait aucune opération de sauvetage effectuée par l’un de ses nombreux  navires patrouillant dans la région ?


              • Annie 30 avril 2012 14:41

                On peut aussi se demander pourquoi la mort des migrants ne fait qu’un entrefilet dans les journaux, quand ils ne sont pas diabolisés, accusés de tous les maux, pour justifier leur abandon. Les ONG tiennent une comptabilité très précise de tous les morts de migrants, des corps échoués sur les côtes. Je remets ce document qui répertorie toutes ces morts pour que l’on ne puisse pas dire que l’on ne savait pas : http://www.clandestina.org/PDF/actual_listofdeath.pdf
                Et j’applaudis à deux mains l’ouverture d’une enquête.


              • Lolo Le Caid 30 avril 2012 14:17

                Manifestement, les miraculés éthiopiens dérangent. Les médias dominants se détournent de l’affaire, pour la bonne raison qu’ils avaient cautionné l’agression de l’OTAN contre la Libye, à l’aide d’une propagande belliqueuse inouïe.

                Alors, merci Spohr pour cette piqure de rappel et j’espère que les plaintes de ces  malheureux éthiopiens puissent aboutir afin que la vérité éclate au grand jour.  

                 


                • non667 30 avril 2012 14:34

                  80% de français responsables .
                  ceux qui ont voté ump/sarko qui ont bombardé
                  ceux qui ont voté hollande/ ps qu’on a pas entendu alors qu’ils ont de nombreux députés et sont omniprésents dans les médias !
                  ceux qui ont voté meluch qui a largement approuvé l’intervention de sarko  ?????????? ce qui ne peut s’expliquer que par un dangereux aveuglement ou par une traîtreuse duplicité ! smiley smiley smiley smiley

                  moi qui vote fn j’ai la conscience tranquille car ce parti bien que n’étant pas pro-communiste est contre les interventions du N.O.M. / otan /etc.... aussi bien en  irak qu’en libye ,printemps arabes ,Syrie , et bientôt iran !  smiley smiley smiley
                   position qui n’est pas médiatisée bien sûr pas plus que cet évènement !





                  • paul 30 avril 2012 15:06

                    Les médias dominants n’ont été que les relais des opérations militaires de l’OTAN , sans aucun recul sur ses conséquences, civiles notamment . Même Médiapart a un point de vue atlantiste sur le conflit . A quand des reportages sur les ruines laissées par cette équipée « humanitaire » .

                    Les ONG qui dénombraient avec une précision surprenante le nombre quotidien de victimes - pas toutes, parce qu’elles ne sont pas toutes égales - ( idem en Syrie ) - n’avaient pas vu le drame de ces boat people . Pas plus que les radars des forces Otanesques .

                     Il faut dire que ces ONG sont surtout basées en Angleterre .
                    C’est pourtant le Gardian qui a révélé cette affaire, importante par le nombre de victimes .
                    Il est nécessaire de dénoncer les causes de ces drames, le conseil de l’Europe est forcé de réagir grâce à l’action de la députée hollandaise : les bateaux qui ont refusé leur assistance sont même connus . Des résolutions seront prises . Il faudra juger de leur efficacité, hélas, en cas de nouveau conflit .


                    • A. Spohr A. Spohr 30 avril 2012 15:18

                      Les bateaux sont connus en effet mais il est impossible d’obtenir des « aveux ». Trop grave de conséquences.

                      Ceci dit le Conseil de l’Europe et la pugnace « rapporteur » continue sa quête.

                    • Bulgroz 30 avril 2012 15:46

                      On la trouvait plutot jolie, Lili
                      Elle arrivait de somalie, Lili
                      Dans un bateau plein d’emmigrés
                      Qui venaient tous de leur plein gré
                      Emmerder les Français
                      Qui ne lui ont pas demandé 
                      De débarquer, Lili

                      pcc Pierre Perret


                      • FRIDA FRIDA 30 avril 2012 17:26

                        s’il y avait des petits blanc dans le bateau cela aurait donné un émoi médiatique à l’exemple de l’année du tsunami en Indonésie

                         


                      • jpeg06 30 avril 2012 19:34

                        que je sache les SDF qui meurent en hivers sont blanc non ?
                        ils meurent en été aussi
                        beaucoup de monde s’en fou
                        c’est qu’un SDF


                      • FRIDA FRIDA 30 avril 2012 19:47

                        dites vous sdf, mais qui s’identifie à un sdf sale, mal rasé et qui pue, je vois que vous n’avez eu l’occasion de voir qu’il sont invisibles des les rues et dans le métro, sauf quand ils dégagent une odeur de charogne du fait d’une veste en daim ou en cuire, alors là l’odeur les fait remarquer, ils sont même d’un coup le centre des regards, mais souvent le compartiment se vide à cause de l’odeur, les gens détourent le regard et fuient des situations auxquelles ils pensent jamais s’y trouver.

                        un sdf est un alien pour beaucoup, les gens pensent au chômage, à la précarité, mais rarement devenir un sdf.


                      • La Tunisie qu’on a souvent accusée à tort dans ce genre de drame, aura eu tout au long de la « guerre » en Lybie, un bien meilleur comportement que ceux d’en face pour les fugitifs du chaos. Et à l’époque, peu de médias l’ont souligné. Pendant des mois et encore aujourd’hui, elle n’ a cessé d’accueillir, de nourrir et d’héberger, souvent par les citoyens eux-mêmes, des milliers de réfugiés. Alors qu’elle même avait fort à faire chez elle. 


                        • NeverMore 1er mai 2012 13:52

                          Axiome : ce sont évidemment les Français de souche qui sont responsables.

                          Article inutile, comme tant d’autres de la même eau, car un axiome ne se démontre pas.

                           


                          • A. Spohr A. Spohr 1er mai 2012 14:27

                            De quoi parlez vous et à qui ? Quant à moi je suis prêt pour un cours de mathématiques .


                            • NeverMore 2 mai 2012 15:23

                              Et quand on laisse un enfant partir au large avec sa petite bouée, qui est responsable ?

                               


                              • A. Spohr A. Spohr 2 mai 2012 16:03

                                C’est pourtant simple pour ceux qui ont lu l’article : sont responsables ceux qui ne lui portent pas secours . Et tous les inconscients qui ne lisent pas sérieusement les messages...SOS .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès